PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#101 29/08/2023 14h51

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Réputation :   56  

Hello,

Intéressant débat, mais qui s’éloigne tout de même du sujet.

Vu la qualité de certaines interventions, je pense que nous sommes plusieurs sur ce forum à travailler au sein de l’exploitant des centrales nucléaires française, ou au moins dans le secteur de l’énergie smile

Si je peux me permettre ma contribution, je fais partie des personnes pensant que notre demande en énergie ne vas pas diminuer, mais plutôt augmenter. C’est déjà le premier écueil, jusqu’à récemment, et encore maintenant, une autre partie pense que notre demande en énergie va diminuer. C’est pour moi un non sens, notre société ayant vraiment "explosée" vers le progrès lors de la découverte du pétrole, et de la quantité d’énergie pouvant être extraite à partir d’une goutte de cette huile. L’humanité pour moi ira toujours vers l’avant, et pour aller de l’avant il faut plus d’énergie. Maintenant il faut travailler à rendre cette énergie moins polluante.  Il faudra gérer cette augmentation par une hausse de l’usage de l’électricité, tout en diminuant l’usage des fossiles que ça soit en usage final (chauffage au gaz etc ) ou en combustible (CCG ou charbon).

Cette transformation de nos usages doit se faire de manière progressive, et il faudrait ne pas confondre vitesse et précipitation. Clairement, se tirer une balle dans le pied, en s’imposant des normes drastiques qui ne sont suivis par personne dans le monde ne me semble pas aller dans le sens du progrès, aussi bien d’un point de vue sociétale que d’un point de vue climatique.

Selon l’OCDE, en 2021, l’empreinte carbone en France par habitant est de 8.9 T. D’autres organismes ont d’autres valeurs, yc le 9.9 cité par kromoz0hm.  En ordre de grandeur, la France ne fait pas partie des plus grands pollueurs des pays dit développés. Si notre empreinte carbone est supérieure à la moyenne mondiale, cela provient avant tout de notre confort de vie. On peut se mettre pour objectif de revenir à la moyenne mondiale, mais cela irait de pair, sans innovation technologique majeure, avec il me semble un abaissement de notre niveau de vie. Quoiqu’en pense nos décideurs ou même certains experts, on ne peut pas "imposer" au peuple son mode de vie, ou alors il faut appeler un chat un chat : une dictature. Perso je n’ai pas peur des mots. Et je suis prêt à parier qu’en France, personne ne voudrait vivre comme au Bangladesh ou le Guatemala.

On peut aussi compter sur une situation géographique privilégiée et une population relativement restreinte (ex : Norvège) mais  le modèle ne me semble pas reproductible.

En conséquence, il faut fixer des objectifs atteignables et bénéficiant d’un consensus, et non pas d’un consensus "factice" entre soit disant sachant. Les objectifs fixés par l’UE ne seront pas tenus dans le consensus, ils seraient tenus uniquement au prix d’un affaiblissement majeur de notre mode de vie et du rayonnement de l’Europe dans le monde. C’est franchement fort dommage, et en plus, ça ne sauvera pas Gaïa. Loin de là car des pays n’ayant pas notre souci de l’environnement en profiteront pour nous prendre des parts de marché.

Si on zoome sur le marché de l’énergie, pour la quantité d’espace occupée, pour le retour sur investissements hors subvention, pour la facilité de pilotage, pour l’impact en terme de CO2, on ne fait pas mieux que le nucléaire à l’heure actuelle. Dans un monde parfait, la majorité des systèmes électriques pilotables devraient être du nucléaire. Dans la même veine que mon commentaire précédent, je n’ai aucun problème à dire qu’un expert ou dirigeant disant que d’une part le changement climatique est là, et qu’en même temps le nucléaire c’est mal est un charlatan (et j’ai tout un tas d’autres termes en tête que je n’écrirais pas ici). On ne peut pas à la fois dire qu’une personne est malade, qu’elle va mourir si on ne fait rien, et en même temps lui refuser le traitement le plus rapide, le moins cher et le plus efficace. Les décisions sont prises trop souvent sur la base d’un ressenti politique, et non pas sur le fait d’un consensus scientifique.

Dans notre monde, il faut aussi tenir compte que l’argent ne pousse pas sur les arbres. L’ère de l’argent gratuit semble se terminer pour le moment, je ne vois pas comment on va financer la transition énergétique vu qu’en plus, on est déjà endetté jusqu’au cou. Le rythme de déploiement des énergies renouvelables ne va pas s’accélérer sur le moyen terme. La question de la rentabilité est gentiment entrain de revenir sur la table. En 2020, la personne demandant le TRI d’un projet renouvelable était vu comme un égorgeur de chaton mignon, et on la toiser du regard sans lui répondre. En 2023 on lui répond en toussotant que malheureusement, le TRI est très faible, que les temps sont durs, et que le sujet va être travaillé avec l’ensemble des parties prenantes du projet (ie on va demander aux fournisseurs / développeurs de réduire leur marge, on va demander aux Etats plus de subvention, etc).

Par ailleurs, autant je suis très partisan du photovoltaïque en autoconsommation, autant j’ai toujours du mal à voir en quoi un parc éolien est moins polluant qu’une centrale nucléaire. Entre l’extraction des terres rares, la durée de vie très courte (par rapport à une centrale nucléaire), le bétonnage d’hectare de terres agricoles, conduisant à une délocalisation de la production alimentaire dont le transport va entrainer de la pollution, l’adaptation des systèmes énergétiques … j’ai du mal à voir les gains.

En synthèse, ma pensée est que la transition énergétique est nécessaire, qu’il faut qu’elle fasse l’objet d’un consensus au sein de la population, qu’il faut calibrer son déploiement de manière réaliste, et que ça ne sert à rien de se faire du mal si les autres ne suivent pas.

Dernière modification par Yumeria (29/08/2023 14h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#102 29/08/2023 16h07

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

@Yumeria: excellent résumé. Je suis bien d’accord avec vous. Sinon juste pour en revenir aux DPE, un excellent article de Batirama. Je cite «si on estime que les logements classés G représentent 6,5% du parc de 30 millions de logements, il y aurait 1.950.000 logements en classe G. Il faut leur ajouter les 500.000 logements, dont la consommation est supérieure à 450 kWh/m².an, que nous appellerons par la suite les "super-passoires", pour parvenir à un parc total de 2.450.000 logements qui seront interdits à la location à partir du 1er janvier 2025, s’ils ne sont pas rénovés d’ici là ou s’ils n’entrent pas dans l’un des deux cas de rénovation impossible. Puis au 1er janvier 2028, 5,7 millions de logements, soit environ 19% du parc de logement en France, seront interdits à la location ». Vous rendez-vous compte de l’impact sur le marché?

« Le 1er janvier 2025, c’est dans 16 mois. Il est peu probable qu’un nombre significatif de logements classés G ou pire sera rénové d’ici-là » note l’article.

Par ailleurs pourquoi le DPE s’applique uniquement aux biens loués c’est du populisme car l’impact énergétique est égal pour les résidences principales? On se moque donc du climat mais uniquement pour les résidences principales? Cela n’a pas de sens.
«  Si l’on ajoute les résidences secondaires et les logements vacants au parc des résidences principales, la France compte au total 37 millions de logements, avec environ 7,2 millions de passoires énergétiques (étiquettes F ou G), selon l’Onre ».

Dernière modification par al2020 (29/08/2023 16h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#103 29/08/2023 16h26

Membre (2019)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   111  

al2020 a écrit :

Pour parvenir à un parc total de 2.450.000 logements qui seront interdits à la location à partir du 1er janvier 2025, s’ils ne sont pas rénovés d’ici là ou s’ils n’entrent pas dans l’un des deux cas de rénovation impossible. Puis au 1er janvier 2028, 5,7 millions de logements, soit environ 19% du parc de logement en France, seront interdits à la location ». Vous rendez-vous compte de l’impact sur le marché?

Une question intéressante à se poser est celui du profil des locataires d’un bien en DPE G. Souvent des foyers qui n’ont pas le choix et ne trouvent pas autre chose. Ces foyers là n’auront pas d’autre choix que de rester dans leur logement.

J’ai déjà dit sur ce forum que j’étais favorable à des mesures fortes sur les DPE. Mais en effet, il va y avoir quelques dommages collatéraux regrettables. Et ce n’est pas au multi-propriétaire de biens en DPE F et G que je pense, lui il sait depuis longtemps qu’il doit rénover ou vendre les biens concernés et qui a laissé traîner par manque d’anticipation, et qui vient chouiner de l’interdiction de location à venir. S’il ne veut/peut pas rénover son bien, il n’a qu’à le vendre, c’est aussi simple que ça. A prix décoté, mais ça n’en vaut pas beaucoup plus, qui veut en 2023 d’une passoire thermique ? Ça s’appelle l’offre et la demande, même si l’état accélère un peu les choses. Il peut d’ailleurs décider de vendre son DPE G à son locataire précaire à un bon prix décoté, il fera ainsi une belle action. De plus ce locataire aura les aides maximales pour rénover le bien s’il le souhaite dans la mesure de ses moyens.


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#104 29/08/2023 16h28

Membre (2019)
Réputation :   16  

bed43fr, le 28/08/2023 a écrit :

certains panneaux sont actuellement vendus avec une garantie de 40 ans

Pour la garantie à 40 ans, vous faites probablement référence à ceci : SUNPOWER MAXEON PORTE LA GARANTIE DE SES PANNEAUX À 40 ANS

bed43fr, le 28/08/2023 a écrit :

on estime que la durée de vie des cellules est de 160 ans mais c’est très certainement sous estimé (comme c’était très sous estimé il y a 20 ans). Quelle autre source d’énergie peut se targuer d’une telle performance ? Les panneaux installés aujourd’hui auront leur coût en GES amorti en 2 ans, le reste c’est du bonus pour les générations futures, 160 ans d’électricité quasi gratuite et sans impact sur l’environnement.

Mais je ne trouve pas d’information concernant la durée de vie des cellules de 160 ans. Avez-vous des sources ?

bed43fr, le 28/08/2023 a écrit :

Des centrales photovoltaïques installées au début des années 90 fonctionnent encore très bien

Je pense qu’on peut en effet citer la centrale de Mont-Soleil. Cependant je n’en connais pas d’autre.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #105 29/08/2023 16h57

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

Plutarque a écrit :

S’il ne veut/peut pas rénover son bien, il n’a qu’à le vendre, c’est aussi simple que ça. A prix décoté, mais ça n’en vaut pas beaucoup plus, qui veut en 2023 d’une passoire thermique ? Ça s’appelle l’offre et la demande, même si l’état accélère un peu les choses. Il peut d’ailleurs décider de vendre son DPE G à son locataire précaire à un bon prix décoté, il fera ainsi une belle action. De plus ce locataire aura les aides maximales pour rénover le bien s’il le souhaite dans la mesure de ses moyens.

Si le locataire avait les moyens d’acheter, il ne resterait probablement pas à croupir dans sa "passoire thermique". Mis à part ce détail, votre raisonnement est correct : lettre par lettre et année après année, le DPE va forcer les petits propriétaires à vendre leurs biens pour des nèfles à de grands groupes immobiliers qui auront la possibilité de financer (ah, la magie d’une note BBB+ stable…) leur rénovation ou leur démolition (pour "ré-imaginer" un quartier, par exemple). Au bout d’un certain temps, par attrition, il n’y aura presque plus de petits bailleurs privés et la majorité des particuliers se retrouvera contrainte de louer son logement à une poignée d’acteur para-étatiques style Vonovia, qui appliqueront tous les mêmes filtres sur les dossiers. Inutile de dire que vous aurez intérêt d’être bien propre derrière les oreilles si vous voulez résider dans un "bassin d’emploi attractif" smile


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#106 29/08/2023 17h08

Membre (2019)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   111  

doubletrouble a écrit :

Si le locataire avait les moyens d’acheter, il ne resterait probablement pas à croupir dans sa "passoire thermique".

S’il est en situation de précarité mais qu’il peut l’acheter pour "des nèfles", c’est peut-être la seule chose qu’il pourra acheter !


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#107 29/08/2023 17h27

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

@Plutarque : Je vais accepter votre hypothèse de travail selon laquelle les banques vont massivement prêter de l’argent à des smicards avec un crédit revolving et un prêt voiture (une diesel qui n’a plus le droit de rouler nulle part, tongue ) sur le dos, cela dans le but explicite d’acquérir une "passoire thermique". Même dans ces conditions, le nouveau et fier propriétaire occupant de la passoire thermique ne restera peut-être pas propriétaire longtemps si des projets comme celui-ci sont votés :

Logement : un ?contrôle technique? bientôt obligatoire pour les propriétaires ? - Capital.fr

(ne vous inquiétez pas, pas tout de suite, c’est juste un ballon d’essai smile )

Je ne sais pas vous, mais on ressent une certaine tendance à vouloir éroder le Droit de propriété dans tous ces projets, non ?

Notez bien que je n’ai pas de cheval dans cette course, les monuments historiques sont exonérés de DPE.

Dernière modification par doubletrouble (29/08/2023 17h40)


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#108 29/08/2023 17h34

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

doubletrouble a écrit :

Au bout d’un certain temps, par attrition, il n’y aura presque plus de petits bailleurs privés et la majorité des particuliers se retrouvera contrainte de louer son logement à une poignée d’acteur para-étatiques style Vonovia, qui appliqueront tous les mêmes filtres sur les dossiers. Inutile de dire que vous aurez intérêt d’être bien propre derrière les oreilles si vous voulez résider dans un "bassin d’emploi attractif" smile

On dirait que c’est bien le but : une concentration du marché et des richesses dans les mains de quelques acteurs.

Le marché locatif deviendra oligopolistique avec sans doute à la clé de belles hausses de loyer. C’est cela le progrès! Comme pour l’énergie vive l’essence à 2 voire 3 euros c’est le progrès qu’on vous dit et l’électricité qui augmente de façon exponentielle c’est pour le bien de la planète! Pendant ce temps quelques riches sociétés profitent pleinement de cet appauvrissement massif. On a d’ailleurs mutualisé les pertes d’EDF suite à l’ARENH mais les profits de ses concurrents ont été eux bien privatisés…Les règles peuvent être changées facilement quand les grandes sociétés perdent c’est tellement simple. C’est comme pour le DPE il est valable 10 ans puis non sauf pour ceux entre 2017 et 2020 : changer les règles c’est tellement simple. Mais comment avoir confiance dans un gouvernement qui change les règles tous les 2 ans : non au nucléaire puis oui au nucléaire, vente des fleurons français puis thème sur l’indépendance nécessaire du pays…

Tous ces petits propriétaires immobiliers ont bien trop de pouvoir il vaut mieux gérer le bien de la planète entre quelques initiés, quelques sociétés multinationales, ces petits propriétaires ne comprennent rien. Les filiales d’assureurs et les sociétés immobilières se frottent les mains, pensez donc ces centaines de milliers de logements qualifiés de passoires thermiques en quelques années seulement c’est une sacrée aubaine…Regardez tout va bien avec ces experts de l’économie administrée : endettement massif, explosion de l’inflation, perte d’autosuffisance énergétique et alimentaire, bradage des industries nationales, déficit commercial jamais vu. Les indicateurs économiques sont en effet magnifiques.  Tout va bien madame la marquise…Grâce à ce magique DPE c’est l’immobilier désormais qui  va être en crise : ce n’est pas de la bonne gestion ça?

Pendant ce temps là aux Etats-Unis dans les différents états américains dans la campagne les passoires thermiques se vendent des millions avec leurs chaudières à gaz à fioul et leurs fenêtres mal isolées. Voyez cette passoire thermique chauffée au fioul à 1,696 million de dollars dans le Vermont. Il y a plein de passoires thermiques très chères aux Etats-Unis.
Les petits propriétaires là-bas le resteront encore pour un temps.

Les industriels allemands pensent à y émigrer grâce au succès des ENR et de l’Energiewende initié par les Verts (qui fait que l’électricité y est parmi les plus chères d’Europe et l’Allemagne l’un des plus gros pollueurs) et les jeunes français y pensent de plus en plus (y compris les plus âgés comme moi pourtant attachés à la France). Quel succès!

Faudrait qu’on exporte le DPE aux Etats-Unis, c’est une si bonne idée ce méli-mélo administratif…

A quand une commission d’exportation du DPE, un atout France du DPE? Exportons nos belles idées. Qu’attendons-nous? Chiche?

Dernière modification par al2020 (29/08/2023 18h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#109 29/08/2023 17h51

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Monétaire
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   292  

Plutarque a écrit :

doubletrouble a écrit :

Si le locataire avait les moyens d’acheter, il ne resterait probablement pas à croupir dans sa "passoire thermique".

S’il est en situation de précarité mais qu’il peut l’acheter pour "des nèfles", c’est peut-être la seule chose qu’il pourra acheter !

Attention à la notion d’habitat indigne.

Pouvant être adaptée, je dirais presque, à la tête du client, et à sa faculté à savoir se débrouiller avec la paperasse.

Enfin, ce n’est QUE mon ressenti.

Ne soyons pas trop angéliques quand même, isn’t ?

DT m’a devancé, excuses👀

Capital a écrit :

Un bailleur ne percevrait plus son loyer, alors qu’un propriétaire occupant deviendrait locataire de son propre logement. Le tout, sans avoir son mot à dire.

Dernière modification par Aigri (29/08/2023 17h59)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#110 29/08/2023 17h51

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Réputation :   85  

A propos de ces inquiétudes sur les centrales de chauffage au fioul/gaz/charbon, est ce vraiment très complexe ou cher de remplacer l’élément chauffant pour un equivalent électrique facon cumulus et de garder tout le reste du circuit ?

Je ne suis pas chauffagiste mais naivement cela ne me semble pas déraisonable ou cher comme solution.


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#111 29/08/2023 17h55

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

@al2020 : L’aspect financier de la chose est accessoire, le pouvoir de décider qui mérite un logement à tel endroit est beaucoup plus intéressant. Après tout, qui voudrait d’un ex-gilet jaune pour voisin ? ou d’une TERF ? Personne, nous sommes bien d’accord smile


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#112 29/08/2023 18h08

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

KingFlan a écrit :

A propos de ces inquiétudes sur les centrales de chauffage au fioul/gaz/charbon, est ce vraiment très complexe ou cher de remplacer l’élément chauffant pour un equivalent électrique facon cumulus et de garder tout le reste du circuit ?

Je ne suis pas chauffagiste mais naivement cela ne me semble pas déraisonable ou cher comme solution.

L’ajout des convecteurs n’est pas cher mais cela demande de refaire l’isolation de la maison car un électrique cela ne chauffe pas comme du gaz ou du fioul et le prix de l’électricité est bien plus cher surtout pour une maison individuelle. Si vous ne voulez pas voir partir vos locataires, il faudra refaire toute l’isolation. Et on en revient au point de départ : pourquoi inciter les ménages à migrer vers l’électrique aujourd’hui alors que l’on sait que le réseau électrique d’EDF est saturé? Quel est l’intérêt? En hiver pour les pics on utilise du gaz ou du charbon généralement…

Dernière modification par al2020 (29/08/2023 18h13)

Hors ligne Hors ligne

 

#113 29/08/2023 18h24

Membre (2019)
Réputation :   67  

ENTJ

KingFlan a écrit :

A propos de ces inquiétudes sur les centrales de chauffage au fioul/gaz/charbon, est ce vraiment très complexe ou cher de remplacer l’élément chauffant pour un equivalent électrique facon cumulus et de garder tout le reste du circuit ?

Je ne suis pas chauffagiste mais naivement cela ne me semble pas déraisonable ou cher comme solution.

Personnellement j’ai remplacé ma chaudière au fioul par une PAC facilement. Par contre les radiateurs existant étaient de la camelote, donc j’ai dû les remplacer eux aussi. Mais en effet on a pu réutiliser le réseau existant. J’ai pu utiliser que sur la fin d’hier, donc peu de recul pour le moment, m’ai ça m’a paru très efficace pour le moment, même sur une maison assez peu isolée. J’ai changé les huisseries depuis, on verra ce que donne la prochaine saison de chauffe.

Hors ligne Hors ligne

 

#114 29/08/2023 19h50

Membre (2019)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   111  

doubletrouble a écrit :

@Plutarque : Je vais accepter votre hypothèse de travail selon laquelle les banques vont massivement prêter de l’argent à des smicards avec un crédit revolving et un prêt voiture (une diesel qui n’a plus le droit de rouler nulle part, tongue ) sur le dos, cela dans le but explicite d’acquérir une "passoire thermique". Même dans ces conditions, le nouveau et fier propriétaire occupant de la passoire thermique ne restera peut-être pas propriétaire longtemps si des projets comme celui-ci sont votés :

Logement : un ?contrôle technique? bientôt obligatoire pour les propriétaires ? - Capital.fr

(ne vous inquiétez pas, pas tout de suite, c’est juste un ballon d’essai smile )

S’il est malin, il achète sa passoire thermique "pour des nèfles" à son propriétaire bien content de s’en débarrasser, en montant un dossier de crédit avec un projet de rénovation thermique pris en charge à 80% par la collectivité (en cumulant les diverses aides), ce qui satisfera grandement sa banque, et lui permettra par ailleurs de bénéficier d’un éco-PTZ.

Il achète ainsi à un pris très décoté un appartement, disons 30000€, avec 30000€ de travaux supplémentaires (qui ne lui reviennent qu’à 6000€), soit 36000€. Il revend ensuite cet appartement 100000€, et est exonéré de taxe sur les PV. Il rachète ensuite son crédit revolving et son prêt voiture.

Elle est pas belle la vie ?

Hélas, tout cela n’est qu’utopie, car, comme le disait un homme politique aujourd’hui disparu, des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %

Dernière modification par Plutarque (29/08/2023 19h55)


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#115 30/08/2023 11h22

Membre (2016)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   42  

Très intéressant, cet article de Batirama :  il n’y aurait plus que 2 situations où les exigences de DPE sont non opposables  :  1) risque technique pour le bâtiment 2) veto des services de l’urbanisme / ABF.

Or en copropriété, tous travaux impactant les parties communes comme les murs extérieurs, la toiture, les fenêtres etc - des travaux de renovation énergétique serieux entrent quasi inévitablement dans cette categorie (pose d’une PAC, ITE etc) - doivent obligatoirement être approuvés par l’assemblée des copropriétaires (avec des règles de majorité variables). On va donc inévitablement voir fleurir les situations où un copropriétaire bailleur menacé à brève échéance par l’interdiction de louer va demander à l’AG l’autorisation de réaliser ces travaux - voire solliciter le portefeuille des autres copropriétaires pour des travaux globaux qui concernent tous les copropriétaires, comme une ITE ou l’isolation des combles -, et où celle-ci lui sera refusée. Quiconque s’est déjà investi dans un syndic sait à quel point recueuillir la majorité des votes pour réaliser des travaux lourds est d’une rare complexité, tant les situations des copropriétaires peuvent être différentes (âge, moyens financiers, occupant / bailleur, concerné / pas concerné, susceptible d’avoir droit à des subventions publiques ou pas, sans compter les rancoeurs / mesquineries / querelles de voisinage etc). La pire des situations sera celle des immeubles anciens avec chauffage individuel au gaz et conduit de fumées collectif (type Alsace ou shunt) :  bon courage.

Exemple dans mon cas (appartement en étage intermédiaire, exposition plein sud, ni balcon ni terrasse, immeuble de style et en très bon état construit dans les années 1910, petite ville du sud-ouest en perte de vitesse avec marché du logement très détendu):  installation d’une PAC air-eau refusée par l’AG (impossibilité technique d’installer l’echangeur externe ailleurs que sur un mur de la copro, avec nuisances visuelles et surtout sonores inevitables pour certains voisins), et passage au chauffage tout electrique (par ailleurs 2 fois plus cher au kWh) nécessitant de refaire toute la colonne montante électrique de l’immeuble qui est ancienne et sous-dimensionnée (tous les appartements sont chauffés au gaz par chaudières individuelles), elle aussi non votée par l’AG… Donc seule possibilité :  installation d’une nouvelle chaudière à condensation dernier cri. Ironiquement, avec notre ancienne chaudière standard installée en 2000 (ni basse température ni condensation) équipée d’un programmateur horaire et en chauffant à 19deg en journée, notre consommation de gaz moyenne sur les 15 dernières années etait de moins de 100kWh / m2 (chauffage + ECS pour 4 personnes), avec un ecart-type 85-115 kWh… Pas vraiment une épave thermique. Pourtant, compte tenu de la difficulté de diagnostic inhérente aux constructions très anciennes et à la propension des diagnostiqueurs à utiliser dans ces situations les ’valeurs par défaut’ (= aucune isolation) depuis l’opposabilité du diagnostic, je n’ai aucun doute qu’il serait classé E voire F (n’ayant aucune intention de vendre, nous n’avons pas fait de DPE).

Il faut savoir que par ici, le prix au m2 d’un appartement ancien en bon état et refait tourne autour de… 1200€ le m2  : -) . Je vous laisse calculer la durée du retour sur investissement d’une réhabilitation énergétique sérieuse à 30k€ quand on a droit à peu de subventions publiques.

Autre effet collateral probable de la séverisation des DPE, qui n’a peut-être pas été bien anticipée :  la mobilité géographique professionnelle des salariés va drastiquement diminuer, que ce soit celle des propriétaires (difficulté de revente, perte de valeur, negative equity, voire transfert de propriété à un organisme public) comme celles des locataires (diminution de l’offre de logement bon marché à louer, syndrome du ’j’ai réussi à trouver un appart je le garde’…).

Dernière modification par Polaris (30/08/2023 11h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#116 30/08/2023 11h54

Membre (2014)
Top 50 Année 2023
Top 20 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   427  

Je ne peux pas vous laisser dire que les conséquences de la politique pour la planète n’ont pas été anticipées. C’est de la diffamation d’anti-européen de base et d’agent immobilier. La preuve de cette propagande des professionnels de l’immobilier ici:

C’est un été qui n’a ressemblé à aucun autre. Dans son agence immobilière Laforêt du 11e arrondissement de Paris, Samantha Néro ne « rentre » plus qu’un appartement à louer par semaine, dans le meilleur des cas. « Il y a beaucoup moins d’offres de location et de turn-over dans les logements que les années passées, témoigne-t-elle. Mais, en revanche, je reçois une dizaine de demandes par jour de personnes en recherche d’un appartement. » Pour chaque nouvelle annonce mise en ligne, elle obtient « une centaine d’appels et autant de mails dans les deux heures qui suivent ». « Je filtre, dit-elle, je n’organise jamais plus d’une dizaine de visites, pour ne pas donner de faux espoirs à plus de monde. »

A la tête de huit agences Laforêt dans l’Est parisien, Laurent Da Costa confirme la pénurie. « Pour la première fois depuis que j’ai ouvert, en 2007, on perd plus d’appartements en gestion qu’on en rentre, constate-t-il. Lorsqu’un locataire part, beaucoup de propriétaires mettent en vente leur appartement. » Ses clients « avaient déjà eu du mal à digérer l’encadrement des loyers », désormais, c’est la perspective du couperet du diagnostic de performance énergétique (DPE) qui les pousse à vendre.

Ces agents immobiliers ne reculent devant rien pour désinformer la population.

Crise du logement : un marché de la location durablement grippé

A noter, les belges y vont moins avec le dos de la cuillère pour spolier leurs propriétaires: rénovation obligatoire dans les 5 ans.

Obligation de rénovation à partir du 1er janvier 2023

Allez les pauvres, on arrête de s’acheter des audi, les amendes vont tomber. Vous avez voté, maintenant on passe à la caisse.

Pour la France, je ne suis pas certain qu’il y aura des assouplissements de réglementation. Je verrai plus une augmentation du taux de HLM au delà de 20% pour loger la population. Cela aurait le mérite d’assujettir une plus grosse partie de la population, dont on a vu avec les gilets jaunes que certains étaient un peu chamailleurs, voire fin juin un peu bagarreurs pour certains.

Dernière modification par Trahcoh (30/08/2023 12h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#117 30/08/2023 12h22

Membre (2017)
Réputation :   109  

Je ne vois pas bien où est la "diffamation" ou la propagande. Ma femme qui est agent immobilier constate ( en province ) le même phénomène : les mandats de gérance sont en baisse car les propriétaires vendent ou ne louent plus en attendant de vendre. A fin août, elle n’a absolument plus rien à louer (de correct) et pourtant nous ne sommes pas en zone tendue.

Hors ligne Hors ligne

 

#118 30/08/2023 12h36

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Réputation :   85  

d’ailleurs pour les plus motivés, il devrait y avoir la possibilité d’interposer une société dont les status accordent la jouissance du bien aux détenteurs de l’usufruit temporaire des parts - et de vendre l’usufruit pour une durée comparable à un bail avec éventuellement un credit vendeur pour étaler le paiement sur une base mensuelle.

=> pas de DPE pour les ’propriétaires’ occupant leur propre bien

Par contre pour faire comprendre un tel montage à un client ..


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#119 30/08/2023 13h35

Membre (2019)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   111  

Polaris a écrit :

Autre effet collateral probable de la séverisation des DPE, qui n’a peut-être pas été bien anticipée :  la mobilité géographique professionnelle des salariés va drastiquement diminuer, que ce soit celle des propriétaires (difficulté de revente, perte de valeur, negative equity, voire transfert de propriété à un organisme public) comme celles des locataires (diminution de l’offre de logement bon marché à louer, syndrome du ’j’ai réussi à trouver un appart je le garde’…).

Sans oublier le plus important à mon sens : la vente d’un bien sur lequel il y a un crédit à 1%, amène un nouveau crédit à 4% sur le nouveau bien acheté. Cela va très durement affecter la mobilité des propriétaires, et pour longtemps.

Dernière modification par Plutarque (30/08/2023 13h35)


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#120 30/08/2023 13h55

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

Polaris a écrit :

On va donc inévitablement voir fleurir les situations où un copropriétaire bailleur menacé à brève échéance par l’interdiction de louer va demander à l’AG l’autorisation de réaliser ces travaux - voire solliciter le portefeuille des autres copropriétaires pour des travaux globaux qui concernent tous les copropriétaires, comme une ITE ou l’isolation des combles -, et où celle-ci lui sera refusée. Quiconque s’est déjà investi dans un syndic sait à quel point recueuillir la majorité des votes pour réaliser des travaux lourds est d’une rare complexité, tant les situations des copropriétaires peuvent être différentes (âge, moyens financiers, occupant / bailleur, concerné / pas concerné, susceptible d’avoir droit à des subventions publiques ou pas, sans compter les rancoeurs / mesquineries / querelles de voisinage etc). La pire des situations sera celle des immeubles anciens avec chauffage individuel au gaz et conduit de fumées collectif (type Alsace ou shunt) :  bon courage.

C’est exactement le cas d’un de mes appartements avec chaudière individuelle gaz et conduit de fumée collectif. En plus situé au dernier étage. J’ai réussi à le faire passer E mais après soit j’installe de l’électrique mais dans ce cas il faut que j’isole et cela représente un investissement énorme au regard de son coût 65000 euros. Mon locataire m’a d’ailleurs dit si vous aviez été à l’électrique je ne l’aurais pas pris. Les factures ne sont effectivement pas les même en électrique sauf à avoir un logement très bien isolé.

Donc le plus simple c’est d’anticiper et de vendre pour en racheter un autre C minimum pour être tranquille. Il sortira donc du parc locatif pour être surement racheté en tant que résidence principale les travaux à faire étant très conséquent si l’on veut le louer et représentant peu ou prou 20% de sa valeur. L’isolation par le toît étant au dernier étage demande de plus l’accord du syndic refusé régulièrement comme la pose d’un conduit externe pour chaudière gaz à condensation ou pompe à chaleur. Ce DPE est donc un outil qui va faire sortir du parc locatifs des milliers de logements. L’alternative sera un rachat de ces appartements F/G/E par de grosses sociétés qui augmenteront ensuite considérablement le loyer. En attendant cela va créer une crise très forte de l’immobilier: baisse des prix, appauvrissement des propriétaires, hausse des loyers. Le pouvoir d’achat n’est pas prêt de s’améliorer avec des dirigeants comme nous avons (la remarque est aussi valable globalement pour les dirigeants de l’UE)…

toufou a écrit :

Je ne vois pas bien où est la "diffamation" ou la propagande. Ma femme qui est agent immobilier constate ( en province ) le même phénomène : les mandats de gérance sont en baisse car les propriétaires vendent ou ne louent plus en attendant de vendre. A fin août, elle n’a absolument plus rien à louer (de correct) et pourtant nous ne sommes pas en zone tendue.

Je vais moi même mettre en vente le logement loué dont je parle situé dans le 45 ajoutant un autre appartement à vos statistiques. Il est pourtant E (explications ci-dessus). Et je réfléchis même à investir dans l’immobilier hors UE, car je pense que l’économie de toute la zone va connaitre une stagnation sans fin du fait de ces lois hors sol. J’ai d’ailleurs commencé à investir hors UE en basculant sur des actions US et internationales. Voilà le beau résultat de la politique actuelle.

Dernière modification par al2020 (30/08/2023 14h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #121 02/09/2023 22h09

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

Pour ceux que cela intéresse à propos de la transition allemande basée sur les ENR (et accessoirement des investissements dans les ENR voulus par le gouvernement actuel) l’ancien ministre de l’économie allemand assure que l’Allemagne va devoir construire de nouvelles centrales à gaz d’ici 2030 :tout cela est très très logique. La vidéo d’une grande chaine Allemande, la DW, explique très bien pour les néophytes les problèmes des ENR sur le réseau électrique liés aux surcharges ou à des charges trop faibles :https://twitter.com/FabienBougle/status … 82999?s=20/ 30000 éoliennes=> 4% de l’énergie de l’Allemagne, photovoltaïque 1,5% malgré des dizaines de milliards d’euros d’investissements! A partager auprès de vos connaissances sans modération. Le fait que ce soit sur la DW montre que les mentalités sont en train de changer en Allemagne.

A lire par ailleurs : témoignage d’une retraité obligée de vendre suite aux travaux de rénovation énergétique votés par les copropriétaires : 29000 euros. « Les banques ne font plus de crédits à mon âge  » : tout est dit.

La baisse du marché s’emballe même à Paris:https://www.lesechos.fr/patrimoine/immo … er-1975094

Dernière modification par al2020 (05/09/2023 12h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#122 26/09/2023 22h21

Membre (2019)
Réputation :   47  

Interdiction de louer des passoires thermiques: Bruno Le Maire "très favorable" à un report.
Premières infos sur la loi de finance qui sort demain..

article BFM

Les taux ont bon dos.. c’est plus que prévisible..

Et coût de rabot pour les locations Airbnb : locations meublées saisonnières: le gouvernement va faire passer à 50% l’abattement fiscal.
article bfm

Dernière modification par boumboum26 (26/09/2023 22h33)


"La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent". Rita Mae Brown.

Hors ligne Hors ligne

 

#123 27/09/2023 09h14

Membre (2017)
Réputation :   14  

Bruno a écrit :

Se disant contre une "écologie punitive", il veut être "pragmatique et regarder si on peut décaler les calendriers" en particulier "pour les copropriétés".

Ceux qui ne sont pas en copropriété n’ont pourtant pas accès à des financements avec des taux différents….

Dernière modification par eureka38 (27/09/2023 09h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#124 27/09/2023 10h55

Membre (2015)
Réputation :   64  

Bonjour à tous et à toutes,

J’ai un contact qui a mis en vente son bien classé G au DPE. Sur les conseils oraux de l’agent immo en charge de la vente, il a enlevé les radiateurs et fait revenir le diagnostiqueur afin que celui-ci lui fasse un nouveau DPE classé vierge suite à l’absence des radiateurs. Puis il a remis en place les radiateurs pour les visites.

Ce serait à priori légal, on peut vendre un bien avec un DPE vierge et toujours selon l’agent immo cela évite de baisser trop le prix face aux acquéreurs qui du coup, sans le savoir, achètent un bien classé G.

Vraie astuce ? Quelqu’un a déjà eu le cas ?


Le piment c'est comme l'autoroute, on paye à la sortie XD

Hors ligne Hors ligne

 

#125 27/09/2023 11h01

Membre (2012)
Réputation :   124  

Cela ne correspond-il pas à une modification des lieux et modes de chauffage au regard de la qualité du bien vendu ? Personnellement, j’appellerai cela une fraude au DPE…


Portefeuille : >12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums