PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : expertise patrimoniale pour les expatriés sans rétro-commission en cliquant ici.

[+6]    #1 31/03/2024 14h40

Membre (2014)
Réputation :   16  

Bonjour à tous,

Résident depuis 6 mois en Arabie Saoudite, je me suis dit que ce serait intéressant de poster ici, compte tenu des centres d’intérêts de cette communauté.

Avec ce léger recul, ce pays me semble un eldorado pour ceux qui souhaitent se constituer un pécule par leur force de travail, et ainsi se mettre à l’aise financièrement pour l’avenir (je revenais justement sur ce forum pour prendre vos conseils afin de placer mes liquidités excédentaires intelligemment).

Les salaires que je vois autour de moi sont relativement impressionnants, on parle régulièrement de :
- x2 - x3 par rapport à la même profession en Europe ;
- +20/30% par rapport aux Emirats ;
Pour sourcer : Grilles Salaires 2023 - Hays
Je pourrais en fournir d’autres si ça vous intéresse.

Bien entendu, les droits sociaux seront différents, mais compte tenu de la situation des finances publiques et sociales françaises, l’argument risque de se réduire à mesure que le temps passe.

Même si le pays met en avant une politique de préférence nationale, ce qui donne aux locaux un pouvoir de négociation supplémentaire, et les meilleurs opportunités, la forte volonté de diversification, et les moyens mis en œuvre pour y arriver rapidement, donne de nombreuses opportunités pour des expatriés.
Ma lecture est que cet appel d’air devrait durer 10 à 20 ans…

Par exemple ; j’apprenais récemment qu’ils montant un institut statistique à NEOM (la région futuriste chère à MBS, qui abrite The Line, Oxagon, de multiples complexes hôteliers grand luxe) ;

Jobs - NEOM Stat

J’entends aussi les réticences de certains en lien avec le mode de vie ; aussi, je suis prêt à alimenter un Q&A avec vos questions si vous en avez ;

Est-ce que le climat est supportable ?
Ici depuis septembre, il faisait chaud ce mois, ça demande de s’adapter (courir à 6h du matin, pas à 8h, rester à l’intérieur la journée, et utiliser la clim…). Depuis mi-octobre, le temps est magnifique, on peut être en terrasse tout le temps, il faut se couvrir un peu le soir… On a eu un peu de pluie, la saison chaude va redémarrer, je pourrai en dire plus à ce moment là.

La place des femmes dans la société ?
On part de loin, mais ça évolue vite. Oui, bcp de personnes couvertes dans la rue (bon, pour moi c’est pas dérangeant, surtout lorsque c’est moi qui suis chez eux : je m’adapte). Par contre, l’idée que les expats doivent encore être couvertes ou même porter une abaya est dépassée. Avec ma compagne, on se promène en jean, elle peut être en leggins (bon, on teste pas le mini-short), sans aucune remarque ou problème (à Riyadh, je ne peux témoigner de la campagne profonde).
Côté jobs, le taux d’activité est passé de 15 à 35% pour les femmes sur les 6 dernières années. J’en vois parmi mes interlocutrices à tous les niveaux de la hiérarchie.

Le poids de la religion dans la vie de tous les jours ?
Je travaille en milieu expat, donc ma vision peut être biaisée par rapport à ceux qui sont insérés avec 100% de saoudiens. Parfois, pour des rendez-vous pro, il faut attendre que la prière soit terminée.
Au quotidien, je ne le remarque presque pas (bon, vu qu’il fait chaud, je ferme les fenêtres, ça explique que je n’entendent aucun appel à la prière, alors que mes vacances à Jérusalem m’avaient traumatisé de ce point de vue).
On est en plein ramadan, il ne faut en théorie pas manger ni boire publiquement… j’ai quand même pu trouver un Subway pour mon 4h à Khobar récemment, et il y commence à y avoir des cafés ouvert ça et là durant la journée à cette période.

A ceci j’ajouterai que les saoudiens sont extrêmement accueillants… on me demande d’où je viens de manière intéressée, ils essaient de formuler quelques mots en français, me dire qu’ils connaissent ou on envie de connaître Paris…

Bref, je trouve qu’il y fait bon vivre, et je souhaitais le partager. D’une part parce que je pense que c’est utile pour ceux qui cherchent des destination d’expatriation d’avoir des retours, et d’autre part car j’ai vraiment l’impression d’être "à l’endroit où les choses se passent", et que c’est dommage qu’il y ait, depuis la France à mon goût, un décalage entre la perception et la réalité.
Certes, tout n’est pas idéal (je ne suis pas le plus patient quand le mec qui vient monter mon meuble IKEA me dit "same-same" alors que le tiroir butte pour fermer), et certains aiment s’échapper à Dubaï pour "faire la fête" (étant plus IronMan training que PartyGuy je trouve mon compte en restant ici, certains - surtout les consultants et les banquiers - font l’aller-retour tous les WE), mais le ratio des avantages & opportunités vs. inconvénients est en train, je pense, d’évoluer de façon très rapide.

Leur volonté d’être attractifs pour les touristes (autres que religieux), et les investissements étrangers, leur donne une obligation de fait d’évoluer dans un sens qui plaira (aux occidentaux en partie, mais pas seulement, leur pragmatisme leur fait considérer toutes les opportunités, et lier aussi bien avec les Chinois, les Américains, que les Russes).
A considérer donc.

Bien à tous, au plaisir d’échanger, et en espérant être utile à certains.

PS :
Disclaimer quand même ; je travaille au développement de la relation FR/KSA ; donc si vous obtenez des postes à responsabilité ici ; ça m’intéresse d’être en contact, pour renforcer les succès tricolores.

Mots-clés : arabie saoudite, expatriation, opportunité, salaires

Hors ligne Hors ligne

 

#2 31/03/2024 15h20

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1370  

INTJ

Je confirme qu’actuellement c’est "the place to be" sur le court/moyen terme : MBS a ouvert les vannes et le pays met le prix pour attirer les talents et faire oublier sa réputation "sulfureuse".

MBS disait récemment "Middle East is the new Europe" et c’est vrai que le pays investit à tout va dans plein de domaines qui vont de l’éducation, au tourisme, écologie … à l’égalité homme/femme ( si si, je vous le jure, ils embauchent dans ce domaine ).

Si on fait abstraction du passé du pays et de certaines pratiques encore existantes, c’est un excellent pays pour y bosser quelques années et s’en mettre plein les fouilles, c’est ce que font des milliers de travailleurs qualifiés de partout dans le monde ( surtout les anglo-saxons ).

Dernière modification par Oblible (31/03/2024 15h21)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 31/03/2024 16h39

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   562  

Merci Sfyter pour ce fil. Je vous crois volontiers sur les avantages du pays. Votre job que vous annoncez en toute transparence vous rend peut-être un tout petit peu impartial.

Comme dans tout pays étranger et peut-être encore un peu plus dans celui-ci, il faut surtout rester à sa place et accepter les contraintes locales, tout le monde n’en est pas capable.
Si vous acceptez ces règles je pense que c’est en effet un pays où l’on peut vivre agréablement et se faire de bons salaires. Je crois que la vie est toutefois chère aussi en particulier le logement. Votre éclairage sera le bienvenu sur ce sujet.

Personnellement je n’ai pas envie de travailler dans ce pays (et dans les pays arabes de façon générale) mais c’est peut-être des a priori. J’ai un peu d’expérience en Mauritanie (qui est je pense une exception dans le monde musulman car à la frontière de l’Afrique noire et du soufisme) et aucune au Moyen-Orient, mais j’ai des collègues qui ont fait l’aller-retour.
- Ils ont la réputation d’avoir un management très dur; ils payent bien mais ils vous virent du jour au lendemain, vous n’avez pas votre mot à dire et vous êtes corvéable à merci. La logique d’esclavage est très ancrée dans leur culture et n’a jamais vraiment disparu. Si de plus vous n’êtes pas musulman, vous n’êtes rien, encore moins que la bonne indonésienne.
- Ils ne managent pas par l’exemple. Ca peut être difficile d’accepter de se faire mettre continuellement à sa place par un imbécile qui n’en branle pas une et dont la seule qualité est d’avoir de l’argent et être de la bonne tribu.

Il ne faut surtout pas se leurrer. Vous ne serez jamais leur égal, vous n’êtes qu’un outil, ils vous tolèrent. Je ne pourrais pas vivre sereinement avec autant d’arbitraire. Votre vie peut basculer sur un rien.
Mais l’argent est bon c’est sûr, ils sont un peu obligés d’en donner beaucoup toutefois pour attirer les compétences et palier à leur réputation…

Je vis depuis 15 ans maintenant en Afrique dans des pays qui ne sont pas tous des démocraties. Il y a un point commun à tous ces pays pour se prémunir de l’arbitraire et parfois même en profiter: le statut que vous donne l’argent. En Arabie Saoudite, ce statut, et parfois cette bouée de secours, vous ne l’avez pas, car ils sont tous plus riches que vous.

Dernière modification par Jef56 (31/03/2024 16h53)


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 31/03/2024 16h53

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1370  

INTJ

La plupart du temps, vous ne verrez ni ne fréquenterez les "locaux", ce sera un job entre expats, une vie entre expats et un modèle de travail anglo-saxon ( viré du jours au lendemain, ni 35h, ni Pôle Emploi ni syndicats ).


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#5 31/03/2024 19h12

Membre (2017)
Top 10 Année 2024
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   197  

Pensez-vous  que Mohammed Ben Salman parviendra à faire rentrer l’Arabie Saoudite dans une nouvelle ère? illustrée par les projets pharaoniques et écologiques tels que "The Line"? Ou par des réformes autorisant les femmes à conduire et les saoudiens à se rendre au cinéma aux Emirats voisins? Une Arabie Saoudite fongible avec l’Occident?
Les menaces de déraillement ne manquent pas, j’identifie déjà:
1) La résistance des anciens princes, purgés en 2017. L’attentat est toujours possible
2) La publicité orchestrée autour de l’assassinat de Jamal Khashoggi brouillant l’image réformiste de MBS aux yeux du monde.
3) La volonté impérialiste d’Erdogan de prendre la place des saoudiens en se faisant le héraut des sunnites, profitant de la lente mais réelle normalisation des relations entre le royaume Wahhabite et Israël pour déstabiliser MBS.
4) L’attentat du 7 octobre a fait basculer le rôle de défenseur des palestiniens du côté de la Turquie sunnite, et de l’Iran soutien indéfectible du Hamas et du Hezbollah.
Les deux derniers points peuvent mettre un coup d’arrêt aux réformes si le leadership de l’Arabie Saoudite, le statut de la Mecque est vacillant. La proximité avec les USA devient gênante dans le monde arabe plus que jamais anti-américain.
5) Enfin, au risque de surprendre, une forte baisse des cours du pétrole peut déstabiliser le budget déjà en déficit (2% du PIB); et contrairement à une démocratie, il est notoire que les monarchies absolues/Emirats subsistent car les sujets ne payent pas d’impôts. Lever l’impôt est souvent le prodrome de la Révolution.

Dernière modification par Flavius (31/03/2024 19h13)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 31/03/2024 21h31

Membre (2014)
Réputation :   16  

Merci à tous pour vos réponses, toutes très intéressantes.

@Jef56 ;
- Impartial ;
J’essaie de l’être. Je pense réellement que les opportunités sont là, après, le but n’est pas de les survendre, je me sentirai bien malin si quelqu’un suivait mon intuition et s’en verrait déçu.
- Rester à sa place ;
Oui, mais ce poids se réduit drastiquement. Ceux qui sont là depuis 20 ans me disent le constater ; et je vois des gens (FR ou autres) arriver des pays voisins, car le delta de contrainte de mode de vie semble devenir acceptable au regard du premium salarial ;
- Vie chère ;
Yes, Indeed. Je viens d’acheter une perceuse 80% plus chère que si je l’avais achetée à Paris.
Logement, très cher en effet (on peut compter du 4000€/mois pour un 3 pièces, mais bien équipé, dans un compound avec piscine, gym, et autres services…) ;
Après, les sociétés saoudiennes ajoutent des allowances aux salaires pour le logement, et pour les expats, c’est souvent prix en charge, au moins partiellement, en sus.
A surveiller, c’est sûr (d’ailleurs je compte bien creuser le sujet, pour un projet d’investissement personnel). Après, je disais pareil à mes proches partis en Suisse qui me disent "oui mais la vie est chère" ; tous comme moi ici, vous savez que gagner x2 et avoir des dépenses x2… quand on a un taux d’épargne positif, c’est tout bénéf si on compte revenir en France un jour. Et en général, le coefficient pour le salaire est plus élevé que celui pour les dépenses, donc l’épargne reste multipliée de manière significative (sauf à aller dans des hôtels de luxe toutes les semaines… yes ça peut douiller sévère).
- Pas envie individuellement ;
Pas de soucis, mon idée n’est nullement d’influencer, mais plutôt, de mettre le point dans le paysage de ceux qui pourraient être intéressés. Et répondre aux questions de ceux qui ont des a priori erronés, car la vitesse de transformation est assez impressionnante (si on parle d’influence, je ne suis pas bon : je n’ai pas encore pu convaincre mes parents de me rendre visite :-) ; je vais être patient).
- Management très dur; Entitlement tribal ; Outil ;
Oui, on a rien sans rien, et on part quand même d’un Etat rentier avec ce que ça représente. C’est hétérogène et évolutif cela dit. Si j’entends qu’il y a effectivement des préférences familiales dans certaines boites, pour la plupart des méga-projets, on est sur du management à l’américaine.
Après, ce sentiment d’être un outil, tout emploi salarié consiste à mettre son temps au service d’un autre.

@Oblible :
- ne pas fréquenter les locaux ;
Pas vraiment d’accord, la plupart des expats qui ont connu les autres pays du golfe disent justement que c’est le principal changement : on voit les saoudiens, ils sont là, dans les organigrammes, à tous les niveaux; Le Gvt met des quotas de saoudisation par secteur, profession, projet ;
Contrairement aux voisins, il y a 2/3 de saoudiens en saudi, là où les taux d’expats sont de 80 à 90% chez les voisins;

@Flavius ;
- réussite du modèle MBS ?
Je ne peux me prononcer, mais j’ai quand même le sentiment que la mayonnaise est en train de prendre. Le soutien populaire est impressionnant, je ne me rappelle d’un engouement similaire derrière un leader qu’au Rwanda… On va me dire que c’est le régime qui fait que… Pas nécessairement. Bcp de Russes se plaignent de leur leader. Parfois certaines critiques évoquent que les changements peuvent aller trop vite et que c’est perturbant. Evidemment, en tant qu’expat, j’ai une vision biaisée, mais à biais similaire dans les autres pays que j’ai vu, l’optimisme ici est répandu.
Il y a des cinémas en KSA, pas besoin d’aller aux EAU.
- Intéressants points sur les menaces ;
1/ purge et résistance : le dossier à l’air derrière ; la popularité de MBS le protège (d’où aussi sa détermination à délivrer sur les réformes) ;
2/ Khashoggi : idem, certains qualifieront l’affaire d’une erreur de débutant ; lesson learned comme diraient certains ; 
3&4 / à voir ; je perçois un Royaume qui se pose en pacifiste, affirmant la paix régionale comme un pré-requis du développement économique promis à son peuple ; possible que ceux qui ne voient pas les choses de cette manière cherchent à enrayer cette dynamique ; de ce point de vue, la situation depuis le 7/10 est une grosse épine dans le pied subit, qui ralentit les projets.
5/ Indeed, ça dépend du pétrole ; croissance hors pétrole de 4-5% assez steady ; reste forcément volatile ; espace fiscal élevé (dette/pib : 25%) donc ils peuvent quand même absorber plusieurs années de vaches maigres ; prophétie autoréalisatrice : si on y croit, on y va et ça fonctionne (tout du moins, ça augmente les chances de réussite), si on y croit pas, et qu’il n’y a pas de FDI, pas de tourisme, pas de diversification des financements… alors ça ne marchera pas.
Avantage : vu que le monde est au ralenti, ceux qui cherchent des relai de croissance viennent ici chercher les méga projets ; ma crainte en tant que patriote, c’est qu’en étant dans la réflexion, on passe à côté du train dans lequel les chinois, coréens et autres sautent.
5bis/ sur la fiscalité, ils ont quand même mis la TVA à 15% ici pour lever des ressources pendant Covid; le taux est resté depuis. Par ailleurs, quand bien même ce n’est pas une démocratie, ils sont sensibles à la perception populaire, cf. les hausses des dépenses sociales pendant les printemps arabes.

Dans les points négatifs, pour ne pas apparaître trop biaisé non plus :
- délais de paiements très élevés ; plus qu’ailleurs ; mais ça reste intéressant de faire du business, faut juste prévoir ;
- logistique encore à améliorer ; (j’ai déjà parlé de mes livraisons ? smile)
- embouteillages ; c’est un enfer ; on est encore plus casaniers quand on sait que ça peut prendre 1h de se déplacer en ville (Métro censé démarrer cette année) ;

Positif, j’ai croisé CR7 au resto il y a pas longtemps.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 01/04/2024 05h00

Membre (2016)
Réputation :   3  

Merci Sfyter,

Intéressante présentation. il est clair que MBS a redonné du baume au cœur à la jeunesse saoudienne. Certains services s’améliorent très rapidement (amende pour excès de vitesse reçu 2 min après par sms:)).
D’autres comme les ministères sont plus sclérosés (vieilles pratiques toujours en place de favoritisme, copinage).

Le pétrole doit se maintenir à un niveau élevé car les dépenses courantes sont hallucinantes (neom est un bon exemple). Les mega projets dépensent tellement qu’ils sont obligés de dilapider Saudi Aramco. Si le pétrole descend à moins de 70 dollars pour plusieurs mois ce sera assez terrible à mon avis.

Le fond souverain (PIF) qui supporte tous ces mega projets n’investit pas toujours dans des boites utiles (Lucid par exemple) et le tourisme est très vanté (le tourisme religieux fonctionne depuis longtemps et ils sont super bons la-dessus) par contre ils vont bientôt devoir accepter de vendre des boissons alcoolisées pour attirer tous les touristes (ils ont commencé l’expérience dans le quartier diplomatique). Pour l’instant et ce malgré les investissements j’ai du mal à voir le tourisme décoller même s’il peut y avoir un effet de mode. L’offre sera très similaire à ce qu’on trouve ailleurs où il y a bien plus d’expérience.

Question salaire oui il n’y a pas photo c’est le pays où on peut gagner bcp d’argent sans être entrepreneur (la gangrène du pays ce sont les consultants: il y a énormément de gâchis à ce niveau là). Vivre à l’européenne coûte cher mais la différence est très positive (salaire >>>>depenses). certains employeurs ne font pas payer de loyer dans les communautés (compounds), certains en font payer mais les locataires ne payent pas de frais d’électricité d’internet ni d’eau. Un billet d’avion (2 des fois) est payé par membre de famille pour les vacances.

Les Saoudiens sont partout et c’est tant mieux mais comme mentionné plus haut certains se reposent trop sur les consultants ou espèrent simplement devenir directeur ou vp après avoir fini de longues études.
Par exemple dans mon équipe il y a 40% de nationaux (c’est un job qui existe dans très peu d’universités) et j’ai beaucoup de chance car l’équipe est excellente.

La thèse de chercheur est très bien vue ici, les ingénieurs aussi. En finance ils se débrouillent plutôt bien. L’Arabie Saoudite essaie de relancer la recherche et le développement (très forte envie de voir des nouveaux produits/services à haut potentiel plutôt que de dépenser des milliards en recherche fondamentale- malheureusement on a rien sans rien- ils s’en rendront compte un jour ou l’autre).

Comme le dit Sfyter les saoudiens et saoudiennes sont très sympa envers les expatriés (a moins de jouer à l’idiot)- par contre effectivement on est toujours étranger dans ce pays.

Les contrats sont souvent des cdi (l’employeur peut tout de même vous virer avec 2 mois de préavis) mais cependant ce que l’employeur peut faire est de ne pas renouveler votre permis de résidence et comme celui-ci est refait tous les ans (ce sont donc des cdi renouvelables tous les ans smile).

Le climat est bien sûr assez brutal de juin à octobre essentiellement du côté de Jeddah (cette année l’hiver a été particulièrement agréable) mais on s’y fait (on a juste du mal avec les nuages après quelques années).

Hors ligne Hors ligne

 

#8 01/04/2024 08h16

Membre (2020)
Réputation :   5  

Je connais bien la région (surtout Dubai) pour des raisons professionnelles. Très bons commentaires plus haut. J’ajouterai que la vie peut être très agréable si vous respecter 2 règles :
1- Pas de politique, ne pas critiquer par les gens au pouvoir.  Garder vos commentaires s’ils sont négatifs pour vous.
2- Pas d’esclandre (ex : Ivresse sur la voie publique (hors KSA évidemment)). Les apparences sont essentielles.
J’ajoute, plus vrai pour les UAE, le Qatar : Avoir de l’agent car le modèle économique du pays est basé sur la consommation des non locaux qui financent le pays au travers de leurs consommations (les emplois très qualifiés) ou via des salaires très faibles (les emplois sous-qualifiés, ex : BTP).

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “expatriation en arabie saoudite : avantages et inconvénients”

Pied de page des forums