PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

Sondage 

Synthèse des avis :

Recommanderiez-vous la SCI Capimmo à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

20% - 9
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

18% - 8
Je ne sais pas (avis neutre)

6% - 3
Non, probablement pas (avis assez négatif)

11% - 5
Non, certainement pas (avis négatif)

43% - 19
Nombre de recommandations : 44   Recommandation moyenne : 1,6/4 Avis neutre

[+1]    #51 10/02/2021 08h52

Membre (2021)
Réputation :   38  

C’est vraiment une décision personnelle. Vous avez parfaitement raison, il y a un potentiel plus rémunérateur à long terme avec des SCPI. Le rendement de Capimmo avoisine souvent les 4% par an, mais ce rendement correspond à la collecte des loyers + la revalorisation des biens sur valeur d’expertise. Une SCPI fait en général autour de 4% uniquement avec la collecte des loyers.

Cependant, la SCI permet une certaine plasticité et l’on peut retirer ses billes plus facilement : poche de liquidité déjà constituée, frais de versement rapidement amortis (2% avec Capimmo). Entre autres SCI, Capimmo a pour avantage d’offrir une diversification très importante.

Perso, j’ai les deux :
- SCPI, argent totalement immobilisé, je n’y touche pas.
- les SCI (Capimmo, Tangram) pour la performance alliée à une certaine disponibilité des fonds (J’ai par exemple eu besoin de retirer partiellement mes billes récemment sur Capimmo pour rembourser par anticipation ma résidence principale). Attention : il faut par contre avoir à l’esprit que tout ce mécanisme fonctionne parfaitement tant que l’immobilier se porte bien. En cas de retournement, la poche de 5% de liquidités ne suffira pas à honorer tous les retraits…

Hors ligne Hors ligne

 

#52 10/02/2021 09h06

Membre (2020)
Réputation :   2  

nexus a écrit :

En cas de retournement, la poche de 5% de liquidités ne suffira pas à honorer tous les retraits…

Dans ce cas, comment cela se passerait ? L’assureur n’est pas censé garantir la liquidité des parts ?

Hors ligne Hors ligne

 

#53 10/02/2021 09h20

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1410  

 Hall of Fame 

Votre question est extrêmement naïve Aimge. Vérifiez donc dans les conditions où serait-ce écrit …
Je ne comprends pas l’argument de la "liquidité" Nexus. Vous le mettez en avant avec la poche de liquidités mais ensuite, quid ?
Les SCPI sont toutes aussi liquides, en avril 2020, quand tout l’immobilier physique était bloqué, j’ai revendu pour 50k€ de SCPI en en sélectionnant plusieurs dans mon portefeuille, je n’ai rencontré aucune difficulté. J’ajoute qu’il n’y a pas eu de décote.

Dernière modification par Surin (10/02/2021 09h20)


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -2]    #54 10/02/2021 09h23

Membre (2020)
Réputation :   2  

Surin a écrit :

Votre question est extrêmement naïve Aimge. Vérifiez donc dans les conditions où serait-ce écrit …
Je ne comprends pas l’argument de la "liquidité" Nexus. Vous le mettez en avant avec la poche de liquidités mais ensuite, quid ?
Les SCPI sont toutes aussi liquides, en avril 2020, quand tout l’immobilier physique était bloqué, j’ai revendu pour 50k€ de SCPI en en sélectionnant plusieurs dans mon portefeuille, je n’ai rencontré aucune difficulté. J’ajoute qu’il n’y a pas eu de décote.

Merci pour ce compliment !
Dans le cas de SCPI il me semble que c’est un avantage justement à les détenir en Assurance Vie (l’assureur garantit la liquidité de ces parts). "Naïvement" j’avais pensé que ce puisse être de même pour les SCI.

Hors ligne Hors ligne

 

#55 10/02/2021 09h34

Membre (2021)
Réputation :   38  

Surin a écrit :

Votre question est extrêmement naïve Aimge. Vérifiez donc dans les conditions où serait-ce écrit …
Je ne comprends pas l’argument de la "liquidité" Nexus. Vous le mettez en avant avec la poche de liquidités mais ensuite, quid ?
Les SCPI sont toutes aussi liquides, en avril 2020, quand tout l’immobilier physique était bloqué, j’ai revendu pour 50k€ de SCPI en en sélectionnant plusieurs dans mon portefeuille, je n’ai rencontré aucune difficulté. J’ajoute qu’il n’y a pas eu de décote.

Imaginons que le marché immo se retourne. J’ai tendance à penser que nombre de SCPI se retrouveront bloquées au moins pour certaines typologies d’actifs. La crise nous a montré que c’est possible avec les actifs hôteliers et pourquoi pas les commerces.

Surin, c’est vous le grand spécialiste ici. Mais voici mon point de vue : dans une SCPI, la collecte des loyers ne permet pas d’abonder une poche de liquidité permettant le retrait de part pour ceux qui souhaitent se retirer. Ainsi, il est nécessaire de vendre des biens au plus vite (donc les plus qualitatifs) et la valeur d’expertise s’en ressentira : le cercle vicieux s’enclenche. Pour une SCI comme Capimmo, on peut imaginer que la poche de liquidité soit réduite à néant par les rachats, mais aussi que la SdG peut la reconstituer en piochant dans la collecte de loyers (ça sera alors une mauvaise année pour le dividende, mais on peut éviter la vente rapide d’actifs durant un petit moment).

Cependant, je suis bien d’accord sur le fait que ce mécanisme ne peut pas tenir indéfiniment…

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #56 10/02/2021 09h46

Membre (2020)
Réputation :   2  

aimge a écrit :

Surin a écrit :

Votre question est extrêmement naïve Aimge. Vérifiez donc dans les conditions où serait-ce écrit …
Je ne comprends pas l’argument de la "liquidité" Nexus. Vous le mettez en avant avec la poche de liquidités mais ensuite, quid ?
Les SCPI sont toutes aussi liquides, en avril 2020, quand tout l’immobilier physique était bloqué, j’ai revendu pour 50k€ de SCPI en en sélectionnant plusieurs dans mon portefeuille, je n’ai rencontré aucune difficulté. J’ajoute qu’il n’y a pas eu de décote.

Merci pour ce compliment !
Dans le cas de SCPI il me semble que c’est un avantage justement à les détenir en Assurance Vie (l’assureur garantit la liquidité de ces parts). "Naïvement" j’avais pensé que ce puisse être de même pour les SCI.

Pardon mais pourquoi me mettre un "-1" de réputation pour ce message, cher Surin ?
Vous m’écrivez "Vous persistez à écrire une ânerie, l’assureur ne garantit rien du tout.".

J’écris une ânerie peut-être, mais en aucun cas je n’affirme quoi que ce soit. S’il n’est même plus permis d’être ignorant sur ce forum, dites-le. Je ne vous connais pas et je ne doute pas que vous soyez un expert de ces sujets, mais en aucun cas cela ne vous place dans la position de distribuer des bons ou mauvais points. En tout cas ce n’est pas ainsi que je coinçois un forum dont un des objectifs est de partager de la connaissance.

Pour revenir au sujet de la liquidité des parts de SCPI garantie par l’assureur, c’est pourtant bien ce qui est écrit sur tous les sites que j’ai pu consulter (par exemple ce comparatif AV/Direct de MP: Comparatif : SCPI en direct vs. SCPI en Assurance-Vie).

Edit : je viens de lire quelques unes de vos notes de "réputation" (je découvre ce système ma foi assez discutable). Je comprends mieux le personnage.

Dernière modification par aimge (10/02/2021 09h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#57 10/02/2021 10h12

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1410  

 Hall of Fame 

Vous feriez mieux de vous abstenir de commenter l’utilisation du forum, vous n’avez pas grandement contribué jusque là, il me semble que je vous ai plutôt aidé, je n’ai jamais eu le moindre retour de votre part.
Par contre je trouve intéressant qu’au lieu d’écrire "il me semble" vous donniez un lien concret, c’est d’ailleurs une nécessité de donner ses sources, vous l’avez accepté avec la charte.
En effet comme avec tous les assureurs, il y a ce qui est écrit en gros puis il faut descendre et aller chercher les petites lignes.
Voici mon interprétation du lien ci-dessus :

En effet en première lecture, ça parait "mieux" en AV.
_Tiens ya un "avenant obligatoire", ouvrons-le :

Avenant a écrit :

Comme tout investissement immobilier, les unités de compte SCPI comportent des risques : absence de distribution de revenus et/ou perte de valeur. Avant toute souscription, vous devez prendre connaissance sur le site internet de la société de gestion indiqué sur l’avenant : des statuts et de la note d’information visée par l’Autorité des Marchés Financiers ; des documents de présentation de la SCPI (fiche de présentation, dernier rapport annuel, dernier bulletin trimestriel).

Risque de perte en capital ? Ce n’est plus "assuré" par la compagnie, ah mais oui mais on parlait du délai. Pour le reste il faut s’en tenir à ce qui est sur le site du gérant, donc c’est comme une SCPI en direct.
_Juste en dessous, ceci : "Comme tout investissement, l’immobilier présente des risques : baisse voire absence de revenus, perte de valeur."

J’ajoute que lorsque vous faites un achat de SCI ou SCPI via un assureur, vous aurez des conditions générales dans lesquelles seront abordées les conditions de sortie. Il n’est alors plus du tout question d’assurer quoique ce soit comme dans la brochure commerciale mais d’un certain flou avec toujours les mêmes notions de perte en capital, je vous invite à faire une recherche.
C’est à dire comme en direct, si un fonds est bloqué, on peut avoir comme risque de revendre avec décote. Comme en bourse finalement ou en immobilier physique, la liquidité est assurée par l’offre et la demande, si trop de vendeurs, les prix plongent mais on finit par vendre.
Je reste sceptique sur "l’assurance" du délai, on l’a déjà abordé sur plusieurs discussions comme ici, si l’assureur ne peut assurer la contre-partie, il y a blocage. Malheureusement (ou heureusement) nous n’avons aucun retour d’expérience mais dans le fond, croyez-vous réellement qu’un assureur va prendre sur ses fonds propres pour donner la contrepartie à un afflux discontinu de vendeurs ? Avec quel argent ?

On en revient à la conclusion de Nexus :

nexus a écrit :

Cependant, je suis bien d’accord sur le fait que ce mécanisme ne peut pas tenir indéfiniment…

Edit : on me reproche le manque de clarté (ou confus), désolé si je n’ai pas pu être plus clair que les CG d’un assureur. Encore un exemple :

Spirica dans lien ci dessus a écrit :

- L’Assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais pas sur leur valeur; la valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Qu’assurent-ils donc ?

Dernière modification par Surin (10/02/2021 10h59)


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

#58 10/02/2021 10h35

Membre (2020)
Réputation :   2  

Surin a écrit :

Vous feriez mieux de vous abstenir de commenter l’utilisation du forum,

J’ai commenté l’utilisation du forum en m’étonnant de ce système de réputation qui me semble discutable : c’est bien mon droit d’avoir une opinion. Ceci dit j’accepte tout à fait son fonctionnement, d’autant plus que le fait d’avoir une bonne note sur un forum n’est pas encore un de mes objectifs de vie.

Surin a écrit :

vous n’avez pas grandement contribué jusque là, il me semble que je vous ai plutôt aidé, je n’ai jamais eu le moindre retour de votre part.

Je remercie systématiquement tous les intervenants qui ont pu éclairer ma lanterne. C’est vrai que je ne l’ai pas encore fait via la "réputation", peut-être parce qu’il me semble normal que la connaissance soit partagée sans contrepartie dans un forum tel que celui-ci. Mais si votre objectif est d’avoir la meilleure note, je vous donnerai un bon point à l’occasion.

Surin a écrit :

Par contre je trouve intéressant qu’au lieu d’écrire "il me semble" vous donniez un lien concret, c’est d’ailleurs une nécessité de donner ses sources, vous l’avez accepté avec la charte.

Quand j’écris "il me semble", c’est justement parce que je n’ai pas de source à citer, et que c’est une information pour laquelle je recherche confirmation ou infirmation auprès des autres membres.

Surin a écrit :

En effet comme avec tous les assureurs, il y a ce qui est écrit en gros puis il faut descendre et aller chercher les petites lignes.
Voici mon interprétation du lien ci-dessus :
https://www.investisseurs-heureux.fr/up … 095723.png
En effet en première lecture, ça parait "mieux" en AV.
_Tiens ya un "avenant obligatoire", ouvrons-le :
Comme tout investissement immobilier, les unités de compte SCPI comportent des risques : absence de distribution de revenus et/ou perte de valeur. Avant toute souscription, vous devez prendre connaissance sur le site internet de la société de gestion indiqué sur l’avenant : des statuts et de la note d’information visée par l’Autorité des Marchés Financiers ; des documents de présentation de la SCPI (fiche de présentation, dernier rapport annuel, dernier bulletin trimestriel).
Risque de perte en capital ? Ce n’est plus "assuré" par la compagnie, ah mais oui mais on parlait du délai. Pour le reste il faut s’en tenir à ce qui est sur le site du gérant, donc c’est comme une SCPI en direct.
_Juste en dessous, ceci : "Comme tout investissement, l’immobilier présente des risques : baisse voire absence de revenus, perte de valeur."

J’ajoute que lorsque vous faites un achat de SCI ou SCPI via un assureur, vous aurez des conditions générales dans lesquelles seront abordées les conditions de sortie. Il n’est alors plus du tout question d’assurer quoique ce soit comme dans la brochure commerciale mais d’un certain flou avec toujours les mêmes notions de perte en capital, je vous invite à faire une recherche.
C’est à dire comme en direct, si un fonds est bloqué, on peut avoir comme risque de revendre avec décote. Comme en bourse finalement ou en immobilier physique, la liquidité est assurée par l’offre et la demande, si trop de vendeurs, les prix plongent mais on finit par vendre.
Je reste sceptique sur "l’assurance" du délai, on l’a déjà abordé sur plusieurs discussions comme ici, si l’assureur ne peut assurer la contre-partie, il y a blocage. Malheureusement (ou heureusement) nous n’avons aucun retour d’expérience mais dans le fond, croyez-vous réellement qu’un assureur va prendre sur ses fonds propres pour donner la contrepartie à un afflux discontinu de vendeurs ? Avec quel argent ?

Cette explication est confuse. Vous avez affirmé que la liquidité n’était pas garantie du tout par l’assureur, et maintenant vous donnez une justification tordue où vous mélangez la liquidité avec la perte en capital. Vous justifiez votre point de vue par le fait que "c’est flou", "nous n’avons aucun retour", "croyez-vous vraiment que (…) ?".
On est plus dans la croyance que dans l’affirmation concrète et étayée pas des sources, pour le coup.

Bref, arrêtons-nous là. Je crois avoir compris votre point de vue, je vais me renseigner plus en détails sur cette histoire de liquidité de SCPI en AV, qui n’était d’ailleurs par le sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

#59 10/02/2021 10h43

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1410  

 Hall of Fame 

aimge a écrit :

vous donnez une justification tordue où vous mélangez la liquidité avec la perte en capital.

Ca va pourtant de pair. Mais vous semblez avoir la science infuse.
C’est la perte en capital qui permet une certaine liquidité ou la liquidité.


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #60 10/02/2021 10h55

Membre (2011)
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   131  

nexus a écrit :

Imaginons que le marché immo se retourne. J’ai tendance à penser que nombre de SCPI se retrouveront bloquées au moins pour certaines typologies d’actifs. La crise nous a montré que c’est possible avec les actifs hôteliers et pourquoi pas les commerces.

Surin, c’est vous le grand spécialiste ici. Mais voici mon point de vue : dans une SCPI, la collecte des loyers ne permet pas d’abonder une poche de liquidité permettant le retrait de part pour ceux qui souhaitent se retirer. Ainsi, il est nécessaire de vendre des biens au plus vite (donc les plus qualitatifs) et la valeur d’expertise s’en ressentira : le cercle vicieux s’enclenche. Pour une SCI comme Capimmo, on peut imaginer que la poche de liquidité soit réduite à néant par les rachats, mais aussi que la SdG peut la reconstituer en piochant dans la collecte de loyers (ça sera alors une mauvaise année pour le dividende, mais on peut éviter la vente rapide d’actifs durant un petit moment).

Cependant, je suis bien d’accord sur le fait que ce mécanisme ne peut pas tenir indéfiniment…

En fait une SCI comme Capimmo a différent moyens de gérer sa liquidité, et son cash, dans le cadre de son fund management. Vendre à la hâte les "meilleurs actifs" (sous-entendu dans de mauvaises conditions) est vraiment une mesure en dernier ressort tant les autres possibilités sont larges.
Le plus simple dans le contexte actuel : lever de la dette à pas cher en mettant en garantie des actifs immobiliers en direct avec des conditions prudente de LTV (je dirais 15 à 20%).

Edit : il y a deux sujets de liquidité distincts, celui de l’assureur vis à vis de son contrat, et celui du fond à proprement parlé, je parlais pour ma part du fond, la SCI.

Dernière modification par cedREIM (10/02/2021 10h58)


Parrain Fortuneo : 13042518

Hors ligne Hors ligne

 

#61 10/02/2021 12h01

Membre (2021)
Réputation :   38  

Je vois aussi depuis peu un nouvel avantage au mode de fonctionnement des SCI. Je tiens à préciser que je possède beaucoup plus de parts de SCPI. C’est la crise qui m’amène à cette réflexion, vous me direz ce que vous en pensez :

Reprenons notre hypothèse de baisse de la valeur d’expertise sur un ou deux secteurs. Tous les médias grand public titrent alors que tel secteur immobilier "va mal" (taper "immobilier de commerce" sur google suffit à vous mettre le bourdon actuellement).

Dans le cas des SCPI de rendement, leur grande majorité distribue sans capitaliser. Malheureusement, les investisseurs particuliers (comme institutionnels souvent d’ailleurs) sont frileux et n’osent plus alors acheter des parts. Pour ces SCPI, il n’est plus possible de profiter des bonnes affaires qui peuvent se présenter sur le marché pour redresser la barre. Dans ce monde, on peut alors se dire que les SCPI diversifiées s’en sortent potentiellement mieux puisqu’elles continuent souvent de collecter et d’investir.

Dans le cas de SCI capitalisantes comme Capimmo, l’effet d’aubaine reste permis avec pour corollaire une certaine résilience. Un peu comme un portefeuille d’actions capitalisantes en somme.

Bien entendu, pour en revenir à notre discussion avec Surin et Aimge, ce mécanisme fonctionne uniquement s’il n’y a pas de décollecte massive.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #62 10/02/2021 16h59

Membre (2013)
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   126  

Pour ma part je pense partager la position assez nuancée de nexus (message #51). Les SCI "fonds de fonds" (comme capimmo) détiennent régulièrement plus de 10% de cash, + 5 à 10% d’actifs liquides. Pour les OPCI c’est encore davantage, parfois jusqu’à 45% de l’actif ! Forcément cette poche offre de la liquidité, mais à hauteur de son montant seulement, et au détriment de la performance bien évidemment. Pas de miracle !

Concernant la liquidité des SCPI en AV soi-disant "garantie par l’assureur", je crois que nous avons déjà eu ce débat. C’est un argument souvent avancé par les vendeurs de SCPI mais bizarrement je ne l’ai jamais vu écrit noir sur blanc par un assureur. C’est même plutôt le contraire, par exemple Spirica a rajouté cette phrase sur la dernière version de son avenant :

Nouvel avenant scpi spirica a écrit :

- Dans le cas où ce support serait amené à faire l’objet d’une mesure de restriction telle que prévue par la réglementation, les opérations sur ce support pourront être refusées par l’Assureur.

Darjeeling de son côté précise que si le volume des rachats est supérieur à celui des souscriptions (sans préciser si c’est le volume au sein de leurs contrats ou au sein de la scpi..), le prix de vente sera le prix de réalisation (ouch). A mon sens aucun assureur ne voudra / pourra payer de sa poche des scpi invendables.

Quant à la performance des scpi vs sci j’avais donné un avis ici : p.3 SCI vs SCPI dans une assurance-vie : quels intérêts des SCI de SCPI ?

Dernière modification par NicolasV (28/04/2021 20h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#63 28/04/2021 19h01

Membre (2021)
Réputation :   38  

Parution du reporting T1 2021 ce jour :

- Collecte de 70M€ et perf de 1,06 % pour ce T1 (seule la poche d’immo côté présente une performance négative mais ne représente que 1,7% de l’actif net).
- A noter la plus forte participation à la perf (+0,42%) ce trimestre du fonds d’actifs santé Aviarent esi (France, Allemagne, Autriche), suivi de deux fonds eux aussi d’actifs santé en France et Allemagne et de l’immeuble de bureaux One Monceau.
- Les investissements 2021 porteront surtout sur santé/résidentiel/bureau core comme déjà dit lors du dernier reporting.
- Constitution d’une poche dite value-added depuis 2020 avec couple risque/perf très élevé mais en proportion inférieure à 15% de l’actif. On retrouve notamment des participations dans les nouvelles tours de La Défense, le One Monceau etc. Primonial s’attend à enregistrer des hausses de valeurs dès 2021.
- La projection de perf annuelle est située à 4%.
- Les nouveaux investissements 2021 portent notamment sur des actifs résidentiels en Espagne ; participation dans un OPCI maison "PREIM ISR" dont l’objectif est de réduire 40% de la consommation des immeubles détenus d’ici 2030 ; investissements dans des fonds européens portés sur bureaux/logistique.

Actif net au 23/04/2021 : 5 913 399 331 €

Dernière modification par nexus (28/04/2021 19h06)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #64 29/07/2021 13h43

Membre (2021)
Réputation :   38  

Parution du reporting T2 2021 ce jour :

- Collecte de 150M€ et perf de 1,89 % pour le 1e semestre (objectif annuel 4% maintenu). Les plus fortes contributions à la performance sont les actifs de santé cités précédemment, ainsi que les bureaux One Monceau Paris 8e.

- Investissements principaux du S1 dans l’hôtellerie de campings français, du résidentiel neuf à Francfort, dans des locaux de bureaux et activités à livrer en 2023 situés à Gennevilliers, et dans la SICAV Aviva Investors perpetual capital scsp sicav-raif (paneuropéen bureaux/logisitque).

- Les investissements prévisionnels sont dominés par les actifs de santé, d’hôtellerie, de bureaux et de logisique.

Actif net au 29/07/2021 : 6,035 Mds €.

Hors ligne Hors ligne

 

#65 15/09/2021 12h24

Membre (2021)
Réputation :   16  

Bonjour à tous,
Une question sur Capimmo dans le cadre d’un futur panachage. Vous parlez tous de 2% de frais d’entrée acquis au fonds. Pouvez-vous m’expliquer le mécanisme ? Cela veut donc dire que ces frais vont gonfler la performance ?
Dans le DIC je vois 0% de frais d’entrée et donc je ne comprends plus !
Pour revenir à des discussions antérieures, la garantie en assurance-vie est clairement une utopie ! Que ce soit pour les scpi comme les SCI. Pour preuve un vieux contrat de mon père collé avec une scpi de la Française.
J’ai le sentiment que les SCI ont plus de succès côté assureurs car il existe ces 5% de cash. En réalité si boum sur l’immobilier ça fait léger. L’OPCI a quant à lui l’avantage de ses défauts : moins d’immo car plafonné à 60% et le reste en cash ou valeurs mobilières / foncières cotées ; ça lui donne donc plus d’air pour faire face à des rachats massifs en contre partie d’une plus grande volatilité.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #66 03/11/2021 13h42

Membre (2019)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   91  

Le BT3 est sorti, avec une refonte de celui-ci.

Nous avons le droit à un BT détaillé et complet, on y apprend que:
- Acquisition d’un terrain de 13 800 m² à Grenade (Espagne), sur lequel sera construit d’ici au Q3 2023 un programme de 171 lots résidentiels, dans le cadre d’un partenariat. Investissement de 27 m€ (Terrain + Logements).
- Souscription pour 25 m€ d’usufruit de SCPI, générant un revenu net d’amortissements supérieur à 7% (rendement actuel).
- Acquisition d’un ancien immeuble de bureau transformé en résidence Coliving à Nantes
Souffle. Investissement d’un peu moins de 3 m€ pour 705 m² de surface.
Il vient intégrer un portefeuille d’actifs spécialisés en coliving que Capimmo a commencé à constituer en 2020 (SCI Capimmo Coliving – 2 actifs en portefeuille, en travaux ou en exploitation et plusieurs autres en pipeline). (Intéressant selon moi niveau résilience/diversification).

- Renforcement de la participation dans la SCI PREIM ONE MONCEAU lié à l’achat au T3 2020 de l’immeuble One Monceau (rachat de participation d’un autre fond ou augmentation de capital? Ce serait un détail intéressant… Peut-être à venir dans celui de Primopierre?).

Volume total d’investissement au T3 : 107m€

Ils anticipent une revalorisation du portefeuille au T4, principalement sur le résidentiel (+ de 100m€ alloués cette année sur du résidentiel neuf en Europe), la logistique, la santé et l’hôtellerie.

Par ailleurs, le pipeline d’investissements est principalement axé sur l’hôtellerie et le commerce.

Hors ligne Hors ligne

 

#67 03/11/2021 17h03

Membre (2014)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   114  

Woyal / Bulletin 3t21 a écrit :

Souscription pour 25 m€ d’usufruit de SCPI, générant un revenu net d’amortissements supérieur à 7% (distribution prévisionnelle non garantie).

On constate ensuite 

Bulletin 3t21 a écrit :

PRINCIPALES OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES RÉALISÉES AU 3E TRIMESTRE 2021 : SCI USUFRUIMMO 2016 :
21 063 000 €
Juillet/Sept 2021

L’investissement s’est donc à minima réalisé partiellement dans ce fond qui achète des usufruits.
J’avais fait des recherches à l’époque sur ce fond (France valley), qui était réservé aux professionnels. J’en avais déduit que celui-ci (le fonds et/ou sa maison de gestion) captait la "commission de CGP" + frais de gestion du fonds : doublement gagnant !
Comme habituellement pour ce type d’investissement (achat dans d’autres fonds) de la SCI, les frais s’empilent pour le porteur. Ceci-dit, si la SCI CAPIMMO se portait acquéreur des usufruits directement, on peut imaginer que la "commission de CGP" irait directement à PERIAL PRIMONIAL …

Dernière modification par alex470 (03/11/2021 18h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#68 03/11/2021 17h30

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1410  

 Hall of Fame 

Vous vouliez dire PRIMONIAL.
Je serais curieux de savoir les usufruits de quelles SCPI ont été acquis.


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

#69 03/11/2021 18h42

Membre (2014)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   114  

Oui, vous avez raison SURIN, coquille, c’est bien PRIMONIAL.

Des informations que j’avais pu avoir sur le fond géré par France Valley, ils achetaient tous les usufruits auprès des maisons gestion, primalliance … qui ne trouvaient pas preneur lorsqu’il y avait un investissement en nu propriété.
Ceci quelque soit la durée des usufruits et les montants.
Toutefois, certaines MDG (au moins une, la seule dont que j’ai pu identifié), comme CORUM  ne lui ont pas ouvert les portes. Ils n’en avaient pas la nécessité, car ils arrivaient à vendre tous leurs stocks d’usufruit en direct.
Les MDG et PRIMMALIANCE avaient même une délégation de signature pour faciliter l’administratif.
J’imagine que tout ceci est encore vrai aujourd’hui.

Donc la SCI CAPIMMO a du investir dans un meltingpot d’usufruit.

Dernière modification par alex470 (03/11/2021 18h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#70 30/11/2021 15h41

Membre (2018)
Réputation :   100  

ISTP

Bonjour,

J’envisage de vendre cette SCI sur mon AV linxea avenir. Vaut il mieux que j’attende le début 2022 afin de profiter du versement qui devrait avoir lieu en fin d’année ou y a t’il un prorata ?

Merci


PARRAINAGE : IBKR, SAXO, DEGIRO, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#71 30/11/2021 22h07

Membre (2019)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   91  

Etant un fonds capitalisant à valorisation hebdomadaire, je ne comprends pas "afin de profiter du versement qui devrait avoir lieu en fin d’année ou y a t’il un prorata".
D’ici la fin d’année si la valeur de part progresse, cela dépend des revenus de l’immobilier direct et de la valorisation des participations détenues (méthode de valorisation décrite sur la dernière page des bulletins trimestriels).

Hors ligne Hors ligne

 

#72 30/11/2021 22h14

Membre (2018)
Réputation :   100  

ISTP

Désolé, je croyais que la valorisation n’avait lieu que tous les trimestres au moment de l’émission du bulletin.


PARRAINAGE : IBKR, SAXO, DEGIRO, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #73 27/01/2022 12h49

Membre (2021)
Réputation :   38  

Bulletin du T4 2021

- Perf de 4,12% pour 2021. Portefeuille désormais bien équilibré :



- 230 m€ d’arbitrages avec cession du portefeuille d’immobilier côté en cette fin 2021 pour réduire la volatilité en 2022. La SCI se veut davantage opportuniste dans sa communication, en continuant de réaliser des cessions d’actifs qui poseraient question, ou en réalisant des investissements sur des actifs décôtés ayant de bonnes perspectives.

- La plus forte perf annualisée concerne l’immobilier logistique (+26,13% !) bien que cette typologie ne représente que 3,4% dans la répartition sectorielle de la SCI Capimmo.

- Les nouveaux investissements porteront sur un prévisionnel de 700m€ dont 600m€ sont déjà sécurisés, avec les secteurs résidentiel, bureaux, hôtellerie et logistique très représentés.

Actif net au 31/12/2021 : 6,30 Mds€.

Dernière modification par nexus (27/01/2022 12h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 23/04/2023 09h27

Membre (2014)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   332  

Bonjour,

Questions à ceux qui analysent ou suivent cette SCI CAPIMMO en assurance vie s’il vous plaît :

J’observe un décrochage net de la VL début mars 2023. Quelqu’un est-il informé de la raison ? je suis allé voir les indices de foncières cotées européennes qui pourraient expliquer cette performance, mais je ne vois pas a première vue de corrélation nette sur ce décrochage début mars.



Merci pour vos lumières au cas où.

nb : je détiens des parts comme indiqué dans mon reporting.

Dernière modification par skywalker31 (23/04/2023 09h28)


"La bourse est le seul magasin où la plupart des clients fuient quand les prix baissent. W Buffet". Portefeuille, Blog

Hors ligne Hors ligne

 

#75 23/04/2023 10h14

Membre (2022)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Invest. Exotiques
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   124  

ISTJ

Primonial a communiqué sur le sujet: ils sont, comme tous les acteurs de l’immobilier, affectés par la baisse de valeur constatée sur certains actifs. Et donc il a fallu passer une baisse dans la VL de Capimmo. Ils pensent que Capimmo devrait finir l’année avec une performance légèrement positive (mais probablement proche de 0) avant un rebond en 2024. Mais bon, ça reste une prévision donc…


Parrain Corum: 9LCZUO - Parrain Fortuneo: 12405145

En ligne En ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums