PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#1 30/10/2021 11h24

Membre (2020)
Réputation :   3  

Bonjour,

J’aimerais avoir votre avis sur un sujet qui a peu de chances d’arriver mais sachant que rien n’est éternel, je pose la question.

J’aimerais investir dans un ETF suivant l’indice MSCI EMU qui regroupe les entreprises des 10 pays développés de l’Union Economique et Monétaire de l’Union Européen. Mais que pourrait-il se passer pour ce genre d’ETF si jamais l’Union Européenne venait à disparaitre, dans un contexte de retour aux nations, aux frontières et à des sorties des membres ?

Comme l’ETF se base sur une entité qui n’existerait plus, l’éditeur de l’ETF ou le porteur privé serait obligé de tout vendre et liquider ses positions ? L’ETF et l’indice pourraient par exemple continuer d’exister en changeant la description de leurs objectifs ? Ne plus dire : parmis les 10 pays développés de l’Union Economique et Monétaire de l’Union Européen ; mais dire : parmis les 10 anciens pays développés de l’Union Economique et Monétaire de l’Union Européen disoute en …. (2039 ? …) ? Serait-ce envisageable ?

Quand je regarde le Brexit et le PEA, les porteurs ont du vendre ou transférer sur un compte titre en apportant les liquidités équivalentes du transfert sur le PEA. Est ce une piste envisageable pour mon scénario catastrophe  d’une fin de l’Union Economique et Monétaire de l’Union Européen ?
Que s’est-il passé pour les indices Union Européenne qui avaient du UK ? Ils ont du tout vendre ?

Dans ce cas assistons-nous à un flash crash puisque pleins de porteurs sont obligés de vendre à cause d’une clause réglementaire ? Ce flashcrash biensur vous obligerait à vendre à prix cassés … sans que ce soit pour autant votre stratégie mais une conséquence subie ?

Ps : je ne suis pas intéressé par l’euro stoxx 600 pqu’il ne se loge pas dans un PEA en réplication physique.

Merci !

Dernière modification par HonCD (30/10/2021 11h29)

Mots-clés : dissolution, etf emu, hypothèse, plan catastrophe, union européenne

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/10/2021 12h03

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1370  

INTJ

La notice cite nommément les 10 pays donc qu’ils fassent partie de l’UE ou pas, la liste ne devrait pas changer ?

Et même si ça devait changer il n’y aura pas de "flash crash" parce qu’une sortie de type Brexit prend des années.

MSCI EMU Index - MSCI

Developed Market countries in the EMU include: Austria, Belgium, Finland, France, Germany, Ireland, Italy, the Netherlands, Portugal and Spain.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 30/10/2021 12h18

Membre (2015)
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   137  

Si vous imaginez un scénario comme ça, alors je ne comprends vraiment pas pourquoi vous voulez prendre cet ETF…

Votre question devrait peut etre plutôt sur l’avenir du PEA dans un tel scénario, plutôt qu’un simple ETF.

Dernière modification par JMeuret (30/10/2021 12h24)


Il y a deux 2 types de prévisionnistes : ceux qui ne savent pas et ceux qui ne savent pas qu’ils ne savent pas

Hors ligne Hors ligne

 

#4 31/10/2021 16h23

Membre (2020)
Réputation :   3  

Oblible, le 30/10/2021 a écrit :

La notice cite nommément les 10 pays donc qu’ils fassent partie de l’UE ou pas, la liste ne devrait pas changer ?

Et bien justement c’est la question que je me pose mais je ne sais pas si on peut avoir une réponse … Peut-être que quelqu’un aurait vécu une pareille situation sur un autre indice et pourrait témoigner ?

Oblible, le 30/10/2021 a écrit :

Et même si ça devait changer il n’y aura pas de "flash crash" parce qu’une sortie de type Brexit prend des années.

La sortie du RU oui, mais l’obligation de vendre ses actions anglaises du PEA laissait 9 mois seulement (+/- de janvier à septembre 2021) aux investisseurs pour agir. Ce délais aurait pu être la source d’un crash ? Quand je regarde le FTSE100, je ne vois pas de crash mais en même temps, on avait déjà eu juste avant le crash covid alors je ne sais pas si ça brouille les pistes …

Du coup effectivement si on est sur un indice qui a pour filtre l’Union Européenne, qu’elle pourraient être les conséquences si celle-ci venait à disparaitre ?
Je pose cette question mais ça ne veut pas dire que je veux que cela arrive. J’essaie de comprendre le mécanisme qui pourrait se mettre en place et avoir un management du risque.

JMeuret, le 30/10/2021 a écrit :

Si vous imaginez un scénario comme ça, alors je ne comprends vraiment pas pourquoi vous voulez prendre cet ETF…

Votre question devrait peut etre plutôt sur l’avenir du PEA dans un tel scénario, plutôt qu’un simple ETF.

C’est comme me reprocher de conduire alors que je mets la ceinture de sécurité parce que je sais qu’il y a un risque d’accident. Penser à ça n’interdit pas de conduire.
J’ai encore plusieurs décennies d’investissement devant moi si tout va bien. J’estime par exemple que dans 30 ans les USA ne seront plus autant leader dans le monde comme aujourd’hui. Je regarde vers l’Asie également en investissant une petite part de mon portefeuille là bas. Ca ne veut pas dire pour autant que je ne dois plus croire aux USA ! Je suis très serein avec mes investissement là bas. Mais rien est éternel, voilà tout. Il faut savoir changer, évoluer avec le temps je pense.
Mais votre question m’intéresse aussi. Effectivement que se passe-t-il avec nos PEA si l’UE venait à disparaître ? A l’échelle des pays membres, si des millions de porteurs sont amenés à liquider un support d’investissement, quelles sont les conséquences ? Et de manière générale, est-ce que nos entreprises (qu’elles soient francaises, allemandes, portuguaises, etc.) prendraient une grosse giffle en cas de dissolution de l’UE ?

Merci !

Dernière modification par HonCD (31/10/2021 16h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/11/2021 02h51

Membre (2020)
Réputation :   13  

Bonsoir HonCD,

Je comprends vos inquiétudes au vu de la fenêtre électorale qui s’annonce….

Néanmoins, le fait que le PEA soit un pur produit de droit français ne devrait pas entraîner "des millions de porteurs" à les liquider mais quelques milliers.

De plus, le grand chamboulement au niveau des droits de douanes et autres traités commerciaux impacterait forcément toutes les entreprises, pas seulement celles de l’UE.

Quant aux délais, il faut se souvenir que Cameron annonce la tenue d’un référendum dès 2013, les 5 ans de détention auraient donc largement pu être anticipé.

Bonne continuation

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums