PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+2]    #1 17/11/2021 23h58

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Bonjour tout le monde.

Mea culpa: je vais faire beaucoup d’erreur et je suis loin de me connaître dans l’investissement financier.
Je m’excuse d’avance pour mes inepties.

Tout cela est neuf pour moi J’ai commencé à m’intéresser a la bourse en mars 2020 lors du confinement.

Depuis je me suis découvert un engouement pour l’investissement; qui frôle la passion. A voir si cela sera passager !
Je lis beaucoup pour découvrir.
Pour le moment j’engrange un maximum d’informations et je suis ouvert pour tout échange et partage.

J’ai commencé en mars 2020 avec un livret A a 20k et quelques liquidités sur mon compte courant.

1- Je crois en l’efficience des marchés c’est pourquoi j’ai décidé de faire un investissement DCA en ETF. Cette part sera donc croissante chaque mois (1,4K d’épargne mensuel)

Actuellement je possède 50% de mon PF actions en ETF avec pour objectif:
- 70% cw8
- 20% RS2k
- 10% PAEEM

1bis- j’ai pour objectif d’investir 30% en fond euro eurossima afin de « sécuriser » mon PF. Je n’ai jamais vécu de perte importante sur l’ensemble de mon PF. J’ai du mal à évaluer ma perception du risque.

2- je suis rentré au son des canons. J’ai donc profité des plus bas entre mars et octobre 2020 pour investir 20k sur des valeurs qui m’ont permis d’avoir de jolies performances.

Certains titres que je vais liquider à valeur seuil (certains ont déjà été allégés):
Klepierre
Derichebourg
Air France
Vivendi
Total énergie SE
CGG

D’autres que je renforcerais ou maintiendrais:
LVMH
Netflix
Metaplatforms (FB)
Universal music
WOSG
Thermador
Interparfum
TeamViewer
Mynaric

A l’époque je ne cherchais pas à créer un PF type mais à faire comme tout bleu « un bon coup »

Ma stratégie actuelle est de remplir mon PEA avec un PF essentiellement lazy.
Je garde à l’intérieur de celui ci une enveloppe plaisir pour des sociétés de convictions. Mais je ne chercherais pas à multiplier les lignes de titres vifs.

3- comme je n’ai pas une vision manichéenne du monde je crois également  en la non efficience des marchés.
J’ai donc chercher un maximum d’informations à ce sujet et je compte mettre en place une stratégie Value et du stock picking sur mon CTO personne morale fraîchement ouvert (j’attends mon RIB) afin d’éviter l’IS (28%) sur les PVL sur les ETF.

4- ayant une SCI a l’is bénéficiaire je cherche à investir ma trésorie/ optimiser celle ci.
J’ai comme projet d’investir également en SCPI à crédit (que PP?!) via cette SCI et jouer sur les bénéfices pour faire de l’US.
C’est pourquoi j’épluche actuellement tout les fils sur ce sujet smile

Dernière modification par Aladdin (18/11/2021 00h01)

Mots-clés : etf (exchange traded funds), portefeuille, scpi (société civile de placement immobilier)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#2 20/11/2021 12h52

Membre (2020)
Réputation :   75  

ESFP

Quelle conviction vous pousse à avoir du rs2k et pas un simple cw8 ou cw8/paeem ?

Bien joué pour mars 2020, je suis rentré au même moment, mais pas avec la même force de frappe que vous. Nous verrons quelle sera notre réaction lorsque nous sommes déjà investis, et lors du prochain crash.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 25/11/2021 22h34

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Bonjour Rodin

Désolé je prends seulement connaissance de votre message.
Je n’ai pas encore compris tout les process du forum !

Pour faire simple pour les ETF je cherche une diversification max avec un nombre de lignes acceptable et une performance (je l’espère) légèrement supérieur à mon benchmark (cw8)

RS2k:
diversification small caps (pas si small que ca d’ailleurs) et donc la performance

PAEEM:
diversification géographique
Perf > World depuis 2000
Ça a l’air de sortir de crise plus vite que cw8
Sharp ratio similaire 
Des études ont montrés que le meilleur ratio est aux alentours de 25% (j’ai déjà 15% d’émergent dans le cw8) : merci fructif !

https://www.msci.com/documents/10199/c0 … cq3REXGRog

Le vwce est pas mal aussi mais pour le moment je cherche à remplir mon PEA (pas éligible) en DCA B&h ETF

Oui oui nous sommes les Kids market ! Difficile de se rendre compte de notre tolérance au risque 😅


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 26/11/2021 04h04

Membre (2020)
Réputation :   109  

Bonjour Aladdin,

Je ne suis pas très expérimenté non plus mais trouve votre approche très pertinente :
- dans la date optimale de votre entrée
- dans le choix des titres vifs
- dans le choix de ceux à garder et de ceux à alléger
- dans le privilège apporté aux etf et le fait de construire cette petite enveloppe plaisir en plus en restant raisonnable sur les titres vifs.
- dans l’utilisation de votre cto personne morale.

Qqs remarques :

1) le choix de booster cw8 au russel 2000. Intéressant, je le fais aussi mais le boost pourrait aussi se faire sur un etf small cap europe. Aux US j’ai cru comprendre qu’il n’y avait plus vraiment de surperformance des small cap par rapport aux bigs, voir même que cela s’etait inversé.

2) je ne comprends pas quand vous dites que l’etf émergent sort de crise plus vite que cw8, sur la crise covid on observe tout l’inverse avec une forte sous performance des émergents cette année. Je suppose que vous parlez des crises précédentes de manière plus générale.

3) votre CTO personne morale est il rattaché à la SCI et si oui comptez-vous y mettre autre chose que des foncières et si oui comment vous êtes vous assuré que vos statuts le permettent ? Je me pose cette question sans avoir eu le temps d’y répondre pour le moment.

Dernier point sur le cto personne morale, l’imposition est plus faible tant que vous restez dans la SCI mais vous aurez la double imposition en sortant les fonds ce qui amenuise fortement l’avantage. Si votre réponse à cela est que vous souhaitez continuer à laisser travailler l’argent dans votre cto personne morale en mode fourmi jusqu’à ce que mort s’en suive, il faut avoir en tête l’avantage énorme pour vos héritiers que représenterait le fait que votre cto soit en personne physique : les plus values sont alors "gommées" au décès.
Il existe pour moi une réponse à cela mais je ne suis pas expert : la personne morale vend la nue propriété des parts de votre CTO à la personne physique, souvent pour purger sa dette en CCA en gardant l’usufruit temporaire, sur une période déterminée via le montant du dit CCA. Ainsi les bénéfices restent faiblement taxés dans la SCI IS et la succession est optimisée.

Bonne journée


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#5 26/11/2021 13h30

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

@priority

Priority a écrit :

1) le choix de booster cw8 au russel 2000. Intéressant, je le fais aussi mais le boost pourrait aussi se faire sur un etf small cap europe. Aux US j’ai cru comprendre qu’il n’y avait plus vraiment de surperformance des small cap par rapport aux bigs, voir même que cela s’etait inversé.

Je ne savais pas pour les small US. Avez vous une référence svp ?

Je compte d’ici 2 ans ouvrir un PEE pour féliciter 2 acteurs principaux de ma société d’exercice (SARL) et aussi optimiser mes revenus. exempt de charge sociale d’indépendants (ils me prennent 31%), d’IS en partie et surtout d’IR (TMI 41%).
L’idée est de sortir les fonds tout les 5 ans mais j’aurais néanmoins une partie investie en « Europe » car les UC sont orientés Europe de mémoire. Je n’ai pas creuser l’enveloppe car je ne cherche pas du tout la performance; juste une stabilité du capital sur 5 ans.

Priority a écrit :

2) je ne comprends pas quand vous dites que l’etf émergent sort de crise plus vite que cw8, sur la crise covid on observe tout l’inverse avec une forte sous performance des émergents cette année. Je suppose que vous parlez des crises précédentes de manière plus générale ».

Oui c’est exactement ça (avant 2017). Encore dans la formation de fructif ! Que je conseille à ceux qui veulent faire un jolie tour d’horizon de l’investissement ETF.
Attention ce n’est pas une réalité absolue pour le PAEEM !

Priority a écrit :

3) « votre CTO personne morale est il rattaché à la SCI et si oui comptez-vous y mettre autre chose que des foncières et si oui comment vous êtes vous assuré que vos statuts le permettent ? Je me pose cette question sans avoir eu le temps d’y répondre pour le moment. »

Je viens tout juste de créer mon CTO personne morale.  Il est dans la société d’exercice (SARL1).
J’ai un excédent de trésorerie accumulé au fil de mes premières années d’exercice que je compte capitaliser. Celui ci me permettra de me verser des dividendes lors de mes dernières années d’exercice (dans 20-25ans) pour compenser ma baisse d’activité.
Quoiqu’il arrive faudra passer à la « moulinette ». Je joue surtout sur les intérêts composés.

Priority a écrit :

« Dernier point sur le cto personne morale, l’imposition est plus faible tant que vous restez dans la SCI mais vous aurez la double imposition en sortant les fonds ce qui amenuise fortement l’avantage. Si votre réponse à cela est que vous souhaitez continuer à laisser travailler l’argent dans votre cto personne morale en mode fourmi jusqu’à ce que mort s’en suive, il faut avoir en tête l’avantage énorme pour vos héritiers que représenterait le fait que votre cto soit en personne physique : les plus values sont alors "gommées" au décès.
Il existe pour moi une réponse à cela mais je ne suis pas expert : la personne morale vend la nue propriété des parts de votre CTO à la personne physique, souvent pour purger sa dette en CCA en gardant l’usufruit temporaire, sur une période déterminée via le montant du dit CCA. Ainsi les bénéfices restent faiblement taxés dans la SCI IS et la succession est optimisée »

J’ai lu pas mal de sujet à ce propos.
Mon cas est un peu plus complexe car ma SCI a l’IR (on l’appellera SCI 1) est actuellement détenu majoritairement par ma société d’exercice Sarl (qu’on appellera SARL1). Elle est donc imposé à l’is à travers la SARL1. 
Ce montage ne me satisfait pas car dans mon domaine l’exercice ne se revend pas/ ou peu. Par contre le local détenu par la SCI 1 oui. Je revendrais donc la SCI 1 ou le local détenu dedans. Dans mon cas je pense qu’il vaut mieux vendre la SCI car une seule imposition.
L’idée est donc de sortir la SCI 1 de la SARL1 tant que la SCI 1 est encore endettée +++.
Ce que je suis entrain de chercher en ce moment c’est
- [ ] Quel montage pour investir l’excédent de trésorerie de la SCI 1 ? (environ 40k sur mon prévisionnel 2022). Sachant que je ne pense pas conserver les parts de la SCI en personne physique et je ne vais pas capitaliser dans la SCI (quid de la vente de l’immobilier ou des parts de la SCI 1 à mon successeur ?) Je suis en pleine réflexion là dessus. Holding (SC avec système mère fille)?
- [ ] Comment investir l’excédent de trésorerie ? Je suis entrain de regarder l’investissement via SCPI + crédit pour l’effet de levier. Également ouvrir un CTO pour investir en bourse (via Holding ?) je pourrais ainsi me verser une rente en dividende lors de la retraite si nécessaire. Par contre je n’aurais pas besoin de CCA pour couvrir le prêt SCPI car j’ai un excédent de trésorerie. Je ne compte pas revendre mais transmettre à mes enfants. Ou faire du démembrement. Je suis en pleine réflexion.
Pour ces points j’ai contacté mon EC et un avocat fiscaliste + société. En attente …


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#6 26/11/2021 13h49

Membre (2016)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   587  

Bonjour

vous avez une SCI détenue majoritairement par une personne morale elle-même imposée à l’IS. Et vous comptez revendre cette SCI. Sauf erreur de ma part, vous allez vous faire plomber à la revente, qui relèvera pour partie de la fiscalité d’une société IS (quote-part détenue par la SARL), non?

Vous êtes gérant majoritaire de SARL? J’imagine que pour vous les dividendes subissent donc la taxe punitive inventée par M. Hollande (au delà de 10% du capital social + compte courant d’associé moyen). C’est bien ça? Dans ce cas de figure et selon les montants en jeu (qui n’ont pas l’air petits), une holding est en effet une piste à creuser (je ne dis pas que c’est LA piste à privilégier hein). Avec convention de trésorerie entre les entités, pour pouvoir bouger le cash entre les structures sans formalités particulières (au travers des comptes courants d’associés), en complément des remontées de dividendes. A examiner (en prenant en compte les inconvénients de ce type de montage mais aussi ses avantages, notamment en matière de transmission).

Note : vous évoquez 31% de charges sociales en indépendant. C’est pas beaucoup (pour ma part et pour Urssaf/Cipav, je suis dans les 35-40% ; les commerçants c’est je crois un peu plus).

Dernière modification par carignan99 (26/11/2021 17h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 26/11/2021 23h01

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Bonjour Carignan

Carignan a écrit :

vous avez une SCI détenue majoritairement par une personne morale elle-même imposée à l’IS. Et vous comptez revendre cette SCI. Sauf erreur de ma part, vous allez vous faire plomber à la revente, qui relèvera pour partie de la fiscalité d’une société IS (quote-part détenue par la SARL), non?

-Oui c’est le cas actuellement:
Si revente de l’immeuble le bénéfice remontera dans la SARL1 et sera imposé à l’IS 28% (voir 33% en fonction de la vente ). Pour le récupérer il faudra passer par la case dividende…
Si revente des parts pareil
Le problème c’est que ma SARL1 devra cesser son activité en même temps que ma fin d’exercice.
A chaque changement de statut de la SARL1 j’augmente le capital social. L’objectif a atteindre: les 10% du capital social correspondent à peu près au bénéfice annuel. En fin d’exercice pourquoi pas réduire peu à peu le capital social.

-Par contre:
1-si je possède en nom propre la SCI 1 a l’IS je n’aurais qu’une imposition à 30% en cas de revente des parts.
2- si une holding possède La SCI 1 lors de revente des parts je aurais une imposition mère fille + IS holding?
je pourrais capitaliser/ distribuer jusqu’à ce que mort s’en suive 😆

Vous êtes gérant majoritaire de SARL? J’imagine que pour vous les dividendes subissent donc la taxe punitive inventée par M. Hollande (au delà de 10% du capital social + compte courant d’associé moyen). C’est bien ça? Dans ce cas de figure et selon les montants en jeu (qui n’ont pas l’air petits), une holding est en effet une piste à creuser (je ne dis pas que c’est LA piste à privilégier hein). Avec convention de trésorerie entre les entités, pour pouvoir bouger le cash entre les structures sans formalités particulières (au travers des comptes courants d’associés), en complément des remontées de dividendes. A examiner (en prenant en compte les inconvénients de ce type de montage mais aussi ses avantages, notamment en matière de transmission).

J’ai justement demandé aux professionnels (EC + avocat) de m’éclairer là dessus.

Quels sont les inconvénients de ce type de montage pour vous ?

Note : vous évoquez 31% de charges sociales en indépendant. C’est pas beaucoup (pour ma part et pour Urssaf/Cipav, je suis dans les 35-40% ; les commerçants c’est je crois un peu plus).

Je fais tout pour réduire cette quote-part en limitant les rémunérations assujetties. Cela fait 3 ans que je perds 1-2 %/ an.
Mais c’est sûr que >40% j’appel M.  Reichman 😃😉

Dernière modification par Aladdin (26/11/2021 23h06)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 27/11/2021 05h07

Membre (2020)
Réputation :   109  

Bonjour Aladdin, je vois que vous êtes bien armé et entouré, merci pour vos réponses.

Pour les smallcap us qui sous performent il suffit de comparer les perfs russel 2000 /sp500. Le Russell 2000 sous performe le S&P500 depuis 20 ans. Il n’apporte  pas non plus de grosse diversification car très corrélé.

Je n’ai pas de référence mais il me semble qu’on lit ca dans le livre de Fructif notamment. En cherchant performance small cap sur le forum on trouve aussi des échanges ou Mr dividende parle du sujet.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#9 27/11/2021 08h19

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

@priority

Je vais faire un point sur le sujet RS2K et je posterais sur le fil (mon petit carnet de notes est chez moi et je n’y suis pas ce wk)

En attendant voilà un petit résumé :

https://www.cmegroup.com/fr/education/f … -500.html#

Dernière modification par Aladdin (27/11/2021 10h14)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 27/11/2021 12h38

Membre (2016)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   587  

Aladdin, le 26/11/2021 a écrit :

…une holding est en effet une piste à creuser (je ne dis pas que c’est LA piste à privilégier hein). Avec convention de trésorerie entre les entités, pour pouvoir bouger le cash entre les structures sans formalités particulières (au travers des comptes courants d’associés), en complément des remontées de dividendes. A examiner (en prenant en compte les inconvénients de ce type de montage mais aussi ses avantages, notamment en matière de transmission).

J’ai justement demandé aux professionnels (EC + avocat) de m’éclairer là dessus.
Quels sont les inconvénients de ce type de montage pour vous ?

J’en vois deux (ceux que j’ai plus particulièrement pris en compte quand j’ai créé ma holding) :

- Le premier (mineur) porte bien entendu sur les frais de structure. Mais si on envisage  ce type de montage c’est que le jeu en vaut la chandelle.

- Le second, majeur, est dans la configuration suivante : constitution d’une holding par voie d’apport (par ex. apport d’une sarl opérationnelle à une holding), qui crée un report d’imposition de plus-value (article 150-0 B ter du CGI). En effet, qui dit apport à une holding que vous contrôlez dit constat de plus-value, son imposition étant mise en report. Ce report d’imposition est maintenu si vous ne cédez pas les titres de la sarl dans les trois ans qui suivent l’apport. Mais il saute si vous cédez ou annulez (dissolution par ex.) la holding. En d’autres termes : vous restez à vie avec la holding (sauf à accepter de payer l’impôt jusque là mis en report). Ce n’est pas neutre…

Note : reste la possibilité de faire une donation entre vifs. Dans ce cas (et à ma connaissance), le report d’imposition est définitivement acquis, c’est à dire purgé si le donataire (qui contrôle la holding) conserve la holding pendant cinq ans (changement récent. Avant, c’était 18 mois).

Tout est expliqué ici : Bofip

Dernière modification par carignan99 (27/11/2021 12h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 27/11/2021 13h51

Membre (2020)
Réputation :   109  

Pour la comparaison russel 2000 / sp500 je trouve l’article intéressant, je l’avais déjà parcouru, mais je me méfie par contre comme de la peste des commentaires et des règles qu’ils en tirent issus du passé. En 20 ans la physionomie du sp500 a totalement changée avec l’arrivée des GAFA qui pèsent aujourd’hui très lourd dans l’indice et justifient la surperformance récente du sp500.

Pour la comparaison des performances, on peut faire dire des tas de choses aux graphiques, selon qu’on soit total return ou non , selon les dates ou on commence et selon que l’on parle de la performance annuelle ou cumulée.

Le SP500 a été très loin de battre le russel 2000 tous les ans depuis 20 ans en "year trend", par contre sa sur-performance récente fait qu’en performance cumulée il bat assez nettement le russel sur des horizons de 3 à 20 ans.

Cela n’enlève rien à L’intérêt de ce dernier en terme de diversification notamment justement parce qu’il est moins déséquilibré sur la tech que le sp500.

Je regarderai avec plaisir votre synthèse rigoureuse à venir.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#12 28/11/2021 18h40

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Attention je suis un bleu et loin d’être un spécialiste. Toutes les informations ont été collectées lors de différentes lectures (livres, web formations, blogs…)
@Priority je ne suis pas convaincu que mes recherches soient aussi rigoureuses et approfondies que mes protocoles d’exercice. Tout simplement par ma jeunesse dans le monde de l’investissement. C’est un forgeant qu’on devient forgeron 😆

Pour rappel je cherchais  à ajouter dans mon PF du small caps pour 20% de mon PF actions ( j’ai décidé d’avoir une légère sur pondération par rapport au marché=15%).

Les arguments qui m’ont fait intégrer les small Dans mon PF:
- depuis 1926 une performance annualisée de 12,1% par an, contre 9,7% pour les grandes capitalisations (selon les chercheurs de la London Business School). Ces performances incluent des crises boursières profondes +++ ici on est pas sur un back test de 10 ans. Même si « les performances passées » … je crois énormément au cycle. A la redondance des phénomènes.
- small us et Europe moins corrélé que big cap us et Europe.

Les arguments qui m’ont fait choisir de suivre le Russel 2000:
- la capitalisation des small américaines est supérieure à celle du CAC 40
- petites capitalisations américaines pèsent pour plus de la moitié de la capitalisation mondiale en petites capitalisations. En intégrant les small US on intègre donc la majorité du marché small
- J’ai d’avantage confiance au marché américain qu’au marché européen. Cela me Permet d’accentuer mon PF sur un marché US fort
- Population américaine (marché interne favorisant les small?) 540millions Vs 340millions zone euro
- Diversification ou rééquilibrage sectoriel par rapport au big cap US

Je nie pas la controverse sur le fait que les small ne vont pas forcément mieux se comporter lors de crise à l’avenir notamment sanitaire(grosse capitalisation peuvent mieux fonctionner avec livraison cf Covid).

Je nie pas la controverse que les small n’évolue plus seulement en régional /national. Elles peuvent évoluer sur le net et donc plus facilement en international. On a alors un risque diversifié, donc baisse de la performance?

Actuellement les small US ont une perf < Big cap car les tech’ ont apportées une sur-performance +++ sur les 20 dernières années
Sp500 c’est quasiment 30% de tech’   
Retour à l’équilibre du marché ? Sur valorisation ?

Personnellement je n’attends pas 2 points de plus avec les small. Juste Inclure un peu de performance si possible.
La taille est un facteur robuste même si beaucoup sont d’accord, l’écart va se réduire.
Je suis tout à fait d’accord sur l’intérêt du small us par rapport à la diversification sectorielle.

Mon PF actions sous pondère à terme l’Europe et le Japon.


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#13 30/12/2021 14h10

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

3- Positions CTO personne morale (PM)

Comme mentionné dans mon premier message, je souhaitais investir en titres vifs pour éviter l’imposition sur les PVL des ETFs.
—>J’ai du mal à percevoir qu’il vaille mieux investir pendant 20 années en ETF et payer pendant tout ce temps l’is 28% sur une PVL que je ferais peut être pas :
Je sortirais l’argent quoiqu’il arrive sur une période donnée même si les marchés ne suivent pas (2042-2050).

La stratégie sur ce PF est d’accumuler pour liquider l’ensemble d’ici 2050 (je suis obligé de vendre ou de faire une dissolution de la société lors de l’arrêt de mon exercice). L’idée est donc de me verser des dividendes pendant 8 ans afin de combler ma diminution d’activité.

Je vais donc essayer de faire
un résultat > (CW8 - imposition) chaque année.
Il va falloir que je détermine le calcul ^^

Vais-je y arriver ?
Si la stratégie n’est pas concluante d’ici 5 ans je verrais, avec l’état de mes connaissances, si je change mon fusil d’épaule.
Il y a une chose que je n’arrive pas à percevoir car je suis jeune investisseur : le temps passé vs résultat.
Pour le moment ça me plaît ! j’arrive à jongler avec le temps consacré à ma famille mais si les résultats sont décevants peut être que je préférerais consacrer   le temps imparti aux investissements à ma famille !

Bref ! Alors sur quoi investir ?
Mon allocation est pensée en PF financier global.
J’ai choisi 2 grandes lignes dans ce CTO

A- value façon Daubasse

C’est un des premiers blog que j’ai lu (leur premier blog) et vous comprenez pourquoi je me suis tourné vers le lazy investissement et les ETF :
- beaucoup trop complexe pour une personne qui débute en bourse
Aïe aïe j’ai mal à la tête
Car il y avait des notions de comptabilité /bilan comptable totalement abstraite pour moi (d’ailleurs merci car j’ai appris énormément de chose pour l’analyse de mes sociétés)

Je suis loin de maîtriser ce point mais je lis Graham. Je suis le blog des Daubasses et j’aime leur façon de voir les choses. Je respecte leur rigueur et leur travail !

Même si le value n’a pas été performante c’est 20 dernières années (ils ont quand même réussi à faire quelque chose de pas mal depuis 2008) je ne crois pas en l’efficience absolue des marchés.

C’est pourquoi j’ai décidé d’allouer une partie de mon PF global aux daubasses.   

Elle représente actuellement 40% de l’enveloppe CTO PM
Elle représente actuellement moins de 15% de mon PF global

21 lignes que je ne développerais pas par respect pour le travail

Néanmoins ça me permet d’investir un marché que j’avais délaissé : le Japon.
La value représente la totalité de mon exposition Nippone !

Néanmoins avec cette stratégie je peux passer de nombreux mois sans avoir beaucoup de « vert »

Du coup, viens la deuxième stratégie

B- "Paquebots"/ croissance

J’ai mis en place un fond de PF défensif avec des sociétés (minimum big cap) qui subiront (a priori) moins la tempête -> paquebots

Je me suis également positionné sur des valeurs de croissance orienté vers le METAVERSE.

Cette poche pourra grossir si je me trouve avec des excédents de trésoreries.

Elle représente pour le moment 60% du PF CTO PM
Elle représente 23% de mon PF global.

Je me suis sur exposé au marché US car je crois beaucoup en ce marché. il était pour le moment délaissé sur mes autres positions (je remplis mon PEA)

Je vais me sur exposé au secteur Sante dans ce PF

Je vous mets un diagramme circulaire de cette partie du PF. j’ai pas compris comment faire ! si quelqu’un peut m’expliquer (je suis vraiment nul en informatique)

Voila la répartition dans cette stratégie

AMGEN 5%
APPLE 5 %
AMEDYSIS 5%
TOTALENERGIE SE 5%
PHILIP MORRIS 7%
VERTEX PHARM 8%
COSTCO WHOLE 8%
RIO TINTO 8%
IDEXX LABO 4%
NVIDIA 4%
WATCHES OF SWITZERLAND 4%
TAIWAN SEMI COND 4%
MICROSOFT 3%
UNITEDHEALTH 3%
ROBLOX 3%
FACEBOOK 2%
UNITY SOFTWARE 2%
THE HERSHEY 2%
AUTODESK 2
ELI LILLY 8%
KINGSPAN GROUP 8%

j’ai mis en place des suivis de PF sur sweet bourse en fonction des stratégies. Je vais comme cela pouvoir voir les stratégies que j’ai mis en place qui fonctionnent le mieux

Je surveille mon PF global avec mon allocation globale, mon exposition sectorielle et géographique  via finary


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #14 01/05/2022 14h04

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

4. SCPI via holding

Après quelques mois de discussions et réflexions nous avons abouti à la conclusion suivante :

- rachat des parts de la SCI1 détenues par SARL1
Une partie par une SC a l’IS afin de faire remonter en régime mère fille l’équivalent de 20k de dividendes. La SC sera majoritaire. Je suis en train de créer la société.
Une partie en personne physique (par ma compagne et moi elle ) après remboursement des CCA que nous avions dans la SCI

- demande de financement de la SC pour achat de SCPI en PP pour un montant de 500k
J’ai reçu différentes propositions mais je vous détaillerai que celle qui répondait à mes attentes:
- taux attractif : 1,18% + 0,058 assurance
- Montant emprunté 507k
- Durée > 15 ans : j’ai 20 + 2
- Pas de nantissement
- Caution simple
- Anticipation 12-24 mois: je n’ai pas eu. Juste un différé de 6mois
- Frais de dossier: 700e
- Domiciliation: demandé par la banque
- PF de SCPI non limitant
Le nombre de SCPI éligible est assez important mais dans ma sélection il y avait :
Immorente
Pierval santé
Efimmo 1
Épargne pierre
PF grand Paris
Corum XL
je dois voir avec la banque pourquoi il y a corum xl et pas corum origin. Car celle ci était une conviction pour moi

Je pense sélectionner les suivantes avec comme allocation (avec une approximation due au prix de la part)
Immorente : 35% 167k500
Pierval santé: 25% 122k500
Pf grand Paris : 15 % 75k
Épargne pierre : 10% 55k
Corum XL: 15% 75k

Ce qui donne comme allocation sectorielle :
Bureau 48,45%
Commerce 15,55%
Grande Distribution 9,45%
Autre 4,55%
Sante 22%

Comme allocation géographique
IDF 34.5%
Région 27%
Étranger 38.5%

Qu’en pensez vous ?

- [ ] Il y a une place importante sur l’immobilier santé car c’est un secteur que j’évalue  « défensif » avec un besoin certain sur le long terme. Je ne sais pas comment va évoluer notre société pour les bureaux ou le commerce… par contre on aura toujours besoin de bâtiments pour la santé.
- [ ] J’ai une part importante à l’étrangers pour diversifier et pour faire tendre sur du long terme mon IS vers le bas. On ne sait pas quelle sera l’imposition dans 20 ans  et les bénéfices de la SC

Il y aura financement du projet avec les loyers perçus + remontée de dividendes de la SCI fille.

J’ai dit à la banque que j’étais ok. Je suis donc dans la phase de création de la SC et j’attends le retour des offres définitives.

Je voulais remercier les membres du forum et leur bienveillance.
Si vous avez des questions pour vos projets n’hésitez pas j’essaierais d’aider du mieux que j’ai pu l’être.


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 04/10/2022 23h14

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Voici un petit feed back a 12 mois :

Aladdin a écrit :

1- Je crois en l’efficience des marchés c’est pourquoi j’ai décidé de faire un investissement DCA en ETF. Cette part sera donc croissante chaque mois (1,4K d’épargne mensuel)

Actuellement je possède 50% de mon PF actions en ETF avec pour objectif:
- 70% cw8
- 20% RS2k
- 10% PAEEM

J’ai maintenu avec rigueur le DCA.
j’avais fait un PF fictif sur Sweet Bourse afin de comparer les répartitions :
70% CW8 + 20% RS2K + 10% PAEEM : -8,01 %
100% CW8 : -7,08%
il s’agit d’un seul dépôt à la date du 02/12/21. Donc pas vraiment un DCA …
Comme expliqué dans ma présentation mon PF Lazy a diminué pour atteindre 29%

1bis- j’ai pour objectif d’investir 30% en fond euro eurossima afin de « sécuriser » mon PF. Je n’ai jamais vécu de perte importante sur l’ensemble de mon PF. J’ai du mal à évaluer ma perception du risque.

j’ai changé le fond euro pour Evolution Vie D’abeille Assurances suite à la lecture du blog de Fructif sur le sujet
Je n’ai pour le moment pas fermé eurossima, ni fait le transfert des fonds présents. j’attends le retour sur 2 ans.

J’ai une MV de 12,40% actuellement de monPF actions/ ETF, sans sourciller…
Je n’ai coupé aucunes valeurs car j’ai un horizon très LT (>20 ans).
Et parce que je crois dans les societes investis.

C’est la première année ou j’ai une perf négative (facile ayant commencé en 2020…)
Je le vis pour le moment bien. Cela ne m’empêche pas de dormir…
Mes valeurs technologiques représentant avant la baisse < 1% de mon PF action. Et pour certaines maintenant vraiment plus grand chose…

Netflix : -42,27 %
Metaplatforms (FB) : -51,10 %
Universal music : -21 %
WOSG : -28,60%
Thermador : -23,31 %
Interparfum: -15,78% j’ai alléger de 30% avant la baisse
TeamViewer : - 70,26%
Mynaric : - 66,68%

Groupe Guillin -18,7% : je compte renforcer
LVMH : +5,12%
Bioysynex : -17,93% je compte renforcer
TTE : +33,61% j’ai allégé de 50% a 52
OMV : -9,33%
NRJ Group : + 10,32%
Piscine Desjoyaux : -7,42% je viens de rentrer et je compte renforcer
Visa : -0,71% je compte renforcer
Alphabet: -16%

RIO tinto : +5,65 %
Eli lilly : +38,05 %
Costco : +1,14%
Philip Morris : + 4,93%
Vertex pharma : + 52,58%
Amgen: + 17,71%
Watts water tech: + 10,31%

Hermes : -9,90 %
Microsoft : -12,4%
Apple : -3;23 %
Unitedhealth : + 22,07 %
Kingspan Group: -48,8%
idexx laboratories : -41,27%
Hershey compay : +32,42%
Expeditors Interne of washington : -2,64 %
Amedisys : -30,73%
Nvidia: -45,11%
Taïwan demi conducteur : -24,4%
Unity software: -69,26%

ETF
Ishare Global Clean Energy : +13,62%
LG Hydrogene : -20, 4 %

j’ai également une partie de mon PF en value Daubasse que je ne détaille pas par respect pour leur travaille.

Aladdin a écrit :

Ma stratégie actuelle est de remplir mon PEA avec un PF essentiellement lazy.
Je garde à l’intérieur de celui ci une enveloppe plaisir pour des sociétés de convictions. Mais je ne chercherais pas à multiplier les lignes de titres vifs.

Il faut croire que je me suis perdu.
Ce petit bilan annuel me permet de me montrer que si j’étais resté en Lazy j’aurais surement fait mieux…
Après difficile de savoir car 65% de mes grosses pertes (>20%) sont des achats effectués avant oct 2021, 100% avant Janvier 22 ou des Daubasses

Depuis décembre 21, j’ai nettement amélioré mes critères d’achats suite a des lectures (notamment Graham++) et je calme mes impulsions.
J’ai ajusté mon protocole d’exécution pour limiter la partie subjective et être plus rigoureux dans mon arbre décisionnel.
Ce qui m’a globalement sauvé c’est la bonne (ou pas trop mauvaise) pondération du titre dans le PF en fonction du risque..

J’ai néanmoins accumulé des liquidités pour l’achat de titres que je laisse descendre (a la vue du contexte) et dont je parfais l’analyse…

Dernière modification par Aladdin (04/10/2022 23h31)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#16 30/11/2022 00h09

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Dans ma démarche pour déterminer mon allocation  cw8 / stock picking dans mon PF action, j’ai effectué quelques comparaisons.

Je partage car je pense que ça peut aider certains à déterminer la part d’ETF qu’ils veulent avoir dans leur PF.








Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#17 01/01/2023 16h08

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Bilan 2022


Le PF financier chute de -9,05 amorti par le PF monétaire et liquidité

La performance du PF action est de -10,41

Cette performance ne correspond pas à mes attentes.
Mais Ça reste mieux que le CW8 et ce résultat me confirme qu’avec un peu de plus de rigueur je peux m’essayer à faire mieux que mon benchmark !
-> L’objectif est un écart de 1-3% avec le cw8.



Cette année me montre « l’intérêt » d’un fond euro pour amortir ma chute et me permettre de mieux dormir.

Également Pour conserver  ma tranquillité, je vais continuer de suivre en dca le marché action essentiellement via cw8 + rs2k + PAEEM. J’ai Commencé cette stratégie lazy en 2020 et Je m’étais donné 5 ans pour voir si cela  me convenait ou si je passais sur un cw8 seul. Je pense que -d’ici là - la stratégie aura essuyé quelques changements macro économiques majeurs : quantitative easing, inflation, guerre, hausse (baisse?) des taux … qui permettront de la tester sur CT/MT !

Néanmoins j’ai pris goût au stock picking.
Je recherche des valeurs validant mes critères quantitatifs et qualitatifs à un cours raisonnable. J’entends par là un achat avec une marge de sécurité >30% a une valorisation du titre faite avec une moyenne de 4 calculs de valo ( ev/ebitda moyen, multiples historiques, multiples comparables et dcf)
Stratégie VALUE - GARP essentiellement !
Et je pense que les prochaines années cette stratégie peut tirer son épingle du jeu.

Après avoir pas mal joué avec les tableaux du précédent post

J’ai opté pour une allocation de mon PF action :
80% ETF
20% titres vifs


Actuellement la répartition est
42% ETF
58% titres vifs.


Sur une année comme 2022 (en prenant un cw8 à -13%) :
-si on veut une performance nulle (allocation 80/20) il faut dégager une performance du PF stock picking de 52%. Ce qui me semble peu probable sans être concentré sur très peu de titres. 
-si on veut une performance s’écartant de 3% (-10%) il faut dégager  une performance du PF stock picking de 2%. Ce qui me semble atteignable avec un choix drastique des titres.
-si on veut une performance s’écartant de 7% (-6%) il faut dégager  une performance du PF stock picking de 22%.

Depuis que j’ai renforcé ma sélection de titres j’ai acheté :
- Aurubis +11.28%. J’espère renforcer vers 60
- Biosynex -4,77%. Je souhaite liquider à 22.
- Derichebourg -9,33%. Je souhaite renforcer en dessous de 5
- Guillin +1,63%.
- OMV +12,17%. Je surveille le marché GNL et le titre. Il y a un secteur engrais intéressant également. Titre à conserver jusqu’à 2025? Je surveille l’évolution qualitative
- Piscine desjoyaux +0,35%. Je souhaite renforcer en dessous de 14. Pour l’instant j’ai un ordre à 10,2
- Computacenter -1,45%. Je souhaite renforcer en dessous de 1800GBX
- Expeditor interne of Washington +5,08
- Novartis +7,20%. Je souhaite renforcer en dessous de 75 CHF
- Watts water technologies +14,25%
- Us Treasury Bond 10yrs -3,2%

Je pense aussi qu’il faut revoir la stratégie globale d’allocation.

Actuellement l’allocation du PF financier :
3,12% d’obligation Us treasury 10yrs
16,26% fond euro
9,74% de liquidité euro
0,61% BTC
70,27 % actions


Les gros points négatifs sur 12 mois TTM :


-a été d’être empressé, il faut que je sois plus patient j’ai été trop enthousiaste, trop euphorique. Investir et le plus vite possible !

-Je suis rentré trop vite sur les marchés. De par ce fait Ma sélection de titres vifs n’était pas assez accomplie. le plus gros de ma MV est lié à des titres sélectionnés avec un process trop simple. Je me suis aussi empressé de rentrer sur le titre sans prendre en considération le momentum ou l’analyse technique ni la valorisation du marché. J’ai pris une grosse claque sur les technologies. La seule chose qui me sauve c’est que le pourcentage de détention hors trackers était inférieur à 10% du PF. Avec mon état de connaissance je n’aurais pas fait la même bêtise qu’il y a 12 mois en rentrant sur des technologies qui avaient peu corrigé dans un marché tendus/sur valorisé !

-multiplication des lignes « pour diversifier » avec toujours l’empressement d’utiliser les liquidités disponibles

-> bref 2022 est sous le signe de l’empressement !

Les points positifs

-être toujours à la recherche de connaissance pour m’améliorer dans mon processus d’investissement
-le plus grand point positif se trouve dans le PF immobilier - selon moi - avec l’achat opportun des SCPI pour 500k à crédit juste (juste juste) avant la montée des taux
-être rentré sur les énergies et les matériaux de bases au bon moment
-être rentré sur la consommation de base au bon moment

Pour 2023


1-je compte renforcer cw8 lors de baisses sur l’année. Je n’ai pas encore déterminé comment je vais faire mais un truc comme :
-5% : 20% des liquidités
-10%: 20% des liquidités
-15%: 30% des liquidités
-20%: 25% des liquidités
-X%: les 5% restants
Si vous avez des idées ?!

2-renforcer mes industriels sur lesquels j’ai une conviction LT

3-sélectionner de préférence le secteur santé que je veux renforcer (Represente que 5% de mon PF actuellement)

4-Je vais concentrer mes recherches sur les allocations en fonction des cycles. je vais peut etre modifier ma stratégie  sur l’allocation après avoir un peu plus étudié la lecture de Mijot - Cycles d’investissement et allocation d’actifs.
[pour le moment je termine « mon résumé » de security analysis]

5- voir de l’intérêt de faire un partage plus régulier de mon PF

Dernière modification par Aladdin (01/01/2023 18h06)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#18 28/01/2023 11h02

Membre (2022)
Réputation :   108  

Hello Aladdin

Merci pour l’attention portée à mon portefeuille.

Vous avez probablement vu que j’y présente une méthode de renforcements par paliers de baisse tout sauf scientifique mais qui m’a très bien servi depuis février 2020.

En synthèse, ça donne :

investissement d’un quart de la réserve sur baisse d’un rendement annuel cible depuis ATH (ATH - 7,5%),
investissement d’un tiers de la réserve sur baisse d’un rendement annuel cible depuis renforcement précédent (ATH - 14,4%),
investissement d’une moitié de la réserve sur baisse d’un rendement annuel cible depuis le renforcement précédent (ATH -  20,9%),
investissement du reste de la réserve sur baisse d’un rendement annuel cible depuis le renforcement précédent (ATH -  26,8%).

Résultat : pour un PF visant 7,5% par an, je passais à 100% investi après une baisse de 26,8%. J’avais pas mal back-testé pour en arriver là.

Une difficulté avec le VA est de ne pas prendre un point de départ trop éloigné de la tendance TLT, sous peine de dérailler au premier retour à la moyenne un peu brusque.

Quant à vos primes, avez-vous envisagé d’en poser une petite partie sur CL2 (MSCI USA EUR daily *2) ?

Bien à vous,

Ph.

Dernière modification par Phaeton (28/01/2023 12h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 29/01/2023 16h39

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Bonjour phaeton

Je vous remercie de nouveau pour le suivi régulier fait sur votre fil et le partage !

Mon objectif est double : renforcer ma poche ETF et investir « au meilleur cours sur l’année » mes primes. Je pourrais tout simplement augmenter mon dca mais j’ai envie de voir si le VA est fait pour moi !

Vous n’hésitez pas si je me trompe ou si le raisonnement ne convient pas à mes objectifs !

J’attends une croissance de 0,65%/ mois. Il est difficile pour moi de juger le « value path » de l’excel d’edleson du World car j’ai aussi le lyxor pour compléter mon DCA (je fais en général 2 achats d’amundi et je complète avec le lyxor pour m’approcher de mon allocation cible). Il serait plus simple pour moi de m’appuyer sur le cours du cw8. Puis je faire ainsi ?!

Sachant qu’au 02/01/23 cw8 était à 383,75 il faudrait qu’il soit au 31/01 à 386,24. Puis au 28 février à 388,75. Puis au 31 mars à 391,28.

Comme il a pris 4,69% en 1 mois je ne mettrais pas de liquidités supplémentaires à mon dca.

En théorie il faudrait vendre si j’ai bien compris…

Cependant l’idée est de juste investir les excédents correspondant à mes primes semestriels pour le moment (qui correspondent à peu près à l’équivalent de mon dca sur le cw8 voir le double lors de très bonnes années). Je n’ai pas envie de vendre puis acheter puis vendre etc… je n’ai pas d’argument sur pourquoi 😆

L’idée est, dans un premier temps, d’avoir mon allocation action a 80% ETF. Le VA sur mes 3 lignes de dca (cw8-Rs2k-PAEEM) me parait trop compliqué à tenir. C’est pourquoi je me cantonne au cw8 !

Si au 31/01/23 le cw8 est à 357,27  (ath-7,5%) j’aurais pu investir 1/4 de la réserve !

Bref si je fais cela trimestriellement ça devrait pas me prendre trop de temps… néanmoins n’avez vous pas peur de passer à côté d’un « krach éclair » en ne faisant pas mensuellement ?!
Je suppose que vous surveillez quand même le cours même si vous n’intervenez pas !?

Pour faire ce suivi il suffirait de prendre le cours au 01/01 de l’année (x) et de faire un Excel avec:
Fin janvier x1: cours X + 0,065
Fin février x2: Cours x1 + 0,065
Fin mars x3: Cours x2 + 0,065 …

Je pense regarder l’évolution du cours quand je fais mon DCA et d’ajouter ou non une partie de la prime !

Pourquoi faire « une petite partie sur CL2 (MSCI USA EUR daily *2) » ?
Quel serait l’intérêt selon vous ? Je ne suis pas fan du leverage !

Bien à vous


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#20 29/01/2023 20h53

Membre (2022)
Réputation :   108  

Bonjour Aladdin

Votre enthousiasme fait toujours plaisir à lire !

Je vais tâcher de répondre au mieux à la lumière de ma modeste expérience de value-averaging plus ou moins (mais de plus en plus) orthodoxe.

Pour l’objectif "augmenter la proportion d’ETF", d’abord.

value-averaging sur plusieurs lignes ? Rien de compliqué.
Le plus simple est de considérer le compartiment dans son ensemble pour déterminer la trajectoire selon votre rendement cible, puis de considérer que chaque intervention constitue un rééquilibrage.

Ceci fait, un tableur vous donnera assez facilement le nombre de parts à acheter ou vendre sur chaque support (y compris si vous avez plusieurs supports pour un même indice). La seule limite est votre capacité à créer le tableur qui fera les calculs pour vous. Si vous rencontrez des difficultés, on pourra en parler.

Vendre quand ça monte ? C’est vous qui voyez ; ce n’est pas obligé smile Pour ma part c’est ce que j’ai toujours fait, mais à partir de maintenant je tente le no-sell, qui selon Edleson ne marche pas moins bien (et réduit les frais de passage d’ordres).

Acheter les baisses ? Je ne suis pas sûr d’être en mesure de formaliser les règles que j’ai suivies. La technique des paliers de renforcement m’a posé deux difficultés : où fixer le point de départ de la mesure de la baisse, et comment réinitialiser le value-path.

Pour la première question, j’ai fini par estimer la juste valeur en regardant la tendance TLT SP500 USD sur 20 ans en échelle logarithmique. Pas hyper rigoureux !
Pour la seconde question, il m’a semblé qu’en cas de renforcement sur un palier, il faut substituer la valeur du PF lors du franchissement du dernier palier à la valeur cible au terme de la période considérée, et faire repartir le value-path de ce point.

Agir trimestriellement ? Je crois avec un peu de recul que c’est un effet de la jeunesse que de se persuader qu’on fera mieux en s’agitant plus smile Maintes études montrent qu’il est tout sauf évident qu’un rééquilibrage mensuel soit plus efficace qu’un rééquilibrage trimestriel. Nombre d’auteurs recommandent même de rééquilibrer encore moins souvent !

Ma petite expérience (chutes 2020 et 2022 : deux cas forts différents !) ma conduit à décider de raréfier mes interventions, un peu comme un naufragé a plus intérêt à faire la planche pour se laisser porter par les flots qu’à s’agiter stérilement, au risque de finir submergé par une vague.

Surveiller le cours ? Ca n’apporte rien, mais qu’il est difficile de ne pas le faire ! Je pense d’ailleurs que plus on a tendance à suivre les cours, plus on devrait se protéger en investissant au gré d’une formule.

Pour votre second objectif, qui est d’investir vos primes au meilleur cours,

je suppose qu’il y a mille façons de voir les choses, comme souvent… Vous pourriez les intégrer à votre value-averaging, en les thésaurisant d’abord, puis en ajoutant une fraction de prime à chaque étape de votre value-path. Vous optimiseriez ainsi vos points d’entrée à long terme (long terme étant la clef pour ne pas craindre de ne rien investir du tout certaines années, et de rater ainsi une hausse…)

Quant à CL2, je ne l’évoquais que parce que vous parlez de sur-pondérer les US, et comme une possibilité de créer une forme d’excitation, en n’y mettant que des sommes que l’on peut perdre, et pour tromper l’ennui d’un value-averaging trimestriel bien réglé qui ne nécessite ni de suivre les cours, ni d’y passer plus de cinq minutes tous les trois mois smile smile Quant à moi, je ne m’en sers plus ; le levier m’a permis des gains qui ont à peu près compensé les pertes, mais au total ça m’a fait perdre du temps.

En espérant que tout ça vous aide à trouver un système qui vous plaise et vous libère !

Bien à vous,

Ph.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 01/02/2023 21h32

Membre (2022)
Réputation :   108  

Hello, Aladdin

Je réponds ici à votre MP au cas où ça pourrait être utile à d’autres smile

Vous partez bien et n’êtes pas très loin de la solution.

Pour la valeur cible, vous avez bon. On peut l’écrire différemment :

Valeur PF en fin de période = valeur PF en début de période*(1+rdt annuel cible)^(1/nombre d’interventions dans l’année) + versement prévu pour la période.

exemple :
10.000 * (1+6%)^(1/4) + 500 = 10.146.7 + 500 = 10.646
Le (1/4) signifie 4 versements par an, donc un versement tout les 12/4 = 3 mois.

Vous avez maintenant la valeur cible du PF, versement inclus. Il reste à savoir combien verser (ou vendre) sur chaque support. C’est donc un rééquilibrage, ni plus, ni moins.

Il suffit d’appliquer la répartition choisie à la valeur cible du PF pour obtenir la valeur cible de chaque ligne.

A présent, il reste, pour chaque ligne, à trouver le nombre de parts à vendre ou acheter :
(valeur cible de la ligne - valeur atteinte) / valeur de la part.
Noter que le résultat peut être négatif ; dans ce cas, il faut vendre pour rééquilibrer.
Tronquer la valeur de la part pour vous débarrasser des chiffres après la virgule, ou arrondissez à l’entier.
Sur AV, c’est nettement plus simple, puisqu’il suffit de saisir des montants (ou pourcentages).

En cas de sur-performance franche de toutes les lignes par rapport au rendement cible du PF, vous pourriez n’avoir à faire que des ventes, et à alimenter votre poche liquide avec le versement programmé.

En espérant que vous y voyiez plus clair smile

Ph.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 02/02/2023 16h35

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Si j’ai bien compris :

Avec mon PF actuel j’ai 39121e en ETF avec pour objectif d’allocation
World 70%-Rs2k 20%- PAEEM 10% et 10k de liquidités. 

Cela correspond à 49121e pour PF de début de période.

Je fais un apport mensuel de 1400e sur mon PEA (ce qui correspond à mon apport dca) !

J’ai utilisé votre formule
Valeur PF cible le mois suivant =(49121*(1+0,08)^(1/12))+1400
Ce qui donne au 01/03/2023 50837e !

Je réitère pour le mois d’avril:
Valeur PF cible le mois suivant =(50837*(1+0,08)^(1/12))+1400. Ce qui donne 52564e !

Je réitère pour le mois de mai… etc.

J’ai appliqué la répartition 70%_20%_10%

J’ai bon chef ?!

Dernière modification par Aladdin (02/02/2023 16h53)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #23 02/02/2023 20h32

Membre (2022)
Réputation :   108  

Aladdin,
La poche liquide du PF en value-averaging ne fait pas partie du PF pour lequel vous déterminez le value-path. Il faut plutôt la considérer comme un vase d’expansion, qui se remplit quand les cours montent (c’est cher, vous n’achetez pas) et se vide quand les bourses plongent (c’est les soldes !)

Partant de vos données au 2/2, considérant la répartition cible 70/20/10, le versement de 1.400, la périodicité mensuelle, le rendement cible de 8% par an, j’ai fait le petit tableau suivant.

J’ai inventé les variations des différents titres (dernière colonne).

J’ai considéré que vous êtes en PEA, donc j’ai tronqué les nombre de parts à acheter ou vendre.

En gras, colonne A/V, vous avez le nombre de parts à acheter pour ramener votre portefeuille à sa valeur cible, tenant compte de votre rendement cible et de votre versement.



Avec un hausse de 2,9% sur un mois, votre portefeuille fait beaucoup mieux qu’attendu. Par conséquent, une partie de votre versement n’est pas investie, mais mise de côté.

Qu’en dîtes-vous ?

Edit : avec un tel tableau, vous n’avez qu’à saisir les paramètres (ligne du haut + répartition) et les valeurs M-1 (VL, nombre) pour obtenir les nombre de titres à vendre et à acheter. Ensuite, il n’y a plus qu’à ajouter une petite macro pour qu’une fois le rééquilibrage fait, les valeurs "M" prennent la place des valeurs "M-1" ! Et vogue la galère ; vous n’y passez pas plus de deux minutes par mois ! smile

Edit3 : correction d’un erreur dans le tableau (décidément, pas les yeux en face des trous ! Enfin, vous avez compris le principe smile)

Dernière modification par Phaeton (02/02/2023 23h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 03/02/2023 11h29

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Cw8 ytd : +4,59%
PF action ytd : +6%


je superforme le cw8 de 1,41 points. Grâce au rebond j’ai récupéré en 1 mois la moitié de ma MVL de 2022. Comme quoi la patience doit être une qualité primordiale en bourse (a partir du moment où on fait de l’investissement et non pas de la spéculation)

J’ai acheté :
Mon DCA = cw8 + PAEEM + Rs2k
Computacenter

J’ai renforcé :
UNH
Us treasury bond 10 yrs
L&G hydrogen

J’ai vendu: niet !

1-je compte renforcer cw8 lors de baisses sur l’année.

Je mets en place une stratégie de Value averaging sur mes 4 lignes actuelles de DCA

.
J’ai une poche de liquidités de 10k pour ce PF.
Je pense que les marchés actions vont être plus volatils (récurrence de bulles/spéculations liées à l’entrée de plus en plus importante de particuliers sur le marché, conjonctures macroéconomiques instables et changements de paradigme sur la mondialisation et nos modes de vie).
D’où l’intérêt de cette stratégie qui potentialise les variations du marché.
Dans tous les cas cette stratégie ne m’éloigne pas de ma stratégie DCA lazy.
Si jamais je me rends compte que ce n’est pas fait pour moi je pourrais reprendre un DCA !
Je remercie encore Phaéton qui m’a permis d’avoir l’outil Excel adapté ! Je conseille de suivre son PF à ceux qui pourraient être intéressés par le VA.

Le jolie tableau :


2-renforcer mes industriels sur lesquels j’ai une conviction LT


Bah là elles se sont relevés beaucoup plus vite que ce que j’aurais pensé. Je n’ai jamais atteint mon objectif bas d’achat pour mes industriels.  Je ne suis donc pas investi comme je le souhaiterais.

Aurubis +46,5% depuis août
Derichebourg +5,9% depuis août
Guillin +9,57% sur PRU
Piscines desjoyaux +1%: stagne autour de mon PRU. Achat il y a moins de 6 mois.

3-sélectionner de préférence le secteur santé que je veux renforcer (Represente que 5% de mon PF actuellement) 


J’ai renforcé UNH et mis un ordre sur Hikma pharma et pour renforcer Novartis .

4-Je vais concentrer mes recherches sur les allocations en fonction des cycles. je vais peut etre modifier ma stratégie  sur l’allocation après avoir un peu plus étudié la lecture de Mijot - Cycles d’investissement et allocation d’actifs.

Je suis entrain de le (re)lire !

Un autre point j’aimerais réduire mon exposition à l’euro. Je suis en train de peser le pour et le contre mais actuellement l’allocation par devise est à 56% en euro. J’aimerais augmenter mon exposition aux USD. Ce qui va dans le sens de mes renforts DCA/ VA avec les indices suivis actuels.
Si je ne me trompe pas Xl Portfolio ne prend pas en compte la détention des titres au sein d’un ETF. J’ai donc 56% d’euro mais une grande partie est des ETF euros, dépendants du marché USD (Rs2k et les world). Mon exposition euro ne doit donc pas être si importante dans mon PF action…

Je commence à recevoir mes versements des SCPI. Pierval santé a augmenter sa part de 2% moins de 5 mois après mon achat !

Je ferais un autre point vers juin !

Dernière modification par Aladdin (04/02/2023 07h53)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #25 03/02/2023 14h29

Membre (2021)
Réputation :   42  

ESTJ

Pourquoi c’est le bon moment pour moi pour switcher vers une stratégie Value Averaging


2 articles qui mettent en avant l’intérêt du VA ->
http://www.financialdecisionsonline.org … rshall.pdf

https://investiforum.fr/value-averaging … ir-bourse/

le VA fonctionne mieux que le DCA, les avantages sont vraiment accentués dans un marché plus volatil -> cela tombe bien je pense que la volatilité de 2022 va persister sur du CT/MT

Le VA suppose que vous avez du cash en réserve qui traîne. Car si les marchés baissent, vous allez devoir augmenter le montant de votre investissement périodique. Sans liquidités, c’est impossible : si vous devez soudainement passer d’un investissement de 500 € à 1000 € pour combler un écart, vous pourriez avoir du mal à suivre le rythme que vous impose votre chemin de valeur. Sauf que disposer de liquidités implique de ne pas être pleinement investi, ce qui entraîne des rendements sous-optimaux. Dilemme -> j’ai formé une poche de liquidités (environ 10% de mon PF) fin 2022 pour acheter à bon prix. J’ai également obtenu une prime fin décembre 2022. Je pense avoir cette même prime vers juin. Je n’ai donc jamais eu autant de liquidités disponibles.


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “portefeuille financier d'aladdin”

Discussion Réponses Vues Dernier message
Portefeuille financier d'ArnvaldIngofson  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 54 ]
1 328 517 856 20/04/2024 19h27 par ArnvaldIngofson
298 81 090 15/03/2024 18h47 par Jef56
437 181 651 08/06/2022 11h51 par Golliwogg
141 52 007 18/09/2020 11h59 par ThibaultF
206 60 196 01/04/2024 17h30 par DiCiCat
106 24 412 10/04/2024 16h02 par Phaeton
76 28 885 04/02/2024 17h11 par Mimosa

Pied de page des forums