PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#51 19/06/2023 10h18

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   594  

debcos, le 18/06/2023 a écrit :

Bonjour,
et si vous faisiez un enfant ?

AMHA, suggérer de faire un enfant comme moyen de se sortir de son ennui est une très très mauvaise idée. Faire un gosse, c’est une fin, pas un moyen.

Dernière modification par carignan99 (19/06/2023 11h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #52 19/06/2023 11h00

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   231  

INFP

Bonjour.
En tant que cinquantenaire et traversant les vagues des crises existentielles depuis lors (ce sentiment étant fort subjectif et pouvant ne pas du tout être ressenti par certains, et à outrance par d’autres, les réalités "objectives" de la vie heurtant le vécu subjectif et l’influençant), je pense que vous êtes "normal".
Cela dit, j’ai un chemin absolument inverse que la plupart d’ici: je me suis attelé à la question du sens de l’existence, dès ma jeunesse, et je bataille depuis pour descendre dans l’incarnation.
Mais votre trouble porte un nom dans la liste des maladies spirituelles répertoriées dans la tradition chrétienne ancienne: ça s’appelle l’acédie. Genre plus rien n’a de goût.
Je souscris pleinement au discours de Flower et Bernard2K.
En fait vous avez pu contrôler  votre vie…mais à un moment vous êtes sur la bordure du développement personnel et du développement spirituel…
Quand je parle "spirituel", je ne parle pas d’un monde angélique avec les volutes d’encens et les clochettes qui vous enivrent d’un sentiment céleste loin des turpitudes de ce monde: je parle de la dimension de notre existence qui en fait est libre des conditionnements identitaires qui nous habitent, et la plupart du temps nous cherchons à résoudre nos problèmes existentiels par le monde conditionné: avoir plus d’argent, avoir le ou la partenaire idéal, avoir du pouvoir, bref, être "plus".
Pour ma part, la perte m’a beaucoup plus appris que le gain (que je dois apprendre!), et dernièrement encore où l’expérience du RSA de couple est une expérience sociale hardcore mais intéressante: ce n’est pas désirable de galérer, ça n’épanouit pas, ça fait souffrir le corps et l’esprit. Mais par contre je sais ce que ça fait dans la chair et je ne crois pas que je voudrai critiquer qui que ce soit dans cette condition désormais.
Et pour moi la seule vraie voie c’est le lien, la relation. Construire son autonomie peut être construire un roc, une forteresse pour se protéger des autres. Est-ce vivre?
Pour ma part j’ai fait le deuil des voyages lointains, depuis longtemps, des "trucs de riches"…par contre ce week end, allant acheter une cuisinière un peu loin, une nuit en pleine forêt dans notre vieux camion sous la pluie, puis balade en montagne tranquille le lendemain, portable en panne, vie organique au plus naturel et sans technologie, retour aux biorythmes de base…se rappeler la respiration, son corps qui marche, sa densité, voir combien les peurs sont construites juste par de la pensée, et se laisser nourrir par l’énergie vibrante de la nature….c’est ça la vie…
Et si on galère financièrement, je suis content d’avoir choisi de vivre à côté de la montagne car pour moi c’est zone résiliente, sauvage, non domestiquée.

A 24 ans suite à dépression, et pertes, j’ai commencé la méditation zen…cela m’accompagne.
Je lis beaucoup ici parler de la méditation comme retour à l’instant présent, mais j’ai juste envie de rappeler que ce n’est pas un outil anodin, sinon on le réintègre dans un système de consommation de mieux-être.
La vraie méditation n’est pas forcément confortable, on a même constaté que ça pouvait relancer des sentiments d’anxiété…car ça fait juste remonter qui l’on est vraiment, et si on veut le bien-être sans changer sa structure de vie, et bien les problèmes perdureront…
D’où dans toutes ces traditions, des préceptes, d’attention à ses pensées, son esprit, son lien avec les autres et l’environnement, et aussi le fait de développer de l’altruisme.
Car au bout de soi et de son développement personnel, il y a l’autre…et pour moi c’est la limite entre développement personnel et spirituel: se rappeler que la nature véritable de notre être est inscrite en lien avec un univers entier, et qu’on ne vit pas que pour soi.

Pour ma part, j’ai eu un enfant il y a bientôt 23 ans…il est arrivé sans avoir été "décidé"…et en fait ce "dérangement" m’a poussé à aller plus loin toujours en moi et encore maintenant. MAis quand je vois ce qu’il devient, je crois que ça n’a pas été pour rien, même si c’est lui qui agit de plus en plus sa liberté. Mais j’ai le sentiment d’avoir planté de bonnes graines. Si j’avais pu choisir, je n’aurais jamais rien fait, car la peur du monde, la peur de ne pas être libre, la peur de tout.

Les crises sont là pour nous précipiter là où nous n’oserions aller, et c’est très différent d’un risque cadré comme faire du parachute ou du canyoning: les zones inaccomplies de notre être attendent, en jachère, qu’on les cultive un jour, et parfois il faut que tous les champs autour crament pour qu’on les regarde à nouveau.
On peut passer une vie à s’édifier pour en fait fuir des peurs d’enfant encore actives, une vie à se compenser.
Et un jour il faut s’asseoir et regarder qu’on est en fait faillible, mais que c’est dans notre immense fragilité qu’on est en fait très fort, car là réside notre humanité.
On peut rentrer dans toutes les cathédrales. Mais si on n’utilise pas la cathédrale pour son lien entre ciel  et terre et pour contacter le grand boss, elle ne servent à rien, les cathédrales! Et on peut faire la même expérience dans un ermitage de campagne. Bien sûr mon image concerne surtout qui est croyant dans une tradition chrétienne, mais on peut la transposer partout.
Pour mon anniversaire, récemment, j’ai voulu aller à l’abbaye d’En Calcat dans le Tarn, car je savais qu’ils avaient un projet écolo et aussi du dialogue interreligieux avec le zen…j’ai voulu rester aux vêpres parce que j’aime bien l’ambiance (je ne vais jamais à la messe même si je ne suis pas fâché avec Dieu et suis ordonné dans la tradition zen soto et suis des enseignements taoîstes)….j’ai été saisi de tout mon être par la pensée-sentiment, que j’étais dans ce monde pour faire l’expérience de la totalité.
Alors je finirai par une question: votre expérience de la totalité se résume-t-elle à une compilation de performances sportives, culturelles, touristiques, bref une accumulation de biens matériels ou pas?
Ou pouvez-vous trouver en vous la voie pour ressentir que cette totalité de qui vous êtes, existe déjà là, et n’a besoin de rien d’autre que de votre existence pour exister? Ceci peut être un chemin d’une vie entière, et je continue pour ma part de creuser.

Bien cordialement à vous et à toute la communauté.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #53 19/06/2023 11h55

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Bonjour,

Je ne réponds pas par point par point à tout le monde, mais j’ai tout lu (enfin, pas encore mes MP !).

Si j’exclus le "faire des enfants" et "changer de femme" ;-) ; les messages des uns et des autres me semblent aller dans les deux voies que j’avais décrites dès mon premier message.

--

Voie 1 : s’interconnecter aux autres, trouver sa paix intérieure, vivre apaisé, (se) nourrir des interdépendances.

Voie 2 : relever de nouveaux défis et challenges, trouver de nouvelles passions, vivre son conatus.

Il y avait une idée dans une voie médiane évoquée par Flower et d’ailleurs testée par carpediem sur nos forums : parcourir les chemins de Compostelle. J’y serais déjà si je n’avais pas des problèmes aux genoux qui me pourrissent depuis plusieurs mois.

Cricri semble avoir trouvé une voie médiane également. Mais il triche il a un profil MBTI E et non I !

--

Sur la distinction actif et passif.

Dans la définition usuelle (en tout cas la mienne) :
- être actif c’est faire du sport et monter des business, être meilleur demain qu’hier,
- être passif c’est regarder la télé, parler de la pluie et du beau temps, être moins bon demain qu’hier.

Ce qu’il ressort de plusieurs messages, c’est plutôt cette définition (que l’on appréciera ou pas !) :
- être actif c’est induire un changement en interconnexion avec les autres
- être passif c’est se contenter de stimulations auto-centrées, peu importe qu’elles exigent une action

--

Enfin, sur la "crise de la quarantaine", c’est sûr qu’à un certain âge, on prend conscience de sa finitude (a fortiori quand c’est catalysé avec un pépin de santé), et on s’interroge sur ce qu’on va faire dans les deux prochaines décennies.

La plupart du temps, cette crise est un décalage entre ce qu’on voulait être et ce qu’on est devenu.

Dans mon cas, c’est l’inverse : j’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixés !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #54 19/06/2023 13h06

Membre (2012)
Réputation :   4  

InvestisseurHeureux a écrit :

Bonjour,

Il y avait une idée dans une voie médiane évoquée par Flower et d’ailleurs testée par carpediem sur nos forums : parcourir les chemins de Compostelle. J’y serais déjà si je n’avais pas des problèmes aux genoux qui me pourrissent depuis plusieurs mois.

Il semble que vous prenez (de nouveau) les choses à l’envers, ou tout au moins à contretemps. Il y a fort à parier que si vous n’aviez pas ces problèmes aux genous, vous ne seriez pas sur les chemins de Compostelle mais en train de courir ou de faire des squats…

Vous avez aujourd’hui la possibilité de ne pas refaire la même erreur, cela serait dommage dans 5 ans d’avoir des regrets à l’idée de ne plus accomplir quelque chose possible à l’heure actuelle !

Mis à part cela, félicitations tout de même, vous semblez avoir vécu/accompli tout ce que vous souhaitiez. C’est rare.

Dernière modification par rom02 (19/06/2023 13h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#55 19/06/2023 13h23

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   413  

Je pense bien sur que faire des enfants est la chose qui manque a un homme, car un homme avec enfants ne se poserait jamais aucun de ces questionnements. Chez lui, les loisirs de touristes sont une pause avec une vie de responsabilité, le yin et le yang en quelque sorte ce qui lui permet de mieux profiter. Mais soit, chacun son choix. Dans ce cas il faut trouver une autre solution.


Il est possible d’etre dans la construction et la transmission sans avoir d’enfants, mais en s’occupant de construire quelque chose ou de faire grandir la nouvelle generation (education, orphelins). D’ailleurs de nombreux millionaires se concentrent sur la transmission, c’est donc le dernier item sur la pyramide des besoins il me semble.

Un certain nombre de messages indiquent d’oublier de chercher des passions, cela reste dans le meme schema et vraissemblablement ira au meme resultat.

Par exemple "parcourir les chemins de Compostelle". Vous les aurez parcourus, et apres?
Aller en Asie, en Afrique, je conçois que cela doit etre passionant et il y en a pour toute une vie mais est ce votre souhait?

"- être actif c’est induire un changement en interconnexion avec les autres
- être passif c’est se contenter de stimulations auto-centrées, peu importe qu’elles exigent une action"

Tout a fait. Ce n’est pas une critique,  c’est tres bien ces stimulations auto-centrèes, mais elles ne vous comblent plus, semblerait-t’il.

J’espere que vos problemes aux genous pourront aller mieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#56 19/06/2023 13h34

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1154  

 Hall of Fame 

INTJ

J’avais suggéré l’aspect spirituel dans mon premier post mais @Lausm a mis les pieds dans le plat wink

Ce très beau texte correspond totalement à votre situation : Ketouvim (hagiographes) - Ecclésiaste (Kohelet) - Chapitre 1


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 19/06/2023 13h42

Membre (2018)
Réputation :   80  

InvestisseurHeureux a écrit :

[…]les messages des uns et des autres me semblent aller dans les deux voies que j’avais décrites dès mon premier message.
--
Voie 1 : s’interconnecter aux autres, trouver sa paix intérieure, vivre apaisé, (se) nourrir des interdépendances.

Voie 2 : relever de nouveaux défis et challenges, trouver de nouvelles passions, vivre son conatus.

Et si vous vous lanciez dans la politique? Vous semblez être d’accord sur le fait qu’il faut s’interconnecter aux autres, cela vous donnerait un but (défendre vos idées ou votre vision des "solutions à apporter"). Vous semblez être très critique (cf différentes interventions de votre part sur la file "l’avenir économique de la France", entre autres) vis à vis de la classe politique actuelle, cela vous permettrait de pouvoir proposer d’autres solutions.

Edit: j’ai dit "être critique vis à vis de la classe politique" sans aucun jugement de valeur, il s’agissait simplement d’un constat.

Dernière modification par investissor (19/06/2023 13h45)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #58 19/06/2023 13h53

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   291  

IH a écrit :

Enfin, sur la "crise de la quarantaine", c’est sûr qu’à un certain âge, on prend conscience de sa finitude (a fortiori quand c’est catalysé avec un pépin de santé), et on s’interroge sur ce qu’on va faire dans les deux prochaines décennies.

La plupart du temps, cette crise est un décalage entre ce qu’on voulait être et ce qu’on est devenu.

Dans mon cas, c’est l’inverse : j’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixés !

Il y a déjà un sujet initié sur cette problématique, à fortiori à l’aube de la 8ème décennie, à lire ici, ouverte par Cyberpapy, dont voici l’introduction :

Je me permet d’ouvrir une nouvelle file de discussion,

Et si un investisseur devenait "mal" heureux

Un simple coup d’oeil sur l’âge des assidus du forum me montre que mon souci n’est vraisemblablement pas le vôtre

Depuis des décennies, je réponds de mon mieux à des questions sur la gestion et notamment celle du patrimoine
Sur Internet , il n’y a guère qu’un seul CyberPapy
Vous trouverez sans doute Cyberpapy.com et quelques très rare clones, mais , même si on est copains, ce ne sont pas les mêmes

Aujourd’hui , j’ai a mon tour une question de gestion de ma vieillesse

Depuis que j’ai atteint ma huitième décennie, j’ai lâché les rennes
Pour la finance cet la succession, c’est clean ( c’est bien le moins que je pouvais faire )

Les emprunts sont remboursés
La succession vers les enfants est quasiment réalisée
ils sont financièrement indépendants
les donations sont faites
les droits de succession seront payés dans les délais légaux sans effort financier par les revenus de la succession

Du coup je suis triste

Alors , je sers à quoi

J’ai eu l’immense bonheur d’épouser l’équivalent de madame Trump
alors que je n’étais même pas l’équivalent de John Travolta

Celui qui est arrivé au somme de l’ Everest doit vraisemblablement ressentir  la même chose
"Que faire après ?"

Certains se serait allongés sur le divan d’un (e) psy quelconque
je n’apprécie que médiocrement ce genre de personnage
je ne veux pas dire que ce n’est pas efficace , mais seulement qu’ils ne sont pas de mon goût

Je préfère donc vous poser la question
Qu’ais je donc raté.

La question est intéressante, "que faire après?", après que tous les objectifs soit validés.

(Dailleurs, j’ouvre une parenthèse, je n’ai plus eu l’occasion de lire Cyberpapy depuis plusieurs mois, j’espère qu’il va bien. Est ce qu’un IH aurait des nouvelles de lui ? En ayant lu, avec beaucoup de peine la disparition de DDtee, et l’absence de MarcAurele, j’ai brutalement pris conscience qu’il y a des humains derrière ces pseudos, dont j’aime lire les posts. Des humains, qui contrairement au virtuel de ce forum, sont bien réels, et mortels.)

Voyez vous certains enfants qui ouvrent leurs cadeaux de Noël et blasés. Il faut toujours du plus sensationnel, du plus grand, plus luxueux…
Au fur et à mesure, le référentiel change.

Qui s’imagine conduire une voiture d’il y a 50 ans? On s’habitue aux plaisirs simples, à cette facilité.
Et au contraire, quand on a une voiture sans direction assistée, c’est la galère.

Vous avez fait le tour de vos passions. Vous vous ennuyez. Il vous faut une nouvelle dose de "plus".

debcos, le 18/06/2023 a écrit :

Bonjour,
et si vous faisiez un enfant ?

Quelle bien étrange proposition… Autant les enfants "occupent" bien, autant je ne les classerai pas dans le registre "occupation" comme jouer à la belote, faire du macramé ou apprendre le tango argentin. Quand on dit "donner la vie", c’est bien aussi la sienne qu’on lui consacre.
Un enfant est une lourde responsabilité. On engage sa vie et celle d’un autre, dans les bons et les très mauvais moments. Dans la maladie, dans le handicap,…
Enfanter c’est apprendre qu’on peut plus souffrir d’un autre corps que le sien. On s’engage dans l’apprentissage d’un petit être humain dans la découverte du monde qui nous entoure, et il n’y a pas de période d’essai, ni de démission possible.

Qu’est ce qui vous anime ?
Vous avez fait le tour de vos passions. Maintenant, à vous de trouver ce qui vous ferait sortir de cette zone de confort dans laquelle vous êtes, et dans laquelle vous vous ennuyez.

A mon tour de vous posez une question.
Si vous aviez 1000€ qui vous étaient confiés, dont vous ne pourriez faire usage pour votre usage personnel, qu’en feriez vous ?
Mettons même ce chiffre à 10 m€. Voila de bien belles possibilités pour aider une cause qui vous porte.

Quelle cause raisonne en vous :
- la lutte contre l’illettrisme ? Plus de structures et de bénévoles pour apprendre à lire et à écrire. Aider les enfants défavorisés pour leurs devoirs ?
- la pollution dans l’océan ?
- la protection des grands singes ?
-…

Quelle est votre cause, que vous aimeriez aider ?
Vous avez le temps, et la santé pour. Vous trouverez comment aider cette cause. Et avec cela, un nouveau but, moins individuel mais dans une vision plus générale, au delà de soi, de son nombril et de son plaisir immédiat.

L’argent sans passion peut devenir le lit à des addictions.
Les "gens médiatisés" nous montrent les dérives qu’on peut avoir, comme le fils de Céline Dion qui flambe sans compter

IH a écrit :

Voie 1 : s’interconnecter aux autres, trouver sa paix intérieure, vivre apaisé, (se) nourrir des interdépendances.

Voie 2 : relever de nouveaux défis et challenges, trouver de nouvelles passions, vivre son conatus.

ou vivre tranquille dans son jardin.
A la place du " toujours plus", reprenez la base, avec beaucoup de "moins". Ne plus rechercher le "mieux". Chercher juste "le bien".

Dernière modification par amoilyon (19/06/2023 18h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#59 19/06/2023 19h24

Membre (2020)
Réputation :   15  

Cher Philippe,

Vous avez commencé une nouvelle activité il y a quatre jours, lorsque vous avez ouvert ce fil de discussion. Cette activité vous plait-elle ? Pouvez-vous la nommer ? Quel objectif vous êtes-vous fixé pour mesurer votre progression ? Quels moyens mettez-vous en œuvre pour atteindre cet objectif ? Pourquoi n’osez-vous pas employer les grands moyens ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #60 19/06/2023 21h35

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Vous savez, ça fait plusieurs mois que j’ai cette réflexion.

Vous imaginez bien que s’il y avait un modus operandi en quelques jours, je l’aurais déjà fait.

Je tente des trucs un peu différents, je fais quelques rencontres. Je planifie des trucs.

Surtout, je dois aussi gérer des douleurs physiques quotidiennes, qui sont extrêmement pénibles pour faire le travail de deuil de l’ancien moi. Je fais de nombreux exercices de réathlétisations quotidiens qui me ramènent un peu dans ma routine habituelle, mais sans l’euphorie, bien au contraire : ils ne font que me rappeler ce que je ne suis plus et la "trahison" de mon corps à laquelle je consacrais de très nombreuses heures quotidiennes. Donc dans le stade du deuil, j’oscille entre marchandisation/tristesse/résignation. Je suis encore très loin de l’acceptation et de la reconstruction.

J’ai volontairement pris de la hauteur sur ma situation personnelle dans le premier message pour aborder un sujet atypique.

Cependant, ma femme a vécu prou les mêmes "expériences" (de voyages, de restaurants, etc.) que moi, et n’est pas atteinte du syndrome des cathédrales. Donc il y a un terrain psychologique ou un catalyseur qui peut conduire à cette "lassitude".

S’ajoute aussi une certaine culpabilité et incompréhension mentale. Moi-même je me dis : "mais bon sang, t’es riche !"

Mais pas de bol, je suis minimaliste : je ne peux même pas me complaire dans la luxure, je dois vivre mon spleen (ou crise de la quarantaine ou peu importe le nom) et trouver la transition.

Sur ce, j’en resterai là pour le moment sur la file. Tout a été dit. Je mettrai à jour dans quelques mois.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #61 19/06/2023 21h58

Membre (2020)
Réputation :   15  

J’ai complètement raté mon effet. Je pensais que vous alliez me demander avec envie : "mais quels sont donc ces grands moyens dont vous parlez qui pourraient m’aider ?". Ce à quoi j’aurais répondu : une consultation d’une heure par semaine avec un psychologue pendant un an. C’est un investissement de 3000 euros mais je pense sincèrement que ce sera une utilisation très efficace de votre temps et de votre argent.

Vous êtes riche, consulter un psychologue est un privilège que seuls les riches possèdent. Bonne chance pour la suite.

Hors ligne Hors ligne

 

#62 20/06/2023 00h25

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 50 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   733  

 Hall of Fame 

ENTJ

Mouai … faire de la psy sans connaissance pour la plupart uniquement basé sur des écrits sur un forum me laisse …. perplexe.

De plus à mon sens, il faut être rentier pour vraiment comprendre ce que vie Philippe.
S’imaginer rentier et être rentier c’est différent.

Apres niveau choix , il y a effectivement la personnalité de chacun.
Certains propose des choses à un I qui le mettra en stress contrairement à un E.

On ne trouve pas notre énergie de la même façon.
On ne développe pas le stress de la même façon également !

A mon sens voir un psy ou faire un enfant c’est très réducteur, il y a beaucoup de paramètre à prendre en compte en fonction du vécu et de la personnalité de la personne.


Utilise ta connaissance et ne te noie pas dedans!

Hors ligne Hors ligne

 

#63 20/06/2023 03h33

Membre (2010)
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   159  

InvestisseurHeureux, le 19/06/2023 a écrit :

Je suis encore très loin de l’acceptation et de la reconstruction.

Cher Philippe ( et autres estropiés de la vie),

Il est impossible d’accepter l’inacceptable ; à savoir d’être prisonnier de son propre corps.

Le mieux est de faire rapidement avec cette nouvelle situation physique car dans tous les cas, votre handicap se rappellera à vous plusieurs fois par jour jusqu’à la fin de votre vie, alors autant que vous décidiez le plus tôt possible que maintenant vous êtes comme ça.

N’est détruit que celui qui se laisse détruire !

Dites-vous bien que si vous avez mal quelque part, c’est que vous êtes encore vivant. Beaucoup de gens partis trop tôt n’ont plus de douleurs.

Vous avez parlé d’apprendre la plongée, c’est une très bonne idée car c’est un sport "soft" qui ne fait pas mal au dos ou aux genoux. Il est très bien pour les I (et il y en a beaucoup parmi les plongeurs) car personne ne cause sous l’eau.
Le langage des signes de plongeurs est international.
Chaque site de plongée est unique et varie selon les saisons, qu’il s’agisse de tombants, de canyons, de grottes, de volcans, de vie marine endémique ou non, d’épaves, sous glace, etc. Il n’y a pas de "déjà vu".
Chaque palanquée étant restreinte, cela permet de faire rapidement des rencontres brèves dans tous les pays du monde et de vivre des expériences uniques avec des autochtones ou d’autres plongeurs à l’issue des plongées.
Il n’y a pas de jugement de valeur, les plongeurs sont instruits, tout le monde est en maillot de bain ou en combinaison.
Plus vous progresserez, plus vous aurez le privilège d’accéder à des sites où le commun des touriste n’accédera jamais.
Plus vous saurez aller profond, plus vos rencontrerez des gros animaux dans leur milieu naturel.

Une nouvelle vie dans un nouveau corps commence. Allez-y, plongez.
Koh Tao (Thaïlande) est l’endroit le moins cher du monde pour apprendre la plongée ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#64 20/06/2023 08h25

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Hamsterre, le 19/06/2023 a écrit :

Vous êtes riche, consulter un psychologue est un privilège que seuls les riches possèdent. Bonne chance pour la suite.

Je le fais déjà, malheureux.

Quand j’ai un pb ou un objectif je mets tjs tous les moyens et toute ma volonté pour les résoudre.

Mais les problèmes de tête sont plus longs à résoudre !

@Sky

En effet, j’ai déjà planifié plongée et kitesurf.

La plongée semble l’activité naturelle pour un INTJ blessé et il y a plein de séjours UCPA le cas échéant.

Vamos a ver!

Maintenant, j’arrête là sur la file pour quelques mois, car parler encore et encore de soi entretient l’auto-centrisme.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #65 20/06/2023 10h18

Membre (2010)
Réputation :   74  

INTP

amoilyon, le 19/06/2023 a écrit :

Qui s’imagine conduire une voiture d’il y a 50 ans? On s’habitue aux plaisirs simples, à cette facilité.
Et au contraire, quand on a une voiture sans direction assistée, c’est la galère.

Très juste.

Et pour prendre conscience de ça, y penser ne suffit pas: il faut s’y confronter => dans cet exemple, il est bon de conduire une voiture sans direction assistée de temps en temps pour prendre conscience du confort que c’est d’en avoir une.

Certains appellent ça sortir de sa zone de confort.

C’est une voie possible je pense pour s’extirper de cette situation que décrit l’IH: vous avez tout ce qu’il vous faut: allez vous confronter à ceux qui ne l’ont pas, pour que vous puissiez (à nouveau) prendre plaisir à avoir tout ce que vous avez.

Pour ça, je suppose que la meilleure façon de faire, c’est de s’engager dans une activité caritative active (et pas simplement envoyer un chèque, même si c’est utile quand même), comme évoquer par certains dans cette file.

Prenez par exemple le Samu Social: aller passer quelques nuits d’hiver, bien froides, dans la rue, est une manière assez concrète de toucher du doigt ce que c’est que de dormir dehors (quelqu’en soit les raisons).
Je suppose (car je ne l’ai personnellement jamais fait) qu’on doit ressentir un petit quelque chose de différent en s’allongeant dans son lit douillet, au chaud dans sa maison, après ce genre d’expérience.

Cerise sur le gâteau, c’est probablement source de beaucoup de satisfaction: on se sent utile, on se sent bien d’avoir fait le bien.

Après, libre à chacun de doser la place que peut prendre cet aiguillon dans sa vie: tous les jours, une fois par semaine, toute la vie ?
Il y a suffisamment de malheurs et de malheureux partout, les opportunités sont à tous les coins de rue.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 20/06/2023 15h07

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 50 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   733  

 Hall of Fame 

ENTJ

Je suis assez en phase avec VBKT , en voyage j’essaie de faire le maximum dans ce sens aussi.

J’ai même un projet de monter ma propre structure sur un sujet qui me touche.
C’est dans ma watch liste.

Déjà c’est moins compliqué qu’en France.

Un exemple j’avais aider dans un refuge pour animaux en colombie.

Ici pas besoin de faire 100 étapes administrative pour ce faire comme en France.

On recueille les animaux et on fait ce qu’on peut avec un partenariat avec des vétérinaires etc …

Ça ouvre également sur l’aspect humain avec beaucoup de rencontre.
Et sur un sujet qui nous touche what else.

Infirmier et éducateur sportif staps j’aimerai un jour ouvrir une structure pour faire de la prévention sur la santé, sur le sport et les facteurs de risque et faire des soins infirmier et un travail d’orientation avec des médecins partenaire pour aider ce qui ne peuvent pas se soigner !
J’injecterai de l’argent pour acheter du matos pour ce faire ( pansement etc ).
Actuellement un niveau B1 en espagnol , j’attends d’avoir le niveau B2 pour commencer … encore une source d’apprentissage pour atteindre ce niveau .

Comme vous avez une fibre la dedans avec les dons… une piste en plus ?

On peut même s’associer si vous voulez smile


Utilise ta connaissance et ne te noie pas dedans!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #67 20/06/2023 15h44

Membre (2010)
Réputation :   74  

INTP

Je suggère sur ce thème le podcast GDIY avec l’invité Pierre-Edouard Stérin:
- mec né en 1974 avec un parcours pas hyper conforme
- entrepreneur très tôt
- connu principalement pour avoir créé Smartbox
- gros investisseur en private equity
- il est devenu milliardaire
- il a décidé de consacrer une grande partie de ses gains à "des projets avec un TRI extra-financiers" : comprendre du carritatif

Il parle à de nombreuses reprises du fait de se retrouver un jour très riche, relativement jeune, et de se poser des questions sur le sens de sa vie à ce moment là.

Il est très intéressant, ça parle de plein d’autres choses que de notre sujet ici mais qui sont des thèmes qui devraient intéresser les habitués du forum.

Cerise sur le gâteau: il a été invité deux fois, ce qui permet de suivre un peu dans le temps cet entrepreneur/investisseur très interessant:
- une première fois en 2019
- une deuxième fois fin 2022

Je vous conseille donc chaudement d’écouter les deux podcasts, dans l’ordre chronologique. Par la même, vous découvrirez peut-être ce podcast GDIY, qui est assez qualitatif.

Dernière modification par VerbalKint (20/06/2023 17h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #68 20/06/2023 21h50

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

J’ai visité plus de 66 pays et fait plus de 20 fois le tour du monde en miles, je pourrais me lasser.



Eh bien je suis plus passionné de voyages que jamais. Chaque pays chaque ville, chaque personne est un monde en soi si l’on cherche à aller au delà de la superficialité, si l’on cherche à découvrir l’âme la culture d’un pays. Je reviens de Suède qu’ai-je fait de différent? J’ai été dans un sauna posé sur la Baltique et nagé dans une mer transparente tout au nord de l’Europe, j’ai découvert un auteur de roman noir peu connu en France, j’ai pris plaisir à découvrir le Hygge des suédois, leur passion pour les cafés et les pâtisseries, j’ai fait la fête d’une manière totalement différente à la France…Et puis j’ai expérimenté plein de petits plaisir de madeleines de Proust :  découvrir des gravures datant de l’âge de pierre ou des vikings, des tombes de roi Viking, déguster des spécialités surprenantes, admirer la mer baltique depuis le balcon cosy d’une maison scandinave, nager dans l’eau froide de plages désertes de sable blanc, sentir l’odeur gourmande d’immenses vergers de pommiers ou les senteurs boisées de la campagne suédoise qui s’éveille à l’été, voir des champs de fleurs sauvages, cela n’a pas de prix…
A chaque voyage j’ai du mal à rentrer en France car chaque pays, chaque ville a des attraits bien différents, à conditions souvent d’éviter les lieux saturés de touristes. C’est comme pour les femmes, elles sont toutes pareilles basiquement mais si différentes : une vie ne suffit pas. Aucune femme n’embrasse pareil, n’a la même sensualité…J’adore la musique aussi et je me lasse pas de découvrir de nouveaux talents, de m’améliorer pour jouer un instrument, d’en essayer d’autres, d’essayer de jouer différents styles…Sans parler du savoir : plus on apprend plus on a envie de découvrir. Si on va plus loin, au fonds des choses il y a tant de savoirs à découvrir. Et l’on s’améliore tellement. Il y a la médecine des médecins occidentaux et la médecine millénaire à base de plantes, savoir entretenir sa maison, le bricolage on apprend toujours (là par exemple je regarde comment vraiment bien faire le ravalement de sa maison ou poser des panneaux solaires). En bref plus je vieillis et plus j’ai l’impression d’avoir accumulé une masse de savoir qui m’aide énormément moi-même ou ma famille. C’est cela aussi vieillir : aider les autres à progresser en transmettant ses savoirs. Il y a tant de choses à faire vraiment. Il faut voir au delà des apparences et chercher à découvrir les histoires. Pour reprendre l’exemple des tableaux, chaque oeuvre a sa propre histoire passionnante. C’est comme pour l’origine des chansons tant au niveau des paroles que de la musique…Après il peut-être intéressant de laisser une oeuvre une trace c’est aussi une bonne occupation…

Dernière modification par al2020 (20/06/2023 21h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#69 24/07/2023 22h02

Membre (2018)
Réputation :   3  

Louis Ferdinand Céline a écrit :

Ce qui est pire c’est qu’on se demande comment le lendemain on trouvera assez de force pour continuer à faire ce qu’on a fait la veille et depuis déjà tellement trop longtemps, où on trouvera la force pour ces démarches imbéciles, ces mille projets qui n’aboutissent à rien, ces tentatives pour sortir de l’accablante nécessité, tentatives qui toujours avortent, et toutes pour aller se convaincre une fois de plus que le destin est insurmontable, qu’il faut retomber au bas de la muraille, chaque soir, sous l’angoisse de ce lendemain, toujours plus précaire, plus sordide. C’est l’âge aussi qui vient peut-être, le traître, et nous menace du pire. On n’a plus beaucoup de musique en soi pour faire danser la vie, voilà. Toute la jeunesse est allée mourir déjà au bout du monde dans le silence de vérité. Et où aller dehors, je vous le demande, dès qu’on a plus en soi la somme suffisante de délire ? La vérité, c’est une agonie qui n’en finit pas. La vérité de ce monde c’est la mort. Il faut choisir, mourir ou mentir.

Louis Ferdinand Céline

Voyage au bout de la nuit, 1932

Message édité par l’équipe de modération (25/07/2023 15h53) :
- ajout de balises quote

Dernière modification par LaTulipomanie (24/07/2023 22h05)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “le syndrome du déjà-vu (ou syndrome des cathédrales)”

Discussion Réponses Vues Dernier message
8 3 153 28/01/2014 21h34 par Biskeo
Les voitures préférées des IH  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 36 ]
891 267 872 07/11/2023 13h50 par hertell
Cette discussion est fermée Épinglé 
195 327 639 22/11/2021 12h41 par InvestisseurHeureux
106 31 040 21/01/2024 13h08 par Double6
Les vins préférés des IH  Résumé 1 2 3 4 5 6 ]
134 22 990 28/06/2024 14h46 par pogman
66 13 273 12/10/2020 21h18 par Gog
90 31 899 14/06/2024 15h08 par InvestisseurHeureux

Pied de page des forums