PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Favoris 1    #1 29/03/2024 22h21

Membre (2010)
Réputation :   91  

Bonjour,

dans les milieux américains il est courant de distinguer le niveau de vie de fire selon des seuils patrimoniaux.

Leanfire

à partir de 600000 $  (environ 1,5 à 2 k mensuels) , le leanfire permet une retraite précoce avec un mode de vie extrêmement frugal.

Fire "classique"

à partir de 1 millions de $ (environ 3 à 4 k mensuels), il s’agit ’une retraite médiane sans fioriture mais sans avoir à compter chaque sou à ses courses

Le Chubby fire

à partir de 2 millions de $ (environ 6 k à 8 k mensuels), on a un style de vie confortable permettant de s’offrir de petits luxes de temps en temps. On ne regarde plus trop à la dépense mais toujours dans l’ordre du raisonnable.

Le fat fire

5 millions minimum soit 20k. de budget mensuel au moins. On ne se prive plus de gran chose à ce stade.

Est ce que ces montants vous semblent équivalents en France ? Peut on atteindre chacun de ces seuils avec des montants moins importants pour un style de vie équivalent ici ?

Mots-clés : chubbyfire, fatfire, leanfire, niveau

Hors ligne Hors ligne

 

#2 29/03/2024 23h11

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Réputation :   413  

je suis contre la theorie du retrait, je pense que c’est pas vraiment une methode fiable et qui ignore la valorisation du portefeuille et qui comporte des scenarios de banqueroute. le 1 million peut devenir 400 000 dans six mois.

Je pense plutôt baser la reflexion sur le rendement du dividende du portefeuille, si celui ci est suffisant, vous pouvez pendre votre FIRE.

On peut aussi ajouter un montant de vente d’actions mais proportionnel aux rachats d’action pour certaines sociétés, afin de conserver un intérêt économique constant. Et potentiellement pour une action sans dividende ni rachats d’actions, une vente de 3% l’an.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/03/2024 23h43

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Réputation :   85  

Je comprends que ces appellations permettent de décrire le mode de vie que l’on envisage en phase de rente - cela recouvre finalement un peu avec les classifications HNWI/VHNWI/UHNWI.

Je lui trouve un peu de mérite pour trouver sur Reddit par ex, des retours d’expériences de ces personnes et situer ses propres objectifs par rapport à ces modes de vie - mais je ne suis pas certain que cette simple différence d’objectif chiffré, se traduise par une différence de méthode en phase de capitalisation.


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/03/2024 16h22

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   417  

INTJ

swantonbomb a écrit :

Le fat fire
5 millions minimum soit 20k. de budget mensuel au moins.

Pour ne pas être trompeur, et consever vos rendements supposés du patrimoine a l’identique des seuils précédents, vous devriez écrire à partir de 15k (ou entre 15k et 20 k mensuels) pour le Fat Fire.

Sinon je trouve que c’est un peu trompeur quand on cherche à situer le niveau de vie pour un patrimoine donné.

Dernière modification par julien (30/03/2024 16h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/03/2024 18h19

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   531  

ESTJ

Les ordres de grandeur me semblent cohérents pour chacune des catégories listées.

la principale différence entre être rentier en FR et aux USA est la fiscalité, la csg étant omniprésente même quand  elle est encapsulée dans le PFU.

Ne pas oublier dans l’équation la PUMA non plus qui peut virer au casse tête si elle n’est pas anticipée et gérée.

Point plus personnel entre la théorie et la pratique après un peu plus d’une année écoulée : je me surprends à finalement dépenser moins que mes prévisions initiales, sans privations particulières.
D’autres forumeurs passés par cette étape m’avaient prédit cela en me disant que c’était un frein psychologique à dépasser après une période initiale et variable selon les individus d’adaptation à cette nouvelle vie : un peu comme les jeunes conducteurs arborant un À sur leur véhicule, ce doit être une phase initiatique de l’apprenti rentier !


Profiter de ne rien foutre….

Hors ligne Hors ligne

 

#6 11/06/2024 09h38

Membre (2015)
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   184  

Oui je pense que l’ensemble est cohérent.

Chaque situation peut varier et je n’ai jamais pour le moment croisé dans la vie des retraités précoces (sans aucune activité pro).

Je suis personnellement plus pour une approche mixte entre baisser l’activité professionnelle et remplacer le manque à gagner par une rente.

A chaque moment de la vie correspond une période différente:
ex: début de carrière, pas d’enfant, le volume de travail est souvent élevé, on est plus mobile, l’évolution est plus rapide.
Lorsqu’on a des enfants, avoir la liberté de lever le pieds je trouve n’a pas de prix.
Puis, les enfants partis, peut-être a t’on envie de travailler plus ?

Je ne me vois pas arrêter totalement de travailler, cela n’a pas de sens pour moi, je préfère choisir ce que je fais, et surtout combien d’heures je le fais.

Dernière modification par maxlille (11/06/2024 09h39)


Mon blog L'argent travaille pour moi et pas l'inverse

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “retraite précoce : lean fire, chubby fire, fat fire…”

Pied de page des forums