PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#926 17/01/2022 16h26

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour L1vestisseur,

Je trouve que certaines de ces entreprises sont encore assez chères malgré la baisse et peuvent donc encore être une cible facile en cas de remontée des taux.

MIPS : 52x EBITDA 2022
EQT : 35x
Swedencare : 41X
QT Group : 49X
Chemometec : ~60-70X ?

Pour le coup vous prenez encore des risques à ces niveaux (malgré la croissance et la qualité des fondamentaux de ces entreprises).

Je pense qu’au delà de 30x, il faut vraiment cibler les exceptions qui doivent être à mon sens des BigCaps, avec une très belle croissance accompagnée d’une forte visibilité, tout en ayant des marges élevées. Adyen est justement un exemple parfait.

À titre personnel je ne suis donc pas prêt à renforcer les entreprises mentionnées à ces niveaux de prix, malgré toute la qualité de ces dossiers.

Ce n’est bien sûr que mon avis et je peux me tromper, mais je préfère tenter d’éviter une grosse boucherie sur ces valeurs, quitte à manquer potentiellement des opportunités.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #927 24/01/2022 18h33

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Mise à jour & Nouveautés du Screener 24/01/2022


Bonjour à tous, après la très forte correction de ces marchés ces derniers jours, je vous propose une mise à jour intermédiaire du screener.

J’en profite également pour vous présenter ici les nouveautés qui permettront peut-être de prendre de meilleures décisions dans ces temps incertains.



Modification depuis dernière version


- Changement de méthode de calcul du potentiel: au lieu de calculer un potentiel à 5 ans, la cellule calcule maintenant un potentiel moyen annualisé. Celui-ci prend en compte la croissance de l’entreprise ainsi que le rendement de son dividende (on a donc ici une espérance de gain annuel en total return). Cette valeur peut directement se comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

- Ajout du niveau de valorisation de l’entreprise : à la différence du fair price et de l’écart à celui-ci, cet indicateur donne un niveau de valorisation en absolu de l’entreprise (est-elle globalement chère ou non) à partir de plusieurs ratios comme le PER, PSR et PEG. C’est-à-dire qu’une action qui par exemple avait pour habitude de s’échanger 50x les profits était vue sous son fair price si aujourd’hui elle s’échangeait à 40x, mais qui ne veut pas dire pour autant qu’elle n’est pas chère en absolu. Chose que va maintenant indiquer cet indicateur, cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises les plus sensibles aux hausses de taux.

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)



- Mise à jour des fondamentaux de toutes les entreprises Américaines

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voir ce message pour comprendre comment tous les scores et indicateurs sont calculés.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie Europe :





----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie US :





----------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne soirée à tous et courage !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #928 29/01/2022 09h47

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Janvier 2022 (47 ème mois de reporting)



L’année 2022 commence très mal, soyons honnête, avec les remontées des taux qui accapare toute l’attention du marché.

Les valeurs de croissance sont par conséquent lourdement impactées, surtout les plus chères qui subissent de plein fouet les actualisations de valorisation avec les taux. Cette re-normalisation va peut-être durer un moment, potentiellement plusieurs trimestres le temps d’avoir une meilleure visibilité. Une fois chose faite, les choses reprendront leur cours.

Est-ce donc grave sur le long terme et faut-il s’en préoccuper ? Absolument pas ! Ce n’est donc qu’un phénomène temporaire, laissons ainsi le temps passer. Ces baisses ne viennent absolument pas de revalorisation à la baisse des fondamentaux des entreprises ou des perspectives de croissance, mais uniquement des moulinettes de calculs des analystes financiers.



Le portefeuille a subi une correction très rapide d’environ 15% sur un mois, peut-être la plus forte depuis Mars 2021 (premières craintes de remontée des taux) ou même de Mars 2020 pendant le krach covid. Cela fait forcément mal financièrement, mais je suis confiant sur la reprise qui arrivera bientôt (je ne pense pas que le marché baissera encore de plus de 10%). On constate surtout que ce qui mettait avant plusieurs mois à arriver se déroule maintenant en quelques semaines, les marchés sont très réactifs.

À mon avis, le rebond surprendra tout le monde à nouveau de par sa force et rapidité. C’est surtout la raison pour laquelle je pense qu’il faut rester 100% investi et patienter (et surtout ne pas vendre maintenant !).

Certains niveaux de valorisation deviennent maintenant très intéressants, c’est une excellente opportunité pour renforcer progressivement les plus belles entreprises du portefeuille.



Une nouveauté est également apparue dans la dernière actualisation du screener (voir message plus haut), qui en plus du fair price (qui je le rappelle calcule une valorisation uniquement en relatif à partir de l’historique de valorisation d’une entreprise avec ses ratios passés) ajoute maintenant un niveau de prix en absolu.

C’est à dire qu’une action qui par exemple avait pour habitude de s’échanger à 50x les profits était vue sous son price si aujourd’hui elle s’échangeait à 40x, mais qui ne veut pas dire pour autant qu’elle n’est pas chère en absolu. Chose qu’indique maintenant le nouvel indicateur. Cela permet de voir rapidement quelles seront les entreprises les plus sensibles aux hausses de taux.



J’ai par ailleurs commencé dans mon portefeuille à me séparer de quelques actions que je trouve hors de prix avec les hausses de 2021. Je suis mal à l’aise de conserver des valeurs qui se payent 60x l’EBITDA par exemple, même si leur fondamentaux sont bons (je peux faire quelques exceptions mais pas autant qu’actuellement). Certaines ventes me permettent justement de récupérer du cash et de renforcer mes valeurs favorites qui ont déjà bien baissé. Dans ce genre de mouvement de marché, cela peut-être une bonne opportunité de faire un ménage de portefeuille en revendant quelques actions « secondaires » afin de renforcer ses plus grosses convictions (évidemment à faire uniquement si les niveaux de baisse sont équivalents, sinon on peut y perdre au change).

Comme expliqué également dans mon dernier reporting (décembre 2021), j’ai continué également la revente de quelques entreprises qui ne rentrent plus dans mon plan d’investissement.



Il s’agit de positions concernant des entreprises qualitatives que j’apprécie réellement (fondamentaux solides, entreprises relativement matures et peu volatiles et spéculatives avec une croissance pérenne sur le long terme) mais qui n’ont selon moi plus la nécessité d’être détenues en direct pour des raisons de diversification.

Je ne conseillerais donc pas à tout le monde de les vendre, surtout pour ceux qui en sont à l’étape de construction d’un portefeuille.



Cette étape de construction nécessite d’avoir un portefeuille avec une base de valeurs solides et défensives permettant de bien dormir la nuit. Dans ma situation c’est légèrement différent puisque mon portefeuille est très diversifié et que la partie d’ETF larges (encore grandissante) comme S&P500, MSCI Europe Growth… joue maintenant ce rôle de pilier du portefeuille.

Pour résumer, il me semble important de détenir ce genre d’entreprise pour quelqu’un qui ne détient que des titres en direct et qui a un portefeuille peu diversifié (ce genre de valeurs posent les bases solides du portefeuille), mais pas nécessaires dans le cas d’un portefeuille qui détient déjà des ETF larges qui contiennent déjà plusieurs valeurs de ce type.



Détenir des valeurs en direct ne joue donc plus maintenant un rôle de diversification dans mon cas, mais surtout de conviction. Je souhaite surtout conserver :

- Des grandes capitalisations très solides financièrement (bonne rentabilité avec un moat élevé, bilan sain…) dont je pense qu’elles surperformeront les indices sur le long terme avec un niveau de risque et une volatilité maîtrisée (LVMH, ASML, Microsoft…)

- Des petites et moyennes entreprises en devenir dont les fondamentaux semblent exceptionnels et dont l’espérance de performance à long terme est très élevée (au détriment du risque et de la volatilité que je suis prêt à accepter pour cette partie du portefeuille)



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific
🇪🇺 Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare, Diasorin, Rovi, Novo Nordisk, Icon plc
🇺🇸 Idexx Laboratories, Repligen
🌎 Pro Medicus


Finance :

🇫🇷 Euronext
🇪🇺 Adyen, Sofina, Talenom, EQT, Titanium
🇺🇸 Visa, Paypal Holdings, MSCI, MarketAxess


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇪🇺 IMCD, Instalco, Sdiptech, Hexatronic Group
🇺🇸 Trex Company, Generac Holding


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker, Soitec
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom, Nexus
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, ServiceNow, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, AMD, Fortinet
🇨🇳 Taiwan Semidonductors


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇺🇸 Chegg



Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, Moncler, Harvia
🇺🇸 Nike, Yeti Holding, Copart, Fox Factory, Lululemon


Energie :

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen, Grenergy
🇺🇸 Tesla, Enphase Energy


Telecom :

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.


Immobilier :

🇺🇸 CoStar Group, Agree Realty, Sun Communities, EastGroup, Rexford, Global Medical REIT, Alexandria Real Estate




----------------------------------------------------------------------------------------------




----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 161 800€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Cellnex : valeur qui je pense sera sensible à la remontée des taux d’intérêt (donc pénalisée par celle-ci) et dont le business est plus ou moins lié à un secteur d’utilité publique (les télécoms) et donc je souhaite rester à l’écart de tout ce qui touche de près ou de loin les interventions des États Européens. Cette valeur reste présente dans l’ETF MSCI EMU Growth de Lyxor.



Wolters Kluwer, Air Liquide : comme expliqué au-dessus, croissance pas forcément suffisante pour battre les indices dans le futur



WiseTech Global : après près de 100% de gain sur cette valeur en à peine un an (qui était déjà chère à l’époque), je préfère vendre car ne suis pas serein avec sa valorisation actuelle. J’y reviendrai si jamais elle devait fortement corriger car les fondamentaux sont excellents.



Generic Sweden, Descartes System, Autodesk, Etsy : valeurs que je trouve trop chères en vis à vis de leur fondamentaux et croissance. Ces ventes me permettent de renforcer mes valeurs favorites plus qualitatives et qui ont déjà bien baissées.



IIPR : domaine du Cannabis un peu trop spéculatif, j’ai choisi de vendre pour acheter à la place Agree Realty (voir plus bas) qui a également une belle croissance avec un niveau de risque plus faible



Scatec : valeur que je trouve trop volatile et qui est constamment avec un free-cash-flow négatif (habituel pour le secteur). Je préfère donc y réduire mon exposition, surtout que la valeur est très sensible aux taux avec son endettement. Renforcement d’Alfen à la place qui a également bien baissé et sur lequel je suis plus serein



Sea Ltd, Teladoc : valeurs spéculatives qui ne dégagent pas de FCF positif et qui pourraient encore subir de plein fouet les hausses de taux. Ces ventes me permettent de renforcer mes valeurs favorites plus qualitatives et qui ont déjà bien baissées.



BHG group & Boston Beer : J’ai dû rater quelque chose lors de l’analyse fondamentale de ces entreprises. Malgré leur faible valorisation elles baissent tout autant que les valeurs les plus chères du portefeuille. Je préfère donc m’en séparer.



ETF thématiques sur CTO : pour les remplacer pour Russell 1000 Growth sur PEA (comme expliqué dans le dernier reporting).
 


Achat



Agree Realty : Très belle foncière commerciale Américaine à forte croissance avec des locataires solides comme Costco, Home Depot, Mcdo… qui a également un bon rendement du dividende. Elle a maintenant la particularité de verser un dividende mensuel tout comme Realty Income.
 


Renforcement



Adyen, Sartorius, LVMH, Eurofins, ASML, Teleperformance, Alfen, Amazon, Google, Microsoft, Adobe, Salesforce, Paypal, Netflix

ETF Russell 1000 Growth (RUSG), ETF Amundi S&P500 (PE500), ETF Lyxor MSCI EMU Growth (GWT)


----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2022 : -14.1%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2022 : -6.1%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2022 : -3.5%.


Le portefeuille commence l’année en forte de baisse de près de 15%, avec un retard de déjà ~8% vs MSCI World. Ce genre de phénomène s’était déjà constaté en Mars 2021 suite aux premiers mouvements de panique avec crainte de remontée des taux. Cela n’a cependant pas empêcher le portefeuille de rattraper son retard sur l’année et de faire mieux que le MSCI World au final sur 2021.

Il faudra donc suivre de prêt le rebond des actions de croissance lorsque celui-ci aura lieu, la hausse sera probablement tout aussi rapide que la baisse que nous avons connue.



Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).



Le portefeuille a fortement corrigé et retourne sur un point bas. On voit facilement ici que la volatilité est très élevée.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 504€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Bon WE à tous !
A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#929 29/01/2022 11h03

Membre (2018)
Réputation :   31  

Bonjour,
Partage toujours intéressant.

Je rebondis sur ce point:

MrDividende a écrit :

Air Liquide : comme expliqué au-dessus, croissance pas forcément suffisante pour battre les indices dans le futur

Je serai curieux de savoir comment vous en êtes arrivé à votre conclusion car d’après l’étude que j’ai faite sur les 20 dernières années et même si « les performances du passée ne présagent pas des performances futures », AI délivre du 10% annuel avec dividendes (vérifié en prenant plusieurs échelle de temps (5-10-15-20ans)) donc comparé à la performance historique des marchés, ça se tient.

Après effectivement, ce n’est pas la société qui surperformera le marché.
La contre-partie de cette performance moyenne sera sa régularité historique en terme de performance boursière mais aussi de croissance du CA (entre +7-10%/an) qui fait que sa valorisation EV/EBITDA reste dans sa moyenne historique et n’est jamais surévaluée (par rapport à son historique).

Sa position de leader et son caractère défensif dans un portefeuille fait d’elle une société intéressante pour qui est mal à l’aise avec la volatilité et souhaite un investissement passif.

Après effectivement je comprends votre position de rechercher des performances plus satisfaisantes étant donné que vous n’avez à priori aucun problème avec la volatilité.

Jeim
Actionnaire de la société.

Hors ligne Hors ligne

 

#930 29/01/2022 11h43

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour Jeim,

Sur les 10 dernières années par exemple, la performance de AL est de +130%. Si on prend en compte les dividendes + réinvestissements, on doit tourner à environ +160-170%.

Pendant ce temps, un ETF World a gagné +230% et un ETF S&P500 +350%.

Air Liquide est quandmême très loin derrière pour une phase de capitalisation.

sa valorisation EV/EBITDA reste dans sa moyenne historique et n’est jamais surévaluée (par rapport à son historique)

Certes en relatif, mais en absolu c’est cher pour sa croissance qui se tasse vraiment. Elle se paye 25x les bénéfices 2022 et 12X l’EBITDA. Pendant ce temps, Google (uniquement à titre d’exemple illustratif) se paye 23X les bénéfices et 13X l’EBITDA, avec des fondamentaux largement supérieurs en tout point.

Néanmoins, AL reste une très belle entreprise solide et résiliente (j’en ai toujours dans mon ETF MSCI EMU Growth). Lorsque je reviendrai plus tard vers des actions à dividendes quand je considèrerai que ma phase de capitalisation touche à sa fin, j’en reprendrai sans aucune hésitation.

Je pars simplement du principe qu’actuellement un titre en direct doit nécessairement chercher à amener de la performance supérieure à un indice, sinon autant le remplacer par un ETF qui sera par définition plus sur et plus diversifié.

Ps : sur 30 ans (chiffres communiqués par AL dans leur rapports annuels) on a :
Croissance CA = 5,3%/an
Croissance BNA = 6,7%/an

Donc loin des 10% évoqués

Dernière modification par MrDividende (29/01/2022 11h47)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #931 29/01/2022 12h29

Membre (2018)
Réputation :   31  

MrDividende a écrit :

Sur les 10 dernières années par exemple, la performance de AL est de +130%. Si on prend en compte les dividendes + réinvestissements, on doit tourner à environ +160-170%.

Pendant ce temps, un ETF World a gagné +230% et un ETF S&P500 +350%.

Permettez moi de douter de la comparaison.

Vous prenez la période favorable des dix dernières années qui a vu les indices monter continuellement et j’ai l’impression que beaucoup d’investisseurs débutants et/ou jeunes sont biaisés par ces performances, sans prendre de recul jusqu’aux années qui ont pu être plus douloureuses.

La période que j’ai prise en compte, 20 ans, a été fait dans le but de commencer l’analyse lors d’une période critique (krach de 2000).

MrDividende a écrit :

Certes en relatif, mais en absolu c’est cher pour sa croissance qui se tasse vraiment[/b]. Elle se paye 25x les bénéfices 2022 et 12X l’EBITDA. Pendant ce temps, Google (uniquement à titre d’exemple illustratif) se paye 23X les bénéfices et 13X l’EBITDA, avec des fondamentaux largement supérieurs en tout point.

Oui je suis d’accord, c’est pour cela que j’ai comparé à sa valorisation historique.
Nous sommes d’accord sur le fait qu’il y ait des sociétés plus performantes avec des valorisations inférieures ou égales.

MrDividende a écrit :

Ps : sur 30 ans (chiffres communiqués par AL dans leur rapports annuels) on a :
Croissance CA = 5,3%/an
Croissance BNA = 6,7%/an

Donc loin des 10% évoqués

Vous prenez le haut de ce que j’ai indiqué, par mégarde car je n’avais plus les chiffres en tête.
D’après ce que j’ai relevé sur 20 ans, la croissance est d’environ 6,5% par an; cela correspond à l’idée que je m’en fais.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #932 29/01/2022 12h38

Membre (2019)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   334  

Bonjour.
Vous pouvez allez voir sur le site officiel d’Air Liquide leur calculateur de performance : claculateur de performance

J’ai p.ex. réglé le curseur sur un investissement au 31/12/2011 et on obtient +174% / +11,84% par an, pour une détention au nominatif et avec les avantages associés.

Hors ligne Hors ligne

 

#933 29/01/2022 12h41

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   442  

Je comprend la décision de M. Dividende de se séparer d’Air Liquide. Air Liquide a plutôt bien résisté à la correction de janvier de par son aspect défensif. En vendant Air Liquide non loin de ses sommets, M. Dividende prend ses plus-value car il a besoin de cash pour saisir des opportunités qui ont à ses yeux plus de potentiel.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #934 29/01/2022 12h55

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Nous sommes d’accord dans le fond Jeim pas de problème.

Mais dans ce cas là, si on veut remonter sur 20 ans ou 30 ans, vous pouvez également regarder aux US du côté de Air Product & Chemicals ainsi que Linde plc (celle-ci est d’ailleurs éligible au PEA car siège en Irlande). Leurs performances sont bien supérieures à AL.

Voici par exemple le price only (les dividendes des 3 entreprises sont environs similaires donc le biais n’est pas très grand, les 2 US sont des Aristocrats également), je n’ai pas pu retrouver le total return mais bon :

AL
10 ans : 130%
20 ans : 470%
30 ans : 1700%

APD :
10 ans : 230%
20 ans : 750%
30 ans : 2500%

Linde plc :
10 ans : 190%
20 ans : 1100%
30 ans : 4000%

Je sais qu’en France on a souvent tendance à oublier les autres entreprises pour se concentrer sur le marché local mais il y a parfois mieux ailleurs wink

@L1vestisseur : en effet, je n’ai malheureusement pas le cash illimité et j’ai pu comme ça renforcer par exemple Adyen, Sartorius, LVMH, ASML…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #935 29/01/2022 13h21

Membre (2018)
Réputation :   31  

MrDividende a écrit :

Je sais qu’en France on a souvent tendance à oublier les autres entreprises pour se concentrer sur le marché local mais il y a parfois mieux ailleurs wink

Je connais ces sociétés et je vous rejoins sur le fait qu’il faut comparer avec ses semblables.

Effectivement c’est un biais important de surpondérer son marché local par méconnaissance de ce qui peut se faire ailleurs, mais je ne prends pas votre répartie pour mon cas malgré mon portefeuille.

Au plaisir,
Jeim

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #936 03/02/2022 09h02

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3889  

 Hall of Fame 

INTJ

MrDividende, le 29/01/2022 a écrit :

Les valeurs de croissance sont par conséquent lourdement impactées, surtout les plus chères qui subissent de plein fouet les actualisations de valorisation avec les taux. Cette re-normalisation va peut-être durer un moment, potentiellement plusieurs trimestres le temps d’avoir une meilleure visibilité. Une fois chose faite, les choses reprendront leur cours.

Est-ce donc grave sur le long terme et faut-il s’en préoccuper ? Absolument pas ! Ce n’est donc qu’un phénomène temporaire, laissons ainsi le temps passer. Ces baisses ne viennent absolument pas de revalorisation à la baisse des fondamentaux des entreprises ou des perspectives de croissance, mais uniquement des moulinettes de calculs des analystes financiers.

Je pense que vous allez vite en besogne !

Vous faîtes partie de la cohorte d’investisseurs (comme Scipion) qui n’ont connu que la période où la FED et la BCE manipulent + ou - directement les marchés boursiers.

Mais dans un contexte de marché "normal", avec des taux longs US autour de 4% (si on finit par y arriver, ce que je ne souhaite pas spécialement non plus), une bonne valeur de croissance avec un moat, c’est un PER de 20-25.

C’est pour cela aussi que votre système de fair price, qui se base sur le PER historique est biaisé.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #937 03/02/2022 12h41

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour IH,

Je suis d’accord (et l’ai répété plusieurs fois) que tout calcul de fair price basé sur les méthodes de ratio (donc en relatif) ne sont plus valables en cas de changement de condition économique (ou de fondamentaux de l’entreprise). Les price sont donc ici sur-estimés.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai rajouté les pastilles de valorisation en absolu (qui ne tiennent donc pas compte du passé). Après on sera d’accord ou pas pour les seuils, c’est une autre histoire, mais ce qui compte c’est le ranking en relatif des entreprises les unes par rapport aux autres.

une bonne valeur de croissance avec un moat, c’est un PER de 20-25.

Pas forcément d’accord avec cela, à cause des règles comptables qui changent. Les PER des boites tech (par exemple) ne sont pas toujours pertinents vs cash flow ou EBITDA (Amazon est un exemple parlant, mais il y a d’autres cas comme SalesForce qui a parfois un RN négatif ou quasinul mais un FCF relativement élevé).

Je ne pense pas que les taux remonteront à 4%, ça serait bien trop dangereux pour les Etats. Les analystes s’accordent à dire qu’on ira jusqu’à 2,5%-3% environ, pas forcément plus (ce ne sont bien sûr que des prévisions).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #938 26/02/2022 10h08

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bilan du portefeuille Février 2022 (48 ème mois de reporting)



Le mois de Février a poursuivi la mauvaise lancée initiée au mois de Janvier : une baisse continue des marchés avec un fort retour de la volatilité.

En Janvier, les principales craintes concernaient le retour d’une inflation potentiellement durable, ainsi que la remontée des taux d’intérêts. Pour l’inflation, c’est encore difficile de savoir si elle durera. On subit surtout le contrecoup du covid à mon sens, avec le retour de bâton de « l’argent gratuit ». Les banques centrales sont les principaux coupables de l’inflation. À cela se mêle également tous les problèmes des chaînes d’approvisionnement, principalement liés aux arrêts pendant le covid.

Concernant les taux d’intérêt, c’est bel et bien réel (même si malgré la forte hausse, les rendements obligataires sont toujours ridicules).



Prenons d’abord l’exemple de l’évolution de la dette Française. Certes la remontée est forte, on repasse en positif sur le 10 ans avec un taux de …. 0,7%/an. On retourne sur des niveaux de taux équivalents à fin 2018. Nous ne sommes donc actuellement pas dans un changement de paradigme.

Aux US, les taux sont plus élevés mais les constats sont les mêmes. On retourne sur des taux à 1,9% pour le 10 ans, soit exactement le même niveau qu’avant le covid.

Bref, tour ça pour dire que je trouve pour le moment la réaction du marché totalement excessive, mais au final ça devient une habitude maintenant…



Sur le mois de Février, intervient en plus de cela un conflit avec la Russie sur risque de guerre en Ukraine. Les marchés n’avaient clairement pas besoin de ça, cela les rend encore plus nerveux qu’avant.

J’ai néanmoins personnellement du mal à imaginer l’impact que ce conflit pourrait avoir sur les fondamentaux d’une entreprise comme Google (uniquement à titre d’exemple illustratif de l’idée ici). A priori, aucun impact… Cependant, le titre est jeté avec l’eau du bain (comme beaucoup d’autres) alors que l’entreprise est très peu touchée. Il y a actuellement des mouvements de panique généraux, il faut en profiter progressivement (mais y aller doucement et tranquillement).



La bourse a toujours eu des périodes haussière et baissière. Il en sera toujours ainsi. Le rebond peut avoir lieu demain, dans 3 mois ou dans 2 ans. Personne ne le sait.

Il faut donc continuer d’appliquer sa stratégie comme habituellement et profiter de ses opportunités. On peut ainsi acheter exactement les mêmes entreprises pour moins cher.

Lorsqu’on regarde les dernières publications, les entreprises se portent globalement bien. Il y a toujours de la croissance, les niveaux de dette diminuent, les rentabilités des entreprises sont sur des records (surtout aux US). De ce point de vue, tout semble bien aller.



Il faut donc continuer d’avoir une vision long terme, et surtout bien comprendre et se rappeler ce que l’on fait : en achetant des actions on est propriétaire d’un business avec des produits, des solutions, des brevets, des employés… et pas juste d’un objet boursier électronique avec un cours de bourse qui varie.



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific
🇪🇺 Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare, Diasorin, Novo Nordisk, Icon plc
🇺🇸 Idexx Laboratories, Repligen
🌎 Pro Medicus


Finance :

🇫🇷 Euronext
🇪🇺 Adyen, Sofina, Talenom, EQT, Titanium
🇺🇸 Visa, Paypal Holdings, MSCI, S&P Global


Industrie :

🇫🇷 Schneider Electric
🇪🇺 IMCD, Instalco, Sdiptech, Hexatronic Group
🇺🇸 Trex Company, Generac Holding


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker, Soitec
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom, Nexus
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, AMD
🇨🇳 Taiwan Semidonductors


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇺🇸 Chegg

Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, Moncler, Harvia
🇺🇸 Nike, Yeti Holding, Copart, Fox Factory, Lululemon


Energie :

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen, Grenergy
🇺🇸 Tesla, Enphase Energy


Telecom :

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.


Immobilier :

🇺🇸 CoStar Group, Agree Realty, Sun Communities, EastGroup, Rexford, Global Medical REIT, Alexandria Real Estate




----------------------------------------------------------------------------------------------




----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 157 600€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



MarketAxess, ServiceNow, Fortinet : ces 3 valeurs ne sont pas à mettre dans le même panier, mais je les trouve globalement trop chères pour les conditions de marchés actuelles, notamment la hausse des taux qui devient frappante. ServiceNow et Fortinet ont été vendues quasiment sur des points hauts, j’en ai donc profité.



Rovi : valeur qui a bien profité du covid (aide à la fabrication des vaccins Moderna notamment) mais dont la croissance commence à ralentir. Je préfère donc m’en séparer pour le moment car elle risque de vite baisser dans l’après-covid
 


Achat



S&P Global : valeur de qualité que je détenais dans le passé. L’entreprise est très diversifiée dans le domaine financier (notation de dette d’Etats et d’entreprises, création d’indices boursier dont le plus connu est évidemment le S&P500, analyses et prévisions financières de résultats d’entreprises, participation dans son ancienne filiale de publication d’ouvrages professionnels dans le domaine économique). L’entreprise verse également un dividende (faible rendement mais en belle croissance depuis environ 50 ans). C’est donc une excellente entreprise de croissance mais qui permet aussi d’initier une capitalisation dans les dividendes sur le long terme.
 


Renforcement



Intuit, Microsoft : deux belles entreprises technologiques très solides à revenus récurrents et qui sont rares (pour le secteur) à verser également un faible dividende mais en croissance.

Alexandria Real Estate, ETF Amundi S&P500 (PE500)


----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2022 : -16.8%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2022 : -6.7%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2022 : -6.4%.



Le portefeuille continue l’année en forte de baisse, avec un retard de déjà ~10% vs MSCI World. Ce genre de phénomène s’était déjà constaté en Mars 2021 suite aux premiers mouvements de panique avec crainte de remontée des taux. Cela n’a cependant pas empêcher le portefeuille de rattraper son retard sur l’année et de faire mieux que le MSCI World au final sur 2021.

Il faudra donc suivre de prêt le rebond des actions de croissance lorsque celui-ci aura lieu, la hausse sera probablement tout aussi rapide que la baisse que nous avons connue.



Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).



Le portefeuille continue de corriger et passe sur un nouveau point bas.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 475€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Bon WE à tous !
A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#939 19/03/2022 09h09

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Mise à jour & Nouveautés du Screener 19/03/2022


Bonjour à tous, voici une petite actualisation du screener.

Modification depuis dernière version


- Suppression de plusieurs entreprises vendues en cours de mois (la liste complète des ventes et les explications arriveront dans le reporting de fin de mois).

- Ajout de Blackrock à la place de Blackstone, de Prologis à la place de Eastgroup Properties et Rexford.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voir ce message pour comprendre comment tous les scores et indicateurs sont calculés.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie Europe :





----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie US :





----------------------------------------------------------------------------------------------

Bon WE à tous !

Hors ligne Hors ligne

 

#940 27/03/2022 22h21

Membre (2020)
Réputation :   9  

Bonjour,

Je voudrais savoir s’il y a des prélèvements à la source dans un PEA sur les sociétés finlandaises, je ne suis pas sûr. J’ai cherché mais ce n’est pas clair. Comme vous en avez en portefeuille, auriez vous l’amabilité de bien vouloir répondre à cette incertitude s’il vous plaît. Voyez vous des prélèvements à la source dans votre PEA pour ce pays ?

Bien cordialement,
SB

Dernière modification par SportyBookworm (27/03/2022 22h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#941 27/03/2022 23h34

Membre (2015)
Réputation :   43  

Bonsoir SportyBookworm,

Je viens de vérifier chez Saxo Banque, pour l’action Talenom Plc dont le siège social est in Finlande.
J’ai été prélevé de 35% sur les dividendes, pour cette action que j’ai en PEA.

D’après ce site, les dividendes pour les non résidents sont taxé à 30%, mais la France et la Finlande ont signé une convention de non double imposition, le prélèvement devrait être de 0%.

Il y a une discussion sur ce forum ici.

Je m’en vais de ce pas déposer une réclamation chez Saxo.

Hors ligne Hors ligne

 

#942 28/03/2022 08h57

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Bonjour SportyBookworm,

Concernant la Finlande, je confirme que le prélèvement est de 35%, ce qui est donc relativement pénalisant fiscalement.

Pour l’Irlande, je devrais toucher des dividendes dans les jours qui viennent et pourrai donc vous dire prochainement (CA applique globalement très bien les conventions). Le cas de l’Irlande est également complexe car de mémoire le taux de base est de 20% mais il pourrait également être réduit…

J’éditerai ce poste dès que je touche les dividendes (normalement celui de Linde devrait arriver très vite)

Hors ligne Hors ligne

 

#943 28/03/2022 10h16

Membre (2020)
Réputation :   9  

Bonjour,

Je vous remercie. Donc pour la Finlande, il y a une convention entre la France et la Finlande qui n’est pas appliquée, c’est bien cela le problème. Cela me turlupinait.

Pour l’Irlande, j’avais trouvé l’information finalement et avais modifié mon post. Mais oui, je veux bien l’information pour l’Irlande également quand vous l’aurez.

Quand vous aurez fini votre phase d’accumulation et de croissance, avez vous réfléchi à votre stratégie de rente ? Est ce que vous privilégierez de actions sans prélèvements à la source donc principalement françaises ?

Bonne journée,
SB

Hors ligne Hors ligne

 

#944 28/03/2022 12h37

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Je donnais pasmal de détail sur mes réflexions et stratégies futures dans cet article

Ma stratégie à terme est toujours bien d’avoir un portefeuille d’entreprises à dividendes pour la phase de consommation. Néanmoins, je découpe aussi la stratégie par type d’enveloppe :

- Sur PEA, je ne crois clairement pas/plus aux entreprises Européennes en terme de politique de dividendes. Avoir des entreprises « ersatz » juste pour des raisons de fiscalité me semble dangereux.

-> je vais donc maintenir cette enveloppe comme capitalisante avec un mélange d’actions de croissance Européenne + ETF S&P500. Pour tirer ici un revenu, le mieux est clairement la revente mensuelle de parts d’ETF selon moi

- Sur CTO, je privilégierai les Aristocrats Us. Je vise un portefeuille d’environ 1M avec un yield plutôt faible (donc plus de capital) pour surtout avoir des actions de qualité avec des dividendes fiables et en croissance, tout en maintenant une hausse du capital globalement proche du niveau des indices. Progressivement je vais ré-initier des achats d’entreprises de croissance intermédiaire mais qui versent des dividendes (type Abbott Lab, Starbucks…) et qui permettent donc de capitaliser tout en commençant la construction de la rente. C’est relativement tôt qu’il faut quandmême le faire pour laisser le temps au dividende de grossir.

J’ai aussi beaucoup réfléchi sur CTO à la fameuse question de la perte de performance avec l’impôt annuel des dividendes. C’est certes vrai, mais je me dis aussi que comme l’objectif est de conserver les entreprises, il n’y aura jamais (théoriquement) d’impôts sur les PV, qui au final peut être largement supérieur sur une longue période à de l’impôt sur des dividendes (j’ai fait quelques calculs récemment qui pointent dans ce sens).

Voilà donc pour résumer, la stratégie de consommation se baserait sur PEA sur une revente d’ETF, et sur CTO via les dividendes (entreprises US only)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #945 28/03/2022 13h20

Membre (2020)
Réputation :   1  

Est ce une stratégie ETF sur CTO ne serait pas préférable ?
Pour capitaliser sans le frottement fiscal sur un ETF type world ou SP500 puis arrivé en phase de rente, vendre tous les ETF pour réinvestir sur les entreprises à dividendes du moment (qui auront peut etre changé d’ici la)
C est personnellement ma stratégie

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #946 28/03/2022 13h28

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Cela fonctionne sur PEA, mais beaucoup moins bien sur CTO (c’est ce que je disais juste au dessus) : au moment de la revente totale, si vous souhaitez basculer sur un portefeuille à dividendes, vous allez payer énormément en fiscalité à la sortie sur toutes les PV (potentiellement sur un gros ptf on peut être à plusieurs centaines de milliers d’euro de PV, à payer d’un coup en impôts, montant supérieur à celui qu’on aurait payé au fil des années sur les dividendes).

Cela fonctionne et est optimal fiscalement sur CTO à partir du moment où vous souhaitez sortir en rente via revente de parts d’ETF (donc sans rebasculement dividendes) -> dans cette situation on ne paye qu’à la sortie lors des reventes mensuelles progressives. L’imposition sera faible au départ d’ailleurs puisque chaque revente sera composée de capital + intérêts.

Dernière modification par MrDividende (28/03/2022 13h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#947 28/03/2022 21h06

Membre (2020)
Réputation :   1  

Je trouve pas que ça soit un problème au niveau fiscalité de tout payer d’un coup puisque la revente va ramener bcp de cash il faut simplement budgétiser et laisser de coté le cash pour les impôts.
Pour moi la charge mentale de gérer dividendes et fiscalité annuelle s’y rapportant est bien supérieure au fait de provisionner l’impot en cas de revente des ETF.

De plus peut être que d’ici là (20 ans 30 ans ?) les aristocrates dividendes auront peut être changées et vous pourrez mieux choisir celles du moment.

Dernière modification par vinspqr (28/03/2022 21h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #948 28/03/2022 22h22

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

 Hall of Fame 

Le problème n’est pas tant de tout payer d’un coup (en effet on peut utiliser le résultat de la vente pour payer les impôts) mais le fait de payer une fiscalité élevée sur l’intégralité de ses PV.

Pour donner un exemple, un calcul rapide me disait grosso modo que mon portefeuille d’ici 20 ans pourrait valoir 1M, composé en gros de 50% de capital et 50% d’intérêts (chiffres pas forcément exact mais pour donner l’idée).

Une revente totale sur CTO ETF -> actions à dividendes entraînerait une prise de PV de 500k€, soit à 30% (si la flat tax reste…) 150k€ d’impôts à payer -> somme nette à placer en entreprises à dividendes = 850k€

Si à l’inverse on investissait directement dans ces entreprises sur CTO, il y aurait la fiscalité annuelle des dividendes. Mais à aucun moment en cumulé on payerait 150k€ d’impôts (sinon ça voudrait dire que l’on aurait touché 500k€ de dividendes ce qui est impossible avec les montants évoqués). Donc d’un point de vue fiscalité, même si on sort de l’argent chaque année on en sortirait moins qu’avec un re basculement dividendes en période de consommation.

C’est pour cela que fiscalement, c’est plus intéressant d’appliquer une stratégie revente d’ETF dans cette situation, pour éviter de payer l’imposition totale en année N et plutôt la diluer sur toute l’étape de consommation.

Après c’est sur qu’en terme de gestion c’est totalement différent, les ETF simplifient beaucoup, et je suis d’accord sur le point que le 0 vente n’est pas crédible car il y aura sûrement des entreprises qui seront vendues si coupe du dividende ou si le business évolue d’une mauvaise manière etc…

Hors ligne Hors ligne

 

#949 28/03/2022 22h30

Membre (2020)
Réputation :   1  

Je comprends votre point de vue mais il faut y inclure le fort risque de sous performer les indices avec votre stock picking versus ETF type world.
Sur le long terme la différence peut être énorme! Donc plus d’actions à dividendes "à convertir"

Dernière modification par vinspqr (28/03/2022 22h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#950 29/03/2022 00h11

Membre (2020)
Réputation :   94  

Bonsoir MrDividende,

Vous écrivez un peu plus haut que vous vous recentrez sur une stratégie orienté dividendes, avec des dividendes aristocrates US "de croissance".

Il me semble dans une certaine mesure que vous revenez sur une stratégie de croissance "pure" que vous suiviez depuis quelques temps déjà. Après avoir éclusé un certain nombre de valeurs "hyper growth", envisagez vous de revenir sur des "belles valeurs" de fonds de portefeuille avec un dividende solide et pérenne ? (ex : P&G, Mondelez, JnJ, Sanofi, Vinci ou Air Liquide que vous aviez auparavant en portefeuille ?)

Par ailleurs, ne pensez vous pas que les "big tech" qui ne distribuent pas de dividendes seront un jour amenées à en distribuer au fur et à mesure du ralentissement de leur croissance (ex : Google, Amazon) ? Ou est on passé dans le nouveau paradigme du rachat d’action permanent et de la fin des dividendes pour certaines valeurs ?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “portefeuille d'actions de mrdividende”

Discussion Réponses Vues Dernier message
38 11 718 26/12/2021 12h28 par MrDividende
27 11 361 15/08/2019 00h40 par Portefeuille
Cette discussion est fermée
Discussion très réputée Discussion fermée Portefeuille d'actions de Scipion8  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 42 ]
1 042 571 631 03/05/2022 13h19 par Reitner
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Lopazz  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 30 ]
725 379 115 11/06/2024 17h14 par KingFlan
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de CroissanceVerte  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 28 ]
696 317 428 25/10/2023 18h55 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Louis Pirson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 31 ]
758 289 292 29/05/2024 23h54 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 25 ]
621 344 421 04/01/2023 10h36 par PoliticalAnimal

Pied de page des forums