PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#1 04/08/2023 11h56

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

J’ouvre ce fil pour parler du géant de la tech Booking Holdings, concurrent de Expedia et AirBnb mais pourtant peu connu malgré sa position dominante du secteur. La société possède une pléthore de marques, parmi lesquelles :  Booking.com, Priceline.com, Agoda.com, Kayak.com, Cheapflights, Rentalcars.com, Momondo et OpenTable.

Dans les aspects positifs on citera un effet réseau "winner takes all" (les gens vont chercher un hôtel sur le site où sont tous les hôtels, et inversement ces hôtels vont là où sont les gens). De fait Booking et Expedia forment un quasi duopole sur l’international (sur certains pays comme la Chine ou l’Indonésie, des acteurs locaux restent importants).

Côté négatif il y a une forte dépendance à Google, qu’il faut payer pour apparaître dans les recherches alors même que Google essaye aussi de se poser comme portail de réservation.

Après des années difficiles pendant le COVID elle fait le plein avec le rebond du voyage et sort des résultats semestriels excellents :

Booking Holdings a écrit :

• Total revenues were $5.5 billion, an increase of 27% from the prior-year quarter.
• Net income was $1.3 billion, an increase of 51% from the prior-year quarter.
• Net income per diluted common share was $34.89, an increase of 66% from the prior-year quarter.
• Non-GAAP net income was $1.4 billion, an increase of 79% from the prior-year quarter.
• Non-GAAP net income per diluted common share was $37.62, an increase of 97% from the prior-year
quarter.
• Adjusted EBITDA was $1.8 billion, an increase of 64% from the prior-year quarter.

L’activité est éminemment saisonnière, sur les 4 derniers trimestres je calcule un EPS de $115.79, soit un PER de 25, malgré la récente remontée du titre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : booking, hotel, tourisme

Hors ligne Hors ligne

 

#2 04/08/2023 12h32

Membre (2010)
Top 50 Portefeuille
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   309  

Pour ma part je me méfierai de Booking
Si cette position de quasi monopole sur les réservations hôtelières fut vrai, il me semble que les hôtels ont réagi en s’alignant voire en étant meilleur marché sur leur propre site.
Depuis quelques années je me sers de Booking comme un "annuaire" puis vais systématiquement sur le site de l’hôtel pour réserver.
Je pense ne pas être le seul et à terme je pense que cela peut déséquilibrer leur modèle économique.

J’avoue ne pas connaître trop les habitudes des consommateurs sur les autres sites du groupe.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #3 04/08/2023 12h54

Membre (2019)
Réputation :   80  

INTJ

bajb a écrit :

je pense que cela peut déséquilibrer leur modèle économique

Petit retour d’expérience pour avoir mené plusieurs projets d’implémentation de Booking.com pour des acteurs de l’hôtellerie. La plateforme se rémunère globalement de deux manières :
- Via la mise à disposition de son système de réservation. Les commissions sont de l’ordre de 15% et permettent à l’hôtel d’avoir un outil intégré de gestion, qui est plutôt bien fait. Effectivement, cette partie là est remplaçable et il existe une pléthore d’outils pour l’internaliser, du petit CRM à l’ERP customisé. De mémoire, cette activité représente 75% du CA de Booking.
- Le second levier de monétisation est la vente de publicités sur la plateforme. Le classement des hôtels que vous voyez en dépend très largement et c’est là que Booking est beaucoup plus difficile à remplacer. D’abord, la plateforme dispose d’une audience incomparée, notamment sur des niches (ex. voyages B2B) et continue de vous monétiser, même si vous faites votre réservation ailleurs. Ensuite, le pricing de la publicité repose sur un mélange de CPA et de CPV, qui ont d’expérience atteint jusqu’à 80% (!) du prix des nuités vendues par mes clients. Ils s’y retrouvaient dans la mesure où Booking leur permettait de vendre des nuités qui auraient été autrement perdues ou invendues. Enfin, l’intérêt pour l’hôtel de passer par la régie de Booking est de profiter d’une intégration verticale et d’économies d’échelle en termes de gestion (une seule facture, un seul fournisseur, etc). Ce dernier argument parle souvent aux petits indépendants (moins d’outils et de complexité) ou aux groupes plus étoffés qui peuvent négocier des conditions particulières.

Effectivement, les modes de consommation changent mais je retiens que la vraie force de Booking est de permettre le passage d’une logique de stock (j’ai 10 chambres, je dois les remplir) à une logique de flux (je paie 75 euros pour vendre une nuitée à 150 euros). Il y a peu d’acteurs qui permettent de le faire à l’échelle.

Financièrement, l’entreprise publie des résultats exceptionnels depuis la fin du COVID.

Dernière modification par nuitnoire (04/08/2023 12h56)


Parrain : IB, Shine et American Express (par MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/08/2023 16h04

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

bajb a écrit :

Depuis quelques années je me sers de Booking comme un "annuaire" puis vais systématiquement sur le site de l’hôtel pour réserver.
Je pense ne pas être le seul et à terme je pense que cela peut déséquilibrer leur modèle économique.

Je compare souvent aussi et à franchement parler, je fini toujours par réserver sur Booking (ou Hotels.com) car avec les remises/nuits gratuites ça fini toujours moins cher.

Une fois j’ai même atterrit dans le lobby d’un hôtel sans réservation, pour demander une chambre pour quelques jours. Le concierge a refusé de s’aligner sur Booking et j’ai fini par prendre ma chambre en ligne devant ses yeux avec le Wifi du lobby de l’hôtel…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/08/2023 13h26

Membre (2019)
Réputation :   27  

Même constat de mon côté : nomade depuis 2016, j’ai eu l’occasion de réserver des chambres d’hôtel un peu partout dans le monde. Il y a bien entendu des exceptions, mais il est très rare que la réservation en direct sur le site de l’hôtelier soit moins chère que sur Booking.

Et lorsqu’on arrive à l’improviste dans un établissement, il y a généralement deux cas de figure :
- Soit c’est un petit hôtel où l’on a directement le "patron" comme interlocuteur : on va souvent se débrouiller pour trouver un accord gagnant-gagnant.
- Soit c’est un établissement plus grand, le réceptionniste ne peut rien faire --> réservation sur Booking.

Petite bizarrerie : en Asie, les tarifs sur Agoda sont régulièrement plus intéressants que sur Booking, alors que les deux sites appartiennent au même groupe (et ont les mêmes annonces, les mêmes photos, les mêmes avis, …).

Hors ligne Hors ligne

 

#6 05/08/2023 14h07

Membre (2022)
Réputation :   20  

Je confirme pour Agoda. Mon expérience maintes fois répétées est que ce site a souvent des offres encore meilleures que Booking. Et aucun bug jusqu’à présent.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 05/08/2023 14h26

Membre (2018)
Réputation :   38  

En terme d’utilisation, pour mes réservations je fonctionne presque toujours avec booking.
Ce n’est pas faute de vouloir passer en direct mais je n’ai jamais eu de tarifs inférieurs en essayant directement la réservation auprès de l’hôteliers.

Ensuite je couple avec la cashback de the corner - 4%. Ce n’est pas énorme mais je vois que sur cette année cela me fait environ 300€ de remboursement.

La récurrence octroie des réductions supplémentaires avec le statut GENIIUS.

Au final j’ai le statut Genius 2 ( réductions de 15% dans pas mal d’Hotels + petits déjeuner et/ou surclassement gratuit )

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/08/2023 21h38

Membre (2014)
Réputation :   62  

Betcour, le 04/08/2023 a écrit :

bajb a écrit :

Depuis quelques années je me sers de Booking comme un "annuaire" puis vais systématiquement sur le site de l’hôtel pour réserver.
Je pense ne pas être le seul et à terme je pense que cela peut déséquilibrer leur modèle économique.

Je compare souvent aussi et à franchement parler, je fini toujours par réserver sur Booking (ou Hotels.com) car avec les remises/nuits gratuites ça fini toujours moins cher.

Une fois j’ai même atterrit dans le lobby d’un hôtel sans réservation, pour demander une chambre pour quelques jours. Le concierge a refusé de s’aligner sur Booking et j’ai fini par prendre ma chambre en ligne devant ses yeux avec le Wifi du lobby de l’hôtel…

Il faut savoir que Booking exigeait par le passé dans ses contrats  que l’hôtelier ne puisse offrir un prix inférieur à chez booking. Les autorités de la concurrence de certains pays ont déclaré cette clause illégale mais ça doit subsister dans la majorité des pays.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 03/11/2023 02h51

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

Sortie du T3 qui est excellent :

Booking Holdings a écrit :

• Gross travel bookings, which refers to the total dollar value, generally inclusive of taxes and fees, of all
travel services booked by our customers, net of cancellations, were $39.8 billion, an increase of 24% from
the prior-year quarter (approximately a 21% increase on a constant-currency basis).
• Room nights booked increased 15% from the prior-year quarter.
• Total revenues were $7.3 billion, an increase of 21% from the prior-year quarter (approximately an 18%
increase on a constant-currency basis).
• Net income was $2.5 billion, an increase of 51% from the prior-year quarter.
• Net income per diluted common share was $69.80, an increase of 66% from the prior-year quarter.
• Non-GAAP net income was $2.6 billion, an increase of 24% from the prior-year quarter.
• Non-GAAP net income per diluted common share was $72.32, an increase of 36% from the prior-year
quarter.
• Adjusted EBITDA was $3.3 billion, an increase of 24% from the prior-year quarter.

Une sacré croissance ! Sur 12 mois glissants on est à $143.61 d’EPS soit un PER de 20 seulement, ce qui me semble plutôt attractif quand à côté de ça Apple sort des ventes qui déclinent avec un PER de 30…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Betcour (03/11/2023 03h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 03/11/2023 09h00

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   444  

Très belle entreprise que je suis depuis cet été, je serais déjà rentré si le ticket d’entrée n’était pas si élevé.
Pour info :

The Business Times a écrit :

BOOKING Holdings a chuté après que la société a déclaré que la demande de voyages avait été réduite par la guerre Israël-Hamas, même si les prévisions de croissance et les résultats du troisième trimestre ont dépassé les attentes.

« À l’échelle mondiale, nous avons constaté un ralentissement à compter de la deuxième semaine d’octobre, en raison des annulations, de la baisse des nouvelles réservations après le début de la guerre au Moyen-Orient », a déclaré le directeur financier David Goulden lors d’un appel avec les investisseurs jeudi (2 novembre).

La société a une plus grande exposition en Europe et au Moyen-Orient que ses rivaux tels que Expedia Group. Selon les données compilées par Bloomberg, la grande majorité des revenus totaux de Booking – 89 % – proviennent de voyages non américains, avec environ 4 % de nuitées au Moyen-Orient, y compris en Turquie et en Égypte. Israël représentait à lui seul environ 1% avant la guerre, a déclaré Goulden.

Les actions ont chuté jusqu’à 7,5% dans les échanges après la mise sur le marché jeudi à New York avant de réduire les pertes de 4%. Ils avaient gagné 41% cette année jusqu’à jeudi.

Les analystes de Citi, dirigés par Ron Josey, ont déclaré que les actions pourraient avoir subi des pressions « sur des attentes plus élevées au cours du trimestre ».

Les perspectives jettent un voile sur un rapport sur les bénéfices par ailleurs optimiste. Les revenus du troisième trimestre ont totalisé 7,34 milliards de dollars américains, dépassant les estimations de 7,26 milliards de dollars américains. Les réservations brutes, les nuitées réservées, les jours de location de voiture et les billets d’avion vendus – tous des indicateurs clés pour le géant des voyages – ont également dépassé les estimations, que la société attribue aux voyages estivaux solides.

La baisse post-clotûre me semble être une belle occasion pour rentrer.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#11 23/02/2024 04h28

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

Booking Holdings annonce ses résultats annuels 2023 :

Booking Holdings a écrit :

• Gross travel bookings for the full year 2023 were $150.6 billion, an increase of 24% from the prior year.
• Room nights booked increased 17% from the prior year.
• Total revenues were $21.4 billion, an increase of 25% from the prior year.
• Net income was $4.3 billion, an increase of 40% from the prior year.
• Net income per diluted common share was $117.40, an increase of 54% from the prior year.
• Non-GAAP net income was $5.6 billion, an increase of 39% from the prior year.
• Non-GAAP net income per diluted common share was $152.22, an increase of 52% from the prior year.
• Adjusted EBITDA was $7.1 billion, an increase of 34% from the prior year

Le titre, après avoir atteint des plus hauts ces derniers jours, chute de 9% en after hours car sur le Q4, des charges exceptionnelles font chuter le résultat net :

Booking Holdings a écrit :

Net income was $222 million, a decrease of 82% from the prior-year quarter

During the fourth quarter and full year 2023, the Company accrued a loss of $276 million related to the Netherlands pension fund matter and a loss of $530 million related to a draft decision by the Spanish competition authority

Plus de détails sur ces deux problèmes dans cet article. L’amende des autorités de la concurrence espagnoles me parait franchement excessive au regard du niveau habituel de ce type de sanction, j’espère que ça sera corrigé en appel mais ça prendra des années à se régler.

Les résultats opérationnels ceci dit sont toujours excellents avec une belle croissance à deux chiffres sur un secteur porteur. A noter l’annonce d’un dividende (un très modeste $8,75 par trimestre)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Booking Holdings sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “booking : leader de la réservation hôtelière en ligne”

Pied de page des forums