PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#126 25/08/2021 12h48

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   568  

La hausse des taux est une arlésienne.

Si vous regardez les derniers cycles, elle est toujours survenue bien plus tard que les attentes des marchés.

Là, on parle de l’automne et comme par hasard, ça risque de coincider avec un affaissement de la croissance du PIB ET une baisse de l’inflation (bases de comparaison très forte sur le non-core).

Résultat, la FED pourra dire "on attend" pour être sûr.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#127 25/08/2021 15h47

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

1. Je ne fais pas de market timing. Mes shorts sont avant tout une couverture de portefeuille. Je suis indifférent à une "hausse" ou une "non-hausse" des taux à l’automne.

2. A MT, la situation des taux à zéro reste quand même une grosse inconnue. Le sujet est en théorie politique et dépendra des banques centrales qui ne veulent surtout pas asphyxier les états / l’économie en remontant "trop" les taux.
Mais on n’est jamais à l’abris d’imprévus (terme poli pour évoquer les "black swans")…
Si les taux "devaient" un jour remonter, alors ça serait un vrai carnage dans les valeurs d’hyper croissance à la mode.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#128 04/03/2022 15h02

Membre (2018)
Réputation :   13  

ENTP

Cela vous parait il sensé de shorter les constructeurs automobiles dans la situation actuelle au vue de la flambée des métaux, pénurie semi-conducteur et l’augmentation du pétrole ? (Juste après la crise du covid)

Dernière modification par Jaylis (04/03/2022 15h06)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #129 04/03/2022 18h05

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

Vu la tôle que je me prends sur Stellantis le marché semble capitaliser sur cette idée en tout cas lol.
Au delà de ça les ventes de début d’année sont mauvaises, je n’ai plus les chiffres en tête mais de mémoire -15/-20%.

En complément pour cette file, en janvier cherchant à réduire mon levier sans vendre de titres, et suite à un nouveau coup de régulation de l’Etat sur EDF, j’ai repensé à mon vieux post dans la file de l’entreprise.

le 08/05/2019 a écrit :

Bonjour,

1) un business régulé par l’Etat
2) une activité en décroissance
3) un RN erratique
4) un FCF négatif 5 années de suite
5) marges décroissances
6) rendement du capital investi négatif
7) 50% de dilution en 5 ans
8) dividende décroissant et jamais couvert par le cash flow puisqu’il est négatif

Je ne regarde même pas l’endettement mais je l’imagine à peu près.

Mais pourquoi acheter cette action ? La décote de 20% sera vite un lointain souvenir.

Et je me suis dit que j’étais vraiment idiot de ne pas y avoir pensé avant.
J’ai donc vendu mes premières actions EDF via Degiro. Depuis 2009 je n’en ai jamais eu, c’est la première fois que j’en ai "à l’envers".

Coût annuel du short 1.5% sur Degiro (catégorie B), environ 1% sur IB donc le temps ne coûte rien, ce n’est pas une boite à la mode que l’on peut trouver sur Reddit (pas de risque de short squeeze)… et la régulation de l’Etat est si forte que c’est un catalyseur baissier éternel pour EDF.
En complément, j’attends la probable, mais logique, coupe du dividende, après l’annonce de l’AK en janvier.
Sans oublier une amende de 300 M€ pour l’autorité de la concurrence, annoncée hier.

Bref, difficile de gagner de l’argent à long terme avec EDF, ce n’est pas cher à shorter, donc c’est un excellent candidat pour l’équilibre de mes CTO.

NB : j’avais rédigé ce post il y a plusieurs semaines mais l’avait laissé en brouillon (d’où les "hier" qui ne collent plus.

Dans la même logique d’utilities régulées, j’ai initié un short la semaine du 20 février sur Engie, qui ne pourra pas s’en mettre plein les poches au détriment des consommateurs, à cause de la régulation et de l’Etat actionnaire.

Je n’ai plus le lien mais l’Europe proposait de taxer les super profits 2021 des fournisseurs d’énergie + la guerre en Ukraine qui va faire flamber tout cela en réduisant l’offre en provenance de Russie (et une partie des appro d’Engie). Je pense que notre gouvernement compensera cette inflation énergétique d’une manière ou d’une autre pour éviter / réduire la grogne populaire, et ce sera sûrement au détriment des actionnaires de ces entreprises.

Bref, cela ne me réjouit pas d’avoir raison à très court terme vu le contexte de guerre sad mais cela réduit un peu mes pertes sur mes positions longues…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (04/03/2022 21h12)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#130 05/03/2022 03h00

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   231  

INTJ

A mon avis à moyen terme tout ceci va se calmer. Il y a des incertitudes mais on a toujours une pénurie de véhicules et c’est pas la perte du marché russe qui va ruiner les constructeurs auto (à part ceux largement implantés en Russie évidemment). Idem pour les banques : le système bancaire ne va pas s’effondrer parce qu’un pays au PIB de l’Espagne est sous sanction.

Pour moi c’est surtout une bonne période pour vendre des options vu que la volatilité explose.

Hors ligne Hors ligne

 

#131 05/03/2022 07h46

Membre (2020)
Réputation :   41  

Bibike j’avais exactement la même opinion que vous concernant EDF et Engie!
Pas osé passer à l’acte.

Sinon dans le genre Conpagnie Des Alpes:
Investissements colossaux pour des canons à neige, réchauffement climatique, clientèle russe absente, état actionnaire via CDC, fort endettement avec montée des taux.

Perso j’ai plutôt choisi de Shorter des ETF US sur la Russie (IB UK) j’ai fait pas loin de 75% de PV cette semaine il me reste une toute petite ligne de ERUS que je j’ai pas pu racheter hier.
Si il y a fort rebond lundi je rachete une louche.

Sinon tant que la crise je garde un petit short sur le DAX. Je songe à un etf thématique sur les constructeurs autos également mais pas un titre en particulier.

C’est assez fou de se dire qu’on trouve risqués les itres vifs en long mais qu’on shorte des ETF ;-)

Bon trade à tous!

Hors ligne Hors ligne

 

#132 14/03/2022 09h30

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

Suite à mon message du 4 mars ci-dessus :

EDF anticipe un plongeon de son résultat pour 2022

Le producteur d’électricité EDF a annoncé lundi revoir fortement à la baisse sa prévision d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) pour l’année 2022, en raison des problèmes de corrosion de son parc nucléaire et du volume d’électricité que l’Etat le force à vendre à bas prix.

Le groupe estime d’une part l’impact de l’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique), c’est-à-dire le volume d’électricité nucléaire que l’Etat l’oblige à vendre à des fournisseurs concurrents à bas prix, à -10,2 milliards d’euros, contre -8,4 milliards estimé initialement.

Séparément, EDF estime que la baisse de sa production prévue en 2022, notamment à cause des problèmes de corrosion qui forcent l’arrêt de plusieurs réacteurs, lui coûtera 16 milliards d’euros d’Ebitda, contre 11 milliards d’euros estimé initialement.

Par comparaison, en 2021, l’Ebitda d’EDF était de 18 milliards d’euros, pour un chiffre d’affaires de 84,5 milliards d’euros.

La hausse de l’impact des deux éléments s’explique par l’évolution des prix à terme 2022, explique EDF dans son communiqué, "dans un contexte de marché extrêmement volatil".

Sur demande de l’Etat le 14 janvier, et selon un décret paru dimanche, EDF va en effet devoir acheter sur le marché 20 térawattheures supplémentaires au prix de 257 euros par MWh, pour les revendre à des fournisseurs d’électricité au tarif de 46,2 euros par MWh. Au total, EDF devra vendre 120 TWh au tarif Arenh cette année, sur une production nucléaire estimée à 295 à 315 TWh.

L’énergéticien estime par ailleurs que les travaux à réaliser en lien avec les problèmes de corrosion sont "susceptibles de peser sur la capacité du groupe à atteindre ses objectifs", sans tenir compte des éventuels effets de la guerre en Ukraine, "difficilement quantifiables".

Face au double impact de l’Arenh et de la baisse de production, EDF avait annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels une augmentation de capital de 2,5 milliards d’euros, à laquelle l’Etat a annoncé participer à hauteur de 2,1 milliards d’euros.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (14/03/2022 09h31)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#133 14/03/2022 13h06

Membre (2021)
Réputation :   57  

Faites tout de même attention si vous êtes en short sur EDF car la spécialité du gouvernement c’est privatiser les profits et socialiser les pertes. Après Areva, Arabelle, l’ARENH… Au sommet de l’Etat, les affairistes s’activent à trouver une nouvelle combine ruineuse pour les finances publiques… Et les banques d’affaires voudraient bien les juteux fees d’une OPA…

Hors ligne Hors ligne

 

#134 12/04/2022 11h57

Membre (2020)
Réputation :   41  

Je voulais initier une position Short sur CDA compagnie des Alpes.

IB UK m’empêche de le faire. Sauriez vous me dire si vous pouvez le faire avec vos courtiers?

D’avance merci

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #135 14/11/2022 18h12

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   568  

kiwijuice, le 19/07/2020 a écrit :

@Oliv21, je soumets cette idée à votre sagacité.

Short sur Orpea
1) Sur 10 ans, l’EPS a doublé (+7%pa) mais la dette quadruplé (+15% par an).
L’entreprise a désormais un profil comme un REIT. Net debt /Ebitda = 9x en 2020.
2) Rendu possible par la baisse des taux. Il y a 10 ans, leur taux moyen cash était 3,6%, maintenant 2,2%.
3) Leurs coûts augmentent (a fortiori avec le Covid, il y aura davantage de frais de nettoyage) mais ils ne contrôlent pas les prix, en général. Est-ce l’opinion sera clémente pour les opérateurs privés qui ont laissé contaminer leurs patients?

4) La société a habitué le marché à des taux de croissance de l’ordre de 10%. Est-ce possible dans  le future? 
Depuis 2015 vraiment, ils achètent leur immobilier. Environ €750m par an ont été déboursés. C’est la nouvelle stratégie.
Le capex annuel est autour de €220m. Disons qu’ils décaissent chaque année €900m.
Sur 5 exercices, c’est €4.5bn dépensés.
Mais le cash from operations n’a augmenté depuis que de €100m, passant de €300m à €400m.
Les dettes elles augmentent de €600m par an.
Le marginal cash-flow return on capital (CFRoC) des 5 dernières années est donc de 100/4500= 2.2%. On est exactement sur le coût de la dette. Ils ne créent donc pas de valeur mais le cours a augmenté sur la période de 50%.

5) Financement
Cela commence à se tendre.
Emission d’oceanes en 2019 pour €500m. 8% de la capi donc non négligeable.
Dette privée placée en 2019.
Pas de dividendes pour 2020. Bénédiction du Covid qui permet de souffler un peu alors que ce groupe ne devrait pas avoir de problèmes de revenus.

6) Futur
Le cash-flow opérationnel a été autour de €450m en 2019 en retraitant la vente de l’actif italien.
Les attentes pour 2020 et 2021 sont de €537m et €644m. Soit 20% de croissance annuelle.
Pour y arriver, je calcule:
a) Orpea continue son modèle capex heavy. Cela suppose de rajouter €9bn de dette si le RoC marginal est de 2%. Doublement de la dette en 2 ans? Impossible. Le marché sous-entend donc forcéement que le CFRoC va bondir miraculeusement.
b) Orpea compte sur la croissance organique plus que d’habitude. Historiquement ils font 3% (ils prétendent 5% mais ces 5% comptent les travaux augmentant le nombre de lits donc ce n’est pas vraiment organique). Les analystes ont 5%. Peu de surprises positives à attendre ici je pense.
c) Le CFRoC marginal augmente magiquement vers 10%. Leur meilleur RoC a été de 5%. En prenant ce chiffre, leur dette en 2 ans augmenterait de €3.75bn. Impossible.

Comment valoriser une entreprise qui s’est lévéragée pour délivrer 10% annuel de topline ces 10 dernières année, dont le marché attend une accélération providentielle des retours sur capitaux et qui devrait voir son rythme ralentir vers 4-5% annuels? Pour moi, pas 30x EV/EBIT mais plûtot dans les 15x.

Mon scénario: pour 2020, ils ont une excuse. Je pense qu’ils feront leurs premiers vrais profit warnings non Covid en 2021 et une AK vers la fin 2021.

En attendant, c’est un titre idéal pour jouer “l’or gris” (lol).

Finalement, c’était un vrai chateau de cartes.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #136 19/11/2022 13h42

Membre (2022)
Réputation :   41  

ENTP

Shorter un mineur de cryptos

Je vous propose une action que j’avais envie de Shorter depuis le début de l’année :

Hive Blockchain qui côté au Canada, Allemagne et USA.

Le cours est passé d’un pic de 36.25 CAN $ en février 21 à 3 CAN $ aujourd’hui. J’estime que la valeur réelle est 0 CAN $. J’ai voulu le shorter depuis janvier cette année où le cours était autour de 12 CAN $.

Je ne l’ai pas fait faute de savoir comment aisément shorter ce type d’action étrangère. Si quelqu’un a un conseil je suis preneur mais je n’avais pas envie de faire la logistique d’ouvrir un compte IB / Degiro "juste" pour cela.

Donc la société : elle "Farme des cryptos".

Deux sources de revenus : l’ETH et le BTC. Avec le MERGE, l’ensemble des revenus provenant de l’ETH sont passés à 0 (Rien nada, plus de CA) et les cartes graphiques ne valaient plus rien ou presque. C’est à ce moment que je voulais shorter. Le management a dit qu’ils allaient trouver des use cases pour ces cartes graphiques, la réalité est évidemment différente.

Sur l’année 2022 (Cad 9 mois de 2021 +3 mois 2022) la société gagnait très bien sa vie : on minait encore de l’ETH, le BTC était très haut.  Le profit est de 80 M USD



Sur l’année 2023 c’est l’effondrement



Nous sommes à 145 M USD de pertes (Merci la chute des cours) ! Surtout on se rend compte que le minage n’est absolument pas profitable.

Sur le T2 2023 (Juillet-Septembre) : 29,6M revenus mais 13,7M coûts d’opérations, 24,3M dépréciations, 3,2M général & Administrative et 1,9M de Share-based compensation

Alors même que sur la majorité du trimestre il y a encore du minage d’ETH.

Avec les coûts de l’énergie et la nouvelle chute des cours les pertes devraient s’accélérer pour ce nouveau trimestre.

Il reste en Asset 8M usd de Cash, 9M usd de receivables et 65M de Cryptos (Qui ont dû bien fondre depuis).

Il n’y a pas énormément de dette bancaire qui pourrait précipiter la chute.

Par ailleurs, la société a lancé en septembre un programme de levée de fonds sur le marché de 100 m USD

Hive Blockchain a écrit :

Pursuant to the ATM Agreement, the Company and the Agent will implement an “at-the-market” equity offering program, under which the Agent may issue and sell from time to time such number of common shares of the Company (the “Common Shares”) having an aggregate offering price of up to US$100 million (the “ATM Equity Program”)

La capitalisation est d’aujourd’hui 186 M CAD, bonjour la dilution.

Si les opérations sont toujours perdantes, la société va devoir continuer à lever des fonds sur le marché et poursuivre la dilution. Le seul objectif des fondateurs me semble être de rincer tant que possible tous ceux qui sont prêts à y mettre leur argent.

En plus tous ceux qui shorteraient cette boîte feraient un geste formidable pour la planète en accélérant le chute (Plus difficile de lever des fonds) et en s’attaquant à une consommation d’énergie tout à fait inutile.

Ma seule question : Une idée de plateforme / produit pour réaliser cela sans trop de complications administratives ?

Hors ligne Hors ligne

 

#137 19/11/2022 13h58

Membre (2016)
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   1136  

INTJ

@Pauriak : Euh, pardonnez-moi si je suis à côté de la plaque, mais pourquoi ne pas simplement vendre un call sur IBKR si vous êtes sûr de vous ?


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#138 20/11/2022 17h52

Membre (2022)
Réputation :   41  

ENTP

Je n’ai pas de compte sur IB et je considère que c’est beaucoup d’administratif (Compte étranger, pas d’IFU) juste pour shorter une action.

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums