PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Consultez les données macro-économiques de la France en cliquant ici.

#5126 11/06/2024 15h14

Membre (2023)
Réputation :   2  

Bonjour,
Je n’ai pas encore pris de décisions concernant la trésorerie de ma SAS.

Je m’inquiète de ce soudain ’grabuge’ politique et envisage de sécuriser une bonne partie rapidement en dividendes flat tax, au cas où celle-ci disparaisse.

Qu’en pensez-vous ? D’autres-ici dans une situation similaire ?


Parrain ohm energie : https://referme.to/VHgfJR

Hors ligne Hors ligne

 

#5127 11/06/2024 17h49

Membre (2012)
Top 50 Monétaire
Réputation :   34  

Si la flat tax est supprimée, cela peut-être rétroactif à janvier 2024. Cela s’est deja vu, et si c’est LFI ou RN au pouvoir, rien n’est impossible.

Hors ligne Hors ligne

 

#5128 11/06/2024 20h00

Membre (2019)
Réputation :   43  

Je pense aussi que la gauche a une chance non négligeable de remporter les législatives et que LFI peut être en position de décideur et que généralement il y a rétro activité de la loi de finance si nouvelle loi de finance.
C’est ennuyeux mais il faut faire avec.
Je devais remettre des bancs neufs je vais mettre des chaises (genre centre communal de santé publique).
Que ce soit d’un côté ou de l’autre (le plébiscite Renew seul face au chaos me semble un pari un peu chaud à gagner) il y aura toujours des opportunités si on est mobile.
Pour donner une idée de là où on en est (ça bouge tous les jours) on a fait appel aux stocks de l’Espagne car nous n’avions plus de Ventoline (pas un truc de l’espace un truc basique).

Dernière modification par Double6 (11/06/2024 20h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#5129 11/06/2024 21h53

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Réputation :   276  

ISTJ

C’est l’histoire d’un mec qui avait mal au gros orteil du pieds droit :

- Docteur j’ai mal à l’orteil de mon pieds droit
- Je vous prescris un sachet d’aspirine par jour
- Docteur depuis votre dernière prescription, mon orteil est tout noir
- Je vous prescris 2 sachets d’aspirine par jour
- Docteur depuis votre dernière prescription, mon pieds est tout noir
- Je vous prescris 4 sachets d’aspirine par jour
- Docteur depuis votre dernière prescription, ma jambe est toute noire
- Je vous prescris 8 sachets d’aspirine par jour
- Docteur depuis votre dernière prescription, le noir est remonté jusqu’au ventre
- Je vous prescris 16 sachets d’aspirine par jour

Le mec est mort de la gangrène !

Le médecin : "-Mince j’aurais du donner plus d’aspirine plus tôt !"

Voila, c’est l’histoire de notre pays et des français …..


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#5130 11/06/2024 22h05

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Réputation :   56  

Je ne suis pas d’accord avec la conclusion de ce médecin.

Lors la seconde visite, nous pouvons noter que le patient se plaint de la couleur de son doigts de pieds, et non de douleur.
Dès lors, il aurait suffit d’indiquer que cette coloration était totalement normale post traitement, cela aurait permis d’éviter des dépenses de soins inutiles (l’aspirine est remboursée par la sécu) et de désengorger le système de santé (pas de rendez vous après le second).

C’est pour cela que le trou de la sécu ne se bouche pas, à vouloir distribuer de l’aspirine à tout le monde à gogo, et que les patients ayant vraiment besoin de soins n’arrivent pas à trouver de rendez-vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#5131 11/06/2024 22h14

Membre (2010)
Top 50 Dvpt perso.
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Réputation :   263  

La situation parait claire.

Macron est presque digne d’un Talleyrand. Quel génie de faire ce coup ! Et quel cynisme !

Au lieu d’avoir un président et un parlement d’extrême droite pendant 5 ans à partir de 2027, il va rester président et laisser un gouvernement RN prendre le pouvoir et se saborder.

En plein JO, avec le déficit à plus de 5%, avec les conflits qui montent… Tout en gardant la main sur les affaires étrangères, la défense et l’Europe.

C’est le casse-pipe assuré pour tout gouvernement. Les marchés et l’Europe tordront le bras au prochain gouvernement pour revenir dans un chemin plus droit. Ils seront obligés de monter les taxes et ne pourront rendre aucun argent, car il n’y en a plus. Le perdant seront les mêmes, les plus pauvres, car les services seront sabrés. Les riches pourront partir ou se payer les manquements.

On a vu ce qui se passe en UK et Italie. L’immigration est décriée, mais il y en a encore plus, car les locaux ne veulent pas travailler ou ne sont pas assez nombreux.

Avec ce choix, il met le peuple qui vote RN face à ses contradictions, et aussi la classe politique. Dans le genre, vous voulez essayer, allez, essayez maintenant, devant le monde avec les JO. Allez, assumez !

C’est un jeu très dangereux, mais comment lui jeter la pierre, des français en votant RN ou en s’abstenant de voter ont aussi jouer à un jeu dangereux.

Hors ligne Hors ligne

 

#5132 12/06/2024 05h37

Membre (2017)
Réputation :   11  

Super_pognon , ce qui est clair, c’est surtout que c’est Macron qui a fait exploser la dette comme jamais et qu’en tant que personnage dégoulinant de narcissisme il ne pourra jamais l’assumer. On est plus proche du joueur de winamax que du prince de Machiavel. Le petit Mozart de la finance n’a pas eu la lucidité pour profiter de sa majorité dans son 1er mandat et des diverses situations de chaos  ( gilet jaunes, covid…) pour opérer un ménage dans les comptes. Donc même en excluant ses échecs sur tous les autres sujets, beaucoup de français sont assez lucides pour comprendre que pour redresser la situation cela pourra prendre du temps. Macron ne risque pas de finir comme Mitterand ou Chirac avec un capital sympathie en hausse, la haine envers lui et ses représentants a atteint un niveau trop conséquent.

Le métier du politique est d’arriver au pouvoir et de s’y maintenir ( avec les promesses qui engagent ceux qui y croient ). Le pragmatisme économique peut arriver très rapidement dans une situation de chaos quand les politiques au pouvoir ne sont pas hors sol et n’ont pas une formation trotskiste.
Le chaos est toujours un terrain d’opportunités pour un investisseur.

Giorgia Meloni sort renforcée des élections européennes | Les Echos

Dernière modification par joe75 (12/06/2024 06h13)

Hors ligne Hors ligne

 

Sens interdit 1   [+4]    #5133 12/06/2024 09h46

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

Super_Pognon a écrit :

On a vu ce qui se passe en UK et Italie. L’immigration est décriée, mais il y en a encore plus, car les locaux ne veulent pas travailler ou ne sont pas assez nombreux.

Les locaux, en effet, n’ont pas envie de travailler au même prix qu’un clandestin. On observe d’ailleurs le même phénomène aux USA où l’intégralité des emplois créés cette année sont allés aux clandestins qui affluent via leur frontière sud, tandis que les emplois à plein temps ont décliné. Il y a une précarisation croissante de l’emploi et l’immigration illégale tire les salaires vers le bas. Rien de nouveau sous le soleil.

Je note que personne n’aborde le sujet des trafics de drogue - et c’est bien normal, car dans de nombreuses villes moribondes, l’économie locale repose intégralement sur les salaires des fonctionnaires, les pensions des retraités, l’argent de la drogue et les minima sociaux. Il est donc interdit de remettre en cause ces piliers, pourtant très toxiques.

Il n’y a aucune raison que cela change avec quelque parti que ce soit. Faites réellement "place nette", et vous vous retrouvez avec un centre ville dévasté. Il vaut mieux des rues entières de kebab et autres commerces voués au blanchiment. Beaucoup de fonctionnaires ont déjà été remplacés par des contractuels (quand leur poste ne disparait pas après leur départ à la retraite), donc si vous jouez sur ce levier-là, vous augmentez mécaniquement le budget "minima sociaux". Si vous vous attaquez à ces minima et au logement social, sans emplois décents à proposer en face, les dégâts causés par le chaos qui en résulterait éclipserait les économies réalisées.

Reste les retraités. Pour l’instant le gouvernement s’est contenté d’un "numerus clausus" en relevant l’âge à laquelle on peut percevoir cette rente mais il est évident que c’est le pan de cette économie malade le plus facile à abattre. A la base, il s’agissait d’assurer aux ouvriers déracinés un revenu pour les quelques années (moins de dix ans) qui leur restait à vivre lorsqu’ils étaient devenus trop âgés pour travailler - en remplaçant une solidarité familiale traditionnelle devenue insuffisante avec l’exode rural et la financiarisation.

Désormais, il s’agit de permettre à des cadres de maintenir leur train de vie pendant 20, voire 30 ans, alors que beaucoup ont constitué un patrimoine suffisant pour assurer eux-même leurs vieux jours. C’est une absurdité économique et sociale, qui n’est maintenue que par le nombre de retraités votant pour leurs intérêts au détriment de ceux de la nation.

Si j’étais en politique, voici les réformes que j’essaierais de réaliser pour tenter de remettre le pays sur les rails :

- Une réforme de l’accession à la propriété en remplaçant le système actuel par un système hypothécaire classique. L’immobilier français est artificiellement bon marché (par rapport aux pays anglo-saxons par exemple, et en dehors de Paris qui est un marché international) car les faibles revenus des Français couplés au modèle basé sur les revenus salariés crée un plafond de verre autour de 200.000€. En se basant simplement sur la valeur vénale et un apport de ~10%, il suffirait à un couple de smicards de mettre ~5 à 6000€ de côté pour acheter un petit appartement, avec ensuite des mensualités probablement moins chères que les loyers qu’ils paient actuellement. Quand on est propriétaire, on cherche à préserver la valeur de son bien, ce qui pourrait enclencher un cercle vertueux. Pour les plus aisés, cette réforme ferait sauter le plafond de verre des 200k€ et améliorerait la liquidité, permettant aux retraités de vendre leur immobilier dans de meilleures conditions. Pour finir, on stoppe la gangrène en supprimant l’obligation absurde de 25% de logements sociaux, et on passe des lois anti-squatteurs beaucoup plus sévères.

- Expulsion (vers le Rwanda si leur pays d’origine n’en veut pas) de tous les clandestins. Tolérer leur présence est une insulte envers tous les immigrés qui prennent la peine de passer par la longue et pénible procédure légale et aussi absurde que tolérer des squatteurs chez soi. Surtout, derrière cette tolérance soit disant humaniste se cache une traite humaine absolument répugnante qui permet à tout un éco-système de Tartuffes de vivre grassement sur le dos de ces esclaves modernes. Pour supprimer les appels d’airs, aucune prestation sociales pour les clandestins. Une double nationalité (quelconque, qu’elle soit américaine, israélienne ou algérienne) ou un titre de séjour exonère de toute cotisation sociale (y compris la CSG) mais interdit l’accès aux logements sociaux et aux prestations sociales. C’est un bel avantage fiscal pour ceux qui travaillent, mais évidemment une pénalité pour les parasites.

- La retraite est remplacée par un minimum vieillesse aligné sur le SMIC. Comme le RSA, il est attribué sous conditions de ressources et surtout sans se baser sur ces stupides trimestres. Les femmes qui ont quitté leur emploi pour élever leurs enfants ne seraient de la sorte plus pénalisées par ce choix pourtant vertueux, et on pourrait même leur attribuer une prime. Les retraités qui touchaient plus que le SMIC se retrouveraient contraints de réinjecter leur patrimoine dans l’économie au lieu de compter sur l’argent de poche que leurs versent actuellement les actifs.

- Légalisation de toutes les drogues, que l’on pourrait acheter avec une pureté connue chez n’importe quel pharmacien à très bas prix et sans ordonnance. Les drogues coûtent cher car elles sont illégales. Nos talentueux trafiquants pourront ainsi se concentrer sur l’export ou partir pour d’autres cieux plus lucratifs. Cela ferait aussi perdre à ces substances tout l’aspect "glamour" et rebelle que la prohibition peut leur conférer.

- Alléger les cotisations sociales grâce à la suppression du système de retraites (y compris la CSG). Supprimer le CDI, tout en renforçant l’assurance chômage (100% du salaire mais sur une durée variable, de 2-3 mois pour les moins de 30 ans à 2 ans pour les plus de cinquante ans). Supprimer le SMIC pour les PME. Alléger les normes (accessibilité, sanitaires) pour les PME et les micro-entreprises. Un type doit pouvoir vendre des gâteaux faits dans sa cuisine, par contre si jamais il empoisonne quelqu’un il passe une dizaine d’année derrière les barreaux. Supprimer le monopole qui rappelle les guildes médiévales de certaines professions (obligation d’avoir un CAP pâtisserie pour vendre des gâteaux ?!).

- Suppression du collège unique. Tous ceux qui sont allés à l’école depuis les années 80 savent que les problèmes commencent au collège. A la place, focalisation de l’instruction nationale sur les compétences de base (lecture, écriture, orthographe, mathématiques) qui doivent être obligatoirement acquises à la fin du cycle primaire. Création de collèges professionnels avec la participation des fleurons nationaux (collèges Bouygues, Sanofi, Dassault, etc…) qui forment ainsi de futurs employés suivant leurs besoins. Pourquoi pas également des collèges militaires. L’objectif est ainsi d’obtenir des travailleurs très qualifiés dès 16 ans, en faisant porter le coût de leur formation sur ceux qui vont les employer. Actuellement, le système de diplôme fait porter ce coût à l’ensemble des contribuables, ce qui est une hérésie.

- Réinvestissement (avec encore une fois participation des grands groupes via un système de bourses) dans des écoles d’élite pour former des ingénieurs et des médecins de haut niveau. Sélection basée uniquement sur les aptitudes.

- Libéralisation du système de santé. Suppression de l’ordre des médecins pétainiste et les ARS. Les médecins sont libres de prescrire ce qu’ils veulent, de s’installer où ils veulent, et de fixer leurs tarifs. En revanche, il n’y a plus de numerus clausus, ils sont donc en compétition. Il pourrait donc devenir plus intéressant de s’installer dans les campagnes. Les bénéficiaires du nouveau minimum vieillesse ont une couverture intégrale de leurs frais de santé, avec les médecins qu’ils choisissent. Les hôpitaux publics jouent le rôle d’écoles d’élites, avec lesquels les cliniques privées seront en compétition. La sécurité sociale devient une assurance minimale, couvrant essentiellement les hospitalisations (et examens associés) et un certain nombre de consultations avec un spécialiste par an, mais elle verse aussi une prime mensuelle à tous les médecins généralistes en fonction de la bonne santé relative de leur patientèle, calculée sur la base de statistiques nationales. Ce même système jouerait le rôle de surveillance sanitaire en permettant d’identifier de façon routinière les zones qui dévient de la normale (mauvais médecin, causes environnementales type pollution industrielle, …).

- Encourager la solidarité familiale lorsqu’elle est possible. Permettre aux personnes qui quittent leur emploi pour prendre soin de leurs enfants ou de leurs parents vieillissants de toucher l’équivalent d’un SMIC, cela coûterait moins cher et serait moins maltraitant que les EHPADs actuels.

Je pense que tout ça créerait pas mal d’emplois et réduirait un peu le déficit structurel du pays.


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “situation économique et avenir économique de la france”

Pied de page des forums