PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

[+1]    #76 19/09/2023 21h38

Membre (2020)
Top 50 Année 2022
Réputation :   109  

Sans transition et sans prétention, j’ai pris beaucoup de plaisir ce soir avec un beaujolais blanc du Domaine des Bernoux, qui fait la couverture du catalogue de la foire aux vins lidl à 7€50.
Un chardonnay qui vient de la frontière du maconnais, avec une belle note d’agrumes et de pomme. C’est frais et cela se boit tout seul. Pourquoi pas aussi avec un crottin de chèvre, un maigre de ligne ou une volaille à la crème.
Je retournerai volontiers en prendre une ou deux caisses s’il en reste.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#77 20/09/2023 07h51

Membre (2023)
Réputation :   11  

@carignan99
Je ne connaissais pas du tout ce vigneron ni ses faits d’arme.
Toujours intéressant de toute façon de déguster à l’aveugle de par le fait de se creuser les méninges et proposer un chemin analytique.
Après que ce soit juste ou pas, peu importe, c’est le plaisir d’avoir partagé un ensemble de réflexion cohérent.

Ravi pour votre ami alors si vous l’avez bien gâté :-)

@Priority
Comme quoi le prix ne fait pas tout mais j’avoue avoir du mal voire même ne pas pouvoir acheter du vin en grandes surfaces car je n’arrive pas à voir l’histoire du vigneron et du vin dans les yeux.
Bien souvent des vins de grands volumes. Rien de condescendant dans ce que je dis, juste un avis personnel qui ne remet pas en cause votre ressenti

Olivier

Hors ligne Hors ligne

 

#78 20/09/2023 21h45

Membre (2020)
Top 50 Année 2022
Réputation :   109  

@Pogman

Je vous comprends ! Chaque vin a son histoire et une couverture de foire au vin lidl n’est sans doutes pas la meilleure. Mais je ne veux pas être élitiste et n’ai pas honte de chercher mon bonheur partout.

Je vous rassure, les petits vignerons et les histoires de famille ont une belle place dans ma cave même si ma route / ma bourse / mes volumes d’achat ne me permettent pas toujours des approvisionnements réguliers.

Quelques noms qui sortent tous seuls :

* Olivier Dumora à coté de Margaux. Il a je crois moins de 10 hectares. Chateau Sémonlon. Une pure merveille chaque année que j’ai eu le plaisir de déguster. Quel fruit ! Approvisionné chaque année via un copain.

* Domaine Martin Faudot à Arbois. Tout y est bon et c’est remarquable vu le nombre de cépages et de cuvées. Vous serez bien accueilli sur la place ou au domaine. Ah, et comme le jura est cher à mon coeur, le domaine Ganevat également (ah, les chamois du paradis…)

* Frédéric Rossignol à Volnay, aussi pour son coq au vin avec 10 litres de Volnay par coq…

* Vincent Delaporte à Chavignol (Sancerre) pour Le cul de Beaujeu, Un Sancerre rouge de Bourguignon élevé à bonne école.

* Le prieuré la chaume en vendée. De jeunes vignes plantées sur un coteaux par un gars du coin formé en Bourgogne lui aussi. Découvert sur la route w’un anniversaire aux sables, je m’en souviens comme si c’érait hier. Pour les amoureux d’opéra… Quelle réussite ! Aujourd’hui ses prix me rebutent un peu mais au moins on ne boit pas l’étiquette.

* Camille Alary, a Monbazillac. Mort depuis longtemps, mais quel souvenir. 50 ans d’amitié avec mon grand père. La clé de la cave pour aller chercher des bouteilles de 30-40 ans d’âge à boire sous les catalpas le dimanche après-midi… Quand boirais-je la derniêre ?

Bref je cherche mon bonheur partout et je ne dénigre jamais une foire au vin de grande surface, même si je préfère les vins avec une histoire. Parfois elle s’écrit après. J’aime aussi de plus gros volumes facilement trouvables :
Les chablis de la chablisienne
Le parallèle 45 de Jaboulay ainé
Un bon Maucaiĺlou
Un Saint Julien des fiefs de Lagrange
Un Corbière de Castelmaure

Dernière modification par Priority (20/09/2023 21h56)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#79 21/09/2023 12h41

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   21  

@carignan99 ce que vous indiquez est très vrai, car une dégustation à l’aveugle est le plus souvent très aléatoire. Une expérience à faire est de faire déguster dans des verres opaques et demander en premier s’il s’agit d’un vin rouge ou blanc. Dans ce cas, il n’y aura jamais ou presque 100 % de bonnes réponses.

Le fait que les dégustateurs se trompent est aussi lié au fait que le cerveau va au plus simple et ainsi se laisse diriger (berner) par la vue. Un exercice très simple consiste à mettre du colorant inodore rouge dans un verre de vin blanc et demander ce que sentent les dégustateurs : une grande majorité va reporter des arômes de fruits rouges alors qu’ils sont inexistant.

J’ai pour ma part experimenté et me suis formé à la dégustation géosensorielle qui ne focalise pas sur la vue ni l’aromatique mais bien en premier sur la physique du vin en bouche, son touché, sa texture, sa forme. C’etait la méthode utilisée au moyen age et après pour déterminer en Bourgogne, si un vin venait bien de l’endroit ou il était supposé venir. C’était une charge officielle (le gourmet) qui permettait de déterminer l’impôt. Cette méthode élimine certains biais mais est assez difficile à mettre en oeuvre.

Petit encart sur le vigneron que vous nommez: j’ai lu les fiches techniques et ce qu’il écrit. Je ne suis pas trop fan de son ton d’ayatollah pour être honnête, et s’il suffisait de réduire les rendements à presque rien pour faire de la Romanée Conti, ça se saurait. Je suis par contre tout à fait open pour gouter ses vins


Travaillant dans la finance d'entreprise, travaillant pour en sortir

Hors ligne Hors ligne

 

#80 26/09/2023 08h44

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   21  

Pour relancer un poil cette discussion autour des liquides, je vous propose un petit jeu, consistant à partager notre expérience à travers des questions :

1.Mes 3 plus grandes émotions bacchiques : Haut Brion 86, Tokaji Essenza 1972, Volnay Clos des ducs 96 du Marquis d’ Angerville

2. Le vin que je pourrais boire tous les jours de la vie : euh..Yquem

3. La surprise de ces 12 derniers mois : le Pinot noir de Cristom en Oregon

4. Le vin que j’aime offrir à des amis connaisseurs : Le cote de Nuits village de Petitot

5. Le vin que j’aime offrir à des amis non connaisseurs : Le Morgon cote du Py de Mee Godard

6. Le domaine avec lequel je ne suis jamais déçu: le Domaine de Terrebrune en Bandol

7. Le seul vin que j’emporterai sur une île déserte sans doute un Chapelle Chambertin de Dugat

8. La visite de domaine coup de coeur : Sylvain Pataille

9. Un breuvage coup de coeur autre que le vin : whisky Karuizawa 1984-2016 mise LMDW

10. Mon coup de coeur en carte de vins restaurant : Le Bistronome à Arbois, Au cul de Poule à Metz


Travaillant dans la finance d'entreprise, travaillant pour en sortir

Hors ligne Hors ligne

 

#81 26/09/2023 15h30

Membre (2023)
Réputation :   11  

Je cogitais hier ou avant hier à lancer un "KIABUKOI ce week end" afin de voir un peu les goûts des lecteurs du topic.

En tout cas bien joué de relancer avec cette proposition !

1.Mes 3 plus grandes émotions bacchiques : Barolo Monvigliero 2011 de Burlotto / Cote Rôtie "la Rose pourpre" de Pierre Gaillard sur 2003 / San Leonardo 2001 de la Tenuta San Leonardo dans le Trentino

2. Le vin que je pourrais boire tous les jours de la vie : Riesling Kabinett de chez Clemens Busch

3. La surprise de ces 12 derniers mois : Cuvée l’EMPREINTE de Benoit Courault (Chenin). Une claque.

4. Le vin que j’aime offrir à des amis connaisseurs : Chateau des Tours de Reynaud

5. Le vin que j’aime offrir à des amis non connaisseurs : Langhe Nebbiolo de Claudio Fenocchio

6. Le domaine avec lequel je ne suis jamais déçu: Les Morgon de Daniel Bouland. tout le temps un vrai moment de plaisir.

7. Le seul vin que j’emporterai sur une île déserte: Un jéroboam de Cornas Cuvée Casimir de Balthazar

8. La visite de domaine coup de coeur : Fratelli Alessandria à Verduno

9. Un breuvage coup de coeur autre que le vin : Rhum BOLOGNE XO

10. Mon coup de coeur en carte de vins restaurant : Pas vraiment d’expérience transcendante jusqu’ici ! Assez peu l’occasion et surtout le temps de faire des grands restaurants.

Dernière modification par pogman (26/09/2023 15h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#82 26/09/2023 16h20

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   21  

pogman a écrit :

Barolo Monvigliero 2011 de Burlotto

Un amateur de de beaux vins du Piemont, ça fait plaisir à l’ambassadeur de vins italiens que je suis!
J’ai pu aussi gouter ce Barolo sur un autre millésime et ce fût grand. En Barolo, l’une de mes plus belles émotions fût le Gran Bussia d’ Aldo Conterno, quand les prix étaient encore relativement abordables.


Travaillant dans la finance d'entreprise, travaillant pour en sortir

Hors ligne Hors ligne

 

#83 26/09/2023 21h02

Membre (2016)
Réputation :   45  

"La surprise de ces 12 derniers mois : Cuvée l’EMPREINTE de Benoit Courault (Chenin). Une claque."
Voilà qui fait plaisir à un amoureux des vins de Loire et du cépage Chenin.
J’ai encore 2 bouteilles de Chenin 2018 de la maison Badiller et effectivement cela avait été une claque pour moi également : une grande richesse aromatique que j’ai du mal à décrire, comme le très modeste amateur que je suis…

Dernière modification par Yg75 (26/09/2023 21h42)


Bossuet : "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Hors ligne Hors ligne

 

#84 27/09/2023 06h55

Membre (2017)
Top 50 Année 2023
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   150  

1.Mes 3 plus grandes émotions bacchiques : Chambolle-Musigny Les Amoureuses 1972, Ruchottes-Chambertin 2003 (dégusté jeune avec une côte d’angus à la moelle), Châteauneuf du Pape du domaine Chante-Perdrix 2005, dégusté en 2017 ou 2018, je crois (avec du marcassin).

2. Le vin que je pourrais boire tous les jours de la vie : Gevrey-Chambertin village de chez Magnien.

3. La surprise de ces 12 derniers mois : un Vina Ardanza 2012.

4. Le vin que j’aime offrir à des amis connaisseurs : Un bon millésime vieux de Pommard 1er cru Les Chanlins de chez Virely.

5. Le vin que j’aime offrir à des amis non connaisseurs : Un Pouilly-Fuissé de Vergisson.

6. Le domaine avec lequel je ne suis jamais déçu : Domaine Magnien, Gevrey-Chambertin.

7. Le seul vin que j’emporterai sur une île déserte : Impossible de répondre.

8. La visite de domaine coup de cœur : Domaine Bechtold, Kirchheim.

9. Un breuvage coup de cœur autre que le vin : whisky Port Ellen 30 ans d’âge, lorsque les rares bouteilles encore disponibles ne coûtaient pas des milliers d’euros.

10. Mon coup de cœur en carte de vins restaurant : L’Auberge de l’Ill, à Illhaeusern.

Dernière modification par Ours (27/09/2023 06h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#85 27/09/2023 08h07

Membre (2023)
Réputation :   11  

Yg75, le 26/09/2023 a écrit :

"La surprise de ces 12 derniers mois : Cuvée l’EMPREINTE de Benoit Courault (Chenin). Une claque."
Voilà qui fait plaisir à un amoureux des vins de Loire et du cépage Chenin.
J’ai encore 2 bouteilles de Chenin 2018 de la maison Badiller et effectivement cela avait été une claque pour moi également : une grande richesse aromatique que j’ai du mal à décrire, comme le très modeste amateur que je suis…

J’ai réellement commencé à découvrir le chenin de façon sérieuse il y a 4 ou 5 ans seulement. Je pense maintenant après de nombreuses dégustations de différents chenins (domaines, terroir, élevage…) qu’il est mon cépage blanc préféré devant le chardonnay et le sauvignon. Je lui trouve une tension inégalable et une aromatique qui le rend vraiment passe-partout pour agrémenter toutes les belles occasions de se faire plaisir. Pour le moment, on peut encore trouver de belles maisons à des prix tout à fait abordables. Pourvu que ça dure.

@ours:
toujours de belles références bourguignonnes. D’ailleurs, cela me fait penser que je n’ai pas ouvert de Magnien (père avec les étiquettes noires) depuis longtemps. Par contre je n’ai jamais goûté encore les cuvées du fiston (négoce c’est ça ?). Un domaine que je trouvais sur des salons il y a encore 10 ans mais qui ne doit plus guère avoir besoin de se déplacer pour faire connaitre ses vins je pense.

Olivier

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #86 27/09/2023 08h42

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   21  

Ours a écrit :

whisky Port Ellen 30 ans d’âge, lorsque les rares bouteilles encore disponibles ne coûtaient pas des milliers d’euros.

En effet, la hype sur les whiskies, qui s’est emparée du rhum également plus récemment, fait que les amateurs que nous sommes ne peuvent plus se les offrir (ou ne veulent plus). J’ai personnellement revendu 6 bouteilles de Karuizawa au moment ou les prix commencaient à déconner sévèrement.

Concernant Port Ellen, j’ai pu goûter aussi de vieux jus et c’est tout simplement extraordinaire, profondément Ecossais. Je considère cela cependant un ton en dessous des Karuizawa dont tous les jus dégustés m’ont mis sur les fesses, sauf le dragon bleu.

On attend la réouverture de Port Ellen, il me semble que la construction de la distillerie avance


Travaillant dans la finance d'entreprise, travaillant pour en sortir

Hors ligne Hors ligne

 

#87 27/09/2023 09h54

Membre (2017)
Top 50 Année 2023
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   150  

pogman a écrit :

Je n’ai pas ouvert de Magnien (père avec les étiquettes noires) depuis longtemps.

Si je peux me permettre un conseil, ne tardez pas. A partir du moment où les étiquettes sont devenues noires, ses cuvées ont été élaborées pour être bues plus jeunes.

Je garde des souvenirs émus du Ruchottes 2003 (qu’il fallait boire très jeune) et aussi, curieusement, du millésime 2008, d’une pureté unique, extraordinaire.

Les cuvées du grand-père, personnage emblématique et tant regretté par les Gibriaçois, étaient élevées à l’ancienne et vieillissaient à merveille. Mais c’était un autre temps.

pogman a écrit :

Par contre je n’ai jamais goûté encore les cuvées du fiston (négoce c’est ça ?). Un domaine que je trouvais sur des salons il y a encore 10 ans mais qui ne doit plus guère avoir besoin de se déplacer pour faire connaitre ses vins je pense.

Hélas ! Mille fois hélas ! Non seulement c’est le cas, mais il ne vend plus aujourd’hui aux particuliers.

Étant dans le métier, vous devriez pouvoir vous procurer ses vins sans trop de difficulté, cependant. Outre le Ruchottes, son Cazetiers est absolument remarquable.

Certaines années, son Lavaux vaut presque un Ruchottes.

Dernière modification par Ours (27/09/2023 19h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 05/10/2023 12h49

Membre (2023)
Réputation :   11  

bonjour tout le monde,

la fin d’année approche et pour ceux qui bossent en finance, vous savez que cela signifie souvent pic d’activités. Je m’excuse donc d’une absence sur le forum.

Question d’actualité :


Qui parmi vous est adepte des foires aux vins (FAV) ? En grande distribution ou chez le caviste ? Pensez vous encore qu’on puisse y trouver de bonnes affaires ?

Dans mon cas, cela fait au moins 4 ans que je n’ai pas mis les pieds dans les "FAV" comme on dit car primo, on trouve toujours les mêmes vins et deuxio, pas vraiment d’affaires à "faire". Les prix sont sensiblement les mêmes que ceux pratiqués toute l’année.
De plus, j’ai toujours de sérieux doutes quant à la conservation des bouteilles dans les stockages des supermarchés d’une année sur l’autre.

A vous lire !

Olivier

Hors ligne Hors ligne

 

#89 05/10/2023 18h48

Membre (2021)
Réputation :   52  

Bonjour, à mon sens on ne fait pas particulièrement de bonnes affaires dans une FAV de grande distribution, la majeure partie des grandes surfaces le font, il s’agit plus souvent d’attirer le client pour l’effet "vitrine" en entrée de magasin.

Je ne sais pas comment est géré le stockage chez eux, mais j’ai dans tous les cas beaucoup plus confiance à faire mes achats chez un caviste, ou encore mieux directement auprès du producteur.

Ou alors il faut avoir le nez fin et dénicher une bonne affaire parmi les offres, ça peut arriver mais ce n’est alors qu’un minuscule pourcentage de l’ensemble des lots en vente.


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#90 05/10/2023 19h09

Membre (2021)
Réputation :   44  

ça dépend où vous faites vos FAV
il y a quelques années, dans la région bordelaise, il y avait de très belles affaires à faire.
Il fallait etre au lever de rideau, courir dans les rayons, et on avait droit à une ou deux bouteilles par grand crus
Certains supermarchés achetaient en primeur.
edit : Haut Brion, Mouton, Lafite à … 80 euros la bouteille.
Lafite 2005 à 550
Je ne suis plus dans le coin, je ne sais pas ce que c’est devenu

Dernière modification par toto27 (05/10/2023 19h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#91 06/10/2023 08h03

Membre (2023)
Réputation :   11  

@PyT25VC : nous avons donc le même point de vue. Point de salut dans les FAV aujourd’hui. Ah oui j’oubliais une autre chose qui me met en rogne : la présence de pseudo connaisseurs de vin pour animer les FAV. Souvent un grand gaillard façon pilier de rugby avec l’accent chantant qui déambule dans les linéaires pour vous faire gouter un pseudo bon Bordeaux qui bien sûr est l’affaire du siècle avec l’offre 5+1 ! Un excellent Mouton Cadet on va se régaler dis donc :-)

@toto27: Comme vous le dîtes : ça, c’était avant ! Je n’ai pas vraiment connu cette époque mais j’ai souvent entendu ce discours. Quel dommage que mon paternel ne soit pas plus connaisseur sans quoi j’aurais pu déguster aujourd’hui de grands bordeaux de 30 ou 40 ans ! A la place j’ai droit à des vins qu’il achetait à des commerciaux qui passaient dans les entreprises avec des valises à roulettes …. PFFFF

Olivier

Hors ligne Hors ligne

 

#92 06/10/2023 09h40

Membre (2021)
Réputation :   52  

L’offre "5+1" ou "2e bouteille à 50%" a au contraire chez moi un effet dissuasif, j’y vois encore plus une manière de se débarrasser d’un stock.

Peut être parfois à tort, mais j’avais déjà à une époque acheté quelques vins soi disant à prix défiant la concurrence (c’était sur catalogue) et dont j’avais regretté l’achat.


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#93 06/10/2023 09h43

Membre (2023)
Réputation :   11  

Et oui : pas cher MAIS pas bon c’est toujours trop cher.

dommage qu’il n’y ait pas (encore) sur ce fil de responsables GMS vins, ce pourrait être sympa d’avoir un avis de l’intérieur.

Olivier

Hors ligne Hors ligne

 

#94 10/10/2023 09h59

Membre (2015)
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   21  

pogman, le 06/10/2023 a écrit :

la présence de pseudo connaisseurs de vin pour animer les FAV. Souvent un grand gaillard façon pilier de rugby avec l’accent chantant qui déambule dans les linéaires pour vous faire gouter un pseudo bon Bordeaux qui bien sûr est l’affaire du siècle avec l’offre 5+1 ! Un excellent Mouton Cadet on va se régaler dis donc :-)

Olivier

ahahaha…tellement vrai! Ca me fait rire a chaque fois, et j’ adore les embêter, les pauvres..


Travaillant dans la finance d'entreprise, travaillant pour en sortir

Hors ligne Hors ligne

 

#95 10/10/2023 10h52

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   591  

Pogman a écrit :

@PyT25VC : nous avons donc le même point de vue. Point de salut dans les FAV aujourd’hui. Ah oui j’oubliais une autre chose qui me met en rogne : la présence de pseudo connaisseurs de vin pour animer les FAV. Souvent un grand gaillard façon pilier de rugby avec l’accent chantant qui déambule dans les linéaires pour vous faire gouter un pseudo bon Bordeaux qui bien sûr est l’affaire du siècle avec l’offre 5+1 ! Un excellent Mouton Cadet on va se régaler dis donc :-)

Retour intéressant, qui sort de la "norme" (ce qui est enrichissant). S’il est vrai que pas mal de grands crus ont déserté les FAV, il n’en demeure pas moins que chaque année des centaines de milliers de personnes y trouvent leur compte, en y achetant / découvrant des vins agréables à bon prix. Faut chercher un peu mais on finit toujours par trouver.

Quand au "grand gaillard façon pilier de rugby avec l’accent chantant", il gagne sa croute. Il est certain que si vous cherchez un Master sommelier ou un Master of wine pour animer le rayon, vous vous trompez d’endroit…

PyT25VC a écrit :

L’offre "5+1" ou "2e bouteille à 50%" a au contraire chez moi un effet dissuasif, j’y vois encore plus une manière de se débarrasser d’un stock.

Intéressant. J’ai le réflexe exactement inverse. Dans le contexte des FAV (ou même des sites genre veepee par ex.), le déstockage est bien souvent simplement lié à de bêtes questions de fins de séries (ex. changement d’étiquettes) et/ou de trésorerie. Ce qui n’altère en rien la qualité du vin…

Dernière modification par carignan99 (10/10/2023 11h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#96 10/10/2023 13h52

Membre (2021)
Réputation :   52  

carignan99 a écrit :

Intéressant. J’ai le réflexe exactement inverse. Dans le contexte des FAV (ou même des sites genre veepee par ex.), le déstockage est bien souvent simplement lié à de bêtes questions de fins de séries (ex. changement d’étiquettes) et/ou de trésorerie. Ce qui n’altère en rien la qualité du vin…

Je n’ai jamais dit que tout était à jeter dans les FAV de grande distribution, j’ai même précisé plus haut qu’il peut y avoir parfois de bonnes affaires à faire. Mais ça ne concerne pas la majorité des lots en vente en grande surface.
Parallèlement, en faisant vos achats chez un bon caviste (ou encore mieux directement au producteur), vous aurez quelqu’un plus en capacité de dispenser de bons conseils plutôt qu’un animateur de rayon comme cité plus haut.
Après libre à chacun d’acheter son vin où il veut, pour moi je n’ai pas d’hésitation là dessus.


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#97 10/10/2023 14h40

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   591  

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit svp (je n’ai jamais écrit que vous auriez dit que tout était à jeter dans les FAV de grande distribution). Mon commentaire avait trait à votre perception des promotions (5+1 ; -50% etc.) / déstockage vs la mienne. Pas plus pas moins.

Quand au lieu d’achat, nous sommes simplement différents (on est dans un pays libre).

J’aime l’achat à la propriété (y compris coopérative) pour l’ambiance (les odeurs, les paysages, les gens…).

Aussi les cavistes qui me font découvrir des trucs sympas et aussi parce que c’est à 5 minutes à pied.

Et enfin la GD (et la coopérative du coin) parce que je j’aime aussi les vins ’normaux’ (agréables, fiables et à un prix abordable). Mais ça c’est mon coté "paysan" (je ne l’ai jamais été moi-même mais ça fait partie de l’histoire familiale). Et puis ça me rappelle les séjours chez mes grands-parents et aussi les vendanges : autant de contextes où on cherche des petits plaisirs simples, sans prétention mais bien agréables.

D’ailleurs, un de mes vins préférés : le rosé du coin (vin de table) coupé d’eau (pour l’aspect désaltérant) pour me rafraichir sur ma terrasse en été… En matière de plaisir (et pour moi), ça vaut autant que beaucoup de vins à 8, 10, 15 ou 20€ que j’achète par ailleurs (pour d’autres contextes).

Dernière modification par carignan99 (10/10/2023 15h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #98 10/10/2023 15h15

Membre (2011)
Top 50 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   168  

Très bonne idée que ce sujet !
Je ne suis pas un très grand connaisseur (je ne sais pas mettre les mots pour décrire ce que je ressens quant je goûte un vin) mais j’apprécie vraiment beaucoup le bon vin.
Jurassien d’origine, j’ai un petit faible pour les chardonnays et savagnins élévés sous voile, à boire avec un bon morceau de vieux comté "trempé" dans du sel et du poivre tout simplement. Mais j’ai l’impression que seuls les natifs de la région peuvent comprendre…
Je vais essayer de me prêter au jeu, mais c’est difficile de choisir parmi tous mes souvenirs / mes goûts.

1.Mes 3 plus grandes émotions bacchiques : Chronologiquement : Corton-Charlemagne 1998 des Hospices de Beaune, je ne sais plus qui avait élevé ce vin. Une révélation pour moi qui n’appréciait que les vins rouge avant cette bouteille.
Mouton-Rothschild 2003, bue en accompagnement d’un cuissot de chevreuil (chassé par le beau-père) mariné au vin rouge. Le vin sublimait le plat et inversement… magique.
Un châteauneuf-du-pape, Clos des Papes 2007. Bouteille sortie de cave et ouverte par mégarde par ma femme lors d’un barbecue estival ("j’ai vu du cellophane autour de la bouteille, je me suis dit que ça devait être bon") lors d’un barbecue. Mon petit frère qui n’a pas l’habitude du (très) bon vin en a eu la larme à l’oeil tellement c’était bon.

2. Le vin que je pourrais boire tous les jours de la vie : Château Simone blanc. J’adore.

3. La surprise de ces 12 derniers mois : Un côte de brouilly, Château Thivin cuvée Zaccharie 2010. J’en avais acheté 6 il y a quelques années, dégusté une qui m’avait déçu (probablement ouverte trop tôt, j’avais pesté contre vente-à-la-propriété à l’époque). J’ai retenté il y a quelques mois, j’en ai bu 3 depuis :-)

4. Le vin que j’aime offrir à des amis connaisseurs : LQLC, Les 14 Quelles. Assemblage de pinot noir et de cabernet sauvignon, domaine de John Malkovich (lui-même). Surprenant.

5. Le vin que j’aime offrir à des amis non connaisseurs : n’importe quel châteauneuf-du-pape rouge, ça passe toujours très bien.

6. Le domaine avec lequel je ne suis jamais déçu : Guffens-Heynen, des macons blancs et pouilly-fuissé magiques…

7. Le seul vin que j’emporterai sur une île déserte : un château-chalon de chez Macle, qui pourra attendre plusieurs dizaines d’années que je me décide à l’ouvrir si les secours n’arrivent pas - et qui sera toujours bonne à boire quand on aura découvert mes restes après plusieurs siècles…

8. La visite de domaine coup de cœur : Bourgogne, domaine du Comte Senard : repas à la table d’hôtes avec accord mets-vins. Attention, prévoir de ne pas repartir en voiture juste après le repas… A l’époque, nous avions choisi le forfait le plus haut de gamme : 8 vins , 4 GC, 1 premier cru, 3 village. Un employé du domaine nous accompagne tout au long du repas et nous fait l’histoire de tous les vins, du terroir. C’est très pédagogique, des carotages des sous-sol sont présentés en même temps que la dégustation des différents crus, on peut se rendre compte de la différence entre les climats, vraiment un très bon souvenir.

9. Un breuvage coup de cœur autre que le vin : Lupulus Organicus, une bière belge à déguster avec modération

10. Mon coup de cœur en carte de vins restaurant : Restaurant La Forêt à Amnéville… ils ont une toute petite allocation du domaine de la Romanée Conti, en fonction des disponibilités on peut déguster les vins du domaine à un prix bien inférieur à celui du marché… Exemple pris ce jour : Corton Grand Cru DRC 2018 à 800€ la bouteille. C’est presque 4 fois moins cher que la cote actuelle. Ils ont eu à la carte  des vins du DRC à moins de 500€. Pour qui veut en goûter une fois dans sa vie, c’est une bonne adresse.

Dernière modification par Siocnarf (16/10/2023 21h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#99 10/10/2023 15h28

Membre (2021)
Réputation :   52  

Siocnarf a écrit :

Jurassien d’origine, j’ai un petit faible pour les chardonnays et savagnins élévés sous voile, à boire avec un bon morceau de vieux comté "trempé" dans du sel et du poivre tout simplement. Mais j’ai l’impression que seuls les natifs de la région peuvent comprendre…

Je suis lyonnais d’origine, mais je vous assure qu’il n’y a pas besoin d’être natif du Jura pour apprécier un bon savagnin ou encore mieux un vin jaune accompagné de morceaux de comté (et de noix). Ca fait partie de nos grands coups de coeur, moi et ma femme.

On se croisera peut être à la percée du vin jaune début février à Arbois wink


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#100 10/10/2023 16h41

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   185  

Bonjour 

Je suis Lyonnais d’origine.
Pour Noël,  je vais cuisiner une poularde au vin jaune et aux morilles..

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “les vins préférés des ih”

Discussion Réponses Vues Dernier message
90 31 022 Hier 15h08 par InvestisseurHeureux
58 17 910 18/05/2024 22h27 par Yg75
23 8 391 24/04/2020 19h00 par Deb67
29 6 998 24/12/2023 11h12 par Aladdin
32 11 619 07/02/2021 01h24 par Alanito
71 18 342 17/02/2022 07h23 par PyT25VC
52 7 557 01/03/2024 18h18 par cowgloy

Pied de page des forums