PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 06/10/2010 18h24

Membre (2010)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Monétaire
Réputation :   190  

J’ai le plaisir d’inaugurer cette rubrique vierge de posts…

Les plus jeunes d’entre-nous n’ont pas vécu les années 80/90 où le monétaire rapportait infiniment mieux que maintenant (10 % par an au bas mot).

C’était une autre vision des choses, un placement quasi sans risques.

l’inflation était, certes, plus lourde à l’époque.

Je me demande si j’aimerais revivre des taux pareils pour le monétaire, est-ce sain finalement ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/10/2010 08h40

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Je n’ai pas connu cette période.

A part pour les entreprises qui souhaitent placer leur trésorerie, je n’ai jamais compris l’intérêt d’une sicav monétaire, quand on peut placer son argent sur des livrets sans frais d’entrée ou de sortie ou de gestion, pour un rendement quasi-équivalent.

Le seul intérêt que j’y vois, c’est pour placer la trésorerie d’un PEA.

J’imagine qu’à l’époque que vous indiquez, les livrets ne rapportaient pas autant et qu’il était alors vraiment intéressant d’investir en monétaire ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 08/10/2010 10h05

Membre (2010)
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Réputation :   100  

Les SICAV monétaires étaient intéressantes lorsqu’il n’y avait pas de PS ni d’IR (pour 2011) si on faisait moins de 25k€ de cession par an.

Le rendement était alors net d’impôts et il n’y avait pas de frais d’entrée/sortie (via un CTO Bourso 0%).

En 2008, on avait facilement du 4,30% par an sur des Sicav monétaires alors que le taux du livret A était bien plus bas et on ne perdait pas de quinzaine lorsqu’on basculait son épargne d’un livret à un autre.

Mais à l’heure actuelle, les Sicav monétaires n’ont aucun intérêt vu leur fiscalité et le niveau de l’Eonia/Euribor 3 mois.

Dernière modification par JB0660 (08/10/2010 10h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 08/10/2010 14h10

Membre (2010)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Monétaire
Réputation :   190  

InvestisseurHeureux a écrit :

J’imagine qu’à l’époque que vous indiquez, les livrets ne rapportaient pas autant et qu’il était alors vraiment intéressant d’investir en monétaire ?

c’est exact :

Taux du Livret A et des livrets d’épargne réglementée [Calcul de placement]

je vais quand même chercher des stats sur les rendements précis du monétaire à l’époque.


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#5 08/10/2010 14h44

Membre (2010)
Réputation :   141  

Ahhh toute une époque !

Fin des années 80, jeune commercial en banque, j’ai vendu des paquets de Sicav Monetaires qui rapportaient 10% l’an, sans fiscalité (seuil de cession à 342 000 F), sans frais et sans CSG.

A cette époque, les detenteurs de livrets A (moins remunéré) basculaient massivement du livret aux Sicav.

Mais ce niveau de remuneration n’a duré que quelques années.

Nostalgie, nostalgie….

Dernière modification par Rodolphe (08/10/2010 14h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 18/02/2012 01h11

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

Et aujourd’hui, pour de la trésorerie PEA, que pensez-vous d’un ou plusieurs OPCVM monétaires ? La performance est faible mais permet de valoriser un peu ces espèces dormantes.

Par ailleurs, comment lire le tableau de performances d’un OPCVM ? Comment différencier performance brute et performance frais de gestion déduits ?


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 18/02/2012 09h24

Membre (2011)
Réputation :   54  

En investissant dans le monétaire tu perds de l’argent : inflation - rendement

Bref en ce moment, il faut mieux passer son chemin. La rémunération est tellement faible que c’est se fatiguer pour des clopinettes.

Passe plutôt ton temps à trouver des bonnes opportunités sur les marchés action…


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne Hors ligne

 

#8 18/02/2012 14h26

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

Je parlais justement de la situation intégrant les deux pré-requis suivant : espèces dormantes sur PEA et pas d’opportunité d’achat actions.


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 27/02/2012 18h14

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

N’ayant pas de velléité d’achat pour le moment, j’essaye le fonds Allianz Securite PEA. Frais de gestion tous petits, performance toute petite mais un peu meilleure que ces concurrents. Je trouve vraiment dommage de voir des espèces non rémunérées alors qu’il existe des produits permettant de capitaliser des "intérêts" journaliers.

Je ferai un feedback au moment de la revente. Actuellement +0,01% sur la ligne pour un gain d’une poignée de centimes. smile


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 27/02/2012 18h55

Membre (2011)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   537  

Il y a toujours des opportunités sans risque sur PEA genre OPA.
De quoi gagner une année de SICAV monétaire en quelques jours…


Qui n’a pas vécu dans les années voisines de 1780 n’a pas connu le plaisir de vivre

Hors ligne Hors ligne

 

#11 27/02/2012 22h52

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

bifidus a écrit :

Il y a toujours des opportunités sans risque sur PEA genre OPA.
De quoi gagner une année de SICAV monétaire en quelques jours…

Je n’ai pas compris votre suggestion bifidus, pourriez-vous m’expliquer ce que vous entendez par OPA ?


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 27/02/2012 23h11

Membre (2010)
Top 50 Dvpt perso.
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Réputation :   263  

Offre Publique d’achat.

Un exemple récent : SPV

Dernière modification par Super_Pognon (27/02/2012 23h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 28/02/2012 01h08

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

Ces opérations peuvent être prévues ? On parle d’OPA sur MAU (juste pour l’exemple, ou Bouygues pour lequel l’OPRA n’a concerné que 30% des titres apportés) depuis quelques temps pourtant rien ne se produit. Dans ces conditions je vois mal comment les exploiter judicieusement et de manière certaine …

Dernière modification par espenlind13 (28/02/2012 01h09)


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 28/02/2012 07h16

Membre (2011)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   537  

La probabilité d’une telle opération donne une prime spéculative à une action, mais je ne parle pas de celà…

Quand une OPA est annoncée la cotation est en général suspendue. La cotation reprend pendant en général 2 ou 3 mois avant quelle ne soit vraiment lancée.
Pendant ce temps le cours ne s’aligne pas exactement sur le prix de l’OPA : peurs irrationnelles, dégagement rapide de fonds qui veulent profiter de meilleures occasions… De toute facon le cours tient compte de la valeur temps jusqu’au rachat réel.
L’an passé il y a eu effectivement SPV et Delachaux qui ont coté jusqu’à 10% de moins que le cours de l’OPA. 10% a 3 mois c’est mieux que du monétaire non ?
Il est meme possible de faire 0.3 ou 0.4% dans la journée…

Pour être honnête ce n’est pas complètement sans risque, si SPV a chuté c’est sans doute à cause de la légère incertitude concernant l’autorisation de la commission sur la concurrence, la chute de delachaux est resté énigmatique mais des bruits on du courir.

Il y a deux ans il y a eu 2 Caisses Régionales du Crédit Agricole ou j’ai fait 4% sans aucun risque. ca fait 8 an de monétaire, ca vaut le coup d’etre à l’affut…


Qui n’a pas vécu dans les années voisines de 1780 n’a pas connu le plaisir de vivre

Hors ligne Hors ligne

 

#15 28/02/2012 14h19

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

Effectivement !

Merci pour ces explications.

Pour information, le fait d’être investi sur un OPCVM ne comprime pas la possibilité de rentrer sur une OPA. Je crois que tous les brokers (ou en tout cas bon nombre d’entre eux) créditent le disponible à J  (estimation réalisée par le broker) dans le cas d’une vente OPCVM (à cours inconnu) ce qui permet de se dégager très vite et de réinvestir immédiatement.


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 28/02/2012 15h36

Membre (2011)
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   537  

espenlind13 a écrit :

Pour information, le fait d’être investi sur un OPCVM ne comprime pas la possibilité de rentrer sur une OPA. Je crois que tous les brokers (ou en tout cas bon nombre d’entre eux) créditent le disponible à J  (estimation réalisée par le broker) dans le cas d’une vente OPCVM (à cours inconnu) ce qui permet de se dégager très vite et de réinvestir immédiatement.

Ca ne se passe pas forcément comme ca…

Le marché ne va pas vous dire, tenez il y a 1% a prendre sur 2 mois…
Si il ya une OPA a 100, pour faire 0.5% avec 0.1% de frais il faut acheter a 99.4 et le cours va osciller entre 99.7 et 99.8 (le spread courant sera bien sur supérieur aux frais). Le seul moyen d’en avoir a 99.4 est de laisser trainer un ordre a cours limité et pour cela il faut du cash… On peut aussi mettre un deuxième ordre a 99.1 et revendre a 99.4 si il passe…
Le cash c’est du temps et le temps c’est de l’argent. Ca vaut plus que ce que rémunère une sicav monétaire.

Un autre moyen est de laisser trainer des épuisettes sur des valeurs de rendement illiquides genre installux ou poujoulat. Ca pite une ou 2 fois par an quand un gros dégaze, mais il faut avoir du cash immobilisé.


Qui n’a pas vécu dans les années voisines de 1780 n’a pas connu le plaisir de vivre

Hors ligne Hors ligne

 

#17 28/02/2012 18h52

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

Il faudrait ainsi avoir beaucoup de cash car le nombre de valeurs concernées peut être important, non  (pour les OPA) ?


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 29/02/2012 15h51

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2823  

 Hall of Fame 

bifidus a écrit :

Pour être honnête ce n’est pas complètement sans risque, si SPV a chuté c’est sans doute à cause de la légère incertitude concernant l’autorisation de la commission sur la concurrence, la chute de delachaux est resté énigmatique mais des bruits on du courir.

En effet, ce que vous proposez dans cette discussion n’est pas sans risque, loin de là.
(Je me souviens d’OPA qui semblaient quasiment bouclées, mais loupées… Legrand par exemple)

Si c’est pour gagner 0.5% dans 95% des cas, et perdre 10% le reste du temps, je ne vois guère l’intérêt, surtout s’il faut en plus y passer un certain temps.

Si c’était si "sur", je suppose que les SICAV monétaires suivraient ces mêmes opérations…


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 27/03/2012 11h32

Membre (2011)
Réputation :   64  

Avez-vous des conseils pour faire mieux que rien dans le cadre d’un PEA dans les périodes (de quelques mois) où on ne souhaite pas être investi ? Les fonds Allianz (comme proposé par espenlind13), ainsi que tout ce que j’ai pu trouver d’obligataire comporte toujours des frais d’entrée. Pour rentabiliser 1% de frais d’entrée, faut au moins 2 ans de monétaire…


Mon portefeuille "momentum" : 175k€ investis

Hors ligne Hors ligne

 

#20 27/03/2012 14h39

Membre (2011)
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   116  

De nombreux brokers internet ont des droits d’entrée à 0% sur les fonds monétaires euros (PEA). Si des droits d’entrée vous sont facturés, laissez tomber, le jeu n’en vaut clairement pas la chandelle avec les performances actuelles de ce type de fonds.


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 22/11/2016 17h54

Exclu définitivement
Réputation :   284  

Bonsoir

Je ressors ce fil de la naphtaline pour indiquer que les FCP monétaires ont bien un intérêt….désormais négatif, ce que je viens de découvrir à mes dépens.

Je possédais en effet quelques FCP monétaires de capitalisation LBPAM de la Poste (la banque postale comme disent les conseillers financiers….) dont je ne me préoccupais pas en sachant que cela ne rapportait plus guère que des queues de cerise, mais en imaginant que cela restait quand même positif.

J’ai eu hier la curiosité de regarder l’évolution de ces FCP et j’ai découvert qu’ils avaient perdu 0,11% sur les 6 derniers mois ! Je me suis dépêché de les vendre dans l’instant !

La baisse des taux n’est évidemment pas pour rien dans cette piètre performance, mais ce qui ne baisse pas c’est le montant des frais de gestion : 0,60% TTC selon la notice officielle de ce FCP. Les taux baissent mais en aucun cas la gloutonnerie de la Poste…

Au niveau actuel des taux courts, aucune SICAV monétaire ne peut avoir un rendement positif si elle supporte 0,6% de frais de gestion.

Mieux vaut sans doute arbitrer ces SICAV ou FCP pour des livrets bancaires de type Zesto ou simplement laisser dormir les liquidités sur un compte à vue, ce qui au moins ne coûte rien.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 22/11/2016 18h32

Membre (2015)
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   412  

L’intérêt est de les convertir en PEA / PME

Le transfert s’effectue depuis le 1er avril 2016 dans le cadre d’une fenêtre fiscale très intéressante ouverte jusqu’au 31-3-2017 de mémoire.

L’encours de ces FCP et SICAV monétaires est colossal (+8 MDEUR) avec d’importantes + values latentes (anciennes) pour de nombreux épargnants.

@suivre
Bons trades
Stan


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

#23 16/07/2022 12h13

Membre (2014)
Réputation :   6  

Bonjour,

En cette période de "réapparition" de l’inflation, je cherche des solutions pour limiter au mieux l’érosion de mon patrimoine.
Je possède pas mal d’assurance vie en fonds euros, mes livrets classiques étant pleins (pel, la, ldd), je me pose la question du potentiel intérêt futur des opcvm monétaires, sachant que les placements précédemment cités malgré par exemple la hausse mécanique du livret A ne compensent pas ou très partiellement l’inflation actuelle.

J’étais très jeune à l’époque mais fin des années 80-début des années 90, les opcvm monétaires s’avéraient un placement plutôt très judicieux pour du "sans risque" SICAV 90: flambée des monétaires et contre-performance des long terme.
Les époques sont rarement totalement comparables et rien n’est forcément automatiquement reproductible mais comme l’article l’indique on assistait à l’époque à une inversion de la courbe des taux, à l’heure actuelle on s’oriente normalement vers une hausse des taux d’intérêt, de ce que je comprends à terme, ce type de placement devrait redevenir positif dans le futur (dans l’hypothèse où l’inflation actuelle serait durable) contrairement à ces dernières années où le rendement était nul et au total négatif avec les frais de ces opcvm.
Bon, on pourra me répondre la réponse classique : "étudier" des dossiers d’entreprise, ou faites de l’investissement sur de l’indiciel en lissant vos points d’entrée, vous aurez une performance bien supérieure, je suis ok avec ça, mais pour quelqu’un qui veut compléter cette approche, qui n’a pas les compétences et l’envie d’investir tout son patrimoine en actions ou autres, est-ce que cela peut s’avérer judicieux de se "placer" c’est le cas de le dire prochainement ou maintenant sur ce type d’opcvm?

Merci.

Dernière modification par misternobody (16/07/2022 12h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 16/07/2022 15h23

Membre (2019)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Monétaire
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   166  

Tout peut arriver. Actuellement le meilleur placement sécuritaire est le livret A. Ca n’est probablement que transitoire.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #25 27/09/2022 19h27

Membre (2017)
Top 10 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   224  

2022, l’année du bouleversement monétaire et du krach obligataire.

Les Sicav monétaires étaient, en plus d’être ennuyeuses, un placement  perdant à coup sûr : le taux 3 mois, un bon proxy pour leurs performances, est devenu négatifs à partir de 2015; quand un particulier a pu jouir d’un taux zéro sur ses dépôts, une fois ses livrets remplis.

Et voilà que la BCE cet été projette ces taux négatifs en territoire franchement positif.
Et que c’est pas fini.

Alors, chose que je n’avais plus fait depuis très longtemps j’ai regardé cette classe d’actifs oubliée.

En prenant Moneplus du Credit Mutuel asset management (j’ai mon compte au CIC) j’observe effectivement -c’est rassurant- que la pente négative a été stoppée cet été.
Les premières "VL" positives réapparaissent, insignifiantes mais là. 
La part institutionnelle, à 500 000+euros, inaccessible, est chargée à 0,30%. Celle retail, à 98 euros, 0,65%.

Qu’espérer de ces produits?   L’Ester est à 0,66%. L’Euribor 3 mois est aujourd’hui à 1,17%. Si j’en crois le contrat future de même maturité, le 3 mois plafonnera ce printemps à 3,30%.

Alors avec un rendement amputé de 0,65% on peut raisonnablement espérer pour 2023 une performance de 3% - 0,65= 2,35% , si le gérant ne joue pas trop mal la pente de la courbe monétaire.
Liquidité quotidienne, pas de risque de taux ou de crédit. ça commence à se comparer vraiment bien par rapport aux fonds euros et au compte courant.
Mais pas de précipitation: il faudra laisser le temps à la BCE de monter les taux pour ces produits à horizon très courts, de l’ordre de quelques semaines ou mois au mieux. Et assez lourdement chargés  (pour les particuliers) pour l’espérance de gain.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums