PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Recommanderiez-vous L'Investisseur Français à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

0% - 0
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

0% - 0
Je ne sais pas (avis neutre)

0% - 0
Non, probablement pas (avis assez négatif)

0% - 0
Non, certainement pas (avis négatif)

100% - 17
Nombre de recommandations : 17   Recommandation moyenne : 0/4 Avis négatif

[+5]    #176 18/10/2018 09h22

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3367  

 Hall of Fame 

Sa plume est inimitable, et sa capacité à déformer les faits aussi :

In a perfect world, Holdings will then be left operating one of the largest online marketplace in America – Sears.com sports a huge inventory and probably does billions in sales, which is no small feat – while its overall corporate structure will get simplified to the bone.

Source : Sears Holdings: It Ain’t Over Till It’s Over | Contrarian Analyst

On veut des chiffres à l’appui de ces affirmations :
- Où est le chiffre du CA de cette marketplace ?
- Où sont les classements indépendants qui la confirment comme étant "l’une des plus grandes d’Amérique" ?

De plus, comment peut-on oublier qu’une "online marketplace" dépend énormément de sa e-reputation, que celle-ci est désastreuse, et que le service apporté par des magasins en faillite ne risque pas de la réhausser ?
Cf :
Top 5,755 Reviews and Complaints about Sears
Sears.com Reviews | 872 Reviews of Sears.com | ResellerRatings

Cet article, et ce passage en particulier, c’est du bullshit 100 % biais de confirmation.

Quelqu’un qui a une plume brillante et qui l’utilise pour faire de la propagande pour ses idées "originales", au mépris des faits et des chiffres, ne peut être qualifié que d’une seule façon : un dangereux manipulateur. Et quand sa capacité de manipulation lui sert à se faire payer par les gens, ça s’appelle un ______.

En réponse à la remarque de Surin (dans le point de réputation) : non, non, il n’y a pas qu’une seule réponse possible pour la partie laissée en blanc. Il y a de nombreuses professions qui répondent à la définition "se faire payer grâce à sa capacité de manipulation". wink

Dernière modification par Bernard2K (18/10/2018 09h49)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#177 18/10/2018 11h22

Membre (2012)
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   153  

INTP

Bonjour,

Contrarian AnalystSears a écrit :

Sears Holdings: It Ain’t Over Till It’s Over

Les analyses et les recommandations sur les penny stocks c’est bien joli mais pour ceux qui ont envie de jouer avec des allumettes, regardez d’abord les chiffres :

Sears Holdings Corporation  - SHLD

au 17/10/2018 : 0.63 USD

Variations Historiques

Période        Valeur    variations   

1 semaine    0.3421  +84.16 %   
1 mois         1.25      -49.60 %   
3 mois         2.21      -71.49 %   

Quant à l’historique sur 3 à 5 ans… Voyez vous-même.

SHLD : Summary for Sears Holdings Corporation - Yahoo Finance

Déonto : pas de position ni long ni short sur SHLD

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (18/10/2018 11h39)


=== 👍+1 === Ressources anti-arnaques === Ne pas nourrir les trolls ===

Hors ligne Hors ligne

 

#178 18/10/2018 11h32

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   539  

Bernard2K a écrit :

On veut des chiffres à l’appui de ces affirmations :
- Où est le chiffre du CA de cette marketplace ?
- Où sont les classements indépendants qui la confirment comme étant "l’une des plus grandes d’Amérique" ?

Où sont les chiffres ? Nulle part, ils ne sont pas publics. Des estimations existent. Ci-après, celle de eMarketer par exemple: Sears Holdings | Revenues & Sales | eMarketer Retail . Je comprends ces chiffres comme étant plutôt les produits vendus par Sears eux-même. Je ne pense pas que ça inclus le CA des revendeurs qui utilisent la marketplace.

Il existe le "Internet Retailer Top 500" qui est un rapport payant, mais cet article mentionne que Sears était classé 19e en 2017: Sears.com recruits Chinese companies to sell on its marketplace . Il indiquait également:

According to Top500Guide.com, Sears did an estimated $3.150 billion in online sales in 2016

Il existe d’autres estimations, vous pouvez rechercher le sujet s’il vous intéresse.

Je ne vois pas de déformation particulière. De plus, il s’agit de "in a perfect world…", donc on peut arguer qu’il pourrait même s’agir d’un "scénario" (au niveau du CA également, je veux dire). La phrase est éventuellement un peu ambiguë de ce coté, mais Sears les fait a priori de toute façon, les milliards. Donc il n’y a pas de question qui se pose. Et il y a même un "probably"’ en précaution.

Il ne s’agit que d’un article de blog gratuit. Vous "voulez" … Mon Dieu. Que de négativité dans votre propos ce matin, B2K. Vraiment désolé pour ce que je vais dire tout haut là, mais: Encouragé par du +1 en plus. Il faut comprendre quoi ? Que les éventuelles insultes, dénigrement, ou autres diffamations, c’est très à la tête du client ? Sergio, c’est par exemple "pas touche", et simplement une mention "ca semble une affaire prospère" de Stokes juste au-dessus était retoqué (perso, je vois plus cela comme un compliment qu’autre chose, mais bon), mais ce dernier message, ca passe sans problème ?

Je le dis sans animosité aucune, mais j’ai un peu de mal à comprendre certains éléments qui me semblent à géométrie sacrément variable (en tout cas c’est ma perception).

Disclosure: Je ne connais pas, ni n’ai aucun lien avec Thomz, ni Sergio, ni rien qui touche à l’IF. Je suis long SHLD pour être transparent.

Dernière modification par Mevo (18/10/2018 11h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #179 18/10/2018 14h23

Membre (2012)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

 Hall of Fame 

EricB a écrit :

Les analyses et les recommandations sur les penny stocks c’est bien joli mais pour ceux qui ont envie de jouer avec des allumettes, regardez d’abord les chiffres :
Variations Historiques
Période        Valeur    variations   
1 semaine    0.3421  +84.16 %   
1 mois         1.25      -49.60 %   
3 mois         2.21      -71.49 %

Je ne comprends pas ce que voulez dire (ou plutôt, j’ai peur de comprendre).

Est-ce que vous voulez dire qu’un cours qui décroit doit continuer à décroitre ?
Ou le contraire, car il y a avait un bon coup à jouer il y a une semaine ?

Ce qui fait l’intérêt d’une action c’est son prix, et SHLD à 40 cts a peut-être plus d’intérêt que SHLD à 40 $. En l’occurence je n’en sais rien, mais je prétends que ce n’est pas l’historique de cours qui va me le dire.

Hors ligne Hors ligne

 

#180 18/10/2018 14h33

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3367  

 Hall of Fame 

Mevo, je vous remercie pour votre recherche. Elle prouve que :
- l’auteur en question ne n’est pas donné la peine de chercher, puisqu’il pouvait trouver chiffres et sources en quelques minutes sur internet, plutôt que de rester aussi vague.
- sa seconde assertion est juste ("des milliards" ; le chiffre étant 3 milliards, 3 c’est plus que 2, donc c’est bien le pluriel qu’il fallait mettre)
- sa première assertion est fausse : être classé 19e et avoir moins de 1 % de parts de marché des ventes online US n’est clairement pas "faire partie des plus grandes" (ventes totales en ligne aux consommateurs aux USA en 2016 : 391 milliards si j’en crois ce site, donc 3,15 milliard ça fait du 0,8 % de parts de marché).

Vous dites que c’est introduit par un "dans le meilleur des mondes". Certes. Mais en lisant l’article dans la foulée, on peut comprendre que ce meilleur des mondes, c’est "laisser Lempert finir sa transformation de Sears". Or, désolé, mais laissez Lampert faire sa transformation, ça ne changera pas une grenouille en boeuf. La plateforme de Sears arrive bien trop tard, fait partie des nains du e-commerce, et pâtit de la réputation de Sears que la faillite ne va pas arranger.

Si on prétend que cette plateforme peut devenir l’une des plus grandes des USA, ce n’est pas simplement dans le "meilleur des mondes", mais dans un monde qui n’est pas le nôtre, un monde où les rêves deviennent réalité. Je suis désolé, mais trouver un quelconque mérite à Sears dans l’état où est cette entreprise relève de l’affabulation dangereuse.

Dernière modification par Bernard2K (18/10/2018 14h40)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#181 18/10/2018 16h33

Membre (2012)
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   153  

INTP

Bonsoir,

JeromeLeivrek a écrit :

Est-ce que vous voulez dire qu’un cours qui décroit doit continuer à décroitre ?
Ou le contraire, car il y a avait un bon coup à jouer il y a une semaine ?

Je ne dis rien de tout ça si ce n’est que cette forte volatilité donne une petite idée du risque conséquent qui incite à la plus élémentaire des prudences.
Après ça constater "un bon coup à jouer" mais a posteriori a hélas peu d’applications pratiques…

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (18/10/2018 16h34)


=== 👍+1 === Ressources anti-arnaques === Ne pas nourrir les trolls ===

Hors ligne Hors ligne

 

#182 18/10/2018 16h41

Membre (2012)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

 Hall of Fame 

EricB a écrit :

Je ne dis rien de tout ça si ce n’est que cette forte volatilité donne une petite idée du risque conséquent qui incite à la plus élémentaire des prudences.

Comme vous n’aviez pas précisé ce que vous insinuiez, il m’a fallu essayer de deviner, désolé.

Du coup, c’est un autre fameux paradigme avec lequel je ne suis pas d’accord non plus :  volatilité = risque.
Je vous en propose un autre à la place :  volatilité = opportunités.

Hors ligne Hors ligne

 

#183 18/10/2018 16h53

Membre (2012)
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   153  

INTP

Je viens justement de tomber sur cet article :

SEARS HOLDINGS se déclare en faillite

edit : article reservé aux clients BD

voir : Le géant américain des centres commerciaux Sears se déclare en faillite

cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (18/10/2018 18h33)


=== 👍+1 === Ressources anti-arnaques === Ne pas nourrir les trolls ===

Hors ligne Hors ligne

 

#184 18/10/2018 16h59

Membre (2011)
Top 50 Dvpt perso.
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   243  

ENTP

JeromeLeivrek a écrit :

volatilité = opportunités

Oui !  et j’ajouterais même:

volatilité sans levier = opportunités,
volatilité avec levier = c’est plus risqué
sans volatilité, le levier est même conseillé (cf dans l’immobilier par exemple)

Dernière modification par AleaJactaEst (18/10/2018 16h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#185 18/10/2018 18h20

Membre (2014)
Réputation :   73  

JeromeLeivrek a écrit :

Du coup, c’est un autre fameux paradigme avec lequel je ne suis pas d’accord non plus :  volatilité = risque.
Je vous en propose un autre à la place :  volatilité = opportunités.

Sur ce coup  je ne suis pas d’accord avec vous non plus JeromeLeivrek.

Une action qui peut faire -50% ou +50% d’une séance à l’autre et qui le fait régulièrement ne peut pas être un investissement safe. Pour des actifs qui ne sont pas totalement illiquides, il est absolument certain que des volatilités extrêmes sont associées à du risque.

Il y a une corrélation entre risque et volatilité, c’est un fait. Et cette corrélation est presque parfaite quand on touche à des extrêmes. Si SHLD est hyper volatile d’un coté et si les bons du trésor suisse à échéance 1 mois sont hyper peu volatile d’un autre coté, ce n’est pas un hasard, il ne faut pas rêver.

Alors oui, c’est juste une corrélation statistique et cela ne se vérifie pas dans tous les cas mais il reste qu’on est plus proche de la vérité en disant volatilité = risque que volatilité = opportunités même si ces deux affirmations sont fausses dans l’absolu.

Quoiqu’il en soit il est évident qu’un titre aussi volatile que peut l’être SHLD en ce moment ne peut pas être un investissement safe. Bien sûr si vous me citez un exemple d’investissement safe qui n’était pas totalement illiquide et qui était aussi volatile que SHLD aujourd’hui je vous tirerai mon chapeau.

Hors ligne Hors ligne

 

#186 18/10/2018 18h57

Membre (2017)
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   2534  

 Hall of Fame 

Un investisseur qui considère le marché comme inefficient (par exemple un investisseur deep value) va avoir tendance à interpréter la volatilité comme une confirmation de l’inefficience du marché : le marché n’a aucune idée de la fair value de l’entreprise, donc il va dans tous les sens. L’investisseur deep value, lui, connaît (ou croit connaître) la fair value. Il voit donc la volatilité comme une opportunité d’acheter plus bas ou de vendre plus haut.

Un investisseur qui considère le marché comme efficient va avoir tendance à expliquer rationnellement la volatilité du cours, par exemple :
- L’entreprise opère dans un secteur très cyclique et/ou très volatil, où il y a une faible visibilité même à court terme sur les résultats.
- Il y a une incertitude sur la pérennité même de l’entreprise (c’est le cas de Sears) : l’action devient un jeu binaire "tout ou rien", où chaque petite variation de la probabilité perçue de survie va engendrer une forte fluctuation du cours.
Donc cet investisseur aura tendance à interpréter la volatilité du cours comme reflétant un risque.

Ces 2 vues sont irréconciliables (d’où les dialogues de sourds qu’on peut lire parfois).

Evidemment, je me situe plutôt dans le 2e camp.

Dernière modification par Scipion8 (18/10/2018 19h27)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #187 18/10/2018 20h09

Membre (2014)
Réputation :   73  

Scipion8, je comprends ce que vous voulez dire mais pourquoi adopter une vision aussi manichéenne ?

Pourquoi y aurait-il forcément deux camps irréconciliables ? Pourquoi deux options uniquement : noir ou blanc ?

La vérité ne pourrait-elle pas se situer entre les deux ? C’est ma position en tout cas…

------

Scipion8 a écrit :

Il y a une incertitude sur la pérennité même de l’entreprise (c’est le cas de Sears) : l’action devient un jeu binaire "tout ou rien", où chaque petite variation de la probabilité perçue de survie va engendrer une forte fluctuation du cours. Donc cet investisseur aura tendance à interpréter la volatilité du cours comme reflétant un risque

Comment voulez vous interpréter un jeu binaire autrement que par du risque ? big_smile big_smile

Un jeu binaire est risqué par essence
… Le voir autrement c’est de la folie pour moi

Tous les investisseurs devraient percevoir ce type de jeu comme risqué et ce quel que soit le "paradigme"

Dernière modification par Lazard (18/10/2018 20h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #188 18/10/2018 20h20

Membre (2017)
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   2534  

 Hall of Fame 

Vous avez peut-être raison, Lazard, une façon de réconcilier ces 2 vues, c’est de considérer que l’efficience du marché varie :

- selon la taille des entreprises : typiquement, les marchés sont plus efficients pour les big caps que pour les small caps. Donc sur une small cap, on doit peut-être parfois voir la volatilité comme une opportunité, alors que sur une big cap, c’est plutôt un risque.

- selon la période : les marchés peuvent traverser des périodes de relative irrationalité / inefficience, même sur des big caps (par exemple période d’exagération / panique d’un krach) : la volatilité peut alors être perçue comme une opportunité (c’est ce qu’explique Buffett, notamment).

Ok, pourquoi pas. Mais je pense utile dans les discussions d’avoir en tête la distinction marchés efficients / inefficients, car inconsciemment cela influence beaucoup la façon dont on interprète les cours et leur volatilité. Même des gens qui n’ont jamais vraiment réfléchi à la question de l’efficience des marchés vont avoir "intuitivement" une perception propre sur ce sujet, et ça peut engendrer des dialogues de sourds [je connais même des cas où ça a tourné au pugilat et à des bannissements - mais pas sur ce forum ;-) ]

Et puis les investisseurs deep value ont souvent une vue très tranchée (car l’approche value est intellectuellement très cohérente, donc ses adeptes ont parfois du mal à envisager d’autres approches) : il faut parfois rappeler que ce n’est qu’une façon de voir parmi d’autres. Et que fort heureusement, on peut gagner (ou perdre…) de l’argent en bourse avec des approches différentes.

EDIT : Bien sûr, sur les jeux binaires je partage entièrement votre vue. J’ai expérimenté ce genre de paris binaires à mes dépens, sur des biotechs - je suis vacciné (j’espère).

Dernière modification par Scipion8 (18/10/2018 20h23)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #189 18/10/2018 20h36

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   539  

B2K;
-"l’auteur en question ne s’est pas donné la peine de chercher": Vous n’en savez rien. C’est votre interprétation. Elle est possible, même éventuellement probable, mais ça ne reste que VOTRE interprétation et VOTRE avis. Il se peut qu’il ait abondamment recherché le sujet et qu’il n’ait juste pas détaillé. Vous n’en savez strictement rien à la lecture de l’article seul. Au final, il s’avère qu’il a juste, alors que vous le traitez "d’affabulateur", que vous écrivez que ce serait du "bullshit 100 % biais de confirmation", que vous l’accusez de "faire de la propagande.. au mépris des faits et des chiffres" et qu’il "ne peut être qualifié que d’une seule façon : un dangereux manipulateur".

Je ne vois aucun "dans ma vision", "à mon sens" ou autre (alors que lui, indique en début de phrase décrire un scénario), ni aucune précaution de langage (alors qu’il a bien mis un "probably").

-Effectivement, 3 sont déjà "des" milliards. Je suis d’accord avec vous là-dessus. Peut-être que "quelques" aurait été plus adapté. Je peux comprendre votre sentiment, mais comme bien souvent (de manière générale, ca n’est pas que vous), il est plus lié à votre interprétation à la lecture qu’à autre chose.

-19e sur un classement de 500, sachant qu’il y en a bien plus que cela. Question d’interprétation également. Est-ce qu’être dans les 20 premiers est faire "partie des plus grandes" ? J’en sais rien. J’avoue qu’il y a sans doute de l’exagération dans la façon de le dire, mais le terme est relativement vague, donc je crois qu’on peut le lui accorder. Au niveau des moteurs de recherche en France par exemple, Bing est second avec 5% de PDM et Yahoo est troisième avec 2%. Le quatrième est DuckDuckGo avec 0,74% d’après le JDN Parts de marché des moteurs de recherche en France . Est-ce que le quatrième est l’un des moteurs de recherche "les plus utilisés" ou pas ? Le troisième l’est-il ?

Il est long SHLD, et il a toujours été clair là-dessus. Qu’il présente les choses avec un biais long peut se comprendre (mais ça reste juste, dans le fond). C’est indiqué en bas d’article. Et vous, votre biais contre lui, c’est quoi ?

Prenez du recul et voyez que le "biais de confirmation" est pas mal aussi dans vos écrits: Vous voulez confirmer ce que vous pensez de Sears. Et traiter de noms d’oiseau quelqu’un qui est d’un avis différent du votre ne vous arrête pas. Je ne remets pas en cause votre vision, ni le fait de l’exprimer ou de prendre la contrepartie du propos de Thomz, pas du tout, je suis 100% POUR, mais l’attaque, le dénigrement, ou la diffamation ne sont sans doute le bon moyen (surtout que j’avais compris qu’on devait éviter, encore plus particulièrement dans cette file). En tout cas, ca ne le sont pas à mon sens, raison pour laquelle je prend la contrepartie de votre propos (sans avoir besoin de recourir à ces dernières pratiques, vous le noterez éventuellement).

PS: Pour le fun, je vous invite à rechercher Amazon sur les deux liens que vous fournissez (Note: Je n’ai pas regardé d’autres sites pour juger de la qualité/intégrité des ces sites). La note générale n’est pas énormément meilleure que pour Sears (même si tout de même mieux) et vous noterez qu’il y a pas mal MOINS d’avis sur Amazon que Sears.

PPS: Si vous avez le courage et la capacité d’être un minimum honnête avec vous-même, essayez voir de prendre du recul et de passer votre propre message initial auquel j’ai répondu à la moulinette de ce que vous y reprochez à Thomz.

Lazard: Je vois une question de principe derrière ce que vous dites. Il y a d’un coté les faits, et d’un autre ce que les gens disent. On en revient à la problématique (oh combien DANGEREUSE à mon sens) de "Si énormément de gens disent quelque chose, c’est que ca doit être juste". Dans la pratique, ca l’est souvent. Mais pas forcément.

Un marché, ce sont ce que ses participants pensent. Et il y a une bonne partie de "moutons" dans le lot (dit non méchamment). Et nombreux sont ceux qui défendent la "thèse mouton": Si "le marché" le dit, c’est que ca doit être vrai. Phénomène qui s’auto-entretien et se renforce ensuite. Même si dans la pratique, souvent, c’est bien le cas, mais pas toujours.

Je l’ai déjà mentionné quelques fois je crois, mais regardez l’expérience de Asch (une recherche sur Youtube sera facile et parlante). Ca décrit bien les choses je trouve, dont ce qui se passe sur "les marchés". Quand je lis Scipion (dont toutes ses recherches sur ce que font les autres), je me dis souvent que vous aurions sans doute été les deux extrêmes opposées dans ce test.

La volatilité reste du coté "ce que les gens disent", pas du coté des "faits". Qu’il y ait habituellement une corrélation, soit. Le "fait" est ici qu’il y en a "habituellement" une, pas qu’il y en a "forcément" une. Et la volatilité est éventuellement plus liée à de l’incertitude ou de la perception changeante, ou à une forte opposition entre groupes de participants avec une perception opposée (je ne suis pas sûr que l’exemple d’obligations d’état à court terme soit la meilleure, surtout quand elle a une rémunération au plancher et que c’est justement surtout le taux d’intérêt qui fait varier le produit).

Après, c’est sans doute assez complexe et propre à chacun, mais ça dépend aussi de sa propre interprétation de ce qu’est le "risque" (je sais que nous avions eu des désaccords sur le sujet). Sur la différence entre les investisseurs que mentionne Scipion, il y a aussi la possible plus forte décorrélation entre PRIX et VALEUR dans l’esprit des investisseurs deep value. Ces derniers voient sans doute davantage ce qu’il y a DERRIERE une action que simplement son prix (qu’ils voient plus comme du "ce que les gens disent" justement, et qu’il interprètent comme changeant et temporaire, alors qu’ils voient la valeur comme des faits. Ils ne s’intéressent peut-être parfois pas assez à la possible évolution de la valeur dans le temps, il est vrai). Et là, je rejoins Scipion, on assiste fréquemment à des dialogues de sourds, par exemple lorsque sortent de bonnes nouvelles (ou perçues comme telles), et qu’une action baisse.

PS: On parle de manière générale, hein. Je ne suis pas en train de défendre Sears comme supposément non risqué, que ce soit clair.

[Message edité pour rectifier une boulette: l’exemple des moteurs de recherche et la source sont au niveau de la France, pas au niveau mondial comme initialement écrit]

Dernière modification par Mevo (20/10/2018 10h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #190 18/10/2018 21h01

Membre (2014)
Réputation :   73  

Mevo,

Mevo a écrit :

Un marché, ce sont ce que ses participants pensent. Et il y a une bonne partie de "moutons" dans le lot (dit non méchamment)

Toutes nos différences de point de vue sur cette question résident dans cette phrase Mevo.

Vous pensez ce que vous croyez juste. Et vous avez peut être tout à fait raison.

Par contre, je pense l’inverse de cela, je pense que les "moutons" comme vous dîtes ont trop peu de capital pour avoir de l’impact sur le marché et que globalement le marché est plutôt drivé par des gens intelligents (globalement je pense que le QI des gérants des plus gros fonds d’investissement est nettement plus élevé que la moyenne).

J’ai peut être tord de pensez ça mais je préfère rester très humble vis à vis du marché et des acteurs qui le composent car par le passé j’ai pu agir avec beaucoup d’arrogance et perdre de l’argent alors qu’agir avec plus d’humilité m’aurait rendu plus riche.

On se rejoint sur le fait qu’il y a parfois des aberrations et que l’efficience parfaite des marchés (tout comme l’innefficience absolue) sont des utopies.

Dernière modification par Lazard (18/10/2018 21h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#191 18/10/2018 21h43

Membre (2012)
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   153  

INTP

L’hypothèse d’efficience des marchés suppose un niveau correct d’information des différents acteurs du marché. Mais les marchés peuvent-ils encore être efficients concernant la "valorisation" d’une boite en faillite ? Le niveau d’information et surtout de visibilité semble vraiment très faible et sujet à toutes sortes d’interprétations et de spéculations…

Cordialement,

Eric


=== 👍+1 === Ressources anti-arnaques === Ne pas nourrir les trolls ===

Hors ligne Hors ligne

 

#192 18/10/2018 21h50

Membre (2011)
Top 50 Dvpt perso.
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   243  

ENTP

Je dirais qu’elle suppose aussi un niveau de liquidité comparable entre les acteurs.

Ce qui je pense, n’est pas le cas sur les plus petites capitalisations

Hors ligne Hors ligne

 

#193 18/10/2018 22h05

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   539  

Lazard: Oui, je comprends bien, et je ne le remets pas fondamentalement en cause (mais je suis tout de même dans le principe plutôt de "l’autre coté"). C’est la théorie des autres qui sont plus nombreux que vous, et qu’il y a certainement des gens plus intelligents que vous dans le lot. Surtout en l’espèce, au niveau des marchés financiers (comme vous l’expliquez). C’est réellement la base de l’expérience de Asch, que je vous invite à regarder si vous ne l’avez jamais fait.

On pourrait sans doute parler extrêmement longuement du sujet, mais une fois qu’une idée devient "établie", elle devient de plus en plus "vraie" avec ce raisonnement, même… si elle est fausse. Philosophiquement, c’est dangereux et effrayant, je trouve. Et je ne suis pas convaincu qu’il n’y ait pas sa (bonne) part de comportement moutonnier dans ceux qui gèrent des capitaux importants. Il y a même des biais souvent mentionnées qui entrent en jeu: Par exemple celui qu’il est bien plus facile d’avoir tort avec tout le monde que tort tout seul. Aller contre le "consensus" et se rétamer, c’est la bonne recette pour passer pour un gros idiot: Pourtant, "tout le monde savait". Et quand "personne ne savait", bah, on peut toujours rationaliser en disant que ce n’était pas prévisible.

Ma philosophie (qui m’est propre) est que ce sont surtout les faits et les arguments qui m’intéressent. Je considère les avis des gens, mais en oubliant pas que ce ne sont que leurs avis. Ca se retrouve par exemple au niveau des files de portefeuille: Que x, y ou z ait acheté telle action ne m’intéresse pas particulièrement (hormis pour la curiosité). Qu’il explique pourquoi il trouve tel dossier intéressant et qu’il explique son raisonnement, oui.

Donc au niveau du marché, je considère ce qu’ "on" me dit au niveau du prix ou de la volatilité, mais ca n’est pas ce qui va former ma décision.

Pour retomber un peu sur nos pattes et recadrer le sujet dans le bonne direction, on pourra éventuellement se demander ce que vendait l’IF dans le fond. A priori un "avis", vu qu’on ne vend pas des "faits". Même si ces avis sont supposés être basés sur des faits. Comme tout le monde, ces gens étaient et sont faillibles. En plus, c’est un exercice (très) difficile: Il s’agit plus ou moins de prévoir (ou au moins d’essayer d’anticiper) de quoi l’avenir sera fait. Et par rapport aux reproches qui leur sont faits, à savoir de dossiers "spéciaux" ("risqués" ?) et de concentration, c’est compliqué. Il y a peu de valeur ajoutée potentielle à apporter en disant d’acheter un ETF World, à part éventuellement la démonstration pour convaincre que ça pourrait être la bonne solution (sans viser personne qui écrirait des bouquins sur ce sujet en particulier. Je n’ai pas lu, c’est possiblement très bien. J’en sais rien.)

Dernière modification par Mevo (18/10/2018 22h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #194 18/10/2018 22h21

Membre (2014)
Réputation :   73  

J’ai regardé l’expérience de Asch effectivement c’est intéressant. Dans le même style vous avez une expérience qui se déroule sur un forum francophone qui arrive aux mêmes conclusions : https://www.investisseurs-heureux.fr/t2239

Bon par contre y a 150 pages et ça se déroule sur plusieurs années.

…….. Bon, trêve de sarcasme…big_smile

Hors ligne Hors ligne

 

#195 18/10/2018 22h29

Membre (2014)
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   197  

Vidéo YouTube


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne Hors ligne

 

#196 18/10/2018 22h29

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   539  

The Lampert experiment wink

Hors ligne Hors ligne

 

#197 19/10/2018 21h54

Banni
Réputation :   284  

A noter que le "club des investisseurs" de Binck renvoie sur des analyses commises par Thomz sur sa page zone bourse : la dernière en date, rédigée le 15 octobre, incite à l’achat de la pharmaceutique suédoise SOBI.

"Valorisation étonnamment abordable" est-il écrit dans le titre ; je ne sais pas si SOBI est abordable, mais je sais qu’elle est moins chère qu’il y a 6 semaines : 30% de baisse depuis le 31 août !

Hors ligne Hors ligne

 

#198 19/10/2018 23h21

Membre (2012)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

 Hall of Fame 

Ouaip, ça fait quelque temps que l’on voit ses analyses dans le club de Binck. Elles sont toutes du même acabit : "regardez la boite pas chère que j’ai dénichée et dont le marché ignore la valeur". Avec comme une impression d’avoir déjà lu ça quelque part…

Hors ligne Hors ligne

 

#199 24/10/2018 23h04

Membre (2014)
Réputation :   23  

Le site est tenu par Thomas : https://www.contrariananalyst.com/author/thomas/

(Le CMS Wordpress laisse passer beaucoup d’informations…)


Avenue Des Investisseurs - Informations sur les produits d'épargne (AV, PER, PEA, trackers, immo, etc).

Hors ligne Hors ligne

 

[+5 / -1]    #200 01/11/2018 13h02

Membre (2018)
Réputation :   3  

kiwijuice a écrit :

Mon avis sur l’IF.

Ces dernières années, j’ai lu avec plaisir et déplaisir les interventions des membres de l’IF.

Plaisir sur de nombreux sujets que je ne connaissais pas, sur la méthode cigar butt, sur les histoires d’investisseurs chevronnés… Le style des appartés était novateur, les mises en garde sur certains dossiers pleines de bon sens.

Cependant, j’ai pris un grand déplaisir sur les points suivants:
- une arrogance certaine sur certains dossiers avec l’argument massue : “j’ai lu les notes de bas de page”. Par exemple, j’ai longtemps opposé à la these Sears et l’argument SYW que personne ne connaissait ce site aux US (en plus de son faible traffic). Que nenni…
- Les fausses interactions quand les membres de l’IF se répondaient sur le forum comme des membres IH lambda alors qu’ils étaient vraisemblablement dans le même bureau. Surtout Serge d’ailleurs.
- Le racollage commercial évidemment, à base de portefeuille délivrant 40%pa sans pouvoir voir les transactions ni les principales positions. Je me souviens de l’article devenir millionnaire en 15ans. Je paraphrase la fin: “ investir dans la valeur et composer à 15%/an: le portefeuille de l’IF fait lui-meme 3 fois plus".

Maintenant, pour ceux qui ont perdu gros avec Sears, l’IF est éminemment attaquable en justice et vous pourriez retenir entre autre les points suivants:
- fournisseurs de conseil financier sans en avoir les agréments. On les en a averti sur ce forum, ils s’en moquaient et prétendaient que cela ne s’appliquait pas à eux.
- Promesses commerciales avec l’article millionnaire en 15 ans (“notre portefeuille fait 3 fois plus”) ou bien les appartés sur John Malone (ca compose à 30% par an - depuis cet apparté, Liberty Global = -40% quand le S&P fait 30%, ca compose en effet)
- Serge Belinski et consorts ne me semblent pas être du sérail comme l’est Mr Lheritier d’Aristophil donc l’AMF ne sera pas freinée dans son enquête.
- Pas d’analyse de “suitability” des conseils prodigués. Je retiens le surréaliste conseil de Thomz de proposer un portefeuille 1/3 Sears, 1/3 WPX, 1/3 Era(?) à n’importe quel quidam. Voici quelques points qui font problème et seraient sans doute qualifiés comme défaut de conseil:
    - Un portefeuille 100% actions sans analyse des capacités et tolérances pour le risque
    - Ensuite, un portefeuille de 3 titres est évidemment pas diversifié
    - Un portefeuille 100% USD pour un investisseur 100% EUR
    - Des titres à forte volatilité
    - Des titres à faible liquidité
    - etc

Meme si ce fameux portefeuille avait pu délivrer un retour positif, le défaut de conseil aurait été avéré.

En conclusion: l’IF proposait un terreau de conversations intéressantes sur une portion congrue du marché (titres en attente de retournement et loin des manoeuvres des zinzins), ces conversations auraient du rester celles d’investisseurs avertis et non proposées au grand public.

Bonjour,

J’abonde sans le sens de kiwijuice. Je vous vous livrer quelques impressions et faits qui m’ont marqué durant la période de mon abonnement.
J’ai donc été abonné à l’IF pendant environ 2 ans et demi, et j’ai finalement résilié mon abonnement en octobre de cette année. A noter d’emblée, mais cela est un détail, que je n’ai même reçu aucune réponse à mon courriel annonçant mon retrait de l’IF, pas même un remerciement (après un abonnement qui m’a coûté environ 2500 € et qui ne m’a pas rapporté le moindre cent, bien au contraire …). Mais bon, au fil du temps, j’ai effectivement pu percevoir une certaine arrogance et condescendance dans les messages de Serge Belinski, qui ne s’est d’ailleurs pas gêné d’effacer l’un ou l’autre message de mise en garde que je voulais poster sur le forum, au motif qu’ils avaient pas trait à l’investissement :-, alors que j’estime qu’avec un abonnement de 99 € par mois, on peut tout de même exprimer son opinion).   
Je suis rentré à l’IF juste au bon moment, où l’ambiance était relativement conviviale et où les membres pouvaient clairement se "lâcher". Et puis, les choses ont commencé à changer après le départ "collectif" de Thomas et consorts, pour une raison qui n’a jamais été vraiment expliquée et qui pour lequel les membres auraient pu, me semble-t-il légitimement obtenir des explications circonstanciées, d’autant plus que lesdits administrateurs participaient activement aux échanges et présentaient leur propre portefeuille,
ce qui, après leur départ, modifiait sensiblement, et sans autre procès, les "conditions générales" de l’abonnement. Et puis, le site est devenu ’totalitaire’, Serge Belinski annonçant d’emblée que les échanges des membres ne devaient plus se concentrer que sur l’investissement, et qu’il était désormais interdit aux membres - je schématise, mais c’est finalement cela qui s’est produit - de converser sur des sujets "autres": "on" supprime ainsi la "liberté d’expression" sous un motif quelconque, justement pour éviter la critique et la contradiction, certainement lorsque ça commence à sentir l’oignon (Sears & Co & consorts), et ainsi éviter que des abonnés ne fuient le site . Tout a donc été cadenassé, sans compter que nombre de modules prévus initialement au moment de mon abonnement (les formations, les apartés, …) ont été supprimés au fils du temps, de nouveau au motif que Serge devait se concentrer sur les "bonnes" idées d’investissement. De plus, impossibilité pour les membres de l’IF de communiquer extra muros, puisque les données essentielles (adresse électronique notamment) sont masquées. Puis, je me souviens d’une manoeuvre au sein du portefeuille - et dont je n’ai toujours pas compris à ce jour les mécanismes, mais dont j’ai bien saisi le pourquoi - qui a soudain effacé une perte monumentale sur Sears, titre sur lequel l’IF était particulièrement investi. Bref, on fait disparaître une perte par un coup de baguette magique … et les autres membres investis n’ont justement pas cette même baguette magique … Il semblerait que les comptes soient audités, ce qui suppose une transparence totale. Mais le rendement de 20% - toujours présent sur le massage d’annonce du site - est-il toujours d’actualité? L’a-t-il toujours été d’ailleurs, au regard des pertes conséquentes subies alors que l’IF était fortement concentré sur ces titres? Ce rendement est-il également "audité"? Ne joue-t-on pas avec les chiffres et la transparence est-elle de rigueur: c’est la question que je me pose. Autre point à ce sujet: les prix d’achat et de vente des titres du portefeuille de l’IF étaient toujours (parfois bien plus favorables) que les cours auxquels je voulais les acheter/vendre. A croire que l’IF parvient à acheter systématiquement au plus bas et vend au plus haut. Lorsque j’ai interrogé Serge à ce sujet, il m’a répondu qu’il y avait toujours un certain retard entre l’achat effectif et l’annonce de l’achat sur le forum; pourquoi ne pas annoncer d’emblée que l’IF va tenter d’acquérir X titres de Z, plutôt de l’annoncer après-coup? Je ne dis pas que cela a été fait, mais cela permet de manipuler le cours effectif auquel le titre a été acheté et vendu, en le rendant plus favorable. Autre remarque pour un forum qui se dit "value": les titres sont achetés et vendus à un rythme soutenus, ce qui me laisse plutôt penser à du trading, alors que le "value investir" sous-entend généralement à son terme. Une des seules valeurs restées en portefeuille à long terme est … Sears. Bref, comme je l’ai dit, les quelques investissements de l’IF que j’ai suivis pour mon propre portefeuille ont généré un rendement négatif. Heureusement que d’autres sites - gratuits eux - ont permis d’équilibrer la balance. J’ai toujours voulu croire - et cela rélève de ma responsabilité - aux mea culpa et autres de Serge, mais finalement, vu les derniers rendements exécrables de l’IF sur certains titres (dont YY), je me suis dit, un peu tard peut-être, que je devais passer mon chemin. A ce propos, Serge Belinski a pensé à tout: il faut réfléchir à deux fois avant de quitter le site, car pour peu qu’on ait investi sur quelques titres comme l’IF, on se sent obligé de rester membre pour avoir le suivi de ces titres. De fait, la mention ’ceci n’est pas un conseil d’investissement’ n’exonère pas tout à fait le ou les administrateurs de toute responsabilité; il faut voir la situation dans son ensemble (nombre d’abonnés, montants mis en jeux, techniques de racolage, absence d’agrément pour conseils boursiers, …). Ce n’est pas parce que cette mise en garde figure sur le site/forum que le juge, in fine, ne peut pas considérer cela, au vu de l’ensemble des éléments, comme des conseils boursiers maquillés, et pour lesquels une formation et/ou un agrément ad hoc  est/sont nécessaires.

Dernière modification par gerardf (01/11/2018 15h56)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “l'investisseur français : vos avis sur le club de l'if ?”

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.019 sec., 36 requêtes exécutées ]