PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#51 30/10/2023 18h07

Membre (2019)
Réputation :   83  

Bernard2K a écrit :

Il faudrait bien vérifier si ces deux possibilités sont ouvertes dans toutes les sortes d’entrepreneuriat et de régimes de retraite, ce que je n’ai pas encore fait

Votre remarque ouvre dans ma réflexion l’idée de choisir une activité pour la société du rentier dont le régime serait particulièrement flexible, approprié ou avantageux pour nos scénario.

Par contre, il va y avoir un gros travail de recherche à faire..
D’expérience, la CAVEC a par exemple comme un de ses avantages une assurance décès assez conséquente.


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#52 30/10/2023 18h23

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   276  

Une SNC vous oblige à cotiser pour 3 trimestres même avec 0€ de CA.
Je crois avoir lu que les micro peuvent aussi déclarer du CA pour acquérir des trimestres.

Hors ligne Hors ligne

 

#53 31/10/2023 00h42

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2815  

 Hall of Fame 

KingFlan, le 30/10/2023 a écrit :

De même les cotisations minimales via SASU ou volontaires ne feront que pénaliser ma moyenne des 25 meilleures années, donc complètement inadapté.

Je pense qu’ici vous faites une erreur de raisonnement. En effet : si vous n’avez pas cotisé 25 années, la moyenne des 25 meilleures années tiendra compte de 25 années, avec pour les années sans cotisation : zero. Des années cotisés au minimum ne peuvent donc pas faire baisser la moyenne des 25 meilleures années.

Par ailleurs, les 25 meilleures années ne servent que pour la retraite de base. Pour quelqu’un  ayant eu un TMI élevé (par ex 41%) pendant une bonne partie de sa période d’activité, il est très probable que la retraite complémentaire représentera la majeure partie (souvent les 3/4 ou plus) de sa pension de retraite. Or cette dernière ne tient aucun compte des x meilleures années, mais juste de l’ensemble des points cotisés (en proportion des cotisations versées) durant l’ensemble de la carrière. Par contre, la pension de la retraite complémentaire est généralement (je n’ai pas étudié tous les régimes…) amputée s’il manque des trimestres (validés dans le régime de base) (et la pension de la tranche C est même aussi amputée a l’AGIRC si on la liquide avant 67 ans je crois..), d’où l’intérêt de cotiser, même à minima, pour accumuler des trimestres.

A noter que les cotisations retraite (et même l’ensemble des cotisations) minimales pour valider jusqu’à 4 trimestres par an sont généralement bien moins élevées que le coût de rachat du même nombre de trimestres (mais la fiscalité diminue le coût réel de ces rachats quand on a un gros TMI)…. En outre, cotiser permet aussi d’avoir une couverture sociale, et évite la PUMA (certes, on a l’équivalent si son conjoint cotisé, mais quid si divorce ? sans oublier l’aspect moral.)


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

En ligne En ligne

 

#54 31/10/2023 01h03

Membre (2011)
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   63  

GoodbyLenine,

votre premier point sur les 25 meilleures années est faux :

Si vous avez travaillé moins de 25 ans, votre revenu annuel moyen est égal à la moyenne de vos salaires bruts durant ces années de travail.

Le mot le plus important est ces.

Le reste de votre message est un bon rappel.

Hors ligne Hors ligne

 

#55 31/10/2023 01h18

Membre (2019)
Réputation :   83  

J’ai fait l’exercice sur le simulateur officiel : 57 trimestres cotisés jusqu’à présent suivi d’aucune activité jusqu’à départ en retraite.
Résultats : ~1000 euros a 64 ans et~ 1175 à 67 ans.

Il n’y a pas de décote sur la complémentaire (ni sur la base) si j’attends l’âge de départ à taux plein automatique : le simulateur détaille bien les pourcentages de décotes si je pars à 64 ans. Le calcul de mes droits sera le même que n’importe quel retraité avec une carrière complète ..  bien sûr avec proportionnellement moins de points et de trimestres.

Le choix de cotiser au minimum ou pas se limite à l’espérance de rendement de la retraite ou d’un placement individuel à long terme, modulo quelques carottes fiscales et les futures réformes.

A mon avis, le résultat ne fait aucun doute.

*La PUMA ne m’inquiète pas. C’est résolu simplement avec des enveloppes capitalisantes, les MV reportables et les prêts sur marges.

Édit en règle générale, je ne me concerne pas de la moralité d’un système qui m’est imposé, mais notez que partir à taux plein dans de telles conditions n’est pas un abus à mon avis : on obtient exactement ce qu’on a cotisé sans surcote ni décote. C’est parfaitement juste.

Dernière modification par KingFlan (31/10/2023 01h23)


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#56 31/10/2023 07h48

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   615  

GoodbyLenine a écrit :

A noter que les cotisations retraite (et même l’ensemble des cotisations) minimales pour valider jusqu’à 4 trimestres par an sont généralement bien moins élevées que le coût de rachat du même nombre de trimestres (mais la fiscalité diminue le coût réel de ces rachats quand on a un gros TMI)

Les cotisations volontaires sont également déductibles du revenu global il me semble. La différence c’est que le rachat permet de compléter ses trimestres de cotisation manquants, alors que les cotisations volontaires "simplement" de cotiser les trimestres en cours.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 31/10/2023 15h02

Membre (2016)
Réputation :   18  

Bernard2K, le 30/10/2023 a écrit :

Pour cotiser à minima : se créer une activité quelconque en nom propre ou en société (ce qui signifie qu’on n’est donc pas 100 % rentier, en tout cas sur le papier) et :
- se verser la rémunération minimale donnant droit à 4 trimestres par an ;
- ou même, ne se verser aucune rémunération, mais cotiser volontairement, ce qui donne droit à 3 trimestres par an. C’est encore moins cher.

A noter également l’Assurance volontaire des inactifs pour les travailleurs indépendants n’exerçant plus leur activité professionnelle, ni aucune autre activité susceptible de les assujettir à un régime de sécurité sociale si demande dans un délai de 6 mois suivant la date d’effet de leur radiation à titre de cotisant obligatoire.
Points d’attention :
1/aux règles de calcul qui pourraient faire que ce n’est pas une cotisation minimale qui s’applique (les assurés volontaires inactifs cotisent la 1ère année sur les revenus d’activité non salariés de la dernière année civile d’activité entière…)
2/ Pas de possibilité d’avoir une activité susceptible de les assujettir à un régime de sécurité sociale (par ex. de prendre un job de salarié ponctuel pour obtenir un 4° trimestre de retraite si besoin)

https://www.cnavpl.fr/wp-content/uploads/2022/03/guideweb-2022.pdf a écrit :

2.4 Assurance volontaire des inactifs
Les travailleurs indépendants n’exerçant plus leur activité professionnelle, ni aucune autre activité
susceptible de les assujettir à un régime de sécurité sociale, et ne pouvant prétendre en raison
de leur âge aux prestations de vieillesse (2° de l’article L. 742-6 CSS) peuvent cotiser de façon
volontaire au régime de base des professions libérales (décret n°2015-769 du 29 juin 2015).
Les assurés volontaires inactifs cotisent la 1ère année sur les revenus d’activité non salariés de
la dernière année civile d’activité entière. Les revenus sont revalorisés les années suivantes en
appliquant le taux d’évolution du plafond de la sécurité sociale entre le 1er janvier de la dernière
année d’activité et le 1er janvier de l’année en cours.
Cotisation minimale : comme pour les cotisants obligatoires, la cotisation annuelle des assurés
volontaires ne peut être calculée sur une assiette inférieure à 11,50% de P (article D. 742-25 qui
renvoie à l’article D. 642-4).
L’adhésion volontaire au régime de base implique l’adhésion au régime complémentaire d’assu-
rance vieillesse et au régime d’assurance invalidité-décès (article D. 742-16).
Les inactifs doivent présenter leur demande dans un délai de 6 mois suivant la date d’effet de leur
radiation à titre de cotisant obligatoire (article D. 742-37).


Errare humanum est, perseverare diabolicum

Hors ligne Hors ligne

 

#58 05/11/2023 10h54

Membre (2021)
Réputation :   1  

Je peux vous donner mon expérience personnelle en matière de rachat car je viens de clore la démarche.
Il me restait 7 ans avant l’âge légal. Il me fallait un rachat de 6 trimestres pour avoir le taux plein.  J’ai donc fait la demande qui fût un peu laborieuse en raison des délais et des documents à transmettre.
Au final, après calcul, ce rachat sera rentabilisé en 7 ans en incluant la déduction fiscale intéressante pour moi (TMI de 30%) Ce sera ensuite environ 10 % de pension supplémentaire soit 300 €.
Chose très importante à savoir : le rachat de trimestres ne permet pas une surcote.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.012 sec., 18 requêtes exécutées ]