PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#76 21/05/2023 16h55

Membre (2022)
Réputation :   10  

Merci pour votre avis Loustouille..
Vos arguments sont pertinents en effet.
Pour autant, les actuels anciens vivent pour la première fois les effets de l’inflation en large dépassement de la valorisation de leur épargne. L’inflation ils l’ont connu quand ils étaient endetés, c’était favorable. Alors oui pour l’instant ils "suivent" mais comme pour un moteur diesel une fois "chauffé" par la dévalorisation rapide de leurs biens, la "peur de manquer" très commune dans cette catégorie d’âge (n’ayant parfois plus très bien la notion de ce qu’ils ont =plus de 60% de l’épargne en France) le mouvement sera à mon avis plus puissant que l’on imagine.
D’autant que ces anciens ont des proches plus jeunes qui voient aussi leur propres sorts touchés: ils les informent car indirectement ils sont parties prenantes (probables bénéficiaires des clauses..)..Les sorties d’argent pourraient ne pas seulement être des transferts mais aussi des dons…

Hors ligne Hors ligne

 

#77 22/05/2023 10h15

Membre (2021)
Réputation :   73  

Loustouille a écrit :

Une fuite en masse des fonds euro, j’y crois pas du tout. Il y a 10 % des épargnants qui savent où ils sont investis. Le reste n’en a aucune idée. Et via leurs distributeurs bancaires, c’est les assureurs qui décident en partie de la collecte.

Supposer que 90% de la population sont des abrutis qui n’y comprennent rien en finance pour garantir que Sapin 2 ne se déclenchera pas, c’est un peu incantatoire. Et pas très gentil pour Mamie Nestorine.

Si on commence à parler de "problèmes" avec les fonds euros en AV sur le journal de TF1, ces 90% vont peut-être commencer à se poser des questions. Et dans tous les cas les 10% (donc aussi "gros contrats") risquent de partir en premier, cf. une de mes remarques précédente et cet article (qui date un peu), et calcule pour 2020:

- Assurance vie «grand public» (~20k€) - 47% des encours. Petite baisse de 10% des versements entre 2019 et 2020 (1106€ en 2020 vs 1239€ en 2019).
- Assurance vie «patrimoniale» (~70k€) - 40% des encours. Baisse plus marquée de 18% (4757€ en 2020 vs 5813€ en 2019).
- Assurance vie «gestion privée« (~200k€) - 13% des encours. Baisse très marquée de 31%
(21206€ en 2020 vs 30829€ en 2019).

On notera ici clairement que plus l’AV est importante, plus la baisse des versements est marquée. Ce qui semble corroborer le fait que les gros contrats sont gérés par des gens mieux informés que la moyenne (mais ça ne me surprend pas).

47% des encours sont sur des "petits" contrats (en moyenne 20k). Les "gros" contrats ne représente que 13%, mais c’est déjà pas mal. Mais il est fort possible qu’en réalité, beaucoup de "gros" épargnants scinde leurs avoirs AV en plusieurs contrats autour de 70k, montant de la garantie assureur, et se retrouve donc dans les 40% des contrats "moyens". Ce que je lit au final, c’est que plus de la moitié des encours est sur des contrats "moyens à gros" (>70k€ de moyenne), et que les 10% "d’informés" sont certainement très fortement surreprésentés ici.

Hors ligne Hors ligne

 

#78 22/05/2023 10h26

Membre (2013)
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   155  

Un autre élément à prendre en compte dans la psychologie des investisseurs, a fortiori les gros épargnants.

La tension sur les fonds € va correspondre, selon toute vraisemblance, à une période de turbulence sur les marchés (les indices sont encore hauts, les taux élevés vont forcer le retour sur terre) et probablement aussi sur l’immobilier. Le marché de l’immobilier commercial ne se porte pas excessivement bien et pourrait ne pas non plus être à la fête avec ces taux élevés et une activité qui est assez molle.

Dans ce contexte, si les gens décident de sortir du fonds €, où vont-ils mettre leur argent ? Car il y a toujours énormément de liquidité dans les circuits. En immobilier ? En actions ? En or ? Leurs livrets étant déjà plein et le compte courant ne protégeant pas de l’inflation.

Un peu comme le livret A ne se vidait pas même quand il rapportait 0,50%, il est probable que les vieux fonds € mal rémunérés ne se vident pas non plus, quand bien même la collecte nette ferait grise mine.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #79 22/05/2023 10h36

Membre (2017)
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   103  

ISTP

Flouzamax a écrit :

Mais il est fort possible qu’en réalité, beaucoup de "gros" épargnants scinde leurs avoirs AV en plusieurs contrats autour de 70k, montant de la garantie assureur,

Cela mériterait d’être démontré avec des chiffres. Ce type de réflexe est plus à l’image du type qui a trimé toute sa vie pour gagner 200k en tout et pour tout et ne veut pas les perdre que du gros épargnant qui a 200k en av mais aussi 500k en actions, 500k en immo etc et qui veut pas s’emmerder avec 25 contrats (avoir du pognon c’est avant tout pas s’emmerder dans la vie)

D’autre part le type qui a pas mal de pognon est en général suffisamment éduqué pour savoir que le jour où Generali fait faillite c’est pas une garantie pour son av qu’il lui faut mais un bunker et 10 kalach…

Hors ligne Hors ligne

 

#80 22/05/2023 15h10

Membre (2021)
Réputation :   73  

Cela mériterait d’être démontré avec des chiffres.

En 2021:
- 40% des ménages ont au moins une AV, soit 12M de ménages
- 18 millions de contrats
Ce qui fait en moyenne 1,5 contrat par ménage ayant une AV.

Mais je n’ai pas plus de précisions, savoir si les gros contribuables ont plus de contrats que la moyenne (ce qui est quand même probable). Avoir plusieurs contrats permet également de jouer sur l’échéance fiscale et la concurrence.

Il serait intéressant de faire un sondage sur ce forum pour savoir combien d’AV les gens détiennent et avec combien d’encours. Et quelles sont les raisons qui poussent à en avoir plusieurs?

Dernière modification par Flouzamax (22/05/2023 18h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#81 22/05/2023 16h46

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   578  

En effet, on peut avoir plusieurs contrats par personne.
Il y a beaucoup de règles en AV :
- versements avant / après 70 ans. Il est souvent plus aisé d’ouvrir un nouveau contrat pour simplifier la gestion et/ou rechercher un certain type de supports.
- versements avant 1983, 1991, 2017…
- Contrats retraite comme PERP / MAdelin et maintenant PER
- 1 contrat par bénéficiaire de la succession
- 1 contrat "secret" pour la maitresse (je ne rigole pas)

Des gens avec des patrimoines à 7 chiffres ont rapidement > 4-5 contrats.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#82 22/05/2023 17h46

Membre (2010)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   258  

J’en ai une vingtaine. J’imagine qu’il y a un mot pour les collectionneurs de contrats d’AV. J’ai même un contrat NSK.

Hors ligne Hors ligne

 

#83 23/05/2023 09h10

Membre (2021)
Réputation :   73  

Une interview de Cyrille Chartier-Kastler sur Capital.fr qui corrobore mon message précédent:

Cyrille Chartier-Kastler a écrit :

En reprenant le référentiel de France Assureurs (et donc en incluant l’ensemble des fonds euros du marché, NDLR), nous arrivons à une rémunération moyenne de 1,90% en 2022, contre 1,30% un an plus tôt.

Comment expliquer la remontée globale du rendement des fonds euros ?

Elle est très peu liée à la remontée des taux obligataires. Le marché étant en collecte négative sur le fonds euros, la capacité des assureurs à diluer à la hausse le rendement de la poche obligataire grâce à la remontée des taux sur les marchés d’obligations est très limitée.
[…]
Les assureurs se sont retrouvés dans l’obligation de remonter leurs taux. J’en veux pour preuve que ceux qui n’en avaient pas beaucoup sous le pied n’ont pas pu remonter leurs taux. Tous ceux qui avaient une faible provision pour participation aux bénéfices (PPB, réserves des assureurs, NDLR) ont été très contraints dans la remontée des taux servis. Cela a été le cas pour l’Afer (+0,31 point), Abeille Assurances (+0,30 point) et surtout Monceau Assurances (-0,15 point sur son contrat Dynavie).

Ce que montre l’exercice 2022, c’est que le marché se scinde en deux, entre les assureurs qui peuvent remonter leurs taux et ceux qui ne le peuvent pas. Ce phénomène risque de s’accélérer en 2023. Cette année, ceux dont les taux ne sont pas beaucoup remontés - et ont décroché par rapport au marché - ne vont pas pouvoir collecter sur le marché et profiter de la remontée des taux obligataires en plaçant cette collecte sur des nouvelles obligations plus rentables.

Une chose semble certaine: le fonds euros lancé cette année par AMPLI Mutuelle devrait prendre la première place du marché, avec un rendement compris entre 3,50% et 4%. C’est presque écrit d’avance. Leur fonds est investi à 100% en obligations, sur de l’Investment Grade, des obligations corporate de qualité qui servent entre 4% et 4,50% de rendement. […] Au global, je pose l’hypothèse d’une remontée du taux moyen du fonds euros à hauteur de 2,50% en 2023, contre 1,75% en 2022. Mais de mon point de vue, il y a aura une accélération du décrochage entre ceux qui pourront relever leurs taux et ceux qui ne le pourront pas.

Certains petits contrats "sans réseau" risquent d’être les premiers à trinquer. Je pense qu’en plus de leur problème intrinsèque de collecte et de faible réserves, les "10%" d’informés dont on parlait plus haut, plus enclin à arbitrer leurs placements, y sont sur-représentés. Mamie Nestorine prend son AV chez son réseau bancaire qui donne plus confiance (et sur le coup, elle aura peut-être eu raison). Pour rappel, une AV doit collecter en gros 10% par an pour ne serait-ce que compenser les retraits "en temps normal"… C’est ce 10% qui sera très difficile à obtenir pour certains. Et si il y a augmentation substantielle des retraits, on peut vite aboutir à une situation compliquée, avec des rendements qui tombent à presque 0 et des matérialisation de MV obligataire. On pourrait aussi voir de grandes manœuvres de rachat entre assureurs bientôt. Affaire à suivre…

Dernière modification par Flouzamax (23/05/2023 09h13)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #84 01/06/2023 11h32

Membre (2023)
Réputation :   15  

ENTJ

Igorgonzola, le 22/05/2023 a écrit :

Un autre élément à prendre en compte dans la psychologie des investisseurs, a fortiori les gros épargnants.

La tension sur les fonds € va correspondre, selon toute vraisemblance, à une période de turbulence sur les marchés (les indices sont encore hauts, les taux élevés vont forcer le retour sur terre) et probablement aussi sur l’immobilier. Le marché de l’immobilier commercial ne se porte pas excessivement bien et pourrait ne pas non plus être à la fête avec ces taux élevés et une activité qui est assez molle.

Dans ce contexte, si les gens décident de sortir du fonds €, où vont-ils mettre leur argent ? Car il y a toujours énormément de liquidité dans les circuits. En immobilier ? En actions ? En or ? Leurs livrets étant déjà plein et le compte courant ne protégeant pas de l’inflation.

Un peu comme le livret A ne se vidait pas même quand il rapportait 0,50%, il est probable que les vieux fonds € mal rémunérés ne se vident pas non plus, quand bien même la collecte nette ferait grise mine.

Je me suis posé la même question : ETF Obligataire ? Immobilier ? …
Je suis justement en train de regarder pour m’orienter vers des sicav monétaires.

LU1190417599    Lyxor Smart Overnight Return UCITS ETF C-EUR
LU0290358497    Xtrackers II EUR Overnight Rate Swap UCITS ETF 1C
FR0000447039    AXA PEA Régularité C
LU1233598447    Lyxor Fed Funds US Dollar Cash UCITS ETF - Acc

On est autour des 3% avec ce portefeuille…(CTO+PEA) NET de frais d’AV.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 16/06/2023 11h37

Membre (2021)
Réputation :   73  

Igorgonzola, le 22/05/2023 a écrit :

Dans ce contexte, si les gens décident de sortir du fonds €, où vont-ils mettre leur argent ?

Plutôt facile en ce moment de surperformer les fonds en euro, avec des sicav monétaires. Dont certaines sont accessibles en concurrence sur les même AV! Avec des fonds en euros qui font poussivement du 2% (et encore on a pas les rendements pour 2023), et le monétaire qui fait facilement du 3%+, le calcul est vite fait… surtout pour les gros épargnants.

Sur un autre sujet: on commence à en parler dans la presse "main-stream": Assurance-vie : passe difficile pour les fonds en euros… L’article semble résumer tout à fait ce qui peut s’être déjà dit sur ces pages.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 16/06/2023 11h52

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Réputation :   76  

Pour les sicav monétaires en assurance-vie, il y a un bémol tout de même : les frais de gestions ! Si vous imputez 0.6% ou 0.7% sur les 3.15%, ça devient tout de suite mon intéressant. C’est le problème des assurance-vie…trop de frais empilés qui plombent les rendements.

Hors ligne Hors ligne

 

#87 16/06/2023 11h58

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   578  

Ces sicav ont des frais plus bas. 0,1% ou 0,2%.

Il faut comparer à des vieux contrats d’AV qui ont des fonds en euros peu performants (certains ont servi moins de 1% en 2022).


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#88 16/06/2023 11h59

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Réputation :   76  

Je ne parle pas des frais de gestions des sicavs mais des frais de gestion du contrat assurance vie. Pour la plupart c’est mini 0,6% de frais de gestion sur les UC…et encore pour les meilleurs contrats !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #89 16/06/2023 15h18

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   578  

Les SICAV monétaires devraient faire du 4% si on investit ajd.
Si on a maximisé ses livrets, et un profil prudent, c’est intéressant vs un fonds en euros.

Vous pouvez aussi les détenir en PEA ou CTO.
Avec leurs inconvénients (plafond du PEA et fiscalité du CTO).


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#90 16/06/2023 15h52

Membre (2017)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   148  

Les Sicav monétaires font aujourd’hui un peu plus de 3% (l’€str est aujourd’hui à 3,15% et devrait encore monter un peu dans quelques jours avec la nouvelle hausse des taux de 25 pdb), mais les prévisions actuelles de pivots de la FED et de la BCE pourraient bien être très optimistes, et il est effectivement probable que l’on se retrouve rapidement à 4%.

Il y a la fiscalité du CTO, en effet. Mais outre le problème du plafond du PEA, les SICAV monétaires éligibles au PEA ont parfois des frais plus importants que celles qui l’on ne peut loger que dans un CTO.

Dernière modification par Ours (16/06/2023 16h25)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #91 16/06/2023 15h53

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Réputation :   76  

les sicav monétaires indexées sur l’€ster sont à 3.15 et devraient passer à 3.4 d’ici qq jours en prenant en compte l’augmentation de 0.25% de la bce. Si on enlève les frais de gestions de l’assurance vie, on tombe vers 2.8 pour les meilleurs contrats, mais plus possiblement vers 2.7 et moins pour les autres. Alors c’est sur qui si l’on détient des contrats dans lesquels les rendement sont ridicules et plombés pendant plusieurs années alors cela fait sens. Mais il faut voir combien de temps resteront les sicavs à ces taux, car ça peut rapidement rebaisser aussi…

Il y a des alternatives, par exemple sur boursorama, ils proposent des fonds à échéance 2 ans garantis qui rapportent 2.75% nets de frais de gestion (et sans prélèvements sociaux annuels comme sur le fonds euros). Il y a aussi de nouveaux contrats tel que celui de la mutuelle Ampli qui avec son nouveau fonds euros est gavé d’obligations très récentes à très bons rendement…4% sont espérés sur ces fonds, à voir donc !

Mais effectivement, sur les PEA et CTO, les sicavs monétaires sont vraiment un plus à l’heure actuelle, car 0 frais et souvent aucun frais de transaction sur les meilleurs courtiers.

Hors ligne Hors ligne

 

#92 13/08/2023 23h18

Membre (2019)
Réputation :   29  

Nous avons 2 fonds Euro Allocation long terme 2 chez Bforbank, 1 au nom de mon épouse et 1 à mon nom, pour un montant total de 76 000 € ouverts en 2018.   
Ce montant représente un peu moins de 10 % de notre patrimoine financier.         

Je me pose sérieusement la question de l’avenir de ce fond Euro et quel va être son comportement face à la baisse de l’immobilier et de la valeur des SCPI.

En 2018 la composition de la part immobilier était la suivante:
SCPI Société de gestion %
SCI Tangram Amundi Immobilier 32,44%
SCPI Ufifrance Immobilier Primonial REIM 4,75%
LFP Multimmo La Française AM 4,62%
SCPI Genepierre Amundi Immobilier 4,15%
SCPI Crédit Mut Pierre 1 La Française AM 3,95%       

Est-il utile de garder ce fond Euro long terme 2 ou faut il que j’effectue un rachat quitte à régler environ 850 € de PFO + PS fois 2?

Hors ligne Hors ligne

 

#93 14/08/2023 00h27

Membre (2021)
Top 20 Année 2024
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   99  

Je me pose la même question que vous….
Mais depuis 2018 la proportion d’immobilier de ce fond a dû évoluer y compris dans sa position mais hélas impossible de trouver le reporting de ce fond sur le site de spirica.

Je me pose aussi cette question pour le fond euro "nouvelle génération" de spirica.
Le reporting du 31 décembre 2022 (ici) indique 33% de fond immo composé notamment de la SCPI AMUNDI RIVOLI AVENIR PATRIMOINE dont le prix de part vient de chuter de 12%…
--> Du coup j’hésite à investir dedans et profiter de l’offre actuel de versement dessus sans obligation de verser en UC….

Dernière modification par Sisco2117 (14/08/2023 00h28)


Restez à l'écart des gens négatifs. Ils ont un problème pour chaque solution.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #94 14/08/2023 07h26

Membre (2016)
Réputation :   90  

Le rapport de gestion de Euro Allocation Long Terme au 31/12/2022 est disponible ici : https://placement.meilleurtaux.com/imag … rt-gestion

On y apprend notamment qu’il y a 45% d’immobilier non-coté et dont les principales lignes sont SCPI Ufifrance (9%), Logistis Luxembourg (6%), SCP LFP Multiimmo (6%), SCI Heart of La Défense (6%), SCPI Genepierre (6%, baisse de 17%). Ce portefeuille bien que moins concentré et ayant subi moins de baisses (pour le moment) que le fonds euro NG, reste orienté bureaux.


Parrainage Moonfare (accédez aux meilleures opportunités d’investissement en Private Equity)

Hors ligne Hors ligne

 

#95 14/08/2023 07h36

Membre (2022)
Top 20 Année 2023
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   102  

ISTJ

EALT et EALT2 sont dans une mauvaise passe, clairement. La principale raison c’est qu’ils sont fermés à la collecte et donc ne profitent pas des taux élevés actuels sur le marché obligataire.

Pour le fonds Euro Nouvelle Génération je suis plus optimiste: certes la baisse sur Rivoli fait mail mais il faut relativisier:
-si la position est toujours à ce jour de 21 % des 33 % d’immobilier alors ça impacte la perf de 0,85 % environ sur 2023, hors revenus versés par RAP >>> mais rien n’indique qu’ils avaient toujours la ligne au moment de la baisse ni qu’elle représentait toujours la même proportion de l’encours
-c’est un fonds Euro en collecte (car récent donc versements largement supérieurs à rachats) donc il profite à plein de la remontée des taux obligataires


Parrain Corum: 9LCZUO - Parrain Fortuneo: 12405145

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2    #96 14/08/2023 09h01

Membre (2018)
Top 20 Monétaire
Réputation :   138  

Pourquoi ne pas privilégier un opcvm monétaire ?

Regardez si AXA Cour-Terme est disponible sur votre contrat AV.

Pour nous il l’est (Linxea Spirit et Linxea Spirit 2).

Actuellement, il donne 0,31 % sur un mois glissant soit 3,78 % sur un an.

Donc 3,18% avec des frais sur UC de 0,5%.

Et pas de prélèvements sociaux à la fin de l’année.

Je garderais l’enveloppe de l’AV mais changerais le fonds € en UC.

Hors ligne Hors ligne

 

#97 14/08/2023 12h47

Membre (2014)
Réputation :   8  

Bonjour?

je me pose également la question d’arbitrer mes fonds €uros de mon contrat Linxea Avenir 1 :
- Fonds €uros Suravenir Opportunities
- Fonds €uros Suravenir Rendement

Au vu des faibles rendements des ces fonds, je n’alimente plus l’AV depuis quelquetemps.

Je ne me servais jusque là de cette AV pour y placer mes liquidités une fois mes livrets pleins, juste pour les fonds €uros. Je voudrais maintenant sécuriser ces sommes de l’inflation. Les sommes y étant logées ne représentent q’un faible montant de mon patrimoine et j’ai déjà un PEA et une autre AV investie en SCPI.

L’OPCVM Axa Court Terme semble être intéressante et pourrait faire le job mais n’est pas disponible pour le contrat Linxéa Avenir.

Je suis à la recherche de produits de ce type, et j’ai peur de faire le mauvais choix en me basant sur mes connaissances limitées dans le domaine.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #98 14/08/2023 12h58

Membre (2021)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   165  

Lu sur un autre forum, et confirmé à l’instant en vérifiant les OPCVM accessibles en gestion libre pour les contrats Linxea Avenir et Avenir 2 : il n’y a hélas aucun fonds monétaire proposé par l’assureur, en tout cas à l’heure actuelle. Peut-être y en avait-il historiquement, peut-être pas, toujours est-il qu’arbitrer tout ou partie de son capital vers un fonds monétaire n’est pas possible aujourd’hui.

Deux solutions : soit conserver vos fonds en euros, soit vous diriger vers d’autres fonds proches tout en ayant conscience que leur profil de risque sera différent ainsi que leur rendement potentiel. "R-co Conviction Credit 12M Euro C EUR" par exemple pourrait être un bon candidat avec 75% monétaire et 25% d’obligataire, mais encore faut-il bien comprendre comment fonctionne la part obligataire.

Dernière modification par AloneInKyoto (14/08/2023 13h52)


Être célèbre sur internet c'est comme être riche au Monopoly

Hors ligne Hors ligne

 

#99 14/08/2023 13h56

Membre (2021)
Réputation :   5  

Bonjour, par rapport à la montée des taux, J’aimerais arbitrer mon assurance-vie qui est actuellement 50/50 actions/obligation vers une majorité en obligations dans les mois à venir, seulement je me pose des questions sur les obligations logées dans ce genre de produits, car après avoir épluché en détail les principales ligne je me suis aperçu que la majorité des obligations avaient été acheté à des taux dérisoires avec des rendements infimes, d’où une décote certaine en rapport avec les hausses successives de taux vu que les prix des obligations baissent quand les taux montent.

Je pense attendre un rafraichissement du portefeuille obligataire du fond, ainsi qu’une stabilité des taux pour jouer cet arbitrage, qu’en pensez-vous?

Mon portefeuille étant en majorité sur des ETF action donc risqué, je n’ai pas de participations dans de l’obligataire hormis mon assurance vie/pension pour la fiscalité, d’où ce possible arbitrage afin de pouvoir augmenter mon poids obligataire tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse sur ce genre de produit.

Mon contrat actuel: https://fr.investing.com/funds/umbrella … ed-class-c   

Celui que je souhaiterais: https://fr.investing.com/funds/umbrella … ve-class-c

Dernière modification par Neo1408 (14/08/2023 13h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#100 14/08/2023 14h20

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2807  

Deux remarques :
   - la fiscalité sera la même avec des UC sur des ETF actions ou des UC d’un fond obligataire : ce sera celle de l’assurance-vie…
   - en arbitrant maintenant, vous aurez une UC obligataire avec les taux de maintenant; S’il y a des obligations à taux faible, ou même nul, dans le fond sur lequel cette UC est adossée, alors leur cours actuel, bas, augmentera au fur et à mesure que leur échéance se rapprochera, générant de la plus-value pour le fond, à la place d’intérêts si le taux de cette obligation avait été celui du marché actuel : le résultat pour vous sera très proche
(de celui qu’il aurait été si le fond détenait des obligations aux taux actuels du marché); Attendre ne sert pas à grand chose, sauf à espérer que les taux montent encore pour arbitrer plus tard (quand le cours de l’UC obligataire aura baissé), ou/et que les ETF actions montent (pour les vendre plus cher).

Note : je n’ai pas été analyser le détail de vos répartitions actuelles et souhaitées.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums