PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

Favoris 3   [+6]    #1 04/01/2022 22h00

Membre (2015)
Réputation :   14  

Bonjour à tous,

J’ai demandé un devis pour un rachat de trimestres, et je me suis posé la question fatidique : est-ce rentable ?

J’ai trouvé un unique thread sur ce sujet : Retraite : rachat de trimestres après une expatriation ? qui date de 2014 !
J’ai donc fait quelques calculs, et je désire partager ceci avec vous.

Veuillez noter que les conclusions suivantes dépendent de votre situation, du montant du devis, du nombre de trimestre, etc.

TL;DR: Pour mon devis personnel, le rendement de l’investissement est compris entre 3% et 5% net, selon le nombre de trimestres, leur prix, et l’âge de départ à la retraite (liquidation).

Un départ au plus tôt à 62 ans, les rachats donnent droit à au moins 1200€ bruts annuels supplémentaires, jusqu’à 3700€ bruts annuels supplémentaires.
Un départ à 65 ans, les rachats pour taux uniquement, même pour une quantité de trimestres supérieure, n’est plus rentable (1590€ supplémentaires annuels pour un rachat de 8 trimestres au taux uniquement, 1874€ supplémentaires annuels pour un rachat de 4 trimestres pour taux et durée)
Un départ à 65 ans, aucun rachat pour taux uniquement ne donne droit à un montant annuel supplémentaire ou marginalement (300€ environ).

A noter :
- le rachat ici ne concerne que la retraite de base/régime général. Les calculs Agirc-arcco ou dépendant d’autres régimes ne sont pas inclus. (Je n’ai appris que trop tard qu’il était également possible de racheter sur les régimes complémentaires … suite au prochain épisode, donc)
- Les calculs exposés bénéficient d’un tarif préférentiel pour les 4 premiers trimestres achetés (donc les 4 premiers trimestres sont plus rentables que les autres smile )

Détails:

Premièrement les objectifs :
- Minimiser l’âge de départ à la retraite. Sauf erreur (dépendant de l’année de naissance et de critères tels que les carrières longues) il n’est pas possible de partir avant 62 ans aujourd’hui. Et cela est sujet aux futurs réformes !
- Maximiser le montant total des rentes/du capital à disposition (donc, maximiser le montant de la retraite obtenu)

Secondairement les hypothèses/choses à garder en tête :
- Il peut y avoir majoration de montant de la retraite en cas de 3 enfants ou plus (+10%)
- Les régimes complémentaires influencent également le montant de la retraite
- Le montant de la retraite versé est revalorisé à chaque 1er janvier (basé sur l’inflation ?)
- De l’argent gagné plus tôt équivaut à plus d’argent plus tard (1k à 20 ans vaut beaucoup plus que 1k à 60, inflation et effet boule de neige oblige)
- Dans le cas d’un futur passage privé/public : Si vous avez cotisé à plusieurs régimes de retraite au cours de votre vie professionnelle, vous êtes polypensionné (ou pluripensionné). Dans ce cas, toutes les caisses de retraite (de base et complémentaires) auxquelles vous avez cotisé vous versent une pension dont le montant varie en fonction des modes de calcul fixées par chacune d’elles.
- Le changement d’âge légal de départ à taux plein (minimum, 62 ans; ou automatique, 67 ans) changera très probablement dès la prochaine réforme des retraites.
- Le changement du système de retraite de base pour un système à point est probable et pourrait complètement modifier les calculs de rentabilié (pour le pire comme le meilleur)
- dans le cas d’un système à point, les changements de valeur du point au moment de sa liquidation est important
- Une faillite des caisses de retraites n’est pas impossible ("tout investissement est risqué, blabla" bref vous savez)
- Le montant du devis dépend de votre age lors de la demande mais également des revenus des 5 années précédentes. Moins vous avez gagné, moins cher ce sera.
- Le rachat de trimestres pour "stages" est possible dans les 2 ans après les avoir effectués
- Le rachat de trimestres d’études est possible à un tarif réduit dans les 10 ans après les avoir effectués, et est toujours possible à tarif plein sans limite de durée.
- Une "remise" (tarif préférentiel) est disponible pour les 4 premiers trimestres de stage ou d’étude.
- Je base mes calculs de rentabilité sur l’espérance de vie homme/femme après passage à la retraite. Cette espérance (et les aléas de la vie) peuvent largement modifier cette hypothèse.
- Lors du rachat, vous pouvez racheter pour le taux ou le taux et la durée. Les prix diffèrent, le rachat pour le taux seul étant moins cher que pour le taux et la durée.

Vous êtes nuls en retraite ? Voici en bref comment cela se calcul.

Montant retraite = Salaire moyen des 25 meilleurs années * taux de pension * (durée de cotisation en trimestre/durée de référence en trimestre)

En réalité, cette formule est largement simplifiée.
Le salaire moyen des 25 meilleurs années est cappé (au "PASS", le Plafond Annuel de la Sécurité sociale, 41k€ environ annuel aujourd’hui)
Le taux est compris entre 37.5% et 50% maximum, décroissant (par tranche de 0.625% pour un trimestre manquant) selon le nombre de trimestre manquants pour avoir le nombre de trimestre défini par votre année de naissance (e.g. si pour votre année de naissance il vous fait 172 trimestre, et vous n’en avez que 170 à la date de liquidation; 2 trimestre sont manquants, donc le taux sera 48,750 %). Chose amusante : il y a deux manière de calculer le nombre de trimestre qu’il vous manque. 1/ par calcul du nombre de trimestres qui vous sépare de votre 67eme anniversaire 2/ par soustraction comme je l’ai fais dans l’exemple précédent. Le calcul le plus avantageux est conservé.
Note : j’ai cru lire et comprendre qu’il était possible de dépasser 50% (e.g. en cas de 3 enfants, avec une majoration de 10%, ou bien en validant plus de trimestres que nécessaire, mais cela contredit le fait que 50% est un maximum .. ravi d’avoir l’avis d’un membre de la communauté plus éclairé que moi sur ce sujet).
La dernière partie du calcul, la fraction, ne peut pas dépasser 1 même si vous validez plus de trimestres que nécessaire.

Le rachat de trimestres "pour le taux uniquement" impactera uniquement le deuxième facteur.
Le rachat "pour taux et durée" impactera le deuxième et le troisième facteur. (Petit effet "carré" wink )

Une formule plus précise est ainsi :

j’ai a écrit :

Montant retraite = Salaire * Taux * Durée

Avec :
Salaire= Moyenne( Max(PASS, Salaire brut) des 25 meilleurs années)
Taux= max(0.5, 0.5-( nb de trim manquants * 0.00625))
Durée = min(1, durée de cotisation en trimestredurée de référence en trimestre)

Avec :
nombre de trimestres manquants =min(Methode1, Methode2)
Methode1 = h(année de naissance) - nombre de trimestre cotisés
Methode2 = (age de départ à taux plein - âge retraite effectif) * 4

Bref passons aux trouvailles de mes calculs.

Le rachat de plus de trimestres pour taux uniquement est moins intéressant que le rachat de moins de trimestres pour taux et durée, si le départ n’est pas effectué "au plus tôt".

Pour lire ce graphique : 
Un départ au plus tôt à 62 ans, les rachats donnent droit à au moins 1200€ brut annuel supplémentaire, jusqu’à 3700€ bruts annuels supplémentaires.
Un départ à 65 ans, les rachats pour taux uniquement, même pour une quantité de trimestres supérieure, n’est plus rentable (1590€ supplémentaires annuels pour un rachat de 8 trimestres au taux uniquement, 1874€ supplémentaires annuels pour un rachat de 4 trimestres pour taux et durée)
Un départ à 65 ans, aucun rachat pour taux uniquement ne donne droit à un montant annuel supplémentaire ou marginalement (300€ environ).


Un départ au plus tôt à 62 ans, 1€ racheté aujourd’hui rapportera entre 0,25€ et 0,70€ annuel brut à la retraite.
Le rachat de 8 trimestres (pour le devis donné) est environ 3 fois moins rentable que le rachat de 4 trimestres (pour le devis donné).
La différence de rentabilité entre un rachat de trimestre partiel (taux uniquement) et complet (taux + durée) est faible.
Un départ à 65 ans, 1€ racheté aujourd’hui rapportera entre 0,04€ et 0,30€ annuel brut à la retraite. La rentabilité s’effondre à partir de cet âge de départ.


Un départ au plus tôt à 62 ans, le temps pour rentabiliser un rachat est compris entre 1 et 3 ans.
Un départ à 65 ans, le temps pour rentabiliser un rachat est compris entre 2 et 21 ans.
Passé 65 ans, seuls les rachats pour taux et durée peuvent être rentabilisés (entre 3 et 8 ans).

Je vous partage également le tableur à compléter si vous désirez effectuer la même simulation pour vous même :
clean_rachat_retraite_renamexlsx.xls (lien corrigé, renommer l’extension en XLSX)

Bonne journée !

Dernière modification par Zetta (05/01/2022 21h13)

Mots-clés : rachat, retraite, trimestre

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 04/01/2022 23h29

Membre (2014)
Réputation :   62  

Le fichier est endommagé et je n’arrive pas à l’ouvrir avec open office

Juste quelques remarques :

Sauf erreur (dépendant de l’année de naissance et de critères tels que les carrières longues) il n’est pas possible de partir avant 62 ans aujourd’hui.

C’est encore possible marginalement dans certains cas très rares (personnes victimes d’accidents de travail / maladies professionnelles, personnes exposées à l’amiante…) mais je pense que ça concerne peu de monde ici.

Les régimes complémentaires influencent également le montant de la retraite

Plus qu’"influencent", elles représentant la majorité de la pension pour un cadre. Plus les revenus sont hauts et plus la complémentaire pèse dans la retraite (60% chez les cadres sups). Ce qui est assez logique vu que le plafond annuel de la SS (qui définit en quelque sorte la retraite maximale théorique dans le régime de base) est relativement bas (41 000€ d’où une pension de base théorique de 20 500 vs revenu médian des cadres à 50 000).
-> c’est à tel point que certains cadres préfèrent partir avec un trimestre manquant, d’où une faible décote définitive, car dans ce cas là ils ne sont pas pénalisés par la décote temporaire de 10% sur la retraite complémentaire pendant 3 ans!
Un bel effet pervers de réforme, on on voulait inciter les gens à partir plus tard (minoration non applicable si les gens partent à taux plein + 1 an), au final ça en a incité certains à partir plus tôt!

Le rachat de trimestres d’études est possible dans les 10 ans après les avoir effectués.

A ma connaissance, il est toujours possible, c’est juste qu’il y a une réduction de prix si on procède dans les 10 ans.

Il est aussi possible de racheter des trimestres sur années incomplètes : les années où l’on n’a pas assez travaillé et/ou pas assez cotisé pour valider 4 trimestres sur les 4.

Dernière modification par FXB67 (04/01/2022 23h30)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #3 05/01/2022 01h43

Membre (2019)
Réputation :   81  

Pour simplifier, vous échangez de l’argent maintenant contre une rente plus tard.
Il pourrait être intéressant de comparer l’investissement de ce même capital par vous même pour voir si ce n’est pas  plus productif que ce qu’en fait la CNAV .
Par exemple, de la SCPI en nue propriété à même échéance que le départ en retraite. Ou un placement en ETF via PER.


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#4 05/01/2022 20h30

Membre (2015)
Réputation :   14  

@FBX67 Merci pour ces remarques ! Je vois effectivement "La minoration ne s’applique pas aux retraites des personnes qui ne remplissent pas les conditions pour bénéficier de la retraite à taux plein. Leur retraite complémentaire subit une minoration (abattement) définitive." sur le site Retraite : conditions d?ouverture des droits | Agirc-Arrco - AGIRC ARRCO … Bonne astuce !

Effectivement le rachat est toujours possible. Je corrige.
"Pour obtenir le tarif réduit, la demande de rachat des étudiants et anciens étudiants doit être faite dans les 10 années civiles après la fin de leurs études." Une mise à jour de votre navigateur est nécessaire

A noter que le rachat de trimestres de stage est cependant bien limité à 2 ans après les avoir effectués. Il faut être rapide !

@KingFlan : tout à fait. C’est bien pour cela que je calcule le rendement espéré de cet investissement (sous forme de rachat) pour pouvoir le comparer. Si vous avez des pointeurs plus précis sur ces investissements alternatifs (que suggériez vous pour la SCPI ? ou quel ETF avec un tel rendement ?) je serais heureux d’y jeter un oeil !

Dernière modification par Zetta (05/01/2022 20h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/01/2022 21h03

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   614  

A ma connaissance, il est toujours possible, c’est juste qu’il y a une réduction de prix si on procède dans les 10 ans.

- Comment prouve-t-on la date de fin d’étude ?
- Est-ce que toute année d’étude peut être rachetée tant que l’on est à moins de 10 années civiles de la fin des études, ou seuls les trimestres datant de moins de 10 années civiles peuvent l’être (avec réduction).
- Avez-vous pris en compte la déduction du montant racheté du revenu imposable pour le calcul de rentabilité ?

M.erci

En ligne En ligne

 

#6 05/01/2022 21h25

Membre (2015)
Réputation :   14  

Je lis

"Pour obtenir le tarif réduit, la demande de rachat des étudiants et anciens étudiants doit être faite dans les 10 années civiles après la fin de leurs études.
Attention : le tarif réduit concerne uniquement les périodes d’études en formation initiale (et non en formation continue)."

ici Une mise à jour de votre navigateur est nécessaire

La fin des études est donc un peu imprécise .. le devis étant fait "sur mesure" j’imagine que c’est à vous de justifier la fin des études que vous voulez considérer.
Selon semble 10 années après la dernière année d’étude

"Florian commence une formation initiale le 1er septembre 2003.
Il obtient son diplôme en septembre 2006.La demande de rachat de ses trimestres à taux réduit débute le 1er janvier 2007 et va jusqu’au 31 décembre 2017."

depuis Quelle aide au rachat de trimestres pour la retraite ? - Previssima

Oui le tarif préférentiel est inclus dans mes calculs, d’où la différence entre 4 et 8 trimestres rachetés. Je ne peux cependant que vous conseiller d’effectuer une demande pour obtenir votre propre devis et adapter le fichier Excel que j’ai mis à disposition (réupload, renommer l’extension en .xlsx au lieu de .xls).

La demande est rapide (peu de documents à fournir) mais le temps pour obtenir une réponse est long : 6 mois pour une première réponse, et potentiellement plus si des informations manquent. Il faut s’armer de patience ! Pas de suivi en ligne, également. Une fois le devis obtenu, un délai de 2 mois est accordé pour fournir une réponse, définitive.

Dernière modification par Zetta (05/01/2022 21h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 05/01/2022 22h01

Membre (2016)
Réputation :   26  

KingFlan a écrit :

Pour simplifier, vous échangez de l’argent maintenant contre une rente plus tard.
Il pourrait être intéressant de comparer l’investissement de ce même capital par vous même pour voir si ce n’est pas  plus productif que ce qu’en fait la CNAV .
Par exemple, de la SCPI en nue propriété à même échéance que le départ en retraite. Ou un placement en ETF via PER.

Pour compléter, j’ai toujours privilégié l’investissement de ce capital sur un support que je maîtrise pour une raison simple: en cas de décès et sauf erreur de ma part, les fonds sont perdus. Racheter 8 trimestres c’est quand même un sacré budget. Je préfère donc pour placer cet argent sur une AV ou un PEA dont pourront bénéficier mes héritiers s’il m’arrive quelque chose. Rien ne m’empêche ensuite d’utiliser cet argent pour une retraite anticiper. Au passage cela laisse de la flexibilité sur le capital, ce qui n’est pas le cas d’un rachat de trimestre (vous avez effectué un investissement et vous allez récupérer les bénéfices seulement dans des dizaines d’années, sans possibilité de sortie).

Dernière modification par Stochastic (05/01/2022 22h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/02/2022 12h25

Membre (2022)
Réputation :   0  

Bonjour,
c’est mon 1er post. C’est en cherchant des infos sur le rachats de trimestres retraite que je suis tombé sur cette discussion de très bonne qualité.
J’ai été surpris de voir à quel point la réponse à la question posée dans le titre ici n’est pas du tout évidente.

Je partage avec vous l’approche que j’ai retenue pour simuler le rachat de 8 trimestres:
_J’ai utilisé le simulateur M@rel sur le site de la CNAV
_Je regarde la retraite nette avant impôt pour un départ à 62 ans, avec bien sûr quelques hypothèses sur l’évolution future de mes revenus salariés
_Je regarde également la simulation pour un départ à 64 ans.
_Je mesure le delta (donc en net avant impôts)

Dans mon cas, je trouve 680€ d’écart.
Je fais l’interprétation que le rachat de 8 trimestres "taux et durée" va donc générer 680€ net avant impôts, soit 8K€ par année.

Le coût de rachat d’un trimestre, à mon âge, en l’occurrence 46 ans, est environ 4800€. Je suis dans la tranche marginale d’imposition à 30%. Donc le coût de rachat net total est de 4800*8*0.7€, soit 27K€ pour arrondir.

Je fais l’hypothèse que le montant des retraites suit plus ou moins l’inflation, donc le facteur temps ne fait pas perdre la valeur du capital investi, je raisonne euros constants.

J’ai dépensé en euros constant 27K€ pour obtenir à la retraite 8K€ annuels constants, ce qui donne une opération amortie en moins de 3,5 ans de retraite…ce qui est un rendement énorme. Je me dis que mon approche ne doit pas être bonne.

Je suis preneur de vos commentaires avant de finaliser ce rachat! smile

Dernière modification par Moisson (05/02/2022 12h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 05/02/2022 13h09

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2815  

 Hall of Fame 

Je suppute que, dans votre cas (mais comme vous ne donnez aucun détail, impossible d’aller plus loin), l’écart de 680€ est plutôt "annuel" que "mensuel".

En effet, sauf si vous êtes vraiment dans une situation très particulière (et j’ai du mal à imaginer laquelle ça pourrait être, même si ces trimestres en plus avaient un fort impact sur la décote de votre pension du régime de  retraite complémentaire), je ne pense pas que 8 trimestres de plus puissent avoir un tel impact mensuel, si tout le reste est inchangé.

En tout cas, ce serait plus cohérent avec les ordres de grandeur que j’ai en tête (où des cotisations, dont la somme, actualisée sur l’ensemble de la carrière, avoisinant 500k€, permettent d’obtenir une pension de retraite vers 2k€/mois), 

Par ailleurs :
  - un autre "aléas" potentiel de vos calculs est que le mode de calcul de votre pension (en particulier celui des régimes complémentaires) peut encore changer, d’ici votre départ à la retraite, et donc qu’il y a une certaine incertitude sur les conséquences (subies) d’un rachat de trimestres.
  - il serait utile d’évaluer le scénario alternatif, où vous investiriez 27k€ "ailleurs", par exemple dans un portefeuille diversifié d’actions (ou d’ETF, pour vous simplifier la vie) sur un PEA, avec l’objectif d’en retirer une rente (défiscalisée) une fois à la retraite. Vous pourriez faire ceci en supposant un rendement de cet investissement similaire à celui constaté dans le passé en moyenne a long terme (meilleur que celui des retraites par répartition), avec en plus un scénario alternatif "optimiste" (ou le rendement serait meilleur) et un autre "pessimiste".


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 05/02/2022 17h38

Membre (2022)
Réputation :   0  

Non non, c’est bien par mois.
En fait, c’est l’écart en partant deux ans plus tard. Je me demande si c’est bien équivalent entre travailler deux ans de plus et acheter 8 trimestres.

Une bug dans le simulateur reste une possibilité.

Je vais regarder pour un ETF, merci du conseil.

Capture d’écran de la simulation M@rel pour dissiper les malentendus:

Dernière modification par Moisson (05/02/2022 17h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 05/02/2022 21h08

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2815  

 Hall of Fame 

Ce n’est clairement pas "équivalent" de prendre sa retraite deux ans plus tard et de racheter 8 trimestres.  Il y a divers mécanismes de décote/surcote qui incitent à partir à un age plus avancé (ou/et pénalisent à un age moins avancé) qui ne s’activent pas en cas de rachat de trimestres.

Par ailleurs, les chiffres que vous comparez sont "brut", et avant impôts. Il faudrait, pour évaluer la rentabilité dun rachat de trimestres, comparer le net, et (comme vous considerez le prix de rachat des trimestres après l’avantage fiscal induit) après impôts.

Je pense que, plutôt qu’utiliser le simulateur (en plus en lui fournissant des données erronées, ou en interprétant mal les résultats), vous devriez essayer de comprendre (ce n’est pas si compliqué, si vous avez une carrière "simple", par ex salarié du début à la fin) comment se calcule le montant de la pension, celle du régime de base, et celle du régime complémentaire (et utiliser le simulateur pour vérifier vos résultats). En plus, avoir compris ceci vous aidera à identifier ce qui a un gros impact, et qu’il vaut mieux optimiser, dans votre situation…


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 07/02/2022 13h33

Membre (2021)
Réputation :   2  

Cela fait 2 ans que j’étudie la faisabilité de rachat de trimestres, c’est un parcours semé d’embuches car les simulateurs en ligne n’offrent qu’une vue partielle, et parfois erronée.

Je m’apprête à racheter 7 trimestres.
Il est possible que des placements puissent être plus intéressants financièrement parlant, mais comment puis-je valoriser mon équilibre personnel ?  Quelle valeur donner à la possibilité de pouvoir décider de la date de sa fin de carrière professionnelle, et non d’être contraint de travailler coute que coute pour toucher quelques euros de plus ?

Ce lieu n’est pas l’endroit pour ouvrir un débat philosophique, je souhaite simplement partager mon expérience.

La première des choses à faire est de vérifier son parcours professionnel en demandant un Relevé de Carrière, car il est possible que des trimestres ne soient pas comptabilisés.

Dans mon cas, il m’en manquait 12. 
J’ai pu en récupérer 8 en fournissant une copie des bulletins de salaires, mais j’en ai définitivement perdu 4. En effet, j’avais égaré tous les documents relatifs à cet emploi lors d’un déménagement, et je n’ai eu aucun moyen de prouver l’existence de cette société qui a disparu il y a plus de 10 ans.

Ce qui est paradoxal, et très frustrant, est que les points AGIRC-ARCCO de cet employeur me sont bien crédités pour cette période manquante, mais l’administration n’a rien voulu savoir !

Il est donc essentiel de conserver tous les documents relatifs à ses différents emplois, idéalement de les scanner et les stocker sur un cloud de confiance

D’autre part, j’avais toujours pensé naïvement qu’il fallait travailler les 4 trimestres d’une année afin
qu’ils soient comptabilisés au titre de trimestres d’assurance retraite.
Erreur, c’est simplement une question de revenu perçus sur l’année calendaire.

Pour valider 1 trimestre de retraite, il faut percevoir dans l’année un salaire soumis à cotisations représentant 150 fois le montant du Smic horaire brut. Au 1er janvier 2022, celui-ci est à 10,57 €.
Un salaire brut de 1585 € en janvier 2022 permet de valider 1 trimestre (150 x 10,57€).
Avec un salaire de 3171 € on obtient 2 trimestres, 3 avec 4756 € et 4 avec 6342 €.

Il est donc possible de valider ses 4 trimestres dès les premiers mois de l’année, c’est bon à savoir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 07/02/2022 13h57

Membre (2011)
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   63  

Rcv56 a écrit :

Pour valider 1 trimestre de retraite, il faut percevoir dans l’année un salaire soumis à cotisations représentant 150 fois le montant du Smic horaire brut. Au 1er janvier 2022, celui-ci est à 10,57 €.
Un salaire brut de 1585 € en janvier 2022 permet de valider 1 trimestre (150 x 10,57€).
Avec un salaire de 3171 € on obtient 2 trimestres, 3 avec 4756 € et 4 avec 6342 €.

Il est donc possible de valider ses 4 trimestres dès les premiers mois de l’année, c’est bon à savoir.

Votre dernière phrase est généralement fausse : le revenu mensuel pris en compte est limité au plafond mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS) qui est actuellement de 3 428 €.
Il faut au minimum 2 mois pour valider 4 trimestres avec un salaire.

Nota, il me semble qu’il y a un cas où on peut valider en un mois, mais je ne me souviens plus duquel. Je me demande si ce n’est pas GBL qui l’avait indiqué ici.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 07/02/2022 14h47

Membre (2021)
Réputation :   2  

Je pense que vous avez raison.
J’avais hésité à mentionner le PMSS de 3 428 € car ma conseillère Retraite à Vannes me n’avait pas indiqué cette limite, et la recherche Google ‘comment acquérir un trimestre retraite’ renvoie des réponses souvent incomplétes et parfois contradictoires.

De plus, il semblerait cette régle souffre d’une exception l’année de départ en retraite : seuls les trimestres civils entièrement travaillés seraient pris en compte.
Exemple : en partant à la retraite au 1er avril, un seul trimestre sera comptabilisé même si le salaire cumulé est supérieur à 1 585 € brut. A vérifier.

Dernière modification par Rcv56 (07/02/2022 14h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 07/02/2022 15h10

Membre (2020)
Réputation :   -1  

INTJ

Bonjour,

Je suis également en train de racheter 4 trimestres,

Pour ma part je le fais aussi pour pouvoir réduire mon imposition sur le revenu.

L’avez vous pris en compte dans vos calcul de rentabilité ?

cdt

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+3]    #16 07/02/2022 15h29

Membre (2018)
Top 50 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   316  

Les dernièrs messages m’inspirent les commentaires suivants :

- la règle de validation des trimestres par rapport au montant cotisé ne s’applique pas l’année de départ à la retraite, le nombre de trimestres validés est égal au nombre de trimestres travaillés, d’où l’intérêt de prendre sa retraite en début de trimestre

- quelques notions sur le calcul des retraites dans le cas des carrières linéaires :
1 - Retraite de base : la retraite annuelle brute régime de base pour les salariés du privé est égale, à un age donné, à : A*B*M25A

ou :
M25A : est la moyenne des rémunérations annuelles dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale revalorisées sur les 25 meilleures années (ou sur toutes les années si moins de 25 années de cotisations)
B : le rapport du nombre de trimestres cotisés sur le nombre de trimestres nécessaires pour la tranche d’age du salarié (172 pour les salariés nés après 1972)
A : 0,50 - 0,00625*N, N étant le minimum entre le nombre de trimestres manquants pour arriver à 67 ans et le nombre de trimestres manquants pour arriver au nombre de trimestres nécessaires pour la tranche d’age du salarié (N étant inférieur ou égal à 20 - A varie entre 0.375 et 0.50)

Si B = 1 et A = 0.50, la retraite de base est liquidé à taux plein
Elle est au maximum de l’ordre de 1500 euros bruts par mois du fait des coefficients de revalorisation des rémunérations annuelles

2 - Retraite complémentaire :la retraite complémentaire annuelle brute du privé est égale, à un age donné à : NB*VAL*C (sans prise en compte des minorations et majorations temporaires)

ou
NB : le nombre de points de retraite acquis à la date de départ à la retraite
VAL : valeur du point de retraite
C : un coefficient d’anticipation en fonction de N (C=1 si N=0 - C=0.78 si N=20; C étant diminué de 0.01 du premier au douzième trimestre manquant et de 0,0125 du treizième au vingtième trimestre manquant).

- Influence de l’age de départ (entre 62 et 67 ans - hors minoration ou majoration temporaire de la retraite complémentaire) :
1 - tant que le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein n’est pas atteint, tout trimestre travaillé en plus permet d’augmenter les coefficients A, B et C et NB
2 - quand le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein est atteint, tout trimestre travaillé en plus permet d’augmenter le coefficient B et NB
On a donc une cassure dans l’évolution de la retraite totale en fonction de l’age de départ

- Influence du rachat de trimestres (dans la limite de 12) :
Le rachat de trimestres permet d’augmenter, à un age donné et tant que nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein n’est pas dépassé : A, B et C.

- Invalidité :
Le rachat de trimestre peut s’avérer défavorable en cas d’invalidité avant le départ en retraite : le basculement entre le régime d’invalidité (généralement plus favorable) et le régime de retraite intervenant à la date d’atteinte du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein.

- Dans le cas de Moisson (voir message #10) - né en 1975 - 170 trimestres à 67 ans, les coefficients A et C seront calculés en fonction de l’age de départ, ce qui explique (avec l’accumulation de nouveaux points de retraite complémentaire pendant la période travaillée à partir de 62 ans) l’évolution assez importante de la retraite globale (qui sera composé à 67 ans d’environ 30 % de retraite de base et 70 % de retraite complémentaire). Le fait d’acheter 12 trimestres permettra d’atteindre les 172 trimestres à 64,5 ans.

J’espère avoir été clair.

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (07/02/2022 15h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 07/02/2022 21h55

Membre (2022)
Réputation :   0  

Bonsoir,
Suite à ces messages, j’ai effectivement creusé le sujet.
Racheter 8 trimestres n’est pas tout à fait équivalent à travailler 2 ans, mais pas si loin finalement.
Canyonneur75 l’explique très bien.
Pour la retraite de la sécu, pour le coup c’est bien équivalent.
Pour l’AGIRC ARCO, on ne gagne pas de nouveaux points, par contre on fait baisser la décote. Donc à % de décote par trimestre, ça enlève  8% de décote sur la partie complémentaire.
Dans mon cas, ayant 3 enfants, la prime de 10% en profite également.

Je n’ai pas fait le calcul précis pour estimer la non acquisition des points Agirc Arco, mais aujourd’hui cela représente un peu plus de 600 points par an. Soit en gros un droit de 1000€ actuel par an pour une retraite pleine.

Donc, le gain annuel du rachat de 8 trimestres serait plutôt de 6K€ (net avant impôts, c’est pas du brut qui est affiché dans la simulation que j’ai affichée), donc rentable un peu avant de 5 ans de retraite. Ca reste intéressant.

La grosse hypothèse est de considérer que cet argent bloqué jusqu’à la retraite est protégé contre l’inflation. Et que les règles du jeux ne changent pas trop. Chacun aura son avis.

Je rejoins le commentaire de RCV56, quelle valeur donner à deux années (à priori encore en bonne santé) ? Comment mettre ça dans la balance avec un capital et des revenus…Philosophique, je ne sais, mais c’est une question qui se doit d’être posée.

Merci en tout cas pour ces réactions diverses, ça alimente bien ma réflexion.

PS: s’il y en a qui veulent bien partager leurs simulations M@rel, ça peut être intéressant de voir si ça se recoupe.

Dernière modification par Moisson (07/02/2022 21h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 29/10/2022 19h44

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   614  

Je relance ce sujet qui développait des axes de réflexion intéressants.

Je regardais un petit peu l’opportunité de racheter 4 trimestres d’études.

Naïvement, je le faisais sur le site de l’assurance retraite.

Or, il se trouve que ma première période de cotisation après mon diplôme est à la CIPAV (j’avais un peu facturé comme autoentrepreneur), et je lis sur le site de l’assurance retraite que "Si, après l’obtention de votre diplôme, vous avez été affilié en premier lieu à un autre régime que le régime général d’assurance vieillesse, vous devez alors vous adresser à ce régime".

Du coup je vais voir sur le site de la CIPAV (beaucoup moins fourni), et je découvre que l’abattement sur les trimestres rachetés est moindre :
- CIPAV : abattement de 400€ pour le rachat des seuls trimestres, ou de 590€ pour un rachat de trimestres et de points
- Régime général : Le montant de l’abattement forfaitaire est de 670 € ou 1000 € par trimestre validé selon que vous choisissez l’option 1 ou 2

Or le barème de rachat semble identique…

J’ai loupé quelque chose ?

Dernière modification par Geronimo (29/10/2022 19h46)

En ligne En ligne

 

Favoris 1    #19 29/10/2022 19h53

Membre (2019)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   111  

Moisson, le 05/02/2022 a écrit :

Le coût de rachat d’un trimestre, à mon âge, en l’occurrence 46 ans, est environ 4800€.

Si je comprends bien :
- 1500€ de revenus sur une année valident 1 trimestre dans le régime général
- il fait payer 4800€ pour racheter un trimestre

Personne n’est choqué par la différence des montants ?

Ce que je retiens, c’est que le meilleur conseil à donner à ses enfants est de trouver une manière ou une autre de les faire cotiser tôt de petites sommes. Soit trivialement en les incitant a trouver des jobs d’été. Peut-être aussi en créant une société afin leur reverser des petits revenus dès qu’ils ont 16 ans ? En leur versant 6000€ par an entre 16 et 24 ans, on leur fait gagner 8 ans de cotisation s’ils commencent à travailler à 24 ans, contre une taxation bien moins importante que le rachat de trimestres.

Dernière modification par Plutarque (29/10/2022 19h58)


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

En ligne En ligne

 

#20 29/10/2022 20h02

Membre (2018)
Top 50 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   316  

Il me semble indispensable d’attendre sur le sujet du rachat de trimestres…

En effet, le nombre de trimestre à racheter dépend de l’âge légal de départ à la retraite et du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein.

Ces deux paramètres sont susceptibles d’être modifiés par la réforme prévue…

Dans mon cas personnel, je devais racheter des trimestres quand l’age légal était de 60 ans… C’est plus le cas si l’age passe à 64 ans et si le nombre de trimestres nécessaire pour le taux plein reste le même…

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (29/10/2022 20h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 30/10/2022 09h51

Membre (2020)
Réputation :   2  

Bonjour,

Pour information, j’ai racheté 4 trimestres en 2018 (j’avais alors 33 ans) pour la somme de 5480euros au total (pour les 4 trimestres). Le coût était donc de 1370euros par trimestre, abattement de 1000euros par trimestre compris. J’avais pris l’option 2 (durée et taux). Je pense que c’était très intéressant dans ces conditions.

Je pouvais en racheter 3 autres mais le tarif était moins intéressant (pas abattement).

Bonne journée

Gabriel

En ligne En ligne

 

#22 30/10/2022 10h20

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   614  

Et les 5480euros étaient par ailleurs déductibles de vos revenus, n’est ce pas ? Donc un coût réel d’environ 4k pour un TMI à 30%.

Dernière modification par Geronimo (30/10/2022 10h21)

En ligne En ligne

 

#23 30/10/2022 12h24

Membre (2021)
Réputation :   1  

Jai une question sur ce sujet : est ce que ce rachat dans des ages comme cela 30-40ans peut être remis en cause ou modifié par une reforme future du parlement ?
Ca peut me tenter a ma TMI (41%) mais jai peur de leurs bêtises eventuelles d’ici ma retraites (>20-25ans)….

Pour vous lire,

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #24 30/10/2022 13h48

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   563  

Il me semble que les discussions tournent autour de l’allongement de l’âge de départ et/ou des cotisations, ainsi que la diminution des droits.
Il serait donc possible que la règle des meilleures 25 années soit remise en question, que l’âge de départ en retraite et le nombre de trimestres de cotisation soient remis en question, et aussi que le droit de rachat soit remis en question ou découragé.

J’avais fait la simulation de rachat de trimestres personnellement et conclu que l’option 1 (rachat uniquement du taux et non du taux + durée) était intéressante pour moi qui ai un âge de départ en retraite avec 40 annuités de 67 ans et quelques mois.
Rien de mirobolant, mais d’après mes calculs, au-delà de 76 ans de vie, le rachat était "profitable".
Surtout, le rachat permet de mieux profiter de ses années en bonne santé (en profiter plus longtemps), et cela a aussi un prix. Je pouvais partir avec un taux plein à 64 ans soit 3 ans de retraite supplémentaire à taux plein encore en bonne santé (je l’espère), pour pouvoir cocher les cases de ma "bucket list" que je n’ai pas encore pu cocher.
Bien sûr si l’âge légal de la retraite passe à 65 ans, j’aurais acheté 4 trimestres "pour rien" puisque j’aurais été obligé d’attendre 65 ans pour toucher ma retraite; j’aurais alors, avec le rachat, cotisé 41 annuités. Il est probable du coup que je n’aurais racheté que 2 ans de cotisations.

J’aurais fait le rachat si je n’avais pas été expat et exclu du dispositif de réduction fiscale.
Sans la réduction fiscale, le rachat n’est financièrement pas intéressant.
Le rachat du taux et de la durée est plus onéreux et il faut valoriser "chèrement" les 2 ou 3 ans en bonne santé à taux plein gagnés par le rachat pour en justifier l’investissement.
Vous pouvez toujours partir plus tôt à partir de l’âge légal sans toutes les annuités mais avec une décote, ce que je ferai très certainement.

Je suis juste au niveau de la tranche maxi, peut-être que les rachats dans les tranches inférieures sont plus intéressants, je n’ai pas fait les calculs.

J’aurais fait ce rachat aussi car je considère ne pas savoir faire fructifier mon patrimoine (je perds de l’argent depuis 6 ans, mon patrimoine ne progresse pas).
Si vous pensez pouvoir faire fructifier votre patrimoine de 7% ou plus par an sur longue durée, le rachat de trimestres est moins favorable que si vous considérez ne pas pouvoir dégager plus que l’inflation, voire même que vous allez (encore) perdre de l’argent pour mon cas personnel.
Le rachat de trimestres avec la déduction fiscale correspond peu ou prou à un investissement qui rapporte 2-4% sous réserve que les rentes suivent l’inflation, sinon c’est encore moins rentable que de  faire fructifier soi-même le patrimoine.

Au final, je pense que pour une personne lambda le rachat de trimestres est plutôt neutre (pas de réel intérêt mais pas non plus un mauvais investissement). Pour un as (ou même un valet) de la finance qui peut valoriser son patrimoine plus que l’inflation, c’est inutile.


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 30/10/2022 14h46

Membre (2021)
Réputation :   1  

Interessants concepts a maturer !
Oui, on peut partir et decoter aussi et placer l’argent en attendant.

Le gouvernement remettrait en cause avec un age legal a 65ans les personnes ayant acheté 3ans de cotisations ? Ils ont le droit, constitutionnellement? Je me pose ces questions vu leur créativité à créer des taxes en tout genre smile

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums