PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#26 25/03/2022 14h19

Membre (2019)
Réputation :   67  

ENTJ

Trahcoh a écrit :

Mais quel est l’intérêt de s’équiper de ce type de pompe à chaleur à forte performance énergétique pour l’hiver, si comme le signalent des témoins ici, la chaleur extérieure en cette saison est insuffisante pour la faire fonctionner? A part pour le diagnostic GES, je pense que tout le monde aura compris.

Une pompe à chaleur fonctionne toujours à plus faible température, mais sa performance diminue avec la température extérieur. C’est pour cela que la COP n’est pas communiqué sous forme de valeur unique mais sous forme de courbe (il varie d’ailleurs aussi avec d’autres facteurs : température du fluide caloporteur, température intérieure, fluide caloporteur utilisé…)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 25/03/2022 15h19

Membre (2015)
Réputation :   7  

Trahcoh a écrit :

J’ai deux maisons, une mitoyenne simple d’un côté chauffée au gaz, l’autre mitoyenne double à radiateurs électriques. La double mitoyenne électrique me coûte moins cher. J’en conclus, peut-être rapidement, que ce qui compte le plus sur la facture, c’est l’isolation, pas la source d’énergie.

Ayant tout juste terminé l’audit énergétique de ma RP dans le but de la rénover je confirme votre ressenti. L’ITI complète de la maison nous permet de passer la facture théorique de chauffage de 7000Eur/an à 900Eur/an en restant au gaz. La variation de la dépense entre Gaz/PAC/élect/Poele est une question de second ordre.

Evidement tout n’est pas linéaire, il y a de nombreux paramètres.

J’ai personnellement habité dans deux maisons équipée avec PAC (une posée en 2002 type géothermique et l’autre posée en 2013)
- Les deux ont très mal vieilli et les économies d’énergie sera complètement gommée par le surcoût d’entretien
- Même sur une maison individuelle non mitoyenne, c’est chercher les ennuis avec ses voisins. (moins vrai dans les lotissement très récent… tout le monde en a une, donc difficile de se plaindre!)

Arthur

Hors ligne Hors ligne

 

#28 25/03/2022 21h18

Membre (2013)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   149  

Kromoz0hm a écrit :

Je ne dis pas que le compresseur ne fait pas de bruit, mais que les voisins ont moins de chance de passer la nuit fenêtre ouverte en hiver, et donc moins de raison de se plaindre du bruit.

Je comprends votre argument, mais le bruit n’est pas le seul facteur a prendre en compte. L’autre problème des PAC sont les vibrations, 9 fois sur 10 la pose est mal réalisée et une PAC qui vibre au 1er étage à 2h du matin s’entend jusqu’au 5ième étage.

Kromoz0hm a écrit :

Je parlais ici de condensation qui a lieu sur le corps chauffant/refroidissant : radiateur ou sol. C’est donc une condensation qui ne peut pas être contrôlée comme dans le cas du réfrigérateur. Donc je reste sur le fait qu’une PAC air/eau n’est que "théoriquement" réversible. Dans la réalité ça n’aurais strictement aucun intérêt de la faire fonctionner en mode froid.

Les condensats se gère très bien si l’installation est réalisée correctement.

Toutes les PAC sont réversibles, et fonctionnent très bien dans ce mode.
Une PAC avec ventilo convecteur 4 tubes et je vous mets une pièce de 10° (en été) à 40° (en hiver) et la pièce voisine à T° ambiante de 20°

Faut juste installer la PAC qui va bien pour l’utilisation qui va bien.

Dernière modification par bascarol (25/03/2022 21h25)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.016 sec., 13 requêtes exécutées ]