PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#101 07/02/2022 01h28

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

Les USA ont effectivement une fiscalité assez pénalisante sur les dividendes (raison pour laquelle les entreprises américaines ont une grosse préférence pour les rachats d’action), donc je doute que cette opération soit taxable comme un dividende habituel aux USA, et partant de là en France.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

[+1]    #102 07/02/2022 07h23

Membre (2020)
Réputation :   21  

ENTP

L1vestisseur, le 06/02/2022 a écrit :

Pourtant, ce n’est pas ce que disent Investir et [url=Attention toutefois, elle prendra la forme d’une distribution de dividende exceptionnel, soit 19 actions pour 1 détenue.

Ils ne disent rien. Ils ont lu le mot dividende alors ils ont percuté taxe. Mais s’ils savaient ils auraient précisé. Donc oui incompétents au cas présent

Je me répète mais juridiquement une émission d’actions distribuée aux actionnaires c’est un dividende en nature. D’où l’emploi de ce mot.

Mais quelle est la valeur fiscale de ce dividende ? eh ben zéro.

La multiplication d’actions par division de la valeur nominale est fiscalement neutre chez nous comme aux US. La fiscalité c’est compliqué certes mais c’est quand même logique.

Dernière modification par dusgas (07/02/2022 07h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#103 27/04/2022 00h08

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1509  

ISTJ

Alphabet publie son T1

Alphabet, la maison mère de Google, a publié mardi un bénéfice net de 16,44 milliards de dollars pour le premier trimestre, soit 8% de moins qu’il y a un an, quand le géant de la publicité en ligne avait réalisé un trimestre exceptionnel.

A 68 milliards de dollars, son chiffre d’affaires a bondi de 23% sur un an, mais est lui aussi légèrement inférieur aux attentes du marché.

L’action du groupe californien perdait environ 4% lors des échanges électroniques après la fermeture de la Bourse de New York. (Ajout bibike : -10% sur mon compte IB en after hours…)

"En 2021, Google a dépassé nos prévisions aussi bien pour le moteur de recherche que pour la vidéo, les deux piliers de la publicité numérique", a rappelé Paul Verna, un analyste de eMarketer.

Au premier trimestre, notamment, le leader de la recherche en ligne avait triplé son bénéfice net, dopé par la sortie de pandémie et une comparaison favorable par rapport à 2020, quand l’émergence du Covid-19 avait fait chuter les dépenses de certains annonceurs, notamment dans le secteur des voyages.

La comparaison joue cette fois contre le groupe de Mountain View.

Alphabet a en outre recruté à tour de bras: il compte désormais près de 164.000 employés dans le monde, contre 140.000 il y a un an.

"Nous continuons à investir de façon prudente (…) dans la recherche et le développement et les talents pour soutenir la création de valeur sur le long terme pour tous nos actionnaires", a déclaré Ruth Porat, la directrice financière, citée dans le communiqué de résultats.

L’entreprise devrait "capitaliser cette année sur la reprise de la vente au détail et une amélioration du côté de la chaîne d’approvisionnement, deux moteurs du marché des recherches en ligne, dont Google détient 59% des parts dans le monde", a estimé Paul Verna.

Les publicités sur YouTube ont généré 6,9 milliards de dollars au premier trimestre (contre 6 milliards l’année dernière).

Le service de cloud (informatique à distance) a de son côté vu ses revenus bondir de 44% à 5,8 milliards de dollars.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#104 27/04/2022 08h54

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   421  

La publi a déçu, une première depuis 2019. Mais la société n’a également jamais été aussi peu chère depuis 3 ans (PER de 21 et EV/EBITDA de 12). Une société de croissance à deux chiffres avec de tels niveau de marge et dont les perspectives à long termes sont positives (marché de la pub en ligne et cloud) à un tel prix me parait une bonne affaire. On a perdu 25% depuis l’ATH.
Moi je reste confiant sur le long terme, même si c’est sur que cela ne fait pas plaisir de se prendre une rouste en ce moment.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #105 27/04/2022 09h44

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

La déception est absurde, la baisse du bénéfice est l’effet de plus/moins values (il y avait +4,8 Mds en Q1 2021 mais -1 Mds en Q1 2022). Le CA continue sa progression fulgurante et le bénéfice opérationnel passe de 16,4 Mds à 20 Mds (+22%). Le cloud perd toujours de l’argent mais ses ventes font +43% ! Les 70 Mds de rachat d’action c’est la cerise sur le gâteau.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#106 27/04/2022 19h03

Membre (2015)
Réputation :   11  

L’action est a un cours d’achat interessant pour moi et je compléterai bien ma ligne déja conséquente mais cette histoire de spit me freine.
Es ce quelqu’un a eu des retours d’infos fiable ?

L1vestisseur, le 06/02/2022 a écrit :

Ou alors il n’y a que des incompétents chez Investir et qui écrivent n’importe quoi…
J’ai envoyé un mail aux relations investisseurs d’Alphabet à ce sujet, j’attends leur réponse.

Quel est l’approche des actionnaires d’alphabet présent ici en vue de ce spit ?
- pas de raison d’etre taxé, c’est un split point, comme l’évoque Dusgas dans le post 91
- vous prévoyez un achat revente la veille et le lendemain
- vous êtes pret à payer la taxation sur ce "dividende" en action

Glindy

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#107 27/04/2022 21h40

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   421  

Bonjour Glindy,

Il y avait eu semble t-il quelques problèmes avec certains courtiers (Bink, Fortuneo, Axabanque et HSBC notamment) en 2014 lors du dernier split de Google où certains actionnaires se sont vu prélever un précompte à la source sur le montant du dividende distribué. Source.
Je ne connais pas le fin mot de l’histoire, et je n’ai eu aucun retour de mon mail au service investisseurs d’Alphabet.
Bref, plus de questions que de réponses.
Concernant Investir, leur article n’a fait qu’affoler les investisseurs pour pas grand chose, et manque de clarté.
Je ne compte garder les actions pendant le split, j’ai confiance en Degiro, ce sont des professionnels, et jusque là tous mes splits se sont bien passés.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#108 28/04/2022 04h52

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

Je compte vérifier avec ma banque quand la date approchera. Après m’être fait avoir avec l’OPA sur Cominar (15% de prélevé sur l’intégralité du paiement alors que j’aurais pu vendre le titre quasiment au même prix sur le marché !) je suis très tenté de faire un A/R pour éviter de me faire encore rincer.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#109 28/04/2022 07h45

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   421  

Ce serait dommage de payer des frais de courtage + frais de conversion inutilement. Vu la taille de ma ligne (4 actions), cela me ferait 71€ de frais avec Degiro pour vendre et racheter. Sans compter la variation du cours entre le moment de la vente et celui du rachat.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#110 28/04/2022 08h02

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

C’est vrais mais pour être franc, en général en jouant sur les fluctuation du cour on arrive à racheter dans la semaine un chouilla sous le prix de vente et récupérer ses frais (voire même un peu plus)

En ligne En ligne

 

Favoris 3    #111 28/04/2022 18h25

Membre (2013)
Réputation :   27  

J’ai fait un email au service relation investisseurs d’Alphabet et vous conseille de faire de même.

J’ai déjà été victime lors d’un split précédent concernant une société US d’une imposition du fisc français qui avait considéré les actions reçues comme un dividende.
J’avais à l’époque consulté un avocat fiscaliste qui m’avait dit que le problème était que la société US aurait dû remplir un formulaire auprès du fisc français. Si ce formulaire n’est pas rempli toute action reçue est considéré comme un dividende.
J’ avais contacté le service relations investisseur  de la société US  qui avait reconnu son erreur .

Hors ligne Hors ligne

 

#112 28/04/2022 19h57

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2808  

Certes, mais il ne faut pas oublier que, si c’est considéré comme du dividende, alors le prix d’achat des actions se retrouve maintenu, et quand on vend les actions on constate une moins-value (d’un montant augmenté de ce qui a été considéré comme du "dividende", par rapport à si ça ne l’avait pas été), qui diminue les plus-values.

Et comme dans la plupart des cas, l’imposition du dividende et de la plus-value est au même taux (depuis qu’il y à un PFU à 30%), l’impact au final n’est pas vraiment significatif. (Un inconvénient pourrait être qu’on peut souvent choisir quand on vend, et externalise une plus-value, alors que la date de versement d’un dividende est imposée, ce qui donne donc plus ou moins de flexibilité).

J’ajoute que, s’il y a un prélèvement à a source à l’étranger, c’est normalement compensé au niveau de l’imposition en France (sauf cas particulier, par ex si on est dans un PEA, ou si le taux pris en compte par le fisc français est moins favorable que ce qui a effectivement été prélevé).

A moins que j’ai loupé quelque chose….


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#113 28/04/2022 20h50

Membre (2020)
Réputation :   94  

L’inconvénient serait majeur, puisqu’il équivaudrait à une taxation à 30% de votre capital investi - ou a minima des « nouvelles actions » obtenues, donc sur un split 1:20 … 95% de votre capital !

Par ailleurs, dividendes et plus-values étant deux classes de revenus différents, ils ne « s’annulent » pas fiscalement.

Hors ligne Hors ligne

 

#114 29/04/2022 01h46

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2808  

Je ne suis pas tout à fait d’accord. Voyons avec des chiffres.

Supposons que
    1) j’ai 10 actions GOOGL, achetées ces derniers jours, pour 2400 USD, soit environ 23k€.
    2) le cours ne bouge pas (en €uros) dans les prochaines semaines  (sauf impact du split qui le divise par 20).
    3) je suis disposé à faire un vente/rachat de ma ligne GOOGL, si nécessaire (on néglige les frais associés).
    4) je réalise par ailleurs 50k€ de plus-values mobilières en 2022.

Alors, sauf erreur de ma part, si la distribution est considérée comme un dividende :
    - je me retrouve après le split avec 200 actions nouvelles, qui cotent environ 120 USD ou 115€.
    - le PRU de 10 actions est de 2300€, et le PRU des 190 autres est de 115€ (ce qu’elles valaient comme "dividende", de l’avis même du fisc quand il prélève ses 30%).
    - je suis imposé sur le "dividende" et dois donc payer  30% * 95% * 23k€ = 6 555€
    - lors de la vente/rachat des 200 actions, je constate une moins-value de 190 * 115€ = 21 850€
    - je peux déduire ces 21 850€ de mes autre plus-values mobilières (si je n’en ai pas, ça devient juste un report, plus aléatoire, car on n’est pas sur de pouvoir l’utiliser un jour), et j’économise donc en IR : 21850€ * 30% = 6 555€                 

Conclusion : avec ces hypothèses, je récupère bien l’imposition sur ce dividende, avec une diminution de mon imposition sur les plus-values, de même montant.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#115 29/04/2022 08h21

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1509  

ISTJ

Oui GBL, mais il y a un triple problème :

1) le temps et les intérêts composés. Avec la qualification "dividendes", vous payez tout de suite et vous perdez les intérêts composés sur de nombreuses années…
2) Alphabet est plutôt une action que l’on garde ad vitam, on ne la vend pas. Comme BRK ou d’autres GAFAM. On attend pas un retournement, un retour sur les multiples historiques ou autres stratégies, c’est du GARP B&H de mon point de vue (et je pense celui de pas mal d’actionnaires), donc si on ne la vend pas on ne récupère jamais la MV latente artificielle créée par le split, renforçant d’autant le coût du point 1)
3) si vous avez des revenus salariaux faibles ou dans la moyenne nationale, suivant votre position sur Google le split "dividende" peut vous faire passer une tranche et vous faire changer de QF (donc de tarifs à la cantine, à la périsco, aux séjours vacances enfants, sur le complément mode de garde etc etc etc

C’est pour les raisons 1) et 3) que je n’aime pas les dividendes, ce n’est pas un revenu, ce n’est que la liquéfaction d’une partie du capital investi dans l’entreprise, c’est taxable comme un revenu immédiat (et non différable comme une PV) et c’est pris en compte dans le QF.

Donc s’ils pouvaient faire ça correctement et traiter un split comme un split ce serait sympa.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (29/04/2022 08h22)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#116 29/04/2022 08h22

Membre (2020)
Réputation :   94  

Sauf que votre 4) est une hypothèse assez forte, ne pensez vous pas ?

Le calcul est tout autre si l’on ne remplit pas cette condition, ce qui risque fortement d’être le cas dans un portefeuille buy & hold !

Hors ligne Hors ligne

 

#117 29/04/2022 13h42

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2808  

Je prends note de vos arguments, qui me semblent se tenir.

Toutefois, je remarque que :
    - les intérêts composés n’ont pas un gros impact, quand les taux sont aussi  bas qu’actuellement;
    - un simple vendu/acheté permet d’extérioriser la moins-value (et c’est autorisé par le fisc en France, mais moins aux USA par exemple).
    - nier qu’il faudra un jour payer l’impôt sur sa plus-value (et ne pas considérer qu’une partie de la valeur de ses actions GOOGL appartient en fait déjà au fisc), sous prétexte qu’on ferait du B&H me semble ressembler à "faire l’autruche";
    - avoir parmi les objectifs de ses investissements le maintien de revenus déclarés permettant de payer le moins cher possible la cantine et le centre aéré des enfants, entre autres, me semble un peu paradoxal. Là aussi, la PV sur les actions devra bien un jour être matérialisée (et GOOGL n’est pas éligible au PEA)… Toutefois, vendre avant le split pour racheter après, et s’exposer via des options d’achat dans l’intervalle (si on pense une hausse du titre possible), pourrait être e une manière d’atteindre cet objectif (qui nécessite légitimement un peu d’efforts, plus que pour du B&H basique)… mais oblige à matérialiser la PV latente (qui impactera le QF) si on en a une sur cette ligne (et il faudra alors pouvoir matérialiser une MV latente sur d’autres lignes, pour atteindre l’objectif)


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #118 29/04/2022 21h50

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1509  

ISTJ

Bonsoir,

GoodbyLenine a écrit :

Toutefois, je remarque que :
    - les intérêts composés n’ont pas un gros impact, quand les taux sont aussi  bas qu’actuellement;

"Les intérêts composés à taux bas". Je parlais du ROI des marchés financiers sur lesquels nous sommes investis… 8% historique, 6% net, 10/12% ces 10 dernières années et encore un peu plus pour mon cas personnel. Prenez le rendement annualisé que vous voulez dans tous les cas c’est un coût énorme, surtout sur une action B&H que l’on n’a pas l’intention de vendre à court ou moyen terme. Buffett est si riche pour plein de raisons, mais l’une d’elle est la force des intérêts composés. En étant buy and hold à très long terme il n’est pas fiscalisé sur ses plus values latentes, et comme il a une longévité extraordinaire couplée à un ROI élevé, c’est exponentiel sur la valeur absolue de sa fortune.

GBL a écrit :

- un simple vendu/acheté permet d’extérioriser la moins-value (et c’est autorisé par le fisc en France, mais moins aux USA par exemple).

Le vendu acheté ne résous pas le problème puisque comme vous le savez, les moins values actées ne compensent pas les dividendes… Votre hypothèse d’avoir 50 barres de plus values taxables n’est pas valable pour tout le monde… en tout cas tant mieux si c’est votre cas, vous êtes efficace sur les marchés smile

GBL a écrit :

- nier qu’il faudra un jour payer l’impôt sur sa plus-value (et ne pas considérer qu’une partie de la valeur de ses actions GOOGL appartient en fait déjà au fisc), sous prétexte qu’on ferait du B&H me semble ressembler à "faire l’autruche";

Je ne nie rien, mais il y a une réelle différence entre payer l’impôt tout de suite et le différer cf premier exemple sur Buffett. Temps que la plus value est latente, elle produit des intérêts composés (exactement comme les réserves réinvesties d’une entreprise…), quand elle est fiscalisée et donc en partie versée au fisc c’est finit cette partie ne produit plus rien.
Faites la différence entre un ETF capitalisant ou distribuant à long terme pour vous en convaincre ? Et là on ne parle pas d’une distribution de 4% qui serait fiscalisée…. mais d’une "distribution" de 95% du capital si j’ai bien compris votre exemple ?

GBL a écrit :

- avoir parmi les objectifs de ses investissements le maintien de revenus déclarés permettant de payer le moins cher possible la cantine et le centre aéré des enfants, entre autres, me semble un peu paradoxal.

Vous déformez totalement mes écrits, ce n’est pas un objectif, mais un split mal traité, qui taxe du capital en le considérant à tort comme un revenu engendre ce genre de conséquences, c’est ce que je voulais souligner. Evidemment que je n’essaie pas de gagner moins pour optimiser mon QF……. je suis heureux de payer plus d’impôts sur mon enrichissement, mais un split n’enrichit pas. C’est toute la différence.
Oubliez la plus value latente et imaginez un instant que vous achetez le titre et qu’il reste stable jusqu’au jour du split, le split est effectué et vous êtes taxés sur la quasi intégralité du montant investi. Vous trouvez ça normal et sans conséquence d’être taxé sur votre capital considéré comme un revenu ?

GBL a écrit :

[Là aussi, la PV sur les actions devra bien un jour être matérialisée (et GOOGL n’est pas éligible au PEA)…

Non pas forcément… on peut mourir avec des plus values latentes… on peut garder ad vitam quand Google sera une pure valeur mature, distributrice de dividendes à défaut de trouver des investissements de croissance. On peut aussi réaliser des donations de titres à ses enfants, en purgeant au passage toutes plus values latentes, ou à des associations. Et quand bien même on cède les titres un jour, on peut le faire sur plusieurs années ou dans 20 ans et ça fait une énorme différence.

Grâce à la donation de titres, le donateur évite de payer l’impôt sur la plus-value. Seul le bénéficiaire de cette transmission de titres, s’il décide de les vendre, supportera à cette occasion l’impôt sur la plus-value, avec comme base la valeur de ces titres déclarée au moment de la donation. On dit que la donation, comme la succession, “purge toute plus-value latente”. En pratique, cela signifie que le donateur ne supporte aucun impôt sur la plus-value au moment de la donation, et que la valeur déclarée des titres à cette occasion représente le prix de revient du donataire bénéficiaire.

Quand à votre proposition sur les options, vous avez raison c’est trop compliqué pour moi.

Je n’insiste pas davantage pour ne pas lancer un long débat sur le sujet, je vous laisse le dernier mot si vous le voulez, j’ai l’impression que nous ne tomberons pas d’accord, mais c’est sans importance. smile

Bonne soirée.

Edit : orthographe

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (29/04/2022 22h03)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#119 05/05/2022 15h42

Membre (2017)
Réputation :   134  

Gaspode, le 28/02/2016 a écrit :

[…] il assume que la croissance courante de 12% peut continuer en perpétuité alors que le dit marché est saturé et la valeur du click et du view n’a fait que baisser vite depuis 5 ans. La généralisation des bloqueurs et la captation d’une partie des revenus par le rival Facebook (qui s’est adapté plus vite au virage vers les mobiles) n’est pas plus prise en compte. Au lieu de monter, la marge pourrait baisser et fortement.

De deux choses l’une :

- soit un ou plusieurs des Google bets réussit, et ils nous refont le coup du search engine. dans ce cas l’action n’est en fait pas chère, mais c’est un gros risque.
- soit ce n’est pas le cas et leur seul segment rentable ne  peut que baisser, rendant le financement des bets impossible. Dans ce cas l’action n’est pas surévaluée de 8% comme il l’écrit mais de bien plus.

Je pense qu’on est dans le 2nd cas.

Intéressant de relire les commentaires d’il y a 6 ans sur ce forum et ailleurs sur internet. Il y avait de nombreuses réactions de ce type mettant l’accent sur les futures difficultés de Alphabet à continuer sa croissance, surtout sur les revenus publicitaires.

En 6 ans (Q1 2016 vs Q1 2022),
1) Le chiffre d’affaire a été multiplié par 3,4
2) Le chiffre d’affaire provenant des pubs a été multiplié par 3,0
3) Les bénéfices opérationnels ont été multipliés par 3,8
4) La marge opérationnelle est passée de 26% à 30% (malgré le nombre de projets non profitables, comme Google Cloud)

On est bien loin d’un marché saturé et mis à mal par des bloqueurs de pubs.

Dur pour moi d’imaginer un monde sans Google (alors qu’il me parait très simple d’envisager un monde sans Apple, Tesla, Netflix, Facebook). J’aurais du apprendre de Mme Michu (c.f. newsletter IH): winner takes all, focalisation sur des valeurs exceptionnelles.

Au prix actuel, PER 22, Alphabet me parait encore être un investissement très attrayant.

Disclaimer: Alphabet est ma première position (en bourse)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #120 05/05/2022 16h23

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   180  

INTJ

Même quand vous lisez des commentaires de gérants respectés et respectables, vous avez souvent des appréciations ou des analyses différentes selon les individus. C’est toute la difficulté de l’investissement.

Pour alphabet, il ne faut pas sous-estimer la force de leur ADN (l’innovation permanente, la capacité à attirer des ingénieurs brillants), leur niveau énorme de cash : qui du rachat d’actions, qui d’une acquisition, qui de dépenses énormes en R&D, etc…

Mais même quand on a dit cela, est-ce le moment de renforcer sa position sur alphabet ? je l’ai fait récemment, mais en petite quantité.
Tout simplement car l’environnement actuel est très très "bear" !
La tendance est fortement baissière (sauf pour l’énergie et les commo). Donc c’est toujours compliquer d’aller contre une tendance aussi forte. Peut-être qu’alphabet peut encore baisser sérieusement (d’ailleurs -4% à la minute où j’écris).

Je pense surtout qu’actuellement "Cash is King".

Et ramasser un alphabet au prix actuel, si l’on a une vision long terme, c’est bien. Ramasser un alphabet encore plus bas, c’est encore mieux.

Mais par pitié, chers amis forumeurs, ne me crucifiez pas pour mes 2 dernières phrases avec des réponses du type : "Timer le marché, c’est mal, c’est statistiquement prouvé !". "Rester investi à 100 % c’est gagnant, toutes les études le montrent".

En tout cas, curieux de voir le comportement des index dans les prochains mois, si la digue GAFAM cède.

Sinon, Long, very long Alphabet. Time will tell.

Dernière modification par MaximusDM (05/05/2022 16h24)


"Without risk there can be no progress". George Low

Hors ligne Hors ligne

 

#121 05/05/2022 17h01

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

capital a écrit :

Dur pour moi d’imaginer un monde sans Google (alors qu’il me parait très simple d’envisager un monde sans Apple, Tesla, Netflix, Facebook).

C’est à mon avis la grande force de Google : ils sont au cœur d’Internet et du numérique. Ils sont sur chaque site Web à travers Adsense, Google Analytics, Google Fonts, Google Cloud, etc. Ils sont dans les téléphones avec Android, les voitures avec Google Automotive, les portables avec Chromebook, les télé avec Android TV, et si d’aventure vous n’utilisez rien de tout ça vous utilisez probablement Chrome, Google Search, Google Maps, GMail, Google Photo, Youtube, etc. Il est virtuellement impossible d’échapper à Google même quand on pense n’utiliser aucun de leurs produits.

Facebook est lourdement pénalisé par la stratégie d’Apple qui leur coupe l’herbe sous le pied en bloquant le tracking sur les appli Apple, mais Google a depuis longtemps pris soin d’être complètement inexpugnable. Internet ne fonctionnerait tout simplement pas sans eux.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

[+2]    #122 05/05/2022 17h03

Membre (2019)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Portefeuille
Réputation :   775  

Mais même quand on a dit cela, est-ce le moment de renforcer sa position sur alphabet ? je l’ai fait récemment, mais en petite quantité.
Tout simplement car l’environnement actuel est très très "bear" !
La tendance est fortement baissière (sauf pour l’énergie et les commo). Donc c’est toujours compliquer d’aller contre une tendance aussi forte. Peut-être qu’alphabet peut encore baisser sérieusement (d’ailleurs -4% à la minute où j’écris).

Je pense surtout qu’actuellement "Cash is King".

Et ramasser un alphabet au prix actuel, si l’on a une vision long terme, c’est bien. Ramasser un alphabet encore plus bas, c’est encore mieux.

Bonjour Maximus,

Je ne partage pas cet avis. Quand on regarde les valorisations des GAFAMs et de certaines tech, on est clairement sous les valorisations historiques (je ne parle même pas des périodes de pseudo bulle sur les 2-3-4 dernières années mais même au dela, lorsque les taux d’intérêt étaient à des niveaux plus classiques).

À partir de là, il est selon moi déjà très intéressant de renforcer ces actions dès maintenant. Certes ça peut encore baisser, mais ça peut aussi monter. C’est la loterie, personne ne le sait, et ce n’est clairement pas l’important.
Il est impossible de trouver le point bas dans une telle phase de marché. Mais à horizon LT, je pense clairement que les points d’entrées actuels sur la tech sont très intéressants (surtout sur les valeurs qualitatives déjà profitables).

Parfois à vouloir attendre pour gratter 5% (alors que l’opportunité est déjà là), cette gourmandise peut faire rater le train du rebond, et on se dira tous (c’était là qu’il fallait acheter), ce qui génère ensuite les regrets habituels.

Je pense à titre personnel que si ce n’est pas maintenant qu’on achète de la tech on n’en achètera jamais…

Hors ligne Hors ligne

 

#123 09/05/2022 22h22

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   180  

INTJ

MrDividend a écrit :

À partir de là, il est selon moi déjà très intéressant de renforcer ces actions dès maintenant. Certes ça peut encore baisser, mais ça peut aussi monter. C’est la loterie, personne ne le sait, et ce n’est clairement pas l’important.
Il est impossible de trouver le point bas dans une telle phase de marché. Mais à horizon LT, je pense clairement que les points d’entrées actuels sur la tech sont très intéressants (surtout sur les valeurs qualitatives déjà profitables).

MrDividend, bien sûr que l’on ne peut prévoir ce que fera la bourse demain ou après demain. Sauf que quand la tendance est aussi négative, je préfère ne rien faire sur les marchés. Inutile de poser de belles fenêtres avec des super matériaux de top qualité alors que l’ouragan est déjà la.
Je préfère lire des livres très enrichissants sur la bourse.

Jessee Livermore a écrit :

je pense que ce fut un grand pas en avant dans mon éducation speculative que de réaliser enfin que lorsque le vieux partridge s’obstinait à répéter "vous savez, c’est un marché haussier!" Il voulait dire concrètement que les gros coups ne se réalisent pas sur de petites fluctuations individuelles mais dans les grands mouvements, c’est à dire pas en scrutant la bande du telescripteur, mais en ayant une vision globale du marché et de sa tendance

Lu dans les mémoires d’un spéculateur.

Je ne suis pas d’un naturel pessimiste en bourse, je ne cherche pas non plus à suivre la moindre tendance du moment, je vois juste que la FED a à peine dégainé… il y a encore quelques semaines, l’inflation était provisoire. Maintenant le mot tabou "recession" est lache, et je ne parle pas de la crise énergétique qui ne fait que commencer. Mon  avis est que nous sommes loin du point de pessimisme maximum.

Bref. Alphabet est une magnifique valeur nous en convenons tous.
Le prix est  très intéressant.
C’est d’ailleurs ma 1ere ligne.

Je préfère simplement, dans le contexte actuelle, garder mes cartouches qui sont nombreuses.


"Without risk there can be no progress". George Low

Hors ligne Hors ligne

 

#124 10/05/2022 11h06

Membre (2016)
Réputation :   128  

Sauf que les marchés anticipent, tout ce qui se passe actuellement était déjà pricé et tout ce que vous décrivez est en train d’être pricé.

Quand vous vous direz ouf ça va mieux, il est temps d’investir, le marché aura repris 30% en ligne droite, et vous vous direz que c’est trop tard, que vous avez rater la hausse, et bla bla bla 

Comme toujours et pourtant les gens répètent les mêmes erreurs encore et encore.

Il est impossible de prévoir le point bas avec précision.

Les reporting de portefeuille pendant la période covid sont éloquents à ce sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

#125 30/06/2022 15h50

Membre (2012)
Réputation :   75  

Hello,
Sauf erreur le stock split aura lieu demain à la fermeture des marchés.
Je crois qu’on ne sait finalement toujours pas comment sera traité cette opération par nos courtiers.
Encore en cours de réflexion sur une vente aujourd’hui ou demain pour ma part.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes d’Alphabet sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “alphabet/google : leader mondial de la publicité en ligne”

Pied de page des forums