PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

65% - 1097
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

2% - 35
Je suis liquide, je suis serein

12% - 202
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 42
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 65
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

14% - 242

[+1]    #9401 18/03/2023 21h17

Membre (2021)
Réputation :   6  

C’est en lisant ce genre de message que je me demande si mes multiples lectures de nombreux fils ici et de plusieurs bouquins sur l’économie (Celui de notre hôte, de Fructif et d’autres) depuis 2 ans servent à quelque chose :
Pour moi, il est déjà étrange de placer 100 dans un produit qui va rapporter 0 sur une durée de 10 ans. Et si par miracle il me rapporte 3%, mes 100 se transforment en 103. Le reste de la phrase est du coup carrément hors de ma compréhension donc il y a forcément un concept de base que je ne comprends pas. Merci de m’éclairer.
A moins qu’on parle d’obligations ? Et là j’ai pas encore pioché le sujet mais on est dans une fil actions.
Apparemment, d’après certains MP, je ne suis pas le seul

Dernière modification par Lamat (19/03/2023 19h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#9402 19/03/2023 19h06

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   196  

Le week-end a apparemment été fatal pour le Credit Suisse.

Il serait racheté  par UBS pour environ 2Mds (le titre côtait encore entre 7 et 8Mds vendredi). La suisse passerait une loi pour que çà puisse se faire encore aujourd’hui, sans vote des actionnaires UBS.

conférence de presse du conseil fédéral à 19h30 (lien vers la vidéo dans le lien ci-dessous)

Le rachat serait conditionné au fait que les CDS d’UBS ne montent pas de plus de 100 points de base suite au rachat.

déroulé de la journée sur cf UBS aurait accepté le rachat de Credit Suisse pour 2 milliards de francs - Le Temps

article du FT

UBS has agreed to buy Credit Suisse after increasing its offer to more than $2bn, with Swiss authorities poised to change the country’s laws to bypass a shareholder vote as they rush to announce a deal before Monday.

The all-share deal between Switzerland’s two biggest banks is set to be announced as soon as Sunday evening and will be priced at a fraction of Credit Suisse’s closing price on Friday, all but wiping out the target’s shareholders, three people with direct knowledge of the situation said.

UBS will now pay more than SFr0.50 a share in its own stock, up from a bid of SFr0.25 earlier today worth around $1bn that was rejected by the Credit Suisse board, the people said. But the price remains far below Credit Suisse’s closing price of SFr1.86 on Friday

The Swiss National Bank has agreed to offer a $100bn liquidity line to UBS as part of the deal, according to two people familiar with the matter.

UBS has also agreed to a softening of a material adverse change clause that would void the deal if its credit default spreads jump, they added. The material adverse change clause applies for the period between the signing and closing of the deal, the people said.

Encore une journée mouvementée sur les financières demain lundi…

Dernière modification par tikou (19/03/2023 19h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#9403 19/03/2023 19h19

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 5 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   589  

La MAC clause sur le CDS d’UBS entre le signing et le closing est une vraie épée de Damocles sur le deal

A suivre demain à l’ouverture (et déjà à l’annonce officielle)

Hors ligne Hors ligne

 

#9404 19/03/2023 19h36

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1370  

INTJ

On est déjà à +40 bp sur les CDS d’UBS …

UBS’s credit default swaps, derivatives often used to gauge a borrower’s credit risk, widened by at least 40 basis points to 215 bps for five-year contracts, according to people with knowledge of the matter. They asked not to be named as the information is private.

Elle demanderait que si les CDS sur sa dette, c’est-à-dire des outils financiers pour se protéger en cas de défauts, bondissent de 100 points de base, il faille renoncer au rapprochement.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

En ligne En ligne

 

#9405 19/03/2023 21h28

Membre (2018)
Top 20 Monétaire
Réputation :   138  

Lamat, le 18/03/2023 a écrit :

C’est en lisant ce genre de message que je me demande si mes multiples lectures de nombreux fils ici et de plusieurs bouquins sur l’économie (Celui de notre hôte, de Fructif et d’autres) depuis 2 ans servent à quelque chose :
Pour moi, il est déjà étrange de placer 100 dans un produit qui va rapporter 0 sur une durée de 10 ans. Et si par miracle il me rapporte 3%, mes 100 se transforment en 103. Le reste de la phrase est du coup carrément hors de ma compréhension donc il y a forcément un concept de base que je ne comprends pas. Merci de m’éclairer.
A moins qu’on parle d’obligations ? Et là j’ai pas encore pioché le sujet mais on est dans une fil actions.
Apparemment, d’après certains MP, je ne suis pas le seul

Oui c’est tout à fait cela

Hors ligne Hors ligne

 

#9406 19/03/2023 23h19

Membre (2016)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   1143  

INTJ

Une blague suisse avant de se coucher :

Contingent convertible bonds - Credit Suisse

Contingent convertible bonds, often referred to as CoCos, are securities issued by banks in order to meet their regulatory capital requirements. Within the bank’s capital structure, CoCos sit right above common equity […]

et pourtant :

Credit Suisse?s $17B of risky bonds now worthless after takeover by UBS: ?Those bonds were created for moments like this? | Fortune

Holders of Credit Suisse Group AG bonds suffered a historic loss when a takeover by UBS Group AG wiped out about 16 billion Swiss francs ($17.3 billion) worth of risky notes.

The deal will trigger a “complete write-down” of the bank’s additional tier 1 bonds in order to increase core capital, Swiss financial regulator FINMA said in a statement on its website. Meanwhile, the bank’s shareholders are set to receive 3 billion francs.

The bond wipe out is the biggest loss yet for Europe’s $275 billion AT1 market, far eclipsing the only other write-down to date of this type of security: a €1.35 billion ($1.44 billion) loss suffered by junior bondholders of Spanish lender Banco Popular SA back in 2017, when it was absorbed by Banco Santander SA for one euro to avoid a collapse. In that instance, the equity was also written off.

In a typical writedown scenario, shareholders are the first to take a hit before AT1 bonds face losses, as Credit Suisse also guided in a presentation to investors earlier this week. That’s why the decision to write down the bank’s riskiest debt — rather than its shareholders — provoked a furious response from some of Credit Suisse’s AT1 bondholders.

“This just makes no sense,” said Patrik Kauffmann, a portfolio manager at Aquila Asset Management AG. “This will be a total blow to the AT1 market. You can quote me on that.”

Kauffmann believes that money should have gone to AT1 holders instead, leaving nothing for shareholders, as “seniority in the capital structure need to be respected.”

Secret bancaire : 🚫 (2009 - 2018)
Neutralité : 🚫 (2022)
Etat de droit : 🚫 (2023)

Bon, il reste encore le fromage, les montres et la pharmaceutique, s’ils arrivent à importer assez de gaz pour garder la lumière allumée l’hiver prochain.

Dernière modification par doubletrouble (19/03/2023 23h27)


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

En ligne En ligne

 

#9407 20/03/2023 00h41

Membre (2017)
Top 10 Année 2024
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   197  

Les AT1 étant réservés aux investisseurs professionnels, le régulateur ne prend pas de gants, quand la veuve de Neuchâtel peut avoir quelques actions en direct.

En Finance comme dans la Justice des hommes on voit la même évolution:  la punition devient de plus en plus ciblée non pas en fonction du risque pris (ou du crime commis) mais est fonction de qui l’on est ( méchant institutionnel vs gentil particulier électeur).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9408 20/03/2023 08h08

Membre (2020)
Réputation :   41  

doubletrouble, le 19/03/2023 a écrit :

Une blague suisse avant de se coucher :

Contingent convertible bonds - Credit Suisse

Contingent convertible bonds, often referred to as CoCos, are securities issued by banks in order to meet their regulatory capital requirements. Within the bank’s capital structure, CoCos sit right above common equity […]

et pourtant :

Credit Suisse?s $17B of risky bonds now worthless after takeover by UBS: ?Those bonds were created for moments like this? | Fortune

Holders of Credit Suisse Group AG bonds suffered a historic loss when a takeover by UBS Group AG wiped out about 16 billion Swiss francs ($17.3 billion) worth of risky notes.

The deal will trigger a “complete write-down” of the bank’s additional tier 1 bonds in order to increase core capital, Swiss financial regulator FINMA said in a statement on its website. Meanwhile, the bank’s shareholders are set to receive 3 billion francs.

The bond wipe out is the biggest loss yet for Europe’s $275 billion AT1 market, far eclipsing the only other write-down to date of this type of security: a €1.35 billion ($1.44 billion) loss suffered by junior bondholders of Spanish lender Banco Popular SA back in 2017, when it was absorbed by Banco Santander SA for one euro to avoid a collapse. In that instance, the equity was also written off.

In a typical writedown scenario, shareholders are the first to take a hit before AT1 bonds face losses, as Credit Suisse also guided in a presentation to investors earlier this week. That’s why the decision to write down the bank’s riskiest debt — rather than its shareholders — provoked a furious response from some of Credit Suisse’s AT1 bondholders.

“This just makes no sense,” said Patrik Kauffmann, a portfolio manager at Aquila Asset Management AG. “This will be a total blow to the AT1 market. You can quote me on that.”

Kauffmann believes that money should have gone to AT1 holders instead, leaving nothing for shareholders, as “seniority in the capital structure need to be respected.”

Secret bancaire : 🚫 (2009 - 2018)
Neutralité : 🚫 (2022)
Etat de droit : 🚫 (2023)

Bon, il reste encore le fromage, les montres et la pharmaceutique, s’ils arrivent à importer assez de gaz pour garder la lumière allumée l’hiver prochain.

On peut toujours voir le verre à moitié vide ou à moité plein ;-)

Secret bancaire toujours en place sur le marché domestique, CHF toujours valeur refuge (on en rediscute cette semaine je ne vois pas la monnaie s’effondrer)
Chômage à 2% et balance commerciale +80 milliards
Neutralité: toujours pas d’arme livré à l’Ukraine
État de droit: jamais eu de couvre feu ni d’attestation pour se déplacer pendant le Covid.

Pour en revenir à CS: à quand le retour du découpage des banques?!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9409 20/03/2023 10h31

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

Lamat, le 18/03/2023 a écrit :

C’est en lisant ce genre de message que je me demande si mes multiples lectures de nombreux fils ici et de plusieurs bouquins sur l’économie (Celui de notre hôte, de Fructif et d’autres) depuis 2 ans servent à quelque chose :
Pour moi, il est déjà étrange de placer 100 dans un produit qui va rapporter 0 sur une durée de 10 ans. Et si par miracle il me rapporte 3%, mes 100 se transforment en 103. Le reste de la phrase est du coup carrément hors de ma compréhension donc il y a forcément un concept de base que je ne comprends pas. Merci de m’éclairer.
A moins qu’on parle d’obligations ? Et là j’ai pas encore pioché le sujet mais on est dans une fil actions.
Apparemment, d’après certains MP, je ne suis pas le seul

Les obligations sont cotées en pourcentage et il y a peut, les plus sûres avaient un rendement négatifs (Bunds)
Un bien immobilier est lié au potentiel de revenu locatif et je suis toujours surpris de ceux qui en attendent une plus value (cette PV est spécifique et non systématique)
Les loyers sont indexés sur les revenus et je vois que les rendements vont influencer la valeurs des biens, comme le taux sur l’obligation, un bien qui vaut env 100k sur le marché, qui procure un rendement locatif net de 3k par an ne devient plus intéressant déjà contre un Livret A, sûr et liquide.
Tout est lié aux taux, les actions sont un mixte entre le rendement et la plus-value.
Si l’argent devient plus rare, il devient plus difficile de s’en fournir et il faut choisir les actions qui regorgent de cash qui va rapporter par contre, les sociétés endettées, vont devoir se refinancer difficilement, quid d’un ORPEA ou d’un URW.

Hors ligne Hors ligne

 

#9410 20/03/2023 11h42

Membre (2012)
Réputation :   8  

Bonjour.
il ne faut jamais oublier que le principal intérêt de l’immobilier est le levier du crédit. Donc comparer son rendement avec celui du livret A ne me parait pas du tout approprié.
On est bien d’accord que si le rendement de tous les autres actifs explose à la hausse sans que ce soit le cas des loyers alors les prix de l’immobilier devraient chuter pour faire remonter les rendements.

Hors ligne Hors ligne

 

#9411 21/03/2023 08h55

Membre (2020)
Top 20 Année 2023
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   126  

Cette remarque sur l’effet de levier est intéressante, et fait le lien avec un de mes questionnements actuels.

L’immobilier offre effectivement la possibilité de l’effet de levier. Cet effet gonfle « artificiellement » le rendement de l’argent placé, mais pas celui de l’actif. En période de taux bas, ou stables, il a permis de gonfler les rendements sans augmenter la prise de risque opérationnelle. Il n’en reste que son rendement réel est bas, et aujourd’hui comparable aux livrets.

Cela me fait poser une question sur la politique monétaire. La théorie veut que la remontée des taux « freine » les projets les moins rentables (la hausse des taux efface leur rentabilité et les projets en question ne sont donc pas lancés). Ce raisonnement est valable si le crédit est utilisé pour financer des projets de développement, comme il l’a beaucoup été dans la période d’après-guerre, par exemple (cela semble être son utilité première).

A mon sens, la remontée des taux dans un environnement où tout le monde a leveragé ses positions (que ça soit les foncières avec des LTV à 40% de manière permanente ou nous, avec nos Avances Sur Titre Boursorama ou équivalents) est potentiellement beaucoup plus dangereuse. Confère les récentes faillites de banques.

Je me demande si le rythme de remontée des taux (qu’on nous décrit comme historique) a bien intégré cet aspect de levier « permanent » d’un grand nombre d’acteurs de l’économie (qui me semble lui aussi historique), et non en lien avec le financement de projets spécifiques.

Quand bien même les taux « réels » (taux - inflation) restent négatifs …

Dernière modification par R3dSqu4re (21/03/2023 12h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#9412 21/03/2023 11h36

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

Je vais reprendre mon exemple ; un bien de 100k qui offre un rendement net de 3%.
Le collatéral des 100k est un prêt à 1,5%, l’affaire semble intéressante.
Soudain, les taux montent à 6%, le bilan doit provisionner 50k, bon, on va dire qu’un particulier peu tenir sa position sauf s’il doit récupérer des liquidités rapidement. Dans les périodes où les acheteurs font ’la loi’ les perdants sont les divorces, les mutations, les besoins d’argent…
Le Crédit Suisse va être racheté 3mds de francs suisses plus 5 mds de dette contre une dernière cotation de 8 mds.
Le Crédit Suisse a 750 mds à son bilan.
UBS va avoir, avec son achat, un bilan d’env  1800 mds à comparer avec sa CB.
Qui a t-il dans ces 1800 mds ? Sûrement pas des subprimes, mais peut-être autres choses ? Je ne sais pas et c’est jamais simple de comprendre une banque, c’est quasiment impossible.
Il y a eu 2008, je suis certain que les banques jouent leurs survies, une fois, pas deux parce que cela conduirai à un système sans banque.
Sans banque, sans crédit, un monde où le cash is king, je ne sais pas si les prémisses vont arriver avec les monnaies numériques.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9413 21/03/2023 18h24

Membre (2012)
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   1080  

INTJ

Pour ceux qui sont sur les banques US, voici un graphique intéressant. Plus on va vers la gauche, plus le pourcentage de dépôt protégés est élevé, donc théoriquement moins de risque de bankrun.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9414 21/03/2023 21h12

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   583  

MarsAres a écrit :

Je vais reprendre mon exemple ; un bien de 100k qui offre un rendement net de 3%.
Le collatéral des 100k est un prêt à 1,5%, l’affaire semble intéressante.
Soudain, les taux montent à 6%, le bilan doit provisionner 50k, bon, on va dire qu’un particulier peu tenir sa position sauf s’il doit récupérer des liquidités rapidement. Dans les périodes où les acheteurs font ’la loi’ les perdants sont les divorces, les mutations, les besoins d’argent…
Le Crédit Suisse va être racheté 3mds de francs suisses plus 5 mds de dette contre une dernière cotation de 8 mds.
Le Crédit Suisse a 750 mds à son bilan.
UBS va avoir, avec son achat, un bilan d’env  1800 mds à comparer avec sa CB.
Qui a t-il dans ces 1800 mds ? Sûrement pas des subprimes, mais peut-être autres choses ? Je ne sais pas et c’est jamais simple de comprendre une banque, c’est quasiment impossible.
Il y a eu 2008, je suis certain que les banques jouent leurs survies, une fois, pas deux parce que cela conduirai à un système sans banque.
Sans banque, sans crédit, un monde où le cash is king, je ne sais pas si les prémisses vont arriver avec les monnaies numériques.

C’est quoi votre point sur UBS?
Faire peur ?

UBS a considérablement réduit son bilan depuis 2008 et sa presque mort.
2008: CHF 2.1trn
2022: CHF 1.1trn
en passant : 2015 : CHF0.8trn

Dans le même temps (2008 vs 2022) :
Financement sur les marchés financiers : CHF 865bn vs CHF 199bn
Dépôts : CHF 362bn vs CHF525bn
PNB : +50% sur la période
Coûts : +5% sur la période

La banque est très solide et peut absorber CS d’autant plus qu’elle va économiser :
$17bn AT1
$3bn bonus étalés sur plusieurs années
CHf 9bn garantie de la CH contre les pertes de CS.

J’aurais bien plus peur des assureurs vie et de leurs fonds en euro.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#9415 22/03/2023 07h26

Membre (2020)
Top 20 Année 2023
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   126  

J’aurais bien plus peur des assureurs vie et de leurs fonds en euro.

Vous pensez à Eurovita ? Quelqu’un sait-il si les assureurs disposent de la même option que les banques ? Compter à la valeur d’émission les titres détenus et destinés à être conservés jusqu’au terme ?

Hors ligne Hors ligne

 

#9416 22/03/2023 14h54

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

Livret A à 3% plafond 22.950
Ldds à 3% plafond 12.000

Soit 34.950 ou 68.900 pour un couple.

Net d’impôts, sûr et liquide, à remplir avant le premier euro dans l’AV, ça permet d’attendre sereinement.

Petit bonus pour ceux qui respectent les critères, le LEP à 6,1% avec un plafond à 7.700 euros ou 14.400 pour un couple.

L’assurance vie a besoin de flux entrant pour moyenner les rendements à la hausse et si elle subit des flux sortants, elle va devoir vendre des actifs avec le risque d’un "assurance run". Heureusement, il y a Sapin 2.

Hors ligne Hors ligne

 

#9417 23/03/2023 09h22

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3856  

INTJ

Pour bien comprendre l’ampleur de ce qui se passe avec la FED et son taux directeur :



En 2004, on était passé de 1% (juin 2004) à 5,25% (juillet 2006) soit 425 points de base en deux ans.

Là on est passé de 0% (février 2022) à 4,75-5% (mars 2023) soit 500 points de base en un an.

On peut voir sur le graphique que ces hausses rapides débouchent systématiquement sur une récession (ce qui semble souhaité d’ailleurs pour lutter contre l’inflation, selon leur raisonnement en tout cas).

EDIT graphique plus explicite (?) :

Hors ligne Hors ligne

 

#9418 23/03/2023 10h30

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

Merci, Investisseur.
Ce que je vois modestement, c’est la rapidité des remontées de taux avec une ampleur à peu près identique mais aussi une chaîne "2004/2006/2008" qui pourrait devenir "2022/2023/2024" !?
J’ai un petit indicateur qui vient de se déclencher, il avait donné le signal de la remontée des taux et maintenant il me dit que la hausse se termine, c’est le taux de la banque d’Australie qui est précurseur.
Normalement, le gros de chemin est fait, peut être une ou deux petites hausses, non pas que l’inflation soit maîtrisée mais parce que aller plus loin mettrai le système financier en danger.
Je pense que la FED va devoir attendre les effets de sa hausse rapide des taux, les résultats mettent un an à se concrétiser.

quote=kiwijuice, le 21/03/2023]

MarsAres a écrit :

Le Crédit Suisse va être racheté 3mds de francs suisses plus 5 mds de dette contre une dernière cotation de 8 mds.
Le Crédit Suisse a 750 mds à son bilan.
UBS va avoir, avec son achat, un bilan d’env  1800 mds à comparer avec sa CB.
Qui a t-il dans ces 1800 mds ? Sûrement pas des subprimes, mais peut-être autres choses ? Je ne sais pas et c’est jamais simple de comprendre une banque, c’est quasiment impossible.

C’est quoi votre point sur UBS?
Faire peur ?

UBS a considérablement réduit son bilan depuis 2008 et sa presque mort.
2008: CHF 2.1trn
2022: CHF 1.1trn
en passant : 2015 : CHF0.8trn

Dans le même temps (2008 vs 2022) :
Financement sur les marchés financiers : CHF 865bn vs CHF 199bn
Dépôts : CHF 362bn vs CHF525bn
PNB : +50% sur la période
Coûts : +5% sur la période

La banque est très solide et peut absorber CS d’autant plus qu’elle va économiser :
$17bn AT1
$3bn bonus étalés sur plusieurs années
CHf 9bn garantie de la CH contre les pertes de CS.

J’aurais bien plus peur des assureurs vie et de leurs fonds en euro.

Apparemment l’agence de notation S&P se pose aussi la question :
Ces risques qui pèsent sur UBS après son rachat de Credit Suisse - BFM Bourse

Dernière modification par MarsAres (23/03/2023 11h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#9419 23/03/2023 12h03

Membre (2021)
Réputation :   6  

MarsAres a écrit :

J’ai un petit indicateur qui vient de se déclencher, il avait donné le signal de la remontée des taux et maintenant il me dit que la hausse se termine, c’est le taux de la banque d’Australie qui est précurseur..

Ah bon ?
Alors les valeurs données par https://www.rba.gov.au/statistics/cash-rate/ ne sont pas à jour ?
Ou alors je ne regarde pas la même chose que vous…

Dernière modification par Lamat (23/03/2023 12h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#9420 23/03/2023 12h14

Membre (2012)
Réputation :   123  

Et en termes de stratégie, est-ce un indicateur pour vous de redevenir le plus liquide possible? Ou bien d’avoir suffisamment de munitions pour acheter à bon compte prochainement ?


Portefeuille : >12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

#9421 23/03/2023 13h00

Membre (2010)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   572  

ESTP

InvestisseurHeureux a écrit :

En 2004, on était passé de 1% (juin 2004) à 5,25% (juillet 2006) soit 425 points de base en deux ans.

Là on est passé de 0% (février 2022) à 4,75-5% (mars 2023) soit 500 points de base en un an.

On peut voir sur le graphique que ces hausses rapides débouchent systématiquement sur une récession (ce qui semble souhaité d’ailleurs pour lutter contre l’inflation, selon leur raisonnement en tout cas).

Oui, est-ce l’inflation ou est-ce la hausse des taux qui en est la conséquence ?

En tout état de cause, j’avais fait la constatation que chaque fois que l’inflation US avait été supérieure à 5 %, une baisse des profits des entreprises du S&P500 avait suivi.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#9422 23/03/2023 14h16

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

Un certain nombre de régulateurs (BCE, MAS) se sont empressés d’affirmer qu’en ce qui les concernaient, les détenteurs de Coco seraient toujours prioritaire sur les actionnaires. La réputation Suisse en prend franchement un coup et bon courage à UBS ou Julius Baer pour placer leurs titres…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #9423 23/03/2023 14h50

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   469  

INTJ

Louis Pirson a écrit :

InvestisseurHeureux a écrit :

En 2004, on était passé de 1% (juin 2004) à 5,25% (juillet 2006) soit 425 points de base en deux ans.

Là on est passé de 0% (février 2022) à 4,75-5% (mars 2023) soit 500 points de base en un an.

On peut voir sur le graphique que ces hausses rapides débouchent systématiquement sur une récession (ce qui semble souhaité d’ailleurs pour lutter contre l’inflation, selon leur raisonnement en tout cas).

Oui, est-ce l’inflation ou est-ce la hausse des taux qui en est la conséquence ?

En tout état de cause, j’avais fait la constatation que chaque fois que l’inflation US avait été supérieure à 5 %, une baisse des profits des entreprises du S&P500 avait suivi.

Je me demande si vous faites le bon constat..

C’est à chaque fois qu’il y’a une augmentation soudaine et forte de l’inflation qu’il y’a un impact logique sur les bénéfices et les marges des sociétés.
Et non quand elle atteint un certain niveau.
En suite il y’a l’effet de la montée des taux violente qui casse la demande pour certains produits et services pour enfoncer le clou.

L’inflation c’est l’ennemi des mauvaises entreprises et l’allié de certaines à mon sens.
Une inflation régulière c’est pas mauvais pour certains investisseurs.
+de 13 ans de taux bas ont fait plus de mal que de bien
La reconnexion à la réalité ne va pas se faire sans difficulté, c’est évident mais c’est un mal pour un bien.

Dernière modification par vbvaleur (23/03/2023 14h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#9424 23/03/2023 16h21

Membre (2010)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Réputation :   572  

ESTP

vbvaleur a écrit :

Je me demande si vous faites le bon constat.

Je crois que je fais le bon constat (le fait que les profits baissent à chaque fois qu’on a traversé une période de forte inflation).  Par contre, je ne sais pas qui, dans cette histoire, joue le rôle de l’oeuf et qui joue le rôle de la poule.

D’une manière générale, l’inflation ne me semble pas être l’allié des entreprises.  Par contre, les taux réels maintenus négatifs artificiellement sont bel et bien les ennemis des "bonnes" entreprises en maintenant en vie des concurrents qui, si les conditions monétaires avaient été "normales", n’auraient sans doute pas vu le jour ou, à tout le moins, n’auraient pas survécu longtemps.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #9425 24/03/2023 17h13

Membre (2014)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   210  

INFJ

Une petite image que je trouve intéressante à partager.
Rien de bien fondamentale mais c’est plus une critique du chartisme et des biais de confirmation qui peuvent être à l’œuvre quand on compare avec le passé: Suivant son état d’esprit on aura tendance à comparer avec ce qui nous arrange.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “encore un krach sur le marché actions…”

Pied de page des forums