PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#51 08/06/2021 00h07

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   188  

INTJ

Cloud de confiance "souverain": Cap Gemini + Orange lancent la marque Bleu
Capgemini et Orange annoncent le projet de créer « Bleu », une société qui fournira un «?Cloud de Confiance?» en France – Capgemini France
Avec en face ATOS et OVHCloud (et SOPRA STERIA)
Le secteur public (hors armée) est bien évidemment le client naturel de ces offres.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#52 12/07/2021 09h46

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

AOF•12/07/2021 à 09:14 a écrit :

ATOS chute de 15%

Atos chute de 15% à 44,8 euros. La cotation du titre de la société avait été retardée. Le groupe a ajusté à la baisse ses prévisions de résultats annuels 2021. En effet indique le groupe, au deuxième trimestre 2021, le chiffre d’affaires à taux de change constants est redevenu stable. Toutefois, l’évolution organique est restée négative à environ -1,5% en raison d’une accélération du déclin des activités d’infrastructures classiques dans un contexte de migration plus forte vers le Cloud post-Covid.

Le groupe considère désormais que cet effet se poursuivra au second semestre. Le reste des activités d’Atos a bénéficié de la reprise économique qui entraine une explosion de la demande de digitalisation. Dans ce contexte, le groupe revoit son objectif de croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants sur l’ensemble de l’année à " stable ".

Même si Atos avait prévu une saisonnalité de la marge opérationnelle plus prononcée entre le premier et le second semestre cette année, le taux de marge opérationnelle s’est avéré plus faible qu’attendu au premier semestre 2021 à environ 5,5%.

Compte tenu de l’ajustement du chiffre d’affaires sur toute l’année 2021, impactant les activités d’infrastructures classiques dont la flexibilité des coûts à court terme est faible, Atos ajuste son objectif de taux de marge opérationnelle sur l’ensemble de l’année à environ 6,0%.

Plusieurs éléments exceptionnels (dépréciation d’actifs, provisions pour pertes) ont été enregistrés en " Autres produits et charges opérationnels ", précise a société. Cette ligne s’est élevée à environ -160 millions d’euros au premier semestre.

Au cours du premier semestre de l’année, le flux de trésorerie disponible s’est élevé à environ -364 millions d’euros par rapport à -172 millions d’euros au cours du premier semestre 2020, ajoute Atos.

Le flux de trésorerie disponible a été principalement pénalisé par le besoin en fonds de roulement et en particulier par une réduction des avances clients, ajoute le groupe.

Pour l’avenir, ce dernier a décidé de réduire le recours aux avances clients. L’objectif de flux de trésorerie disponible pour 2021 est ajusté à " positif ", pour tenir compte des impacts de la réduction de l’objectif de marge opérationnelle et du besoin en fonds de roulement, plus particulièrement sur les avances clients. Le nouvel objectif comprend désormais en 2021 le montant total du plan de redressement en Allemagne pour 180 millions d’euros.

Le pire est toujours possible avec ATOS …


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#53 12/07/2021 19h24

Membre (2021)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   202  

INFJ

La seule bonne nouvelle est que l’audit sur les potentielles dérives des deux filiales aux USA n’a débouché sur aucun constat… source

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Menethil (12/07/2021 19h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#54 28/07/2021 10h35

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

REUTERS•28/07/2021 à 09:35 a écrit :

Capgemini relève ses objectifs pour 2021 après un bon S1

PARIS (Reuters) - Capgemini a relevé mercredi ses objectifs financiers pour 2021, porté par un premier semestre solide et de "très bonnes" perspectives pour la deuxième partie de l’année.

Le groupe vise une croissance à taux de change constants comprise entre 12,0% et 13,0%, au lieu de +7,0% et +9,0% précédemment et table sur une marge opérationnelle comprise entre 12,5% et 12,7%, au lieu de 12,2% et 12,4%.

La génération de free cash-flow organique est désormais attendue supérieure à un montant de 1,5 milliard d’euros contre 1,3 milliard d’euros auparavant.

Lors du premier semestre, le chiffre d’affaires a atteint 8,71 milliards d’euros, en croissance organique de 7,1%.

"Après un premier trimestre déjà marqué par une croissance plus importante qu’anticipée, le groupe a fortement accéléré au deuxième trimestre", explique Capgemini.

Sur le dernier trimestre, la croissance organique est ainsi ressortie à 12,9%, un niveau nettement supérieur à celui d’avant la crise sanitaire.

La marge opérationnelle a atteint 12% du chiffre d’affaires au premier semestre, en progression de 120 points sur un an, et la génération de free cash-flow organique s’est élevée à 429 millions d’euros contre 106 millions d’euros sur la même période en 2020.

"Compte tenu de cette excellente performance et de très bonnes perspectives pour le second semestre, nous avons décidé de relever de manière significative nos objectifs" pour 2021, a commenté le directeur général, Aiman Ezzat, dans un communiqué.

176.50 EUR +3.16%

La comparaison avec ATOS est cruelle …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (28/07/2021 10h35)


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#55 29/07/2021 18h27

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

CERCLE FINANCE•29/07/2021 à 14:10 a écrit :

Sopra Steria : relèvement des objectifs pour 2021

Sopra Steria annonce relever ses objectifs pour 2021, visant une croissance organique du chiffre d’affaires supérieure ou égale à 6%, un taux de marge opérationnelle d’activité entre 7,7 et 8%, et un flux net de trésorerie disponible entre 150 et 200 millions d’euros.

Au premier semestre 2021, le groupe de services informatiques a engrangé un résultat net part du groupe de 85,1 millions d’euros (contre 43,7 millions au 30 juin 2020) et un taux de marge opérationnelle d’activité de 7,2%, en hausse de 1,1 point.

Le chiffre d’affaires s’est établi à 2,33 milliards, en croissance de 7,5% dont 4% à taux de change et périmètre constants, avec un rebond organique de 9% au deuxième trimestre ’dans un contexte de marché très actif sur la transformation digitale des organisations’.

166.00 EUR -4.98%
La réaction du marché peut sembler paradoxale : forte baisse (2ème plus forte baisse du SBF120) alors que la société annonce un relèvement des objectifs.
Je pense que le marché sanctionne une fois de plus le manque d’ambition de ces objectifs : Sopra Steria vise un taux de marge opérationnelle de 8% ; quand Capgemini a atteint 12% au premier semestre et vise 12,7% et ATOS, même avec des éléments exceptionnels, vise 6 %.
Sopra Steria, c’est de la gestion de père de famille et même de pépère compte tenu de l’âge du capitaine PP.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (29/07/2021 18h34)


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#56 30/07/2021 13h36

Membre (2021)
Réputation :   3  

Le "marché" est un grand cyclothymique qui s’enthousiasme trop vite et déprime pour un rien.
Atos est un bon exemple. J’ai décidé de mettre un billet maintenant,non pas sur le passé mais sur le futur parce que le dirigeant semble crédible ainsi que  ses projets de développement. 

Le principal risque à 40 € est de voir le titre stagner, pas de faire faillite. Ensuite je peux attendre une saison ou deux pour voir si les actes suivent les paroles. Je compte sur l’enthousiasme qui suivra pour valoriser ma mise.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 06/08/2021 16h15

Membre (2021)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   202  

INFJ

Atos +10% à l’heure où j’écris ces lignes suite à une rumeur d’OPA par des fonds US

Un scénario à la Altran est donc possible ! A suivre

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #58 07/08/2021 09h31

Membre (2021)
Réputation :   3  

Pour un investisseur LT  le risque d’entreprise est très faible. Reste le risque de marché. Le flottant  important sans actionnaire de référence permet tous les excès. Acteur mondial, européen, Atos devient  une cible alors que son ancien PDG, T. Breton, devenu commissaire européen, déroule un plan de reconquête  où Atos aura forcement un rôle.

Le hasard n’existe pas, la vente a découvert qui a fait plonger le titre en paniquant les petits porteurs est l’outil parfait pour créer une opportunité de rachat, soit total , soit partiel.

Attendons la suite.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#59 16/08/2021 23h55

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   188  

INTJ

A titre personnel je pense qu’ATOS, comme SopraSteria ou CapGemini font partie de la liste des entreprises souveraines (liste qui n’est pas diffusée) et ne passeront jamais sous contrôle étranger.
Ces entreprises réalisent des contrats avec l’ensemble des entités de la Défense, des ministères, des collectivités ou des entités du complexe militaro-industriel français et l’Etat s’y opposera.
(Cela n’engage que moi)

Hors ligne Hors ligne

 

#60 17/08/2021 01h07

Membre (2017)
Réputation :   134  

Comme Alstom Energie.

Dernière modification par capital (17/08/2021 01h09)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #61 17/08/2021 09h50

Membre (2011)
Top 50 Année 2023
Top 20 Portefeuille
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   357  

Vu que pour Bruno le Maire un distributeur comme Carrefour est stratégique pour la souveraineté de la France, on peut en effet penser que les sociétés comme Atos, SopraSteria ou CapGemini le sont aussi !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #62 17/08/2021 10h50

Membre (2017)
Réputation :   134  

Alstom Energie était le fabricant et fournisseur  exclusif de la France en turbines nucléaires.
Ces turbines sont fondamentales pour le fonctionnement de notre flotte de sous-marins nucléaires et de notre porte-avions CdG.

Macron a été décisif dans la vente de Alstom Energie à GE.
Cela veut dire concrètement qu’il a permis à une puissance étrangère de mettre la main sur une société dont le rôle stratégique pour le pays est primordial.

Que se passerait-il le jour où les USA décideraient de menacer la France de ne plus nous approvisionner en turbines nucléaires? Que ce soit frontal (nous ne prenons aucune commande) ou détourné (nous avons de gros délais de fabrication, désolé), le résultat est le même: perte de souveraineté sécuritaire.

Si Macron l’a fait avec Alstom Energie, permettez moi de douter qu’il ne soit pas capable de le refaire avec des sociétés dont l’importance stratégique est inférieure (bien qu’importante, je suis daccord). Carrefour ou Capgemini ne sont pas du tout du même niveau d’importance en matière de défense que l’était Alstom Energie.

Espérons qu’il ait appris de cette énorme erreur,  et que cela ne se reproduira plus.
Il nous faut réindustrialiser le pays (ce à quoi je participe, tant financierement qu’intellectuellement), pas le vendre à la découpe.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 09/09/2021 22h57

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Continuez comme ça et Atos ne va pas rester longtemps au CAC40 …

C’est fait !

REUTERS | LE 09/09/21 À 20:01 | MIS À JOUR LE 09/09/21 À 20:37 a écrit :

Atos sort du Cac 40, Eurofins Scientific y entre

Atos, spécialiste de la transformation numérique, va sortir du CAC 40, indice phare de la Bourse de Paris, où il va être remplacé par Eurofins Scientific, groupe de laboratoires scientifiques, a annoncé jeudi Euronext.

Atos a rencontré de multiples difficultés récemment, à commencer par la pandémie de COVID-19 qui a affecté son activité dans les infrastructures informatiques classiques.

Face au recul de son chiffre d’affaires et de sa marge opérationnelle au premier semestre, le groupe a révisé à la baisse ses prévisions annuelles en juillet et son directeur général, Elie Girard, a annoncé son intention de le recentrer sur l’informatique décentralisée ("cloud") dans le cadre d’une transformation "radicale, rapide et très profonde".

Atos a aussi souffert en avril de la découverte de "faiblesses de contrôle interne" dans deux de ses filiales aux Etats-Unis. Aucune "anomalie matérielle" n’a finalement été établie.

Le titre a perdu plus de 40% de sa valeur depuis le début de l’année et la capitalisation du groupe est tombée sous les 5 milliards d’euros.

Eurofins Scientific affiche en revanche une santé éclatante, le groupe ayant notamment profité de la demande pour ses tests dans le cadre de la crise du coronavirus. Le titre a bondi de 80% depuis le début de l’année pour une capitalisation supérieure à 23 milliards d’euros.

Euronext a aussi annoncé jeudi l’intégration de Derichebourg, groupe de services aux entreprises et aux collectivités, dans l’indice SBF 120.

Ces changements dans la composition des indices seront effectifs après la clôture des marchés le 17 septembre. (Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#64 10/09/2021 20h33

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

Réaction inattendue du marché :

INVESTIR.FR | LE 10/09/21 À 14:50 | MIS À JOUR LE 10/09/21 À 15:10 a écrit :

Atos repart à la hausse malgré son exclusion du Cac 40

En baisse de 1,3% hier et de plus de 2% dans la matinée, Atos s’inscrit en hausse de 5,3% en début d’après-midi, à 44,67 euros.

Le titre était en baisse de plus de 45% depuis le début de l’année au plus bas de la matinée. Des rumeurs circulent également régulièrement sur l’intérêt que pourrait susciter le dossier, malgré une croissance ralentie par rapport à d’autres acteurs du secteur de la part du groupe de transformation numérique des entreprises.

Des fonds intéressés ?
Le 6 août, l’action s’était subitement envolée de 10%, en réaction à des informations relayées par l’agence Bloomberg selon lesquelles le dossier intéresserait certains fonds d’investissement.

A l’origine de ces informations, le site internet DealReporter, spécialiste de la compilation de données relatives aux fusions et acquisitions, qui évoquait plus particulièrement les fonds Cinven, KKR, Advent et Bain, en citant des sources proches du dossier.

+5,83% 44,870 € (c)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#65 20/09/2021 10h42

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

AOF•20/09/2021 à 09:01 a écrit :

Atos intéresserait Thales et Sopra Steria

(AOF) - Atos, qui est sorti du CAC 40, susciterait l’intérêt de Thales et Sopra Steria, écrit ce matin BFM sur son site Internet.
"Thales n’est intéressé que par la division cybersécurité mais Atos n’est pas prêt à la vendre", indique la chaîne d’information.
Selon cette dernière, le président de Sopra Steria, Pierre Pasquier, a évoqué l’hypothèse d’un rapprochement devant les représentants des salariés.

PP de Sopra a sans doute trop d’ambition. Sopra a eu du mal à intégrer son "égal" Steria. Là ATOS est une proie trop grosse pour Sopra.
Le marché sanctionne : 165.600 EUR -7.85% ; plus forte baisse du SBF120


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#66 20/09/2021 12h27

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

DENIS LANTOINE | INVESTIR.FR | LE 20/09/21 À 10:36 | MIS À JOUR LE 20/09/21 À 12:04 a écrit :

L’intérêt présumé de Sopra Steria pour Atos effraie la Bourse

Le titre de la société de services informatiques perd plus de 8% lundi, celui du groupe de transformation numérique des entreprise a encore gagné, de son côté, près de 2%.

C’est la plus forte baisse de ce lundi au sein du SRD. Sopra Steria plonge de plus de 8%, à 164,60 euros. La société de services informatiques s’intéresserait au groupe de transformation numérique des entreprises Atos, rapporte BFM Business, au même titre que Thales d’ailleurs, voire de Capgemini et Orange.

Il faut dire que, malgré sa chute de près de 40% en Bourse depuis le début de l’année, Atos pèse toujours un peu plus de 5 milliards d’euros de capitalisation. C’est 50% de plus que les 3,5 milliards d’euros de Sopra Steria, d’où la crainte des opérateurs face à une éventuelle levée de fonds pour financer une telle opération.

Mercredi dernier, le président du groupe Pierre Pasquier a évoqué le sujet Atos devant les représentants des salariés, indique encore le site internet. « Il regarde le dossier car il est toujours à l’affût de croissance externe, explique un des élus. Mais il a reconnu qu’Atos était gros ».

Des fonds également à l’affût
Thales, lui, ne serait intéressé que par les activités clés de cybersécurité. Le spécialiste de l’électronique de défense avait déjà réfuté toute marque d’intérêt pour l’ensemble du groupe de transformation numérique.

Une chose est sûre, le dossier Atos est regardé de près par de nombreux industriels mais aussi par des acteurs du private equity. Au début du mois d’août, le titre s’était envolé subitement de plus de 10% un vendredi après-midi, en réaction à des informations relayées par l’agence Bloomberg selon lesquelles l’entreprise ferait l’objet d’un intérêt de la part de certains fonds d’investissement.

Le site internet DealReporter, spécialiste de la compilation de données relatives aux fusions et acquisitions, évoquait plus particulièrement les fonds Cinven, KKR, Advent et Bain, en citant des sources proches du dossier.

Un dossier sensible
Mais le gouvernement n’est pas près de laisser Atos se faire démanteler et ses activités stratégiques tomber dans des mains incertaines. Entre cybersécurité, informatique quantique et supercalculateurs hérités de l’ère Bull, le groupe possède des activités hautement sensibles que les autorités ne peuvent laisser décemment filer.

En revanche, à ces niveaux de cours, le groupe pourrait aussi intéresser des actionnaires de référence, Orange étant parmi les plus cités. Le titre est très décoté, à 9 fois ses résultats estimés pour 2022. De plus, si le groupe trouvait une solution pour ses activités historiques non rentables, il pourrait renouer avec une croissance et une rentabilité décentes.

Atos a quitté le Cac 40 ce lundi, remplacé par le champion de la bio-analyse Eurofins Scientific.

Investir est du même avis que moi : ATOS est trop gros pour SOPRA.
Mais ce genre d’infos est-il supposé fuiter dans la presse ? Mais maîtrisée la comm SOPRA …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (20/09/2021 12h33)


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#67 20/09/2021 19h44

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

REUTERS•20/09/2021 à 15:40 a écrit :

Aucune analyse et aucune démarche engagée en ce qui concerne Atos-Sopra Steria

SOPRA STERIA SOPR.PA déclare lundi:
* QU’AUCUNE ANALYSE ET A FORTIORI AUCUNE DÉMARCHE N’A ÉTÉ ENGAGÉE EN CE QUI CONCERNE LE GROUPE ATOS

Il en a fallu du temps pour publier un communiqué de une ligne …

167.000 (c) EUR -7.07%
Le cours est un peu remonté après cette annonce, mais c’est quand même une mauvaise journée !


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#68 20/09/2021 20h44

Membre (2021)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   202  

INFJ

REUTERS a écrit :

Thales a démenti "fermement" lundi les spéculations concernant un rachat d’Atos par Thales.

Nouveau démenti, de Thalès cette fois-ci.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #69 20/09/2021 23h35

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

DOW JONES | LE 20/09/21 À 18:11 | MIS À JOUR LE 20/09/21 À 18:21 a écrit :

S&P dégrade la note de crédit d’Atos à "BBB-", perspective stable

S&P Global Ratings a dégradé lundi la note de crédit émetteur d’Atos de "BBB+" à "BBB-", assortie d’une perspective stable, l’agence d’évaluation financière évoquant la détérioration de la rentabilité et de la flexibilité financière de la société de services informatiques. "Nous prévoyons une baisse globale du chiffre d’affaires de 0,4% en 2021, causée par le fort recul (environ -20%) du segment des infrastructures classiques, qui ne sera pas suffisamment compensé par la croissance du reste de l’activité", a indiqué S&P dans un communiqué.

Attention, si prochaine dégradation on passe en "Non Investment Grade" Spéculatif


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#70 28/09/2021 11h49

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

BFM Matthieu Pechberty a écrit :

ATOS S’INTERROGE SUR L’AVENIR DE SON PATRON

Le conseil d’administration du groupe d’informatique réfléchit à remplacer son directeur général. Elie Girard est très critiqué par les investisseurs depuis plusieurs mois.
Atos se penche sur le dossier sensible de sa direction. Depuis un an, le groupe de services informatiques enchaine les déconvenues : doutes sur les comptes, mauvais résultats, direction critiquée. Coup de grâce symbolique, Atos est sorti du CAC 40 il y a une semaine alors que son cours de Bourse a chuté de 40% depuis le début de l’année.

Selon plusieurs sources proches, le conseil d’administration d’Atos réfléchit à changer de directeur général. Elie Girard est très critiqué par les investisseurs qui lui reprochent un manque de décisions stratégiques majeures. Sa revue stratégique présentée fin juillet les a déçus. "Depuis quinze jours, il y a des réflexions au sein du conseil pour faire évoluer la gouvernance" nous confie un cadre d’Atos. Rien n’est officiel et les discussions entre les administrateurs restent confidentielles. Mais le sujet est dans toutes les têtes.

L’ombre de Thierry Breton
Point majeur, le président du conseil d’administration est favorable à cette option, selon son entourage. "En privé, Bertrand Meunier est assez explicite sur le sujet" confie un de ses proches. "Il y pense mais n’a pas la majorité au sein du conseil d’administration, nuance une autre source. Le sujet n’est pas mûr". "Il n’est pas d’actualité" nuance toutefois une source proche du conseil.

Une source interne juge qu’Elie Girard dispose notamment du soutien de l’ancien PDG, Thierry Breton. Commissaire européen depuis 2019, il a encore un œil très attentif sur l’entreprise qu’il a dirigée pendant dix ans. "Remplacer Elie Girard c’est acter des erreurs de Thierry Breton et faire l’inventaire de son héritage" ajoute ce cadre. Contacté, le groupe n’a pas souhaité commenter nos informations.

Des noms de successeurs
Les réflexions n’en sont qu’au début. Mais quelques noms de successeurs à Elie Girard discutent déjà. En interne, c’est celui Pierre Barnabé qui fait la course en tête. Et pour cause, il dirige la pépite d’Atos: la division de cybersécurité, analyse de données et supercalculateurs . Elle ne pèse que 15% du chiffre d’affaires du groupe mais tire sa croissance et est promise à un bel avenir. Celui d’Adrian Gregory, proche de Bertrand Meunier, circule aussi. Il dirige notamment Syntel spécialisée dans le cloud, rachetée en 2018. Il est plus immergé dans les métiers historiques de services informatiques d’Atos.

En externe, un seul nom revient avec insistance, celui de Dominique Cerutti. Ancien patron d’Euronext, il a aussi été PDG d’Altran, société de services informatiques rachetée l’an passé par… Cap Gemini, le grand rival d’Atos. Cela fait plusieurs mois qu’il a manifesté son intérêt pour le poste de patron d’Atos. "Il s’agite trop, s’agace un proche d’Atos. Avant de savoir qui va diriger, il faut fixer la stratégie".

C’est le sujet central d’Atos depuis plusieurs mois. Il y a deux ans, le groupe a vendu sa pépite Worldline, spécialisée dans les paiements. Depuis, les investisseurs boudent l’entreprise dont l’activité historique de services informatiques souffre. Les marchés et les concurrents n’ont d’yeux que pour la branche de cybersécurité, dirigée par Pierre Barnabé, remisant au placard les métiers de services informatiques de "l’ancien monde". Des fonds activistes estiment qu’Atos devrait être scindé en deux, restructurer les métiers historiques en accélérant sur le cloud et investir massivement dans la cybersécurité et le « "big data". Virage stratégique vers cette division, atterrissage en douceur ou adossement, c’est avant tout ces choix majeurs que le conseil d’administration d’Atos doit trancher.

Ce n’est qu’une rumeur BFM.
Mais curieusement ATOS est aujourd’hui la plus forte hausse du SBF120 (46.310 EUR +2.89%) dans un marché baissier.
Il y a des grands patrons, stratèges géniaux girouettes, qu’on regretterait …

ATOS S’INTERROGE SUR L’AVENIR DE SON PATRON

Dernière modification par ArnvaldIngofson (28/09/2021 11h50)


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

[+1]    #71 20/10/2021 19h12

Membre (2015)
Réputation :   64  

INTJ

Bonjour à tous,

ATOS change de tête : Rodolphe Belmer (Eutelsat) remplace Elie Girard. Vue la gouvernance ces derniers mois, c’est une bonne nouvelle.

source changement de direction chez Atos

Les résultats annoncées sont parfaitement stables à 2.67milliards de CA. Les objectifs 2021 sont confirmés. La société annonce également l’achat de Datasentics, spécialisée en IA et ingénierie des données cloud.

A voir comment le titre réagira demain.

Bien à vous,

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par AesculusHippocastanum (20/10/2021 20h15)


Adde parvum parvo magnus acervus erit

Hors ligne Hors ligne

 

#72 06/11/2021 12h17

Membre (2016)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   976  

 Hall of Fame 

CERCLE FINANCE•05/11/2021 à 14:35 a écrit :

Sopra Steria : les conseils des analystes après le CA

Sopra Steria a dévoilé un chiffre d’affaires de 1,12 milliard d’euros au titre du troisième trimestre 2021, en croissance totale de 13%. À taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires du groupe de services informatiques a progressé de 8,9%.

Sopra Steria rappelle viser pour 2021 une croissance organique du chiffre d’affaires supérieure ou égale à 6%, un taux de marge opérationnelle d’activité entre 7,7 et 8%, et un flux net de trésorerie disponible entre 150 et 200 millions d’euros.

Stifel maintient sa recommandation ’ vente ’ sur le titre Sopra Steria, avec un objectif de cours relevé de 155 à 157 euros.

Le bureau d’analyses estime que Sopra Steria reste néanmoins ’ à la traîne ’ au 3e trimestre, et pense que la situation devrait perdurer en 2022.

Ainsi, ’ nous prévoyons un chiffre d’affaires organique avec une croissance inchangée à + 8,9% au 4e trimestre, et nous sommes prudents quant aux marges du second semestre ’, indique l’analyste.

Le broker estime que les prévisions de marge de l’entreprise et du consensus sont optimistes et se montre aussi prudent quant à la stratégie M&A de l’entreprise, notamment sur les prix payés pour les acquisitions.

Tout en maintenant sa position ’neutre’ sur Sopra Steria, Invest Securities abaisse son objectif de cours de 175 à 170 euros, après le point d’activité du troisième trimestre dont ’la seule surprise est une croissance plus dynamique qu’anticipé au Royaume Uni’.

Le bureau d’études note que les objectifs 2021 sont maintenus, bien que le groupe de services informatiques lui semble ’désormais avoir un certain confort et pouvoir atteindre à minima le haut de fourchette’.

’Au-delà, si le groupe profite de la dynamique du marché des services IT, il ne bénéficie pas d’une accélération aussi forte que certains de ses concurrents. Le discours de plus en plus prudent sur les perspectives de SBS nous inquiète également’, poursuit-il.

Publication sans surprise, qui ne suscite pas l’enthousiasme des analystes.
A 170.800 (c) EUR peu de potentiel de hausse.


Dif tor heh smusma

En ligne En ligne

 

#73 12/11/2021 10h40

Membre (2014)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   114  

L’action ATOS en forte baisse ce matin, à cause de sa sortie de l’indice MSCI France au 30/11/21.

Source boursorama

Boursorama/reteurs a écrit :

PARIS, 12 novembre (Reuters) - Atos recule nettement vendredi en Bourse de Paris après l’annonce par l’opérateur boursier MSCI de la sortie prochaine du groupe de services informatiques de son indice MSCI France.

A 9h47, l’action Atos perd 4,73% à 41,46 euros alors que l’indice SBF 120 .SBF120 prend dans le même temps 0,14%.

MSCI a annoncé jeudi qu’il retirerait Atos de son indice MSCI France le 30 novembre après la clôture ainsi que le réassureur Scor SCOR.PA , qui perd 1,22%.

L’opérateur paneuropéen Euronext ENX.PA (-0,265%) fera parallèlement son entrée dans cet indice à cette date.

Ca fait une forte baisse en soit, et comparativement à SCOR.
L’annonce de la sortie d’ATOS du CAC 40 le 10/09/21 avait fait baissé le titre jusqu’à -3% pour finir dans la journée à +5,8%.
On verra si le titre se redresse à nouveau en fin de journée !

Hors ligne Hors ligne

 

#74 18/12/2021 14h23

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   188  

INTJ

Un acteur mid-cap IT français a bien bougé cette semaine avec +27% sur la semaine et +385% sur 5 ans. Et elle ME semble bien mieux géré que OVH.
Source
Évidemment , je ne suis pas actionnaire puisque c’est une société que je connais depuis 2010 (elle cotait 5€ contre 85€ aujourd’hui)

Hors ligne Hors ligne

 

#75 06/01/2022 19h02

Membre (2021)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Réputation :   202  

INFJ

L’importance des positions short sur Atos a été divisée par 3 en quelques semaines, passant d’un pic de 6% à la mi novembre pour 1,84% aujourd’hui.



On peut pas en déduire grand chose, si ce n’est qu’il est probable que l’arrivée effective du nouveau DG il y a quelques jours débloque des dossiers en suspend, notamment la vente des activités non stratégiques qu’on nous a présenté cet été.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Capgemini sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “capgemini vs atos et sopra : pourquoi cet écart de valorisation ?”

Pied de page des forums