PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 07/03/2022 11h22

Membre (2017)
Réputation :   0  

Bonjour,

je vous sollicite pour avoir vos conseils.

Je suis en cours d’acquisition de 2 appartements classé E en rez de chaussé.
Ils font chacun environ 80m2

J’ai prévu de les renover. Isolation des plafonds + murs donnant sur l’exterieurs.
Ils sont déja équipés en double vitrage.

Actuellement, les deux appartements fonctionne avec des chaudieres qui ont plus de 10 ans il me semble donc cela m’etonnerai que ce soit des chaudiere a condensation.

J’avoue que quitte a rénover, si je peux optimiser la source d’energie, et les futurs factures, autant le faire.

Je ne vois que 3 options :
- Conserver le gaz et les radiateurs tel qu’actuellement
- Conserver le gaz mais passer a une chaudiere a condensation moderne et radiateur basse temperature
- Passer en tout electrique avec des radiateurs a chaleur douce (inertie fluide)
- Pompe à chaleur ?

Au vue des prix des energies qui vont continuer de grimper dans les années a venir, n’est ce pas interessant de ne plus etre dependant du gaz ?

L’installation d’une pompe à chaleur air/eau ne serait ce pas le meilleur investissement long terme pour etre tranquille ? (surtout que je peux profiter des aides de l’etat au plafond le plus interessant)

D’avance merci pour vos réponses smile

Mots-clés : appartement, energie, immobilier, rénovation

Hors ligne Hors ligne

 

#2 07/03/2022 12h38

Membre (2011)
Réputation :   1  

Bonjour,

il est difficile de répondre à une telle question avec le peu de détails que vous partagez.

il est sûr que le gaz a un avenir sombre : pour une raison écologique tout d’abord (émetteur de CO2)  et dans une moindre mesure au niveau géostratégique ( peu de producteurs sont vraiment stables).

La pompe à chaleur est une option si vous avez la possibilité de l’installer et que vos appartements se situent en zone tempérée ( le rendement ou COP chute fortement quand la température extérieure est basse ).Un plancher chauffant nécessite une eau à 35° par contre un radiateur à 60°.

Si vous êtes dans une grande ville, et que l’isolation est bonne un chauffage électrique est une solution : on peut supposer qu’à un horizon moyen terme le prix de l’électricité devrait moins augmenter que le Gaz.

@+

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/03/2022 13h31

Membre (2015)
Réputation :   6  

Mon humble avis de simple habitante d’un petit appartement de 37 m2 tout électrique en rez-de-chaussée classé D (de mémoire), région parisienne, double-vitrage et équipé de radiateurs électriques : un gouffre financier malgré des températures plus que raisonnables, voire froides quand dehors il gèle.
Plus jamais l’électricité comme chauffage, même en changeant les vitrages et radiateurs chers/"modernes", rien n’y a fait.
Je suppose qu’avec les hausses conjointes des énergies, la gaz devrait quand même rester moins cher.

En plus je compare avec un autre petit appartement parisien 24 m2 rez-de-chaussée/2 fenêtres sur 3 en simple vitrage/chauffage central au gaz : non seulement il y fait bien chaud mais le poste chauffage dans mes charges est très très léger.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 07/03/2022 14h34

Membre (2017)
Réputation :   0  

timiron a écrit :

Bonjour,

il est difficile de répondre à une telle question avec le peu de détails que vous partagez.

il est sûr que le gaz a un avenir sombre : pour une raison écologique tout d’abord (émetteur de CO2)  et dans une moindre mesure au niveau géostratégique ( peu de producteurs sont vraiment stables).

La pompe à chaleur est une option si vous avez la possibilité de l’installer et que vos appartements se situent en zone tempérée ( le rendement ou COP chute fortement quand la température extérieure est basse ).Un plancher chauffant nécessite une eau à 35° par contre un radiateur à 60°.

Si vous êtes dans une grande ville, et que l’isolation est bonne un chauffage électrique est une solution : on peut supposer qu’à un horizon moyen terme le prix de l’électricité devrait moins augmenter que le Gaz.

@+

N’hesitez pas à m’indiquez les details qu’il vous manque !
Oui c’est pour cela que j’hesite vraiment a garder le gaz.
Je suis de Metz, la temperature min en hiver est de -1 degres
Je n’ai pas la possibilité de mettre un planché chauffant dans un des appartements.
Sinon, reste l’electrique en effet.

Marie75 a écrit :

Mon humble avis de simple habitante d’un petit appartement de 37 m2 tout électrique en rez-de-chaussée classé D (de mémoire), région parisienne, double-vitrage et équipé de radiateurs électriques : un gouffre financier malgré des températures plus que raisonnables, voire froides quand dehors il gèle.
Plus jamais l’électricité comme chauffage, même en changeant les vitrages et radiateurs chers/"modernes", rien n’y a fait.
Je suppose qu’avec les hausses conjointes des énergies, la gaz devrait quand même rester moins cher.

En plus je compare avec un autre petit appartement parisien 24 m2 rez-de-chaussée/2 fenêtres sur 3 en simple vitrage/chauffage central au gaz : non seulement il y fait bien chaud mais le poste chauffage dans mes charges est très très léger.

Comme vous le dites, vous etes classé D, ce qui laisse penser qu’il n’y a aucune isolation.
Et forcement dans ce cas peut importe la source d’energie, difficile de se chauffer par grand froid, meme si double vitrage, la plus grosse deperdition se fait par les murs et le toit.

Dans mon cas, l’isolation va etre refaite donc je n’aurai pas ce soucis smile

Hors ligne Hors ligne

 

#5 07/03/2022 14h53

Membre (2017)
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   45  

INTP

Marie75 a écrit :

Mon humble avis de simple habitante d’un petit appartement de 37 m2 tout électrique en rez-de-chaussée classé D (de mémoire), région parisienne, double-vitrage et équipé de radiateurs électriques : un gouffre financier malgré des températures plus que raisonnables, voire froides quand dehors il gèle.

Je suis de l’avis de hkow, c’est l’isolation qui pose un soucis, plus que la source d’énergie.
L’environnement de l’appartement joue aussi beaucoup : j’ai vécu 3 ans à Grenoble dans un studio qui avait 2 fenêtres simple vitrage orientées Nord-Est, donc grosses déperditions thermiques et très peu d’apport : j’ai allumé le radiateur une dizaine d’heures au total, probablement chauffé par mes voisins.

A l’inverse, j’ai vécu un an dans le sud de la France dans un appartement mal isolé mais sans voisin : 9°C au réveil si on ne mettait pas de chauffage dans la chambre.

Donc la comparaison avec l’autre appartement parisien n’est pas pertinente : ce n’est très probablement pas la différence de source d’énergie qui fait une telle différence de confort ici.

A la fin, un kWh est un kWh, qu’il provienne du gaz ou de l’électricité, changer de source d’énergie ne changera pas la quantité d’énergie nécessaire pour atteindre le même confort. Et pour comparer deux appartements, il convient de comparer la quantité de kWh consommés.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 07/03/2022 15h03

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

D ne signifie pas aucune isolation, loin de là même.

Le confort perçu va dépendre du type de l’emplacement de l’appartement, de la qualité de mise en oeuvre de l’isolation, des radiateurs (type, adaptés ou pas, de l’étalonnage de la régulation, de l’emplacement), des modulations horaires, du mode de vie des occupants, des occupants eux mêmes.

Quant au coût : sans distinction des consos liées au chauffage et au reste, on se fait souvent de fausses idées.
J’ai eu moi même une grosse prise de conscience en passant d’une maison de 90 m² "tout électrique" à une grande maison à chauffage central… La facture d’électricité n’avait pas tant baissé que ça.

De façon générale, dans les petits logements et en locatif : le chauffage avec des radiateurs électriques modernes  + chauffe eau électrique (mieux chauffe eau instantané avec petite accumulation de 60 à 80 litres) est la solution car facile à gérer, moins risqué et moins coûteux y compris pour le bailleurs.
Chauffage central gaz : surcoût de l’abonnement compteur, entretien rarement bien fait, coût des réparations et coût d’amortissement largement plus élevés qu’avec l’électrique, bien moindre autonomie en cas de panne (il faut quelques minutes pour remplacer un radiateur électrique sans obligation de dépendre d’un pro).+ galère avec les locataires.

Enfin, attention aux théorisations excessives sur ce qui est bien ou pas comme source d’énergie : j’ai 55 ans, les revirements et grandes théories j’en ai vu passer un paquet…

J’oubliais : un point d’attention avec les rez de chaussée : on isole partout, mais le froid vient souvent d’en dessous. Isoler le sol ou le vide sanitaire/sous sol si c’est possible aura une incidence importante.

Dernière modification par Range19 (07/03/2022 15h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 08/03/2022 10h34

Membre (2015)
Réputation :   10  

hkow, le 07/03/2022 a écrit :

Bonjour,

je vous sollicite pour avoir vos conseils.

Je suis en cours d’acquisition de 2 appartements classé E en rez de chaussé.
Ils font chacun environ 80m2

J’ai prévu de les renover. Isolation des plafonds + murs donnant sur l’exterieurs.
Ils sont déja équipés en double vitrage.

Actuellement, les deux appartements fonctionne avec des chaudieres qui ont plus de 10 ans il me semble donc cela m’etonnerai que ce soit des chaudiere a condensation.

J’avoue que quitte a rénover, si je peux optimiser la source d’energie, et les futurs factures, autant le faire.

Je ne vois que 3 options :
- Conserver le gaz et les radiateurs tel qu’actuellement
- Conserver le gaz mais passer a une chaudiere a condensation moderne et radiateur basse temperature
- Passer en tout electrique avec des radiateurs a chaleur douce (inertie fluide)
- Pompe à chaleur ?

Au vue des prix des energies qui vont continuer de grimper dans les années a venir, n’est ce pas interessant de ne plus etre dependant du gaz ?

L’installation d’une pompe à chaleur air/eau ne serait ce pas le meilleur investissement long terme pour etre tranquille ? (surtout que je peux profiter des aides de l’etat au plafond le plus interessant)

D’avance merci pour vos réponses smile

Bonjour, j’ai opté pour la solution pompe à chaleur air/air monobloc. Posé c’est environ 2000€. Et si vous êtes en G ou F,vous basculez en D voire C.
Il y a des modèles chez Leroy ou autres pour 1500/1700€. Et ça peut se poser sans aucune formation 😉

Hors ligne Hors ligne

 

#8 09/03/2022 11h25

Membre (2017)
Réputation :   0  

rentier69, le 08/03/2022 a écrit :

Bonjour, j’ai opté pour la solution pompe à chaleur air/air monobloc. Posé c’est environ 2000€. Et si vous êtes en G ou F,vous basculez en D voire C.
Il y a des modèles chez Leroy ou autres pour 1500/1700€. Et ça peut se poser sans aucune formation 😉

Bonjour, pensez vous que cela est adapté dans mon cas ?
Confort de chauffe identique au radiateur ?
Est ce utilisable chez nous avec des temperatures moyenne en hiver au alentour de 0 degres ?
Une air/eau nest pas plus adapté vue que je dispose deja d’un reseau de chauffage par eau ?

Range19, le 07/03/2022 a écrit :

J’oubliais : un point d’attention avec les rez de chaussée : on isole partout, mais le froid vient souvent d’en dessous. Isoler le sol ou le vide sanitaire/sous sol si c’est possible aura une incidence importante.

Je compte laisser mon parquet massif donc il faut certainement que je vois avec le copro pour isoler le sol par les acces commun des caves, cela me parrait difficilement faisable non ?

Dernière modification par hkow (09/03/2022 11h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 11/03/2022 12h18

Membre (2015)
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   83  

La contribution de rentier69 est extrêmement intéressante (merci à lui pour le tuyau qu’il donne) et il sera sans doute mieux placé que moi pour vous répondre car il a déjà mis en œuvre des PAC dans ses logements.

Néanmoins, j’ai fait quelques recherches tant cette solution paraît prometteuse (du moins sur le papier) : dans votre cas, la PAC devrait probablement être complétée par une solution de chauffage d’appoint car la chaleur qu’elle procure est insuffisante par temps très froid.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 11/03/2022 13h45

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Si copropriété, il faudra certainement l’accord de la copro pour fixation du groupe extérieur.
ça commence à râler dans des immeubles où certains chantiers de ce type ont été acceptés. En été, ceux qui dorment les vitres ouvertes se plaignent du bruit.
Je persiste : la solution pour un bailleur tient dans ce qui est simple (voire très simple… faut voir la tête de certains devant une programmation de chauffage quand ça ne se limite pas à une température) et du matériel peu sujet à panne et avec le moins de contrainte d’entretien possible.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 11/03/2022 14h00

Membre (2017)
Réputation :   34  

INTJ

J’ai récemment rénové la pièce de vie de ma maison qui est un rez de chaussée sur terre plein avec double mitoyenneté.  Deux choses que je ne regrette pas :
_avoir isolé la dalle avec 10cms de polystyrène extrudé : pas de sensation de froid pied nu sur le carrelage.
_avoir mis un poêle a bois : on pensait s’en servir comme appoint pour compléter l’électrique, mais finalement c’est lui le chauffage principal et les radiateurs sont très rarement allumés. Si vous en avez la possibilité technique, je vous recommande vivement ce mode de chauffage. Le bois est une ressource abondande et presque gratuite ( il y a toujours quelqu’un qui a un arbre à couper, des vieux piquets de vignes à se débarrasser…)

Maintenant, pour de la location, ce n’est peut être pas la même logique, et comme déjà dit plus haut, votre intérêt est de faire simple, c’est à dire électrique. L’électricité étant une énergie secondaire à l’inverse du gaz, il n’y a pas de pénurie à l’horizon.

Pour ce qui est du gaz, à mon sens c’est fini. Le chauffage au gaz va finir comme le chauffage au fioul avec 10 ans de retard : interdit.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 11/03/2022 14h57

Membre (2015)
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   83  

Range19 a écrit :

Si copropriété, il faudra certainement l’accord de la copro pour fixation du groupe extérieur.

Précisément : c’est en cela que la solution mise en oeuvre par rentier69 est intéressante car il évoque une PAC monobloc qui, si j’ai bien tout compris, ne nécessite pas l’installation d’un groupe extérieur.

Bon, une autorisation reste probablement nécessaire car j’ai lu que l’engin doit pouvoir capter de l’air extérieur et qu’il faut, pour cela, procéder à un carottage dans les murs… Mais ça reste sans doute plus facile à vendre auprès des autres copropriétaires que l’installation d’un caisson bruyant en façade.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/03/2022 19h20

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   149  

Une PAC demande de l’air frais, beaucoup d’air et le compresseur fait du bruit c’est inévitable. Même si depuis quelques années les constructeurs font des efforts.

Dans les monobloc, clientèle visé les copros le compresseur est plus petit, il lui faut quand même de l’air frais, d’où le carottage de 100 a faire derrière.
Petit compresseur = petit poumon = petit souffle

Ca peut être suffisant, le bloc se trouvant dedans ca prend aussi de la place.

Cdt

Hors ligne Hors ligne

 

#14 12/03/2022 15h54

Membre (2015)
Réputation :   6  

Iomipom, le 07/03/2022 a écrit :

Je suis de l’avis de hkow, c’est l’isolation qui pose un soucis, plus que la source d’énergie.
L’environnement de l’appartement joue aussi beaucoup : j’ai vécu 3 ans à Grenoble dans un studio qui avait 2 fenêtres simple vitrage orientées Nord-Est, donc grosses déperditions thermiques et très peu d’apport : j’ai allumé le radiateur une dizaine d’heures au total, probablement chauffé par mes voisins.

Donc la comparaison avec l’autre appartement parisien n’est pas pertinente : ce n’est très probablement pas la différence de source d’énergie qui fait une telle différence de confort ici.

J’ai dû mal m’exprimer, ce n’est pas la différence de confort que je pointais mais bien la différence de coût énorme entre gaz et électricité.
Autrement dit : l’appartement A (avec double-vitrage) me coûte très approximativement trois fois plus cher en chauffage électrique que l’appartement B en chauffage central gaz (en partie simple-vitrage).

Je soulignais juste qu’en plus en hiver, dans le A souvent 18°C voire moins quand il gèle, contre le B température moyenne de 21°C et plus.

Les deux étant au rez-de-chaussée, j’ai bien constaté que le A mériterait une isolation au sol comme quelqu’un l’a dit très justement.

Pour changer le mode de chauffage, je note pour le PAC monobloc mais je n’oserais pas, le moindre bruit serait catastrophique au regard de la copropriété, dans le cas où elle en accepterait la pose…

Hors ligne Hors ligne

 

#15 22/03/2022 12h29

Membre (2018)
Réputation :   8  

Personnellement, Je mettrai le paquet sur l’isolation et je passe tout en électrique dernière génération.

Avec le Gaz vous aurez 2 abonnements Gaz+Elec quoi qu’il arrive et indépendamment de la consommation.

Avec la PAC Air/Eau, vous aurez de la maintenance d’ici 8-10ans.. A la limite du Air/Air avec des splits intérieurs voir Gainable si la hauteur de plafond le permet mais en effet cela necessite l’accord de la corpro pour le groupe extérieur.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 22/03/2022 12h58

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   149  

Bonjour,

tini38 a écrit :

Avec la PAC Air/Eau, vous aurez de la maintenance d’ici 8-10ans.. A la limite du Air/Air avec des splits intérieurs voir Gainable si la hauteur de plafond le permet mais en effet cela nécessite l’accord de la corpro pour le groupe extérieur.

Connaissez vous les inconvénients de la solution proposée ?

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#17 23/03/2022 20h35

Membre (2017)
Réputation :   0  

Je suis en effet tombé sur le modele de Aldes T One Aqua Air. Entre 2/3k€ en fonction du modele.
Possibilité de choisir avec option reversible (clim) ou non.

Cependant, depuis peu, les PAC AIR/AIR ne sont plus pris en charge par les aides MaPrimeRenov !

Hors ligne Hors ligne

 

#18 24/03/2022 06h42

Membre (2018)
Réputation :   16  

Ca vaut le coup de se poser la question sur le remplacement ou non d’une chaudière gaz par une chaudière gaz.
Les PAC en immeuble franchement je ne sais pas si c’est une bonne idée.

Il existe aussi (à creuser), des chaudières centrales électriques (marque Gretel par exemple une des plus connus) qui sont très souvent utilisés dans le domaine industriel, un peu moins chez les particuliers.
Ca se couple avec un thermostat d’ambiance intérieur et/ou avec une sonde extérieur de température éventuellement.
Les avantages est que ca peut se poser soi même si vous avez une chaudière existante, absence d’entretien, durée de vie sur le papier d’une vingtaine années (construction bien moins complexe qu’une chaudière gaz), une seule facture EDF et pas GDF, on garde le circuit de radiateur existant ect..
En terme de rendement on est à l’électrique donc 100%

Pour l’ordre d’idée du prix, pour 1500 euros, on a la chaudière équipée (avec circulateur, vase d’expansion, soupapes…) sans pose. Il faut prévoir le petit ballon ECS élec à côté en supplément. Au moins si le ballon est défaillant on peut le changer facilement et on ne paye pas des prix délirants pour une pièce de la marque de la chaudière.

Bien sur au niveau conso (en ayant bien sur un système de régulation digne de ce nom au moins un thermostat intérieur programmable), on risque de s’approcher en kwh de ce qu’on consommait avec une chaudière gaz mais avec un cout final au kwh 2 fois supérieur.
On enlève quand même pour le locataire le cout de l’entretien annuel et l’abonnement gaz qui doit représenter au moins 350 euros annuellement.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 24/03/2022 08h44

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3362  

 Hall of Fame 

L’avantage de la pompe à chaleur est d’émettre environ 4 kWh pour 1 kWh électrique consommé. Un "rendement" de 400 % environ, qui n’a rien de miraculeux puisque la chaleur est prise à l’extérieur. Autrement dit, une facture d’électricité pour le chauffage potentiellement divisée par 4.

Côté inconvénients, en immeuble il faut l’accord de la copropriété, c’est une première chose. Mais notez que votre groupe extérieur va forcément déranger les voisins, en particulier la nuit. Pour pouvoir se passer de clim en été, il faut pouvoir ventiler la nuit en ouvrant la fenêtre. Si on ne peut plus ventiler la nuit parce qu’on est gêné par la clim du voisin, c’est un cercle vicieux : est-ce que tout le monde va devoir s’équiper de clim ? Notez que le voisin ainsi gêné par le bruit peut porter plainte pour "trouble anormal de voisinage". Les tribunaux donnent souvent raison à la personne gênée (alors qu’elle rapporte la preuve de la gêne), et cela indépendamment de l’autorisation donnée par la copropriété. Vous trouverez facilement de tels jugements par une recherche sur les mots-clés ah hoc, exemple : Climatiseurs réversibles et nuisance sonore, quelle responsabilité pour le propriétaire ? Par Christophe Sanson, Avocat.
Une condamnation à indemniser le préjudice à hauteur de quelques dizaines de milliers d’euros + obligation de faire cesser le trouble (donc de démonter la clim), ça coûte cher…


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#20 24/03/2022 10h51

Membre (2019)
Réputation :   67  

ENTJ

Si utilisation uniquement en mode pompe à chaleur, à priori pas de problème de nuisance vu qu’on passe rarement la nuit fenêtre ouverte en période de chauffe.

Et surtout c’est valable que pour de la PAC air/air, car une PAC air/eau, même si théoriquement réversible, entraine des défauts trop important pour être utilisée comme clim : condensation importante et flaques d’eau.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 24/03/2022 15h28

Membre (2018)
Réputation :   8  

Quelques questions pour compléter ma réponse :

-2 Appartements de 80m2, quel est le but ? Locatif, revente à quel horizon ?
-Ils sont au RDC, sont-ils collés l’un à l’autre, possèdent-ils des balcons/terrasses suffisamment grande ? Abrités ?

Kromoz0hm a écrit :

Si utilisation uniquement en mode pompe à chaleur, à priori pas de problème de nuisance vu qu’on passe rarement la nuit fenêtre ouverte en période de chauffe.

Et surtout c’est valable que pour de la PAC air/air, car une PAC air/eau, même si théoriquement réversible, entraine des défauts trop important pour être utilisée comme clim : condensation importante et flaques d’eau.

En effet, pour connaitre plusieurs personnes équipées de PAC air/eau avec plancher chauffant, le mode froid ne fonctionne pas ou très peu…

Dernière modification par tini38 (24/03/2022 15h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#22 24/03/2022 21h44

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   149  

Bonjour

Kromoz0hm a écrit :

Si utilisation uniquement en mode pompe à chaleur, à priori pas de problème de nuisance vu qu’on passe rarement la nuit fenêtre ouverte en période de chauffe.

Ca ne change rien, une pompe a chaleur qu’elle produise du froid ou du chaud il lui faut un compresseur, c’est ce compresseur qui fait du bruit.

Kromoz0hm a écrit :

Et surtout c’est valable que pour de la PAC air/air, car une PAC air/eau, même si théoriquement réversible, entraine des défauts trop important pour être utilisée comme clim : condensation importante et flaques d’eau.

Je n’ai pas compris !

Les deux PAC ne sont pas comparable, leurs utilisations est différentes et chacune a son objectif.
Quant aux flaques d’eau c’est vrai pour tout ce qui produit du chaud et du froid. Votre réfrigérateur produit aussi des flaques d’eau dans son petit récipient ensuite l’eau s’évapore.
On appelle cela des condensats et il faut les évacuer.
Tout les systèmes sont réversibles, c’est pas théorique

tini38 a écrit :

En effet, pour connaitre plusieurs personnes équipées de PAC air/eau avec plancher chauffant, le mode froid ne fonctionne pas ou très peu…

Une PAC eau ne peut pas faire de clim, c’est pas son objet, un plancher chauffant équipé d’un système PAC ne peux qu’être rafraichissant voir les docs des constructeurs

Pour conclure mettre un groupe froid (Clim, PAC ou autres ) a l’intérieur est une utopie.
un groupe est un compresseur et il besoin d’air frais pour respirer et d’évacuer de l’air chaud pour souffler et fonctionner correctement.
Alors mettre un groupe à l’intérieur demande des aménagements incompatible avec un appartement surtout de petite surface..

Dernière modification par bascarol (24/03/2022 22h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 25/03/2022 08h37

Membre (2019)
Réputation :   67  

ENTJ

bascarol, le 24/03/2022 a écrit :

Ca ne change rien, une pompe a chaleur qu’elle produise du froid ou du chaud il lui faut un compresseur, c’est ce compresseur qui fait du bruit.

Je ne dis pas que le compresseur ne fait pas de bruit, mais que les voisins ont moins de chance de passer la nuit fenêtre ouverte en hiver, et donc moins de raison de se plaindre du bruit.

bascarol, le 24/03/2022 a écrit :

Je n’ai pas compris !

Les deux PAC ne sont pas comparable, leurs utilisations est différentes et chacune a son objectif.
Quant aux flaques d’eau c’est vrai pour tout ce qui produit du chaud et du froid. Votre réfrigérateur produit aussi des flaques d’eau dans son petit récipient ensuite l’eau s’évapore.
On appelle cela des condensats et il faut les évacuer.
Tout les systèmes sont réversibles, c’est pas théorique

Je parlais ici de condensation qui a lieu sur le corps chauffant/refroidissant : radiateur ou sol. C’est donc une condensation qui ne peut pas être contrôlée comme dans le cas du réfrigérateur. Donc je reste sur le fait qu’une PAC air/eau n’est que "théoriquement" réversible. Dans la réalité ça n’aurais strictement aucun intérêt de la faire fonctionner en mode froid.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 25/03/2022 09h12

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3362  

 Hall of Fame 

Kromoz0hm a écrit :

bascarol, le 24/03/2022 a écrit :

Ca ne change rien, une pompe a chaleur qu’elle produise du froid ou du chaud il lui faut un compresseur, c’est ce compresseur qui fait du bruit.

Je ne dis pas que le compresseur ne fait pas de bruit, mais que les voisins ont moins de chance de passer la nuit fenêtre ouverte en hiver, et donc moins de raison de se plaindre du bruit.

C’est vrai. Mais s’ils se plaignent, le niveau de bruit sera objectivé par des mesures à l’extérieur de leur logement, donc que la fenêtre soit ouverte ou fermée n’y changera rien.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#25 25/03/2022 11h41

Membre (2014)
Top 50 Année 2023
Top 20 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   426  

Mais quel est l’intérêt de s’équiper de ce type de pompe à chaleur à forte performance énergétique pour l’hiver, si comme le signalent des témoins ici, la chaleur extérieure en cette saison est insuffisante pour la faire fonctionner? A part pour le diagnostic GES, je pense que tout le monde aura compris.

J’ai deux maisons, une mitoyenne simple d’un côté chauffée au gaz, l’autre mitoyenne double à radiateurs électriques. La double mitoyenne électrique me coûte moins cher. J’en conclus, peut-être rapidement, que ce qui compte le plus sur la facture, c’est l’isolation, pas la source d’énergie.

Et effectivement pour la location, le radiateur électrique c’est royalement moins générateur d’incidents que les radiateurs à eau.

Dernière modification par Trahcoh (25/03/2022 11h42)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.041 sec., 35 requêtes exécutées ]