PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #176 01/08/2023 11h23

Membre (2012)
Réputation :   73  

Le vrai responsable est Thierry Breton qui a successivement dirigé Bull, Thomson , France Telecom et ATOS: le cumul est remarquable. Il conduit toujours de brillantes stratégies et ses successeurs assument les dégâts: LE MANAGER D’ELITE, qui sait se vendre et partir avant la catastrophe.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #177 24/08/2023 18h13

Membre (2015)
Réputation :   61  

Je vous propose un petit topo sur l’actualité hallucinante d’ATOS, notamment car je vous ai fait part précédemment de la volonté d’un groupe d’actionnaire (dont je fais partie) de démettre lors de l’AG Bertrand Meunier ainsi que plusieurs membres du CA.

Il y a déjà eu des éléments partage concernant l’AG du 28 juin, et vous savez que les résolutions qui ont été finalement portées par Sycomore faute de mouvement structuré des PP on toutes été rejetées, même si 32% des actionnaires ont voté contre Meunier.
Je me permet d’ailleurs une aparté à ce sujet : heureusement que les votes n’ont pas lieu en séance car pour avoir assisté à toute l’AG à distance, la prestation de Bertrand Meunier était plus bas que tout. Pour le dire autrement, il a le charisme d’une huître et je pèse mes mots.

Et en plus c’est un menteur :

Lors de cette AG où il sauve son siège, il répond à une question au sujet d’une éventuelle augmentation de capital : "il n’y a a pas d’augmentation de capital prévue".

Mais que se passe t’il 2 jours plus tard ?
- Annonce de la vente de TFCO à Daniel Kretinsky (enfin, c’est presqu’un don…)
- Annonce de 2 AK d’un montant global de 900m€, l’une étant réservée à Daniel Kretinsky, l’autre sera à destination des actionnaires

Résultat, l’action s’effondre de 50% en quelques séances. On parle de quelqu’un qui 2 jours plus tôt disait qu’il souhaitait (pour sauver son siège) créer de la valeur pour l’actionnaire…Chapeau l’artiste !

Autre fait marquant : Diane Galbe et Nourdine Bihmane toucheraient de magnifiques bonus s’ils restent 5 ans dans TFCO repris par Daniel K. S’agit-il de corruption ? Si vous voulez tous les détails et beaucoup d’autres (lettre ouverte de sénateurs députés LR qui menacent d’une commission d’enquête, refus de MEunier de recevoir certaines offres…), je vous invite à lire cet excellent article de Martine Orange, journaliste à Mediapart (dispo ici pour les non abonnés)

Enfin le plus important pour la fin : tout n’est pas perdu pour les PP qui comme moi se sont retrouvés coincés. L’action de destitution de Bertrand Meunier à certes échoué à l’AG, mais elle va se prolonger sous une forme beaucoup plus structurée avec la création de l’UDAAC, l’Association des Actionnaires d’Atos en Colère, une association loi 1901.
Cette association est en cours de création à un stade très avancé, à priori l’enregistrement en préfecture est prévu demain, et ensuite les choses vont s’enchaîner vite et de façon professionnelle :

UDAAC.ORG a écrit :

Le programme prévisionnel des prochains jours

    Signature des statuts de l’UDAAC : mercredi 23 Août
    Immatriculation en préfecture : vendredi 25 Août
    ouverture du compte bancaire au nom de l’association : mercredi 30 Août
    Présentation aux adhérents de la version définitive du projet alternatif destiné à contrer celui qui a fait perdre 700M€ en 15 jours aux actionnaires : jeudi 31 Août
    Appel des cotisations : mercredi 31 Août
    Mandater l’avocat pour l’étude de toutes les plaintes AMF possibles : vendredi 1e septembre
    Mandater immédiatement un Proxy Adviser pour prospecter les institutionnels : début septembre
    Mandater l’agence de communication : dès que nous aurons dépassé 4% du capital pour le faire savoir à la presse : début septembre

Pour terminer, à date l’UDAAC agrège 2 131 667 actions dont les propriétaires se sont engagés à verser entre 5 et 10cts par titre, pour financer ces actions. Cela représente environ 1,9% du capital d’ATOS.
Ce nombre n’inclus pas le million d’actions d’Hervé Lecesne, et qui est partie prenante de l’udaac puisqu’il fait partie du bureau fondateur.

Voilà, merci à ceux qui m’ont lu jusque là, j’espère que cela redonnera un peu d’espoir s’il y a parmi les IH des actionnaires d’ATOS.

P.S. ceci n’est pas une incitation à acheter ou vendre des actions ATOS.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par sinwave (24/08/2023 22h49)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #178 22/09/2023 22h16

Membre (2015)
Réputation :   61  

Le feuilleton ATOS continue, et est en train de changer de dimension :

- l’UDAAC est officiellement enregistrée et à commencé ces premières actions, grâce à l’aide de Me Sophie Vermeille, une tenor dans son domaine :
    - lettre au CA et à chacun de ses membres
    - en l’absence de réponse à cette lettre, signalement auprès de l’AMF pour manquement au devoir d’information

- le fonds CIAM s’est ouvertement attaqué à la gestion d’ATOS et à aussi écrit au CA. C’est pour information un fonds qui était intervenu en séance lors de la dernière AG pour soutenir une administratrice "formidable". Leur changement de position est le signe que le CA est en train d’être lâché même par ses fervents soutients.

- la fonds Alix AM détenteur d’1% du capital et dont l’actionnaire de référence serait Hervé Vinciguerra (soutient d’Arnaud Montebourg et de l’association ANTICOR, ce qui a valu d’ailleurs des dissensions internes face au poids de ce "bienfaiteur") à écrit au CA en début de semaine avant d’envoyer une plainte auprès du PNF pour corruption active et passive autour de la vente des activités d’infogérance du groupe à l’homme d’affaires Daniel Kretinsky. Hervé Vinciguerra dispose par ailleurs d’un patrimoine estimé à 600m€… Rien que ça !

Pour en apprendre beaucoup plus, une série d’article est en cours de rédaction à Médiapart, les 2 premiers épisode se trouvent ici :
1er volet de l’enquête Martine Orange, journaliste à Médiapart
2nd volet de l’enquête de Martine Orange, journaliste à Médiapart

Pour ceux qui n’auraient pas accès à ses excellent articles, ils sont disponibles ainsi que de nombreux autres (il y en a eu plein cette semaine…) sur https://atos.bourse.blog/

Pour m’intéresser quotidiennement au dossier, je crois que cette affaire dépasse l’entendement et toutes les limites imaginables en terme de magouilles. Pourtant on à déjà eu des champions en France : Alstom, Alcatel, Thomson, Orpea, Casino…mais là j’ai l’impression qu’on tient le (triste) record toutes catégories confondues.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par sinwave (23/09/2023 13h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#179 29/09/2023 12h57

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

REUTERS•29/09/2023 à 12:48 a écrit :

Atos progresse avec le rebond des "techs" et le départ du DG de la division BDS

Atos ATOS.PA progresse vendredi à la Bourse de Paris dans un contexte de rebond général des valeurs technologiques et après des informations du magazine Challenges, confirmées par Reuters, selon lesquelles le directeur général de la division BDS (Big Data and Cybersecurity) a été démis de ses fonctions.

D’après Challenges, Jean-Philippe Poirault sera remplacé par Philippe Oliva, jusqu’alors directeur général délégué d’Atos BDS.

Contacté par Reuters, Atos a confirmé le départ de Jean-Philippe Poirault, sans faire d’autres commentaires.

A 10h39 GMT, le titre prend 3,34%, tandis que le SBF120 avance de 1%.

"Le rebond d’Atos est le résultat de deux facteurs : d’un côté des informations de presse tombées (jeudi) soir, indiquant que le directeur général d’Atos BDS avait été démis de ses fonctions cette semaine et qu’il sera remplacé par le directeur général délégué, et de l’autre un rebond général des places boursières et notamment du compartiment des valeurs technologiques sur fond de légère détente des taux", résume Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG France.

Un second analyste souligne que le titre retrace une partie de ses fortes pertes des derniers mois.

Depuis le début de l’année, l’action Atos accuse un repli de 25%.

Excellent, le cours monte quand on vire un incompétent (a priori, en fait les raisons sont inconnues).
Et si on virait l’incompétent en chef (BM) ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#180 29/09/2023 14h12

Membre (2015)
Réputation :   61  

L’incompétent est en train de tout faire en coulisse pour garder sa place, comme se résoudre à BDS, dont Poirault était le DG…Si pas d’AK, pas d’AG, si pas d’AG, pas de vote pour le démettre.

On est est malheureusement là.

Quand au cours qui monte selon cet article…je prends ça pour de l’humour. Il en faut.

Hors ligne Hors ligne

 

#181 15/10/2023 22h00

Membre (2017)
Top 50 Année 2022
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Réputation :   208  

ISTJ

L’annonce que beaucoup d’actionnaires et investisseurs attendaient depuis longtemps!

Bertrand Meunier démissionne.

Le président d?Atos démissionne

Vu, le manque de confiance de nombreux investisseurs et actionnaires envers ce dirigeant du fait de ses nombreux mensonges…le fait qu’il quitte Atos devrait être bien perçu demain par les marchés.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#182 23/10/2023 13h34

Membre (2020)
Réputation :   58  

Et je ne sais pas si beaucoup d’actionnaires attendait l’annonce d’une proposition de nationalisation d’Atos (temporaire hein bien sur).

Atos nationalisation

Si deux députés ont eu cette brillante idée, soyez certain qu’ils n’ont pas agi seul smile

Dernière modification par Yumeria (23/10/2023 13h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#183 26/10/2023 09h34

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

La démission (à l’insu de son plein gré) de Bertrand Meunier est finalement interprétée positivement par le marché.

Même le nouveau président du CA ne fait pas l’unanimité (profil banquier),
il est forcément plus compétent que BM,
parce que moins compétent que BM ce n’est pas possible.

Ca ouvre également des possibilités :
AIRBUS RÔDE À NOUVEAU AUTOUR D’ATOS

BFM a écrit :

L’arrivée de Jean-Pierre Mustier à la présidence du groupe relance l’appétit de l’avionneur pour les activités de cybersécurité. Thales a refermé le dossier.

La société a également fait une annonce de résultats,
et énorme surprise : il n’y a pas de mauvaise surprise !
Atos confirme ses objectifs pour 2023 malgré un repli de son chiffre d’affaires au 3e trimestre

Agefi-Dow Jones a écrit :

PARIS ()L’entreprise de services numériques Atos a confirmé jeudi ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice 2023, après avoir accusé un repli de son chiffre d’affaires au troisième trimestre.

Pour 2023, Atos anticipe toujours une variation organique de son chiffre d’affaires comprise entre 0% et 2% et un taux de marge opérationnelle de 4% à 5%.

Sur la période de juillet à septembre, Atos a réalisé un chiffre d’affaires de 2,59 milliards d’euros, en baisse sur un an de 8,1% en données publiées et de 3% hors effets de périmètre et de change.

Dans le détail, le périmètre Tech Foundations, qui regroupe les activités historiques d’infogérance, de services professionnels et les espaces de travail numériques, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,37 milliard d’euros, en baisse sur un an de 10,8% en données publiées et de 7,2% sur une base organique. Le chiffre d’affaires de l’activité de cybersécurité Eviden s’est établi à 1,22 milliard d’euros, en baisse sur un an de 4,8% en données publiées mais en progression de 2,3% en données organiques.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Atos a atteint 8,14 milliards d’euros, en repli de 2,9% sur un an sur une publiée mais en hausse de 0,6% en données organiques. Sur cette période, l’effet périmètre a été négatif de 2%, en raison de la cession d’actifs non stratégiques, et les effets de change ont pesé à hauteur de 1,5% sur le chiffre d’affaires, en raison notamment de la dépréciation du dollar américain, a indiqué Atos.

Le groupe a précisé avoir engrangé pour 2,2 milliards d’euros de commandes au troisième trimestre, un montant en hausse de 10% par rapport à la période correspondante de 2022, ce qui fait ressortir un ratio prises de commandes sur chiffre d’affaires de 84%, contre 71% au troisième trimestre 2022.

Cession prévue de l’infogérance au deuxième trimestre 2024

Atos a par ailleurs rappelé que son projet de scission en deux entités, qui comprend la cession de ses activités historiques d’infogérance à l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, était attendue au deuxième trimestre 2024. L’homme d’affaires tchèque doit racheter Tech Foundations, en difficulté, et prendre 7,5% du capital d’Eviden.

Alors que certains députés s’opposent à la prise de contrôle d’actifs stratégiques d’Atos par Daniel Kretinsky, la commission des Finances de l’Assemblée nationale a adopté mercredi un amendement déposé par le député socialiste Philippe Brun pour le projet de loi de finances 2024, proposant la nationalisation temporaire de certaines activités.

L’amendement estime à 390 millions d’euros l’enveloppe nécessaire pour nationaliser temporairement Atos Big Data and Cybersecurities (BDS) et Atos Worldgrid, des activités qualifiées de cruciales pour la souveraineté et la sécurité nationales de la France.

Atos Worldgrid développe notamment des logiciels de gestion des centrales nucléaires et des logiciels de gestion des réseaux, de suivi et de gestion sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (26/10/2023 09h58)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#184 27/10/2023 18h06

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

La 3ème société discrète dont on parle peu ici :

AOF•27/10/2023 à 09:09 a écrit :

Sopra Steria en croissance trimestrielle

Le chiffre d’affaires consolidé du troisième trimestre de Sopra Steria s’est élevé à 1, 345 milliards d’euros, en croissance totale de 10,6 %. À taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires a progressé de 4 %. Le chiffre d’affaires du pôle France (42 % du chiffre d’affaires du Groupe), s’est établi à 567,9 millions d’euros, en croissance organique de 3,9 %

" Dans un environnement marqué par une succession de crises géopolitiques et par une économie européenne en décélération, Sopra Steria affiche une bonne résistance. Dans l’hypothèse d’une non-dégradation majeure de l’économie mondiale, je suis confiant dans la capacité du Groupe à réaliser ses objectifs ", a déclaré Cyril Malargé, Directeur Général de Sopra Steria Group.

A moyen terme, le Groupe s’est fixé pour objectif un taux de marge opérationnelle d’activité de l’ordre de 10 % en 2024. Il vise sur le moyen terme une croissance organique de son chiffre d’affaires comprise entre 4 % et 6 % par an et un flux net de trésorerie disponible compris entre 5 % et 7 % du chiffre d’affaires.

Pour 2023, l’entreprise table sur un taux de croissance organique du chiffre d’affaires d’au moins 6,0 %, sur un taux de marge opérationnelle d’activité légèrement supérieur à 9 % et sur un flux net de trésorerie disponible d’au moins 300 millions d’euros.

Ca semble bien cette croissance pour une société pas très dynamique.
Mais le marché en veut plus : CLÔTURE 159.200 EUR -8.08% ; + BAS 150.00.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#185 01/11/2023 21h15

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Tout est possible avec ATOS.
Après la chute du cours, une société relativement petite (3 300 salarié.e.s) peut acheter un géant de plus de 110 000 salarié.e.s.

Les échos a écrit :

Onepoint revient à la charge dans le dossier Atos

La société de David Layani qui avait déjà voulu racheter Evidian en septembre 2022, annonce détenir 9,9 % du capital.

Le challenger français Onepoint, spécialiste de la transformation numérique, revient à la charge sur Atos, un des dossiers les plus minés du moment dans le monde des affaires français .

La relativement petite société de David Layani qui, avec le fonds britannique ICG, avait fait effraction dans le dossier Atos au mois de septembre 2022 en proposant de racheter les métiers les plus prometteurs de l’ex-fleuron informatique hexagonal, a en effet annoncé ce mercredi auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qu’elle avait franchi le seuil de 5 % du capital d’Atos.

Onepoint précise dans un communiqué qu’il détient même 9,9 % du capital et des droits de vote, ce qui, étant donné le capital éclaté d’Atos, en fait le premier actionnaire et donc lui donne une position de choix pour la suite des événements, c’est-à-dire la restructuration et le sauvetage de l’entreprise. Onepoint précise que « cette prise de participation intervient dans le cadre du projet de réorganisation en cours de la société et de sa nouvelle gouvernance, et conforte la dimension stratégique des activités d’Atos ». La démarche n’est donc pas hostile à la nouvelle direction d’Atos. «Nous saluons l’arrivée de Onepoint et envisageons d’entamer un dialogue constructif avec elle, comme avec tous les autres actionnaires du Groupe, dans le meilleur intérêt de toutes nos parties prenantes,» a d’ailleurs réagi le groupe.

Onepoint revient à la charge dans le dossier Atos

Boursier.com a écrit :

Atos : Onepoint détient 9,9% du capital

Onepoint a franchi à la hausse, le 26 octobre, le seuil de 5% du capital d’Atos et détient à ce jour 9,9% du capital et 9,9% des droits de vote de la société.
Cette prise de participation intervient dans le cadre du projet de réorganisation en cours de la société, et de sa nouvelle gouvernance, et conforte la dimension stratégique des activités d’Atos.

À propos de Onepoint
Architecte des grandes transformations des entreprises et des acteurs publics, Onepoint accompagne ses clients de la vision stratégique à son opérationnalisation, en s’attachant toujours à penser au-delà des évidences pour créer de nouvelles façons de travailler, de nouveaux modèles économiques et de nouveaux lieux, et construire durablement le monde de demain.
Devenu en un peu plus de 20 ans l’un des acteurs majeurs du conseil et de la tech, son collectif compte aujourd’hui plus de 3.300 talents en France (Paris, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lyon, Rennes et Aix-en-Provence) et dans le monde (Canada, Belgique, Australie, Malaisie et Singapour).
Son chiffre d’affaires a été multiplié par dix en 10 ans, atteignant près de 500 millions d’euros, et ambitionne le milliard d’euros d’ici 4 ans…

Atos : Onepoint détient 9,9% du capital

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#186 02/11/2023 13h28

Membre (2017)
Top 50 Année 2022
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Réputation :   208  

ISTJ

Reste plus qu’à voir quelles sont les intentions de Mr Layani, j’ai bien l’impression que la direction d’Atos joue à celle qui savait qu’il allait monter au capital mais qu’en réalité il est rentré de façon hostile…

C’est tellement pas clair avec Atos de toute façon…

Mise à jour car ça vient de tomber

Atos: Onepoint demande une révision de l’accord avec Kretinsky
information fournie par AFP•02/11/2023 à 11:51

Le cabinet Onepoint, qui vient de devenir le premier actionnaire d’Atos en acquérant 9,9% de son capital, souhaite une révision de l’accord conclu avec l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky pour qu’il n’entre pas au capital des activités stratégiques du groupe informatique, a indiqué jeudi à l’AFP son patron, David Layani.

Atos: Onepoint demande une révision de l’accord avec Kretinsky - 02/11/2023 à 11:51 - Boursorama

Donc ça confirme bien les soupçons de double jeu que j’avais concernant la direction d’Atos qui soit disant voyait d’un bon œil l’arrivée de OnePoint…

En faite, David Layani arrive bien dans la course pour torpiller le plan de Meunier et Kretinsky.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Rick (02/11/2023 13h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#187 02/11/2023 16h50

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Effectivement pas claires les intentions de Mr Layani,
plus connu pour ces relations avec des hommes politiques véreux comme Nicolas Sarkozy :
«Sauver Sarko» : le PDG influent David Layani dans l’ombre de l’affaire du financement libyen

En attendant Schneider Electric achète ce qui l’intéresse :

AGEFI - Dow Jones Publié le 2 nov. 2023 à 8:22 a écrit :

Schneider Electric a bouclé le rachat d’EcoAct à Atos

Le fabricant d’équipements électriques Schneider Electric a annoncé jeudi avoir bouclé le rachat d’EcoAct à l’entreprise de services informatiques Atos. Les termes financiers de l’opération n’ont pas été communiqués.

"La finalisation de la transaction fait suite à la consultation des instances représentatives concernées et à l’approbation des autorités de régulation compétentes", a indiqué Schneider Electric dans un communiqué.

Les deux groupes étaient entrés en négociations en juillet dernier concernant ce "leader international du conseil climatique et des solutions Net Zéro".

Avec cette opération, "Schneider Electric et le groupe Atos ont établi les bases d’un partenariat stratégique sur la décarbonation en combinant leurs expertises en matière de technologie et de développement durable pour créer des produits et des solutions qui permettent à leurs clients d’atteindre l’objectif net zéro", a commenté Schneider Electric.

Atos avait indiqué en juillet que cette opération, ajoutée aux cessions déjà engagées, lui permettrait d’achever son programme de cessions d’activités non stratégiques en avance" sur le calendrier annoncé en juin 2022.

Si c’était une "activité non stratégique", pourquoi l’avoir acheté en 2020 ?
On n’en a pas fini avec les conn… de BM !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#188 15/12/2023 11h52

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Et on reparle d’

Airbus de retour dans le dossier Atos ?

AOF•15/12/2023 à 09:47 a écrit :

Airbus de retour dans le dossier Atos ?
Airbus s’intéresserait de nouveau de près au rachat de BDS, qui regroupe les activités cybersécurité, big data et supercalculateurs d’Atos, affirme Le Figaro. En Bourse, l’action Atos flambe de 15,37% à 7,52 euros. En février dernier, le groupe d’informatique avait reçu une offre indicative d’Airbus pour acquérir une participation minoritaire de 29,9 % dans Evidian, sa branche d’activités digitales et de cybersécurité. Fin mars, les deux groupes avaient mis un terme à leurs discussions.

Un de ses actionnaires, le fond d’investissement TCI Fund Management avait demandé l’abandon du projet, jugeant que l’opération envisagée était motivée en partie par des raisons politiques.

Selon Le Figaro, Airbus est en discussions avancées avec Atos pour racheter les activités cybersécurité, big data et supercalculateurs d’Atos, désormais logées chez Eviden. Une des sources précise qu’Airbus et le conseil d’administration d’Atos sont passés en discussion bilatérale.

"Maintenant qu’ils sont revenus sur le dossier, ils ne vont plus lâcher le morceau", a déclaré au Figaro un très bon connaisseur d’Airbus.

C’est une information du Figaro donc à prendre avec précaution :
journal très politique (réac),
de plus son propriétaire est le groupe Dassault, qui a des intérêts dans l’aviation donc pas neutre sur Airbus  …

Au moins ça fait monter l’action
7.5340 EUR +15.59%

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #189 13/01/2024 00h10

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Chez Atos, le plan de sauvetage prend l’eau

Les Echos par Gwénaëlle Barzic, Isabelle Couet, Leïla Marchand ; Publié le 12 janv. 2024 à 17:47 Mis à jour le 12 janv. 2024 à 18:29 a écrit :

La vente d’une partie des activités d’Atos au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky est sérieusement compromise.
Le groupe informatique, étranglé par les dettes, est lancé dans une course contre la montre pour échapper au scénario catastrophe.
Le cours plonge en Bourse.

Ca sent le sapin …
Et on parle d’une entreprise de 100 000 salarié.e.s.

4.8640 (c) EUR
-14.67%

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#190 16/01/2024 14h52

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Ca continue :

Marc Fiorentino a écrit :

Encore un nouveau dirigeant pour Atos dont le cours a encore chuté de 15%

Quelle descente aux abysses et quelle tristesse pour tous les salariés !

Hors ligne Hors ligne

 

#191 21/01/2024 14h54

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1438  

 Hall of Fame 

INTJ

Atos porte la poisse sad

La panique s?empare d?Atos

Ces derniers jours, les prix des emprunts et obligations du groupe se sont effondrés de 70%.

Le prêt titrisé du siège social d?Atos fait défaut - L’Agefi

Alexandre Garabedian on LinkedIn: Le prêt titrisé du siège social d?Atos fait défaut

Le prêt titrisé du siège social d’Atos fait défaut

River Green Finance 2020 a fait défaut après que le sponsor a décidé de ne pas exercer l’option de renouvellement d’un an, en gageant sa restructuration.

Le CMBS (commercial mortgage back security) émis par River Green Finance 2020 il y a tout juste quatre ans était la première titrisation verte de dette immobilière commerciale, elle est la première à faire défaut en France.

Ce SPV (special purpose vehicule) a servi de véhicule ad hoc pour titriser l’emprunt contracté par LRC Real Estate, le sponsor principal, notamment, auprès de Goldman Sachs pour le rachat de l’immeuble River Ouest, situé à Bezons dans l’ouest parisien, abritant le siège social d’Atos .

Dernière modification par Oblible (21/01/2024 14h55)


Parrain Interactive Brokers (par MP) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto (par MP) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#192 31/01/2024 17h29

Membre (2019)
Réputation :   26  

J’aimerai votre avis,
on ne risque plus grand chose à acheter du Atos maintenant ?
Et la perspective de reprise est assez grande !
Une valorisation de 450Mo pour 11 Milliards de revenue, y a du potentiel j’ai l’impression.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#193 31/01/2024 17h46

Membre (2020)
Réputation :   58  

Bonjour Ares,

Mon avis est qu’on parle ici d’une société enchaînant les résultats opérationnels négatifs, donc le CA n’est pas le bon indicateur.

On parle d’une société faisant face à un "mur" de dettes, donc on pourrait très bien se retrouver dans le cas de Casino ou Orpéa.

Donc je pense que même à ce prix il y a toujours un risque smile

Hors ligne Hors ligne

 

#194 31/01/2024 17h59

Membre (2012)
Réputation :   49  

Bonjour,

Atos est ma plus grande perte au cours de l’année 2023, et comme vous je pensais qu’il n’y avait pas beaucoup de risques à l’acheter quand elle était descendue à 7 euros.

Le problème, outre l’importance de la dette mentionnée à juste titre par Yumeria, est l’absence totale de ligne de conduite claire de la direction, une valse des dirigeants, une VAD conséquente et agressive, des potentiels repreneurs-vautours intéressés par un démantèlement des activités de la société, une campagne de dénigrement perpétuelle via divers forums et blogs, un risque d’AK dilutive qui plane sur les actionnaires, un analyste qui a fixé un objectif de cours à 1,1 euros (Alphavalue), une possible intervention politique, la volatilité de l’action qui peut prendre et surtout perdre 15% en une séance…

A titre personnel même à 4 euros je n’en reprendrai pas dans ces conditions, et à 2 euros non plus

Dernière modification par frontalier57 (31/01/2024 18h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#195 31/01/2024 18h44

Membre (2015)
Réputation :   61  

C’est une mauvaise idée d’investir dans ATOS…Ma plus grosse perte et je n’en suis pas fier.

En effetj’ai été longtemps actionnaire et je croyais comme vous, fin 2022, qu’on avait touché le fond, qu’ATOS détenait des actifs ultra stratégiques, qu’ATOS était indispensable à l’Etat…

La réalité est tout autre, et la belle histoire qu’on a raconté aux actionnaires, s’est éventée.
Les résultats catastrophiques se sont enchainés et ont montré la vraie réalité d’ATOS : celle d’une boîte dont la majorité du CA est fait sur des marchés sans réel avantage concurrentiel, sans dégager de marges suffisantes, si ce n’est des pertes. Qui voudrait acheter une entreprise parce qu’elle fait du CA mais qui n’a jamais réussi à être rentable ?

ATOS est une boîte en pleine débandade, et paie aujourd’hui la mégalomanie passée, et le déni de réalité qui a suivi.

ATOS est de plus en plus acculé. La dette devient insoutenable, plus personne ne veut prêter, et les actifs sensément stratégiques n’intéressent pas grand monde, signe qu’ils n’ont peut-être pas autant de valeur qu’on leur prête…

Donc si, même à 4€, vous risquez qu’elle aille bien plus bas, d’ailleurs elle était à 3,22 il y a quelques jours.
Si vous n’êtes pas encore convaincu, regardez ORPEA. Ou AlcateL

Il y a bien mieux à faire ailleurs.

Vraiment.

Hors ligne Hors ligne

 

#196 31/01/2024 19h28

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Avec ATOS tout est possible.
Entreprise de plus de 100 000 salarié.e.s,
"acteur de la souveraineté française, notamment en matière de dissuasion nucléaire",
l’Etat pourrait intervenir,
en commençant par la création d’une mission d’information au Sénat,
qui pourrait se transformer en commission d’enquête.
J’ai fait un petit achat très spéculatif.

Mais je suis un peu fou sur une petite partie de mon capital,
donc pas un exemple à suivre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#197 01/02/2024 10h29

Membre (2019)
Réputation :   26  

Oui pareil je me dis que je peux miser une petite somme, spéculative.

Personnellement j’ai un PRU à 57€ !

C’est ma pire gamelle, donc si j’achète maintenant, j’ai l’impression qu’on me le donne… j’ai déjà perdu 93% de ce que j’ai mis ^^.

A voir avec toutes ces dettes… Mais avec un P/B de 0.16… il y a quand même de quoi faire.

Il y a beaucoup de dettes à rembourser d’ici 1 an. Mais Atos avait déjà 5 milliards de dette en 2018, mais était valorisé 70€ l’action. Donc bon, on passe ce petit moment qui fait mal et ça repart.

A suivre…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#198 05/02/2024 09h33

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Atos en discussions pour refinancer de sa dette financière

Reuters a écrit :

5 février (Reuters) - Atos a annoncé lundi avoir engagé des discussions avec ses banques en vue de parvenir à un plan de refinancement de sa dette financière.

Afin "d’encadrer ces discussions et de faciliter une issue rapide", le groupe indique dans un communiqué avoir sollicité la désignation d’un mandataire ad hoc.

Ce mandat ad hoc ne concernerait que la dette financière de d’Atos et serait sans incidence sur les salariés, clients et fournisseurs.

Ce nouveau plan de financement "pourrait entraîner une dilution des actionnaires existants", prévient le groupe.

Atos prévient en outre que le contexte du marché rend caduc son projet d’augmentation de capital, avec droits préférentiels de souscription de 720 millions d’euros.

En difficultés, Atos a décidé de scinder ses activités historiques de conseil en informatique et celles dans la cybersécurité.

La branche Tech Foundations, regroupant les activités de conseil en informatique, doit être cédée au groupe EPEI de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky et les discussions se poursuivent, "sans certitude qu’elles aboutissent à un accord". (Rédigé par Kate Entringer)

3,290 €-16,31 %
Ca "pourrait" craindre pour les actionnaires …

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#199 05/02/2024 09h45

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

ArnvaldIngofson a écrit :

3,290 €-16,31 %
Ca "pourrait" craindre pour les actionnaires …

Vu le nombre de dossiers semblables (Orpea, Casino) à Atos ces derniers mois, s’il y a des petits actionnaires qui n’ont toujours pas compris, on ne sait pas ce qu’il faut faire pour eux.

Une entreprise endettée qui fait face à un mur de dettes et dont le cours de bourse est au tapis, son sort ne lui appartient plus.

Soit sa dette est restructurée par ses créanciers et les actionnaires historiques sont ultra-dilués, soit il y a une augmentation de capital à un prix ridicule et les actionnaires historiques sont ultra-dilués, et bien souvent les deux potions sont utilisées.

C’est pour ces raisons que Warren Buffett a toujours mis en garde contre la dette : trop de dettes et un jour vous [= l’entreprise] n’êtes plus maître de votre destin.

Quant à ceux qui veulent jouer le rebond des dossiers surendettés, je leur suggère de se souvenir de Solocal.

Je ne sais même plus à combien d’augmentations de capital on en est : 2014, 2017, 2020, 2023 ? A chaque fois avec un cours de bourse toujours plus bas.

Hors ligne Hors ligne

 

#200 05/02/2024 17h48

Membre (2014)
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Monétaire
Top 50 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   197  

voilà un lien vers le communiqué officiel d’ATOS - Point de Marché - Atos

sans surprise,

Atos informera le marché en temps utile de l’avancée des discussions avec ses banques, de son nouveau plan de refinancement, de ses projets de cession, ainsi que de la possible évolution de sa structure de capital qui pourrait entraîner une dilution des actionnaires existants, en fonction de l’accord sur la structure de refinancement.

Le problème d’ATOS semble être également que leur marge opérationnelle est très basse par rapport aux comparables, avec un FCF négatif..au délà du mur de la dette, je crains que la société a été mal gérée depuis de nombreuses années (croissance par rachats de sociétés à des prix élevés ; mauvais pilotage de la marge ; ..).

Je suis malheureusement actionnaire parce que je n’ai pas su sortir à temps et que je le suis devenu sans faire suffisamment de due diligence en me disant que la croissance du marché digital suffirait pour redonner un souffle à la société, mais c’était sans compter sur tous les loups qui sont sortis des placards depuis. Je dois avouer que la VAD avait bien vu l’ampleur du problème et que les -95% de baisse depuis 3 ans sont sans doute mérités pour une telle gouvernance de société. La VAD est dans son rôle de nettoyeur des sociétés mal gérées.

On en apprendra peut être plus (un bon cas d’école pour les écoles de commerces) lors de la mission d’information sénatoriale sur ATOS - Le Sénat se penche sur les difficultés de l?entreprise Atos : un sujet « brûlant et important » - Public Sénat

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par tikou (05/02/2024 17h57)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Capgemini sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “capgemini vs atos et sopra : pourquoi cet écart de valorisation ?”

Pied de page des forums