PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+4]    #1 09/12/2020 16h17

Membre (2020)
Réputation :   40  

Bonjour,

J’aimerais discuter de la société Fanuc avec les IHs intéressés. Elle est sur ma watchlist pour étrenner mon 1er ordre sur la bourse de Tokyo.
Et il faut bien tirer du positif du passage de Binck à Saxo n’est-ce pas ? smile

Je vous propose donc une présentation de cette société :

Fanuc est une big cap japonaise, leader mondial des robots industriels.
Morningstar lui attribue un wide moat dont la justification un peu détaillée peut être trouvée ici
https://www.morningstar.fr/mobile/Artic … eid=195541

Le secteur est dynamique avec un nombre croissant de robots industriels (svp, pas de commentaire sur la destruction d’emploi et les évolutions sociétales associées même si le sujet est très intéressant). Les installations de robots industriels ont ainsi été multipliées par 2,5 entre 2013 et 2018.


Fanuc met le paquet sur l’innovation avec 1/3 des employés (2500 personnes) et 500 million $ (en progression chaque année) dédiés à la R&D.
rapport annuel 2019
Ça fait beaucoup d’argent qui ne va pas dans les poches de l’actionnaire, mais c’est aussi une garantie sur la pérennité du moat de l’entreprise dans un secteur technologique qui évolue vite.
Par comparaison, son concurrent allemand Kuka a dépensé 3 fois moins que Fanuc en R&D en 2019.
rapport annuel 2019 Kuka

Fanuc profite aussi d’une dynamique japonaise : le gouvernement, les universités, les autres grands groupes japonais de l’électronique et de l’automobile investissent dans la « Robot Revolution » et le Japon est le 2ème pays en terme d’investissement public pour la robotique (derrière la Chine).

Fanuc dégage du profit avec une marge bénéficiaire aux alentours de 25% et n’a pas de dette (ce dernier point n’est pas exceptionnel pour une entreprise japonaise).

L’action est bien remontée depuis 6 mois, elle n’est plus très loin de son plus haut de 2018 et le dividende est minimaliste (0.7%).

Je serais preneur de toute analyse complémentaire des IH intéressés smile

Mots-clés : action, japon, robot


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

#2 09/12/2020 20h53

Membre (2016)
Top 20 Portefeuille
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   679  

Hall of Fame

Bonjour Eichan,

Dans le contexte supposément porteur que vous évoquez, comment le management explique-t-il la baisse vertigineuse (-30%) des ventes entre l’exercice 2018 et l’exercice 2020 ?
La structure de coûts n’ayant pas bougé, les 2 tiers de la perte de ventes se sont retrouvés dans l’EBIT, divisant la profitabilité par 3.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 09/12/2020 21h27

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   585  

Hall of Fame

Fanuc est très exposé sur les robots fabricants les smartphones, c’est un gros risque sur les ventes si je me souviens bien.

Cher titre car peu de croissance depuis belle lurette. Le total return est plutôt moyen malgré la qualité de la boite.

Je creuserai les relais de croissance car ils ne bénéficient pas de la vague d’installation des robots.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #4 09/12/2020 22h06

Membre (2020)
Réputation :   15  

Bonsoir à tous,

Travaillant dans le domaine de l’automatisme industriel, je me permets de vous aider sur ce marché.

Il y a à ce jour 2 fabricants très orientés vers le secteur automobile qui sont ABB et KUKA.

Il y aura ensuite deux autres fabricants qui sont FANUC et notre français STAUBLI.

Et nous parlons du marché des robots 5 et 6 axes. Ensuite il y a un point important qui est leur intégration 
Communication. Il y a un protocole de communication grandissant qui est le bus ethercat, ce consortium augmente chaque année de 10%. Les roboticiens intègrent ce protocole sauf que fanuc est arrivé en retard par rapport à Kuka et Staubli.

De ce fait sur beaucoup de projet chinois ou le réseau Ethercat est très plébiscité, ils ont perdu des parts de marches.

Ils doivent revenir rapidement.

Autre chose ils ont une activité commande numérique face à Siemens, Beckhoff et Num. Ils ont là aussi malheureusement perdu des parts de marché dans le domaine du watercutting face à Beckhoff.

J’espère avoir permis de vous aider à mieux comprendre ce domaine.

Papaloup


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 09/12/2020 23h07

Membre (2020)
Réputation :   40  

J’apprécie vos questions et éclairages (et c’est même excellent d’avoir quelqu’un qui travaille dans le secteur !).

Alors oui, le contexte est modérément porteur ces dernières années. Dans les rapports annuels, le management met en cause notamment : la production automobile mondiale en petite forme, la baisse de la demande chinoise autour de la "IT-related industry", les frictions Chine/Etats-Unis…
Sur le 1er point, ça se vérifie effectivement donc il y a au moins cette explication qui tient la route.
Cf. le graph de la production mondiale de voiture avec un déclin notable depuis 2018 :


Sur les autres, je ne sais pas… mais ça me semble être "anecdotique" du point de vue long-terme (optique buy and hold).

Concernant les relais de croissance, oui il est dommage que l’entreprise ne communique pas vraiment sur le sujet alors même qu’on peut voir qu’ils en cherchent avec leurs nouveaux produits, notamment des "collaborative robots" sécurisés pour travailler à côté des humains (et investir les PME) et des améliorations sur le watercutting auquel fait référence Papaloup.

Avant de faire mon choix (achat ou non), j’ai d’autres idées encore à creuser dans une optique de diversification vers le Japon. Dans tous les cas, je continuerai de suivre et de mettre mes réflexions sur Fanuc dans cette file.


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 10/12/2020 09h35

Membre (2020)
Réputation :   15  

Bonjour Eichan,

Il faut malgré tout faire attention car FANUC fait des robots, des robots collaboratives, des robots autonome mais aussi beaucoup de control CNC (électronique de commande numérique). Ce marché est non négligeable dans leur chiffre d’affaire car ils ont intégré le noyau CNC ISG , qui est utilisé par SIEMENS, par BECHKHOFF qui l’intègre au sein d’une solution d’automatisme sur base PC.

Pour information même si cela n’est pas complétement en rapport avec ce file, Beckhoff est le premier fabricant de PC industriel mondial et intègre principalement des composants INTEL sur ces cartes mères. Sa croissance est d’environ 16% par an depuis 2000.

Beckhoff prend pas mal de part de marché dans le domaine de la CNC, cela affaiblit un peu les parts de FANUC.

Fanuc est présent dans le domaine de la cosmétique mais commence à être rattrapé par STAUBLI qui intègre le Protocol full Ethercat permettant de s’interfacer sur d’avantage de solution d’automatisme.

Je ferai d’avantage le pari sur KUKA dans le futur qui ouvre sa plateforme de control aux solutions d’automatismes via MX-AUTOMATION.

Il reste ABB qui vient de faire l’acquisition de B&R un autrichien concurrent de Beckhoff. L’intégration semble complexe car comme pour l’époque schneider il n’y pas de solution compliant interne au groupe.

De ce fait ils sont eux aussi en perte de vitesse dans l’automobile face à KUKA.

A suivre les amis


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 10/12/2020 10h01

Membre (2016)
Réputation :   22  

Papaloup, le 09/12/2020 a écrit :

… et notre français STAUBLI.

Mes connaissances du secteur sont bien faibles, mais rendons à nos amis suisses ce qui leur appartient.

Stäubli, multinationale basée à Pfäffikon, en Suisse.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 10/12/2020 11h34

Membre (2020)
Réputation :   15  

Effectivement mais le plus vieux site de production STAUBLI est à FAVERGES d’où le fait de cette ambiguïté mea culpa ;-)


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 10/12/2020 12h10

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   585  

Hall of Fame

Quid de Kuka sous actionnariat Chinois?
Des changements sur leur manière d’opérer? D’investir dans les produits ?

Le cours de Kuka a sérieusement dévissé depuis qu’ils sont au contrôle.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#10 10/12/2020 14h28

Membre (2020)
Réputation :   15  

Effectivement kiwijuice, lors du rachat par midea fin 2016 les USA se sont opposés à cela en obligeant la vente de la filiale américaine. Puis en 2018 le patron du directoire a quitté le navire.

Depuis le cours chute sauf qu’à ce jour le CA de KUKA est 3 fois supérieur à celui de 2011.

Que faut il en déduire ? une perte d’attractivité pour le secteur ?

j’avoue que l’industrie peut parfois être compliqué en terme de perception, car il y a un tas de faux semblants.

L’histoire du protocol de communication Ethercat est un bon exemple, aucune propriété déposée mais un consortium grandissant avec de grands acteurs autour de ce dernier en face des protocols propriétaires comme e PROFINET de SIEMENS, LE MODBUS TCPIP de SCHNEIDER, l’ETHERNET IP de ROCKWELL.

DE ce fait quand un fabricant travaille autour d’un protocol pour se rendre compatible il affiche un partenariat de compatibilité. Hors pour Ethercat cela est faux car il y a pléthore de contrôleur permettant le pilotage sur bus des produits annexes….

Il est parois compliqué de lire entre les lignes du process de vente pour en comprendre le marché sous jacent.

Mais effectivement Kuka n’est pas forcément une action au premier abords permettant de montrer une supériorité.


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 11/12/2020 23h46

Membre (2020)
Réputation :   40  

J’ai creusé encore un peu le sujet et voilà quelques éléments complémentaires qui pourront participer à se faire une « big picture » du secteur de la robotique industrielle en général et de Fanuc en particulier.

1. Machines CNC vs Robots

Tout d’abord Papaloup a raison, Fanuc produit en fait plusieurs types de produits avec des applications et des clients différents. On peut différencier essentiellement 2 types :
- les machines CNC : des machines-outils contrôlées par ordinateur conçues pour une tache très spécifique (découpe, perçage, fraisage…)
- les robots : des bras articulés avec plusieurs degrés de liberté et qui peuvent être beaucoup plus polyvalents
Je passe sur les détails techniques des avantages/inconvénients comparés. Pour ceux qui veulent creuser, vous pouvez commencer par là : What’s the Difference Between Robots and CNC Machines?

Il y a donc complémentarité entre les 2 types mais la tendance globale semble tout de même en faveur des robots articulés qui peuvent de plus en plus remplacer les machines CNC dans certaines tâches tout en conservant leurs autres avantages et qui permettent en plus d’investir plus massivement de nouvelles applications en interaction avec les humains (packaging, manutention…). L’investisseur long-terme que je suis sera donc enclin à favoriser une entreprise plus orientée robot que CNC.

Aujourd’hui, Fanuc sait tout autant développer des CNC que des robots et les ventes sont équilibrées (33,2% de CNC et 34,2% de robot sur les net sales 2019) donc l’entreprise est bien diversifiée et limite le risque d’une bascule en faveur des robots au détriment des CNC.

2. Qui sont les principaux clients/utilisateurs de robots

Autre point intéressant : je savais que l’industrie automobile était très consommatrice de robot mais je n’avais pas conscience de son poids. Voilà un graph assez parlant :


Au jour d’aujourd’hui, et même si les robots investissent de plus en plus d’autres secteurs, c’est donc la santé de l’industrie automobile qui va le plus driver les ventes de robots. Si vous pensez comme Yves Cochet qu’on reviendra vite à l’utilisation de bonnes vieilles calèches, n’investissez donc pas dans les robots industriels :)

C’est intéressant tout ça mais je n’ai toujours pas passé mon 1er ordre d’achat au pays du soleil levant :). Ça attendra de toute façon au moins 2 choses : que les remous du passage à Saxo se tassent et que je sois convaincu d’y rester, et puis j’ai d’autres pistes japonaises à creuser que je partagerai certainement dans d’autres threads.

Dernière modification par Eichan (12/12/2020 14h01)


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

#12 12/12/2020 23h26

Membre (2020)
Réputation :   40  

Un update :
En creusant mes autres pistes japonaises, je me rends compte que Fanuc est la SEULE entreprise japonaise ayant un wide moat morning star à la fois :
- quantitatif (basé sur un algo qui filtre les données financières)
- ET validé par un suivi de leurs analystes.

Il y a d’autres valeurs qui passent le filtre quantitatif et peuvent être classées wide-moat, mais c’est tout de même moins fiable qu’avec une validation d’analystes et je leur donne vraiment moins de crédit.

Si, comme moi, le tampon "wide-moat" de morningstar fait quasiment partie de vos pré-requis dans un univers d’investissement long-terme, et bien il ne reste que Fanuc sur la liste au Japon…
… ou bien il faudra un vrai coup de coeur et une conviction bien étayée sur une autre valeur.

Dernière modification par Eichan (13/12/2020 10h01)


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

#13 14/12/2020 17h58

Membre (2020)
Réputation :   15  

Joli complément d’information. Analyse très pertinente.

Il n’y a plus qu’à poser les réflexions.


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 16/12/2020 22h43

Membre (2020)
Réputation :   40  

Aller encore un élément pour estimer l’engouement industriel pour les outils Fanuc par rapport à ses concurrents. La méthode pourra d’ailleurs s’appliquer à d’autres marques et intéresser d’autres IHs.

L’utilisation de machines comme celles vendues par Fanuc et ses concurrents nécessite un certain savoir-faire. Un exercice très simple pour estimer l’importance de la marque est de regarder les offres d’emplois pour des techniciens ou ingénieurs maîtrisant les compétences nécessaires.

Voilà le résultat sur LinkedIn en cherchant des offres contenant le mot clé de la marque évaluée et en retranchant les offres d’emplois de la marque elle-même. Recherche dans le monde entier.

1er : FANUC avec 5871 offres de techniciens/ingénieurs maîtrisant leurs outils
2ème : ABB avec 4069 offres
3ème : Beckhoff avec 1371 offres
4ème : Kuka avec 1255 offres
5ème : Staubli avec 321 offres

J’ai fait aussi l’exercice avec des sociétés plus diversifiées mais concurrentes (comme Siemens par exemple) en ajoutant les mots-clefs CNC et robot mais on est vraiment un ordre de grandeur en dessous.

Bref, l’exercice montre l’équilibre des forces en présence et aussi que le leadership de Fanuc n’est pas usurpé.
Ça donne aussi une indication sur la dynamique puisque les perspectives des entreprises se retrouvent normalement dans les compétences recherchées des offres d’emploi.

Edit : faute d’orthographe

Dernière modification par Eichan (16/12/2020 22h48)


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 17/12/2020 00h13

Membre (2013)
Réputation :   107  

Fanuc est une très belle boîte. Ils ont parfois des principes un peu originaux. Par exemple lors d’une visite d’usine, on a expliqué à mon collègue que pour éviter tout piratage, ils n’ont pas d’emails. Si vous voulez les contacter, utilisez le fax.

Pour le futur, on peut toujours se demander s’ils seront assez flexibles. Le Japon cherche à robotiser à fond, mais est-ce que ce ne sont pas les entreprises technos qui vont rafler la mise, avec des objets de type drone?

C’est une très belle boîte tout de même, mais comme elle a une super réputation elle se négocie extrêmement cher sur le marché japonais. Payer 50 fois les bénéfices pour une boîte dont one ne sait pas bien si elle va faire de la croissance, moi ça ne me convient pas. D’un autre côté je n’ai en aucun cas fait une analyse poussée: je prends trois chiffres et ça me repousse tout de suite.


A mon grand dam

Hors ligne Hors ligne

 

#16 17/12/2020 10h55

Membre (2020)
Réputation :   40  

Ah pour les emails interdits, ça c’est original :)
Mais on trouve tout de même facilement des adresses mails sur leur site pour les contacter Fanuc contact center
J’en déduis que cette politique doit être restreinte à certains employés/centres/services ou bien qu’elle a fini par disparaître.
Mais après tout, peu importe : s’ils pensent que la protection de leur techno vaut bien ça… et puis quel gain de temps productif pour l’entreprise !

Je ne crois pas à une menace des GAFAs (c’est bien d’eux dont vous parlez j’imagine) sur ce secteur : trop hardware, trop industriel, trop d’ingénierie « old-school » (mécanique, électronique, hydraulique, pneumatique…) et sans doute aussi pas assez scalable ou rentable comparé à leur cœur de métier. Google qui voulait un moment faire de la vraie robotique a finalement revu ses ambitions à la baisse après quelques déconvenues.
Quant aux drones, ils sont inenvisageables dans presque toutes les applications robotiques industrielles (énergivores, charge utile faible, accidentogènes, bruyants…).

L’action est chère si on regarde les ratios d’aujourd’hui. Mais je suis maintenant assez convaincu du potentiel long-terme (Mr le marché pense comme moi sans doute !).


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

#17 17/12/2020 22h00

Membre (2020)
Réputation :   15  

Bonsoir Eichan,

Attention le recrutement n’est pas toujours signé de forte croissance, il peut être signe d’un management compliqué poussant les gens à bouger.

Pour ABB ils ont fait beaucoup de rachat donc de croissance externe, comme Parker il y a 10 ans.
Pour la 3 eme je connais très bien……. (j’y suis) D’où la connaissance du marché. Elle affiche une croissance moyenne de 16% annuelle depuis 2000……

Il faut faire attention aux chiffres et les interprétations.


Oser, c est avancer …… Râler, c'est reculer ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 17/12/2020 22h51

Membre (2020)
Réputation :   40  

Bonsoir Papaloup,

je pense que je n’ai pas été assez clair dans mon explication.
Les chiffres ne sont pas ceux du recrutement de Fanuc, ABB…

Ce sont les offres d’emplois d’entreprises tierces à la recherche de personnels compétents sur les machines de chaque marque.
Je pense donc que c’est une évaluation (très approximative, je vous l’accorde bien volontiers) du besoin et de l’intérêt de l’industrie pour telle ou telle marque.

Mon objectif est juste de m’assurer du leadership effectif actuel de Fanuc et de sa dynamique car ça me permet de savoir si elle entre dans mon univers d’investissement : un gros leader avec de bonnes perspectives long-terme.
Il est tout à fait possible que les "challengers" soient de très bonnes entreprises et des paris plus rentables pour l’investisseur mais ce n’est pas dans mon scope smile

Eichan


No matter how small a step I’m taking, as long as I keep moving forward, someday I’ll get there!

Hors ligne Hors ligne

 

#19 30/03/2023 09h44

Membre (2020)
Réputation :   82  

Bonjour à tous

à noter ce jour (effectif le 1er avril mais en fait constaté aujourd’hui 30 mars) une division par 5 de l’action (et donc de son cours)
La quotité minimale de transaction n’ayant à priori pas été modifiée (100), cela devrait faciliter les transactions;
Voilà voilà, les actionnaires de Fanuc ont donc maintenant 5 fois plus d’actions :-)

NB : annoncé (et constaté) également sur Tokyo Electron (TEL) avec une division par 3.

Cordialement

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “fanuc : leader mondial des robots industriels”

Pied de page des forums