PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+4]    #1001 30/10/2022 02h08

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   1085  

 Hall of Fame 

INTJ

Bonsoir MrDividende,

Etant passé par là moi aussi durant les premières années de mon portefeuille boursier, je vous comprends. On ressent une certaine frustration lorsqu’on colle à peine à l’indice, alors qu’on est passionné, qu’on passe beaucoup de temps, et qu’on a l’impression de faire de notre mieux. Il y a quelque chose d’assez contre-intuitif sur les marchés boursiers, c’est l’un des rares domaines dans la vie où moins on en fait, mieux on se porte (c’est vrai pour 99% des investisseurs).

Je ne sais pas si vous aviez lu ce message dans ma présentation, dans lequel j’explique pourquoi j’ai à l’époque fait le switch vers la gestion passive. Ce message n’est plus à jour (beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis), mais l’idée est là et le MSCI World représente, et représentera toujours la base de ma pyramide patrimoniale.

MrDividende, le 29/10/2022 a écrit :

L’objectif futur ne sera donc plus d’essayer de faire mieux que les indices avec des prises de risque, mais simplement de les suivre.

En fait, vous suggérez vous-même la solution.

Loin de moi la volonté de vous convertir à une gestion 100% passive. Il y a un côté adrénaline/addiction dans ce que l’on fait : nous sommes des passionnés. Je vous propose deux solutions potentielles, à considérer comme des axes de réflexion :

- Le repositionnement de la majorité de votre portefeuille (80 à 90%) sur un ou plusieurs ETF MSCI World, et l’utilisation du solde pour l’achat d’actions que vous aurez sélectionnées, au moins jusqu’à ce que vous repreniez confiance et battiez plusieurs années de suite votre indice de référence,

- Idem, mais l’utilisation du solde sur des stratégies qui permettraient de générer un alpha solide en cas de succès (à voir selon votre intérêt, micro caps, biotechs, voire stratégie sur options comme Cricri ou Miguel),

- Faire la bascule complète sur un ETF World et utiliser le temps ainsi libéré pour développer un side-business ou vous former dans votre domaine professionnel, pour augmenter vos revenus. C’est la solution la plus éloignée de la bourse, mais potentiellement (et statistiquement) la plus rémunératrice.

Dans tous les cas, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Warren Buffet lui-même n’a finalement pas fait mieux que l’indice sur les 15 dernières années.

Hors ligne Hors ligne

 

#1002 30/10/2022 02h05

Membre (2017)
Réputation :   45  

ISTJ

Bonsoir MrDividende,

Nous avons échangé brièvement lorsque j’ai commencé à publier mon portefeuille et mes critères d’investissement. Vous aviez mis en avant l’avantage de l’investissement dans les entreprises "growth" par rapport à l’investissement dans les entreprises "value", dont je suis plutôt partisan.

Bien qu’ayant eu de ce fait des réserves sur vos critères d’investissement, je suis peiné de vous voir vous en vouloir autant pour la performance de votre portefeuille en 2022.

Comme indiqué dans d’autres messages précédents, vous avez démontré une grande capacité de travail dans l’analyse de sociétés.

J’ai relu vos anciens messages et vous aviez indiqué dans l’un d’entre eux que vous étiez conscient de la possibilité que votre surperformance de l’année 2021 ne se reproduise pas l’année suivante. Je pense, au vu de votre dernier message, que vous aviez néanmoins la conviction d’être en mesure de surperformer le marché sur plusieurs années.

Il n’y a pas de raison selon moi que vous arrêtiez le stock-picking, pour autant :
- qu’il s’agisse d’un investissement sur le (très) long-terme. Si tel est le cas, votre moindre performance en 2022 ne devrait pas vous troubler autant selon moi.
- que vous gardiez à l’esprit qu’on ne peut pas surperformer le marché en toutes circonstances. Si vous ne souhaitez pas prendre ce risque, alors il conviendrait d’investir dans des ETF.
- que vous puissiez prendre du recul et procéder à l’analyse de vos erreurs passées. Pour ma part, j’ai noté, comme indiqué par Bullebier, des changements fréquents dans vos critères d’investissement ou la façon de valoriser le "potentiel" des sociétés à la suite des changements macro-économiques intervenus cette année.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1003 30/10/2022 06h31

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   413  

Cayucyucan, le 29/10/2022 a écrit :

« Malgré les nombreux avertissements vous etes resté sur votre strategie croissance ».

« Je pense que vous devriez arrêter totalement le stock-picking. Il faut suivre les résultats trimestriels, l’actualité, cela prend du temps. Et surtout savoir tenir les positions.
Je pense que vous devriez désormais vous interdire d’acheter des actions de sociétés en direct (et également les ETF thématiques) et uniquement investir dans deux ETF indiciels (World et S&P 500). »

Ces commentaires, même si leur fond a du sens, me semblent trop directifs. Il conviendrait sans doute de les rédiger de manière moins comminatoire.
Ce forum n’est pas un tribunal (« malgré les avertissements… »), il me semble que c’est un espace de discussion, de suggestions, où les assertions un peu brutales (« vous devriez vous interdire »… on n’est pas loin du « je vous interdis » !) devraient être évitées.
Chacun/chacune d’entre nous a ses choix et styles d’investissement, les présente avec plus ou moins de certitudes, à chacun de les respecter.
Les intervenants sur le forum ne sont pas des enfants, des élèves mal élevés ou des délinquants en puissance.

C’est vrai que l’on ne devrait pas dire a Mr.Dividende d’arreter l’actionnariat en direct. Mais je pense que des critiques constructives lors du debat croissance vs valeur dans une pleine bulle font partie de la discussion interessante sur l’investissement en bourse. Et certaines critiques essayent d’aider la personne.

Je pense qu’il est dommage de vouloir de la croissance a un prix disons 100 et ne plus en vouloir autant a un prix de 50. Si M.Dividende garde ses entreprises de croissance comme Meta, Adobe, PayPal, Nvidia, peut etre qu’a 10 ans la performance sera excellente.

Disc:Long PayPal

Ensuite surperformer le marché n’est pas forcement un but applicable. Si le marché est en bulle et dans l’exuberance, cela ne me gene pas de ne pas le battre car je prends moins de risque de chute l’année prochaine. Si le marché fait du 2% par an et moi 4%, je ne suis pas content. Si le marché fait du 30% par an et moi 25%, je serais content.

Hors ligne Hors ligne

 

#1004 30/10/2022 07h43

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Merc.i à tous pour vos messages qui incitent à la réflexion et prise de recul.

Même si le t.on paraît défaitiste (il est en réalité surtout factuel et basé sur un constat), je n’ai pas dit que j’arrêtais le stock picking, mais simplement que j’allais le réduire de manière conséquente en terme de proportions.

La sous performance n’est pas uniquement sur 2022, mais en réalité depuis la construction du portefeuille (bien que celle-ci a pu changer dans le temps).

Le plaisir du stock picking est toujours présent, mais il faut avouer qu’il peut coûter cher. À noter également que chaque pourcent perdu aujourd’hui se décuple avec les intérêts composés dans le futur.

Comme le disait bien DoubleTrouble dans un post plus ancien, on se dit (bêtement) qu’on ne mérite pas ses gains dans un investissement indiciel puisque cela ne demande ni travail, ni temps, ni connaissance (mais de la discipline tout de même). Mais c’est évidemment faux, et ça serait donc dommage de s’en priver.

Étant travailleur acharné dans la vie, sur tous les domaines, j’ai toujours réussi de par la qualité/quantité de travail. Cela remet nécessairement en question de voir que le travail ne paie pas forcément ici.

Je pense qu’il faut savoir être lucide et aussi parfois se remettre en question pour s’améliorer.

Hors ligne Hors ligne

 

#1005 30/10/2022 07h58

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1496  

 Hall of Fame 

ISTJ

BulleBier, le 29/10/2022 a écrit :

Malgré les nombreux avertissements

Bonjour Bullebier,
et vous, comment se comporte votre portefeuille depuis septembre 2021 ?
Plus de MAJ sur votre topic depuis.
M.erci.


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#1006 30/10/2022 08h14

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   413  

HS Oui jai ouvert un blog en anglais et maintenant je monetise un peu mes picks exotiques et analyses en anglais.

-1.5% cette annee car j’ai une action chinoise suspendue que je compte a 0. Des actions encore plus sous evaluées qu’avant. Je vous envoye en PM la derniere MAJ  et a tous ceux qui contribuent leur portfeuille sur le forum et qui en feraient la demande.

Hors ligne Hors ligne

 

#1007 30/10/2022 09h04

Membre (2015)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   469  

INTJ

Le travail ça paye aussi dans le domaine de l’investissement mais je suis convaincu qu’il faut des années de labeur avant d’en tirer les dividendes et en plus il faut un câblage neuronal adapté dès le départ.
Du labeur ? Non plutôt de l’amour pour cela.

Au début de l’investissement , avec une expérience et des connaissances limités toutes vos réussites et vos échecs ne sont pas des indications sur vos qualités d’investisseurs, pire si vos réussites et vos échecs sont excessifs ils vous éloigneront de la vérité pendant un moment. 
Des échecs des réussites ? Non plutôt des écarts de rendement entre vos investissements et ce que vous avez jugé bon de comparer..

Au début la peur , le manque de confiance sont nos plus grands alliées pour protéger notre capital c’est seulement l’acquisition de l’expérience et de la connaissance qui doit annihiler progressivement l’un et l’autre pour une croissance saine.

Le domaine de l’investissement est tellement vaste et tellement complexe, pour battre le marché sur le long terme il est normal de devoir acquérir beaucoup d’expériences  et de connaissances dans des domaines variés.
A mon sens c’est une quête passionnante, le sens d’une vie, alors a quoi bon se remettre en question au point de tout arrêter pour quelques échecs..
Personnellement c’est ma quête, mais peut être que ce n’est pas la votre et dans ce cas je comprends vos interrogations.

-----
Psychologiquement j’apprends beaucoup de vous et d’autres investisseurs comme l’1vesstisseur par exemple ça m’aide à améliorer mon timing et a comprendre mieux les mouvements de marché.

Dernière modification par vbvaleur (30/10/2022 09h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#1008 30/10/2022 10h08

Membre (2019)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   212  

Bonjour MrDividende,

Je comprends tout à fait vos réflexions, d’autant que nous avons commencé quasiment en même temps à investir.

Nous ne sommes en effet pas gérants de fonds et ne gérons pas l’argent des autres.

L’argent qui est engagé est celui qui a été aussi laborieusement gagné tous les mois. Lorsque l’on est parent ou futur parent, la question de la constitution d’un patrimoine, son développement, sa pérennisation, sa transmission sont des questions primordiales et à ce titre, il faut faire ce que vous, vis à vis de votre situation personnelle, pensez être le mieux.
Peut être en effet serait il plus judicieux de mettre 90% de vos avoirs sur un World.

Cependant, étant donné votre horizon d’investissement, ne pensez vous pas qu’il est un peu tôt pour affirmer que votre stratégie ne marche pas et tout changer?

Je ne dis pas que c’est votre cas, mais nous vivons dans une société de l’immédiateté. Sans vouloir créer de polémique, je pense que le parallèle avec la politique n’est pas mauvais. Lorsque vous changez votre fusil d’épaule régulièrement au prétexte que les résultats ne sont pas au rendez vous dans les 6 mois, vous zigzaguez, vous vous agitez et n’avancez pas.

Quand vous avez une vision long terme, vous savez que ce que vous faites ne paiera pas peut être pas tout de suite, mais la réflexion stratégique de qualité menée en amont et le fait de garder le cap contre vents et marées finiront par payer.

Dire qu’en bourse, le travail ne paie pas est un raccourci. Il ne paie peut être pas tout de suite. Et le tout de suite se mesure en années. Le temps de développer un process clair et mécanique et de l’appliquer en tout temps. Sinon comment expliquer que certains gérants ou particuliers sur une période longue génèrent un alpha en appliquant toujours le même style peu importe les modes?

Encore une fois, je comprends tout à fait les doutes et nous, particuliers, parents ou en devenir, n’avons pas 50 ans à attendre qu’une stratégie fonctionne.

Bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1009 30/10/2022 11h08

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Réputation :   53  

Le problème que rencontrent peut-être un certain nombre de « jeunes » investisseurs de l’ère post-Covid, par ailleurs enthousiastes et dont la contribution au forum est extrêmement précieuse, est qu’ils ne se rendent pas forcément compte que souvent ils surfent sur un momentum (growth, puis ultra growth, puis défensives, puis value, etc.) alimenté par le consensus général, là oú ils croient se décider sur des critères fondamentaux et leur analyse personnelle.

Or nous faisons tous partie du marché et nos intuitions personnelles sont la plupart du temps celles de tous les autres participants.

Tant que l’on surfe sur la vague du moment tout va bien. Mais dès que l’on commence à être décalé car on croit tenir une position fondamentale alors qu’elle relève davantage du trading, on a un train de retard sur tout, on vend à perte et on achète au plus haut, on se prend l’effet «essuie-glaces », car on court après le prochain momentum et la performance s’effondre.

Dans ce contexte l’ETF indiciel est probablement une bonne idée, car il intègre automatiquement la rotation des momentums, en toute quiétude.

Et si je me permets ce commentaire sur les portefeuilles d’autrui, c’est pour m’encourager à appliquer moi-même ces belles résolutions, car j’en suis bien loin !

Hors ligne Hors ligne

 

#1010 30/10/2022 16h56

Membre (2018)
Réputation :   93  

Bonjour Mr Dividende,

Pour contrebalancer les propos en faveur des ETFs indiciels larges versus le stock picking :

Quid si on se retrouve dans une situation comme pour le S&P 500 pendant les années 70, c’est à dire des marchés qui ne font rien (sauf à être actif et à vendre les rebonds et acheter les baisses) ? 10 ans dans une vie d’investisseur c’est quand même extrêmement long.

Ou pire, dans une situation comme les indices japonais depuis le début des années 90 (certes moins probable pour les indices mondes) ?

Je suis essentiellement investi sur des ETFs larges mais ces questionnements m’empêchent d’être totalement serein.

Le stock picking a des arguments en sa faveur dans ces situations. Mais comme la vaste majorité des actions sous performent leur indice de référence et seule une poignée d’entre elles tire les indices vers le haut (voir pire, une grande part des actions totalise une performance nulle sur longue période) c’est assez décourageant.

Malgré ces questionnements je reste investi à plus de 90% sur les ETFs, car j’aime à penser que les flux qui sortent massivement de certaines actions dont j’ai failli être actionnaire en direct comme Meta ou Orpéa, reviendront en partie à plus ou moins long terme dans les marchés actions, et seront captés par mes ETFs larges sans action de ma part.

Dernière modification par Pancake (30/10/2022 17h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1011 29/11/2022 17h13

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Novembre 2022 (57 ème mois de reporting)


Ce mois est marqué par un fort rebond des indices (et du portefeuille) suite à plusieurs facteurs, notamment des premiers signaux de baisse de l’inflation.

La hausse des taux aux US commence donc à avoir des conséquences sur l’économie (baisse de l’inflation, ralentissement de la croissance…), chose qui n’est pas encore constatée en Europe où les effets sont souvent retardés. Néanmoins l’Europe, étant plus fragile économiquement, pourrait bien entrer en récession en 2023.

Comme souvent les marchés sont incertains, mais ce qui ne veut absolument pas dire qu’il faut stopper l’investissement. Le dernier mois est encore un exemple très parlant. On entendait souvent dans la presse financière (qui a pour but de vendre de la peur) que les marchés allaient s’effondrer avec toutes les incertitudes, et pourtant les indices ont repris près de 10% sur le mois de Novembre. Qui l’aurait parié ? Personne…

Il faut donc rester humble et cela montre aussi que faire du timing et être désinvesti par moment peut faire très mal financièrement. C’était clairement un mois qu’il ne fallait pas rater sur les marchés financiers.

Du côté de mon portefeuille, l’affaire Teleperformance continue fortement de m’inciter à augmenter la part d’ETF dans mon portefeuille au détriment du stock picking.

Que les faits soient réels ou pas dans cette affaire, le doute est installé, et risque de rester un moment. Il est totalement impossible de prévoir ou d’anticiper ce genre de situation, et seule la diversification indicielle permet de limiter la casse de par le renouvellement automatique et récurrents des lignes dans les indices. Les perdants sortent, les gagnants restent.

Aussi belle une entreprise soit-elle, le risque zéro n’existe pas. Je n’en suis pas à mon premier « black swan » de ce genre, puisque j’ai également été touché par l’affaire Solution30, ainsi que Xebec (au Canada), et que j’ai évité de peu le cas Orpéa…

Tout ceci peut et aurait pu avoir un impact financier conséquent. D’où l’intérêt de la diversification.

Rien donc de très excitant au niveau du portefeuille, je continue de renforcer les ETF. Le stock picking reste un plaisir pour moi mais qui doit encore clairement diminuer en proportion de mon portefeuille. Mon objectif à moyen terme étant de terminer le remplissage du PEA en priorité avant de poursuivre les plus gros apports sur CTO.



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 ThermoFisher Scientific, Abbott Laboratories, Johnson & Johnson, Merck


Finance :

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Visa, S&P Global, Blackrock, Intercontinental Exchange


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇪🇺 Linde
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture
🇺🇸 Google, Apple, Microsoft, Amazon


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble, Mondelez

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Nike, Home Depot, Starbucks


Energie :

🇺🇸 Nextera Energy


Telecom :

🇺🇸 Comcast


Immobilier :

🇺🇸 Realty Income, Agree Realty, Prologis, American Tower, Essex Property



----------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 160 100€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Teleperformance : vente forcée et à contre coeur, mais après l’affaire en Colombie qui a fait couler beaucoup d’encre, je préfère me séparer du titre pour éviter un éventuel futur scandale à la Orpéa.



ETF S&P500 Ishares (CTO) : rappatriement du cash sur PEA pour renforcer ETF S&P500 par simplicité (objectif de rapidement remplir à 100% le PEA). Pas d’impact fiscal car utilisation de mon stock de MV.



Alexandria Real Estate
 

Achats 


rien


Renforcement



ETF S&P500 hedgé (P500H)

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2022 : -19.9%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2022 : -7.6%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2022 : -5.0%.


Le portefeuille reste en retrait vs le MSCI World sur l’année, principalement en raison de son exposition aux valeurs de croissance qui subissent la remontée des taux.



----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 451€.

----------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne soirée à tous

Dernière modification par MrDividende (30/11/2022 08h04)

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #1012 31/12/2022 09h50

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Décembre 2022 (58 ème mois de reporting)


L’année 2022 aura globalement été en demi teinte, où les marchés ont été nettement impactés à la fois par la remontée des taux d’intérêts et par l’inflation.

L’orientation croissance du portefeuille qui avait bien fonctionné en 2021 a donc été fortement néfaste dans ce contexte économique, d’où la nette sous performance par rapport aux indices (ainsi que sa plus grande volatilité).



Je rappelle que ce qui joue à l’ordre 1 actuellement sur le comportement des marchés boursiers est le niveau des taux d’intérêts.

Les banques centrales resserrent les taux directeurs de manière à lutter contre la forte inflation (qu’elles ont en partie créé), mais cela a également pour conséquence de fragiliser l’économie mondiale et d’augmenter le risque de récession. La situation est délicate, surtout en Europe.

En effet, les perspectives de croissance en Europe sont bien plus faibles qu’aux US, donc le risque de récession est plus fort. En parallèle, la fragilité financière de certains pays de l’UE couplée aux divergences multiples d’opinion ainsi que la crise énergétique qui se profile risquent de peser lourdement sur l’économie Européenne à moyen terme.



Pour terminer, les fortes variations de EUR/USD rajoutent de nombreuses incertitudes économiques ainsi que sur la performance des marchés. L’euro est passé de 1,15 à 0,96 cette année (soit une baisse de près de 20%), puis est remonté à 1,06 actuellement. En cas de retour dans la zone des 1,15 en 2023, cela pénaliserait la performance boursière.



Au niveau du portefeuille, il n’y a pas eu de mouvement majeur ce mois. Je continue progressivement de faire grimper la part indicielle en minimisant la part de stock picking.

Sur PEA, je souhaite faire passer la part indicielle à 80%, et par conséquent le stock picking à 20%, ce qui me semble suffisant et un bon compromis. Cela permet de conserver une partie plaisir (il y a de toute façon relativement peu de choix en Europe), tout en garantissant que le portefeuille ne s’écarte pas de la performance des marchés. Autrement dit, il est maintenant pour moi totalement hors de question de faire à nouveau une aussi mauvaise performance par rapport aux indices, d’où le besoin d’avoir une forte poche indicielle.

Évidemment, les évènements comme l’affaire Orpéa, Solution30, Xebec et Teleperformance (4 titres que j’ai détenu dans le passé) m’ont aidé dans ce choix, car les conséquences ont été limitées , mais auraient pu être importantes.

Ce risque est malheureusement présent sur toute entreprise achetée en direct.



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 ThermoFisher Scientific, Abbott Laboratories, Johnson & Johnson, Merck


Finance :

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Visa, S&P Global, Blackrock, Intercontinental Exchange


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture
🇺🇸 Google, Apple, Microsoft, Amazon


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble, Mondelez

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Nike, Home Depot, Starbucks


Energie :

🇺🇸 Nextera Energy


Telecom :

🇺🇸 Comcast


Immobilier :

🇺🇸 Realty Income, Agree Realty, Prologis, American Tower, Essex Property



----------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 152 100€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Linde : va perdre a priori son éligibilité au PEA début 2023 car même si son siège est en Irlande, sa structure comptable serait domiciliée au UK.
 

Achats 


rien


Renforcement



ETF S&P500 hedgé (P500H)

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2022 : -24.0%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2022 : -13.0%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2022 : -7.6%.


Le portefeuille termine en fort retrait vs le MSCI World sur l’année, principalement en raison de son exposition aux valeurs de croissance qui subissent la remontée des taux.



----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 456€.

----------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------

Je vous souhaite à tous une excellente année 2023, pleine de bonheur, réussite et santé !

Dernière modification par MrDividende (31/12/2022 10h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#1013 04/01/2023 07h54

Membre (2023)
Réputation :   0  

Bonjour M. Dividende  merci pour le travail que vous accomplissez sur le forum comme sur votre site. C’est très enrichissant pour les investisseurs que nous sommes.
Je voulais vous demander ce qui a entraîné votre choix en faveur d’un ETF S&P 500 hedgé. Il me semblait que sur le long terme ce type de produit n’était pas idéal (ETF plus onéreux et fluctuations des devises qui finissent par se lisser à longue échéance).

Hors ligne Hors ligne

 

#1014 04/01/2023 09h47

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour Laits

Comme je l’ai déjà expliqué, je ne compte absolument pas me positionner sur du long terme sur l’ETF S&P500 hedgé. En effet, le hedge a un coût élevé venant de frais internes à l’ETF et qui ne se voient pas dans les frais de gestion, j’estime la perte à environ 1% par an d’après les calculs que j’ai pu faire. C’est donc conséquent, et à éviter sur de longues durées.

C’est un pari que j’ai pris il y a quelques mois en voyant l’euro s’effondrer face au dollar.

Je précise qu’à moyen long terme je suis très pessimiste sur l’euro, mais que je trouvais à court terme la baisse de l’euro relativement excessive. J’ai donc pris la décision de couvrir mon portefeuille (une partie seulement, je reste fortement exposé au dollar avec l’ETF Nasdaq et surtout mes positions US sur CTO) en cas de rebond à court terme de l’euro.

Je ne sais pas jusqu’où ira le rebond, mais on est tout de même passé de 0,96 à 1,06 actuellement, je ne regrette donc pas d’avoir conservé le hedge pendant cette période. Je pense le stopper vers les 1,10 car c’est une zone qui me semble raisonnable, ou dans quelques mois maxi si cet seuil n’est pas atteint.

Concernant la remarque « les monnaies fortes s’équilibrent à long terme », oui et non…

À iso qualité de devise c’est vrai, mais il y a des cas réels où une devise est en déclin vs une autre. Si on regarde par exemple EUR CHF, la chute de l’euro est constante depuis sa création.
Idem pour des devises émergentes qui ne font que de baisser. Le hedge peut donc garder son intérêt dans certains cas, et il ne faut surtout pas croire qu’une devise tiendra nécessairement ad vitam une certaine parité.

Hors ligne Hors ligne

 

#1015 04/01/2023 10h32

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3889  

 Hall of Fame 

INTJ

Déjà, merci pour le suivi et le partage, car certains intervenants avec des portefeuille très axés "croissance" se sont carapatés.

MrDividende, le 31/12/2022 a écrit :

Le portefeuille termine en fort retrait vs le MSCI World sur l’année, principalement en raison de son exposition aux valeurs de croissance qui subissent la remontée des taux.

Pour mémoire :

InvestisseurHeureux, le 03/02/2022 a écrit :

MrDividende, le 29/01/2022 a écrit :

Les valeurs de croissance sont par conséquent lourdement impactées, surtout les plus chères qui subissent de plein fouet les actualisations de valorisation avec les taux. Cette re-normalisation va peut-être durer un moment, potentiellement plusieurs trimestres le temps d’avoir une meilleure visibilité. Une fois chose faite, les choses reprendront leur cours.

Est-ce donc grave sur le long terme et faut-il s’en préoccuper ? Absolument pas ! Ce n’est donc qu’un phénomène temporaire, laissons ainsi le temps passer. Ces baisses ne viennent absolument pas de revalorisation à la baisse des fondamentaux des entreprises ou des perspectives de croissance, mais uniquement des moulinettes de calculs des analystes financiers.

Je pense que vous allez vite en besogne !

Vous faîtes partie de la cohorte d’investisseurs (comme Scipion) qui n’ont connu que la période où la FED et la BCE manipulent + ou - directement les marchés boursiers.

Mais dans un contexte de marché "normal", avec des taux longs US autour de 4% (si on finit par y arriver, ce que je ne souhaite pas spécialement non plus), une bonne valeur de croissance avec un moat, c’est un PER de 20-25.


C’est pour cela aussi que votre système de fair price, qui se base sur le PER historique est biaisé.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #1016 30/01/2023 11h49

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Janvier 2023 (59 ème mois de reporting)


Le mois de Janvier a été marqué par un fort rebond des marchés boursiers.

Le CAC40 est monté de près de 8%, soit le démarrage le plus fort de son histoire. Le S&P500 est à +6% et le Nasdaq +11%.



J’ai personnellement du mal à comprendre ces hausses (surtout celle du CAC40 qui retrouve un all time high). C’est difficile à comprendre car par rapport au pic de 2021, les taux sont passés de 0 à 2.7%, ce qui est censé impacter la valorisation du marché action. Par ailleurs la situation économique de l’Europe va toujours mal entre manque de croissance, inflation, problème énergétique…

Cette performance de l’indice Français vient en réalité uniquement du luxe, qui représente plus d’un tiers de la valorisation, filière qui résiste bien à l’inflation et qui pourrait profiter du rebond de l’économie chinoise (et donc qui n’a pas grand chose à voir avec l’économie Européenne en général). Néanmoins attention, les entreprises du luxe sont à nouveau très chèrement valorisées (LVMH a un PER de 27 cette année et Hermès de 54), bien plus chères que les GAFAM US, le retour de bâton pourrait donc être violent (ainsi qu’une nouvelle rotation géographique au profit des US).



Concernant mon portefeuille, le mouvement le plus notable est celui venant des positions hedgées. J’ai décidé de couper une partie de mon hedge (à 1.09) car je considère que le niveau de cette parité me semble globalement revenue sur un niveau attractif pour le dollar. L’euro pourra continuer pendant un moment d’osciller autour de ce niveau, mais je ne pense pas qu’il montera beaucoup plus haut, 1.20 me paraît être un extrême de court terme, mais clairement pas un niveau de moyen long terme.

Je conserve donc pour le moment 50% de hedge que je couperais autour des 1.15 si ce niveau arrive, sinon coupe totale d’ici quelques mois pour éviter de trainer sur une longue durée un ETF hedgé chargé de frais internes.

Au bilan, ce hedge aura été plutôt productif. J’avais commencé à me hedger fin Mars vers 1.08 (donc le niveau actuel) mais dans de faible proportion. Évidemment ce niveau était peut-être un peu trop haut, mais ce qui prouve encore qu’il est impossible (sauf gros coup de chance), de timer un point bas.

J’ai ensuite fait des achats plus massifs de Septembre à Novembre, donc quasiment au plus bas (des achats majoritairement sous les 1). Le hedge aura donc couvert une partie de mon portefeuille de la remontée récente de l’euro d’une dizaine de pourcents. Sur approximativement 50 000€ couverts, le gain récent étant donc d’environ 5000€ (et au total d’environ 3000€ sur toute la période).



On retrouve ici un avantage important du PEA (vs CTO) : il est possible de faire des arbitrages sans payer aucune fiscalité tant qu’on ne sort pas d’argent. Autrement dit, je n’aurais très certainement pas tenté le coup sur CTO car la charge fiscale aurait imputé une grande partie des gains (PV à payer sur la vente d’un ETF S&P500 classique + PV à payer à la sortie sur le hedge = matraquage fiscal).



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 Abbott Laboratories, Johnson & Johnson, Merck


Finance :

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Visa, Intercontinental Exchange


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture
🇺🇸 Google, Microsoft, Amazon


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Nike, Home Depot, Starbucks


Energie :

🇺🇸 Nextera Energy


Telecom :

🇺🇸 Comcast


Immobilier :

🇺🇸 Realty Income, Prologis, American Tower, Essex Property



----------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 160 000€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Mondelez, Merck, Blackrock, S&P, Agree Realty : vente temporaire de ces lignes car ces actions sont actuellement soit trop chères soit sont pour la plupart sur leur plus haut historique, soit ont effectué un rebond fort et rapide depuis les plus bas.

J’attends que les valorisations soient plus raisonnables pour repasser à l’achat -> l’argent récupéré est placé en attendant sur livret pour profiter du taux de 3%.



Apple : ligne de trop petite taille, position déjà très forte dans les ETF en portefeuille, croissance faible vs Google, Microsoft ou Amazon, rendement du dividende trop faible actuellement pour donner quelque chose de significatif à terme (surtout que les dernières hausses étaient minimes), business model pas encore assez diversifié



Thermofisher : ligne de trop petite taille, rendement du dividende trop faible actuellement pour donner quelque chose de significatif à terme, je préfère pour le moment me concentrer sur Abbott Laboratories (mais je suis toujours la valeur avec intérêt pour le futur).
 

Achats 


rien


Renforcement



ETF S&P500 hedgé (P500H), ETF Nasdaq (PANX), ETF S&P500 (PE500)

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille en 2023 : +4.9%.
Performance du MSCI World en 2023 : +4.7%.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 458€.

----------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------

Hors ligne Hors ligne

 

#1017 30/01/2023 17h44

Membre (2014)
Top 50 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   566  

INTJ

Bonjour.

Quel support pour votre Hedge? Directement sur le forex ou avec des dérivés ?


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#1018 30/01/2023 18h09

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour MisterVix

Non beaucoup plus simple, j’ai dans le passé vendu mes ETF S&P500 classiques (PE500 d’Amundi) pour acheter à la place des ETF hedgés (P500H d’Amundi) de manière à me couvrir du rebond de l’euro sur une partie de mon portefeuille US.

Récemment, j’ai donc revendu la moitié de ma position hedgée, j’en garde encore un peu au cas où l’euro continue de monter, mais pas totalement car je juge que dans une optique long terme 1.10 me semble être une bonne valeur d’équilibre (du moins je ne pense pas que l’euro montera plus haut de manière durable vs le dollar)

Dernière modification par MrDividende (30/01/2023 18h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#1019 30/01/2023 18h29

Membre (2012)
Réputation :   31  

Bonjour,
C’est intéressant ce que vous dites du luxe : LVMH et Hermès sont très, très chères; vous anticipez une correction… et pourtant vous ne les revendez pas contrairement à d’autres valeurs. C’est donc vous estimez qu’elles ont encore du potentiel (sur le long terme) ou que vous ne sauriez où placer les liquidités ?

Hors ligne Hors ligne

 

#1020 30/01/2023 19h29

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour Canis

C’est une bonne remarque, et on pourrait en effet être tenté de prendre temporairement ses profits tant que la valorisation reste excessive.
J’y réfléchis, mais je n’ai jamais été très bon en ce qui concerne le timing de ce genre d’opération…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1021 28/02/2023 08h37

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Fevrier 2023 (60 ème mois de reporting)


Bonjour à tous, le mois a été très calme de mon côté entre déplacement professionnel à l’étranger suivi d’un long arrêt maladie.

Je vais donc faire court ce mois-ci pour le reporting car la santé n’est toujours pas au top, mais je fais quandmême au mieux pour publier quelque chose de potable.

Le mois a été relativement volatile mais flat en terme de performance, on ne termine donc pas bien loin de là où Janvier s’est arrêté.

La seule chose notable étant certainement la parité eur/usd qui semble repartir légèrement à la baisse puisqu’on est passé de 1.10 à 1.06. Il est bien évidemment impossible d’anticiper dans quel sens cela va bouger, je conserve donc toujours une partie de mon portefeuille couvert par le hedge.

Les GAFAM ont également publié des résultats très nuancés qui ont déçu le marché (notamment Google et Amazon), alors que Microsoft et Apple s’en sortent plutôt bien (pour Meta c’est un peu particulier car le titre était déjà très bas).


Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 Abbott Laboratories, Johnson & Johnson, Merck


Finance :

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Visa, Intercontinental Exchange


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture
🇺🇸 Google, Microsoft, Amazon


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Nike, Home Depot, Starbucks


Energie :

🇺🇸 Nextera Energy


Telecom :

🇺🇸 Comcast


Immobilier :

🇺🇸 Realty Income, Prologis, American Tower, Essex Property



----------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 171 500€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



rien
 

Achats 


rien


Renforcement



ETF S&P500 hedgé (P500H), ETF S&P500 (PE500), Johnson & Johnson

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille en 2023 : +5.4%.
Performance du MSCI World en 2023 : +6.1%.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 470€.

----------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------

Hors ligne Hors ligne

 

#1022 02/04/2023 19h58

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Mars 2023 (61 ème mois de reporting)


J’ai continué ce mois-ci les réflexions sur la continuité que je veux donner à mon portefeuille sur un horizon long terme.

Je considère que je peux dissocier mon portefeuille global en 2 poches bien distinctes.



Le PEA

Cette poche a pour vocation de faire croître mon capital sur le long terme le plus efficacement possible, avec un objectif de performance similaire à ceux des marchés (donc de suivre globalement les indices comme le MSCI World). Elle restera donc composée essentiellement d’ETF. Je compte cependant conserver comme actuellement quelques entreprises en stock picking. Cette partie restera marginale sur le portefeuille global, mais a surtout une rôle de plaisir et de challenge. J’ai constaté après de multiples expériences depuis que j’ai commencé à investir (il y a environ 6 ans) qu’il était très difficile de faire mieux que les indices. Je n’y arrive clairement pas, mon objectif n’est donc plus de chercher à faire mieux, mais simplement à les suivre. C’est la raison pour laquelle cette poche constituée d’entreprises de qualité et de croissance restera marginale, une sorte de petit challenge personnel mais qui aura peu d’impact sur la performance globale. Pour résumer, mon PEA est ma principale poche capitalisante avec objectif de performance.



Le CTO

L’objectif de cette poche sera bien différent du PEA. Je souhaite me consacrer ici dans l’investissement d’entreprises de qualité versant des dividendes croissants (cible d’entreprises avec de la croissance, et rendement moyen autour de 2-3% de manière à laisser le temps et les intérêts composés augmenter ce rendement -> voir exemple du portefeuille Dividend Aristocrats US). L’objectif ne sera pas de couvrir tous les secteurs (déjà fait via la poche ETF) mais de privilégier les secteurs défensifs et résilients, avec des entreprises globalement peu volatiles (types d’entreprises généralement peu représentées dans les indices). Autrement dit un portefeuille « sleep well at night », le plus décorrelé possible des grands indices. Pour que cette poche soit vraiment différente de la première, je choisis donc de privilégier les secteurs peu représentés (comme la pharma, les consumer staples, utilities, REIT, secteur de la défense…) et à l’inverse d’éviter les secteurs trop corrélés aux marchés et plus volatiles (technologies, industriels, consommation discrétionnaire…). Cela n’est pas gênant d’éviter certains secteurs ici, puisqu’ils seront bien tous présents dans la poche d’ETF sur PEA.

Je ne souhaite donc pas continuer à investir sur des entreprises avec objectif de performance boursière sur CTO, car comme expliqué plus haut j’ai bien compris que c’était quasiment impossible, surtout si on ajoute l’aspect fiscal sur CTO (il faudra bien vendre un jour ou l’autre ces positions et passer par la case impôts). L’avantage du PEA c’est que l’on peut faire des roulements de portefeuille sans fiscalité, chose impossible à faire sur CTO. Autrement dit, si je cherche de la performance, j’investirais plutôt sur le PEA en ETF.

L’objectif du CTO n’est donc pas la performance pure (bien qu’elle devrait plus ou moins suivre la performance des marchés) mais d’avoir une poche résiliente et qui augmente mes dividendes chaque année pour préparer la rente d’un futur lointain.

J’ai donc pris la décision de vendre toutes les entreprises en CTO qui ne correspondent pas à ces objectifs (entreprises avec unique but de performance et/ou entreprises ne versant peu ou pas de dividendes).



Sur le PEA, j’ai également coupé la totalité de mon hedge. J’ai à nouveau analysé le tracking error sur 1 an, et l’écart entre le S&P500 NTR (net total return en dollar, indice qu’est censé suivre l’ETF P500H) et l’ETH hedgé P500H n’est pas négligeable (l’écart est d’au moins 2%, et n’apparaît bien évidemment pas dans les frais de l’ETF). La conjoncture en Europe est de plus en plus défavorable (et je ne parle même pas de la triste situation de la France qui m’inquiète davantage de jour en jour), je pense qu’il n’est plus nécessaire de payer une protection relativement chère pour éviter d’être en dollar, surtout qu’autour de 1.10 l’euro n’est plus attractif.

D’autant plus que si nous entrons dans une récession mondiale suite à l’inflation et aux divers problèmes énergétiques, le dollar fera beaucoup plus office de valeur refuge que l’euro.


Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 Abbott Laboratories, Johnson & Johnson


Finance :

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Intercontinental Exchange


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Home Depot, Starbucks


Energie - Utilities :

🇺🇸 Nextera Energy, Waste Management, American Water Works


Telecom :

🇺🇸 Comcast


Immobilier :

🇺🇸 Realty Income, Prologis, American Tower, Essex Property



----------------------------------------------------------------------------------------------



----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 174 300€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Microsoft, Google, Amazon, Visa, Nike : entreprises avec objectif de performance pure. Je préfère détenir les entreprises de croissance US via des ETF sur PEA (S&P500 et Nasdaq) en plus d’autres actions de croissance qualitatives, et consacrer mon CTO sur des entreprises à dividendes. Certes Nike, Microsoft et Visa versent des dividendes, mais les rendements sont beaucoup trop faibles pour donner quelque chose d’intéressant à horizon 10, 20 ou même 30 ans. Je préfère aujourd’hui fixer la limite autour de ~1.5-2% minimum histoire de ne pas sacrifier la croissance mais de s’assurer que cela donne un rendement minimum avant un horizon trop lointain -> objectif yield on cost > 4% d’ici 10 ans
 

Achats 


Waste Management, American Water Works : deux parmi les plus belles utilities de croissance au monde. Ces valeurs sont toujours considérées comme relativement chères mais ont toutes les deux corrigées récemment (mais demeurent chères). Comme ces corrections sont très rares sur ces valeurs, j’en ai profité « c’est maintenant ou jamais ». Les business sont solides, défensifs, d’avenir, et relativement résilient aux problématiques d’inflation et de récession. Tout ce que je souhaite posséder dans le portefeuille CTO


Renforcement



ETF S&P500 (PE500), Abbott, Home Depot

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille en 2023 : +6.5%.
Performance du MSCI World en 2023 : +5.8%.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 491€.

----------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------

Dernière modification par MrDividende (02/04/2023 23h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#1023 02/04/2023 22h23

Membre (2019)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   212  

Bonjour MrDividende,

Vous n’y êtes pas allé de mains mortes dis donc ^^.
Vis à vis de votre nouvelle stratégie, quelques questions me viennent:

1- Dans les périodes boursières assez indécises et volatiles comme nous le vivons actuellement, ne pensez vous pas justement que le stock picker pourrait tirer son épingle du jeu par rapport à un indice qui suivrait justement cette indécision et finalement resterai assez "flat". Dit autrement, est ce le bon moment pour faire une croix sur votre stratégie initiale?

2- Comment allez vous mettre en oeuvre votre stratégie en terme d’achats et de renforcement pour les titres vifs en CTO ?

2-1 Est ce que vous allez constituer un viver d’une vingtaine de titre avec une équipondération et renforcement mensuel un peu à la sauce "portefeuille passif de l’IH" ?

2-2 Vous visez un Yield on cost de 4% à terme avec des entreprises versant actuellement entre 1.5 et 2% et dont le dividende est en croissance.
En considérant des renforcements réguliers, comment cet objectif sera atteignable si le cours ne stagne pas? Même si j’ai bien compris que vous ne visiez pas une performance mais plutot une récurrence du revenu.
A ce moment là pourquoi ne pas choisir directement des aristocrates voire des king (de qualité) qui sont déjà à plus de 4% et assez défensives?

2-3 Pourquoi ne pas investir dans un ETF spécialisé dans les dividendes de qualité et assez diversifié sur CTO pour favoriser les renforcements et les frais?

2-4 A defaut, pourquoi ne pas investir dans un ETF World capitalisant pendant votre phase d’accumulation pour réduire les frais et ne payer aucun impot et ensuite retirer votre rendement souhaité (4%) chaque année en phase de consommation?

Nota: Microsoft ne verse que du 0.9% au cours actuel mais en y étant rentré à prix "raisonnable" i.e en 2020, vous auriez déjà vos 1.5 voire 2%. Après évidemment tout renforcement au cours actuel ferait baisser ce yield.

bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

#1024 02/04/2023 22h58

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonsoir Selden

1. Pas vraiment, je simplifie seulement. Au lieu de renforcer les GAFAM en direct, je préfère le faire via un achat d’ETF Nasdaq ou S&P500. Cela m’expose à quelque chose de similaire, avec plus de diversification et de simplicité de renforcements. Cela m’évitera également de multiplier les impôts sur les PV sur CTO, et donc de privilégier le PEA (qui permet de faire des arbitrages sans fiscalité). Je préfère viser la performance sur PEA, et la stabilité sur CTO, c’est un choix.

2. J’alterne simplement les achats entre ETF sur PEA, et titres en direct sur CTO. Si je vois une valeur de bonne qualité que je juge attractive j’achète sur CTO, sinon je renforce les ETF sur PEA.

2-1. Oui j’ai un peu plus d’un vingtaine de titres en tête. Cela me gênait d’avoir si peu d’actions en portefeuille dans le passé car je considère que ce n’est pas suffisamment diversifié. Mais si j’intègre la part d’ETF, cela ne me pose pas de problème. J’ai déjà en portefeuille sur CTO les 3/4 des boites cibles, j’achèterais le reste lorsque je verrais des opportunités (il me reste en gros Merck, Mcdo, PepsiCo, Mondelez, General Mills). J’attaquerai ensuite les renforcements.

2-2. Si je prends basiquement un rendement de 2% qui croît à 7%/an, cela donne 4% dans 10 ans. En ciblant ce genre d’entreprises, donc toujours en croissance mais plus mesurée et moins risquée que mes choix passés (cf portefeuille début 2022), ça le fera sans problème. J’évite le yield trap, et je ne sacrifie pas la performance boursière, même si ce n’est pas l’objectif premier. Cette poche a vocation d’être résiliente, vous le remarquerez avec la sur pondération nette des secteurs défensifs et non cycliques (conso de base, santé, utilities, REIT, industrie de la défense…). J’ai fait énormément de back test ces derniers mois, et même si le passé ne fait pas le futur, même si le biais du survivant est présent, le portefeuille résilient que je souhaite construire sur performe le S&P500 sur tous les horizons (30, 20, 10, 5 ans…) avec moins de volatilité, max drawdown très faible etc..
Les entreprises qui présentent actuellement plus de 4% dans ces secteurs sont généralement avec des fondamentaux dégradés et des risques spécifiques.

2-3. Je n’aime pas forcément les choix faits d’entreprises, on paye des TER parfois élevés, on subit une double imposition sur les dividendes (non récupérable pour la partie que l’émetteur subit), on ne touche pas des dividendes chaque mois etc… je préfère clairement maîtriser le contenu de ce portefeuille défensif, l’objectif est totalement différent qu’un ETF par capitalisation qui doit sortir les entreprises en déclin et intégrer les nouvelles qui montent.

2-4. C’est déjà ce que je fais, sur PEA, où je vise en gros 80% d’ETF. J’aime la diversification également dans l’approche d’investissement. Le fait d’avoir une approche différente sur CTO m’évite de subir les risques intrinsèques aux ETF sur la totalité de mon portefeuille.

Dernière modification par MrDividende (02/04/2023 23h01)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1025 02/04/2023 23h28

Membre (2021)
Réputation :   45  

Bonjour Mr Dividende,
Une question bête:

intuitivement, je ferai le choix inverse:
ETF sur CTO (on laisse grossir, pour ne payer que 30% de flat tax à la fin),
entreprise à dividende sur PEA, pour avoir, à maturité des sous à sortir regulierement sans que ça pique trop.

Qu’est ce que je n’ai pas saisi?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “portefeuille d'actions de mrdividende”

Discussion Réponses Vues Dernier message
38 11 720 26/12/2021 12h28 par MrDividende
27 11 366 15/08/2019 00h40 par Portefeuille
Cette discussion est fermée
Discussion très réputée Discussion fermée Portefeuille d'actions de Scipion8  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 42 ]
1 042 571 736 03/05/2022 13h19 par Reitner
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Lopazz  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 30 ]
725 379 279 11/06/2024 17h14 par KingFlan
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de CroissanceVerte  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 28 ]
696 317 475 25/10/2023 18h55 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Louis Pirson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 31 ]
758 289 396 29/05/2024 23h54 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 25 ]
621 344 427 04/01/2023 10h36 par PoliticalAnimal

Pied de page des forums