PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#226 10/02/2018 09h24

Membre (2012)
Réputation :   32  

Perso, lorsque j’achète des actions d’une société, j’essaie de le faire sur un cours qui me semble intéressant. Pour sanofi, a 74e, vu les résultats de l’entreprise, l’historique du cours sur un an et le montant du dividende, le risque pris commençait à me sembler intéressant.

Ensuite, je continue à surveiller le cours et c’est là que mon PRU intervient. En général, je décide de renforcer lorsque mon PRU est à -10%, pour peu bien sûr que les fondamentaux soit toujours la (avec mes petites connaissances et les avis éclairés du forum 😉).
A chacun sa méthode (d’autres le feront une fois par mois quelque soit le PRU, d’autres renforce à -20%, etc…). J’ai donc renforcer a 66e.

Après, si le cours ne baisse plus et que je voulais encore me renforcer dans la santé (ce qui n’est pas le cas pour le moment), je reprendrai volontiers du sanofi (moins de 64 à la clôture) même si ça ne respecte pas exactement ma règle des -10%. Mais je trouve que, pour quelqu’un qui cherche des dividendes croissants sur du long terme, a priori, sanofi devrait lui convenir…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#227 10/02/2018 11h17

Membre (2015)
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   163  

En ce qui me concerne, j’essaie de toujours conserver à l’esprit ces 3 citations du sage d’Omaha :

Warren Buffett a écrit :

"Achetez seulement des choses que vous serez parfaitement heureux de posséder si le marché s’effondre pendant 10 ans."

"We don’t have to be smarter than the rest, we have to be more disciplined than the rest."

"Le risque vient du fait de ne pas savoir ce que l’on fait."

D’après le dernier formulaire 13-F du 14/11/2017, BERKSHIRE HATHAWAY INC possède toujours une ligne de 3 905 875 Sanofi ADR. Le dernier cours est de 39$, ce qui représente actuellement une position de 150 Millions de $ (moins de 0,1% du portefeuille).

Cotation : SANOFI ADR

Détails du portefeuille : The Berkshire Hathaway Portfolio

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#228 10/02/2018 11h39

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Portefeuille
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   724  

ENTJ

Personnellement, j’ai du mal avec la volatilité et J’ai beaucoup vendu avant la correction ( chance smile ) mais j’ai gardé Sanofi que j’ai acheté à 74 puis 71 puis 68 environs.

C’est la seule société avec orpea qui baisse sans que cela me contrarie.
Alors que casino me fait douter : pourtant, elle est aussi en portefeuille comme les autres!

Réflexion : avoir uniquement 6 à 8 valeurs dans lequel je crois serait-ce pas mieux psychologiquement ?
Je souhaite même que Sanofi descende à 60 pour renforcer encore ma position.

Je pense que beaucoup d’entre nous ne connaissent pas réellement ce que fais un crach boursier et nous avons donc peur de l’inconnu.
C’est dur d’apprendre quelques chose que nous ne pouvons pas réellement vivre.

Personnellement, ce qui arrive à Sanofi me fait prendre conscience que j’ai envie de garder cette boîte sans peur.
Ce que je n’aurai jamais su si elle serait rester à 75/90 euros.
Mes raisons: dividende + recherche de croissance avec différente OPA + big cap qui a déjà montrer pas mal de belle chose.
Semble en plus décoté d’après les analystes.

Dernière modification par cricri77700 (10/02/2018 11h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#229 10/02/2018 15h13

Membre (2015)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   369  

Merci pour cet intéressant débat sur les dividendes, PRU, rendement…

Evariste, vous dites que Sanofi est "une belle action". Certes, c’est une belle société, c’est indéniable, mais à l’heure actuelle, dans une Bourse qui est très haute, alors que certaines autres valeurs sont presque à leur apogée, elle, est au plus bas depuis 5 ans.
Est-ce à dire que le marché ne la trouve plus suffisamment "belle" ? Et comme on dit qu’il a toujours raison…
Du coup, comme vous parliez de bais psychologique lié à la baisse du PRU, je me posais une question par rapport à cela : n’est-ce pas difficile, psychologiquement, de renforcer une action qui nous déçoit ? A t’on envie de remettre des billes dans un titre qui représente la plus mauvaise performance (sans parler de rendement) d’un portefeuille et que le marché renie en quelque sorte ? Il y a quelque chose d’assez non naturel dans cette démarche.
Si elle est si décotée, n’y a t’il pas des raisons à cela ? Et ces raisons, hélas, ne vont pas disparaître du jour au lendemain.
Je ne suis malheureusement pas capable d’estimer la juste valeur de l’action Sanofi, là, à cet instant. Et comme je lis certains éléments contradictoires par rapport à ce prix, je suis encore plus perdue et ne sais pas si elle est réellement décotée ou non.

Quant à la renforcer pour son fameux dividende croissant. OK, c’est jouable. Mais on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Sanofi peut changer de stratégie, les choses ne sont pas immuables.
On dit que le passé ne présage pas de l’avenir mais on se base quand même pas mal dessus pour prendre certaines décisions boursières.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (10/02/2018 15h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #230 10/02/2018 15h18

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   566  

INTJ

Bonjour

La discussion ci dessus, quoi que fort intéressante, porte plus sur l’investissement en général, pour les B&H et en période de forte volatilité boursière, que sur SANOFI elle même.

J’essaye de recentrer la question sur le sujet de ce topic: SANOFI, est elle toujours un fleuron pharmaceutique et le sera t’elle à l’avenir.

L’analyse financière n’est pas encore dans la catégorie "acquis" de ma to do list d’investisseur, alors n’hésitez pas à me corriger!

                                                         

QUE SE PASSE T’IL?

SANOFI traverse une période d’incertitude. Pourquoi? Parceque nos brillants gouvernants (internationaux, pas qu’en France) ont très intelligemment promu les génériques et dans le même temps multiplié les contraintes pour la recherche médicale, sur animaux ou sur humains pour les phases finales. Résultat, il est plus intéressant de copier le paracétamol que de tenter de découvrir un nouvel antalgique de meilleure qualité. Typique de la gestion court termiste de notre époque de course aux économies pour nos pays développés à la croissance trop poussive pour espérer payer leur dette démesurée (surtout sans inflation).

SANOFI voit tomber plusieurs de ses brevets phares dans le domaine publique, et donc les génériques arriver. Par exemple LANTUS, l’insuline lente qui a totalement révolutionné la vie des diabétiques il y a quelques années. Avant quasi 3 diabétiques insulinodépendants sur 4 (au doigt mouillé) en avaient. AUjourd’hui ils ont tous été switché vers une autre…

La stratégie d’acquisitions de SANOFI est tournée vers les maladies rares, pourquoi? Parceque comme ce sont des niches, il n’y a pas d’intérêt à se lancer dedans pour les génériqueurs qui ont besoin de volumes pusqu’ils écrasent les marges. Alors qu’à l’inverse, pour une maladie rare, si le "service médical rendu" est réel, alors nos généreuses sociétés sont prêtes à payer par individu des traitements de plusieurs centaines de milliers d’euros par an. Regardez par exemple l’interféron dans les hépatites C (qui est une maladie touchant surtout des marginalisés), ou l’ertalizumab qui coute environ 300k€/an… à vie! (8000$ la dose de 300mg…)

Une alternative chouette, car volume gigantesque, serait de trouver la future insuline star. De ce que je vois, le nouveau truc qui révolutionne le diabète depuis quelques temps, ce sont les pompes implantables directement asservies à la glycémie du patient, beaucoup plus précises, pas besoin de se piquer, beaucoup moins de complications type "hypoglycémie" (malaise potentiellement mortel, en tout cas très désagréable). Ce sont aujourd’hui des petites sociétés qui font ca, c’est encore confidentiel sur des patients triés sur le volet, je ne sais pas si elles sont déjà rachetées, j’imagine que oui, j’en sais rien (y’a surement un investissement value à faire d’ailleurs… to do list!).
Le graal sinon c’est l’insuline "per os", en cachets. Clairement il y a beaucoup de recherche là dessus, mais qui gagnera la course?

QUEL AVENIR POUR SANOFI ?

Je me sens obligé de poser la question, mais honnêtement j’en sais rien. C’est trop complexe pour nous, et il y a trop d’inconnues. Si la société fait des découvertes (c’est à dire rachète les pépites, ca coute moins cher d’ingérer des start up qui ont trouvé un truc que de faire la recherche soi même tous azimuts), alors les profits vont affluer. Si elle enchaine les déconvenues et se fait coiffer au poteau sur les prochains blockbusters… Elle risque de passer quelques années à la cave… et de couper son dividende?

AUJOURD’HUI LE DIVIDENDE SEMBLE T’IL COUVERT?

J’ai utilisé pour ça l’excellente newsletter d’IH #131 Caractéristiques des actions avec un dividende pérenne

PRE REQUIS: L’entreprise est elle durablement profitable?
Aux limites et inconnues citées ci dessus, on peut dire que l’entreprise est connue pour être profitable, que le secteur de la santé est réputé "résilient et défensif" en périodes de vaches maigres, et qu’il en faut quand même beaucoup pour ébranler une grosse capitalisation comme Sanofi.


Résultat net>Dividende et Free cash flow > Dividende
=La meilleure configuration possible!



Note: Je constate que xlsValorisation me compare les années 2012 à 2016. Les résultats du 4è trimestre 2017 ayant été publiés il y a seulement quelques jours, j’imagine que c’est de là que vient ce trou. Mes données sont donc un peu lointaines.

Pour les fondamentaux:

On note un ROIC stable autour de 7-8%, c’est très bon mais pas sensationnel. Néanmoins l’entreprise est rentable.
Le bénéfice par action est globalement stable.

Son PER 2017 à 12.4 (là je suis pas sûr, comme d’hab je trouve des tas de valeurs différentes à droite à gauche), ce qui me semble inférieur à ses pairs (Pfizer 17,9 Amgen 14.8), j’ai recherché un PER moyen historique, mais là c’est n’importe quoi, alors si quelqu’un a un abonnement stockopedia ou autre je me ferais un plaisir d’éditer ce paragraphe. de toute façon la méthode des PER n’est pas la plus fiable pour faire une valorisation, surtout en cas de value trap, d’après ce que j’ai retenu de mes leçons.

CONCLUSION
Au cours actuel, Sanofi à 63,39€ paye un dividende de 4,6% (rendement moyen sur les 5 dernières années à 3,9%), je l’ai déjà écrit, en croissance depuis 24 ans. Par les temps qui courent c’est franchement bon non?
Nul ne peut garantir que ce résultat soit pérenne, mais je trouve que jusqu’ici, ça ressemble à un bon investissement pour un investissement  long terme, éligible au PEA ce que ne sont pas la plupart des gros concurrents de la santé.

Moi je renforce, mais j’y vais par petite touches. Et je ne dépasse pas mon allocation cible (personellement 6,6% par valeur, VIX excepté bien entendu)

Si vous êtes le samedi devant votre ordi à regarder des tableaux de ratios, faites comme moi, prenez vos pilules!
                                                                       

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#231 10/02/2018 15h57

Membre (2015)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   502  

@MisterVix, bonne petite synthèse. Perso, j’ai pris une dose (à 10 % PEA) de Sanofi il y a quelques semaines dans les buts suivants :
- potentiel de hausse à moyen terme (disons dans les 18 prochains mois)
- diversification défensive en prévision d’une baisse du marché ; baisse à laquelle tout le monde s’attend sans y croire (du moins en public).
- dividende moyen, mais suffisant pour attendre, et (actuellement) couvert.


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#232 10/02/2018 16h16

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   275  

ISTJ

MisterVix a écrit :

De ce que je vois, le nouveau truc qui révolutionne le diabète depuis quelques temps, ce sont les pompes implantables directement asservies à la glycémie du patient, beaucoup plus précises, pas besoin de se piquer, beaucoup moins de complications type "hypoglycémie" (malaise potentiellement mortel, en tout cas très désagréable). Ce sont aujourd’hui des petites sociétés qui font ca, c’est encore confidentiel sur des patients triés sur le volet, je ne sais pas si elles sont déjà rachetées, j’imagine que oui, j’en sais rien (y’a surement un investissement value à faire d’ailleurs… to do list!).

J’ai 2 collègues qui sont équipés de ce type de système. Cela a révolutionné leur vie, et le mot est peut être trop faible.
Mais attention, l’asservissement de la pompe par rapport à la mesure de la glycémie est encore interdit, au moins en France. Et oui, un capteur qui déconne, une mesure fausse, une injection d’un volume inapproprié et et cela pourrait tuer le patient.

Ce qui est commercialisé et qui marche très bien, c’est l’implant d’un capteur dans le bras, l’implant de l’injecteur de la pompe dans le ventre, et la lecture en quasiment temps réel de la mesure de la glycémie sur le smartphone. Si la mesure de la glycémie dérive, une alarme sonne, des notifications peuvent être envoyées, et le patient règle sa pompe ou ordonne l’injection d’une dose de médicament.

Le capteur doit être remplacé régulièrement (à faire soit même), ainsi que l’injecteur. Il me semble que ce doit être tous les 10 jours.
Le coût des consommables est d’environ 150 euros par mois, si je me souviens bien, ce qui reste très faible par rapport au service rendu.
Le coût des équipements ne doit pas être très élevé, également au regard du bénéfice reçue.

Bien sur l’historique est conservé pour que le corps médical puisse mieux comprendre la pathologie et donc mieux la traiter, faire des recommandations en terme de régime alimentaire etc … Mon collègue s’est fait un genre d’encyclopédie des impacts de ce qu’il mangeait ou faisait, sur sa glycémie, en fonction du repas (matin, midi, soir), des quantités absorbées, de son activité etc … Maintenant il se connait beaucoup mieux. il peu anticiper en fonction d’un repas de famille, un menu à la cantine, une activité physique etc …. Il connait mieux quel événement va provoquer quel conséquence sur sa glycémie.
Il est beaucoup confiant, il a retrouvé le sourire, et il vit avec des certitudes, alors qu’avant, il était toujours dans la crainte, voir la peur.

Bref, une révolution pour les patients.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#233 10/02/2018 16h22

Membre (2017)
Réputation :   6  

N’étant pas un spécialiste ma contribution sera très modeste mais j’espère pas totalement inutile ,
j’ai entendu sur bfm cette semaine un analyste confirmer ce PER de 12 et rajouter que SANOFI faisait maintenant partie des values , il anticipait le fait que si le cours aller chercher les 60 les hedges funds
seraient sûrement intéresser pour en détenir  plus ou moins 5% du capital .
Je pense renforcer une dernière fois  lundi à 64 Euros car elle pèsera 10% de mon portefeuille .

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maier (10/02/2018 16h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#234 11/02/2018 08h09

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   566  

INTJ

@Zeb

Vous avez mieux résumé que moi et je vous en remercie.

J’ai pour ma part bien vu des patients avec une pompe ASSERVIE mais dans le cadre d’un protocole de recherche.

Peut-être vos collègues peuvent ils vous donner le nom des sociétés et de pompe à insuline et de cet implant au bras, effectivement c’est génial, regardons si ces boîtes sont cotées ou non, façon Lynch


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #235 11/02/2018 09h13

Membre (2018)
Réputation :   1  

Bonjour à tous
@mistervix :  j’ai trouvé cet artivle dans les echos de juin, les marques sont données : sanofi s’allie à Medtronic

Medtronic semble cotée en bourse cffiche société chez boursorama  : medtronic

Je n’ai pas trouvé Enlite.

Bonne journée

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


si je vends, achetez. Si j'achète, vendez !!

Hors ligne Hors ligne

 

#236 11/02/2018 10h25

Membre (2016)
Réputation :   76  

INTJ

Les pompes asservies sont très rares ….
Je pense qu’il faut prendre du recul sur la valeur pour l’apprécier .
C’est un leader sur le diabète, le diabète est un fléau qui grossit de jour en jour et notamment dans les pays émergents et ce n’est que le début . Or il se trouve que Sanofi est très implanté dasn ces pays .
On a donc un leader mondial sur un marché concurentiel mais en pleine expansion , leader qui rachète ou prend des participations dans de petites sociétés de recherche .
Sanofi c’est aussi la branche vaccins : et là il y’a aussi un énorme potentiel .
Sanofi c’est aussi la recheche en cancéro : maladies de "niches" comparativement au diabète mais médicaments à très forte valeur ajoutée.
C’est un paquebot …
Le danger évenuel est plus l’actionnariat avec l’Oreal (9%) qui pourrait vouloir récupérer du cash (rapprochement entre l’Oreal et Nestlé).
Sur une autre file il y’ a discussion sur le DCA (dollar cost averaging) : Sanofi semble à ce jour une société idéale pour ce genre de pratique.


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#237 11/02/2018 10h51

Membre (2014)
Top 5 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   582  

Il est clair que l’aspect flow back des 9% détenu par L’Oréal dans Sanofi pèse déjà ou pourrait peser jusqu’à fin mars sur le cours de Sanofi
Le pacte d’actionnaire entre nestle et Les Bettencourt se termine en mars suite au deces De Liliane
Donc :
Soit nos amis renouvellent le pacte, a priori PAs De mouvement sur Sanofi ;
Soit Nestle rachete L’Oréal, dans ce cas, nestle vendra Sanofi pour récupérer du cash suite à l’offre ;
Ou soit nestle souhaite vendre ses actions L’Oréal, l’acheteur naturel étant L’Oréal comme indiqué par ce dernier, L’Oréal aura besoin de financer ce rachat d’actions par la vente de ses 9% dans Sanofi

Je pense 1, puis 3 puis 2 dans l’ordre de probabilité

Dernière modification par Tssm (11/02/2018 10h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#238 11/02/2018 12h59

Membre (2012)
Réputation :   229  

Nestlé qui rachète l’Oréal, probabilité de 0 car c’est un actif stratégique et le gouvernement ne laissera jamais faire un truc pareil.

Hors ligne Hors ligne

 

#239 11/02/2018 13h26

Membre (2014)
Top 5 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   582  

Pour moi c’est le moins probable surtout car l’intérêt est faible pour Nestle. Certains des actionnaires militent ouvertement pour la vente de cette participation dans L’Oréal depuis longtemps
Apres, on parle d’une société suisse qui est le 1er actionnaire depuis toujours, PAs d’une obscure boîte chinoise ou du golfe

Mais mon propos n’était pas de spéculer sur L’Oréal mais plutôt de rapeller que le 1er actionnaire de Sanofi prenait sa participation Comme De La trésorerie et PAs Comme du long terme, et que le debouclement pouvait être proche, ce que De nombreux intervenants sur cette file semblaient ignorer. L’analyse de l’actionnariat reste le niveau 0 De l’analyse avant d’investir dans une société

Dernière modification par Tssm (11/02/2018 13h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#240 11/02/2018 14h59

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   566  

INTJ

J’étais personnellement au courant de cette éventualité, nous en avons parlé sur cette file au moment du décès de Mme Bettencourt. Il était d’ailleurs apparu que cette hypothèse était un marronnier puisqu’on avait trouvé des articles plus anciens évoquant cette éventualité.

Si 9% des actions sont mises sur le marché et passent au flottant, sûr que le cours de l’action va dévisser mécaniquement.

Toutefois cet événement technique d’offre/demande de titres sur les marchés ne changera rien aux fondamentaux de l’entreprise ni à son dividende.

Donc au prix d’une moins value latente, on peut espérer une bonne occasion de rentrer/renforcer le titre avec un rendement encore plus attractif.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #241 11/02/2018 15h23

Membre (2015)
Réputation :   53  

Dans le cas où l’Oréal déciderait de céder sa participation dans Sanofi, alors il est très probable que l’échange de titres ne se fasse pas sur le marché règlementé, mais au travers d’un "dark pool", qui est un système privé d’échange de valeurs mobilières restreint aux acteurs institutionnels, dont le but est justement d’éviter les trop grands impacts de marché lors d’échanges massifs de titres. (cf. Dark pool ? Wikipédia)

Hors ligne Hors ligne

 

#242 11/02/2018 15h36

Membre (2016)
Réputation :   76  

INTJ

Si sortie de l’Oreal il y’a , la perte ne sera pas énorme mais  reste que le marché n’aime pas l’incertitude donc ça pourrait bouger quelque temps et permettrait de se placer à bon prix.


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#243 11/02/2018 15h43

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   275  

ISTJ

Raph75 a écrit :

Dans le cas où l’Oréal déciderait de céder sa participation dans Sanofi, alors il est très probable que l’échange de titres ne se fasse pas sur le marché règlementé, mais au travers d’un "dark pool", qui est un système privé d’échange de valeurs mobilières restreint aux acteurs institutionnels, dont le but est justement d’éviter les trop grands impacts de marché lors d’échanges massifs de titres. (cf. Dark pool ? Wikipédia)

Les transactions de "gré à gré" (OTC : Over The Counter) ont toujours existé. Pas besoin d’utiliser l’étoile de la mort de George Lucas. smile smile smile

"Luc, je suis ton père" smile

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#244 11/02/2018 15h45

Membre (2012)
Réputation :   229  

MisterVix a écrit :

Si 9% des actions sont mises sur le marché et passent au flottant, sûr que le cours de l’action va dévisser mécaniquement.

On ne cède pas une participation de 9% comme ca sur le marché, ca se fait souvent en fractionnant au fil de l’eau et/ou par cession de blocs "off market" puis réintégrés dans les stats, tout simplement pour obtenir le meilleur prix moyen pour le bloc.

Il est d’ailleurs probable que nombre d’entre nous ici ne l’apprennent une fois la transaction faite.

Dernière modification par roudoudou (11/02/2018 15h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#245 11/02/2018 20h04

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   128  

Je vois plutôt cette "opération capitalistique" court-terme comme une opportunité s’il y a.

Comme le dit Mistervix, cela ne change rien aux fondamentaux de l’entreprise.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne Hors ligne

 

#246 11/02/2018 20h39

Membre (2014)
Top 5 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   582  

On céde une participation de ce type sur le marché dans le cadre d’un ABB (accelerated book building)

On appelle 4/5 banques amies, on leur demande un prix ferme pour le paquet d’actions, forcément avec décote, et le lendemain les banques sélectionnées placent le papier sur le marché. Le cours baisse inévitablement

La variable d’ajustement serait le programme de rachat d’actions de Sanofi puisque le premier à qui on propose les titres est l’émetteur lui même. Cela limite le flow back sur le marché

J’en ai placé plusieurs comme cela quand j’étais banquier

Bien évidement, les perspectives à long terme ne sont aucunement impactées voir même améliorées car l’overhang est terminé et un éventuel rachat d’actions serait positif. Avant par contre c’est forcément négatif (période actuelle) et pendant c’est la boucherie modulo le rachat d’actions

Dernière modification par Tssm (12/02/2018 07h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#247 13/02/2018 17h25

Membre (2015)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   369  

Sanofi fait partie, avec Valéo et Stmicroelectronics, des trois valeurs injustement massacrées par le marché si on s’en réfère à cette interview :

Ces 3 valeurs injustement massacrées par les marchés…

Le môsieur y dit : "achetez Sanofi ! Pas cher, pas cher !"

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (13/02/2018 17h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#248 15/02/2018 23h57

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

Un conseil (indépendamment de savoir s’il faut acheter Sanofi ou pas) : on peut écouter Eric Lewin pour se tenir au courant des news sur les sociétés, mais surement pas pour investir et encore moins pour devenir riche.

Hors ligne Hors ligne

 

[+11]    #249 19/02/2018 22h38

Membre (2017)
Réputation :   37  

Je donne mon point de vue personnel sur sanofi et les pharmas en général, avec un peu de retard étant occupé par un projet immobilier :
-    Premier constat le marché action dans sa globalité est généreusement valorisé
-    Les résultats des sociétés pharmaceutiques ne sont pas liés à la conjoncture économique, il semble évident que l’administration ou non d’une thérapie ne prend pas en compte les fluctuations du P.I.B. ou autre, d’où leur statut de « défensive »
-    Pour autant ces sociétés subissent des cycles, découplés de la croissance économique, qui résultent de la péremption des brevets des médicaments commercialisés. Pour investir dans les pharmas, il faut repérer les dates de tombée dans le domaine public des médicaments qui font plus de 500 millions d’euros de vente trimestrielle, cela entraîne inévitablement une baisse du cours de l’action, les fluctuations étant de l’ordre de 30 à 40 % du point haut au point bas. Prenons l’exemple de « Roche » pharmaceutique suisse, le cours varie de 220 CHF à 270 CHF. Une valeur dite « Défensive » n’offre pas de garantie de cours stable il faut prendre en compte le cycle produit pour bénéficier d’un investissement rémunérateur.
-    Pour ce qui concerne Sanofi un simple examen superficiel des comptes 2016 montre que "Lantus  insuline glargine"  était un centre de profit très important : 1,2 milliards d’euros de vente trimestrielle. La tombée dans le domaine public d’une molécule aussi lucrative à compter de la fin 2016 a « plombé » l’action.
-    Les achats de « biotech » par les pharmas servent généralement à combler les trous d’air des pertes de brevet. Les managers de ces entreprises, ne peuvent pas lisser la productivité de la recherche, le seul levier dont ils disposent, c’est la croissance externe pour acheter le chiffre d’affaire manquant. De façon simple, cela permet à l’investisseur de repérer les bas de cycle. 
-    Début 2018 l’investisseur « value » autodidacte que je suis, raisonne de la façon suivante :
1)    Le rendement est il devenu attractif du fait de la baisse du cours de l’action ?. Avec un dividende de 3,03 euros  pour un cours de 64,5 Euros, cela donne un rendement de 4,6%. A  mon sens en dessous de 72 euros le P.R.U est correct.
2)    La société a elle les moyens de se remettre de la perte du brevet du lantus ? il faut estimer la perte du chiffre d’affaire du lantus sur la base de la tendance du 4ème trimestre 2017 et la comparer à la croissance des ventes des produits « best of class » commercialisés additionné du C.A. issu de la croissance externe. Et également vérifier si des demandes d’autorisation de commercialisation de molécules au potentiel intéressant seront déposées en 2018. Un rapide calcul sommaire est détaillé ci-dessous.

Perte de chiffre d’affaires trimestrielle « lantus » évalué sur base des tendances du 4ème trimestre 2017 :
1076 – 20% = - 210 millions d’euros de pertes de C.A.
A comparer à :
1)    Produits « best of class » en croissance (chiffre trimestriel)
Myozyme 205 millions d’euros + 11,5%  donc 25 millions d’euros de C.A. additionnel
CErdelga 33 millions + 20,7 % : + 6 millions de C.A. additionnel
Aubagio 389 millions d’euros + 13,6% + 38 millions de C.A. additionnel
Dupixent : indication dermatite. Ex nihilo 118 millions d’euros uniquement aux U.S., estimation de 25% de croissance soit  + 30 millions d’euros de C.A. additionnel du fait de la commercialisation dans le reste du monde, hypothèse pessimiste.
2)    Croissance externe :
Ajout des ventes des produits de Bioverativ : Eloctate et aprolix, ventes estimées en 2017 à environ 1,1 Milliards de Dollars annuel soit 225 millions d’euros par trimestre après conversion, à comptabiliser à compter du 3ème trimestre 2018.

3)    Dépôt de dossiers d’enregistrement auprès des autorités règlementaires.

-Au premier trimestre 2018 soumission du dossier cemiplimab pour le carcinome auprès de la FDA (statut de découverte capitale accordé par la FDA pour ce produit en oncologie ciblant la protéine PD1)

-Soumission du dossier Dupixent auprès de la FDA pour l’indication asthme

Conclusion : au vu du C.A trimestriel de 8,691 Milliards d’euros Sanofi peut gérer la perte de brevet de « lantus ». 2018 sera une année de croissance à compter du 3ème trimestre 2018. Je n’ai pris en compte que les traitements au plus fort potentiel commercial dans l’estimation.

Je me suis placé sur ce dossier qui pour moi à l’avantage d’alimenter en cash le portefeuille, les dividendes réinvestis permettant de réaliser des placements plus risqués et plus rémunérateurs en ne risquant que les coupons des sociétés matures. Ce cloisonnement, est une méthode de gestion du risque comme une autre.

Hors ligne Hors ligne

 

#250 22/02/2018 10h13

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   275  

ISTJ

MisterVix a écrit :

J’ai pour ma part bien vu des patients avec une pompe ASSERVIE mais dans le cadre d’un protocole de recherche.

Peut-être vos collègues peuvent ils vous donner le nom des sociétés et de pompe à insuline et de cet implant au bras, effectivement c’est génial, regardons si ces boîtes sont cotées ou non, façon Lynch

MisterVix,

Je vous confirme que les pompes asservies ne sont qu’au stade du test avec certains patients sous protocole stricte. il n’y a donc pas encore de commercialisation.

Mon collègue est équipé de la manière suivante :

* Capteur et système de mesure : Freestyle de chez Abbot
* Pompe : Omnipod de chez MyLife / Ypsomed

Je n’ai pas efectué de recherche sur Ypsomed que je ne connaissais pas. Abbot, est quant à lui bien connu.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Sanofi sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à "sanofi : fleuron pharmaceutique français"

Discussion Réponses Vues Dernier message
1 029 497 723 07/02/2024 20h40 par Tropico
208 55 423 05/01/2024 21h40 par Super_Pognon
62 27 635 28/04/2021 10h11 par Chromakey
82 27 117 11/11/2023 13h13 par atlasshrugged
56 18 412 14/09/2023 15h47 par Mickey62
115 51 755 26/07/2022 17h12 par atlasshrugged
59 17 715 15/02/2020 20h56 par Mi345

Pied de page des forums