PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 11/02/2023 01h22

Membre (2014)
Réputation :   0  

Bonjour;

je n’ai pas trouvé dans la section recherche;

sans vouloir faire de débat, j’avais simplement une question sûre, quel était la "contrainte" pour des locataires qui ne payait pas leurs loyers ?
Aucune?

Le propriétaire doit assumer les frais d’évictions etc., et le locataire indélicats peut reprendre une location et refaire indéfiniment le coup (bon, faut être tordu certes).

Je ne parle pas de locataires qui n’ont plus de ressources ou autres (perte d’emploi etc.…) mais de locataires qui auraient a priori les moyens de payer.

Mon cas perso : 2 garages (loyer 70€ /mois) dont les locataires ne paye plus… Le coût de la procédure d’éviction est le même que pour un appart’ ou une maison… alors forcément ça fait cher rapporter au loyer.

Donc ces personnes ne sont inscrites nulle par, pas d’inscription au casier ou je ne sais quoi comme contraintes ?

Cordialement

Mots-clés : locataires mauvais payeurs, loyer impayés contrainte pour le locataire, loyers impayés

Hors ligne Hors ligne

 

#2 11/02/2023 02h09

Membre (2017)
Réputation :   27  

Si ce sont des garages ils ne sont pas protégés comme peut l’être un domicile.

Donc je serais vous, je change les barillets et basta.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 11/02/2023 07h10

Membre (2018)
Réputation :   18  

Bonjour,
En premier lieu il faut vérifier quel type de bail a été signé pour la location de ces garages.
Leur location devrait être sous le régime du code civil si cela a été fait correctement et si ils sont loués seuls ( si ils ne sont pas des annexes d’habitation). J’espère que vous n’avez pas pris un bail d’habitation classique régit par la loi de 89…
Ensuite c’est le procédé habituel: lettre recommandée rappelant les manquements au bail signé, puis si toujours aucun paiement rapprochez vous d’un huissier de justice qui lancera la procédure.
J’ai eu cette mésaventure sur un garage il y a une bonne dizaine d’années qui m’avait conduit à plaider sans avocat au tribunal (pour économiser et parce que le dossier était simple), mais il me semble qu’aujourd’hui il faut être représenté obligatoirement par un avocat, donc il est clair que des frais sont à prévoir. A l’époque, j’avais gagné le locataire ne s’était d’ailleurs pas présenté à l’audience et il avait été condamné (ce que vous appelez je pense la contrainte).
Donc pour répondre à votre question si le locataire est solvable (ce qui est le plus important) il me semble compliqué de renouveler continuellement ce type de pratique.
Je confirme ce qui a été dit : pas de trêve hivernale ou autre protection si le garage est bien régit sous le régime du code civil. (la loi est davantage du côté du propriétaire que du locataire qui ne paie pas).
Mais ne changez pas les serrures, vous seriez clairement hors la loi.
Tentez plutôt selon moi un départ à l’amiable, quitte à perdre les impayés de loyer et de charges.
Attention à la sélection des locataires sur ce type de biens qui n’attirent pas que des prix Nobel.
J’ai appris à éviter de les louer à certaines professions ou profil et je privilégie depuis la qualité du locataire quitte à louer un peu moins rapidement.
La clé est la solvabilité du locataire. J’ai retenu cette phrase prononcée par l’huissier de justice de l’époque : « vous ne prendrez rien à quelqu’un qui n’a rien ». Autrement dit, s’ils sont insolvables vous ne récupérerez rien.
Bon courage

Hors ligne Hors ligne

 

#4 11/02/2023 08h01

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3314  

La contrainte pour le mauvais payeur ne peut être initiée que par le propriétaire. Plus le propriétaire est compétent et efficace, plus le locataire est contraint.

Vous semblez regretter qu’il n’y ait pas un dispositif extérieur pour s’occuper des mauvais locataires, à votre place. Mais ce n’est pas comme cela que ça marche. C’est à vous de vous en occuper.

Par exemple, vous écrivez qu’ils s’agit "de locataires qui auraient a priori les moyens de payer." Donc il ya de l’argent à saisir. Donc ces locataires solvables pourraient être poursuivis par un huissier jusqu’à ce qu’ils paient. Les gens aimant rarement être poursuivis par un huissier, surtout s’ils sont solvables, il y a une séquence simple qui consiste à dire "si vous ne payez pas vous serez poursuivi par un huissier". S’ils ne paient toujours pas, vous déclenchez l’huissier. Il faudra peut-être obtenir une injonction de payer, au passage. Mais ces locataires indélicats vont bien se retrouver avec un huissier aux fesses. C’est une "contrainte", parmi d’autres. C’est à vous de la déclencher.

Le forum recèle de nombreuses bonnes idées sur comment contraindre un locataire qui ne paie pas. Il faut rechercher et lire. Je ne peux pas faire ce travail à votre place.

Dernière modification par Bernard2K (11/02/2023 12h52)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#5 11/02/2023 09h29

Membre (2018)
Top 20 Monétaire
Réputation :   292  

Oli34 a écrit :

J’ai appris à éviter de les louer à certaines professions ou profil et je privilégie depuis la qualité du locataire quitte à louer un peu moins rapidement.

Merc1 pour votre message.

Pourriez-vous préciser s’il vous plait ?


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #6 11/02/2023 13h27

Membre (2018)
Réputation :   18  

@Aigri. Mon expérience personnelle (je gère 12 garages et 5 appartements) m’a appris à éviter certains profils.

En premier lieu je suis attentif à l’histoire que l’on me raconte (est elle plausible ?). Souvent les mauvais profils n’ont rien préparé et leur récit est incohérent. Je dois comprendre immédiatement quel va être pour eux l’intérêt de louer mon garage. L’histoire doit être claire.

Ensuite j’évite soigneusement les profils de personnes gérants de société qui déménagent régulièrement au gré des fermetures d’établissements et j’élimine les professions dont les activités ne correspondent pas au règlement de la copropriété. (Ex je ne vais pas louer à un garagiste car il pourrait stocker des pneus et des batteries ce qui est formellement interdit par le règlement de copropriété de la résidence du bien).

Enfin j’évite de louer à ceux qui veulent fixer leurs règles (négociation du prix du loyer et des charges, ou qui ne remettent que certains documents nécessaires à l’établissement du bail et pas d’autres, etc).
De même un locataire qui tarde à envoyer les documents demandés, ou qui arrive en retard au rdv sans s’excuser, doit à mon avis interpeller le propriétaire.

Mon principe: le bien est à moi, c’est moi qui fixe les règles (légales) et elles ne sont pas discutables.
Si cela ne convient pas, ce n’est pas un souci mais c’est sans moi.

Pour résumer j’ai toujours constaté que si la relation était compliquée au début avec le locataire, cela va s’empirer une fois le bail rédigé car il se sentira encore davantage en position de force.

Dernière modification par Oli34 (11/02/2023 14h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 13/02/2023 23h01

Membre (2014)
Réputation :   0  

Bonjour,

Merci de vos retours et remarques.
Je lis les forums autant que possible pour trouver les bonnes pratiques.

Je vais lancer une procédure via huissier, mais pour l’instant, le seul qui a une contrainte, c’est moi.
Je dois payer les sommes pour la procédure et si le locataire ne paye pas, j’ai l’impréssion (peut être à tord) qu’il n’aura aucune contrainte (à part recevoir des "papier" de la part de l’huissier…

S’il s’en "cogne", alors la contrainte est minime pour lui non?

En tous cas merci de vos retours

Belle journée
Téva

Hors ligne Hors ligne

 

#8 13/02/2023 23h32

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   231  

INFP

Pour soutenir ce que Bernard2K a dit plus haut: avant de lancer une procédure via huissier, avez-vous demandé par courrier à votre (vos) locataire(s) de règler leur dette?
Ce serait le premier pas.
Tout en les avisant de la possibilité du pas suivant. Comme disait Bernard2K, personne n’aime être poursuivi. D’autant plus s’ils sont solvables.
Mais le mieux est de ménager une porte de sortie avant l’intervention d’huissier. Déjà pour payer moins cher. Et aussi par principe de gradation.
Si il n’y a pas de réponse, votre locataire ne pourra pas dire qu’il n’a pas été prévenu.
Une lettre en recommandé avec accusé de réception sera préférée pour avoir une trace de sa réception.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 14/02/2023 08h13

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   324  

Quelles démarches avez-vous initié auprès de vos locataires pour être payé ?

Les considérations sur le choix de locataires font l’objet d’un fil spécifique documenté, mais là n’est pas votre sujet.

À cette étape, c’est bien quelle démarche adopter maintenant. Mais sans connaître l’étape procédurale ou vous en êtes, difficile (mise en demeure de payer ? )

Mon avis : faire le tour des forums pour trouver une solution gratuite n’est peut-être pas une bonne idée si on n’a pas l’énergie et un minimum la maîtrise des étapes de base de gestion d’un impayé.
Et là, il peut être judicieux de s’adresser à des pros en direct ou via litiges.fr par exemple.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 14/02/2023 08h13

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3314  

Lausm : oui, bien sûr, il y a une gradation à respecter :
- avertissement oral
- LRAR
- huissier pour commandement de payer visant la clause résolutoire.

Oui, ça coûte au propriétaire.

Il y a d’autres moyens de mettre la pression au locataire, qui ne coûtent rien. Appeler ses parents. Appeler son employeur. Placarder une affiche à un endroit qui le mettra mal à l’aise (mais attention, selon comment c’est rédigé, cela pourrait constituer de la diffamation). Etc. Comme je disais, il y a beaucoup d’idées à trouver sur le forum pour celui qui s’en donne la peine.

Il y a aussi une contrainte forte et qui ne coûte rien, lui dire oralement : "attention, si pas payé dans 15 jours, vos affaires sur le trottoir et la serrure changée." Mais c’est pas légal…

Comme dit Range19 juste au-dessus : on ne peut pas aider parce qu’on ne sait pas à quelle étape de la procédure vous en êtes. Mais êtes-vous venu pour obtenir de l’aide à appliquer une procédure efficace ? Ou juste pour râler que ça coûte et qu’il n’y a pas un dispositif pour contraindre les locataires à votre place ? Si vous appliquez à cette affaire la même énergie que vous avez mise à contribuer au forum depuis votre inscription de 2014… wink

Dernière modification par Bernard2K (14/02/2023 08h19)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#11 14/02/2023 08h29

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1389  

Bernard2K a écrit :

Appeler ses parents. Appeler son employeur.

Est-ce à prendre au premier degré ?
Cela relève vite du harcèlement.


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

#12 14/02/2023 09h04

Membre (2013)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   170  

@Surin: pour qu’il y ait harcèlement, il faut qu’il y ait répétition. Un (ou deux!) coup de téléphone ne relève pas du harcèlement.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 14/02/2023 09h38

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3314  

Il est bien évident que le loyer d’un garage est faible en regard des coûts d’une procédure complète d’expulsion. Ce loyer est faible aussi à comparer du temps de gestion. Du coup, il y a essentiellement deux solutions :
1) On n’investit pas dans les garages, pour ces raisons-là. C’est ce que font la plupart des investisseurs en immobilier locatif, mine de rien. Les investisseurs en garage sont une minorité,  ce n’est peut-être pas sans raison.
2) On investit, mais a) en concevant un bail très favorable au propriétaire (bail code civil, donc pourvu que les parties soient d’accord et signe, le bail fait loi) et b) en mettant en place des procédures efficaces voire expéditives. A chacun d’étudier ce qui est légal  ou pas et de mesurer les risques qu’il prend.

Si on a investi, mais sans se poser la question de l’optimisation du bail et des procédures à mettre en place "en cas de", eh bien, on se retrouve avec les soucis que l’on s’est crée soi-même.

A ce jour, la palme de la meilleure rentabilité du forum est détenue par Morey sur un ensemble de garages, avec quasiment 50 % de rentabilité. A lire à partir de ce message : Parkings : investir dans des parkings p.4

Il explique ce qu’il a fait pour simplifier et optimiser la gestion, et ce qu’il prévoit de faire en cas d’impayés.

Tout cela étant dit, chacun mène ses affaires comme il l’entend.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#14 15/02/2023 08h27

Membre (2014)
Réputation :   0  

Bonjour,

Merci de vos contributions.

Non, je ne suis pas venu pour "raler", mais simplement pour savoir quel était la contrainte sur les locataire une fois la procédure lancée.

Vous avez répondu en partie "personne n’aime être poursuivit"

Le commandement à payer a été fait et maintenant il faut que je lance la procédure d’expulsion.
De ce que j’ai compris par l’huissier, dans la procédure il y a ensuite une partie "recouvrement" (ce que je ne savais pas), c’est donc bien une contrainte si les personnes sont solvables.

J’ai donc ma réponse :-)

Merci à tous, je continue mes lectures du forum

Belle journée
Téva

Hors ligne Hors ligne

 

#15 19/02/2023 20h38

Membre (2018)
Réputation :   5  

Bonjour,
N’ est il pas possible dans un bail civil relativement libre dans sa rédaction de prévoir une clause permettant la récupération du bien sans passer par la case procédure en cas d’ impayé ?

Je pense par exemple aux contrats de boxes de stockage qui indiquent que le boxe sera vide et fermé en cas d’ impayé, je crois que les affaires sont déposées en Consigne ou je ne sais plus pour récupération par le locataire débiteur et qu’ il a un délai pr les récupérer.
Je ne me rappelle plus de la formulation exacte mais je sais que le box est bien récupéré directement en cas d’impayé.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #16 19/02/2023 20h59

Membre (2014)
Réputation :   0  

Bonjour,
Je serais intéressé de savoir si cela est possible pour un Garage.

Dans le bail, il y a une clause résolutoire en cas d’impayés, mais qui ne précise pas s’il est possible de vider le garage (car notamement s’il y a un véhicule dedans… difficile de le vider.

Pas sur que cela soit possible dans le cas d’un garage?

Téva

Hors ligne Hors ligne

 

#17 23/02/2023 08h07

Membre (2018)
Réputation :   5  

Oui il faut que cela soit précisé dans le bail au minimum. Après je laisse les autres contributeurs donner leur avis sur la validité juridique d’une telle clause ou que vous demandiez l’avis d’un juriste ou avocat mais cela ne me paraîtrait pas impossible….

Nous ne sommes pas dans le cas des baux d’habitation loi 89 ultra rigides et réglementés ici et le locataire indélicat ne va pas se retrouver à la rue.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #18 23/02/2023 08h18

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3314  

Rachtev, le 19/02/2023 a écrit :

Bonjour,
Je serais intéressé de savoir si cela est possible pour un Garage.

C’est bien de poser de nouvelles questions, mais je vous fais remarquer que vous n’avez toujours pas répondu à la toute première question qui vous a été posée par Oli34 dans le présent fil :

Oli34 a écrit :

En premier lieu il faut vérifier quel type de bail a été signé pour la location de ces garages.

Ensuite, je réponds sur ce sujet d’"automatiser" la résiliation et l’expulsion :
Si le garage est loué indépendamment d’un logement, il devrait logiquement être loué par un bail "code civil", c’est à dire un bail basé sur les articles 1708 et suivants du code civil définissant le "louage de choses". Ces articles étant très peu contraignants, il y a une grande latitude de rédaction.
Un garage est une chose, tout comme un box de stockage, tout comme un vélo ou une trottinette. Logiquement, on peut donc s’inspirer d’un bail de louage de box de stockage (ou de trottinette !) pour l’appliquer à un garage.
La solution pour celui qui voudrait appliquer cela est donc évidente : obtenir un modèle de bail de loueur de box de stockage et s’en inspirer. Rachtev, vous êtes vraiment intéressé pour appliquer cette solution ? Obtenez donc un bail de loueur de box de stockage. Ce n’est pas compliqué, il suffit de se présenter auprès d’un loueur d’une des grandes chaînes, obtenir le contrat, dire qu’on va réfléchir, emmener le contrat. Chez certains d’entre eux, ça doit même pouvoir être fait en ligne.

Mon avis de très modeste juriste amateur sur ces solutions :
1) que le bail inclue une clause de résiliation automatique en cas d’impayés persistant malgré une relance par LRAR, cela me semble tout à fait possible et même souhaitable.
2) à partir de là, le locataire n’est plus chez lui ; le garage n’étant pas un "domicile", vous pouvez tout à fait ouvrir et changer la serrure pour récupérer le garage.
3) Par contre, là où ça va buter, c’est : que faire des affaires (ou véhicules) qui y sont stockées ? Elles appartiennent au locataire. Donc tout mauvais traitement sur ces affaires (tel que les mettre sur le trottoir) peut vous être reproché. Article 322-1 du code pénal "La destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende". Si vous vous les appropriez, c’est carrément du vol. Envisager une rédaction où l’on dirait : "Suite à la résiliation, le locataire a un délai de telle durée pour récupérer ses affaires. Les parties signataires des présentes admettent expressément que, si le locataire, à l’issue de ce délai, n’est pas venu rechercher tout ou partie des biens meubles situés dans le garage loué, cela sera la manifestation de sa volonté d’abandonner les biens laissés. Ces biens abandonnés (res derelictae) pourront donc être utilisés par le bailleur comme bon lui semble, par exemple évacués vers une filière adéquate de traitement des déchets." Pour renforcer le raisonnement, on peut envisager une LRAR à l’issue d’un premier délai, et après un second délai après l’envoi de la LRAR, considérer alors que les biens sont abandonnés. Ca fait plaisir de l’écrire, mais ça ne tiendrait guère devant le juge. S’il y a des biens de valeur, je ne pense pas qu’un juge considère que le locataire les aura abandonnés volontairement, même si c’était écrit dans le contrat.
Je ne vois rien non plus dans le droit français qui permette de saisir automatiquement les affaires pour les vendre, comme dans les ventes aux enchères de contenus de box que l’on voit à la télé. C’est possible de finir par saisir ces biens, mais cela implique un parcours judiciaire ; la saisie des biens mobiliers pour les vendre aux enchères est l’une des solutions de l’huissier pour se faire payer, mais si ce sont des biens sans valeur (genre archives papier, vieux meubles et jouets) on aura fait tout cela pour rien. Tant qu’à prendre la voie judiciaire, lorsque l’huissier est autorisé à recouvrer, il vaut mieux qu’il opte pour une voie de recouvrement bien plus simple, par exemple la saisie sur compte en banque, plutôt que d’aller s’embêter à saisir les affaires contenues dans le garage. Donc ça ne résoudra pas le problème de l’encombrement du garage par les affaires du locataire.
Evacuer ces affaires pour les mettre dans une "consigne" ? Le problème, c’est qu’il n’y a pas d’espace de stockage sécurisé qui coûte moins cher qu’un garage boxé. Donc le propriétaire, s’il évacue ces affaires vers un autre garage (et que ces affaires sont assez volumineuses pour occuper cet autre garage), ne fait aucune économie. Alors qu’un loueur de box de stockage loue très cher au m², donc lui il a la possibilité d’évacuer les affaires vers un espace de stockage valant moins cher au m².

En résumé, je ne vois pas de solution légale à ce problème d’encombrement par les affaires du locataire.

Dernière modification par Bernard2K (23/02/2023 10h44)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#19 23/02/2023 18h53

Membre (2014)
Réputation :   0  

Bonjour,

Merci pour ce retour.

Le bail signé est sous les article 1708 et suivant du code civil. Ce n’est pas un bail d’habitation.
Effectivement le problème des affaires est bien délicats à traiter :-S

Pour l’instant je n’ai pas vraiment d’autres solution qu’une procédure juridique :-(

Hors ligne Hors ligne

 

#20 23/02/2023 19h31

Membre (2021)
Réputation :   11  

INTJ

Cette discussion est très intéressante.
Je vois que la suite à donner au contenu du box si le loueur ne se manifeste pas n’est pas limpide mais une question m’est venu en lisant.

Comment prouver le contenu du box pour le propriétaire légitime des objets ?
Car il me semble assez illusoire d’avoir le contenu du box sur le contrat de location.

A partir de là, une autre question quant au contenu du box en cas de vol.
Qui est responsable en cas de vol ? Le loueur ou le propriétaire ? J’imagine que cela dépend du contrat, mais si rien n’est indiqué …

Hors ligne Hors ligne

 

#21 23/02/2023 20h05

Membre (2021)
Réputation :   50  

Je suis effaré du nombre de lois dans ce pays qui protègent les mauvais payeurs en général.

Désolé pour ce "hors sujet" qui ne règle en rien votre problème de garage, mais je trouve tout ça insupportable et désolant.

Bon courage en tout cas wink


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #22 23/02/2023 21h09

Membre (2015)
Réputation :   64  

Pour un garage, un système assez simple c’est un petit sms ou appel (privilégiez l’appel si il répond ou alors contactez une personne de son entourage si vous avez le contact) précisant qu’en l’absence de règlement du loyer d’ici une semaine, vous ouvrez le garage le samedi matin par un serrurier, changez les serrures et vous mettez tout dehors. Ça fait en général son petit effet. S’il y a un peu de valeur dans le contenu du garage ça va le faire bouger. Si c’est uniquement un stockage de choses sans valeur, je les laisserai 48h dehors puis quelques navettes à faire en déchetterie et basta.
Si possible pour vous et suivant le contenu du garage, offrez la possibilité de déplacer les affaires ailleurs (j’ai une remorque qui fait le taf ^^).

Et malheureusement c’est la seule chose qui fonctionne. Vu les frais de procédure d’huissier par rapport au loyer, ça ne vaut pas le coup de partir en procédure. Ce n’est pas un bail d’habitation, le risque est infime que l’on vienne vous embêter.

Comme toujours ça reste une solution de dernier recours quand le dialogue est rompu ou qu’il y a clairement de la malhonnêteté derrière.

Il n’y a qu’en étant clair et transparent avec les gens que les choses avancent. J’ai toujours fonctionné comme cela avec actuellement 17 lots d’habitation (sans compter les garages et parkings) à gérer. Le tout c’est de rester calme (le + difficile car on est vite dans l’émotion) et bien préciser dans la conversation que vous n’allez pas l’embêter avec les loyers impayés que vous prenez en pertes mais que vous ne supportez plus cette situation.

Pour ceux que ça intéresse, tapez méthode mayer immobilier sur Google, ça reste pour moi la meilleure des solutions en cas d’impayés en terme de couts et de temps.


Le piment c'est comme l'autoroute, on paye à la sortie XD

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #23 25/02/2023 12h28

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3314  

Stinky, le 23/02/2023 a écrit :

Pour un garage, un système assez simple c’est un petit sms ou appel (privilégiez l’appel si il répond ou alors contactez une personne de son entourage si vous avez le contact) précisant qu’en l’absence de règlement du loyer d’ici une semaine, vous ouvrez le garage le samedi matin par un serrurier, changez les serrures et vous mettez tout dehors.

je suis assez d’accord avec la pertinence de la méthode (chacun appréciera le risque qu’il prend en la faisant). Un détail :
- appel et pas SMS. Pas la peine de laisser des traces écrites.
- surtout si à l’écrit, n’écrivez pas que vous mettrez "tout" dehors. Ca implique qu’il y a beaucoup de choses et que ça peut avoir de la valeur. Relisez mon raisonnement sur les choses "abandonnées" (le mot est important car il qualifie ces affaires de res derelictae). Dites quelques chose comme "si vous ne venez pas reprendre les quelques affaires qui sont dans le garage d’ici samedi, vous confirmerez que vous abandonnez ces affaires qui sont manifestement sans valeur à vos yeux ; elles finiront donc sur le trottoir ou à la déchèterie ".

Dernière modification par Bernard2K (25/02/2023 16h09)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums