PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #201 21/04/2020 16h43

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Pour info, ces derniers jours, une résistance relative de financière de l’Odet par rapport à Bolloré.
Il y a des acheteurs en embuscades qui lancent des gros ordres au marché par intermittence.
Je pense que cela doit être être Sofibol, holding de VB, qui continue à se renforcer.

Par rapport à l’historique des cours respectifs de Odet / Bolloré, retraité des distribution de dividende, Odet côte au maximum de sa parité avec Bollore (range d’environ 15%).
Cette liquidité et cette décorrélation permet d’effectuer un arbitrage vente Odet / rachat Bolloré dans de bonne condition.
Je suis me suis donc repositionné ce jour sur Bolloré.

Dans quelques mois, les acheteurs seront revenus et Bolloré aura récupéré sa sûrcote de liquidité. L’opération inverse sera alors effectuée (sous réserve de liquidité suffisante sur Odet) et permettra d’avoir récupérer 15% sur l’arbitrage.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#202 28/05/2020 12h23

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Article SA sur Bollore :
Bollore’s Shares Are Cheap, But Value Still Mostly Rests On Unwinding Complex Structure

L’auteur fait référence à la thèse de Muddy Water(célèbre fond short) sur Bollore en 2015.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#203 19/06/2020 11h52

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Boursier.com a écrit :

Bollore : bel alignement des planètes…

Vivendi.
L’action Bolloré nous semble toujours constituer une bonne affaire dans les cours actuels. Un des principaux drivers d’appréciation passe par Vivendi. Le processus d’ouverture du capital d’Universal Music Group a débuté avec la cession d’une première tranche de 10% au chinois Tencent qui a la possibilité de doubler la mise dans les prochains mois. D’autres investisseurs pourraient également entrer au tour de table du numéro 1 mondial de la musique. D’ici 2023, Vivendi prévoit aussi d’introduire sa pépite en bourse. Le cash procuré par ce désengagement devrait être principalement utilisé pour rémunérer les actionnaires de Vivendi. Le groupe se donne les moyens d’effectuer une Offre Publique de Rachat d’Actions au prix unitaire maximum de 26 Euros.

Bénéficiaire. En ne participant pas à une éventuelle OPRA, Bolloré aurait la possibilité de renforcer son emprise sur Vivendi sans débourser un seul centime. Le premier détient aujourd’hui 27% des parts du second… Un autre driver pour le titre Bolloré passe par l’amélioration du commerce mondial. Après la grosse frayeur générée par la crise sanitaire, une reprise des échanges de marchandises favoriserait le pôle transport-logistique du groupe familial. Enfin, on espère depuis longtemps que Vincent Bolloré mette un terme à ses investissements dans le stockage d’électricité. Les batteries Lithium Métal Polymère conçues par le groupe sont les seules à utiliser cette technologie alors que l’écosystème plébiscite les batteries lithium-ion…

Aventure. En tirant un trait sur cette aventure, le milliardaire breton économiserait autour de 200 ME par an ce qui permettrait au résultat de son entreprise de s’apprécier d’autant… En attendant, la valeur à la découpe de Bolloré est sans doute nettement supérieure à la capitalisation actuelle. Lors de notre précédent conseil sur ce titre, nous disions qu’il fallait se placer autour de 2,50 Euros. Même si la valeur a déjà repris près de 20% sur ce niveau, elle est probablement loin d’avoir effacée sa décote. Ceux qui ont loupé le départ du train peuvent toujours monter en marche en se plaçant dans les prix actuels. On se souvient qu’en début d’année 2020, Bolloré évoluait autour de 4 Euros ce qui en dit long sur son potentiel d’appréciation… Nous maintenons un biais favorable concernant Bolloré.

Source

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #204 26/09/2020 13h36

Membre (2014)
Réputation :   84  

Il faut croire que Vincent Bolloré et son DAF n’ont pas posé leurs vacances en Août …
Les rachats d’actions au sein de la galaxie Bolloré furent nombreux. Voici un petit récap’ des emplettes réalisées durant l’été (BOL & Odet uniquement).

21 Sep 2020: Bolloré Participations a acheté 822 actions Odet @ 670€ (=550 740 €)

25 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 45 actions Odet @ 670€ ( =30 150 €)
10 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 2 000 actions @ 670€ (=1 340 000 €)
07 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 4 990 actions Odet @ 670€ ( = 3 343 300 €)
06 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 5 147 actions Odet @ 670€ ( = 3 448 490 €)
05 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 158 actions Odet @ 670€ ( = 105 860 €)
04 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 8 676 actions Odet @ 669.9€ ( = 5 812 052 €)

03 Aout 2020: Bolloré Participations a acheté 100 000 actions Bolloré @ 2.792€ ( = 279 200 €)
COMPAGNIE DE L’ÉTOILE DES MERS a acheté 191 667 actions Bolloré @ 2.839 € (= 544 142 €)
Bolloré Participations a acheté 6 676 actions Odet @ 658.3 € (= 4 394 811 €)

JUIN/JUILLET: 0€

TOTAL Aout/Sept  Bolloré Participations a racheté pour 19 Millions € d’actions Odet (28 514 actions)
Sur la même période, 291 667 actions Bolloré ont été achetées pour 823 342 €.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#205 20/10/2020 18h54

Membre (2013)
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1475  

ISTJ

Résultats T3 2020 disponible ici.

Pour les pressés ;-)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrainages possibles :  Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#206 20/10/2020 19h58

Membre (2014)
Réputation :   84  

De manière globale le business tient bien, je trouve.

Les 2 plus grosses divisions sont même en croissance (certes limitée).
"Transport & Logistique" est en croissance de 2% en organique malgré la fin de la concession portuaire au Cameroun.
Et "Communication" continue sont développement (merci UMG à +6% en organique et à un degrés moindre Editis +10%)

Sinon je retiens :

Zone bourse a écrit :

Au 19 octobre 2020, Vivendi détenait 28,3 % du capital et 21,5 % des droits de vote de Lagardère SCA.

Zone Bourse a écrit :

Depuis le 1er janvier 2020, Vivendi a acheté 58,37 millions de ses propres actions (soit 4,92 % de son capital), représentant un montant de 1 368 millions d’euros, dont 23,02 millions d’actions dans le cadre du précédent programme de rachat et 35,35 millions d’actions dans le cadre du programme en cours.

et qu’une intro en bourse d’UMG est prévue en 2022 (je ne sais pas pourquoi mais dans mon esprit il me semblait que c’était pour 2023 initialement)

Selon mes petits calculs de ce matin il en était à  66 541 actions Odet rachetées depuis le 1er janv.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Elias (20/10/2020 23h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#207 25/11/2020 13h10

Membre (2012)
Réputation :   56  

Les achats sur ODET depuis le dernier message:

29/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    17    660,000 €    11 220,000 €
28/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    65    670,000 €    43 550,000 €
27/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    10791    674,916 €    7 283 017,477 €
26/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    5376    680,000 €    3 655 680,000 €
23/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    2379    680,000 €    1 617 720,000 €
22/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    42    680,000 €    28 560,000 €
21/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    70    680,000 €    47 600,000 €
02/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    8867    669,997 €    5 940 861,626 €
01/10/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    1112    660,000 €    733 920,000 €
30/09/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    327    660,000 €    215 820,000 €
25/09/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    561    660,000 €    370 260,000 €
24/09/2020    BOLLORE PARTICIPATIONS    ODET    133    660,000 €    87 780,000 €

Le concert Bolloré a mis 7 ans pour passer de 90% à 91% d’Odet et un an pour passer de 91% à 92%. Bolloré Participations est tout en haut de l’organigramme ne fait pas partie de la boucle d’autocontrôle. Sur les 87M€ récupérés lors du retrait obligatoire de Blue Solutions, 40M€ ont été utilisés pour acheter de l’Odet (et marginalement du Bolloré SA). En étant cynique, c’est le cash des minoritaires de Bolloré SA qui permet au concert Bolloré de renforcer son contrôle sur Odet.

Odet décote toujours autant par rapport à Bolloré SA mais les deux décotent moins par rapport à Vivendi (remontée du cours du pétrole?). Perso, je viens de me repositionner sur Vivendi via une vente de Put.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par lesson1 (25/11/2020 13h10)


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #208 25/11/2020 15h58

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   568  

J’ai envie de me faire l’avocat du diable sur ce dossier car on a que des arguments dans une direction :
- VB est allocateur de génie
- Grosses positions en Afrique
- Poulies bretonnes ou poulli breton (pas compris le genre de ce mot) - on a vu ce que ça donne avec la galaxie Rallye / Casino.
- Grosses perf historiques
- Se positionner car upside de 200-300%…

Trop fastoche.

Je ne note pas d’arguments dans le sens suivant :
- c’est quoi la capacité d’endettement du groupe? VB fait le raideur à droite / gauche (VIV puis TIT puis MMB maintenant) sans que je comprenne combien cela coûte en financement. Quelles sont les limites de ces raids? Combien de temps peut-il tenir des poses perdantes comme TIT? Ils perdent €1bn pour le moment dans TIT je rappelle.
- quels sont les besoins capitalistiques des entités du groupe? Vivendi pas beaucoup (pas étonnant qu’il se concentre sur les médias) mais le reste est très consommateur de capital : Blue Solutions (fonds perdus), logistique, pétrole… OK il est bien positionné en Afrique mais construire / maintenir un port coûte une blinde de capital.
- les rêves africains sont-ils surjoués? La croissance africaine est forte au niveau du consommateur mais moins au niveau de l’industriel. Donc c’est quoi la croissance possible de la partie africaine? Par ailleurs, grosse compétition possible des fonds infrastructures et des chinois. Les chinois construisent des ports un peu partout.

On peut rêver à des OPA / OPR mais fondamentalement, c’est quoi la trajectoire des revenus et des profits au niveau du groupe? Les fonds propres stagnent depuis plusieurs années malgré le raid victorieux sur VIV.

Je suis intéressé par la galaxie car ces titres surperforment les indices tandis qu’ils y sont peu corrélés (je note une correlation de 0,38x avec le S&P500 depuis 2000, ce qui est très intéressant, d’autant plus que la perf est meilleure).

Dernière modification par kiwijuice (25/11/2020 16h25)


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #209 25/11/2020 23h28

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

Bonjour kiwijuice, ayant fortement concentré ma ligne Odet, je me permets de donner mon point de vue, très subjectif, qui n’engage bien entendu que moi.

Poulies bretonnes


Ce système a pour origine de contrôler un groupe avec peu de cash. Il faut juste trouver des actionnaires qui acceptent de jouer les minoritaires (des banques au début). A l’époque ça faisait sens avec des taux élevés, aujourd’hui plus du tout. Du coup le système va être simplifié, triples avantages :
1. VB transmet un groupe plus simple à manoeuvrer pour sa descendance
2. Revalorisation des actifs par le marché (plus simple à analyser)
3. Baisse des frais de fonctionnement (coute du fric de maintenir un montage de ce genre -> beaucoup de sociétés)

VB prend sa retraite en février 2022, il fera très certainement le ménage pour laisser un groupe clean. Les actions Odet seront très certainement échangées contre des Bolloré. VB traite historiquement bien ses minoritaires (car c’est grâce à eux et aux capitaux apportés qu’il a pu bâtir son empire, purement subjectif comme avis). La décote sera effacée.

Le scénario n’a rien de fou. En revanche on a la date du dénouement, et ça c’est rare et très important => coût d’opportunité très faible / pas de value trap.

1. La perle du business, c’est UMG, rien d’autre


Faut bien percuter que c’est le nerf de la guerre. On s’en cogne de Havas et des ports.

Une image pour bien se rendre compte :



Pourquoi UMG est une perle ?


Pour synthétiser le business de la musique. 3 périodes
1. Pré 2005 : Cash machine essentiellement via la vente de CD
2. 2005-2015 : La crise => piratage informatique en masse
3. 2015+ : Début d’un relais de croissance via le Streaming



Vous allez certainement me répondre que le CD était bien plus rentable que le streaming.
Pipeau ! Début des années 2000, un américain dépensait en moyenne 50$ USD par an en CD. Aujourd’hui, Spotify coûte 9,99$/mois pour un compte unique. Les revenus augmentent et deviennent prévisible, comme le marché SaaS.

Le business est cadenassé par 3 majors. UMG est le leader. Spotify reverse 50% de son CA à ces trois entreprises. Ils sont incontournables, impossible de lancer un Apple Music sans avoir les 3 majors dans le Deal, rien à voir donc avec le marché de la vidéo ou c’est Netflix qui est en situation de force.

=> Business de la musique sur un long cycle haussier. Les majors ont un gros MOAT (3 acteurs). UMG en croissance long terme.

IPO UMG en 2022


- IPO de UMG prévue en 2022, Tencent a déjà racheté 10% du capital sur la base d’une valeur d’entreprise à 30 milliards.

- Warner Music Group a fait son IPO cette année. Si on aligne UMG sur le ratio EV/EBITDA de WMG au moment de l’IPO (22x), la valorisation de UMG est de 35 milliards d’euros (source)



Moneta et UMG


Moneta a concentré 9% sur la galaxie Bolloré (Odet + Bol + Vivendi).

Moneta a écrit :

En bâtissant pendant 2018-2020 un modèle d’évaluation des parts de marchés des artistes d’UMG (Universal Music) sur les plateformes de streaming, tirant parti d’ailleurs du travail fait par les équipes de Moneta lors de l’IPO avortée du français Deezer.

Les résultats furent subjuguant : dans le Top 200 des albums vendus aux Etats Unis, UMG dominait le marché mondial du streaming musical au T4 2018 avec 9 albums dans le top 10, 54 dans le top 100 et 100 dans le top 200 !

UMG pourrait valoir 32 milliards € selon Moneta, sur la base des multiples de Warner introduit en bourse en juin 2020, amenant l’ANR de Vivendi à 35€ contre 24,4 € actuellement (au 9 septembre)

Pour faire simple, on sait que UMG est le leader du secteur (~30%). Moneta a découvert que sur le Streaming, UMG est plutôt à 50% dans la pratique. Du coup la valeur de UMG est sous estimé par les analystes.

Conclusion


- Société décotée de plusieurs côtés (Odet => poulie bretonne. Vivendi => UMG)
- Dénouement proche (2022)
- Forte croissance => UMG
- Achat d’initiés (CF ce fil)
- Intérêts alignés (historiquement sur les transactions passées => ex galaxie Rivaud)

Bref, niveau risque/reward/time c’est costaud comme dossier.
J’ai essayé d’être synthétique, mais il y a tellement à dire sur cette affaire…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par thomas69 (25/11/2020 23h31)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #210 25/11/2020 23h57

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Bonsoir

Pour tenter de compléter les propos de Thomas69.

A mon humble avis, pour bien comprendre ce dossier, il faut remonter bien avant la période Canal + etc.. , et revenir au tout début de la saga.

Quand VB a repris le groupe familial en faillite, pour monter un empire à partir du réseau qu’il a hérité. Il a su utiliser son flair pour faire grandir ce même réseau et servir son groupe.

Son plus beau "coup" financier et industriel, reste la main mise sur Rivaud avec toutes ses entités aux noms exotiques, certaines étant encore cotées.

Je conseille cet excellent bouquin qui retrace les débuts de la montée en puissance de Bolloré et qui explique pourquoi il y a autant de titres cotés sur Euronext (Artois - Bolloré - Cie Cambodge - Forestière Equatoriale - Moncey - Odet - Tramways du Var - Tramways de Rouen - Vivendi)

DEBUT SAGA VINCENT BOLLORE

Concernant vos questions Kiwijuce sur la capacité du groupe à se développer, lever de la dette etc.
Amha il faut regarder tout en haut, la structure la plus en haut et qui soit cotée c’est Odet.

Et par exemple on peut regarder "ce qui reste", les fonds propres

Odet :
Fonds propres part de groupe en 2001 : 384 Meur
FPPG en 2019 : 3814 Meur

Les rêves africains : en 40 ans, VB a monté un réseau qui lui permet d’être toujours indétrônable là bas sur de nombreuses concessions, lui offrant ainsi les cash flow pour ses autres développements, plus ou moins réussis certes, mais le "ce qui reste" progresse avec le temps.

VB un raideur de droite et de gauche : en 1998 VB était un inconnu, ou si peu. Maintenant, s’il prend 5% du capital d’une entreprise, celle-ci a peur, se demande pourquoi moi, que me veut-il ?
Bolloré c’est maintenant une marque, il n’agit pas au pif.

Je peux me tromper mais sur MMB il va (encore) gagner de l’argent.

Son plus bel actif :  c’est son réseau, pas Vivendi ou autre, qui n’en sont que les conséquences. Ce réseau lui permet d’avoir un coup d’avance, et de durer. Et ca, c’est pas dans les comptes d’un exercice, mais se voit sur des décennies.

Alors la suite, Thomas69 l’a expliquée.

Personnellement je suis la Galaxie Bolloré depuis les années 90, alors actuellement je suis ce que fait Bolloré et je monte un bonne partie de mon patrimoine sur les entités cotées, dont Odet.

Pourquoi maintenant ?

Car en 2020, je n’ai jamais vu une telle dynamique de rachats de ses propres titres : Odet (par Sofibol en krach mars/avril 2020, puis par Bolloré Part une fois le cash de l’opro Blue solutions remonté tout en haut), Bolloré SE, c’est au tour de Vivendi actuellement

Et il y a l’annonce 2022

A suivre ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#211 26/11/2020 00h00

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   354  

Merci pour votre analyse!

J’ajouterais que comparé au marché de la vidéo, le back catalogue d’UMG a une valeur énorme. Le contenu de Netflix (ou vendu à Netflix) perd souvent rapidement toute sa valeur: mis à part quelques classiques que l’on peut visionner plusieurs fois, on ne regarde plus les films qui ont été produits il y a 10, 30 ou 50 ans. Alors que l’on continuera probablement à écouter les Beatles dans 20 ans.

J’aime beaucoup Bolloré mais un point me dérange dans la stratégie: on vend une partie du bijou UMG, et on utilise les fonds pour acheter une partie d’un business assez médiocre (Lagardère). J’aurais évidemment préféré toujours plus de rachats d’actions post-Covid… Même si mettre la main sur Hachette pourrait être intéressant pour le groupe.

Hors ligne Hors ligne

 

#212 26/11/2020 00h31

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Et concernant le traitement des minoritaires, à part le procès tenté par les Naltet lors de l’opro des mines de Kali, effectivement les retraits de la bourse et simplifications ont toujours été "fair"

Sauf oubli de ma part, voici la liste des retraits / simplifications par le groupe, les noms invitent aux voyages !

2000 : Retrait des Mines de Kali Sainte Thérèse

2000 : Retrait Compagnie des Caoutchoucs de Padang

2006 : Simplification par fusion Bolloré Investissements / Bolloré

2007 : Retrait Nord de Sumatra

2010 : Retrait de Saga

2012 : Retrait de Safa

2013 : Retrait des Plantations des Terres Rouges

Extrait de mes archives CMF sur la tentative de bloquer l’opro par les Naltet

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#213 26/11/2020 00h37

Membre (2010)
Réputation :   54  

Financière de l’Odet est la première position de mon portefeuille.
Je suis d’accord avec la plupart des points que vous évoquez Thomas.

2 questions cependant :
1) pourquoi le système de cascades de holdings n’a-t-il plus d’intérêt avec les taux bas?
Pour moi c’est toujours le moyen de contrôler un groupe à moindre coût.  En possédant 51% de la holding A qui possède 51% de la holding B qui possède 51% de la holding C … qui possède 51% de l’entité opérationnelle, on la contrôle avec 1 détention effective est faible.
2) La date de dénouement semble admise par beaucoup. VB prendra sa retraite en février 2022 pour les 200 ans du groupe et la structure sera simplifiée à ce moment-là.
Qu’est-ce qui rend tout le monde si confiant sur ce point?
Évoque-t-il régulièrement cette date pour tirer sa révérence?
Et si c’est le cas, aura-t-il alors forcément fait le ménages dans les sociétés de la galaxie Bolloré ?
Ça ne me surprendrait pas vraiment qu’il décide finalement de rempiler par exemple.

Bien sûr, on voit beaucoup de catalyseurs potentiels en ce moment avec les rachats de titres, mais aussi la mise en évidence de la valorisation d’UMG et sa future IPO. C’est entre autres pour toutes ces raisons que je suis confiant et que c’est devenu ma plus grosse position.
Mais j’ai du mal à considérer avec certitude que la structure sera forcément simplifiée en février 2022.

Si vous avez des éléments factuels à me donner pour faire évoluer ma réflexion, je suis preneur

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #214 26/11/2020 09h44

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   568  

thomas69, le 25/11/2020 a écrit :

Bonjour kiwijuice, ayant fortement concentré ma ligne Odet, je me permets de donner mon point de vue, très subjectif, qui n’engage bien entendu que moi.

Poulies bretonnes


- Société décotée de plusieurs côtés (Odet => poulie bretonne. Vivendi => UMG)
- Dénouement proche (2022)
- Forte croissance => UMG
- Achat d’initiés (CF ce fil)
- Intérêts alignés (historiquement sur les transactions passées => ex galaxie Rivaud)

Bref, niveau risque/reward/time c’est costaud comme dossier.
J’ai essayé d’être synthétique, mais il y a tellement à dire sur cette affaire…

Mouais, je ne suis pas très convaincu par vos arguments.
- Poulies bretonnes (donc c’est féminin) : c’est un système connu, avec succès (conglomérat Jardine) ou pas (Rallye). Tout dépend des actifs de chaque holding car la dette est réelle.
- 2022: je pourrais vous opposer qu’il va aller en retraite et on ne sait pas si les successeurs seront du même acabit. En moyenne, il suffit de 3 générations pour dilapider un héritage! Jurisprudence Lagardère dans ce domaine! Son conseiller Pinocchio a lui même 80 ans donc ce conseiller n’aidera pas non plus la future génération Bolloré.
- UMG : c’est bien connu par le marché. Warner Music stagne depuis son IPO dans un marché haussier d’ailleurs. Je ne crois pas qu’on aura beaucoup d’upside sur UMG désormais car ça fait 3-4 ans qu’on en parle.
- Moneta était investi dans Wirecard (certes jusqu’au rapport de KPMG puis ils ont vendu car ils ont lu le rapport eux). Donc pour moi, Moneta ne signifie pas grand chose.
- Ne pas oublier que Vivendi est détenue à 27% et que rien ne dit que le contrôle du groupe soit possible dans le futur.
- On ne se cogne pas des ports et consorts : c’est un consommateur important pour le cash du groupe. Ces parties font autour de €8bn de CA, avec des capex / sales d’au moins 5% (je dirais plutôt du 8% d’ailleurs) soit plus de €500m par an consommés pour l’outil de travail. Par ailleurs, la françafrique c’est un autre temps, pas sûr que les concessions obtenues par VB à prix d’ami le soientt dans le futur. Les Etats africains sont devenus bien plus agressifs dans la valorisation de leurs actifs, d’autant plus qu’ils se démocratisent (moins le cas des francophones cependant). Donc là aussi, on pourrait avoir une hausse surprise des capex / coûts de concession dans le futur proche et vos poulies vous reviendront en pleine figure.
- les OPR des 200 ans pourraient être réalisées à des cours corrects sans plus (genre prime de 10-15%) alors que vous attendez des upsides supplémentaires.

Bref, le dossier n’est pas si évident!

Dernière modification par kiwijuice (26/11/2020 13h57)


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #215 26/11/2020 10h00

Membre (2014)
Réputation :   84  

@SRV: ne peut on pas rajouter le retrait de Blue Solution comme dernier acte en date de "simplification" à votre liste ?

Je partage vos 2 interrogations Sir Constance.
S’agissant du 2eme point, voici la modeste explication que je me suis trouvé:

SirConstance a écrit :

J’aime beaucoup Bolloré mais un point me dérange dans la stratégie: on vend une partie du bijou UMG, et on utilise les fonds pour acheter une partie d’un business assez médiocre (Lagardère). J’aurais évidemment préféré toujours plus de rachats d’actions post-Covid… Même si mettre la main sur Hachette pourrait être intéressant pour le groupe.

Je me suis posé la même question sur ce point qui fut longtemps un frein à un investissement dans le groupe. (La chute abusive du cours en periode covid m’a finalement poussé à franchir le pas vu la décote). Quel est l’intéret de se séparer du joyau de la courrone ?
Je me dis que les arbres ne montant pas indéfiniment jusqu’au ciel, VB veut peut être profiter de la période où les valorisations d’entreprise sont plutot élevées pour prendre une belle plus value sur une entrprise qu’il pourra vendre facilement 22 fois… l’EBITDA, gagner une belle somme d’argent et le redéployer dans d’autres projets/en rendre une partie aux actionnaires.
Une sorte de bonne gestion de "père de famille" (sic).
Je partage votre avis sur la qualité du catalogue d’UMG que je trouve d’une qualité rare mais rien ne dit que le systeme streaming restera encore longtemps aussi bien valorisé (à 22 fois l’ebitda) et qu’il ne fera pas l’objet d’une nouvelle rupture technologique/crise de mode de  conso etc…
Si d’autres personnes ont d’autres explications sur ce point, je suis preneur.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Elias (26/11/2020 10h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#216 26/11/2020 13h56

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   568  

SirConstance a écrit :

Merci pour votre analyse!

J’ajouterais que comparé au marché de la vidéo, le back catalogue d’UMG a une valeur énorme. Le contenu de Netflix (ou vendu à Netflix) perd souvent rapidement toute sa valeur: mis à part quelques classiques que l’on peut visionner plusieurs fois, on ne regarde plus les films qui ont été produits il y a 10, 30 ou 50 ans. Alors que l’on continuera probablement à écouter les Beatles dans 20 ans.

J’aime beaucoup Bolloré mais un point me dérange dans la stratégie: on vend une partie du bijou UMG, et on utilise les fonds pour acheter une partie d’un business assez médiocre (Lagardère). J’aurais évidemment préféré toujours plus de rachats d’actions post-Covid… Même si mettre la main sur Hachette pourrait être intéressant pour le groupe.

Je crois que MMB est exactement ce que cherche VB. Un business avec des positions monopolistiques ou oligopolistiques.
L’edition est un oligopole pépère.
Les Relay sont un monopole, avec des concessions à long terme, et une composante logistique forte.
Bref les deux business sont vraiment dans les compétences des groupes de Bolloré.
Le seul point noir est qu’ils croissent trop doucement, d’où l’importance du prix d’achatte.


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #217 27/11/2020 15h15

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Il y a bien des rachats d’actions massif depuis plusieurs années au niveau de Vivendi !
VB n’est d’ailleurs pas pressé de vendre UMG tant que la Vivendi décôte sous sa NAV (à ne pas confondre avec les capitaux propres. La cession partielle de seulement 10% était IMO très astucieux pour continuer à les rachats d’actions relutifs au niveau de Vivendi … sans que que le cours ne monte trop vite.
Logiquement, Tencent & cie devraient exercer leur option sur les 10% supplémentaires d’UMG fin 2020 sur la base de 30Mds de valorisation.
Ensuite, l’IPO de 2022 devrait se faire à un prix nettement plus élevé. 40Mds semble tout à fait jouable dans ce monde toujours inondé de liquidités et pour un actif leader mondial. Cette valorisation représenterait une petite prime sur Warner justifiée par la position dominante d’UMG dans le secteur.

L’économie africaine est très dépendante du prix des matières premières. Si l’on considère une remonte progressive des MP, Bollore devrait être très bien positionné pour capter une part de la croissance africaine.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#218 27/11/2020 21h37

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Bonsoir

@Elias, oui j’ai oublié le retrait de Blue Solutions cette année, au temps pour moi ( vous avez un lien avec le Elias sur tweeter ?)

Concernant les rachats faits par le Groupe sur ses propres titres, en regardant de près, ca continue ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #219 28/11/2020 22h59

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   413  

Comme Kiwijuice et Value, je ne vois pas en quoi le départ de Vincent Bolloré implique le retrait d’odet et des autres poulies. C’est inconnu.

Je suis investi car on a 1-Un créateur de valeur à long terme qui se renforce sur Vivendi constament et 2-une valorisation très faible sur 3-des marchés (Umg et l’Afrique) en croissance organique (en temps normal)

Vu que la valorisation est très faible du fait des poulies bretonnes entre autres je peux espérer une simplification de la structure un jour mais je ne vise pas sur cela. Néanmoins je vise plus sur un changement de communication qui montre le vrai BPA ajusté et la valeur comptable ajustée,  Chose que fait il me semble le holding croisé Jardine Matheson qui donne le BNA et le résultat net ajusté de l’autocontrôle et cela permet que ce groupe soit mieux valorisè.

Sur les activités ; la logistique africaine et non africaine est un bel actif qui croit et malgré les investissements nécessaires fournit de la trésorerie libre. Après cela dépend si l’on voit l’Afrique comme un atout ou un inconvénient. Pour moi c’est un atout et elle contient des pays quasi industrialisés comme l’Afrique du Sud et du Nord, et la dynamique d’industrialisation est bien en marche Au Nigeria et Ghana. Les pays francophones de Bolloré le sont moins mais la dynamique du continent est lancée, au contraire des années 90 ou 2000.

La partie batteries commence à croître et pourrait viser l’équilibre un jour ou une nouvelle introduction après quelques gros contrats, la partie

Vivendi est difficile à suivre mais contient des actifs générateurs de trésorerie dont Umg en croissance. Il y a la d’autres décotes. Pour autant je ne suis pas fan de valoriser un bel actif a 22/25* l’ebitda juste car d’autres le font. Je regarde plus combien de BNA il rapporte à l’actionnaire que je suis et quel prix me paraît juste.

Au final, une bonne valeur de fond de portefeuille avec des actifs decorellés et solides.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #220 01/12/2020 19h25

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Bonsoir

Encore un rachat dans la Galaxie, mais ca innove.



Mon avis :

On n’est jamais sûr de la suite, mais là ca commence à faire beaucoup

Rachats Bolloré SE
Rachats de Odet (plus gros volume de toute l’histoire du Groupe)
Rachats de Cambodge (plus gros volume depuis 10 ans)
Et les rachats sur Vivendi qui continuent

Je me trompe peut être mais tout ca sent l’affectation du cash dans la Galaxie pour racheter tous les blocs qui trainent.

A suivre ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#221 01/12/2020 21h22

Membre (2014)
Réputation :   31  

Au S1 2020, Odet faisait aussi quelques petits achats de titres Socfin (alors qu’auparavant les achats étaient effectués par Compagnie du Cambodge), pendant que Socfin achetait des actions Socfinasia et Socfinaf.
Depuis juillet, c’est Afico (Hubert Fabri) qui achète des titres Socfin/Socfinasia/Socfinaf.
Publications | Socfin

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#222 17/12/2020 18h00

Membre (2014)
Réputation :   192  

Ca continue, encore via une autre société…

22.000 titres cette fois.

AMF

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#223 11/01/2021 22h07

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Qui se souvient de Blue Solution ? la vielle filiale spécialisée dans les batteries qui a englouti des milliards sans jamais avoir trouvé son marché … !

Paris public transport operator orders 109 electric buses by Bluebus

Specifically, the two new orders involve the delivery of 44 and 65 electric buses, respectively, with a length of twelve meters. The 109 new vehicles complement 50 electric buses that the RATP had ordered from Bluebus in 2019 and which are still scheduled for delivery in the first quarter of 2021. In total, the public transport operator will therefore use 159 electric Bluebus vehicles in the future.
The background to the new orders is the RATP’s ambitious “Bus2025” roadmap, which envisages the procurement of up to 800 electric buses by 2024. The budget of 400 million euros earmarked for this will go to the manufacturers Heuliez Bus, Bolloré and Alstom in equal shares of 133 million euros each.

109 bus pour 2021 avec une commande totale d’environs 265 bus (800/3) d’ici 2024…. et un CA de 133 M€ sur les 3,5 prochaines années (soit 38M€ / an rien que sur ce contrat).

Pour mettre en relation avec le parc existant :

Bollore a écrit :

Avec aujourd’hui plus de 400 Bluebus en exploitation dans le monde, le Groupe Bolloré répond à une évolution des besoins en termes de mobilité pour les villes d’aujourd’hui et de demain.

source

Blue Solution devrait (enfin) arriver (au moins) à l’équilibre…


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #224 11/01/2021 22h39

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Bonsoir

Petit point de la situation de Odet.

Bolloré Participations se souvient de Blue Car puisqu’elle a récupéré du cash de l’opro de Blue Solutions !

Ainsi si on regarde les rachats sur Odet sur 2020, on a la cartographie suivante :




1. De mars à fin mai 2020,

rachats par Sofibol de titres Odet
Cette situation n’est pas strictement optimale pour le Groupe puisque ca relue des minoritaires, mais le krach est aussi une aubaine qu’il faut saisir !

2. De août à décembre 2020,

rachats par Bolloré Part de titres Odet (Bolloré Part avait alors le cash de l’opro Blue Solutions faite le 15/07/2020 dont elle détenait 17%)

Durant le 1,

voici pourquoi quand Sofibol achète du Odet cela relue la quote part des minoritaires de Moncey, Cambodge etc… dans Odet : c’est via les boucles de détention du haut comme ceci :



Le 2 est quant à lui idéal pour le Groupe car tout rachat de Odet par le haut ne relue pas les autres entités cotées.

Comme on le sait avec ce Groupe, le montage est malin et l’allocation du capital est bien optimisée (remontée de cash tout en haut l’été suivant le krach)

On notera


- Flottant de Odet est à 7.47% actuellement (contre 9.1% il y a un an)
- Le PRU moyen des rachats par le Groupe est à 685 € sur 2020

J’attends la suite … Thèse inchangée ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (19/03/2021 23h23)


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#225 12/01/2021 08h51

Membre (2014)
Réputation :   123  

INTP

@srv, bravo pour le suivi (pas facile!).

Quel est le scénario le plus probable à votre avis concernant Odet, un retrait de la cote dans les 2 ans avec Odet rachetant ses propres titres? Les rachats récents semblent indiquer qu’Odet sera bien le véhicule de contrôle privilégié du groupe (et non pas Bolloré).
Quel serait le cours de rachat? Perso j’ai une fourchette de 1’300-1’600 euros mais une décote de holding pourrait être appliquée, de l’ordre de -20% peut-être. Je pense que différentes méthodologies pourrait donner des valeurs différentes des boucles d’autocontrôle (les fameuses poulies bretonnes qui représentent quand même environ 37% en contrôle direct d’Odet). 

Historiquement il me semble que Vincent Bolloré a bien traité les minoritaires, en grand seigneur il pourrait bien aussi offrir la décote de holding d’Odet aux actionnaires historiques fidèles.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par etzanas (12/01/2021 10h13)

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Bollore sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à "galaxie bolloré : investir au côté de vincent bolloré"

Pied de page des forums