PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #1 08/08/2022 17h42

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

J’entame le partage de mon portefeuille d’actions (PEA ouvert en janvier 2019), d’une part pour fixer mes idées mais aussi et surtout nourrir mes réflexions grâce à vos remarques et commentaires.

Jusqu’à ce jour je me suis concentré sur des valeurs françaises, limité par l’enveloppe du PEA mais aussi à cause d’un effet "proximité géographique".
Depuis quelques temps je m’interroge pour ouvrir un CTO pour m’exposer à des valeurs internationales. Mais quelle stratégie poursuivre : ne faudrait-il mieux en premier lieu remplir progressivement le PEA qui bénéficie d’un fiscalité légère ?
Je m’étais interrogé aussi sur la facilité que procurait un ETF monde. J’ai longtemps hésité, puis finalement je n’ai jamais pris la première part. Biais mental de se dire de l’on est maître de son choix de valeur ? Volonté de pouvoir choisir une valeur précise qui nous semble décotée (avec les superbes réussites telles qu’Atos ou Orpea que l’on ne manquera pas de souligner !)



Je m’attaquerai au volet SCPI / SCI et divers prochainement.

Au plaisir de partager plus en détail,

Mots-clés : dividende, pea (plan d'epargne en actions), portefeuille, scpi (société civile de placement immobilier)

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/08/2022 18h41

Membre (2021)
Réputation :   1  

Pourquoi garder ce qui est bien rouge ?
Au pire vendre et racheter au même prix pour repartir sur un PRU faible si l’on croit en ces valeurs, ou mieux replacer sur un autre actif plus prometteur. De toute façon c’est perdu. Si je ne dis pas de bêtise, dans le cas d’une baisse de 82% comme c’est le cas avec ATOS, il faudrait un gain de 455,56% pour retrouver le cours d’origine. Il faut mettre des STOP bien avant.

Dernière modification par carn29 (08/08/2022 18h46)

En ligne En ligne

 

#3 08/08/2022 18h49

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   194  

Pour rester en PEA, exposez-vous à l’international via des ETF non-euros (un SP500, ou un WORLD ex Europe) éligibles PEA. Ça vous permettra de conserver l’optimisation fiscale du PEA tout en continuant de faire votre stock-picking sur la partie Europe (ce qui fait déjà beaucoup de valeur à connaître…)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 08/08/2022 19h14

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   231  

INFP

Bonjour.
Je suis curieux de connaître votre démarche de choix de valeurs.
Votre portefeuille est très fourni, et on n’y trouve pas de "dinosaures" de bon père de famille tels que Air Liquide ou LVMH.
Par exemple, le secteur financier (Amundi, Axa, CA, SG, Scor) pèse à lui seul 10 pour cent du portefeuille, avec une répartition très inégale de la pondération des lignes. Je suppose que pour certaines lignes, vous commencez petit?
C’est juste pour connaître la structure de votre approche, sur la pondération, les critères de choix plus précis des titres, et tout ce genre de choses.

Concernant vos réflexions sur la fiscalité entre PEA et CTO, en fait tout dépend de l’objectif que vous vous fixez.
Si vous réfléchissez à 5 ans, 10 ans ou 20 ans, les conséquences sont différentes.
Avoir un objectif clair permet de mieux cerner ses besoins sur ce plan-là.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 08/08/2022 19h21

Membre (2020)
Réputation :   16  

L’internationalisation de votre PF semble en effet un impératif.

3 solutions s’offrent à vous :
-des fonds actions internationales
-du stock picking sut CTO à faible coût de transaction
-des ETF

J’éviterais la première solution pour les frais et une surperformance tout à fait aléatoire.
Sauf à avoir une conviction forte sur des titres en particulier, je rejoins Gog, un investissement sur ETF paraît tout indiqué.

Comme vous avez plaisir à acheter vous même des titres européens,  je vous conseille de continuer à le faire et du coup ne prendre que des etf SP500 (beaucoup) et émergents (un peu).

Il y a parmi les actions que vous avez déjà beaucoup que j’aime bien, mais peut être trop de titres "value".
Surtout je trouve votre PF un peu éparpillé sur des positions à quelques dizaines d’euros  (atos, CDA, Saint gobain, euroapi, soc gen, orpea) alors que TTE pèse 39000€!
Il faudrait je pense vous concentrer sur vos convictions, en diversifiant value/croissance et les secteurs d’activités.

Bonne continuation !

Hors ligne Hors ligne

 

#6 08/08/2022 20h26

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Lausm a écrit :

on n’y trouve pas de "dinosaures" de bon père de famille tels que Air Liquide ou LVMH

Effectivement, pour un PEA ouvert en janvier 2019, acheter LVMH à 251 € pour le retrouver aujourd’hui à 689 €, ça aurait fait tache avec une performance de 174 % (sans compter les dividendes).


A part ça il faut de temps en temps "faire le ménage" du portefeuille :
ça ne sert à rien de garder des lignes qui pèsent disons moins de 0,1 % du total.

En revanche quand une ligne représente 40 % (TotalEnergies), c’est un facteur de risque qu’il faut suivre de près.
Si la valeur plafonne malgré un contexte favorable (prix du pétrole et du gaz), ne pas hésiter à alléger …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (08/08/2022 20h37)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#7 09/08/2022 18h04

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Merci pour votre intérêt et pour vos retours qui confirment certains axes sur lesquels je devrais me pencher d’avantage : l’internationalisation du portefeuille.

Ceci étant je vais commencer par préciser ma stratégie.

Avant d’ouvrir le PEA, mon idée était de détenir les actions pour du long terme. J’étais bien conscient que vu mon niveau débutant je perdrai probablement tout à vouloir faire du trading. Mon objectif était de pouvoir toucher à horizon de 5/6 ans des dividendes réguliers pour le projet que j’ai détaillé dans ma présentation.

Lorsque j’ai ouvert le PEA début 2019, tout allait bien, on se trouvait en phase ascendante avec la désescalade des tensions Etats-Unis / Chine (ceci n’étant qu’un chapitre dans la longue série à rebondissement que l’on sera amenés à connaître). Mon idée était de procéder de deux façons différentes :
- du buy & hold pour des valeurs de conviction qui procurent un rendement intéressant par exemple du total, sanofi
- des achats en visant une plus-value de 15 à 20%. Dans ce cas de figure je passais des ordres de 1000€ et revendais pour 1000€ de titres lorsque les 15 à 20% de plus-value étaient atteints. Le solde constituait à mes yeux des actions gratuites obtenues grâce à ce bon choix. Cette façon de procéder explique par exemples les petites lignes telles que CDA, SG, saint gobain. Mais j’ai vite eu l’impression que cela revenais à couper des gains potentiels et m’a fait vendre des valeurs telles que Mersen que je garderais aujourd’hui volontiers en fond de portefeuille.

Puis est arrivé 2020 avec ses secousses. Principal motif de satisfaction pour un débutant comme moi  : s’en tenir à sa stratégie, ne pas céder à la panique, accumuler des titres sur lesquels j’ai une conviction.
A partir de cette date là, ma stratégie est devenue quasi-exclusivement du buy & hold.
Comme vous le soulignez le poids de la ligne total est trop important et au fur et à mesure de mes apports ce poids relatif diminue.

Lausm a écrit :

Je suis curieux de connaître votre démarche de choix de valeurs.

Malheureusement vous risquez d’être déçu par le caractère artisanal de mes choix.
Je suis principalement guidé par le caractère nécessaire et / ou bénéfique des sociétés dans lesquelles j’investis (le caractère de nécessité étant bien dépendant selon les points de vue de chacun). C’est ainsi que l’énergie (Total, Engie, Rubis), l’eau-recyclage (Veolia), l’agroalimentaire (Danone), les télécoms (Orange), la santé (Sanofi) ont été choisi.
J’ai mal analysé le risque réputationnel relatif aux Ehpads, néanmoins je maintiens mes positions, convaincu de la nécessité de ces structures dans les décennies à venir.
Plus récemment j’ai ajouté des sociétés dont le modèle pérenne donne de la visibilité (Bureau Veritas, Euronext).

Concernant le fait d’inclure des ETF internationaux, je suis convaincu du bien fondé de l’idée. Un ETF monde comme le CW8 d’Amundi (LU1681043599) serait à mon sens suffisant vu la pondération importante des Etats Unis dans la répartition géographique.
Un ETF SP500 ne ferait-il dans doublon dans ce cas ?

Je précise qu’en parallèle, j’ai dans mon PEE environ 13 keuros d’actions de mon employeur et des fonds d’action européennes.

Encore merci pour votre intérêt et vos commentaires.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 09/08/2022 18h54

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 20 Monétaire
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   143  

Je vous suggère de simplifier votre portefeuille de la manière suivante :
- 50 % sur un ETF synthétique éligible au PEA suivant l’indice S&P500 ou MSCI USA (plus large)
- 50 % sur une douzaine de valeurs françaises en veillant à diversifier les secteurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 09/08/2022 19h15

Membre (2020)
Réputation :   16  

Luce a écrit :

Concernant le fait d’inclure des ETF internationaux, je suis convaincu du bien fondé de l’idée. Un ETF monde comme le CW8 d’Amundi (LU1681043599) serait à mon sens suffisant vu la pondération importante des Etats Unis dans la répartition géographique.
Un ETF SP500 ne ferait-il dans doublon dans ce cas ?

Je précise qu’en parallèle, j’ai dans mon PEE environ 13 keuros d’actions de mon employeur et des fonds d’action européennes.

Le cw8 rajouterai des actions européennes, vous en avez déjà assez en PF. Le sp500, en plus d’avoir moins de frais,  permettrait un rééquilibrage us/eur plus rapide.

J’étais un peu dans la même situation que vous en début d’année,  je suis maintenant à 45% US, 45% Europe et 10% émergents.

Quel pourcentage d’internationalisation visez vous à terme?

Hors ligne Hors ligne

 

#10 09/08/2022 19h40

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   231  

INFP

Bonsoir.
Je ne suis, Luce, absolument pas déçu de votre réponse. Au contraire je suis toujours curieux de connaître ce qui motive une décision de choix de titres.
J’ai moi-même des critères qui sont du même ordre, qui parfois ne vont pas très loin.
Parfois le simple et basique fonctionne bien.
Ma question était aussi orientée, mon intention étant de stimuler la réflexion.

En tous cas votre réponse m’a éclairé sur votre portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 14/08/2022 10h57

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Les réflexions de cette semaine m’ont permis de définir la ligne à suivre pour les prochains mois (en fait les 3/4 prochaines années).

Pour le choix du support j’hésitais entre un ETF monde et un ETF SP500. Comme le soulignait Loic38, le CW8 rajouterait des actions européennes sur lesquelles je suis déjà positionné par ailleurs.

Je vais donc faire simple et classique : ETF SP500 (FR0013412285), version non couverte contre le taux de change USD / EUR. Il est indiqué que l’ETF peut être Capitalisant ou Distribuant, je ne sais pas trop comment Amundi décide de l’affectation des résultats et en fonction de quels critères. Les frais de 0.15% annuels sont parmi les plus faibles que j’ai pu voir.

Marche à suivre : investissement en DCA à hauteur de 1000 euros par mois sur cet ETF. Peut être ponctuellement légèrement plus en fonction des conditions de marché (oui cela est antinomique avec le DCA…).
L’objectif est d’atteindre à terme 1/3 du plafond de dépôt du PEA sur cet ETF soit 50 keuros.
Sur les 2/3 tiers restants il me restera donc environ 25 keuros à déposer pour atteindre cette limite.

Voilà pour les résolutions de l’été

Hors ligne Hors ligne

 

#12 14/08/2022 13h04

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   194  

Luce a écrit :

Marche à suivre : investissement en DCA à hauteur de 1000 euros par mois sur cet ETF. Peut être ponctuellement légèrement plus en fonction des conditions de marché (oui cela est antinomique avec le DCA…).

Regardez du côté de « Value Cost Averaging », c’est un autre algorithme qui vous permettra d’investir plus ou moins selon les conditions du marché.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 02/01/2023 15h02

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

En ce début d’année, voici venu le moment de l’état des lieux du PEA. Un suivi semestriel s’avère amplement suffisant au vu de la stratégie buy & hold qui n’occasionne que peu de transaction.



En quelques mots :

Succès de l’année :
- avoir réussi à se défaire du biais mental qui m’avait retenu jusqu’alors de passer aux ETFs. Désormais un plan d’investissement sur les US à hauteur de 1000 euros toutes les 3 semaines est prévu
- avoir entamé un début de rééquilibrage géographique sur les US. A ce titre merci aux échanges sur ce forum qui m’ont permis de prendre conscience de cette nécessité
- avoir passé cette année de secousses boursières sans dévier de la stratégie en ne cédant pas à des ventes paniques

Échecs / pistes d’amélioration :
- des performances déplorables sur certains dossiers (Orpea, Korian, Atos) sur lesquelles j’ai eu une lecture simpliste et erronée.
- ne pas avoir réussi à vendre / me séparer de ces mauvais dossiers ou lignes microscopiques (Euroapi, saint gobain, SG, compagnie des alpes). Ceci étant ne payant pas de frais de garde, je ne suis pas pénalisé sur le fait de conserver ces lignes. Cela permet aussi de garder à l’esprit ces leçons apprises à la vue des résultats rouges.
- je ne sais pas s’il faut mettre cette observation ici, mais je n’ai pas allégé non plus la ligne Total énergies malgré son poids important. Je ne la renforce plus désormais et la garde comme une ligne de rendement pour laquelle sa valorisation à l’instant T n’importe peu.

Ligne de conduite pour 2023 :
- 1000 euros toutes les 3 semaines sur les ETFs US via de nouveaux versements
- réinvestissement des dividendes des actions françaises sur des actions de fond de portefeuille (je pense entre autres à Bouygues, BV, Danone, orange)

A noter que j’applique désormais pour les ETF capitalisants un taux de rendement correspondant à un taux de retrait de 2.5% beaucoup plus conservateur que les 3.5 à 4% usuellement convenus.

Prochain RDV en février à l’occasion de la clôture de mon exercice comptable 2022 avec les chiffres du taux d’épargne annuel 2022 et du salaire (rente) annuelle tirée de la gestion de mon patrimoine.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 05/02/2023 11h42

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Comme prévu, un point d’étape du portefeuille global à date de février, clôture de l’exercice annuel.

Le patrimoine atteint la valeur totale de 466 keuros réparti comme suit :
- 116 keuros sur un PEA,
En janvier, nouvelle ligne crée sur Eurazeo. Vente de la daube Orpea, gestion calamiteuse de ce dossier et manque de clairvoyance de ma part.
Dividende Total energies : 541 euros
Un renforcement de 1keuros sur l’ETF SP500

- 130 keuros de SCPI diversifiées tant sectoriellement que géographiquement et détenues en NP en cohérence avec mon projet de fin d’activité salariée
Corum XL (50.7%)
Kyaneos Pierre (17%)
Cristal rente (16.2%)
Activimmo (16.1%)

- 108.4 keuros en assurances vie réparties entre 3 contrats avec une allocation principalement orientée vers des SCI; SCPI; fonds euro; UC action de façon décroissante
- environ 38.6 keuros en épargne salariale (PEG et PERCO)
- environ 24.3 keuros de diversification en financement participatif (Wiseed, Lendosphère, Enerfip)
- environ 38.5 keuros de liquidités sur divers livrets

Opérations récentes :
- fermeture d’une ancienne assurance-vie de mauvaise qualité (Cachemire 2) à la banque postale
- désengagement et clôture des derniers comptes à venir dans les prochains mois de la banque postale pour basculer le tout sur de la banque en ligne (Fortuneo). Le chapitre des banques physiques est donc soldé.
- ouverture pour prendre date d’un PEA-PME chez BforBank

Perpectives :
- la poche liquidités est plutôt conséquente, mais je me sens à l’aise et prêt à renforcer si d’aventure la récession US est plus forte qu’attendue et conduit le SP500 à aller visiter des niveaux entre 3500 et 3900. Je reste investi suivant le planning prévu mais me réserve le droit de renforcer ce niveau d’investissement à la hausse suivant la conjoncture.
- je réfléchis à l’ouverture d’un CTO pour y loger quelques foncières dont le cours a pu pâtir des hausses de taux. Attention cependant étant donné mon exposition via les SCI et SCPI à ne pas mettre une dose d’immobilier trop importante.

Sur le projet et sa viabilité :
- taux d’épargne annuel 2022 : 82% (calculé dividende réinvestis)
- rente mensuelle brute tirée de la gestion du patrimoine : 750 euros / mois. (Certains revenus inclus dans cette rente sont intégrés déjà nets). Objectif minimum 1500 euros / mois. Objectif de confort 2000 euros / mois.
En intégrant les revenus "fictifs" des SCPI détenues en NP (700 euros / mois), on arrive à une rente brute de 1450 euros / mois.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 26/02/2023 19h59

Membre (2019)
Réputation :   32  

INTJ

Je découvre vos présentations.
Les 82% d’épargne s’appliquent-ils au salaire net ou brut d’impôt sur le revenu?

Hors ligne Hors ligne

 

#16 26/02/2023 20h48

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Les 82% de taux d’épargne s’entendent sur la somme [salaire net après prélèvement de l’IR + rente mensuelle brute tirée de la gestion du patrimoine]

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #17 15/03/2023 08h31

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Reprise hier du DCA sur l’ETF SP500 après deux échéances où j’avais décidé de passer mon tour : le 31/01 (SP500 à 4076) et le 21/02 (SP500 à 4000).
Sur l’échéance du 14/03 et un SP500 de retour sur les 3850, je me sens plus à l’aise pour me repositionner.
Pour rappel : 1000 euros toutes les 3 semaines sur les ETFs US via de nouveaux versements

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 01/04/2023 11h26

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Synthèse et commentaire à l’issue du premier trimestre 2023 :

- l’actualité de ce premier trimestre aura été intense à suivre et pour simplifier à l’extrême j’en retiens deux choses : Les difficultés surviennent lorsque la raison s’affaiblit face aux sentiments (gestion et roulement des portefeuilles obligataires face à la remontée des taux et stress bancaire occasionné par une panique qui ignore les causes). La remontée des taux permet de sanctionner les gestions déficientes et met sur le devant de la scène la valeur réelle des actifs.

- PEA-PME ouvert pour prendre date : ouverture d’une ligne de 266 CBO Territoria à un PRU de 3.70. Pour le moment l’objectif n’est pas de compléter ce PEA-PME mais de se focaliser sur le PEA qui atteint l’encours de 118 keuros.

- comme dit dans le message précédent, j’ai dérogé deux fois à ma stratégie de DCA sur ce premier trimestre refroidi que j’étais sur les niveaux de valorisation. J’attends de constater sur les niveaux de valorisation les conséquences du resserrement monétaire pour rattraper ces tours passés. Sans forcement parler de récession dure, je m’attends à un ralentissement qui pourra soit s’observer sur les niveaux du SP500 soit sur une rotation au détriment de l’Europe qui a bénéficié d’un fort attrait en ce début d’année. Naturellement l’entièreté du portefeuille reste en buy & hold conformément à ma stratégie.

- sur le versement de l’épargne salariale (participation et intéressement) : choix à 100% d’un fonds monétaire qui procure actuellement un rendement de 3%. Rien de mirobolant mais je considère cette poche comme une réserve pour de futurs arbitrages et pour contrebalancer le niveau de risque de autres fonds qui sont eux investis en actions européennes.

Concernant le planning personnel, j’en suis à T - 2 ans avant qu’une part importante de mon portefeuille de SCPI n’arrive à pleine propriété me procurant ainsi des revenus mensuels plus conséquents. Je serai alors âgé de de près de 34 ans et se posera la question de quel chapitre il conviendra d’ouvrir.

Dès lors je considère que je dois commencer à mettre en pratique une forme de "transition" dans ce qu’est ma vie actuelle (salariat - vie quelque peu routinière dans ma petite ville - réflexions sur les pistes "que faire une fois rentier - ou que faire une fois ayant la possibilité de choisir ses options de vie"). Je ne me cache pas que je ressens par moment l’impression d’avoir atteint une forme de butée dans ce que j’avais à faire dans ce lieu et dans cette configuration de vie. Avec ajouté à ça la vision très nette du passage des années.

Ces années à venir devront donc mettre en pratique et explorer de façon concrète des pistes de vie.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 26/07/2023 10h10

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

J’ai procédé ce jour à une demande d’arbitrage sur mon contrat d’assurance-vie en demandant le retrait de 78 parts de SCPI PFO2 dans laquelle j’ai une confiance plus que limitée dans le gestionnaire Perial et en arbitrant vers deux fonds obligataires pour lesquels j’anticipe sur le plafond de la hausse des taux puis une baisse progressive.

Reste à voir le délai de réalisation de cet arbitrage, mais étant sur assurance-vie je pense que je n’ai pas trop de crainte à avoir quant à sa bonne réalisation.
La baisse du TOF, la surcote de la part de PFO2 par rapport à sa valeur de reconstitution plus l’actualisation de cette même valeur de reconstitution en rapport avec les valeurs d’expertises 2023 ne sont pas de nature à me donner confiance.
Certes, il y a un meilleur bilan de relocation vs. libérations depuis deux trimestres mais, sans que l’on ait les chiffres en détails, on lit que la caractéristique de PFO2 "doit lui permettre de répercuter une partie de l’inflation sur l’indexation des loyers au cours des mois à venir". Une partie seulement, et encore avec un conditionnel.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 26/07/2023 10h42

Membre (2021)
Top 50 Monétaire
Réputation :   73  

Faites nous savoir le délai d’arbitrage des scpi, et l’assureur si ce n’est pas indiscret.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 26/07/2023 11h15

Membre (2012)
Top 50 SIIC/REIT
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   48  

Bonjour,

Ce n’est pas PFO2 pour mon cas mais Primopierre (je perds le trimestre de revenus, tant pis) sur Spirica
Demande faite lundi avant 16h30.
Réception de l’avis d’arbitrage le soir
Les fonds sur le fonds Euros le lendemain matin

J’imagine que cela ne doit pas être très différent pour PFO2.


Parrainage => Saxo, Degiro, Bourse Direct  - Linxea - Fortuneo, Boursorama

Hors ligne Hors ligne

 

#22 26/07/2023 11h45

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Dans mon cas l’assureur est la MIF, suite à la demande d’arbitrage j’ai reçu une confirmation par mail indiquant la prise en compte pour traitement; l’attestation d’arbitrage sera éditée sous 10 jours.
Je ferai savoir sur cette file lorsque l’arbitrage aura bien été réalisé.

Dans son bulletin T2 - 2023, Perial fait savoir :

Perial - PFO2 a écrit :

Cette collecte a également été utilisée pour servir les retraits, en hausse sur ce premier semestre 2023. Au 30 juin, il n’y a aucune part en attente de retrait. Néanmoins, en raison d’arbitrages réalisés par un petit nombre d’investisseurs institutionnels couplés à une diminution des montants de la collecte, les délais de traitement des demandes de retraits vont augmenter au cours du 2e semestre.

Je compte donc sur la liquidité supposée sur assurance vie.

@eg972 : J’ai aussi une quantité tout à fait symbolique de Primopierre sur Spirica que je compte arbitrer vers le fonds euro, mais après avoir perçu l’acompte du 2ème trimestre.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 28/07/2023 18h43

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Comme dit ici #14, je réfléchissais à l’ouverture d’un CTO pour acheter des foncières dont le cours a corrigé suite aux hausses de taux. Cependant, une proportion qui me semblait déjà importante d’immobilier avec des SCI et SCPI en AV m’avait retenu dans un premier temps d’avancer sur cette piste.

En plus de l’arbitrage évoquée précédemment sur le contrat MIF, je viens d’effectuer un arbitrage sur de SCI trop peu performantes depuis de nombreuses années afin de libérer ces fonds et pouvoir réallouer cette poche vers l’achat de foncières.

Les SCI arbitrées étaient bien trop portées sur le bureau (respectivement 80 % et 53.7 %) et je compte bien entendu sélectionner des foncières France / Europe et US portées sur les thématiques logistique, hôtel - casino, industriel, infrastructure; bref diversifier à l’exception du bureau.

Pour cela il me reste :
- ouvrir un CTO chez un courtier Français (BforBank, Fortuneo…) pour les foncières France
- ouvrir un CTO chez un courtier étranger (Degiro, IB…) pour les foncières US.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 31/07/2023 22h59

Membre (2021)
Réputation :   18  

INTJ

Pour mémoire, ce jour lors du reporting bimestriel, franchissement de la barre symbolique des 500 keuros de capital.

Je ne rentre pas dans les détails étant donné qu’une réallocation assurance-vie vers CTO va s’effectuer dans le mois à venir.
Je ferai le point à l’issue de ces mouvements.

Quant au choix du courtier, je vais finalement m’orienter vers Bourse direct tant pour les actions France que US. J’ai été convaincu par le taux de change attractif de 0.08 % qui y est pratiqué et évidemment par la commodité d’un courtier qui fourni un IFU.
Les actions achetées ayant pour vocation d’être tenues en buy & hold, des frais de courtage un peu plus élevés sans être prohibitifs ne me bloquent pas.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 01/08/2023 11h08

Membre (2020)
Réputation :   2  

Je suis en train de migrer régulièrement mes actions US à dividendes qui sont actuellement chez DEGIRO. Au départ, j’avais également choisi Bourse Direct car j’avaii déjà un CTO ouvert et au final il n’y a pas une une si grande différence au niveau du prix de l’ordre (le taux de change chez DEGIRO est assez élevé …).
Mais j’ai trois problèmes avec Bourse Direct :

    - il y a des frais lorsqu’on veut faire un virement sortant (6 euros),
    - il y a des frais de garde pour les actions étrangères (de mémoire 0.036% pour les US),
    - j’ai voulu passer un ordre au marché et je n’ai pas eu l’option (je n’ai eu droit qu’à trois types d’ordre ce qui m’a pénalisé une fois car mon ordre avait été pris que partiellement d’où 2 fois 8,5 euros).

Après une nouvelle recherche sur Internet à la recherche d’un brocker français  (pour IFU), j’ai trouvé que les tarifs chez Boursorama me convenait pour ma situation (6.5 euros jusqu’à 6000 puis 0.12 %). En ce qui concerne le taux de change leur brochure indique  Taux de change J+1 (J étant le jour de négociation) + 0,0025 points (je ne suis pas assez calé pour savoir si c’est mieux que le change de Bourse Direct).

Je viens donc d’ouvrir (difficilement car beaucoup de bugs dans leur application mobile) un compte chez Boursorama avec une carte gratuite puis un CTO et un PEA PME pour prendre date. Le premier avantage que je vois est que je pourrai directement toucher mes dividendes sur mon compte. Le second est que les virements instantanés de ma banque principale ont l’air plus rapide (dans la journée pour l’instant par rapport à 2 ou 3 jours sur Bourse Direct) et sans frais. Enfin, il n’y pas l’air d’avoir de frais de garde.

Je vais donc voir à l’usage …

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “portefeuille d'actions de luce”

Discussion Réponses Vues Dernier message
27 11 402 15/08/2019 00h40 par Portefeuille
Cette discussion est fermée
Discussion très réputée Discussion fermée Portefeuille d'actions de Scipion8  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 42 ]
1 042 571 890 03/05/2022 13h19 par Reitner
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de MrDividende  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 44 ]
1 091 512 975 01/06/2024 16h24 par KingFlan
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Lopazz  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 30 ]
725 379 648 11/06/2024 17h14 par KingFlan
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de CroissanceVerte  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 28 ]
696 317 598 25/10/2023 18h55 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Louis Pirson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 31 ]
758 289 628 29/05/2024 23h54 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 25 ]
621 344 498 04/01/2023 10h36 par PoliticalAnimal

Pied de page des forums