PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

Favoris 1    #26 30/01/2023 14h29

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Pour le moment ce sont des pistes de réflexion, comme déjà dit, un entretien avec le notaire est prévu début février, afin d’être conseillé.

Le problème est que sa pension ne suffira jamais à payer les frais de l’institution médicalisée.
Il lui faut donc un max de revenus complémentaires.

1200 euros/mois était pour un studio, si sa pension + loyers d’appartements en location permet plus, elle aura plus.

En ce moment on défriche tout cela.

Quand à passer d’une grande maison à un appartement : ces 5 dernières années elle ne vivait plus que dans 3 pièces de cette grande maison.

Donc dans les faits, elle vivait déjà dans un 3 pièces.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #27 30/01/2023 15h18

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3371  

 Hall of Fame 

Je pense aussi qu’acheter n’est pas pertinent. Acheter, c’est plein de boulot pour acheter (les visites, faire une offre, compromis, achat), puis il y a forcément quelques travaux et quelques aménagements. Puis il y a du boulot pour mettre en location. Qui va s’en occuper ?

Et ensuite, la gestion locative ? Et si le locataire est pénible (impayés, dégradations, tapage), elle saura gérer ?

Certes, ce sont ses sous, donc elle en fait ce qu’elle en veut, en principe. Mais si c’est pour donner du boulot (voire des ordres) aux gens autour d’elles, parce qu’elle n’est pas capable de s’en occuper elle-même et qu’elle s’est chargée d’un trop gros fardeau, ce n’est pas une très bonne idée.

Sur son état de santé : j’attire votre attention sur le fait que ce n’est pas par hasard si votre grand-mère a fait une mauvaise chute, puis un coma, et que maintenant elle a des soucis d’équilibre. L’équilibre, c’est l’oreille interne ET le cerveau. Avec l’âge, il y a des maladies dégénératives du cerveau qui ont, entre autres, comme effet d’entraîner des troubles de la marche. Une étude a prouve que les chutes répétées étaient souvent le premier signe d’un déclin non encore diagnostiqué. Il est donc probable qu’il y ait une dégradation durable (et peut-être rapide) de ses capacités et de son état de santé. Je lui souhaite longue vie bien sûr, mais autour de moi, quand j’ai vu des gens avec le tableau clinique que vous évoquez, ils n’ont pas duré très longtemps.

Même si les médecins jugent qu’elle peut vivre seule : est-ce une bonne idée ? La solitude va souvent avec la déprime et la dégradation rapide de l’état de santé.

Avant l’Ehpad, il y a les résidences pour personnes âgées autonomes. J’ai un exemple où des gens sont rentrés dans une résidence senior, genre les Sénioriales : ils en sont très contents. Ilds vivent dans leur appart, mais il y a des animations, des sorties… Après, il faut voir si son caractère la rend compatible avec la vie d’une telle résidence. Et si elle est encore assez autonome pour cela.

Le problème est que sa pension ne suffira jamais à payer les frais de l’institution médicalisée.

Ce n’est pas comme ça qu’on raisonne pour les personnes âgées en institution. Parmi les gensqui vont en Ehpad, il n’y en a que très peu qui ont assez de revenus pour payer. Entrer en Ehpad, c’est entrer dans une période de consommation de l’épargen. On fait donc : déficit annuel / épargne = nombre d’années.
Votre grand-mère va avoir au bas mot 600 000 € d’épargne après la vente. Si elle a 1500 € de déficit mensuel soit 18000 €/an, elle peut tenir 33 ans. Or, le temps de séjour moyen en Ehpad est de 2 ans…  Certes, ça bouffe un peu l’héritage. Mais ce sont ses sous, donc c’est une bonne chose qu’ils servent à la soigner au mieux.

Si, en plus, l’argent placé rapporte, çà dure encore plus longtemps. Une partie de son épargne pourrait être placée en SCPI : ça rapporte autant qu’un appartement physique, avec les soucis de gestion en moins. En toute logique, c’est un bien meilleur choix.

Concernant ce qu’elle décide, ce qu’elle veut, etc. Il faut se dire une chose : il y a presque toujours un moment où les personnes très âgées ne sont plus capables de décider par elles-mêmes et de prendre les bonnes décisions pour elles-mêmes. Or, c’est difficile à intégrer, car les parents ont toujours représenté une figure d’autorité. En général, par définition, les parents gèrent leur vie. En général, par définition, on peut faire confiance à ce que disent les parents. Devoir mettre le nez dans les affaires de ses parents (ou grand-parents), devoir les encourager aux bonnes décisions voire décider pour eux-mêmes, ce n’est pas facile. Ne plus pouvoir faire confiance aux parents, ni pour leurs décisions, ni pour ce qu’ils disent, c’est difficile. Par exemple: le secret médical. En principe, personne n’a besoin d’être au courant. Sauf que, si la personne n’est plus capable de faire le lien entre les professionnels de santé, on fait comment ? Par exemple, j’ai eu une fois un appel de la rhumato : "j’ai bien votre père en face de moi, mais il n’est pas capable de me dire pourquoi il vient. Il dit que ça va mieux. Il n’a pas non plus apporté ses examens. Donc je ne peux pas le soigner." Qu’est-ce que j’en ai déduit ? Que je devais désormais accompagner mon père aux rendez-vous médicaux, garder les examens pour pouvoir les présenter, et jouer le rôle de sa mémoire défaillante. Bref, je souhaite votre grand-mère de rester en pleine possession de ses moyens, mais je vous préviens quand même : attention à un déclin cognitif qui ne serait pas forcément bien identifié mais qui ferait que ses paroles, et ses affirmations, ne seraient progressivement plus aussi fiables qu’avant.

Certes, il ne faut pas prendre prétexte de l’âge pour régenter la vie des gens, il ne faut pas être comme on voit dans les fictions : des méchants enfants qui veulent dépouiller leurs parents et les mettre en institution ; c’est une forme de maltraitance. Mais à l’inverse, croire que ses parents sont capables de se gérer alors que ce n’est plus le cas ; et refuser de prendre les décisions qui s’imposent au prétexte de la non-ingérence, c’est une autre forme de maltraitance : c’est les laisser dans une situation et un logement totalement inadaptés à leur dépendance croissante.

Dernière modification par Bernard2K (30/01/2023 15h42)


Les vacances sont finies, au travail !

En ligne En ligne

 

#28 30/01/2023 15h58

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Bonjour,

Pour la solitude :

Seule dans sa gigantesque maison, elle recevait la visite de mon père une fois toute les 2 semaines.
Il faisait les courses pour qu’elle tienne.

Visite d’un membre de la famille une fois de temps en temps.

Ses voisins veillent sur elles (c’est une voisine qui l’a trouvée dans le coma, elle s’était inquiétée de ne pas voir ses tentures ouvertes comme chaque matin, signe que le quartier avait mis en place avec elle), mais ils vieillissent tous, décèdent les uns après les autres, depuis des années ont tente de la convaincre de quitter Bruxelles et de vivre près de chez nous, on est tellement nombreux qu’on peut lui assurer une visite quotidienne sans que cela ne pèse pour personne.

Dur dur pour elle, ils étaient les petits vieux du quartier qui avaient les clefs de tout le monde pour que mon grand père nourrisse la perruche de l’un, les poissons de l’autre durant leurs absences.

Même les pakistanais des night shop connaissaient mon grand père et lui apportaient des palettes en bois pour qu’il puisse bricoler…

Enfin bref, difficile pour elle de quitter cette vie de quartier, réduite comme peau de chagrin depuis le décès de mon grand père, car lui était apprécié de tout le monde.

J’attends les nouvelles suite au rdv chez le notaire

Dernière modification par koldoun (30/01/2023 15h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#29 30/01/2023 16h46

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Bernard2K a écrit :

Le problème est que sa pension ne suffira jamais à payer les frais de l’institution médicalisée.

Ce n’est pas comme ça qu’on raisonne pour les personnes âgées en institution. Parmi les gensqui vont en Ehpad, il n’y en a que très peu qui ont assez de revenus pour payer. Entrer en Ehpad, c’est entrer dans une période de consommation de l’épargen. On fait donc : déficit annuel / épargne = nombre d’années.
Votre grand-mère va avoir au bas mot 600 000 € d’épargne après la vente. Si elle a 1500 € de déficit mensuel soit 18000 €/an, elle peut tenir 33 ans. Or, le temps de séjour moyen en Ehpad est de 2 ans…  Certes, ça bouffe un peu l’héritage. Mais ce sont ses sous, donc c’est une bonne chose qu’ils servent à la soigner au mieux.

Bien sûr Bernard2K.

Une fâcheuse habitude des familles est d’agir plutôt pour le bien des futurs héritiers quitte à priver son parent pour ne pas toucher au capital transmissible (sinon s’assurer d’en récupérer le plus possible).
Ma douce moitié -médecin de campagne- interviendrait sur ce forum, elle vous saoulerait d’anecdotes montrant combien les familles - et pas qu’elles- fussent-elles particulièrement démunies en culture financière et malhabiles dans la gestion de leurs propres affaires ont des idées de génies de ce point de vue… même s’il arrive que ça tourne en eau de boudin. J’avoue qu’elle participe en me rapportant ce qui la choque à me transmettre une vision assez sinistre des moeurs de nos sociétés pourtant gavées de bien pensance.

Tout comme Bernard, à mon sens c’est une mauvaise idée d’imaginer utiliser les capitaux de votre grand mère pour faire des investissements immobiliers ou encore quelque investissement risqué illiquide que ce soit. Le capital et ses revenus devront être facilement gérables et utilisables pour financer ses frais de vie à elle, selon ses choix à elle ou dans son seul intérêtà elle*, devrait-il ne rien rester.
Et s’il en reste, ça devra être facile à répartir.
*Elle a des capacités cognitives intactes, c’est fréquent (heureusement) chez des sujets très âgés.
Si la famille doit aider dans les choix, il appartient à vos oncles et tantes d’avoir prioritairement son écoute et de définir une ligne de conduite pour lui garantir le plus de bien être et confort possible.

Koldoun, je ne doute pas que vos intentions soient louables mais vous semblez vous engager dans quelque chose qui me semble compliqué en terme de solutions envisagées et compliqué en terme d’approche familiale.
Soyez prudent, il faut trois fois rien pour déclencher un conflit familial dans un contexte de mésentente ou de soupçons (vous êtes vous même soupçonneux vis à vis d’un oncle qui ne semble pourtant pas au chevet de votre grand mère pour discuter stratégie patrimoniale), encore moins pour l’attiser et des lustres pour en sortir ou pas, particulièrement lorsqu’on ne prend pas bien la mesure de ce qu’est une indivision.
Il serait judicieux que votre grand mère réunissent ses enfants et leur expose ses projets et la façon de les finaliser.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 30/01/2023 17h04

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Range19 : l’idéal serait que les médecins donnent leur feu vert pour qu’elle puisse vivre tranquillement dans un appartement, avec +- 20 membres de sa famille vivant à moins de 5 minutes de chez elle, visites quotidiennes, frigo rempli par nos soins selon ses envies, morceaux de tartes aux annifs de ses très nombreux arrières petits enfants etc etc.

C’est ce qu’elle souhaite, et nous aussi.

Mais ceci passe par la vente la maison de Bruxelles, puis l’achat dudit appartement.

C’est ce qu’on se tue à lui expliquer depuis le décès de notre grand père, elle ne voulait rien entendre, cette chute et ce coma lui ont enfin ouvert les yeux.

PS : quelques semaines avant son décès, mon grand père avait comme projet de venir s’installer dans notre ville, son décès subit a tout chamboulé.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 30/01/2023 17h17

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2816  

 Hall of Fame 

Pourquoi donc vouloir acheter le dit appartement ?

Ne serait-il pas envisageable de
   1) placer le capital provenant de la cession de la maison de Bruxelles (pour générer un flux complétement passif, ne nécessitant pas que la grand-mère intervienne une fois le placement réalisé, et en assurer une raisonnable liquidité : autant de soucis en moins pour la grand-mère comme pour les futurs héritiers); et de
   2) louer un appartement compatible avec les besoins (potentiellement évolutifs) de votre grand-mère (en utilisant les fruits du capital, comme le capital lui-même, pour financer cette location et le reste du train de vie de votre grand-mère, en complément de sa pension) ?

C’est à votre grand-mère de décider, mais ça me semble en tout cas une alternative à envisager.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #32 30/01/2023 17h41

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Je résume avec un peu de rudesse sans revenir sur mes propos précédents :

- une grand mère seule très âgée pas facile : "Personne ne veut la prendre chez lui, car il faut être honnête, c’est une personne difficile, qui a toujours été dure et pas très agréable avec les gens".
- elle ne manque pas de moyens mais si son patrimoine est vendu
- une famille de petits et arrière petits enfants actuellement éloignés de la maison
- des enfants qui ont pris leurs distances
- elle sort d’un coma de quelques jours et on lui colle la pression pour prendre des décisions lourdes de conséquences maintenant

Si elle vend et achète pour se rapprocher (pourquoi acheter ?) :
- elle deviendra gentille
- petits et arrière petits enfants rempliront le frigo et la gâteront (avec ses sous ou les leur ?)
- les mêmes viendront la voir tous les jours parce qu’ils sont gentils et qu’elle elle le sera devenu.

Disons que hormis la partie achat d’un appartement peu pertinent, le reste est jouable mais les visites quotidiennes des petits enfants et arrière petits enfants… pourquoi pas, c’est tristement inhabituel même chez les vieux gentils.

J’imagine -mais sans certitude la Belgique- mieux dotée que la France en dispositifs de prise en charge de personnes âgées dépendantes, que ce soit en institution ou à domicile (aides à domicile, portage de repas etc).
Qu’en est-il ? ça vaut le coup de prendre connaissance de ce qui se fait.

La réalité des options qui s’offrent à votre grand mère ne serait-elle pas dans l’idéal :
- vente rapide de la maison donc liquidités
-de louer dans une résidence type sénioriales comme le précise fort justement Bernard2K (c’est vrai que c’est bien, vie sociale ou pas, suivi régulier de professionnels)
- soit d’intégrer un Ehpad si plus dépendante que prévu.

Dans tous les cas, la famille peut venir à volonté.

La difficulté : une période de friction financière entre la prise en charge au mieux et la vente de la maison.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 05/02/2023 09h14

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Bonjour,

Désolé, je n’avais pas vu votre message.

Un exemple du personnage : elle appelle mon père car sa chaudière est en panne, mon père demande à mon frère d’y aller. Après son boulot il se tape une heure de route, répare la chaudière, et en guise de merci : "tu as de nouveau grossi, fais un effort ce n’est vraiment pas présentable."

Voila le personnage que personne ne veut prendre chez soi, au contraire de ma grand mère maternelle du même âge, qui vit chez mes parents et qui a toujours été gentille et agréable. On récolte ce qu’on sème.

Chers membres du forum, pensez à vos vieux jours et dès à présent, soyez sympa avec vos enfants et petits enfants, un jour vous dépendrez d’eux :-)

Pour être un peu plus sérieux :

Hier 3 agences ont visité la maison :

un jeune qui n’a clairement pas les épaules pour un tel bien

une dame qui a vendu plusieurs biens dans le quartier et qui a dit que cette maison est un bijou.

deux hommes plutot hautains, mais qui ont montré les biens qu’ils mettent en vente habituellement, et c’est clairement leur créneaux : qataris, américains etc
Ils ont surtout mis en avant leur carnet d’adresses, et leur habitude des riches clients étrangers.

On attend leurs propositions.

Afin de bien présenter votre opinion, pourriez-vous me donner une liste d’arguments contre l’achat d’appartements?

Car cela semble ancré dans l’esprit de ma grand mère et de mon père, j’aimerai au moins leur soumettre votre avis à ce sujet, de manière étayée.

Merci à vous

Dernière modification par koldoun (05/02/2023 09h30)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #34 05/02/2023 18h41

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3371  

 Hall of Fame 

Déjà dit plus haut :

Acheter, c’est plein de boulot pour acheter (les visites, faire une offre, compromis, achat), puis il y a forcément quelques travaux et quelques aménagements. Puis il y a du boulot pour mettre en location. Qui va s’en occuper ?

Et ensuite, la gestion locative ? Et si le locataire est pénible (impayés, dégradations, tapage), elle saura gérer ?

Certes, ce sont ses sous, donc elle en fait ce qu’elle en veut, en principe. Mais si c’est pour donner du boulot (voire des ordres) aux gens autour d’elles, parce qu’elle n’est pas capable de s’en occuper elle-même et qu’elle s’est chargée d’un trop gros fardeau, ce n’est pas une très bonne idée.

Votre exemple de la chaudière est très parlant. Votre grand-mère est partante pour acheter avec ses sous des appartements, et pour que son fils ou les petits-enfants fassent tout le boulot à sa place concernant l’achat puis la gestion. Et comme elle aura l’impression d’être la cheffe puisque c’est elle qui apporte les fonds, elle se permettra d’être très chiante ("celui-là ne me plaît pas…", "koldoun vous devez m’emmener dès aujourd’hui voir cet appartement, si on attend il va nous passer sous le nez. Comment cela vous travaillez, arrangez-vous ! ". Et le lendemain "vous voyez qu’il nous est passé sous le nez parce que vous n’avez pas été assez réactif !". "les travaux ont été mal faits à mon avis, est-ce que vous les petits enfants pouvez refaire et/ou compléter ce qu’a fait l’artisan…" etc).

L’analyse objective de la situation et de ses besoins est pourtant simple :
1) Elle a besoin de loger quelque part, donc elle devrait louer un logement. Peut-être un appartement classique en ville (mais chercher un appartement PMR, ça peut servir) ; peut-être en résidence avec services type Senioriales, peut-être directement en Ehpad. Et les changements de l’un à l’autre pourraient arriver rapidement (dans le cas de mes parents : 3 ans en résidence pour personnes âgées autonomes, puis l’Ehpad est devenu indispensable mais ils y sont restés moins d’un an : ma mère a soudain décidé d’aller dans sa dernière demeure et, pour mon père, il a fallu un nouvel Ehpad avec une bonne UVP, ce que n’avait pas le premier). Rien que cette fréquence probable de déménagement dissuade d’acheter. Rester longtemps indépendante dans son logement à elle, c’est un conte de fées. La vraie vie n’est pas comme ça. (Cela dit, il serait cruel de le lui annoncer comme cela !)

2) Elle a beaucoup d’argent à placer et elle veut des revenus supplémentaires car sa retraite est un peu courte. Donc elle veut investir dans l’immobilier de rendement. Donc elle devrait acheter des parts de SCPI. Car il n’y a aucune gestion à faire, à part une ligne sur la déclaration d’impôt. Acheter un nombre de parts qui soit un multiple du nombre d’enfants.

C’est le bon sens le plus évident pour toute personne qui regarde cette situation de façon objective, mais certaines personnes développent des trésors d’ingéniosité pour refuser ce bon sens.

Quelle est sa motivation profonde à vouloir acheter un ou deux appartement(s), en dépit du bon sens ? Etre encore la cheffe, être encore décideuse, être encore indépendante. Elle s’achète le rôle d’Abraracourcix. Sauf que quand on ne tient plus sur le bouclier, il faut avoir l’humilité de refuser ce rôle.

Si elle n’a ni l’humilité ni la sagesse de refuser de monter sur le bouclier, il faut, tout simplement, refuser d’être porteur de bouclier. Refuser de lever le petit doigt. "Mais, mamie, ça va vous être difficile de trouver un appartement toute seule. Comment allez-vous trouver les annonces ? Vous savez recherchez les annonces sur l’internet ? Et après, pour aller visiter, vous appelez un taxi ? Et ensuite le notaire. Et ensuite des travaux, car vous l’allez pas en trouver un directement à votre goût, il faudra faire des travaux, donc trouver un artisan et tout ça. Mais, avec vos problèmes d’équilibre, vous n’allez pas pouvoir faire cela seule ! Et moi, je n’ai pas le temps, avec mon travail et ma famille."

Je vais m’arrêter là car il m’est pénible d’aborder le sujet.

Dernière modification par Bernard2K (05/02/2023 18h55)


Les vacances sont finies, au travail !

En ligne En ligne

 

#35 05/02/2023 23h48

Membre (2016)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Monétaire
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   324  

Pour vous "blinder" d’ avance à supporter les reproches quoi que vous choisissiez :
l’ aider, la soutenir dans ses projets, en subir les inconvénients cités par Bernard 2K et en plus ses récriminations ..
La "contrer", ne pas l’ aider dans ses projets d’ achat d’ appartement (s) (hors vente ou location adaptée ), en subir ses récriminations ..
A (re)voir : Tatie Danielle ? Wikipédia

Peut-être que vous percerez le secret de Sandrine pour la rendre "supportable" hmm
Ca donnera du courage à la famille pour choisir une position sans se sacrifier

D’ autres arguments ont été avancés aussi plus haut :
Perte à l’ achat/revente ensuite, vu les frais et le peu de temps d’ utilisation ,
Partage illiquide : Zizanie éventuelle …
Pas de temps en prospections …
et autres à relire plus haut ..

Elle boude ?  Tant pis ….

Sinon, "trainer les pieds" :
"On n’ a PAS trouvé", Y’a pas , trop loin, en étage, déjà pris, quartier mal famé,  peu de luminosité, trop de travaux de rénovation, bruyant …
C’ est fou que les seuls logement en vente actuellement disponibles (que vous avez relevés, "pas vu les autres annonces" …) soient inadaptés et chers ..!
On n’ a trouvé de correct QUE des appartements en Résidence-service : Chouettes, beaux, adaptés, abordables, avec de l’ aide 7/7 , etc … à l’ achat ou en location … T.u veux venir voir ?


Parrainages BoursoBanK(HECL5456), BourseDirect(2019579574),WeSave(HC9B32), Fortuneo(13344104), Bullionvault (CCHARLOTTE1), MeilleurTaux(HELENE330473), Linxéa, Véracash (MP)

Hors ligne Hors ligne

 

#36 06/02/2023 08h49

Membre (2017)
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   78  

Dans l’absolu si elle est bornée déterminée elle peut aussi donner un mandat de recherche à un ou plusieurs agents immobiliers, qui se bousculeront pour faire le job jusque chez le notaire, rémunérés au « résultat », que la famille n’aura pas voulu faire « gracieusement ».

Hors ligne Hors ligne

 

#37 06/02/2023 10h48

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

koldoun, le 05/02/2023 a écrit :

Afin de bien présenter votre opinion, pourriez-vous me donner une liste d’arguments contre l’achat d’appartements?

Car cela semble ancré dans l’esprit de ma grand mère et de mon père, j’aimerai au moins leur soumettre votre avis à ce sujet, de manière étayée.

Il est difficile d’après votre description de connaître l’état de santé réel de votre grand mère.
C’est le déterminant principal.
Si elle est pleinement capable, intellectuellement et physiquement, qu’elle veut absolument être chez elle, à un moment ce sera son problème à elle et à elle seul de faire du raisonnable ou moins raisonnable. Les mensonges ça ne marche pas sur les gens qui ont les moyens de leurs ambitions.

Si j’étais vieux et qui plus est acariâtre, je m’appuierai moins sur les promesses de mes petits enfants que sur des gens que je paie pour me rendre le service dont j’ai réellement besoin.
Mélanger affects et stratégie patrimoniale, c’est toujours compliqué.
Les gâteaux d’anniversaire et visites familiale seraient alors une chance, pas une obligation.

Votre principal argument pour éviter l’achat : la flexibilité nécessaire vu son état de santé.
Ensuite :
- offrir la possibilité de puiser dans le capital et son rendement pour lui offrir une bonne qualité de prise en charge en s’appuyant sur des placements relativement sûrs
- Limiter toutes les contraintes de gestion (le locatif en direct c’est une drôle d’idée)
- Limiter toute dépendance aux tiers "intéressés" autrement dit la famille
- favoriser la transmission avec des descendants qui ne s’entendent pas très bien

Hors ligne Hors ligne

 

#38 06/02/2023 11h11

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Bonjour,

1 - son état de santé est quasiment revenu comme avant la chute, elle marche même vite (avec une canne), les médecins la voient centenaire.

2 - j’ai soumis vos arguments à mon père, il maintient l’option des appartements. Il a peur que beaucoup d’argent sur ses comptes en banques n’attirent les vautours (là il marque un point)

3- il ne veut pas entendre parler de SCPI, c’est du chinois pour lui

4- je préfère ne plus m’en mêler, j’ai prévenu qu’en cas de besoin, je suis disponible

5 - ma deuxième grand mère, du même âge, et pour le coup, réellement riche, vient d’être hospitalisée…

Je vais donc me contenter de leur rendre visite régulièrement, mais ne souhaite plus être mêlé à tout ça, je vois les vautours tourner autour de ces personnes agées, cela me répugne, je ne souhaite pas me retrouver en conflit. Trop de gens trop mielleux et soudainement trop gentils pour être honnêtes.

Voila, encore m.erci à toutes et tous pour vos conseils, il se peut que je pose encore l’une ou l’autre question de temps à autres, mais cela m’étonnerai.

Hors ligne Hors ligne

 

#39 06/02/2023 11h24

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Vous avez parcouru du chemin en 24h !
Vous allez découvrir au passage la frustration qu’il y a à ne pas être entendu dans un cercle familial.
La situation de toute puissance où l’on se sent écouté lorsqu’on est seul avec la personne affaiblie s’étiole très vite lorsqu’elle est remise sur pieds et retrouve ses prérogatives.
Il est totalement normal que les enfants prennent leur place sans être obligatoirement plus vautours que les autres.
Dans toute réflexion stratégique il faut peser les enjeux de chacun. C’est difficile, on n’a pas toujours toutes les cartes en mains, on formule des hypothèses et on décide.

De mon point de vue déjà exprimé, les petits enfants qui se mêlent d’une telle affaire en présence d’une fratrie divisée, c’est le bazar garanti.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.023 sec., 25 requêtes exécutées ]