PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #1 07/08/2022 14h29

Membre (2022)
Réputation :   20  

Je suis nouveau sur ce forum, et l’essentiel de mes placements a démarré au printemps 2020 avec le premier confinement Covid qui m’a fait faire des économies – pas de voyages – et donné du temps pour m’initier aux divers outils de placement.
Les placements au lieu de déplacements !

La chronologie du développement de mon portefeuille a été la suivante :
- d’abord sur mon PEA (printemps 2020, actions françaises principalement),
- puis ouverture d’assurances-vie (automne 2020),
- puis transfert de PER (printemps 2021)
- et enfin ouverture de CTO (printemps 2022) pour ce que je ne peux pas faire en PEA (foncières, actions hors UE, ETF absents des offres des AV/PER). J’en ai ouvert deux, Bourse Direct pour les foncières françaises et les REITS non offertes par Degiro, que j’utilise pour les actions US et Asie.
- Prochaine étape, transfert de PEA depuis ma banque "en dur" (logo noir et rouge, on n’en dira pas plus !) vers une banque en ligne, sans doute Fortuneo. Mais il faut d’abord que j’ouvre un compte Fortuneo (avec la Mastercard gratuite et l’offre de bienvenue).

Ma philosophie / stratégie est tournée vers une diversification maximale, avec des supports variés :
- PEA (mon premier placement, ce fut 10 actions d’Air France en 2001, longtemps la seule et petite ligne de mon PEA),
- assurances-vie (j’ai laissé tomber les quelques… 200 euros de mon AV bancaire chère et minable ouverte il y a longtemps, pour plusieurs courtiers en ligne, Linxea, Assurancevie.com, Meilleur Taux, PlacementDirect, Altaprofits, Sicavonline, avec plusieurs assureurs : Spirica, Suravenir, Swisslife, Generali, Abeille ex-Aviva, Ageas),
- PER (bien plus dynamique que le Corem que j’avais avant, dont j’ai transféré l’an dernier le montant chez Linxea comme le permet la loi Pacte)
- et CTO (Bourse Direct et Degiro, ouverts ce printemps).
Chaque mois je commence par mettre 10% de mon salaire sur mon épargne et mes placements, et je mets aussi 50% de ce qui me reste sur le compte courant la veille du paiement du salaire : c’est une incitation à être frugal, pour avoir plus d’argent à placer en fin de mois. Je mets pas mal d’argent en PER, pour l’attrait fiscal (je viens de recevoir une belle ristourne des impôts ! immédiatement réinvestie…)
À l’intérieur de ces différentes enveloppes, là aussi je recherche la diversification entre
- immobilier (SCPI, SCI, foncières et REITS),
- actions françaises, européennes et mondiales,
- multinationales incontournables des portefeuilles (type St Gobain) et PME (dont des entreprises cotées de ma région à Dijon, et l’entreprise où travaille ma fille),
- dans divers domaines d’activité économique (santé-biotech, transports, distribution, private equity…) et à travers le monde (mon biais voyageur ? mais aussi du réalisme financier, la France n’est pas le centre du monde). Moyen-Orient, Inde et Asie du Sud-Est sont plutôt performants en ce moment. Comme on ne peut pas investir directement à Riyadh, Bombay ou Manille via les courtiers, il faut bien passer par des fonds régionaux ou des ETF…
J’ai commencé à investir en ETF, c’est encore une toute petite partie de mon total. Ça va augmenter. Pas seulement du World ou du S&P 500 des inévitables Lyxor et Amundi, mais aussi, par exemple, du plus spécialisé : BNP Blue Economy (économie maritime) ou X-trackers Philippines. On peut aussi se faire plaisir en allant sur des domaines d’intérêt personnel fort.
Par contre je reste à l’écart du trading quotidien et des techniques et placements (cryptos) que je ne comprends pas.
Je suis sur le long terme, à la manière Buffett : ma seule cession cette année est sur Albioma, avec un gain de 50%, à l’occasion de l’OPA sur cette compagnie (et j’ai replacé les fonds sur Voltalia, dans le même secteur d’activités, et Veolia). Dans certains cas, comme les fonds de private equity de mon PER, je ne peux pas y toucher pendant plusieurs années

En ce moment, mon attention se porte sur l’immobilier (SCI type Capimmo plutôt que fonds en euros dans mes contrats AV et PER, dernier ajout en PEA : Foncière Atland), en particulier les REITS américaines.
Je viens d’entrer sur Vici Properties (casinos de Las Vegas), Realty Income (magasins), Gladstone Land (fermes) et Nexpoint Diversified, et je prévois d’entrer prochainement sur CubeSmart (stockage), Duckhorn Porfolio (vignobles de la Napa Valley, j’ai même visité leur domaine en 2016 ! sans savoir alors qu’ils étaient cotés en bourse), EPR Properties (cinémas et espaces de loisirs), Healthcare Realty Trust, Nexpoint Residential, SL Green (bureaux à Manhattan), Weyerhaeuser (forêts), avec des ouvertures asiatiques (Tokyu Fudosan au Japon, Parkway Life à Singapour), sans oublier la France (Argan, Gecina, Klépierre en vue) et l’Europe.
Là aussi, je diversifie les types de foncières (loisirs, santé, résidentiel, bureaux, agricole, commerce de détail, centres commerciaux, entrepôts,..).
Étant donné que les fonds de placement et ETF en immobilier mondial des AV/PER privilégient les grosses Reit comme American Tower, Crown Castle, Digital Realty Trust, Equinix, Prologis, qui sont aussi très présentes dans les fonds et ETF d’infrastructures, je les laisse de côté pour le moment dans mes investissements en « titres vifs ».

Mon total s’élève actuellement à 59009 euros (26079 euros en assurances-vie, 21555 euros en PER, 8511 euros en PEA et 2854 euros en CTO). C’est certes bien petit en regard des portefeuilles de certains sur ce forum, mais c’est quand même l’équivalent d’un an de salaire pour moi.  Objectif fin 2023 : m’approcher au maximum des 100 000 euros (en mettant 1000 à 1200 euros par mois + remontée des marchés + dividendes et intérêts).
Du fait de la forte baisse des marchés cette année, même si ça a bien remonté en juillet, mon bilan total en actions (PEA et CTO) s’établit à -7,54% (-5,23% avec les dividendes), il est de -2,68% pour les assurances-vie et -3,23% en PER.

Voici à ce jour mes 20 plus gros placements, mes 20 meilleurs résultats et les 20 plus mauvais (listes qui vont évoluer de façon conséquente au fur et à mesure de mes placements à venir - par paquets d’actions de 300 à 400 euros en PEA et CTO -, de la montée en puissance de mes achats d’ETF et REITS, et des fluctuations des marchés). Le montant exact n’est pas essentiel, de toutes façons ça ne cesse de changer, c’est plutôt l’allure générale qui m’intéresse (et vous intéresse aussi, je l’espère !).

Les 20 plus gros actuellement (en ne tenant pas compte des fonds euros des A-V et PER, ou des comptes livret A et LDD) :
3 fonds de private equity via mon PER Linxea Spirit (Nextstage Croissance, Extendam AM Sunny, Isatis Capital Vie et Retraite), puis SCI Capimmo (AV & PER), Axa Global Real Estate (AV & PER), Deutsche Post (PEA), Swisslife Multiasset Moderate (AV & PER), Blackrock Global Allocation (PER), Alstom (PEA), Mirova Global Sustainable Equities (AV), Société Foncière Lyonnaise (CTO), Allianz Stategy 50CT (PER), JP Morgan Global Balanced (AV), Airbus (PEA), Templeton Emerging Markets Dynamic Income (PER), Nexpoint Diversified (REIT en CTO), Sanofi (PEA), Compagnie des Alpes (PEA), Voltalia (PEA), SC Novaxia (AV & PER)

Les 20 meilleurs
Teleperformance (PEA) + 44%, Compagnie des Alpes (PEA) + 39%, ADP Aéroports de Paris (PEA) + 33%, Amundi Middle East & North Africa (AV) + 32%, First Sentier Global Listed Infrastructures (AV) + 32%, Axa Amérique (AV) + 23%, Seilern World Growth (AV) + 22%, Pictet Water (AV) + 21%, HSBC Frontier Markets (AV) + 20%, Sanofi (PEA) + 16%, Morgan Stanley Global Infrastructure (PER) + 16%, Danone (PEA) + 15%, Voltalia (PEA) + 15%, Fidelity India Focus (AV) + 15%, Pictet Timber (AV) + 14%, Vici Properties (REIT en CTO) + 14%, DWS Invest Global Agribusiness (PER) + 14%, Aviva Amérique (AV) + 14%, Axa Global Real Estate (AV & PER) + 14%, Deutsche Post (PEA) + 14%       

Les 20 plus mauvais
Inventiva (PEA) -61%, Aroundtown (PEA) -41%, Echiquier World Next Leaders (PER) -38%, Jupiter Financial Innovation (PER) -33%, Vonovia (PEA) -28%, Invesco Greater China (PER) -28%, Hipay (PEA) -27%, Infineon Technologies (PEA) -26%, Fidelity Emerging Europe, MiddleEast & Africa (PER) -24%, Morgan Stanley Global Opportunity (PER) -24%, Comgest Magellan (AV) -22%, Fnac-Darty (PEA) -21%, Alstom (PEA) -20%, Morgan Stanley Asian Opportunity (PER) -20%, Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine (PER) -19%, UBS China Opportunity (PER) -19%, St Gobain (PEA) -18%, Lazard Actifs Réels (PER) -19%, Air France-KLM (PEA) -16%, EDR Strategic Emerging (AV) -16%.

Pour des actualisations ultérieures, je m’efforcerai de construire des tableaux plus complets.

Bonne journée à tous.

Dernière modification par Cayucyucan (07/08/2022 20h42)

Mots-clés : assurance-vie, cto (compte-titres ordinaire), diversification, pea (plan d'epargne en actions), per, portefeuille, reit (real estate investment trust)

Hors ligne Hors ligne

 

#2 01/09/2022 12h32

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.
Voici les ajouts de ces derniers jours sur mes comptes PEA et CTO, en continuant ma double stratégie de développement du portefeuille immobilier et de diversification géographique/thématique/PME&multinationales…

- Aedifica, foncière belge spécialisée dans les établissements d’hébergement et de soins pour personnes âgées, dimension pan-européenne
- Agree Realty, REIT américaine de commerces du quotidien, à dividendes mensuels
- CubeSmart, REIT américaine d’espaces de stockage pour les particuliers
- Danone (renforcement)
- Gecina, la carte de l’immobilier parisien
- Inventiva, renforcement de cette petite biotech péri-dijonnaise (qui est quand même cotée sur le Nasdaq !) : l’action n’est pas brillante en ce moment, mais c’est à la  fois ma version du soutien à l’économie locale (j’habite dans la commune voisine), un pari biotech risqué à potentiel fort, et aussi parce que mon beau-père est décédé de la maladie sur laquelle travaille Inventiva (Nash, cirrhoses de foie non-alcooliques)
- Teleperformance, renforcement - en profitant d’un creux - de cette société française qui est un leader mondial peu connu, dont j’avais découvert l’existence… aux Philippines (immeubles de centres d’appel, mais Teleperformance ne fait pas que ça, ils ont par exemple une activité de gestion de demande de visas et de passeports)
- Tokyu Fudosan (Japon), une société impliquée dans diverses facettes de l’immobilier, des bureaux aux centres de loisirs, à partir d’une base de transport ferroviaire, comme c’est souvent le cas au Japon
- Vici Properties, renforcement de cette REIT américaine performante qui possède une bonne partie des édifices de casinos de Las Vegas
- Vinci, incontournable dans un portefeuille !

Dernière modification par Cayucyucan (01/09/2022 22h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/09/2022 17h30

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.
Je viens d’étoffer mon portefeuille de titres en CTO (environ 300 euros à chaque investissement) avec les foncières suivantes :

- Duckhorn Portfolio (NAPA), vignobles dans la Napa Valley de Californie. J’ai visité leur domaine principal en 2016 (sans déguster, j’étais le conducteur de notre voiture, le lendemain d’un long vol Paris-San Francisco, il me fallait rester sobre, mais mes deux collègues ont savouré les échantillons avec délectation !).
Comme l’investissement minimal dans les placements viticoles en France est de 1000 euros, je compte construire petit à petit un portefeuille viticole avec des sociétés américaines, australienne, argentine et espagnole, avant d’en revendre une partie qui me permettra alors d’investir en groupement foncier viticole français.

- Hudson Pacific Properties (HPP), bureaux et studios pour les firmes créatives californiennes de Hollywood (studios d’enregistrement, cinéma, télévision, jeux vidéo, souvent sur des domaines historiques du cinéma : anciens studios Warner Bothers, Columbia Pictures, aujourd’hui avec Netflix, HBO…) à la Silicon Valley et San Francisco, avec un peu de Seattle et Vancouver en plus sur la côte Ouest, et un pied en Angleterre.

Le choix de ces REITS s’appuie sur mon souhait de diversification des activités représentées, comme dans tout mon portefeuille, qui vise à investir dans l’économie réelle, tangible, simple à comprendre et expliquer.
Je confesse que ce n’est pas ici une grande diversification géographique, avec deux foncières à ancrage californien !

Pour le moment, les États-Unis représentent 17,3% de mes placements aisément repérables géographiquement (la France 52,3%)
[Nombre de fonds de placement et ETF thématiques ou "monde" sont à dominante US, à hauteur de 60-70-80% voire plus, par exemple dans la technologie et la biotechnologie, mais il devient trop compliqué de recalculer pour le total…].
Je compte me rapprocher des 25% d’ici la fin de l’année, principalement avec des foncières sur d’autres thématiques (hôpitaux, laboratoires, logements seniors….), la pierre-papier (foncières + SCI, SCPI et OPCI en PER et assurance-vie) représentant aussi 25% de mes placements.
Cela me semble une proportion raisonnable en ces temps de fortes turbulences des marchés.

À suivre….

Dernière modification par Cayucyucan (07/09/2022 18h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 01/11/2022 22h42

Membre (2018)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   142  

Cayucyucan, le 07/08/2022 a écrit :

Mon total s’élève actuellement à 59009 euros (26079 euros en assurances-vie, 21555 euros en PER, 8511 euros en PEA et 2854 euros en CTO).

Bonjour Cayu,
Je viens de lire votre présentation et votre porte feuille. Si je résume bien, vous avez la soixantaine, vous avez investi 60K et vous aimez les voyages.
Vous citez plein d’entreprises et d’enveloppes d’investissement. Vous ne donnez pas d’études chiffrées et comparatives sur celles-ci. C’est très fouilli et épais.

Quel est votre objectif ?

Est-ce de vous amuser avec la bourse ?
Est-ce autre chose ? Si c’est autre chose, pouvez-vous chiffrer et objectif, svp ?
Mon avis sur la question : une retraite à O% investi (on dépense tout ce qui nous arrive dans le porte feuille), c’est aussi très bien. Les voyages et le karaoke sont des chouettes activités. Autant ne pas se priver et d’y aller franchement.

🍂🍃🍂🍃

Hors ligne Hors ligne

 

#5 02/11/2022 07h34

Membre (2022)
Réputation :   20  

Merci, Flower, de vous préoccuper de mes placements. Je ferai un point un peu plus détaillé en fin d’année. Mais rassurez-vous, si vous voyez confusion, pour moi tout est clair, et c’est bien l’essentiel. Et je continue mon petit bonhomme de chemin selon ma stratégie.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 02/11/2022 08h09

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1489  

 Hall of Fame 

ISTJ

- Total à 59009
- Objectif fin 2023 : m’approcher des 100 000 euros
- En mettant 1200 euros par mois (soit 14 000) + remontée des marchés

Ce qui ferait une progression > à 30% d’ici fin 2023.
Bel objectif ! Le tenir, je pense, sera compliqué (vu le contexte actuel). Mais personne ne peut prédire ce qui se passera en 2023.
Je vous souhaite d’y parvenir…

Dernière modification par maxicool (02/11/2022 08h11)


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 02/11/2022 08h11

Membre (2022)
Réputation :   20  

Et si je n’y parviens pas aussi vite, je n’en mourrai pas !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 20/12/2022 22h44

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et à tous.
Voici les changements récents  intervenus dans mon portefeuille, que je continue à alimenter par tranches de 300 euros en PEA et compte-titres ordinaire.
Ma stratégie de base reste une grande diversification
- entre les enveloppes de placement (PEA, PER et Assurance-vie avec plusieurs assureurs, CTO Degiro et Bourse Direct),
- et entre les secteurs d’investissement (immobilier actuellement ma priorité, foncières, SCI et SCPI + firmes françaises, européennes et mondiales dans divers domaines d’activités).
Bref, ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier !

Achats des 3 derniers mois :
- Agree Realty, une REIT américaine de commerces, qui s’ajoute pour les dividendes mensuels à Realty Income
- Alexandria Real Estate, une REIT américaine spécialisée dans les laboratoires, avec des locaux dans les principaux technopôles des États-Unis (Silicon Valley, Boston route 128, Rockville dans le Maryland, là où j’ai longtemps habité…)
- Brunello Cucinelli (ma première incursion dans le domaine du luxe, ma 2e sur le marché italien après les assurances Generali, et une philosophie de l’entreprise que j’aime beaucoup). Pour le moment c’est un choix gagnant, l’action a pris 20% en un mois.
- Klépierre, une foncière incontournable de centres commerciaux en France et en Europe
- Land Securities, première incursion sur l’immobilier britannique (bureaux à Londres, centres commerciaux sur l’ensemble du pays)

Renforcement
- Accor, reprise du tourisme
- ADP (Aéroports de Paris), mon intérêt pour l’aviation, une belle reprise post-Covid
- Realty Income, REIT de commerces

Ventes : aucune, avec des marchés encore assez bas, ce n’est pas le moment

À la date d’aujourd’hui, voici mes 20 plus grosses positions, les 20 meilleures, et les 20 plus médiocres/mauvaises dans un contexte de marchés encore moroses. En italiques, les placements en assurance-vie ou PER

Les 20 positions majeures

Nextstage Croissance (fonds de private equity dans mon PER) 1176 euros
Extendam AM Sunny (fonds de private equity dans mon PER) 1086 euros
Isatis capital Vie & Retraite (fonds de private equity dans mon PER) 961 euros

    Ces 3 là, je n’y touche pas, je laisse mûrir
Accor Hôtels    612 euros
SCI Capimmo    610

Axa Global Real Estate Securities    554    (fonds de REITs et foncières)
Swisslife Multiasset Moderate     543    (fonds flexible)
Blackrock Global Allocation     529    (fonds flexible)

ADP Aéroports de Paris     516
Allianz Strategy 50    508    (fonds flexible)

Deutsche Post-DHL    507
Templeton Emerging Markets Dynamic Income 503    marchés émergents
Realty Income 500
JP Morgan Global Balanced 499    (fonds flexible)
Vici properties 496    REIT américaine de casinos (Las Vegas)

Alstom 466
Airbus 458
Teleperformance 449    (je garde malgré la chute brutale du mois dernier)
Mirova Global Sustainable equities 426
Société Foncière Lyonnaise     425    immobilier parisien

Les 20 meilleures positions (pourcentage de gains par rapport à la somme totale investie)

Brunello Cucinelli            19,26%       
Nextstage Croissance (pvt equity)    17,49%
Airbus                     12,25%
Eiffage                    10,94%
DWS Global Agribusiness        10,93%

Aberdeen World Resources Fd        10,75%        fonds de matières premières
EDR US Value                9,44%   
   
Compagnie des Alpes             9,24%        la reprise du tourisme
Extendam AM Sunny (Pvt equity)        9,19%
Pictet Water                8,35%        l’eau, ressource essentielle


Fidelity India Focus            7,31%        l’Inde, marché porteur pour l’avenir
MorganStanley Global infrastructure     6,78%        des besoins énormes dans les années à venir

Veolia Environnement            6,47%
Pictet Timber                6,24%        le bois, autre ressource fragile
Sanofi                    6,13%

R-Co Thematic Gold Mining        6,00%        un fonds de mines d’or qui marche bien
First Sentier Global Infrastructures     5,34%
Barings ASEAN Frontiers            5,12%        mon intérêt personnel et professionnel pour cette région du monde

Gecina                    5,10%        bureaux et logements parisiens
Axa Amérique Actions            4,51%       

Les 20 moins bonnes positions (pourcentage de pertes par rapport à la somme totale investie)

Cube Smart                -20,46%        REIT d’espace de stockage
Sofidy Selection 1P            -20,75%        fonds de foncières
Comgest Growth Japan            -21,32%
Fidelity Emerging Europe Africa        -22,01%

Nexpoint Diversified             -22,44%        REIT américaine diversifiée

Alstom                    -23,18%
Infineon Technologies            -23,49%        la tech allemande
Invesco Global Consumer trends        -23,52%        fonds d’actions consommation discrétionnaire
UBS China Opportunity            -23,63%
Comgest Growth Europe smaller Companies    -25,10%        fonds de PME européennes


FNAC-Darty                -29,43%
Gladstone Land Corporation        -31,72%        REIT américaine de terres agricoles
Hudson Pacific Properties        -32,95%        REIT de studios d’audiovisuel en Californie
Air France-KLM                -33,42%
Immobilière Belge            -35,67%        une des principales foncières belges

Jupiter Financial Innovation        -37,18%        fonds de sociétés financières
Inventiva                -37,61%        société biotech dijonnaise, à 2 km de chez moi
Vonovia                    -50,29%        foncière allemande d’appartements
Aroundtown                -58,23%        foncière allemande de bureaux et commerces
Hi Pay                     -73,30%        société de gestion de paiements, ma fille y a travaillé plusieurs années

J’ai calculé, dans la mesure du possible, mon exposition (titres vifs + fonds à libellé géographique) à divers marchés : j’en suis à environ 49% pour la France, 17% pour les États-Unis (en fait, davantage, car beaucoup de fonds « monde » ou thématiques, en particulier dans le technologie ou l’immobilier, ont 60% ou plus de leurs placements aux USA), Allemagne 8%, Japon 7%, Asie en général 4%, Asie du Sud-Est 3%.

Prochains placements envisagés :
Achats :
- Air Liquide,
- Alfen (Pays-Bas, bornes de recharge pour voitures électriques)
- Bois Sauvage (private equity belge, un placement chocolats !),
- Federal Realty Investment Trust (REIT américaine de projets mixtes habitat-commerces)
- First Pacific (conglomérat hongkongais actif surtout aux Philippines, infrastructures)
- Interparfums (ma 2e approche du secteur luxe),
- Parkway Life (REIT singapourienne de santé : maisons de retraite au Japon, hôpitaux Singapour et Malaisie)
- Weyerhaueser, foncière forestière américaine
Renforcement sur
- Air France-KLM,
- Eiffage,
- Gecina (immobilier parisien)
- Hi Pay (totale déroute actuelle, pas cher, possible OPA à un cours meilleur qu’aujourd’hui)
- Wisdom Tree Agriculture (ETF sur les marchés des denrées agricoles)

Du côté assurance-vie et PER, des versements programmés qui privilégient les fonds euros, les SCI, les ETF monde et les fonds environnementaux, et des versements ponctuels sur des fonds thématiques (eau, bois chez Pictet) et régionaux (États-Unis, Inde, Asie du Sud-Est).
Je compte renforcer en 2023 la dimension États-Unis avec la poursuite des REITs et l’achat d’actions de grosses sociétés comme Berkshire Hathaway, Microsoft, Apple, Johnson & Johnson, Visa, Disney, Alphabet/Google, Pfizer, United Health Group… en développant aussi mon ouverture vers la Suisse (Nestlé, Swisslife, BB Biotech, Logitech ou encore Richemont, ma 3e approche du luxe), Singapour et les Philippines, parallèlement aux ETF world et immobilier.

Par le jeu des versements programmés, les ETF vont monter progressivement dans mon classement des 20 plus gros placements.

Mais je resterai, par éthique, à l’écart des pétrolières, du tabac, et des firmes d’Elon Musk (même s’il y en a dans certains fonds et ETF).
Et bien entendu, pas question de mettre 1 centime sur les cryptos, qui ne servent strictement à rien, gaspillent une débauche indécente d’électricité et sont souvent des attrape-nigauds (pour rester poli) gérés par des escrocs, il suffit de suivre l’actualité. Enfin, chacun ses choix… Que les perdants aveuglés ne se plaignent pas !
Je reste sur des placements "de bon père de famille" (oui, j’ai aussi du Vinci et du St Gobain…), de bon sens, qui ont une valeur évidente pour l’économie, la société et l’environnement, comme je l’enseigne à mes étudiants et l’ai appris à ma fille. Le portefeuille est encore modeste mais il va gonfler et les dividendes avec lui. Il suffit de tenir le cap.

Merci de m’avoir lu.
Prochaine actualisation dans quelques mois quand tout cela se sera étoffé, en espérant que les moins-values auront régressé et les plus-values bien progressé. Mais cela dépend, entre autres, de Vladimir et Jerome…

Dernière modification par Cayucyucan (21/12/2022 14h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 24/12/2022 16h56

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous, en complément de mon rapport d’il y quelques jours sur mes placements, voici l’état actuel de mon patrimoine.

En cette fin d’année 2022, mon patrimoine, certes encore modeste par rapport à certains sur ce forum*, s’élève à 211522 euros, ainsi répartis
- Immobilier 72,3%
- résidence principale 63,5% (calculé en déduisant de la valeur d’acquisition initiale ce qui me reste à payer),
- immobilier coté (REITS, foncières, ETF et fonds immobiliers) 4,9%
- immobilier non coté (SCPI, OPCI, SC et SCI) 3,8%
- Actions, ETF et OPCVM d’actions, y compris private equity 18,8%
- Liquidités (fonds euros des Assurances-vie et PER + livret A et LDDS) 6,3%
- Fonds obligataires 2,6%

Je ne possède ni chevaux de course, ni bijoux, ni Lamborghini/Ferrari/Porsche etc, ni montre de luxe (j’ai raté ma vie… je n’ai pas de Rolex après mes 50 ans !), ni château, ni jet privé, ni vignoble, ni pied-à-terre à New York, Mykonos, Dubai, St Barth, Gstaad ou Singapour…..
Je ne compte pas faire de l’immobilier locatif. Trop de soucis.

Si je recalcule sans la résidence principale (qui fausse un peu les chiffres, compte tenu de son poids relatif), cela me donne un total de 77116 euros
- Immobilier 23,9%
- immobilier coté (REITS, foncières, ETF et fonds immobiliers) 13,5%
- immobilier non coté (SCPI, OPCI, SC et SCI) 10,4%
- Actions, ETF et OPCVM d’actions, y compris private equity 51,6%
- Liquidités (fonds euros des Assurances-vie et PER + livret A et LDDS) 17,3%
- Fonds obligataires 7,1%

Dans les mois et années à venir avant la retraite je compte monter la part de l’immobilier à 30% (hors résidence principale), ce qui abaissera la part de l’obligataire (pas plus de 5%) et réduira légèrement celle des actions (objectif 50%). Ainsi, ce matin même, j’ai mis 50 euros sur la SCPI Edissimmo et 50 sur la nouvelle SCI MeilleurImmo dans mon assurance-vie Meilleurtaux Liberté. Ces placements en immobilier sous ces formes « pierre-papier » vont générer des revenus réguliers, tant en foncières cotées qu’en SCPI et apparentées, qui vont peu à peu s’accroître avec le temps.
Et la remontée des taux va stimuler un peu le rendement des fonds euros et placements réglementés.
Il me reste 6 ans pour le remboursement du prêt immobilier de 25 ans sur ma maison, à taux capé.

Merci de m’avoir lu (s’il y a des lecteurs….)

* PS : je serais quand même millionnaire aux Philippines (patrimoine équivalent à 12,4 millions de pesos), au Japon (30 millions de yen) et … milliardaire en Indonésie (3,5 milliards de roupies) ou au Vietnam (5,3 milliards de dong). On se console comme on peut !

Dernière modification par Cayucyucan (24/12/2022 17h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 23/01/2023 15h52

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.

Voici à ce jour (23-1-2023) l’état global de mon patrimoine (en euros, arrondis)
Les chiffres bruts ont plaisamment grimpé depuis mon message de la fin décembre, du fait de la belle remontée boursière de ce début d’année.

ACTIFS                                                                   218299           
    Livrets d’épargne et fonds en euros                     12523    5,7%   
        Livrets d’épargne                                       6636    3,0%
        Fonds en euros (PER & A-V)                       5888    2,7%

    Immobilier                                                   153241    70,2%   
        Résidence principale, déjà remboursé      135347    62,0%
        Immobilier locatif                                            0
        Pierre-papier (SCI, SCPI, OPCI, SIIC, REIT)     17894    8,2%

    Placements agricoles                                                865    0,4%   
        Foncières agricoles et forestières                472    0,2%
        Fonds AIGAP de denrées agricoles                393    0,2%

    Or                                                                           0
    Fonds obligataires et flexibles (AV / PER)               5771    2,6%   
    Actions                                                             42574    19,5%   
        Titres vifs (PEA + CTO)                             11257    5,2%
        OPCVM, SICAV & ETF (AV, PER, CTO)             31317    14,3%

    Fonds de private equity (PER)                               3324    1,5%   
    Financement participatif                                          0   
               
PASSIF                                                                 - 99361           
    Emprunt résidence principale                         - 80452       
    Autre emprunt en cours                                 - 18909       
               
BILAN NET    118937           

Au vu du poids de la résidence principale dans l’ensemble, qui écrase un peu le reste, il me faut faire un deuxième tableau, plus succinct, hors RP, qui sera plus représentatif de mes choix de placement.

ACTIFS                                                                    82951           
    Livrets d’épargne et fonds en euros                    12523    15,1%   
        Livrets d’épargne                                      6636    8,0%
        Fonds en euros (PER & A-V)                      5888    7,1%

    Pierre-papier (SCI, SCPI, OPCI, SIIC, REIT)            17894    21,6%   
    Placements agricoles                                                865    1,1%   
        Foncières agricoles et forestières                472    0,6%
        Fonds AIGAP de denrées agricoles                393    0,5%

    Fonds obligataires et flexibles (AV / PER)               5771    7,0%   
    Actions                                                             42574    51,2%   
        Titres vifs (PEA + CTO)                             11257    13,6%
        OPCVM, SICAV & ETF (AV, PER, CTO)             31317    37,8%

    Fonds de private equity (PER)                               3324    4,0%   

Mes deux emprunts courent respectivement jusqu’en 2029 et 2026, et bien entendu le passif ne peut que baisser au fil des remboursements (environ 1300 € chaque mois).
Je ne suis plus en bilan négatif depuis avril 2020 (pas à cause du confinement, mais parce que les remboursements se suivent mois après mois), les économies covid ont permis de faire bien monter les actifs financiers (d’abord PEA, puis AV et PER et finalement CTO).
Une nouvelle étape intéressante sera franchie quand la valeur de mes placements hors résidence principale sera supérieure au montant encore dû sur mes emprunts, ceci dès cet été je pense.
Je dégage actuellement une capacité mensuelle d’épargne d’environ 1500 euros*, que j’essaie de répartir entre mes différentes classes d’actifs, avec pour le moment un effort sur la pierre-papier (REITS américaines et asiatiques, SCI en Assurance-vie et PER). Le poids relatif de mes titres vifs et fonds doit baisser, même si la reprise des marchés boursiers se confirme avec l’effet de faire monter plus rapidement les valeurs des actions.
J’envisage, quand le cours sera adéquat, de mettre un peu d’or dans mon allocation, peut-être via le certificat or de la BNP (NL0006454928), car je n’ai pas – pas encore ? – les moyens d’acquérir un lingot. Pour le moment mon exposition à l’or est juste en fonds de placement en sociétés de mines d’or (Axa Or & matières premières, qui a de bons résultats pour moi, et RCo Mines d’or).
Peut-être aussi un petit peu de financement participatif, si je trouve un projet local qui me plaît (agricole, énergie renouvelable).
Par contre, je n’envisage pas d’investir dans l’immobilier locatif. Trop complexe à gérer.

* PS - Je déposerai prochainement sur le forum un tableau général de mon budget pour 2022. Je ne dévoile pas tout d’un coup !

Désolé pour l’alignement imparfait des chiffres sur ce message…

Dernière modification par Cayucyucan (23/01/2023 16h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 08/05/2023 22h30

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à tous.

Il est temps de présenter les mouvements sur mon portefeuille depuis mon dernier état des lieux en janvier, avec quelques éléments d’explication de mes choix.

Je poursuis ma stratégie, à coup de 300 euros environ par acquisition, vers un portefeuille diversifié sectoriellement et géographiquement en CTO, PEA et PEA-PME. Les entreprises choisies sont dans des domaines concrets, socialement, environnementalement et économiquement utiles, avec beaucoup d’immobilier.
Cette diversification se retrouve également dans mes placements en assurance-vie et PER, avec un cocktail de fonds thématiques ou régionaux, d’ETF monde et de supports immobiliers SCPI (les plus gros étant actuellement Épargne Pierre, Pierval Santé et Activimmo), SCI (en particulier Capimmo) et OPCI.
Goutte après goutte, le portefeuille se développe et se rapproche d’un objectif initial de 100 000 euros fin 2023 (33700 euros fin 2020, 47100 fin 2021, 69000 fin 2022, actuellement 79505…), même si je suis globalement en négatif pour le moment.
Même si les foncières ont une performance désastreuse depuis quelque temps, c’est du placement de long terme, et il y a tout de même les dividendes. La baisse actuelle du dollar face à l’euro est un autre facteur de recul des foncières américaines, mais aussi une opportunité pour acheter à vil prix, pour un futur rebond lorsque le cycle de hausse des taux d’intérêt s’inversera.

Diversification et élargissement

Achats


- Air Liquide (PEA) : un géant industriel de taille mondiale engagé dans des activités porteuses (hydrogène par ex.) et utiles (utilisations dans les secteurs hospitalier, agro-alimentaire, etc) : un acteur majeur de la transition énergétique et écologique
Apple (CTO Degiro) : leader technologique mondial qu’il n’est guère besoin de présenter. Je suis utilisateur de produits Apple depuis 3 décennies, ayant commencé avec un Macintosh LC du début des années 90 pour rédiger ma thèse, puis plusieurs ordinateurs de bureaux « tout-en-un » et plusieurs portables. (j’en suis au 3ème et mon épouse en a un aussi, avec un Ipad en plus). Nos téléphones sont des Iphone, tout comme celui de ma fille. Malgré leur coût plus élevé, je suis satisfait des produits de la marque à la pomme (à l’exception des batteries d’I-phone qui faiblissent un peu trop vite). Et enfin, ce placement rentre dans ma logique d’acheter des actions de sociétés dont j’utilise les produits.
- CBo Territoria (PEA-PME) : foncière sur l’île de la Réunion. Inauguration de mes placements PEA-PME, avec comme motivations de ce choix la diversité géographique vers les territoires ultramarins (peu d’autres opportunités vers ce type de placement), le dividende assez régulier (actuellement à 6,4%) et la polyvalence de CBo Territoria, une des rares foncières éligibles au PEA ou au PEA-PME.
- Federal Realty Investment Trust  (CTO Bourse Direct): une foncière américaine spécialisée dans les programmes immobiliers mixtes commerces – bureaux – logements (logique live-work-shop-play) de quartiers dynamiques des banlieues des principales métropoles du pays (Boston, New York, Philadelphie, Washington, Chicago, Miami, Phoenix, Los Angeles, Silicon Valley). Une des plus anciennes REITs, créée en 1962, c’est aussi, mieux encore qu’un « aristocrate du dividende », un « roi du dividende » avec 55 années successives de progression des paiements trimestriels aux actionnaires (taux actuel 4,42%). Attrait spécifique supplémentaire pour moi : FRT a développé et gère l’ensemble immobilier « Bethesda Row » en banlieue de Washington, à 100 m de l’immeuble où j’ai habité pendant 7 ans dans les années 1980 un ministudio de célibataire. Un peu de nostalgie des jeunes années…
- First Pacific (CTO Degiro) : un conglomérat basé à Hong Kong, actif dans l’agro-alimentaire en Indonésie (Indofood) et des infrastructures variées aux Philippines (autoroutes, énergie, téléphonie, métro, hôpitaux, mines, plantations de canne à sucre..) par les sociétés de sa filiale Metro Pacific. Une de mes meilleures lignes du CTO actuellement, avec Apple.
- Parkway Life REIT (CTO Bourse Direct) : foncière singapourienne d’établissements de santé : 3 grands hôpitaux à Singapour, un complexe de santé à Kuala Lumpur (Malaisie) et 51 maisons de retraite au Japon. Une foncière solide, s’appuyant sur les thématiques du vieillissement (établissements au Japon) et de la santé (qualité reconnue des soins à Singapour). Selon les analystes de la DBS Bank (la plus importante de Singapore), Parkway Life est “ a rare jewel amongst Singapore REITs that offers visible, stable and sustainable earnings ….  resilient industry and long leases with downside risk protection”. Cet investissement participe aussi de mon souhait de diversifier en Asie du Sud-Est.
- Weyerhaueser (CTO Degiro) : foncière américaine de gestion forestière (« the tree growing company »), basée à Seattle, n°1 mondial (devant le canadien West Fraser Timber, le finlandais Stora Enso et le japonais Oji) avec des actifs forestiers aux États-Unis et au Canada, et des activités dérivées dans la filière bois-papier.

Renforcements

- Aroundtown (PEA) : foncière allemande diversifiée (43% bureaux, 32% résidentiel, 18% hôtels, 5% autres, essentiellement en Allemagne, avec un peu de Pays-Bas et Londres), achat à prix très décoté pour profiter des futures hausses. Ma stratégie long-terme : acheter au plus bas (j’en étais à – 80% sur le prix d’achat initial !) et attendre que ça remonte, puisque le risque à la baisse est désormais largement atténué….
- Wisdom Tree Agriculture (CTO Bourse Direct) : support ETF sur les marchés des principales denrées agricoles. On néglige trop le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire dans les portefeuilles, au vu des tableaux des intervenants dans le forum, c’est pourtant bien plus utile que les cryptomonnaies : pour moi l’investissement DOIT avoir une utilité sociale et économique, et il n’y a guère de doute que manger est une activité essentielle ! Je prévois, dans les mois qui viennent , de placer quelques billes supplémentaires sur l’agriculture et l’agro-alimentaire.
- Xtrackers Philippines (CTO Degiro, marché Xetra, LU0592215403) : ETF d’actions de sociétés philippines. Mon pays de cœur, un marché émergent avec pas mal de potentiel à la hausse, d’autant plus qu’il y a maintenant un président, Marcos, qui semble plus capable que le précédent, Duterte, et vient de visiter Washington avec une flopée de dirigeants d’entreprises philippines pour encourager l’investissement dans le pays. L’idée est de réduire la dépendance des USA envers la Chine avec des redéploiements d’ateliers et d’usines vers les Philippines, stratégie déjà engagée par la Thaïlande, l’Inde, le Vietnam et l’Indonésie. Peut-être aussi (selon la presse philippine en anglais que je consulte quasi-quotidiennement sur Internet) la cotation directe de certains groupes philippins à Wall Street, pas seulement sur le marché OTC. Principales lignes de l’ETF (les entreprises principales du pays) : SM Prime Holdings (promoteur immobilier, megamalls), BDO Unibank, SM Investments (conglomérat), Ayala Land (promoteur immobilier, résidentiel, bureaux), International Container Services (services portuaires), BPI Bank of the Philippines islands, Ayala Corporation (conglomérat), JG Summit (conglomérat), Universal Robina (agro-alimentaire), PLDT (Philippine Long Distance Telephone), Metro Pacific (conglomérat, cf. ma description de First Pacific ci-dessus), Jollibee Foods (chaîne de restaurants fastfood)

Sur un autre plan, j’ai ouvert un compte sur la banque en ligne Fortuneo, de façon à réduire les frais bancaires imposés par SG Société Générale. Je garde le compte Société Générale, car c’est plus simple pour les paiements automatiques de mon prêt immobilier auprès de la même banque, mais je vais abonder peu à peu le compte courant Fortuneo, pour équilibrer entre les deux, et quand j’aurai un peu de temps il faudra que je revoie les divers « services » de la SG, pour éliminer ceux qui sont inutiles (mais font les bénéfices de la banque !). Je viens de toucher le bonus d’accueil Fortuneo.

Une étape parallèle a été en effet le transfert de mon PEA de la SG vers Bourse Direct (moins cher, et offrant plus de marchés à prix raisonnable que Fortuneo), et les premiers versements sur mon PEA-PME chez le même Bourse Direct, ouvert l’an dernier en même temps que le CTO, mais que je n’avais pas encore abondé.
J’ai été très agréablement surpris par la vitesse de transfert des actions du PEA Société Générale vers le PEA Bourse Direct : liste disparue de mes fichiers So.gen le samedi, réapparue sur le fichier Bourse Direct le mardi. 3 jours pour les actions Euronext (France, Belgique, Pays-Bas), alors que je m’attendais à… attendre 4 à 6 semaines. Par contre, ce fut un peu plus long (une semaine de plus) pour mes actions allemandes et italiennes. Et la Société Générale m’a aussi remboursé les frais de garde prélevés alors que le transfert était juste enclenché.

Je fournirai plus de détails chiffrés dans un message ultérieur.
Bonne journée à tous.

Dernière modification par Cayucyucan (08/05/2023 23h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 09/05/2023 01h41

Membre (2016)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Monétaire
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   324  

Bonjour Cayucyucan

    Intéressée par des idées présentées, je n’ ai pas trouvé chez "BourseDirect" , où j’ ai un CTO actif, 3 titres que vous avez mentionnés : sad
Federal Realty Investment Trust // Parkway Life REIT // Wisdom Tree Agriculture.

     Quand les avez-vous acquis ? (ils ont peut-être été délistés depuis)
Ou avez-vous un statut particulier pour y avoir accès ?

      Bonne continuation dans vos présentations de titres et suivi de PTF intéressant  !..

Bonjour de une parmi "toutes", (que vous avez oubliées wink)


Parrainages BoursoBanK(HECL5456), BourseDirect(2019579574),WeSave(HC9B32), Fortuneo(13344104), Bullionvault (CCHARLOTTE1), MeilleurTaux(HELENE330473), Linxéa, Véracash (MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 09/05/2023 09h09

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour Mimizoe.
Mille excuses pour avoir omis « et toutes » en en-tête de mon précédent message. J’y veillerai à l’avenir.

Pour répondre à votre question sur les titres chez Bourse Direct.
J’ai acheté 50 parts de Wisdom Tree Agriculture le 18 janvier pour 311,34 €, 3 actions Federal Realty le 1er mars (308,15 €) et 110 titres Parkway Life le 13 avril (317,50 €).
Aucun problème, ils sont là, j’ai vérifié ce matin, et je ne pense pas bénéficier d’un statut spécial chez Bourse Direct. Je n’en suis ni actionnaire ni employé ni administrateur. Peut-être faut-il que vous remplissiez les questionnaires de compétence client pour qu’on vous ouvre l’accès à certains titres étrangers jugés plus complexes que de simples actions françaises de type Michelin ou Carrefour.

Vos commentaires élogieux sont appréciés.
Bonne journée.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 09/06/2023 09h46

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.
Un petit point sur les progrès de mon portefeuille.
Globalement je suis toujours en négatif (-3,47% pour les assurances-vie, -3,17% en PER, -8,86% sur les titres vifs en PEA et CTO) sur mes jeunes portefeuilles qui ont subi de plein fouet la hausse des taux.
Mes placements en immobilier ont pas mal souffert, mais d’autres investissements viennent compenser, et lorsque la courbe des taux s’inversera dans quelques mois, il est probable que les foncières et REITs reprendront de belles couleurs. En attendant, ça rapporte quand même un peu de dividende, et ces dernières semaines, la saison des dividendes battant son plein, j’ai vu rentrer pas mal de cash sur les réserves de PEA et CTO.
Comme je l’ai indiqué dans des messages antérieurs, je cherche une grande diversité, thématique et géographique, dans mes investissements.

À ce jour, voici mes meilleures performances, et les plus mauvaises. C’est calculé par rapport à la valeur d’investissement de départ, en incluant les dividendes perçus). Comme on peut s’y attendre les fluctuations sont plus fortes, à la hausse comme à la baisse, sur les titres vifs que sur les fonds où le panachage entre divers titres réduit la volatilité.

Les 25 meilleurs
- Brunello Cucinelli    40,46% (Italie, vêtements de luxe, et j’aime bien la philosophie du patron de l’entreprise)
- Accor    34,68%
- Airbus    31,07%
- Veolia Environnement    28,59%
- Nextstage Croissance    24,75% (fonds de private equity en PER)
- First Pacific    24,49%  (Hong Kong, holding contrôlant des firmes indonésiennes et philippines, une belle surprise jusqu’à présent)
- Eiffage    23,48%
- Vinci    21,63%
- Apple    20,87% (belle progression en quelques semaines seulement)
- Deutsche Post    20,43% (la poste allemande + le transporteur aérien de fret DHL)
- Compagnie des Alpes    17,50% (stations de ski et parcs de loisirs)
- BGF Sustainable Energy    17,30% (FCP en assurance-vie)
- Sanofi    17,24%
- Assicurazioni Generali    17,02%
- Extendam AM Sunny    16,80% (fonds de private equity en PER, à dominante hôtellerie)
- Gecina    14,88% (une des rares exceptions dans le marasme des foncières)
- ADP Aéroports de Paris    14,57%, reprise du secteur aérien post-Covid
- OFI Investors Japan    14,00% (FCP en assurance vie, cela reflète la bonne santé actuelle du marché boursier japonais)
- Orange    13,97%
- Comgest Growth America    12,93% (FCP en assurance-vie)
- Air Liquide    12,60%
- Danone    11,98%
- R-Co mines d’or    11,93% (en assurance-vie)
- Allianz Valeurs Durables    11,62% (en assurance-vie)
- Amundi Equity Japan target    10,83% (en assurance-vie, cf OFI Investors Japan)

Les 25 plus mauvais
- Hudson Pacific Properties    -63,29% (REIT de bureaux et studios pour l’industrie de l’audio visuel, principalement en Californie)
- HiPay    -62,58% (je garde, malgré la contre-performance, ma fille y travaille… mais ce n’est pas elle la responsable de la chute des cours)
- Vonovia    -57,57% (foncière allemande d’appartements)
- Inventiva    -52,03% (biotech proche de chez moi à Dijon)
- Aroundtown    -49,78% (foncière allemande de bureaux, appartements et hôtels, principalement en Alllemagne)
- Echiquier World Next Leaders    -42,97% (FCP an assurance vie, tourné vers les petites entreprises innovantes, un secteur massacré ces temps-ci)
- Teleperformance    -40,63%
- Gladstone Land    -39,42% (REIT de terres agricoles aux États-Unis)
- Jupiter Financial Innovation    -38,11% (FCP en PER, secoué par les soubresauts bancaires récents)
- Biosynex    -37,37% (chute de cours post-Covid, mais ils ne font pas que du test Covid)
- Immobilière belge    -37,07%
- Oddo BHF Immobilier    -37,06% (en assurance-vie, FCP d’immobilier européen)
- UBS China Opportunity    -31,05% (en PER, le marché chinois continue à décevoir)
- Duckhorn Portfolio    -30,69% (REIT viticole en Californie)
- Fnac-Darty    -27,62%
- Aedifica    -26,86% (immobilier de santé en Belgique)
- Morgan Stanley Asia Opportunity    -26,77% (FCP en assurance-vie)
- SG Actions Immobilier    -26,34% (en assurance-vie, FCP d’immobilier européen)
- Alexandria Real Estate    -25,95% (REIT de laboratoires pour sociétés biotech, secouée par la faillite de la Silicon Valley Bank, mais reconnue comme une foncière de grande qualité, qui domine ce marché de niche, et inspire aujourd’hui une SC comme Novaxia Vista)
- Lazard Actifs réels    -24,97% (en assurance-vie, FCP d’immobilier européen)
- Amundi FTSE EPRA Europe Real Estate ETF    -24,43% (en PER, ETF d’immobilier européen)
- Sofidy Sélection 1 P    -23,85% (en assurance-vie, FCP d’immobilier européen)
- Invesco Greater China    -23,76% (en assurance-vie, le marché chinois continue à décevoir)
- Janus Henderson Pan European Property    -23,59% (en assurance-vie, FCP d’immobilier européen)
- Magellan    -23,52% (FCP en assurance-vie, focus sur les pays émergents)

Mes plus grosses lignes (hors fonds euros)
- Nextstage Croissance 1253,45 € (private equity, PER)
- Extendam AM Sunny 1167,92 € (private equity, PER)
- Isatis Capital Vie et Retraite 1007,21 € (private equity, PER)
- Accor 785,25 €
- Swisslife Multiasset Moderate 720,02 (FCP en PER)
- Blackrock Global Allocation 689,23 (FCP en PER)
- Templeton Emerging Markets Dynamic Income 682,75 (FCP en PER)
- Allianz Strategy 50 T 679,39 (FCP en PER)
- JP Morgan Global Balanced 658,56 (FCP en PER)
- SCI Capimmo 602,91 (en PER et A-V) décevante actuellement après avoir été mon meilleur placement immobilier l’an dernier
- Deutsche Post 552,50
- ADP Aéroports de Paris 551,60
- Axa Global Real Estate (FCP immobilier, en PER et A-V)
- Air France-KLM 523,52, reprise du secteur aérien post-Covid
- Alstom 512,05 , une belle remontée en cours
- Mirova Europe Environmental 511,00 (FCP en A-V)
- Airbus 506,88, profite sans doute des déboires de Boeing sur ses 737max et 787
- BNP Paribas Climate Impact 505,11
- R-Co Mines d’Or 485,01 (FCP en A-V)
- DPAM Invest Equities World Sustainable 491,34 (FCP en A-V)
- Nordea Global Climate & Environment 487,79 (FCP en A-V)
- Vici Properties 475,17 (REIT de casinos, Las Vegas principalement, a largement échappé à la crise de l’immobilier)
- SC Tangram 467,56 (comme Capimmo, ses résultats déçoivent un peu)
- Templeton Frontier Markets 458,77 (FCP en A-V, focus sur les petits marchés émergents : Philippines, Vietnam, Émirats, Kazakhstan, Arabie saoudite, Pérou, Maroc, Égypte, Koweït, ..)
- Realty Income 448,80 (REIT de magasins, résiliente à la crise, dividende mensuel)

Voici pour les résultats.
J’en suis maintenant à 83419 euros pour mes placements financiers (contre 68994 au 1er janvier), avec un objectif, qui me semble de plus en plus réalisable, de franchir la barre des 100.000 euros d’ici la fin de l’année, tandis que mois après mois mon prêt immobilier se résorbe. La valeur des mes placements est maintenant supérieure au reste dû sur ma résidence "principale" (qui est d’ailleurs ma seule résidence, je n’ai pas de résidence secondaire).

Nouvelle ligne depuis mon message précédent

Tikehau Capital (12 actions à 24,65 € le 11 mai, pour un total de 295,80 €, PEA Bourse Direct) – Une des principales sociétés de capital investissement en France, qui vient compléter ma ligne Eurazeo. Jeune société (créée en 2004) ouverte à la fois sur les jeunes pousses françaises, les marchés internationaux (firmes en portefeuille en Allemagne, Belgique, Espagne, Irlande,Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni), la gestion de fonds de placements. J’aime bien la grande diversité des secteurs soutenus (agroalimentaire, assistance juridique, biotechnologie, cliniques vétérinaires, clubs de fitness, énergie solaire, implants orthopédiques, logistique, métallurgie du cuivre, soutien scolaire, terminaux portuaires, etc…), qui limite le risque associé aux micro-entreprises, et cela rentre dans ma vision d’investissements utiles dans des secteurs concrets, tout en offrant une ouverture vers les très petites entreprises non cotées. Tikehau est aussi un acteur de l’immobilier depuis sa prise de contrôle de Sofidy (portefeuille de SCPI, SCI) , et avec des investissements dans des bâtiments, hôtels et infrastructures en Belgique, France, Italie, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Merci de m’avoir lu. Les commentaires sont bienvenus.
Bonne journée à toutes et tous.

Dernière modification par Cayucyucan (09/06/2023 10h43)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 10/07/2023 16h53

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous. Un petit point sur le développement de mon portefeuille.

Je poursuis ma stratégie, à coup de 300 euros environ par acquisition, vers un portefeuille diversifié sectoriellement et géographiquement en CTO, PEA et PEA-PME. Les entreprises choisies sont dans des domaines concrets, socialement, environnementalement et économiquement utiles, avec beaucoup d’immobilier.

Achats

- W.P. Carey (5 actions à 63,22 € le 28 juin, pour un total de 316,10 €, juste à temps pour le détachement de dividende trimestriel du 30 juin, CTO Degiro).
Un des plus gros REIT américains, cette foncière qui fête ses 50 ans en 2023, est particulièrement diversifiée avec une présence mondiale : 62% du CA est réalisé aux États-Unis, 36% en Europe, 2% ailleurs (Canada, Mexique, Japon).
W.P. Carey couvre les principaux secteurs de l’immobilier locatif, sauf le logement et le médical. Son portefeuille de 1446 propriétés se répartit en effet entre actifs industriels (27%), entrepôts (24%), commerce de détail (17%), bureaux (17%), espaces de stockage personnel (5%), hôtellerie (3%) et autres actifs.
Diversité remarquable aussi des locataires, dont les 10 plus importants (source : site web de la compagnie) sont U-Haul (stockage et location de véhicules de déménagement aux États-Unis), la province d’Andalousie (bureaux, Espagne), Metro (magasins de gros en Allemagne et Italie), Hellweg (magasins de bricolage,  Allemagne), Extra Space Storage (stockage, États-Unis), OBI (magasins de bricolage, Pologne), Fortenova Grupa (supermarchés, Croatie), Nord Anglia Education (écoles privées en Angleterre), Eroski (supermarchés en Espagne), Berry Plastics (installations industrielles aux États-Unis).
Le portefeuille devrait voir prochainement disparaître sa ligne n°1 U-Haul (2,7% des revenus), avec la revente à U-Haul des sites de stockage (source : Benzinga, 23 juin), ce qui aura deux effets opposés : une belle infusion de cash, propice à de nouvelles acqusitions,, mais aussi la perte d’une source intéressante de revenus. Cela ne porte pourtant que sur moins de 3% de l’activité de W/P. Carey, l’impact sera faible.
Le taux d’occupation est remarquable (99,2%), le taux d’endettement de 33,3%, le dividende, régulier, de 5,5% à l’heure actuelle, les notes ESG satisfaisantes (source : Score ESG W. P. Carey Inc., évaluation des risques Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), et les notes Moody’s (Baa1) et S&P (BBB+) sont en hausse, juste un cran en dessous du A.
Les bonnes performances de l’entreprise, combinées avec sa grande diversification géographique et sectorielle, me font choisir d’investir sans hésiter dans ce REIT, souvent recommandé par les analystes des sites web de conseil boursier (Benzinga, Motley Fool, Seeking Alpha, etc..) au point que certains vont jusqu’à dire que s’il n’y en qu’un à prendre, c’est celui-là, et qui satisfait ma stratégie de diversification géographique et sectorielle de mes placements dans des secteurs concrets de l’économie.

- Osmosun (40 actions à 7,15 € le 10 juillet, jour de l’introduction en bourse, PEA-PME Bourse Direct).
Née en 2014, cette entreprise (4,6 millions € de chiffre d’affaires en 2022), a mis au point et industrialisé un procédé d’osmose inverse photovoltaïque, sans batterie, qui peut fonctionner en autonomie ou en hybride, couplé à un réseau électrique, pour une solution  « bas carbone » de dessalement de l’eau de mer et d’eau saumâtres (Notre société - OSMOSUN®).
Face à la montée du stress hydrique, les sociétés innovantes dans la gestion de l’eau devraient un connaître un franc succès, comme en témoigne déjà la réussite de l’introduction en bourse de la société, sur-souscrite dans la fourchette haute de son estimation initiale, et qui a bondi de 10% le 1er jour (aujourd’hui).
La société, basée à Chartres, a déjà des marchés internationaux, principalement dans des pays en développement (Afrique du Sud, Cap Vert, Indonésie, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Namibie, Oman, Philippines, Somalie). Osmosun propose en effet des solutions adaptées à différents types d’utilisateurs, municipalités, hôtels, exploitations agricoles, camps miniers, industries, et même dans des situations d’urgence humanitaire, militaire ou de calamité naturelle (Nos marchés - OSMOSUN®). Tout le dispositif tient dans un conteneur de 20 pieds facile à déployer rapidement.
Son intérêt est reconnu par des organismes comme l’Ademe (MASCARA OSMOSUN - Club ADEME International), le RIOB (Réseau International des Organismes de Bassin, Dessalement solaire OSMOSUN® en Afrique du Sud | RIOB (Réseau International des Organismes de Bassin)) et l’IAGF (Initiative pour l’Avenir des Grands Fleuves, OSMOSUN : le dessalement solaire comme solution pour soulager le stress hydrique en aval des fleuves | Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves). Le technologie permet de moduler la taille des installations de traitement de l’eau de mer , de 5 à 5000 m3 d’eau par jour, en fonction des besoins locaux, ce que ne permettent pas les grosses et coûteuses installations existant déjà dans différentes parties du monde.
Dans ma stratégie de développement de portefeuille, je compte allouer 20-25% de mon PEA-PME à des entreprises actives sur les enjeux environnementaux au sens large. Osmosun, jouant sur les trois thèmes de l’eau, du solaire et de la décarbonation, est la première de la série. Pour la suite, je regarde déjà du côté de Thermador (eau) et Séché Environnement (déchets). Bien sûr c’est un pari que de miser sur une aussi petite société, très jeune, mais elle entre clairement dans mes critères d’utilité publique ! Cela me rend heureux d’investir ainsi, et de mettre ma petite contribution au service du monde.

Renforcement

- Eiffage (3 actions à 96,64 € le 19 juin, pour un total de 290,91 €, PEA Bourse Direct).
Cette ligne était jusqu’à présent la plus petite de mon portefeuille PEA de titres vifs, et j’ai profité d’une chute passagère  (-5%) pour l’étoffer et la mettre au niveau des autres.
Cette société, un des géants français du secteur BTP,  rentre dans mes critères d’investissement dans des domaines concrets n’ayant guère besoin d’être longuement expliqués ou justifiés : construction (village olympique des JO 2024, hôpital Paris-Saclay, tour Majunga à La Défense, programmes d’immobilier résidentiel, campus universitaires, prisons, stade Pierre Mauroy à Lille, etc), démolition-déconstruction, infrastructures (ponts - l’héritage de Gustave Eiffel - comme le viaduc de Millau, entretien et remplacement de caténaires et rails du réseau ferré français, lignes ferroviaires à grande vitesse Perpignan-Figueras et Pays de Loire-Bretagne, ligne de métro à Hong Kong, TER de Dakar, barrage en Côte d’Ivoire, autoroutes au Sénégal et en Bavière, etc), concessions (autoroutes APRR, aéroports de Lille et Toulouse, port de plaisance Marina-Baie des Anges…), énergie et services environnementaux (conception et maintenance de réseaux, efficacité énergétique, énergies renouvelables, stations d’épuration, dépollution, désamiantage, écoquartiers…) avec une présence croissante (25% du CA) sur les marchés européens et mondiaux.
C’est peut-être moins excitant que l’intelligence artificielle, le métavers, les jeux vidéo ou les cryptos mais comme Vinci, que j’ai aussi en portefeuille, et Bouygues (que je n’ai pas pour le moment), c’est diversifié, solide, terre-à-terre, utile. J’aime bien.
Et côté financier, le consensus des analystes est positif (sur les 15 cités par Boursorama, 10 sont à l’achat, 1 à renforcer et 4 à conserver, pour une note très satisfaisante de 1,50), avec une progression de l’action de 157% en 10 ans, une prévision de +24% pour les 12 prochains mois (site Degiro), et un dividende tout à fait correct (3,76%). L’entreprise gagne de l’argent, l’activité est en hausse (+ 7% en 2022 selon Les Echos, 21 mars 2023) et les commandes ont augmenté (+14% sur 1 an, avec des chantiers d’énergies renouvelables, ex : parc éolien offshore entre île d’Yeu et Noirmoutier, fermes photovoltaïques au Chili et au Sénégal,  et d’infrastructures de transport, ex : réseau multi-services de la ligne 18 du Grand Paris Express, tunnel Prado-Sud à Marseille, port d’Antioquia en Colombie).
C’est aussi une des rares sociétés où les salariés contrôlent une part substantielle du capital (19%), parallèlement à des investissements venus de loin (fonds souverain norvégien, Vanguard, Blackrock).
Le point faible : c’est une valeur cyclique sujette aux aléas de la conjoncture pour les chantiers, mais ceci est partiellement compensé par la régularité des revenus de concessions (la manne des péages autoroutiers pour une bonne dizaine d’années encore, et une orientation nouvelle vers les aéroports, en concurrence avec ADP, Vinci, et l’espagnol Aena…).

- Gecina (3 actions à 95,15 € le 28 juin, pour un total de 286,44 €, frais compris, CTO Bourse Direct).
La seule foncière de mon portefeuille ayant un bilan clairement positif au milieu de l’effondrement massif de cette classe d’actifs du fait de la hausse des taux d’intérêt. Plus grosse foncière française avec Unibail, Gecina investit principalement en région parisienne (quartier central des affaires : Opéra/Champs-Elysées, La Défense, Boulogne) et à Lyon, dans des immeubles de bureaux de prestige avec commerces (80%), et secondairement (20%) dans de l’immobilier résidentiel, y compris pour étudiants (Lille, Bordeaux, Marseille). Le consensus des 14 analystes est  positif (9 à l’achat, 1 à renforcer, 4 à garder), puisque l’entreprise dégage des profits, et qu’elle offre un dividende confortable de 5,3% actuellement. La cession de l’emblématique 101 Champs Elysées à LVMH vient de faire rentrer près d’un milliard d’euros dans les caisses de Gecina, relativement peu endettée (33,7%) par rapport à d’autres foncières. Gecina est assez bien notée par S&P (A-, perspective stable) et Moody’s (A3, perspective stable). Une valeur solide, pilier de portefeuille à mon sens.

Merci de m’avoir lu.
Bonne fin de journée.

Dernière modification par Cayucyucan (10/07/2023 16h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 19/07/2023 22h00

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.
Aujourd’hui, deux transactions dans mon PEA-PME

1° Vente de 15 de mes 40 actions Osmosun, achetées il y a 9 jours, avec un gain magnifique de 73% en une semaine. Je reste néanmoins placé sur cette société originale qui a un marché d’avenir avec ses micro-installations de dessalement de l’eau de mer (voir mon message précédent). La vente est purement tactique, elle ne signifie absolument que la compagnie ne m’intéresse plus. Je renforcerai dans l’avenir sur cette ligne de mon portefeuille, qui avait un peu baissé dans l’après-midi, suite sans doute à des prises de profits comme la mienne, ce qui était d’ailleurs dans les recommandations de l’édition en ligne du magazine Investir (mais je l’aurais fait même sans les conseils…)

2° Le produit de cette vente m’a permis de me positionner, pour 6 actions, sur TFF (Tonnellerie François Frères), Pourquoi cette ligne ? Plusieurs motivations : 1/ ce fabricant de cuves et tonneaux pour vins et spiritueux est un leader mondial sur son marché ; 2/ on est là dans un domaine que j’avais peu en portefeuille (viticulture, avec seulement un REIT califonien de vignobles) ; 3/ on est dans un secteur annexe du luxe (orientation vers les boissons haut de gamme), secteur privilégié de la bourse en France ; 4/ c’est une entreprise de mon département la Côte d’Or, mais elle est aussi très internationale, avec la moitié de son marché aux États-Unis (en particulier le Kentucky où j’ai habité il y a quelques années : marché du bourbon) ainsi qu’en Écosse (marché du whisky) ; 5/ les performances sont là avec un marché en croissance, des profits qui croissent, une action qui monte. Ici, ce n’est pas le tout petit rendement (1%) qui m’a intéressé. C’est plutôt la belle pépite à un prix qui reste raisonnable au vu du P/E ratio. 

Merci de m’avoir lu.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 31/08/2023 18h11

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.
Hier et aujourd’hui, quatre additions à mon portefeuille toujours en cours de développement et diversification tant thématique que géographique, ligne de conduite dont je ne dévie pas (immobilier + autres secteurs).

- 12 actions de la foncière américaine Four Corners Property Trust. Ce REIT, avec un portefeuille de 1030 propriétés dans 47 États (sauf Alaska, Hawaii et Wyoming) est spécialisé dans les murs de restaurants (81% des revenus) mais se diversifie aujourd’hui vers les magasins de services automobiles (9%) et les centres de soins médicaux de proximité (7%), avec 131 enseignes représentées, même si 2 chaînes de restaurants (Olive Garden et Longhorn Steakhouse) représentent encore la moitié de l’activité. Le dividende est attrayant (5,42% actuellement) sans être excessivement élevé. J’ai déjà des lignes Realty Income et Agree, mais c’est ici la forte spécialisation restaurants qui m’a intéressé.  Sur mon CTO Bourse Direct

- 15 actions de la société immobilière japonaise Mitsui Fudosan. Membre de la galaxie d’entreprises Mitsui, cette société est un des plus gros promoteurs immobiliers japonais, mais pas seulement. Son activité est centrée sur Tokyo (3/4 des revenus), avec de grands projets immobiliers dans le district de Nihonbashi, l’acquisition récente du complexe de loisirs Tokyo Dome (stade de baseball couvert, parc d’attractions, tour panoramique offrant une des meilleures vues de Tokyo, j’y suis allé) et la tour de la gare centrale de Tokyo. Les bureaux représentent la moitié des revenus des biens immobiliers gérés, avec aussi des logements (21%), des commerces (13%), de la logistique (5%) et de l’hôtellerie (3%). Un quart de l’activité est réalisé hors du Japon, à New York (gratte-ciel Exxon Building, revitalisation du front de rivière Hudson Yards), Hawaii (le mythique hôtel Halekulani de Waikiki Beach à Honolulu),à Shanghai, en Malaisie et à Taïwan (parcs de magasins d’usines). Les actions japonaises ont actuellement le vent en poupe. Sur mon CTO Degiro.

- 22 actions Bénéteau. Vent en poupe aussi pour les 3 fabricants français de bateaux de loisirs. J’ai longuement hésité entre Bénéteau, Catana et Fountaine Pajot, C’est peut-être le fait d’avoir des attaches anciennes, depuis mon enfance, avec la Vendée qui m’a fait choisir Bénéteau pour avoir une ligne dans ce secteur spécifique. Sur mon PEA Bourse Direct.

- 50 actions Valneva. Cette biotech nantaise est spécialisée dans l’élaboration de vaccins contre des maladies émergentes. Si elle a connu des déboires pendant la crise Covid avec l’annulation britannique d’une grosse commande de son vaccin classique contre le Covid, elle a déjà dans son stock de vaccins existants le Dukoral (choléra) et l’Ixiaro (encéphalite japonaise), avec des travaux prometteurs en cours sur des vaccins contre la maladie de Lyme et contre le chikungunya. Investir en biotech est certes risqué, mais c’est ici un achat de conviction, qui correspond à mon souhait de soutenir, même à mon bien modeste niveau, des entreprises utiles. Sur mon PEA-PME Bourse Direct.

A ce jour, 31 août, le montant total de mes placements financiers (PEA, PEA-PME, CTO, assurances-vie et PER) s’élève à 90 006 euros, et j’ai toujours en vue la possibilité d’atteindre le cap symbolique des 100 000 euros à la fin de l’année. J’en étais à 84 051 euros le 1er juillet (+ 5955 en 2 mois), donc pour en faire 10 000 de plus en 4 mois ça reste envisageable, même si les dividendes ne vont plus pleuvoir comme en mai, juin et juillet. Tout dépendra de l’humeur des marchés. Restons optimistes. Et si je n’atteins les 100 000 qu’en janvier ou février je n’en mourrai pas !

Mer.ci à celles et ceux qui m’auront lu.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 26/09/2023 15h42

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.
Je continue à étoffer et diversifier mon portefeuille selon les principes que j’avais présenté dans des messages antérieurs. Diversité et utilité.
Aujourd’hui, une entrée dans l’agriculture sud-américaine, avec 28 actions (marché TDG, 10,82 € l’action, également cotée au NYSE : ticker "Agro") de la société ADECOAGRO (enregistrée au Luxembourg LU0584671464, mais originaire d’Argentine).
Adecoagro exploite des terres en Argentine, en Uruguay et au Brésil, avec des cultures variées (soja, canne à sucre, maïs, blé, tournesol, riz et arachide, de l’élevage laitier, des industries agroalimentaires d’aval et  de la production d’éthanol (29% des ventes de la société). Selon le site web de la société (créée en 2002), l’objectif est d’assurer une production selon les méthodes d’agriculture durable, respectueuse de l’environnement.

J’avais également en vue Farmland Partners pour l’agriculture "de plein champ", mais j’ai finalement choisi Adecoagro pour une diversification sud-américaine, car j’ai déjà en portefeuille Gladstone Land (vergers, culture maraîchères), Weyerhaueser (forêts) et Duckhorn Portfolio (vignobles) aux États-Unis.
D’autre part, les résultats boursiers d’Adecoagro depuis 1 an sont nettement meilleurs que ceux de Farmland Partners, qui souffre de la hausse des taux d’intérêt, comme les autres foncières américaines (et les SCPI en France…).
Enfin, faisant cours aux candidats au CAPES sur l’Amérique latine cette année (ce matin même, en fait…), il y a même une certaine logique professionnelle à investir dans un domaine sur lequel j’enseigne à mes étudiants !

Farmland Partners viendra plus tard, mon objectif actuel étant d’élargir les bases
- géographiques  (je n’avais pas d’Amérique du Sud, or c’est une région essentielle dans l’agriculture mondiale, et outre Adecoagro il y aurait aussi Cresud, basée en Argentine, US2264061068, et Brasilagro, US10554B1044, pour investir dans les fermes sud-américaines)
- et thématiques (5,6% de mes placements boursiers dans l’ensemble agro-vino-forestier)
de mon petit portefeuille, qui comprend aussi des achats croissants en ETF (cela rassurera ceux qui préfèrent les ETF à la sélection d’actions spécifiques) dans mes contrats PER et assurance-vie.

Je renforcerai prochainement les éléments les plus performants de mon portefeuille, mais dans les semaines à venir je vais un peu lever le pied sur les placements financiers, car la taxe foncière arrive dans un mois, et j’ai aussi des petits reliquats d’impôt sur le revenu qui seront prélevés sur les 4 mois -bre. Il faut donc en mettre en peu plus sur les réserves LDD et Livret A, et un peu moins en PEA, PEA-PME et CTO pour le moment.

Bravo à ceux qui auront lu jusqu’au bout mon petit discours que j’espère avoir rédigé selon les normes correctes de la langue française et les règles du forum :-)

Dernière modification par Cayucyucan (26/09/2023 16h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 01/11/2023 19h41

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.

Les mois de Septembre et Octobre ont été bien décevants en bourse, c’est le moins qu’on puisse dire. La valeur de mes placements financiers, qui était de 90114 euros au 1er septembre est tombée à 89786 euros au 1er octobre et 88175 aujourd’hui, malgré quelques injections de fonds. Mon objectif de 100 000 euros au 31 Décembre s’éloigne à grand pas, à moins d’un rebond spectaculaire des marchés dans les 8 semaines à venir…

Comme je le fais de temps à autre, voici l’état de mes meilleurs placements et des plus mauvais, après environ 3 ans d’investissement sur les marchés financiers, sous différentes enveloppes.

1. Mes meilleurs fonds, en Assurance-vie et PER

- Nextstage Croissance (fonds de private equity) +33,2%
- Amundi Equity Japan Target +22,1%
- Man GLG Japan Core Alpha + 19,9%
- Extendam AM Sunny (fonds de private equity et obligations, dominante hôtelière) + 18,2%
- Amundi India + 16,8%
- HSBC Frontier Markets 16,4%
- OFI Investors Japon + 16,2%
- Comgest Growth America 12,7%
- Schroder Frontier Markets 12,1%
- SCI Silver Avenir 9,7%
- Axa Or et Matières premières 8,6%
- SCI Atream Euro Hospitality 7,9%
- OFI Invest Actions Amérique 6,4%
- SCI Via Générations 5,0%
- Aberdeen Japanese Equity Fund 4,9%

2. Mes meilleurs titres vifs, en PEA, PEA-PME ou CTO(dividendes inclus)

- First Pacific +29,9% (cette société basée à Hong Kong investit sur les marchés philippin et indonésien)
- Airbus + 29,0%
- Brunello Cucinelli + 28,7% (acteur italien du luxe)
- Accor + 28,0%
- Osmosun + 21,7% (pépite française : l’énergie solaire pour le dessalement de l’eau de mer dans les pays en développement)
- Assicurazioni Generali + 20,6%
- Veolia Environnement +19,7%
- Orange + 18,3%
- Vinci + 18,3%
- Apple + 15,5%
- Air Liquide + 14,2%
- Crossject + 13,4% (autre pépite : cette petite biotech de ma ville, Dijon, a développé un système d’injection de médicaments et vaccins sans aiguilles)
- Danone + 12,2%
- Klépîerre + 8,1% (une des rares foncières à surnager dans le marasme général)
- Compagnie des Alpes + 6,7%

Clairement, les secteurs qui ont bien marché dans mon portefeuille sont, géographiquement, le Japon et les marchés "frontière", et, sectoriellement, les fonds de private equity, le tourisme et l’hôtellerie, les SCI orientées vers la thématique vieillissement, en plus de certains incontournables du CAC 40 et d’Apple.
Pour le moment, aucun de mes ETF n’a vraiment brillé.


Passons maintenant aux bonnets d’âne (si cela existe encore !)

3. Mes plus mauvais fonds

- Echiquier World Next Leaders -49,3%
- La Française Actions PME -41,1%
- Pictet Greater China -40,8% 
- Russell China -39,7%
- BNP Paribas Russie -38,9% (actuellement bloqué)
- Jupiter Financial Innovation -37,4%
- Comgest Growth Europe Smaller -34,9%
- UBS China Opportunity -33,4%
- Comgest Growth Japon -32,4% (mes autres fonds Japon sont bien meilleurs, celui-ci est sans doute l’exception qui confirme la règle, ou bien les gérants chez Comgest se sont plantés sur ce fond comme sur d’autres)
- Thematics Wellness -30,6%
- Janus Henderson Pan European Properties -29,9%
- Comgest Magellan -28,7% (grosse exposition à la Chine)
- Amundi EPRA Europe real estate ETF -27,9%
- Claresco Foncier Valor -26,9%
- SG Actions Immobilier -25,7%
Sans grande surprise, la Chine et les foncières sont mes deux pires secteurs actuellement

4. Mes plus mauvais titres vifs
- Hudson Pacific -65,9% (foncière de bureaux et studios de l’audiovisuel en Californie, doublement impactée par les taux et la longue grève des scénaristes et auteurs à Hollywood)
- Voltalia -58,0%
- Immobilière belge - 57,8%
- HiPay -56,0%
- Alstom -55,4% (malgré un beau carnet de commandes)
- Teleperformance -53,9% (opportunité ou catastrophe ?)
- FNAC-Darty -48,3%
- Gladstone Land -48,3% (foncière américaine de terres agricoles)
- Inventiva -48,0% (biotech dijonnaise)
- Duckhorn Portfolio -47,7% (foncière viticole californienne)
- Vonovia -46,8% (foncière allemande d’appartements)
- Biosynex -43,2% (doit trouver des relais de croissance après les tests Covid)
- Air France-KLM -43% (malgré des profits historiques et des perspectives solides de trafic, du moins si les guerres actuelles restent géographiquement limitées)
- Aedifica -42,7% (foncière belge d’immobiler santé-vieillissement)
- Alexandria Real Estate -38,2% (foncière américaine de laboratoires, durement touchée par les taux et la chute de la Silicon Valley Bank, qui a fragilisé tout l’écosystème de la biotech)

L’immobilier ne peut sans doute guère faire pire. Si les banques centrales stoppent la hauuse des taux, cela devrait amener à plus de stabilité, et à des rebonds significatifs quand les taux baisseront. 2024 ? 2025 ? On verra bien, je suis investi sur le long terme.

Le portefeuille grandit petit à petit, sans me soucier des hauts et des bas marchés. J’ai un peu ralenti pour quelques mois les versements sur mes placements financiers, pour donner la priorité à l’augmentation de mes liquidités, un peu basses actuellement à mon goût).
Merci à celles et ceux qui m’auront lu. Commentaires et questions sont les bienvenus. Entre deux paquets de copies, j’ai un peu de temps en cette semaine de vacances de la Toussaint.
Bonne soirée.

Dernière modification par Cayucyucan (01/11/2023 19h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#20 31/12/2023 18h25

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et tous.
En cette fin d’année 2023, il est temps de faire le point sur mes placements financiers.

Le redressement des marchés suite à l’annonce d’un arrêt des hausses des taux aux États-Unis a permis à mon portefeuille de reprendre sa progression depuis quelques semaines. Tombé de 90114 euros au 1er septembre à 88175 euros le 1er novembre, il est remonté à 93335 euros le 1er décembre et je termine l’année à 98161 euros au 31 décembre, soit près de 30000 euros de plus qu’au début de l’année 2023 (68994 euros au 1er janvier).
Je rate de peu l’objectif des 100000 euros, mais ça pourrait advenir en janvier si ce rythme continue.  Et puis le portefeuille a quand même pris du poids, et avec l’augmentation progressive des investissements en foncières et SCPI, les dividendes réguliers vont s’accroître (j’ai déjà 3 REITS à dividendes mensuels : Realty Income, Agree Realty, Gladstone Land et d’autres à paiement trimestriel, comme les SCPI), avec bien sûr une jolie récolte à venir en mai-juin-juillet..

Je reste cependant encore en performance totale légèrement négative sur mes placements amorcés en 2020, du fait des mauvaises performances de l’immobilier depuis 2022, tant pour les foncières que les SCI (Capimmo ? Tangram ?) et certaines SCPI, et de quelques grosses déceptions en actions (Alstom et Teleperformance pour ne pas les citer).
En assurance-vie, après trois ans, je suis globalement à – 1,25% de performance (-0,13% pour les fonds actions, mais -6,25% en immobilier). Constat comparable en PER : performance totale à -0,13% (-0,18% en actions, -3,40% en immobilier, et le fonds euros permet d’approcher l’équilibre).
En PEA et CTO confondus, je suis encore à -4,96%. Mais c’est quand même bien mieux qu’il y a quelques semaines.

Comme lors des précédents messages, je vais indiquer les meilleures performances parmi mes investissements et les plus médiocres

1. Les 25 plus grosses lignes en PEA, PEA-PME, CTO, A-V et PER
(en excluant les fonds euros des A-V et PER)
Les dividendes ne sont pas comptés

- Nextstage Croissance                    PER    1342,54 €
- Extendam AM Sunny                    PER    1246,19
- Isatis Capital Vie et retraite                PER    1037,08
Pour ces 3-là, il s’agit de placements initiaux de 1000 € chaque en private equity, je n’y touche pas, je laisse mûrir, et la performance est bien là pour les 2 premiers (34,25% et 24,62%).
- Swisslife Multiasset Moderate                    PER    898,58
- Allianz Strategy 50 CT                    PER    881,92

- Blackrock Global Allocation                PER    875,32
- Accor Hotels                                PEA    867,00   
- Templeton Emerging markets Dynamic Income    PER    858,21
- JP Morgan Global balanced                PER    847,67
- Airbus                                    PEA    827,28

- SCPI Épargne Pierre                    PER / AV    686,65
- Aroundtown                                PEA    686,00
- Gecina                                    CTO    667,20
- DPAM Invest Equities World sustainable        AV    653,82
- BNP Paribas Climate Impact                AV    619,06

- Nordea Global Climate & Environment        AV    610,82
- Axa Global Real Estate                        AV / PER    604,34
- Templeton Frontier markets                AV    596,14
- Mirova Europe environmental                    AV    591,29
- Deutsche Post – DHL                    PEA    583,31

- R-Co Mines d’Or                            AV    581,71
- Sofidy Selection 1                            AV    574,53
- Lyxor World ETF (WLD)                        AV    555,06
- Fidelity European Multiassets                    PER    554,04
- SC Tangram                                AV / PER    547,38

2. Les 25 meilleures performances (dividendes inclus)

- Brunello Cuccinelli                 47,88%        PEA    Italie
    Mon champion actuel est une petite firme du luxe, spécialisée dans le cachemire, et dont le patron a une philosophie humaniste qui me plaît bien. Coup de cœur, et en plus ça cartonne en bourse ! Ma seule valeur luxe actuellement.
- Accor                        46,98%        PEA
- Nextstage croissance        34,25%        PER    private equity
- Veolia Environnement            34,06%        PEA
- First Pacific                    32,67%        CTO    Hong Kong, Philippines
    Conglomérat basé à Hong Kong qui contrôle nombre de grandes firmes philippines et investit aussi en Indonésie

- Apple                        29,81%        CTO    États-Unis
- Vinci                        29,35%        PEA
- Deutsche Post                        25,58%        PEA    Allemagne
- Airbus                            25,42%        PEA
- Air Liquide                    25,14%        PEA

- Amundi India                        24,96%        AV    Inde
- Extendam AM Sunny            24,62%        PER    private equity (hôtels dominants)
- Gecina                            24,36%        CTO
- Comgest Growth America            23,89%        PER    États-Unis
- Crossject                    23,68%        PEA
    PME dijonnaise qui a mis au point un procédé innovant d’injection sans aiguille, utilisable entre autres pour soigner des crises d’épilepsie, ou sur les champs de bataille pour administrer des antidotes aux armes chimiques. Le Pentagone est très intéressé.

- Amundi Equity Japan Target    22,82%        AV    Japon
- Man GLG Japan Core Alpha    23,37%        AV    Japon
- Assicurazioni Generali             23,13%        PEA    Italie
- Merlin Properties                21,49%        CTO    immobilier Espagne
- Saint Gobain                    21,30%        PEA

- HSBC Frontier markets            20,78%        AV    pays émergents non-BRICS
- OFI Investors Japan                19,61%        AV    Japon
- Land Securities                19,22%        CTO    immobilier Royaume-Uni
- Aroundtown                    18,37%        PEA    immobilier Allemagne
- Schroder Frontier Markets    16,75%        AV    pays émergents non-BRICS
Comme pour le fonds parallèle d’HSBC, il s’agit de placements dans des pays émergents non-BRICS : Moyen-Orient, Kazakhstan, Vietnam, Philippines, Pérou…

À noter la très bonne performance d’ensemble du Japon.


3. Les 25 moins bonnes performances (dividendes inclus)

- Alstom                           -57,31%             PEA   
- Immobilière belge                -54,03%             PEA    Belgique
- Duckhorn Portfolio               -53,33%             CTO    États-Unis, REIT de vignobles californienne
- Voltalia        -                   -48,48%             PEA   
- HiPay                       -48,00%             PEA

- Gladstone land Corporation      -46,68%             CTO    États-Unis, REIT de terres agricoles
- Echiquier World next leaders    -45,26%             AV
- Teleperformance        -       44,94%             PEA
- Biosynex                   -44,08%             PEA
- Inventiva                   -39,62%             PEA    autre biotech dijonnaise

- FNAC-Darty                   -39,48%             PEA
- UBS China opprtunity            -37,08%             PER    Chine
- Hudson Pacific properties           -36,77%             CTO    États-Unis, REIT de studios et media Hollywood, une belle remontée, il y 2 mois ça rôlait les -70%
- Vonovia                           -31,77%             PEA    Allemagne, immobilier d’appartements
- Equasens                    -30,60%              PEA   Je préférais l’ancien nom Pharmagest…bien plus évocateur

- Invesco Greater China           -30,02%             AV    Chine
- Jupiter Financial innovation      -28,51%             PER    États-Unis
- Aedifica                           -28,39%             CTO    Belgique, immobilier de santé
- OFI Ming                   -26,89%             PER    Chine
- Nexpoint Diversified               -26,09%             CTO    États-Unis, immobilier diversifié

En 2024, je vais poursuivre mon investissement progressif, en gardant mes logiques de diversification sectorielle et géographique, mais en ciblant davantage les meilleures performances (par ex. en SCPI vers Épargne Pierre, Atream Hotels et Altixia Cadence, dont les rendements sortent du lot, je les ai en assurance-vie et PER). Je vais également continuer à accroître la part des ETF, ce que je viens de faire aujourd’hui par une modification des mes investissements programmés en PER et AV.

Prochains investissements en vue (en plus des renforcements d’éléments déjà en portefeuille)
- Sur CTO Degiro : Berkshire Hathaway, Microsoft, Prologis (REIT de logistique), DBS (banque singapourienne considérée comme une des plus sûres au monde), United Health Group (assurances médicales et cabinets médicaux)
- Sur CTO Bourse Direct : Unibail, Immobilière Dassault, ETF Van Eck Global Real Estate, Link Reit (Hong Kong)
- Sur PEA Bourse Direct : Schneider Electric, L’Oréal, Michelin en France, Novo Nordisk (Danemark), Siemens (Allemagne), Amadeus (Espagne)
- Sur PEA-PME (Bourse Direct) : IDI (private equity), Besi Semiconductors, GL Events, Séché Environnement
- En AV, renforcement des fonds et ETF ciblés géographiquement Japon, Inde, USA, et sectoriellement santé, eau/environnement, infrastructures
- En PER (et aussi en AV), cap sur les SCPI et SC/SCI performantes  : Épargne Pierre, Altixia Cadence, viager (Via Générations, Silver Avenir), hôtellerie (Atream) ainsi que Novaxia R (reconversion bureaux-logements).

Bien entendu, pour moi pas de cryptos. Je reste sur des placements qui ont une utilité, un sens. Et tant pis si je loupe un envol de 200%…

Voilà où j’en suis pour le moment. Certes, c’est un bien petit portefeuille encore en comparaison de ceux de nombre de participants au forum, mais il faut bien commencer petit pour faire grossir….

Bonne année à toutes et tous.

Dernière modification par Cayucyucan (31/12/2023 18h36)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 06/02/2024 22h19

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour à toutes et à tous.
Un petit point d’étape.

La bonne tenue de la Bourse depuis 3 mois, y compris aujourd’hui, a permis que la valeur totale de mon portefeuille financier (PEA + CTO + AV + PER) dépasse ce soir, pour la première fois, les 100 000 euros (100 017 précisément).
Une somme certes modeste face à d’autres portefeuilles présentés sur le forum, mais qui ont aussi franchi en leur temps cette barre symbolique.

Les moteurs de performance ont été principalement les actions et fonds japonais, les valeurs "classiques" de PEA (Air Liquide, Airbus, Veolia, Vinci) et les fonds de private equity dans mon PER. Mes actions vedettes sont Accor (PEA), Brunello Cucinelli (PEA), dont on parle trop peu dans le secteur du luxe, et Crossject (PEA). Dans le CTO ce sont Apple, First Pacific et Mitsui Fudosan

Les freins sont la Chine et certaines actions massacrées (Alstom). L’immobilier se redresse, avec des foncières européennes qui sont en positif, alors qu’aux États-Unis c’est moins brillant.
Dernier titre entré dans le portefeuille il y a 8 jours : IDI, dans mon PEA-PME.

Il y a tout juste 4 ans, j’en étais tout juste à 12 700 euros. Je ne vais pas avoir comme objectif de multiplier à nouveau par 8 d’ici 2028, mais je vais essayer de réaliser le 2e 100 000 d’ici 4 ans, avec moins de tâtonnements de débutant, des dividendes en hausse et la magie des intérêts composés.

Je pense me placer prochainement sur Novo Nordisk, Schneider Electric, Microsoft, Berkshire Hathaway et Unibail, dans ma démarche qui reste basée sur une grande diversification thématique et régionale. Je suis aussi en train de renforcer la part des ETF dans les contacts AV et PER, en particulier les ETF monde.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 07/02/2024 07h52

Membre (2021)
Réputation :   44  

Bonjour,
doubler en 4 ans, c’est faire du 18% par an (hors apports). C’est un objectif ambitieux, à moins que vous puissiez serieusement abonder?

Hors ligne Hors ligne

 

#23 07/02/2024 08h23

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.
Oui, je prévois de continuer des apports qui vont nourrir l’augmentation de mon portefeuille, au même rythme que ces 4 dernières années, à raison d’environ 1000 euros par mois. Donc environ 50 000 d’apport en 4 ans. Le pourcentage de croissance espéré devient donc plus raisonnable, à 9% approximativement.

Dernière modification par Cayucyucan (07/02/2024 10h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 19/02/2024 16h04

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.
Un peu d’activité aujourd’hui sur mon portefeuille PEA.

1° J’ai pris mes profits (+80%) sur Brunello Cucinelli (5 actions). Très belle compagnie, trop peu connue malgré son parcours boursier spectaculaire, que j’avais acheté sur la bourse de Milan quand mon PEA était hébergé par la Société Générale. Mais il faut passer par la salle des marchés de Bourse Direct pour les actions italiennes. Je préfère gérer en ligne sans intermédiaire. Quand il y aura une pause sur la poussée récente de l’action, je reviendrai sur ce titre avec une cotation, en Allemagne cette fois, toujours chez Bourse Direct. Je reste très porté sur cette société, du fait de la philosophie sociale du fondateur et patron.

2° La vente de Brunello Cucinelli m’a permis d’ouvrir des lignes Schneider Electric (2 actions) et  Novo Nordisk (3 actions). Je reste bien dans ma stratégie de diversité géographique (un nouveau pays, le Danemark) et sectorielle (rénovation énergétique, santé), et de placement sur des entreprises utiles.
Schneider Electric est une réincarnation de l’ancienne Schneider le Creusot, je reste donc bourguignon ! et puis c’est surtout une valeur classique de fond de portefeuille, solide, peu risquée, et de transition écologique, complémentaire de Saint-Gobain dans cette approche, me semble-t-il.
Novo Nordisk, nouveau chouchou de la bourse européenne, est chère, certes, mais c’est un peu comme LVMH, Microsoft ou Apple, si on attend trop, ça sera toujours trop cher et on aura manqué de belles occasions de plus-value.

J’ai aussi fait un peu de nettoyage dans mon PER Linxea Spirit avec des arbitrages d’un fond de fonds d’Allianz, "Multirendement reél" (trop de frais) vers l’ETF monde MWRD et des SCPI performantes (Activimmo, Altixia Cadence XII, Atream Hotels, Épargne Pierre) que je souhaitais renforcer.

Bonne fin d’après-midi à toutes et tous.

Dernière modification par Cayucyucan (19/02/2024 16h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 20/02/2024 15h08

Membre (2022)
Réputation :   20  

Bonjour.
Du mouvement aussi aujourd’hui sur mon CTO chez Degiro.
Vente d’une action Apple (168,50 €) avec un gain d’environ 21% pour compléter ce que j’avais en liquidités et pouvoir acheter une action Berkshire Hathaway BRK B, qui vaut un peu plus du double  (375,80 € sur le marché Xetra).
Sur le plan Apple ça ne change pas grand’chose en fait, puisque Warren Buffet a misé la moitié environ de Berkshire Hathaway sur des actions de la firme à la pomme, ma position Apple augmente même légèrement, je pense.
Mais j’obtiens aussi la grande diversification de B.H. hors Apple (banque avec Bank of America, Bank of New York Mellon et Citigroup, pétrole avec Chevron et Occidental Petroleum, chemins de fer avec BNSF, assurances avec Geico, télécom avec Verizon, media avec Omaha World Herald et la station de télévision WPLG à Miami, agro-alimentaire, grande distribution, etc… et récemment une bonne dose des conglomérats japonais Mitsubishi, Mitsui, Itochu, Sumitomo et Marubeni).
On connaît le parcours boursier remarquable et la relative stabilité apportée par cette diversification B.H. J’ai l’intention de renforcer progressivement Berkshire Hathaway comme un des mes placements de base aux États-Unis. Pas de dividendes, certes, mais pour cela j’ai les foncières REIT.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “portefeuille de cayucyucan”

Discussion Réponses Vues Dernier message
27 11 002 15/08/2019 00h40 par Portefeuille
Cette discussion est fermée
Discussion très réputée Discussion fermée Portefeuille d'actions de Scipion8  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 42 ]
1 042 564 996 03/05/2022 13h19 par Reitner
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de MrDividende  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 44 ]
1 088 502 734 01/05/2024 10h05 par MrDividende
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Lopazz  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 29 ]
713 366 320 04/04/2024 23h10 par lopazz
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de CroissanceVerte  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 28 ]
696 312 167 25/10/2023 18h55 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Louis Pirson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 31 ]
757 282 765 16/01/2024 19h27 par Ours
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 25 ]
621 340 198 04/01/2023 10h36 par PoliticalAnimal

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.026 sec., 36 requêtes exécutées ]