PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez le rapport boursier foncières cotées et infrastructure en cliquant ici.

[+2]    #1 24/04/2023 10h56

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Argan n’avait pas de fil de discussion dédié,
c’est chose faite maintenant.

Son originalité est le type d’actifs possédés : foncière spécialisé dans le développement et la location de plateformes logistique.

Ses actifs sont très demandés, ARGAN annonce un taux d’occupation de 100 %
depuis une nouvelle signature en janvier avec Disneyland Paris.

Ils ne sont pas des plus rentables ;
en 2022 Revenus locatifs 166 M€ pour une Valeur du patrimoine hors droits 3,94 Mds € : 4,21 % de rendement sur actifs.

Les chiffres, l’analyse graphique sont .

On constate une tendance nettement baissière depuis 1 an :
d’un plus haut à 121.80 € à un cours à cet instant de 68.70 € : -41.65 %.

L’activité est sur une bonne tendance :
hausse de 11% des revenus locatifs au 1er trimestre.

Mais la société est confrontée à un endettement important : LTV 45,0 % ;
avec une maturité assez courte : 6,0 ans.

Dans un cycle économique où le recours à la dette se paye très cher,
Argan "décide de miser sur une politique d’autofinancement, qui permettra au groupe de se passer de la dette".
Les nouveaux développements d’Argan seront financés par la vente des entrepôts les plus anciens.
En conséquence Argan prévient que la croissance des revenus locatifs sera modérée par la suite.

La dernière information n’est pas des plus encourageantes :

CERCLE FINANCE•24/04/2023 à 09:10 a écrit :

Argan: option de dividende en actions exercée à 10,7 %

La foncière d’immobilier logistique Argan précise que, suite à la résolution votée en assemblée générale le 23 mars dernier, son option pour le paiement du dividende en actions a retenu l’intérêt de ses actionnaires à hauteur de près de 10,7%.

La famille Le Lan, détentrice de 40% du capital, a opté à hauteur de 23 % de sa participation, ’démontrant sa confiance dans les perspectives de croissance de la société’. En conséquence, 98.333 actions nouvelles seront livrées et admises sur Euronext Paris.

Je dirais plutôt que l’actionnaire principal, et dirigeant, montre une confiance assez faible.
Et les autres actionnaires une confiance encore plus faible.

L’ANR NTA (actif net réévalué "de continuation") s’établit à 92,9 euros par action au 31 décembre 2022, en hausse de 1% sur un an.
La baisse récente permet de constater une décote de 26 %.

Le dividende de 3,00 € offre un rendement de 4,37 %.

Toutes les autres foncières ont de meilleurs ratios (à l’exception de URW et son rendement actuellement nul).

En synthèse, je dirais que cette foncière est plus que les autres confrontée au défi du désendettement.
Elle me semble encore trop chère par rapport aux autres foncières.
Mais à surveiller, dans les 50 € elle serait plus intéressante …

Mots-clés : foncière, logistique, ltv


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 24/04/2023 11h27

Membre (2011)
Réputation :   39  

A cause d’une baisse récente, les actions nouvelles destinées au paiement en actions étaient à un prix largement supérieur au cours: 74,81 versus 69. C’est donc bien une preuve de confiance de la famille actionnaire majoritaire d’avoir opté pour le paiement du dividende en actions pour une part non négligeable.

Argan n’est pas confronté à un "défi de la dette" puisque celle-ci est en majorité hypothécaire et qu’elle n’a donc pas besoin de refinancement sauf un emprunt obligataire en 2026.

Et comparer à URW ne tient pas compte de la forte hausse des loyers des entrepôts en ce moment (pénurie durable) versus l’inquiétude sur les loyers de l’immobilier commercial. Cette hausse se répercutera surtout au moment des renouvellements de baux.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Semirentier (24/04/2023 11h28)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 24/04/2023 11h33

Membre (2022)
Réputation :   0  

INTP

J’avais été surpris de ne pas avoir trouvé de fil sur Argan sur le forum, Argan est passée assez récemment dans un reportage (on pouvait voir Jean-Claude Le Lan le fondateur survolé en hélicoptère les immenses entrepôts tous très modernes d’Argan)  sur la logistique e-commerce ce week-end, les clients locataires de ces entrepôts derniers cris dans des plus prestigieux : Amazon, Castorama, Carrefour, L’Oreal, Décathlon pour ne citer qu’eux ainsi de grosses entreprises spécialisés dans la sous-traitance logistiques de grands comptes (GXO, Geodis, …). Les entrepôt sont tous très récents (age moyen : 10 ans).

Argan possède 3 500 000 m2 réparti en une centaine de plateforme XXL sur toute la France, la répartition géographique semble stratégiquement très intéressante et le taux d’occupation est maximal comme l’indique ArnvaldIngofson (99% au 31/12/22).

Pour moi il s’agit SIIC atypique très intéressante du fait du marché de niche que représente la logistique e-commerce et si la baisse du cours se poursuit il pourrait y avoir de belles opportunités.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 24/04/2023 16h24

Membre (2013)
Réputation :   11  

Semirentier a écrit :

Argan n’est pas confronté à un "défi de la dette" puisque celle-ci est en majorité hypothécaire et qu’elle n’a donc pas besoin de refinancement sauf un emprunt obligataire en 2026.

J’avais également vu cette affirmation dans leurs résultats 2022: Résultats annuels 2022 - ARGAN SA mais je suis dubitatif.

Les prêts hypothécaires sur actif (ou sur portefeuille d’actifs) ont pour leur immense majorité une composante d’amortissement ridicule au regard de du levier initial et de la maturité (typiquement 2% par an sur 7 ans avec un levier initial de 60%). C’est en général peu ou prou ce que peut supporter le cash flow de l’actif. Le refinancement est donc également un vrai sujet pour ces emprunts là lorsque l’échéance approche, même si le levier est passé de 60% à 55% entre le début et la fin du crédit.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 13/05/2023 17h00

Membre (2014)
Réputation :   19  

Bonjour,

Je suis rentré sur Argan en 2012 à environ 10€ (j’ai malheureusement souvent été bien moins inspiré que sur ce coup-là…).
Mon PRU est réduit année après année par les parties restitution d’apport des dividendes (2,47€ rien que cette année), si bien que l’année prochaine mon PRU va passer en négatif !

Bon en fait ça ne va pas m’arriver tout de suite parce que j’ai régulièrement réinvesti ces dividendes ce qui a mécaniquement freiné la baisse de mon PRU, mais c’est quand même un drôle de truc…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 20/07/2023 13h04

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

ARGAN a écrit :

Des résultats semestriels 2023 qui confirment l’excellence opérationnelle d’ARGAN dans un nouveau cycle

• Résultat net récurrent : 63 M€, en hausse de +8%

• ANR EPRA NTA par action : 78,1 €

• Objectifs annuels 2023 actualisés :
o Revenus locatifs révisés à la hausse à 183 M€ (+10% vs. 2022)
o Résultat net récurrent confirmé à 124 M€ (+4% vs. 2022)
o Dividende par action relevé à 3,15€ (+5% vs. 2022)

• Plan stratégique confirmé :
o Croissance soutenue pour la période 2023-2024
o Désendettement structurel fort

Resultats_semestriels

Mouais, ils s’auto-félicitent.
On peut quand même noter que l’ANR EPRA NTA par action était de 92,90 € au 31 déc. 2022, soit une baisse de -16%.

ARGAN a écrit :

La baisse significative de 14,8 € de l’ANR EPRA NTA par action par rapport au 31 décembre 2022 provient
du résultat net par action (+2,7 €),
de la variation de valeur du patrimoine (-14,3 €),
du paiement du dividende en numéraire (- 2,7 €) et en actions (-0,4 €).

LTV EPRA est de 49 % contre 45 %  au 31 déc. 2022, soit +400 bps.

Le marché n’apprécie pas :
69.400 EUR -2.66%

CERCLE FINANCE•20/07/2023 à 10:05 a écrit :

Argan: solide trimestre, masqué par la baisse du patrimoine

Argan recule en Bourse de Paris jeudi matin suite à la publication de résultats semestriels solides, mais aussi marqués par une révision à la baisse de la valeur de son patrimoine.

La société foncière, spécialisée dans la location d’entrepôts logistiques ’premium’, a enregistré sur les six premiers mois de l’année un résultat net récurrent part de groupe en hausse de 8% à 62,8 millions d’euros.

En tenant compte toutefois de l’effet de la variation de juste valeur de son patrimoine, à hauteur de 332,6 millions d’euros, due au contexte de remontée des taux d’intérêt, le résultat net part du groupe ressort en perte de 267 millions d’euros au titre des six premiers mois de 2023.

La valeur de son patrimoine livré (hors actifs immobiliers en cours de développement) - qui représentait 3,52 millions de m2 au 30 juin - a en effet été revue à la baisse pour désormais ressorti à 3,64 milliards d’euros, contre 3,85 milliards fin 2022.

Argan - qui dit disposer d’un pipeline ’record’ de projets de développements évalués à plus de 300 millions d’euros - a toutefois revu à la hausse son objectif de revenus locatifs pour 2023, désormais attendu à 183 millions d’euros contre 166 millions précédemment.

La société a par ailleurs confirmé son plan stratégique visant à la fois une croissance ’soutenue’ sur la période 2023-2024 accompagnée d’un désendettement structurel ’fort’.

Le titre se repliait de 1,2% jeudi matin à la Bourse de Paris suite à cette publication de résultats.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#7 20/07/2023 15h45

Membre (2014)
Réputation :   4  

Au prix de 69€, il y a encore 10% de "marge de sécurité" sur l’ANR EPRA NTA avec 4.5% de rendement sur dividende et des loyers en hausse.

Quelques éléments :
- Taux de capitalisation : 5%
- Cout de la dette 2.10% (
- Ralentissement de la demande placée (-29% sur 1 an)
- 60% des loyers indéxés ILAT

/!\ Casino représente 6% des loyers

Rapport S1 2023

Dernière modification par laux (20/07/2023 16h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 20/07/2023 16h54

Membre (2020)
Réputation :   67  

La baisse de l’ANR est purement comptable, le taux de capitalisation retenu est de 5% à fin juin 2023 vs 4,45% fin 2022.

Ce que je retiens, c’est une hausse de 10% des revenus en 2023 (après +9% en 2022) et probablement une hausse de l’ordre de 10% en 2024 également, ce qui voudrait dire que les revenus pourraient approcher les 200 M€ en 2024. La dette financière nette est de 1,8 milliards à fin juin 2023 soit moins de 15 années de résultat net récurrent sur la base de 2023. J’ai regardé ce ratio sur quelques foncières dont je ne suis pas actionnaire et que je ne connais pas bien, sur la base des chiffres à fin 2022 : Gecina (7,2 milliards de dette nette pour 410 M€ de résultat net récurrent : 18x), Icade (6,62 milliards de dette nette pour 382 M€ de résultat net récurrent : 17x).

Le RN récurrent (indicateur de base pour une foncière, ne prenant pas en compte les variations des taux de capitalisation retenus pour valoriser le patrimoine) pour 2023 est attendu à 124 M€, soit env. 5,4€ de résultat net récurrent par action soit un PER 2023 de 13x au cours de 70€. Ce n’est pas cadeau mais un juste prix serait plutôt autour de 75/80€ pour moi en se projetant sur 2024.

En lisant des articles sur l’immobilier logistique, on constate un chiffre intéressant : un taux de vacance au niveau national faible de l’ordre de 4% qui ne devrait pas remonter ces prochaines années, au regard du faible volume des opérations en cours d’instruction ou pour lesquels les permis de construire restent à déposer. Cet effet rareté sur le foncier devrait se traduire normalement par des hausses de loyers. A suivre en 2024.

PS : j’ai édité ce message.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par levovitch1988 (21/07/2023 10h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 20/07/2023 17h11

Membre (2012)
Réputation :   49  

J’ai eu quelques actions Argan (PRU : environ 25 euros) pour une valeur de 4000€ environ dans les années 2013-2014.
J’avais fermé mon CTO à l’époque.
La vente de cette action est l’un des mes regrets !

Hors ligne Hors ligne

 

#10 20/07/2023 18h28

Membre (2022)
Réputation :   49  

ENTP

Concernant l’ANR vous inversez l’ordre des choses :

La valeur des biens est calculé par des experts indépendants (Type CBRE, JLL). Les SIIC (Ou SCPI) payent pour ces expertises et on peut donc penser qu’ils peuvent influencer sur la valeur dans un sens ou dans l’autre mais l’impact serait limité car l’expert doit justifier son indépendance. Ici on pourrait plutôt croire qu’Argan aurait souhaité maintenir ces valeurs plutôt que de les pousser à la baisse.

Pour le calcul les experts utilisent un mélange de DCF, Transactions Comparables et de Capitalisation pour obtenir une valeur. A partir de ces valeurs, Argan peut en déduire son taux de Capitalisation.

L’exemple de Gecina est particulièrement mal choisi : si son taux de capitalisation augmente peu c’est que les transactions sur leurs types de biens (C’est à dire bureaux en QCA) n’ont que très peu baissé, contrairement aux actifs d’Argan.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 20/07/2023 19h21

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2819  

 Hall of Fame 

levovitch1988 a écrit :

. La dette financière nette est de 1,8 milliards soit moins de 10 années de loyers et 14 années de résultat net récurrent sur la base de 2023. La plupart des foncières affichent des ratios plus élevés.

Je suis surpris de lire ceci, et je voudrais bien avoir la liste (avec les ratios) de toutes ces foncières qui affichent des ratios plus élevés ? Au niveau des foncières françaises, de mémoire, je n’en connais guère… (même un ratio "dette nette / ebitda annuel" de 10 est élevé).

Ceci dit, Argan a depuis pas mal d’années un profil, et une valorisation sur le marché, un peu atypiques. C’est sans doute dû au secteur un peu particulièr ou la société évolue (immobilier de logistique, avec de gros entrepôts, plutôt premium) et à la croissance de la société depuis pas mal d’années (liée à la construction d’entrepôts par Argan, ou au deal sur des entrepôts de Carrefour, apportés en échange de titres, qui pourra difficilement se renouveler).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 21/07/2023 11h45

Membre (2020)
Réputation :   67  

Bonjour,

Pauriak : Concernant ma remarque sur le taux de capitalisation retenu qui implique une baisse de la valorisation, j’ai adressé un mail pour essayer d’avoir un peu de voice over sur la hausse du taux de capitalisation dans un contexte de rareté sur le foncier logistique. J’ai retiré dans mon message la comparaison avec Gecina.

GoodbyLenine : Concernant le ratio DFN / résultat net récurrent 2023 (je n’ai pas pris l’EBITDA, la différence principale est que le résultat net récurrent a été diminué du coût de la dette financière). Pour Argan, le ratio est inférieur à 15x. Si on prenait l’EBITDA, on serait autour de 10x. J’ai édité mon message précédent en donnant des exemples.

Je ne suis pas choqué par ces ratios car on est sur des foncières. Quand on regarde les durées des prises de bail avec un nouveau locataire d’Argan, on a souvent du 12 à 15 ans. Je ne suis pas certain qu’il y ait beaucoup de foncières qui affichent des ratios DFN / EBITDA inférieurs à 10x mais peut-être avez vous raison.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par levovitch1988 (21/07/2023 11h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 21/07/2023 11h56

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

Je ne trouve pas la situation de la dette problématique (même si un LTV à 49% ça commence à devenir un peu beaucoup). Mais quand on voit la défiance du marché envers le bilan d’Unibail, pourtant à mon sens bien meilleur (meilleur rating, meilleure LTV, maturité plus longue et pas de dividende à payer) je trouve la bonne tenue du cours de Argan surprenante.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 21/07/2023 13h24

Membre (2020)
Réputation :   67  

Betcour : le ratio dette financière nette / résultat net courant fin 2022 d’Unibail était de 16x (20,7 milliards de dette nette / 1 339 M€ de résultat net courant) et de 10x si on prend l’EBITDA. Ces ratios sont proches de ceux d’Argan (15x sur la base du résultat net courant 2023 pour Argan). Je ne dirais donc pas que la dette financière nette d’Unibail soit bien plus comestible que celle d’Argan au regard des indicateurs EBITDA et résultat net courant. En revanche vous avez raison, le fait de ne pas distribuer de dividendes pour Unibail va permettre d’accélérer le désendettement.

Quant au LTV, il faut s’en méfier car celui-ci dépend énormément du taux de capitalisation retenu pour valoriser le patrimoine brut. Pour Unibail, si je prends par exemple 5% de taux de capitalisation et les applique aux loyers 2022 de 2 226 M€, j’obtiens un patrimoine de 44,5 milliards. Si je divise la dette financière nette de 20,7 milliards par rapport à ce patrimoine de 44,5 milliards, j’obtiens un LTV de 46% vs 41% communiqués fin 2022. Et un taux de capitalisation de 5% pour le secteur des centres commerciaux, ce n’est pas non plus très conservateur par les temps qui courent. Carmila par exemple (ce n’est pas non plus entièrement similaire à Unibail j’entends bien) utilise un taux de capitalisation supérieur à de 6% de mémoire à fin 2022.

Un indicateur que j’aime bien regarder aussi sur une foncière c’est le rapport résultat net courant / revenus locatifs nets. Chez Unibail, en 2022, le taux est de 60% (1 339 M€ / 2 226 M€). Chez Argan, en 2022, il est de 72% (119,5 M€ / 166 M€) mais sera probablement inférieur en 2023 (124 M€ / 183 M€ = 68% en estimation) en raison de la hausse du coût de la dette financière. C’est un des avantages d’ailleurs soulignés par le fondateur d’Argan, c’est qu’Argan a de faibles coûts opérationnels de structure (la famille est majoritaire au capital et fait attention aux dépenses pour ne pas sur staffer la société).

Ce qui est compliqué avec Argan, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de foncières 100% logistiques pour comparer. Je connais un acteur côté en Belgique qui s’appelle Montea. Je n’ai pas encore été regardé les différents indicateurs : taux de capitalisation utilisé pour valoriser le patrimoine, dette financière nette / résultat net courant, PER sur la base du résultat net courant, etc.

Un moyen intéressant pour voir si une foncière est "forte" c’est de regarder la hausse de ses loyers à périmètre comparable (pricing power). Je ferai cet exercice pour Argan en 2024 puisque l’année 2023 semble déjà écrite (183 M€ de revenus vs 166 M€ en 2022).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par levovitch1988 (21/07/2023 14h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 21/07/2023 13h42

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   242  

INTJ

Merci Levovitch pour ces très bons arguments.

Concernant des pairs dans la logistique en Europe vous avez aussi Cromwell European REIT à Singapour. Ce n’est pas un pur player (ils ont aussi de l’industriel léger et un peu de bureaux) mais ils sont en train de basculer sur la logistique.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+4]    #16 21/07/2023 14h12

Banni
Réputation :   9  

Betcour a écrit :

Je ne trouve pas la situation de la dette problématique (même si un LTV à 49% ça commence à devenir un peu beaucoup). Mais quand on voit la défiance du marché envers le bilan d’Unibail, pourtant à mon sens bien meilleur (meilleur rating, meilleure LTV, maturité plus longue et pas de dividende à payer) je trouve la bonne tenue du cours de Argan surprenante.

Le marché est actuellement stupide avec plusieurs foncières cotées européennes et rira bien qui rira le dernier (j’achète beaucoup en ce moment). Cela dit, même avec un marché stupide, il est probable qu’Argan continuera de se tenir mieux qu’Unibail et bien d’autres foncières (tout est relatif, ici) :

- le secteur de la logistique et la durée (assez) longue des baux  rassurent,

- le management de la famille Le Lan rassure (très bon track record de 15 ans en tant que SIIC, avec des frais de gestion très bas par rapport à la moyenne du marché). Pour avoir discuté personnellement avec Le Lan père plus de 12 fois ces 15 dernières années, il m’a toujours impressionné par sa connaissance du business, sa "frugalité" et son intégrité, même s’il est un peu atypique dans le monde des présidents et DG des SIIC françaises. Il a réussi à faire une croissance extraordinairement élevée ET fortement relutive pendant la période des taux bas (ANR/action multiplié par plus de 5x, quand celui de Covivio par exemple a stagné pendant cette période), bien au delà de ce que les autres foncières ont fait. Et il a bien compris qu’il faut faire une pause (relative, il y aura une croissance, mais bien plus faible) en 2023-2025 vu la hausse des taux.

- dette principalement hypothécaire et pas obligataire, ce qui est un avantage considérable en période de hausse des taux, quand le marché s’inquiète du risque de refinancement, de hausse du coût de la dette et de devoir être acculé à faire des AK: Argan a généralement financé ses actifs un par un, par des crédits hypothécaires, comme les particuliers en France financent leur résidence principale. Il n’y a donc pas de problématique de refinancement réussi ou non à faire en 2024, 2025 ou 2026 (les loyers perçus, nets après frais de gestion, couvrent généralement le service de cette dette - dans la majorité des cas et pas dans tous les cas comme ARgan le laisse parfois croire).
Pas de risque d’AK, malgré un LTV plus élevé que la moyenne des SIIC. Du coup, vu le type de financement, ce LTV de 50% environ est très raisonnable et pas élevé du tout. Son seul inconvénient est un effet de levier plus élevé (tautologie) et donc une sensibilité plus forte de l’ANR à la hausse ou à la baisse des taux. Si les taux n’augmentent plus ou quasiment plus et que l’indexation fait remonter les loyers en 2024 et 2025 (scénario probable selon moi), l’effet de levier jouera à la hausse et l’ANR rebondira, tout comme il a joué à la baisse en S1 2023.

Je vais dormir comme un bébé avec les actions Argan achetées aujourd’hui. Autant à 120€ en 2021 l’action était surévaluée, autant elle est sous-évaluée aujourd’hui malgré une décote sur ANR moindre que chez d’autres foncières (qui sont moins rassurantes).
Cela étant, ce n’est pas la seule foncière de logistique européenne à détenir. Il faut diversifier ses risques. J’ai aussi une grosse position sur une autre de ces foncières de logistique et sur d’autres secteurs de foncières. Investir de manière trop concentrée (comme un membre de ce forum qui dit ne détenir que des URW) augmente les risques de manière déraisonnable.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par busquet (21/07/2023 14h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 21/07/2023 15h11

Membre (2011)
Réputation :   39  

On peut rajouter la forte hausse actuelle des loyers due à la pénurie d’entrepôts, le bas niveau moyen des loyers français de logistique par rapport à d’autres pays européens, la loi sur l’artificialisation des sols qui vont rendre les entrepôts existants encore plus attractifs, la réindustrialisation qui va augmenter les besoins.
Et je suis persuadé que la hausse des taux de capitalisation du patrimoine d’Argan est terminée, compte tenu du marché qui commence à sortir de son attentisme et à se redresser.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Semirentier (21/07/2023 15h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 21/07/2023 16h35

Membre (2014)
Réputation :   62  

Betcour a écrit :

Merci Levovitch pour ces très bons arguments.

Concernant des pairs dans la logistique en Europe vous avez aussi Cromwell European REIT à Singapour. Ce n’est pas un pur player (ils ont aussi de l’industriel léger et un peu de bureaux) mais ils sont en train de basculer sur la logistique.

Il y a aussi CTP, Montea, WDP…

Hors ligne Hors ligne

 

#19 25/07/2023 16h51

Membre (2014)
Réputation :   4  

En 2012, nous avions un taux OAT autour de 3% (comme aujourd’hui) et un taux de capitalisation à 7% (contre 5% aujourd’hui). Les scénarios sont-ils trop optimistes ?

Dernière modification par laux (25/07/2023 16h55)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 25/07/2023 17h45

Banni
Réputation :   9  

Question tout à fait pertinente.

Heureusement pour Argan et ses actionnaires, la situation leur est en principe bien plus favorable qu’en 2012, même avec des OAT au même niveau qu’alors:
- le taux d’inflation était bien plus faible il y a dix ans. Donc le taux d’intérêts réel est négatif aujourd’hui, donc très inférieur au taux d’intérêts réel d’il y a 10 ans. Une conséquence financière favorable est que les loyers progressent beaucoup aujourd’hui contrairement à 2012 (indexation aujourd’hui  forte, sauf pour les 25% des loyers où Argan avait accepté à tort une indexation plafonnée à 2,5%/an pendant toute la durée du bail de 9 ou 12 ans et s’en mord les doigts aujourd’hui) et donc les cash flows aussi progressent beaucoup, ce qui est favorable au cours de bourse.

- il y a 11 ans, les investisseurs immo - sauf les plus malins - ne voyaient pas encore suffisamment l’attractivité de la logistique (impact positif du e-commerce, pas d’impact négatifs du  télétravail comme sur les bureaux et du e-commerce comme sur les malls). Du coup, aujourd’hui, les investisseurs acceptent des taux de capi plus faibles sur la logistique et exigent des taux de capi plus élevés sur les bureaux.

Conclusion: si l’OAT 10 ans se stabilise à son niveau actuel pendant longtemps, le taux de capi de 5% adopté aujourd’hui par Argan ne montera plus et pourrait même baisser. Donc aucune inquiétude à avoir, sauf dans l’hypothèse aujourd’hui peu probable d’une stabilisation de l’OAT à un niveau bien plus élevé.

Dernière modification par busquet (25/07/2023 17h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 27/09/2023 10h53

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   564  

ENTJ

Bonjour,

En dépit des espérances de Busquet, le cours d’Argan à dévissé brutalement. Je ne vois rien qui justifie ce décrochage - dans une telle proportion - mais j’observe que le 15/09 il y a un volume d’échange dépassant de X10  et plus les volumes quotidiens habituels.
…Une vente d’initié ? Il semble que non : Argan SA  - transactions des dirigeants et initiés | insider screener
Donc ?


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#22 27/09/2023 11h05

Membre (2014)
Réputation :   4  

Les taux ont continué de monter, impactant l’ensemble des foncières.

Avec des taux plus hauts, et qui devraient durer plus longtemps qu’anticipé, il y a plus de risque sur le refinancement des foncières.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 27/09/2023 11h05

Membre (2017)
Top 50 Année 2023
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   150  

Oui. La famille Le Lan achète à tours de bras.

De tels décrochages se produisent parfois à l’approche de certaines publications. Or, Argan publiera les chiffres du T3 le 02.10. Mais les minoritaires que nous sommes n’ont pas les moyens de décrypter ces événements. En tout cas, pas à ce stade.

Dernière modification par Ours (27/09/2023 11h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 27/09/2023 12h32

Membre (2011)
Réputation :   39  

Je cherche aussi des explications à cette baisse, bien sûr liée à l’inquiétude de ces derniers jours sur un risque de persistance de taux élevés sur une longue période, mais qui paraît exagérée par rapport à cela.

Le 15/9 à 17h35 correspond à la dernière cotation hors SBF 120. Il y eu la vente de 100 000 titre à ce moment là avec forte baisse. L’ouverture le 18/9, première cotation à l’entrée du SBF 120 a été aussi en baisse. Vente de fonds de petites valeurs ?
ll peut aussi y avoir des ventes forcées d’OPCI qui doivent rechercher de la liquidité avec la baisse de leurs SPCI.
WDP le frère jumeau belge d’Argan a aussi beaucoup baissé en parallèle.
Il peut y avoir une sorte de capitulation avec des acheteurs tétanisés devant ce momentum, baisse dans de petits volumes ces tous derniers jours.
Bref, je n’en sais rien.
En tout cas, comme je suis très attentivement cette valeur, je peux assurer qu’il n’y a aucune raison de craindre une mauvaise surprise sur la publication des loyers du troisième trimestre.
Je suis comme la famille Argan, j’achète encore et encore.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 28/09/2023 19h29

Membre (2011)
Réputation :   39  

Interview du Directeur financier ce matin chez Boursier.com. Rien de neuf, cette interview a lieu manifestement pour le dire devant la baisse du titre.

Encore une baisse aujourd’hui. Je pense de plus en plus qu’il y a des ventes contraintes de fonds (SCI, OPCI par exemple) et les acheteurs voient le cours tomber et attendent, ce qui donne ce cours qui devient absurde, même avec des taux qui montent.

L’endettement d’Argan est élevé mais géré de façon prudente, le taux d’occupation est de 100%, les loyers des entrepôts en général sont en forte hausse, la difficulté de développer de nouveaux entrepôts est de plus en plus grande et la construction de plus en plus couteuse ce qui valorisera à long terme ceux existants.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes d’Argan sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “argan : foncière spécialisé dans le développement et la location de plateformes logistique”

Pied de page des forums