PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #1 18/04/2011 23h46

Membre (2010)
Réputation :   159  

Pour ceux que ça intéresse et qui sont en Ile de France, il y a un event gratuit de connecting popol le 27 avril 2011 de 18h45 à 22h dans le 2arrdt à Paris.

Détails du programme et inscription à cet event sur ce lien "La nouvelle stratégie Nokia annoncée le 11 février 2011 : Conséquences et opportunités pour l’écosystème mobiles" | Numa Paris

Vue l’heure, il y aura certainement un cocktail, car silicon-sentier est du genre généreux.

Nokia a écrit :

Nokia et Mobile Monday Paris invitent la communauté mobile
le 27 avril à partir de 19h à La Cantine

« La nouvelle stratégie Nokia annoncée le 11 février 2011 :
Conséquences et opportunités pour l’écosystème mobiles »

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 12/04/2012 00h24

Membre (2012)
Réputation :   2  

Quel massacre. Même si j’aimerais y croire, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait sauver Nokia d’une fin tragique à moyen terme. 

- Les talents sont partis chez la concurrence depuis bien longtemps et/ou n’ont pas survécu aux vagues de licenciements.
- Nokia a raté tous les virages technologiques majeurs de ces dernières années (couleur, smartphone), aucun sens du marché.
- L’association avec Microsoft est une autre erreur : le marché est dominé par Android et iOS, pourquoi aller encore une fois chercher l’outsider ? Ca en dit beaucoup sur la stratégie de Nokia, s’associer à une ancienne gloire en difficulté.
- La part de marché diminue sans qu’aucune amélioration ne se profile. Aux US, Nokia n’existe tout simplement pas (<1%). Son marché intérieur est trop petit, l’affection à la marque est faible.
- Plus globalement, c’est à mon sens aussi un soucis de la mentalité finlandaise, que certains louaient. Pour avoir vécu en Finlande, je ne suis pas surpris de ce manque de réactivité ou d’audace stratégique. Les comptes sont sains, oui, et ce sera toujours le cas.

La seule perspective positive que je peux envisager pour le cours serait un rachat par Microsoft, qui est aussi bien mal en point. Cela peut se tenter, mais c’est un pari à mon sens risqué.
La comparaison avec RIM est à mon avis cohérente, mais s’il fallait en choisir un je prendrais RIM, c’est dire.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 12/04/2012 08h59

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   479  

Une approche intelligente - a mon sens - consiste a cesser de se representer Nokia comme un fabriquant de smartphones. Dans 10 ans - peut etre 5 - les smartphones seront des antiquites.

Peu importe les joujoux que nous utiliserons alors pour communiquer, je suis certain que Nokia sera dans la course.

Celui qui investissait dans Apple il y a dix ans commettait une erreur si sa seule reference etait les machines (complètement obsolètes) que produisait alors la firme.

L’alliance avec Microsoft, c’est la porte ouverte au marche corporate, avec des perspectives exceptionelles aussi bien a l’ouest que chez les emergents. Il faut voyager pour realiser le potentiel dement - demain on offrira un package type aux entreprises, Windows + Lumia + tablette + cloud pour chaque salarie…

Du cash et du courage! Si vous attendez que les "perspectives s’ameliorent" vous commettez une erreur de debutant.

Avec 3000 euros vous achetez 1000 actions nokia. Le rendement est deux fois superieur a votre livret A, le potentiel d’appreciation du capital est phenomenal, quant au risque… en se basant sur la valeur des actifs et la capacité bénéficaire, il est - à mon humble avis, mais je peux tout à fait me tromper! - proche de zero.

Quoiqu’il arrive a Nokia de toutes facons…. Le gouvernement finlandais sera derrière…. Il n’a pas le choix…. Tous les fonds de pensions (e.g les retraites) finlandais sont surpondérés en Nokia…. Si Nokia coule c’est la Finlande qui coule!

Ceux qui connaissent la Finlande peuvent sentir comme l’empreinte de la firme est partout - dans chaque ville, dans chaque foyer.

C’est un total no brainer pour moi. Et pitie, pas de court-termisme - on se moque completement des quarter results des ventes de smartphones…

C’est difficile d’aller contre la foule… Investir au maximum du pessimisme… Mais il faut savoir ce que l’on veut… A vaincre sans peril…

IH, je concois difficilement que l’UE laisse les americains faire main basse sur l’un des fleurons hi-tech du continent… Sans parler du gouvernement finlandais lui-meme…. Ou des actionnaires au capital de Nokia…

PS/ Pardon pour la syntaxe et les accents, je tape d’un clavier barbare…

Mon opinion n’engage que moi. Je possède 1500 actions Nokia (PRU 3.4€).

Dernière modification par thomz (01/08/2013 18h24)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 12/04/2012 13h18

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   479  

Sinclair a écrit :

Mon estomac se noue face à la moins-value latente de ma première ligne et je ressens une sorte de vertige à la vue de l’effondrement boursier.

Camarade, si le concessionaire Ferrari de votre quartier "s’effondrait" et que tous les modeles en vitrine se retrouvaient a -50%, ne seriez-vous pas aux anges?

Toutes ces fluctuations, ces paniques, ce bruit et cette agitation permanente, ces experts et autres machines a parler…. n’est-ce pas grotesque?

Seul un fou accepterait d’etre l’esclave d’une telle tyrannie!

A chacun de choisir son camp. Toute la vie est comme ca.

Dernière modification par thomz (01/08/2013 18h25)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 12/04/2012 21h10

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3871  

Hall of Fame

INTJ

Ce qui me gène un peu c’est que l’on mélange plusieurs choses dans cette discussion…

Il faut distinguer :
- le bruit du marché : ça monte, ça baisse, ça parle dans les médias avec les petits chiffres sur BFM qui bougent comme si on était à la seconde
- les évènements ponctuels qui impactent la vie d’une entreprise mais pas son business intrinsèque (ex : marré noir, retour de matériel médicale défectueux)
- un pb opérationnel structurel

Et dans le cas de Nokia ou même Carrefour, on est bien dans ce dernier cas… De fait, je trouve un peu dangereux de s’enorgueillir d’une certaine "témérité" en faisant finalement un achat qui n’est ni + ni - qu’un pari sur la capacité de Nokia a rebondir, ce qu’ils ont été incapable de faire ces 3 dernières années…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 12/04/2012 22h10

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   275  

ISTJ

Nokia joue une carte très interéssante. La même qu’HP soit dit en passant.

Iphone, Ipad, c’est bien, mais comment on intègre ces outils dans une infrastructure d’entreprise ?

Aujourd’hui, les annuaires sont essentiellement basés sur Microsoft et Unix. C’est la base de l’infrastructure d’une entreprise. Pour I* (Iphone et Ipad), il faut tout redévelopper !

Quid de la sécurité, de l’utilisation des solutions et applications existantes, qui tournent essentiellement sous Unix et et surtout Microsoft pour le controle d’accès, la securite, les serveurs d’applications de plus en plus etc … etc …

Pourquoi remettre en cause toute une infrastructure pour la rendre compatible et/ou adapté aux produits Apple ?

Alors oui, on dira que les developpeurs vont proposer moults applications pour que les I* s’adaptent aux infrastructures existantes. Mais vous y croyez ? C’est beaucoup trop compliqué et cela va couter très cher.

Les entreprises vont attendre Windows 8 pour smartphones et tablettes. Elles vont investir dans ces produits car Microsoft va proposer dans le même temps toutes ses applications adaptés à ces produits. Donc rien à changer en profondeur au niveau de l’infrastructure, juste à continuer à la faire évoluer normalement, comme les entreprises le faisaient auparavant. Pas ou peu de nouveau code a développer, tester, valider. Juste à intégrer ce que Microsoft préconise et met à disposition, comme pour le reste.

C’est pourquoi je pense qu’Apple restera un fournisseur d’équipements grand public et qu’il ne pénétrera pas le marché de l’entreprise.

Donc Nokia, mais aussi HP, Dell et bien d’autres qui utiliseront les produits Microsoft auront une chance de faire de gros bénéfices sur le marche d’entreprises.

Maintenant, il y aura des gagnants et des perdants, mais Nokia fait partie des prétendants.

Ceci dit, je crois beaucoup plus en HP et Dell.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

En ligne En ligne

 

[+1]    #7 13/04/2012 01h14

Membre (2012)
Réputation :   2  

InvestisseurHeureux a écrit :

Microsoft mal en point ? Attention à ne pas véhiculer d’idées fausses. Sur les 12 dernières mois glissants, Microsoft c’est 27 $Md de Free Cash Flow. Les capitaux propres sont passés de 36 Md$ en 2008 à 64 Md$ fin 2011… Office et Windows continuent largement à être les vaches à lait du groupe.

Mais je suis d’accord avec vous qu’un rachat de Nokia par Microsoft (d’ailleurs des rumeurs ont fusées) serait la meilleure chose.

Vous soulevez un point intéressant.
Pour moi, la comparaison avec Microsoft a du sens : deux grands groupes, leaders sur leur marché, qui ont manqué toutes les tendances et innovations technologiques ces dernières années et ont enchaîné les échecs.
Les entreprises sont paradoxalement en bonne santé, mais uniquement grâce à leur passé.

Pour Microsoft, avec une telle puissance financière et une telle assise :
Les tablettes ? Trop tôt, avorté.
Les téléphones ? Trop tard, outsiders.
Les baladeurs ? Abandonnés, Zune a été une catastrophe.
Internet ? Bing est à la traine malgré beaucoup d’argent, messenger, hotmail etc ont perdu leur avance depuis longtemps. Rien de social.
Les jeux vidéos ? Un secteur où ils sont arrivés tardivement tout en tirant plus ou moins leur épingle du jeu.
Les liseuses, le plus gros combat à venir ? Absent.

Quels ont été les grandes avancées technologiques, les innovations marquantes proposées par Microsoft ces dernières années ?
Windows, Office… quel sera leur avenir dans quelques années, alors que Google propose des systèmes libres et ouverts (Android, Google Docs…) et qu’Apple inonde les foyers de produits concurrents et "incompatibles" ?
L’image de marque est de plus relativement mauvaise (ce qui est à mon avis un tort, Apple faisant bien pire éthiquement en tout point).
La bataille prochaine se fera sur le mobile et les services intégrés (ebooks, apps, forfaits internet et téléphoniques - qui sait).

A la différence de Nokia, Microsoft a une grosse assise chez les professionnels ce qui peut le sauver, en épousant un destin à la IBM. Mais, à mon sens, le marché grand public est condamné à terme.

Je me suis personnellement posé la question d’investir sur Microsoft il y a quelques mois, le rendement étant intéressant. Mais j’ai abandonné l’idée face à toutes ces constatations.

Je n’aime pas du tout la "mentalité Apple" et utilise au quotidien des produits Microsoft, mais en terme d’action je parierai plutôt sur la marque à la pomme (nous avons une 60aine de titres).
En terme de diversification/pari, je lorgne sur Amazon et Facebook suivant la valorisation.
Google peut également être intéressant pour avoir une exposition aux Télécoms au sein d’une entreprise réactive, mais je n’aime pas trop le côté touche à tout finalement et je la trouve déjà trop bien valorisée.

Bref, à mon sens cela met l’accent sur le principal defaut de Nokia : c’est une marque qui fabrique des appareils, point barre. Elle n’a pas su créer une communauté, un univers, une plateforme. Avec l’accord Microsoft elle est passée pour moi au rang de simple fabricant. Je n’attends plus rien d’eux - peut-être à tort - mais à mon avis la mentalité finlandaise n’aidera pas.

thomz a écrit :

Cher ami, si le concessionaire Ferrari de votre quartier "s’effondrait" et que tous les modeles en vitrine se retrouvaient a -50%, ne seriez-vous pas aux anges?

Si l’on a acheté une Ferrari (ou plutôt une Saab en l’occurence) la veille, pas forcément wink

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 25/05/2012 10h04

Membre (2012)
Réputation :   49  

Je vous remercie pour cette réponse.
J’ai un avis un peu opposé au votre mais je ne me juge pas objectif étant, à titre personnel, fan du BlackBerry et de son système push qui réduit au maximum la consommation de la batterie et surtout le flux de data consommé.
Certes, ça laisse le risque de panne qui s’est produit l’an dernier possible mais ce système me rend tellement de services que je suis prêt à accepter une panne de ce type.

Pour info, je n’ai aucun titre RIM, NOK ou autre constructeur de mobiles/smartphones car je me considère subjectif d’un point de vue émotionnel.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 15/06/2012 11h52

Membre (2011)
Réputation :   139  

pvbe a écrit :

L’alliance entre NOKIA et MSFT, prendra tous son sens lors de la sortie de WP8, NOKIA deviendra le leader du smartphone WP8.

WP8 sera l’OS le plus performant et le plus avantageux grâce à l’intégration du monde du PC, du Smartphone et des tablettes.

Selon les prévisions d’IDC, Windows Phone sera le n°2 en 2016 avec 19,2% de part de marché.

(C’est mon domaine professionnel). 2016 c’est dans 4ans !
autant dire un monde dans le domaine des mobiles.
Reprenez les previsions IDC juste avant la sortie de l’iphone et d’Android..

"Window Mobile Phone sera l’OS le plus performant et le plus avantageux grâce à l’intégration du monde du PC, du Smartphone".
Ce que nous disait le marche en 2007, et voyait HTC comme Numero 1 des Smartphones.
il n’a pas fallu 4 ans pour voir des changements majeurs.

AMF : Je n’ai pas de Nokia en PF

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 15/06/2012 17h50

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3871  

Hall of Fame

INTJ

bifidus a écrit :

Depuis Microsoft fait fructifier sa rente et rate systématiquement tous les virages technologiques malgré une force de frappe impressionnante.

Juste une remarque.

Microsoft a toujours été un follower et ce dès sa création (déjà MS-Dos était un follower).

Microsoft a loupé certains virages mais pas tous.
Il a réussi à tuer Netscape alors qu’il est arrivé après.
Exchange s’impose progressivement sur IBM Lotus alors qu’il est arrivé bien après.
Son tableur Excel a tué Lotus 1-2-3 alors qu’il est arrivé après.
Son language de programmation ASP.net s’est imposé sur Java.
Sa console XBox s’impose sur la PlayStation de Sony (qui a inventé le baladeur mais s’est fait débordé sur le MP3 portable etc).
Etc. Etc.

Ce n’est pas gênant en soit de ne pas être le précurseur (même Google était un follower sur Altavista par exemple).

Le livre Fast Second: How Smart Companies Bypass Radical Innovation To Enter And Dominate New Markets explique bien que dans la très grande majorité des cas, ce n’est pas le précurseur qui emporte le gateaux mais celui qui arrive à créer un mass market (produit standardisé, bon marché, accessible au plus grand nombre) à partir de l’innovation initiale.

Une société dominante peut difficilement être précurseur de par sa culture d’entreprise. La culture d’entreprise (créativité, petites équipes, R&D élevé) qui favorise l’innovation n’est pas la même que celle qui favorise le mass-market (standardisation, optimisation des coûts).

Par contre, le follower doit suivre très rapidemment l’innovateur (ou le racheter) sous peine de se retrouver dans un marché qui se trouve bien installé (par d’autres followers). La rapidité est encore plus vrai pour le secteur technologique.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 20/07/2012 11h59

Membre (2011)
Réputation :   65  

En fait, la trésorerie de Nokia reste plus forte que prévu, soit un demi milliard de plus que prévu.
4,2 milliards de trésorerie c’est quand même pas mal, en attendant la fermeture des usines et Windows 8, c’est pas loin de la capitalisation.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 29/11/2012 11h05

Membre (2010)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   237  

Steve Balmer a déclaré que les ventes de Windows phones sont 4 fois plus importante que l’année passée. Cela implique environ 11 millions de Windows phone au 4è trimestre 2012, la part de marché Nokia devrait être de 50-60% soit 5.5-6.6 millions de Lumia, rappelons que sur les 3 1ères semaines les commandes de Lumia 920 était de 2.5 millions d’exemplaires.

Somme des parts par action au 3T
Nokia-Siemens:28,3% - 0.99€
Navteq:15,1% - 0.53€
GSM émergent: 18,5% - 0.65€
GSM marché developpé:11.5%  - 0.40€
Net Cash: 26.6% - 0.93€
Total:100% - 3.5€
Cours actuel 2.6€

Sur base du 3è trimestre la valeur intrinsèque de Nokia est de 3,5€ et je considère que ma marge de sécurité ce sont les nouveaux Lumia et les nouveaux Asha qui se ventes très bien en Asie. Les divisions Nokia-Siemens et Navteq sont également dynamique et signes de nouveaux contrats; remarquons également la forte position en cash et le vaste portefeuille de brevets qui rapporte des revenus récurrents.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 18/12/2012 21h57

Membre (2011)
Réputation :   116  

J’ai mis un peu de temps à me décider mais j’étais entré massivement à 1.99 (quasiment 10% du ptf à l’époque) avant d’en solder la moitié à 2.10. Je m’en mords les doigts, a posteriori (c’est toujours plus facile) mais c’était un mouvement en phase avec ma stratégie de constitution (une prise de position de 10% ne rentre pas dans le cadre de ce que je "me permets").

Autant vous dire qu’il s’agit de la meilleure prise de position de ma vie d’investisseur, pour le moment ! Nouvel exercice : apprendre à gérer les émotions liées à une hausse si rapide. Le forum m’a bien aidé sur ce sujet : sérénité ! J’attends maintenant avec impatience les prochaines annonces de résultats.

Dernière modification par espenlind13 (18/12/2012 21h58)


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 18/12/2012 23h05

Membre (2011)
Réputation :   39  

Sur Peugeot, je suis complètement d’accord (j’ai mis 1.5% du patrimoine sur FFP). Sur Nokia, j’ai misé plus gros (5%), car j’y voyais une marge de sécurité.

Mon erreur sur le dossier est d’être entré trop vite pendant la baisse, par précipitation/avidité et par déficit de process. Et peut-être de ne pas en avoir repris plus après la sortie du Lumia 920 (j’ai renforcé légèrement à 2.50€) qui me semble annoncer la fin du tunnel (cash burn) de Nokia. Mais une certaine prudence s’impose aussi, vu mon inexpérience.

Les enseignements à ce stade :
- désormais je fixe une série de seuils pour entrer/renforcer (par exemple 30%, 50%, 65% de marge de sécurité sur la valeur estimée), nombre et décote variable en fonction de l’aspect dit spéculatif du dossier
- regarder les cours tous les jours est nocif, le mieux serait de ne vérifier que des franchissements de seuils pour déclencher les ordres
- je dois encore trouver un équilibre entre conviction(/optimisme) et prudence(/peur)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 10/01/2013 14h55

Membre (2011)
Réputation :   4  

Nokia fait un bond à l’instant, aidé par des résultats meilleurs que prévus:

Nokia Says Earnings at Handset Unit Beat Its Estimates

AMF: long NOK

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 10/01/2013 14h59

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   479  

Ca alors, +14% en une minute!

En tout cas, me voici revenu sur mon PRU.

Cool.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 10/01/2013 15h39

Membre (2011)
Réputation :   116  

Jolies bougies vertes ! Et à l’approche du lancement du Lumia 620 en Asie, autant vous dire que je conserve plus que jamais !


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 12/09/2013 21h17

Membre (2011)
Réputation :   4  

Fin de l’aventure Nokia me concernant, après un nouveau rallye, vente à 6,45 USD.

Je ne pense pas le regretter meme si le cours ira surement à 8USD d’ici peu.

Je considère avoir énormément appris sur ce dossier en tout cas, que ce soit au niveau comportemental, émotionnel, et bien sur financier.
Un grosse satifsaction !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 12/09/2013 22h17

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   479  

Vous n’avez rien compris, avec vos "parts de marche WP" et autres niaiseries. N’etes-vous pas capable de voir plus loin que le bout de votre nez?

Lisez ce que j’ecrivais ici il y a seize mois, le lendemain de mon investissement dans Nokia.

Thomz, qui ne craint pas parler de lui a la troisieme personne a écrit :

Une approche intelligente - a mon sens - consiste a cesser de se representer Nokia comme un fabriquant de smartphones. Dans 10 ans - peut etre 5 - les smartphones seront des antiquites.

Votre fortune etait faite, mais vous avez tout gache.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 13/09/2013 11h14

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   413  

Hall of Fame

Nous avons chacun eu des thèses d’investissements différentes.

Personnelement je considérais Nokia comme une entreprise avec les divisions de cartographie et de réseaux comme une protection contre la perte de capital et avec la division téléphonie comme une speculation à la hausse. D’ailleurs la division téléphonie qui soit disant avait une valeur negative vaut maintenant 5 milliards, c’est étrange, (et je pense que Elop a vendu la division peu cher à Microsoft pour des raisons très douteuses étant ex Microsoft).

Si l’on vend car la these d’investissement qui a motivé une personne à acheter une action ne tient plus, ce n’est donc pas un probleme de fixation sur le prix. Votre thèse à beaucoup de sens mais ne rentre pas dans ma stratégie ou dans mon "profil de risque" comme disent les banquiers smile.

Chacun a sa stratégie, par exemple, si je spécule un petit peu sur des actions value c’est pour redéployer le cash sur des entreprises à dividends croissants et à "wide moat". C’est en quelque sorte une déviation de mon plan de base, attiré par le prix.

Bon j’ai toujours mon correcteur d’ortographe en anglais c’est horrible ça change les mots de Français à Anglais.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 06/11/2013 10h34

Membre (2012)
Réputation :   15  

Je ne partage pas votre vision. En admettant que la cession de la division mobile aboutisse comme prévu, Nokia ne sera pas marié avec Microsoft ni avec Windows Mobile. LE catalogue de brevet n’est pas lié a un os en particulier, la marque ne devrait pas être utilisé par Microsoft sur la gamme smartphone (a confirmer dans la pratique quand même).
J’ai beau relire votre post, je ne fait pas les mêmes liens que vous.

JeremyUvred a écrit :

La vente de la division mobiles à MS a plusieurs implications et n’est pas liée qu’aux OS mobiles :
- MS fait disparaitre la marque en tant que telle sur ses smartphones produits désormais en son nom et rentre en concurrence directe avec d’autres fabricants utilisant son OS, chose unique dans le domaine. Les partenaires ne se bousculant déjà pas (quelques modèles HTC, 1 modèle Samsung de mémoire), cela ne risque guère de s’améliorer.

De mon point de vue, ceci est une implication pour Microsoft, mais pas pour Nokia. Nokia ayant vendu la partie téléphones mobiles, cette concurrence ne les concerne plus. Ils n’ont plus à vendre des téléphones mobiles.

JeremyUvred a écrit :

- Nokia se recentre sur ses applications maison type cartographie ("Here" (rachat de Navteq)), les proposes aux autres fabricants de téléphones dont l’OS est Windows mobile ET à l’écosystème Windows (PC et tablettes)

Par conséquent, en l’état, Nokia restera dépendant de la bonne santé du parc de machines tournant sur toutes les déclinaisons de Windows.

Here est déjà disponible sur IOS:

http://here.com/download#ios a écrit :

http://here.com/download#ios

A mon avis, il ne va pas falloir longtemps pour que la version Android montre le bout de son nez.

De plus, la partie Smartphone est uniquement un subset de l’activité Here. Vous oubliez tous les GPS de voiture basé sur ces cartographies:

Je pense que les ambitions de Here dépassent de loin le monde Microsoft Windows mobile.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 11/10/2014 13h19

Membre (2011)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   479  

A propos de restructuration donc, celle de Nokia est à présent actée. Une de plus pour cette compagnie vieille d’un siècle et demi !

L’entreprise est divisée en trois branches : Networks (ex-NSN, infrastructures et services réseau pour les opérateurs sur les cinq continents), HERE (mapping et géolocalisation) et Technologies (licencing du riche portefeuille de brevets).

Le recentrage sur Networks s’est réalisé en parallèle du désinvestissement de la division Mobiles. Un plan d’économies de un milliard et demi d’euros par an est sur les rails. Sont ambitionnées des marges opérationnelles entre 5 et 10%, ainsi qu’une légère croissance.

Les marges brutes de HERE flirtent avec les 80%, mais les comptes sont plombés sont par une importante R&D. La division n’est pour l’instant pas profitable. Elle jouit cependant d’un positionnement compétitif remarquable : c’est la meilleure alternative à Google Maps.

Ses systèmes sont par défaut intégrés aux  produits Microsoft et la montée en puissance dans l’automobile (dix millions de véhicules équipés en 2013) se confirme.

Technologies devrait réaliser 600 millions de ventes sur l’année, un chiffre lui aussi attendu en croissance au fil du temps. Les marges opérationnelles sont de 65%  (!) et la base de clients exceptionnellement riche et diverse.

Au niveau consolidé, le nouveau Nokia projette un capex (essentiellement dédié à Networks) d’environ 200 millions par an (trois fois moins que par le passé).

Un nouveau CEO (Rajeev Suri) est arrivé. Quasiment tous les chefs de divisons ont été remerciés. Un quart du personnel a été licencié.

Le produit de la vente de la division mobile va servir à réajuster la structure du capital. Deux milliards de dettes seront repayés d’ici 2016, un milliard de dividende spécial sera distribué, et 1,25 milliards d’euros sera consacré au rachat d’actions.

Accessoirement, le dividende « ordinaire » reprend, à auteur de 800 millions par an.

Le bateau est remis à flot. Hors option de croissance, Nokia devrait raisonnablement pouvoir générer un milliard pré-taxes. La société cote à 24 milliards, soit un multiple de dix-huit fois ces profits – auquel s’additionne une position net cash de 6.5 milliards.

Il n’y a pas trois ans, Nokia était laissé pour mort, agonisant dans le caniveau et méprisé de tous.

Comme tout change si vite !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 11/10/2014 16h05

Membre (2014)
Réputation :   3  

effectivement un redressement ou plutot une transformation interessante, tant les périmètres ont évolués, sous l’impulsion de Rajeev qui n’est pas le "nouveau" CEO wink
Rajeev est le CEO de Nokia Siemens Networks depuis 2009 et chez Nokia depuis 2005.

C’est un acharné, il a tout fait pour s’émanciper du mariage raté de nokia et siemens, sur la partie infra réseaux : Nokia Siemens Networks = NSN.

Siemens a jeter l’éponge sur NSN, Nokia a fait rentrer un ex microsoft pour au final se faire racheter, et Rajeev a obtenu ce qu’il voulait depuis le debut.

Nokia à present c’est ni plus ni moins que NSN, (here qui vient de Nokia mobile c’est anecdotique), amputée de toutes ses branches malades, le fixe, la trans, tous les rachats plus ou moins foireux (sauf un celui à la base de leur solution CEM), motorola a part pour leur process qualité, c’etait une belle erreur.
Rajeev a initier des licenciements en masse, 3 vagues, transferer la R&D de finlande/allemagne vers Inde/chine, cloture de compte clients non rentable, la fin du "customisé" par client, focus sur la Radio, segment ou il y a du volume et encore un peu de marge sur le secteur

bref il est en passe de réussir la transformation, là ou Alcatel Lucent semble enlisé.

Dernière modification par noar13 (11/10/2014 16h14)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 20/04/2015 06h29

Banni
Réputation :   77  

Comme je vous comprends, boire est essentiel.

Comme vous le savez, je ne suis pas du tout un analyste financier, et n’ai aucun goût pour cela. Trop de lecture ennuyeuse, et retour sur lecture ennuyeuse à tester au feu d’un marché général franchement baissier.

J’essaie d’aller à l’essentiel, notamment en recoupant certains ratios puisés à plusieurs sources. Je considère toujours mes investissements en termes de poupées gigognes. Du marché général au marché particulier, puis du marché particulier à la société.

Nokia et Alcatel = marché mondial, les deux valeurs sont cotées aux US. Bon point, je vais pouvoir appliquer ma méthode "gigognesque".

Le marché US est-il bien orienté, ou si vous préférez haussier : oui.

Le marché de Nokia et Alcatel (équipements télécom) est-il bien orienté : oui timide, mais pourquoi pas.

Quelle est la meilleure valeur dans ce secteur : je dirais ARRS, selon mes critères.

Plus endettée, mais nettement moins chère en termes de (P/E).

Ceci dit je ne suis pas acheteur du secteur et ne possède aucune des 3 citées. Je sais c’est sec, je ne dis pas tout, mais vous disposez désormais d’une poire. Pour la soif, bien évidemment!

Bonne matinée de vacances (enfin, je le suppose)

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Nokia sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “nokia est devenue une valeur de rendement…”

Discussion Réponses Vues Dernier message
Vivendi : une pure valeur de rendement  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 26 ]
638 223 679 02/03/2024 09h03 par Sonny
ABC Arbitrage : une pure valeur de rendement  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 13 ]
300 157 164 11/04/2024 18h47 par jctrader
230 83 620 12/12/2018 15h48 par InvestisseurHeureux
23 6 116 29/08/2013 20h39 par kmo
61 18 048 03/03/2022 00h33 par stef
470 180 694 16/04/2024 18h41 par DockS
140 56 222 09/10/2023 11h42 par hertell

Pied de page des forums