PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Favoris 1   [+1]    #1 17/10/2023 19h44

Membre (2020)
Réputation :   7  

Bonjour à tous,

Suite à ma présentation, je reviens -certes un peu tard - présenter comme promis mon portefeuille de small caps PEA.

Ma stratégie se base sur les papiers de Fama (prix Nobel d’économie 2013) et French. En résumé, les performances des actions proviendraient de l’exposition à 5 facteurs différents: bêta, size, value, profitability et investment. A cela, d’autres études tendraient à montrer que le momentum ainsi qu’avoir un actionnariat familial ajoutent aussi à la performance d’un portefeuille.

Ce que j’apprécie avec ces facteurs, c’est que l’on peut trouver une explication sensée qui justifie la surperformance:

Pour le bêta - Quand le marché monte de 1, votre action monte de bêta-, comme le marché à tendance à monter sur le long terme, plus une action a un bêta élevé et plus elle devrait performer, au moins à très (très ?) long terme. En revanche, lorsque le marché est baissier, un bêta fort est d’autant plus puni qu’il est élevé. Néanmoins, en pratique certaines études montrent qu’un bêta faible surperforme, mais aussi que le bêta d’une même entreprise varie parfois très fortement avec le temps. C’est donc le facteur que je considère le moins, peut être à tort.

Pour la taille (mesuré par la capitalisation boursière), cela me semble beaucoup plus intuitif: si vous avez un business qui vous rapporte 100€ annuels, vous n’aurez probablement pas grand mal à grandir de 100% sur l’année et passer à 200€ annuels. En revanche, si votre business c’est Apple et ses 400 milliards de CA, bonne chance pour faire 100% de croissance sur un exercice.

Pour la value (mesuré par le P/Book dans l’étude de Fama, même s’il a dit dans une interview que le P/CF marcherait ausssi), là c’est vraiment du bon sens: plus vous achetez une entreprise à bas prix, et plus vous êtes gagnants: en gros entre surpayer un diamant ou sous payer une poubelle, il vaut mieux prendre la poubelle.

Pour la profitability, c’est aussi évident, mais la croissance est de meilleure qualité: pour chaque euro de CA gagné, vous encaissez plus qu’un concurrent ayant une marge moindre.

Sur la partie investment ,moins vous avez à investir dans des capex pour grandir, et plus votre croissance est de qualité, l’idéal étant un business qui arrive à croître sans investissement supplémentaire, typiquement les boîtes de software, qui ont de fait très souvent des multiples de valorisation indécents

Pour le momentum (mesuré par la performance boursière sur une année glissante dans les études que j’ai lues), c’est plus compliqué d’y trouver du rationnel. William Higgons expliquait dans une interview que les employés, les fournisseurs et autres initiés agissent sur les marchés et souvent, les grands mouvements sont justifiés. Je n’ai pas de meilleure explication, mais je garde en tête qu’il s’agit du facteur le plus performant ces dernières années pour m’en convaincre.

Pour l’actionnariat familial, ça simplifie grandement l’alignement des intérêts, mis à part sur quelques dossiers. On évite donc normalement les comportements court-termiste d’un PDG un peu trop gourmand avec des dirigeants qui pensent sur du long terme, avec en plus leur "skin in the game". Pas étonnant que ça performe mieux.

Je regarde aussi les multiples de valorisation, principalement P/CAF, EV/EBIT, et P/E en fonction de la structure capitalistique. En décomposant l’EV/Nopat et le P/E avec le ROCE par rapport à l’EV/Invested Capital, ou le RoE par rapport au P/B, on arrive à distinguer quelle qualité (ROCE ou RoE) pour quel prix (EV/IC ou P/B), ce que je trouve plus clair qu’un simple multiple de valorisation.

Sur le plan de la diversification, je suis convaincu qu’il faut être concentré pour surperformer le marché, sauf si vous êtes Peter Lynch. J’ai donc actuellement 9 valeurs, j’aimerais maintenir le cap entre 7 et 10. Sur les mouvements, je vais essayer d’être très strict et de ne rien toucher le plus longtemps possible, sauf si une valorisation devient vraiment trop élevée.

Ci-dessous le détail de mon portefeuille. J’ai actuellement 19 300€ investis (20k étant la limite pour un PEA jeune), répartis sur:

-Groupe Guillin (14,6%)
-Synergie (14,3%)
-Stef (12,4%)
-LDC (12,2%)
-Thermador (10,6%)
-Boa Concept (9,5%)
-SII (9,2%)
-Verallia (8,8%)
-Piscines Desjoyaux (8,3%)



Au plaisir d’échanger !
Driczer

Dernière modification par driczer (15/11/2023 12h55)

Mots-clés : portefeuille, small, value

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 29/11/2023 03h12

Membre (2020)
Réputation :   7  

driczer, le 17/10/2023 a écrit :

Sur les mouvements, je vais essayer d’être très strict et de ne rien toucher le plus longtemps possible, sauf si une valorisation devient vraiment trop élevée.
Driczer

Je suis très heureux de me faire mentir: j’ai vendu Boa Concept à 25,5€, la veille d’une méchante chute de -7%. La valorisation me semblait trop élevée au vu des perspectives.
J’ai réinvesti la somme dans Synergie, Stef, LDC, et SII.

Ci-dessous le détail du portefeuille. Depuis mon dernier message, je calcule une performance de 5,9%. Ah si seulement ça pouvait être tout le temps comme ça… big_smile

-Groupe Guillin (16,4%)
-Synergie (15,8%)
-LDC (15,7%)
-Stef (13,9%)
-Thermador (11,5%)
-SII (10,6%)
-Piscines Desjoyaux (8,5%)
-Verallia (7,7%)

Dernière modification par driczer (29/11/2023 03h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 08/01/2024 16h21

Membre (2020)
Réputation :   7  

Bonjour à tous,

Comme je viens de faire des mouvements, je les rapporte sur cette file.

Vente de SII:
Suite à l’OPA de SII, j’ai apporté aujourd’hui mes titres. J’aurais bien aimé la garder: leur filiale polonaise est un bijou, et la croissance est impressionnante. Mais si je ne l’avais pas en portefeuille, je n’aurais jamais pu l’acheter au prix actuel. Je vends donc sans regrets, avec une plus value de quasiment 50% en un peu plus de deux mois.

Achats:
Avec ces liquidités, j’ai renforcé équitablement sur LDC, Synergie, Groupe Guillin, et Stef. Je me retrouve donc plus concentré qu’avant, mais je vois ça comme un hommage au regretté Charlie Munger, qui a joliment dit:

Charlie Munger a écrit :

"The whole secret of investment is to find places where it’s safe and wise to non-diversify".

Par ailleurs, être concentré est un avantage énorme pour les particuliers versus les fonds, qui ont des règles de diversification minimum. Avec ces règles, même le fond qui veut être le plus concentré possible ne pourra pas descendre en dessous de 15-20 valeurs, avec 10% sur ses plus grosses positions. Et c’est le cas même si le gérant ne croit qu’en 2 ou 3 valeurs: il sera quand même obligé d’en avoir une vingtaine pour être en règle avec la législation.

Zoom sur LDC:
Je fais un rapide zoom sur LDC, dont la valorisation est particulièrement faible: EV/EBIT autour de 5x, versus une moyenne 2013-2023 à 8,6x.
Pour une boite en croissance, sur un secteur défensif, en situation de quasi monopole, avec un actionnariat familial et un track record exemplaire. Avec plus de 40% de parts de marché en France, ils sont d’ailleurs très probablement aussi dans votre frigo.
En outre, la loi EGALIM sur les négociations des prix me semble aller bien plus dans le sens des fournisseurs que de celui de la grande distribution, cf. ce lien.
Cerise sur le gâteau il y a un très bon momentum avec une hausse de 27% sur un an glissant.
Bref, pour moi, c’est très intéressant à ce prix.

Portefeuille et performance:
Pour ce que ça vaut sur une période aussi courte, depuis que j’ai commencé le suivi le 17/10/2023, je calcule une performance du portefeuille de 17,59%, contre 5,43% pour l’ETF world d’amundi, 5,85% pour le CAC 40, et 6,12% pour le CAC mid & small.

Ci-dessous le détail de mon PEA:

-Synergie (18,8%)
-LDC (18,3%)
-Groupe Guillin (18,2%)
-Stef (17,5%)
-Thermador (10,8%)
-Piscines Desjoyaux (9,2%)
-Verallia (7,2%)

Dernière modification par driczer (08/01/2024 17h51)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “portefeuille d'actions de driczer”

Discussion Réponses Vues Dernier message
27 10 532 15/08/2019 00h40 par Portefeuille
Cette discussion est fermée
Discussion très réputée Discussion fermée Portefeuille d'actions de Scipion8  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 42 ]
1 042 555 999 03/05/2022 13h19 par Reitner
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de MrDividende  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 44 ]
1 087 491 481 01/03/2024 19h37 par MrDividende
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Lopazz  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 29 ]
713 358 406 04/04/2024 23h10 par lopazz
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de CroissanceVerte  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 28 ]
696 304 836 25/10/2023 18h55 par Lamat
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de Louis Pirson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 31 ]
757 276 084 16/01/2024 19h27 par Ours
Discussion très réputée Portefeuille d'actions de PoliticalAnimal  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 25 ]
621 334 074 04/01/2023 10h36 par PoliticalAnimal

Pied de page des forums