PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #76 07/12/2023 18h33

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   412  

L1vestisseur, le 06/10/2023 a écrit :

- Clasquin : a priori une belle entreprise, avec un track record correct. Le CA est attendu en baisse entre 2022 et 2025, alors qu’il a plus que doublé entre 2020 et 2022. Il y a eu un boost covid avec l’explosion du taux de frêt maritime, mais actuellement celui-ci chute avec la récession qui s’annonce.
Autre point d’attention, les marges sont faibles (5% d’ebitda, 2% de marge nette). Autrement dit, on a de la décroissance à prévoir, des marges faibles, et des ratios de valorisation plutôt élevés compte tenu des fondamentaux et de la cyclicité (PER de 14 sur 2023). Là aussi le rendement n’est pas dégeu, mais l’activité reste néanmoins cyclique et peu margée. Est-ce soutenable ?

Bon au final projet d’OPA sur Clasquin qui a fait bondir le cours de 40% avant hier. Cette société sortait de mon scope mais méritait peut-être une attention plus particulière de ma part. Mais on ne peut pas être partout.

Je suis sorti de Fountaine Pajot hier (PV 1%) au lendemain des résultats de Catana. Le secteur commence à souffrir : ralentissement des commandes, retour à une croissance plus faible, et surtout effondrement de la profitabilité. On avait déjà des préoccupations lors des précédentes publications, mais là les doutes sont confirmés. Ces deux valeurs sortiront du screener le mois prochain.

Sinon, j’ai décidé de réintégrer Robertet dans le screener. Les effets de bases vont commencer à devenir favorables après une année 2023 compliquée, une belle acquisition (Sonarome) va booster la croissance et accélérer le développement de la société. Graphiquement le cours approche un support oblique long terme très intéressant. J’ai même acheté une action ce matin.

Je me posais la question de réintégrer Vetoquinol, mais je trouve la croissance trop faible et une sous-performance chronique par rapport aux indices de référence.

Les résultats de Wavestone sont excellents : CA en croissance de 17%, ROP de 29% et RN de 28%. Cela en fait donc ma première conviction. Au détriment d’ Infotel, qui avait publié un T3 en recul de 2%, je ne voit pas l’intérêt de garder une ESN qui historiquement sous performe largement ses pairs.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K) 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#77 07/12/2023 23h13

Membre (2022)
Réputation :   11  

ENTJ

Bonsoir L1vestisseur,

J’ai eu la chance de vendre CLASQUIN suite à l’annonce du projet d’OPA. J’insiste sur le mot chance : vous aviez tout à fait raison sur le fait que cette entreprise ne peut être considéré comme une valeur de qualité en raison de ses faibles marges.

Sur la base de vos suggestions et de recherches complémentaires, j’ai mis à jour ma Watch List et ai intégré de nouvelles valeurs dans mon portefeuille tel que listé ci-dessous (l’étoile indiquant toujours les valeurs que je détiens actuellement) :

- Catana *
- Delta Plus Group *
- Equasens *
- Esker *
- Fountaine Pajot * (j’hésite à sortir aussi et à garder seulement CATANA dont les fondamentaux sont meilleurs)
- Jacquet Metals * (beaucoup trop cyclique à mon goût, j’hésite aussi à sortir)
- Gérard Perrier *
- Guillin *
- IDI *
- Lectra *
- Linedata
- Moulinvest *
- Robertet *
- Sidetrade
- Sword *
- Thermador *
- TFF
- Trigano *
- Vetoquinol *
- Virbac
- Wavestone *

Je pense passer bientôt à l’action sur Virbac et TFF. En revanche j’ai un peu plus de mal avec Linedata et Sidetrade dont je ne comprends pas encore bien le business faute de recherche approfondie.

Au plaisir de vous lire !

Malthus.

Hors ligne Hors ligne

 

#78 08/12/2023 03h27

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   412  

Bravo pour l’OPA sur Clasquin Malthus.

Pour Linedata on a certes une croissance un peu faiblarde, mais une belle rentabilité et un rendement appréciable. Malgré le beau parcours depuis 3 ans elle ne reste pas très chère et la probabilité d’une OPA est assez élevée. Ce n’est pas ma première conviction, mais c’est probablement un must have dans un PEA-PME bien garni.

Pour Sidetrade, c’est une valeur logicielle dans un marché de niche, avec un fort potentiel de croissance (attendue à 2 chiffres), une marge d’EBE en progression, ainsi qu’une belle trésorerie. Un peu comme Esker mais en un peu moins cher.

Concernant Lectra, j’ai été refroidi par les derniers résultats et le profit warning. Sur un an les estimations de bénéfices données par les analystes ont quasiment été divisées par deux. Le ROE est également très faible (8%). Néanmoins le track record est intéressant et les fondamentaux sont bons, c’est peut être un dossier à creuser.

Pour Virbac, c’est un peu la même histoire que Vetoquinol en un peu moins bien : faible croissance, track record assez médiocre, bien que les fondamentaux soient corrects. Je l’ai sortie du screener car c’était la note la plus mauvaise (ce qui ne signifie pas que c’est une mauvaise valeur), et je préfère allouer mon argent ailleurs.

Pour TTF, la société me semble bien gérée (stratégie de diversification, croissance externe et organique, désendettement). Les derniers résultats étaient très bons, tout comme les prévisions des 3 prochains exercices (croissance des ventes et des marges).

En résumé :

*Delta Plus, Equasens, Esker, G. Perrier, Idi, Robertet, Wavestone : valeurs de qualité et de fonds de portefeuille
*Trigano, TFF, Thermador, Sword, Linedata, Sidetrade, Lectra : un peu plus funky mais très intéressantes
*Moulinvest, Catana, Pajot : trop cycliques à mon goût
*Guilin, Jacquet, Virbac, Vetoquinol : pas de conviction mais pas non plus à jeter.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K) 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #79 19/12/2023 12h02

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   412  

L’actu’ des small caps (19/12/2023)


Lumibird n’en finit pas de s’effondrer. La société a annoncé mi-décembre tabler désormais sur croissance organique du CA d’au moins 5%, inférieure aux 8% annoncés en début d’année et pourtant confirmés fin octobre. Le titre est en repli de 28% depuis le début de l’année. Ce n’est pas la première fois que les résultats déçoivent, et cela justifie ma méfiance sur ce titre. Cela traduit un traduit un manque de crédibilité du management, alors que le groupe est déjà assez largement endetté.

Lectra reprend des couleurs : +45% sur 2 mois. Pas tellement grâce à de bonne nouvelles, mais le titre avait fortement reculé jusque-là. Il est toujours en repli de 9% depuis janvier. Le groupe a récemment révisé à la baisse ses objectifs suite à la baisse de la demande de ses clients (secteur de la mode, de l’automobile et de l’ameublement) touchés par le ralentissement économique. Vu les derniers résultats du T3 2023 (CA en baisse de 7%, EBITDA en baisse de 17% et RN en baisse de 30%), l’action ne me donne pas envie.

La fin du purgatoire pour les spécialistes de la santé animale ?
Virbac a relevé ses perspectives de chiffre d’affaires (+4% au lieu d’une fourchette 2%-4%) et de ratio de bénéfice d’exploitation (autour de 15% contre une prévision antérieure de 13,5% à 14,5%) à la faveur d’un "important rebond des ventes observé au troisième trimestre et qui se poursuit au quatrième trimestre". Le titre prend 45% depuis le début de l’année.
Du coup, Vetoquinol en profite (+12% depuis janvier).

Wavestone profite de nombreux catalyseurs. Les résultats stratosphériques du 1er semestre d’abord : +17% de croissance, dont 12 en organique, marge opérationnelle en hausse de 0,8pts à 13,3%, et RN en progression de 28%. L’acquisition de Q-Perior l’an prochain va permettre au groupe de franchir le milliard d’euros de CA en 2024. Du coup les analystes apprécient et relèvent leurs objectifs de cours. Bouquet final, OPA sur SII, qui relance la spéculation sur les ESN. Le titre explose (+35% depuis janvier, +23% sur un mois).

Même topo pour Sidetrade (+17% en 2 mois) et Esker (+44% sur 2 mois) qui profitent du rachat du groupe suédois de logiciels concurrent Pagero par Vertex pour 555 millions de dollars. On est pas à l’abri d’une OPA généreuse sur nos pépites françaises du secteur des logiciels. Au détriment d’une côte qui s’appauvrit un peu plus…


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K) 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #80 01/01/2024 10h12

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   412  

SCREENER PEA-PME JANVIER 2024


Voici la mise à jour du mois de janvier 2024.
Mise à jour effectuées : actualisation des prévisions 2023, du momentum et réajustement des scores « confiance ».



Rappel sur la méthodologie appliquée (lien).

L’idée est d’appliquer des critères quantitatifs sur une liste de small-caps éligibles au PEA-PME et intéressantes dans une optique d’investissement moyen long-terme. J’entends par intéressante une entreprise de qualité avec un chiffre d’affaires en croissance structurelle et régulière, profitable, faiblement (voire pas du tout) endettée, dont les résultats sont régulièrement bien accueillis, au management compétent et dont le cours de bourse est relativement peu volatile.
Les sociétés évoluant sur des secteurs cycliques, dont le chiffre d’affaires reste stable voire décroit, qui enregistrent des pertes régulières et dont le management a pour habitude de décevoir le marché sont de fait exclues du screener.

Les 17 valeurs de ce screener sont toutes détenues personnellement en portefeuille. Catana, Fountaine Pajot et Poujoulat sont sorties en raison de leur cyclicité et de leurs derniers résultats que je juge décevants. IT Link et Infotel ont réalisé des résultats décevants sur les deux derniers trimestres, au contraire de leurs pairs comme Wavestone, Sword, Neurones ou encore SII qui affichent de meilleurs fondamentaux, c’est pourquoi je les ai (temporairement ?) sorties. Robertet réintègre le screener, pour les raisons évoquées récemment sur cette file ainsi que sur ma file personnelle.

Quelques sociétés que je suis de loin : Vetoquinol, Virbac, Memscap, Groupe Guillin, It Link, Infotel, Lectra, Precia, Assystem et Lumibird, mais qui pour une raison ou une autre liée aux critères d’investissements indiqués supra me paraissent plus faibles que les « minificent 17 ». Je suis ouvert à vos arguments pour réintégrer une ou plusieurs de ces actions qui vous semblent indispensables au PEA-PME.

En vrac :
- Ouverture d’une file dédiée à Delta Plus Group.
- Fin rocambolesque de l’aventure boursière pour l’action Travel Technology Interactive, qui voit ses actionnaires se faire exproprier leurs titres. Un cas d’école qui nous incite à la méfiance sur les nano et micro capitalisations (lien vers la file).


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K) 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#81 01/01/2024 12h56

Membre (2022)
Réputation :   2  

Bonjour,
Que pensez-vous de Micropole pour jouer sur les OPA du secteur?
Pouvez-vous me donner vos avis concernant, svp ?:
- Metavisio avec son développement à l’international serait une bonne idée?
- Groupe sfpi ->Il y a eu un reclassement des actions du groupe à 2,50 euros (actuellement, le cours du titre ne dépasse pas les 2 euros).
- Klarsen->caisse rempli, à voir s’il arrive à absorber erold?

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#82 01/01/2024 13h33

Membre (2020)
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   412  

Analyse rapide :

- Micropole : Nanocap (32M€ de capi) aux résultats erratiques. Marge opérationnelle de seulement 3,2% au s2 2023 ainsi qu’une perte nette de 0,2M€. Quasiment aucune croissance depuis 2017, très peu voire pas rentable (une année sur deux). Le cours évolue dans un range entre 0,9€ et 1,4€ depuis 2018, aucun versement de dividende. Je vous laisse en tirer vos propres conclusions en la comparant aux autres ESN présentes sur le marché.

- Metavisio : vendeur de PC portables de la Marque Thomson. Concurrents : Apple, Asus, Lenovo, HP… Le cours a perdu 95% de sa valeur en un an, ça veut tout dire.

- Groupe SFPI : secteur de la construction en crise, faible marges. Le retour à l’actionnaire est négatif entre 5 et 10 ans, le cours a perdu 40% en 2 ans. Points positifs peu endettée, pas d’augmentation de capital et un dividende sympa. A voir pour jouer un rebond, mais je ne suis pas fan.

- Klarsen : nano cap (9M€ de capi) : belle croissance du cours de bourse depuis 2020. Programme de rachat d’action de 1,5M€ maxi annoncé fin décembre soit 16% de la capi boursière (effet relutif pour l’actionnaire). Par contre je ne comprends pas le business.

A première vue ce sont plutôt des actions "olé-olé", le genre d’actions qu’apprécient les apprentis traders de la twitosphère pour faire des "trades". Ce ne sont pas des valeurs de qualité et il n’est d’aucun intérêt d’en détenir dans une optique d’investissement moyen long-terme.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K) 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #83 01/01/2024 19h56

Membre (2016)
Top 20 Année 2023
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   578  

Je ne connais pas ces valeurs et si vos commentaires à la hache ne sont pas inintéressants (et stimulants), votre conclusion est très franchement arrogante (valeurs pour "les apprentis traders de la twitosphère pour faire des "trades" ; "Ce ne sont pas des valeurs de qualité" ; "aucun intérêt d’en détenir dans une optique d’investissement moyen long-terme" sic). Ce qui malheureusement dessert votre propos.

Prenons l’exemple du Groupe SFPI  : détenu par les fonds Lazard, Indépendance & expansion et HMG (parmi d’autres, je vous laisse consulter la liste ici.

M. Higgons ou JF Delcaire ou l’équipe Lazard estiment donc qu’il y a un certain intérêt à en détenir dans leurs portefeuilles respectifs. Et comme il ne s’agit pas "d’apprentis traders de la twitosphère" (sic), ils ont sans doute vus des choses dans cette valeur que vous ne savez pas voir.

Quand à Klarsen, ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas une valeur et son modèle qu’elle relève de la catégorie "aucun intérêt" ou "pas une valeur de qualité".

Que ces valeurs ne vous conviennent pas est parfaitement entendable. En conclure qu’elles sont m*diques, ce serait très excessif. Un peu de modestie et de nuances ne nuisent jamais au propos.

Dernière modification par carignan99 (01/01/2024 20h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#84 10/02/2024 10h36

Membre (2016)
Réputation :   8  

Merci à tous ceux qui ont contribué à cette discussion.

Je ne suis pas un pro de l’investissement, mais ces 10 dernières années, j’ai appris à "gérer" mon PEA. Il est plein. En revanche, j’ai l’impression de redémarrer comme un bébé avec mon PEA-PME.

Une stratégie dividende est-elle envisageable sur un PEA-PME ?

a - Quand je vois des actions comme Kauffman (que je détiens), je me dis que oui. Quel serait alors votre TOP 10 des actions à dividende pour un PEA-PME ?

b - Quand je considère la nature des actions éligibles au PEA-PME, je me dis que le PEA-PME n’a pas été inventer pour cela. Quand on cherche à y passer le moins de temps possible, vaut-il mieux alors se situer dans :

1. un mode "buy & hold" où on achète et on attend que l’action explose par exemple dans un horizon à 5 ou 10 ans, en sachant que les dividendes seront souvent très faibles et en-dessous de l’inflation (cf.Esker avec 0.48%).

2. un mode "soft trading" où on se met une alerte pour revendre dès qu’on atteint par exemple une plus-value de 20% à 30% ?

Dernière modification par BodyP (10/02/2024 10h37)


Parrainages : Yomoni | WeSave (code CS8782) | Linxea | Bourse Direct | Me contacter en message privé

Hors ligne Hors ligne

 

#85 10/02/2024 10h49

Membre (2019)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   332  

A mon dernier pointage, vous avez d’éligible au PEA-PME deux sociétés à dividende stable ou croissant depuis au moins 10 ans : Equasens ; Thermador.

Difficile de recommander Kaufman (que vous citez) pour cet usage, ces sociétés à gros rendement, c’est trop volatil / cyclique, avec la coupe du dividende qui va avec.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 10/02/2024 11h10

Membre (2020)
Réputation :   108  

Toutes les stratégies sont envisageables en PEA PME dès lors qu’elles sont bien exécutées ou que vous avez de la chance.
J’essaie depuis quelques années du buy and hold sur un panel très large de valeur recommmandées à droite à gauche, en privilégiant le secteur industriel et sans autre analyse poussée de ma part. Mes résultats sont très médiocres, mais un peu meilleurs qu’un indice small cap France.
Je trouve qu’il est beaucoup plus difficile d’anticiper / de lire une évolution de cours que pour les grands groupess (moins d’informations, moins de momentum, beaucoup plus de volatilité).
Le côté montagne russe est frustrant car non exploité en buy and hold.
Ces dernières années pour faire de la perf, il me semble que mieux valait être un investisseur actif qui se donne des seuils de valorisation et achète / vende en fonction de ces seuils (si tant est que les valeurs de seuil et la "raideur" d’action associée soit correctement définie).
Mais le passé ne présage pas du futur et si les smalls dans leur ensemble reviennent en grâce (ce que beaucoup attendent vu la valorisation du reste) la stratégie buy and hold pourrait retrouver une belle performance de long terme.
En tout cas le pire est souvent d’en changer. Je vais donc laisser mon premier pea pme comme cela, et pour le deuxième de la famille je partirai plutôt sur le suivi de fonds ou etf élligibles.
En tout cas je vous rejoins toutafait sur le fait que gérer un PEA et un PEA PME sont deux exercices très différents.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 4    #87 10/02/2024 11h35

Membre (2017)
Réputation :   61  

INTJ

Vous pouvez aussi faire un mix de stock picking avec des fonds éligibles au :

SEXTANT PME - part A - FR0010547869  (frais Souscription 2 %; Rachat 1 %; Gestion 2,2 %; Surperformance Oui);
QUADRIGE FRANCE SMALLCAPS - part C - FR00114660 (frais Souscription 4 %; Rachat 0 %; Gestion 2,4 %; Surperformance Néant);
HMG Découvertes PME - part I FR0013351277 (frais entrée 3 %, frais sortie max 1 %, Frais de gestion max 1,5 %);
Gay-Lussac RJ SMICROCAPS A LU2022049022 ;
Indépendance et Expansion Europe Smll AC - part A  LU1832174962  ;
AMPLEGEST Amplegest PME AC FR0011631050 ;
Financière Arbevel - Pluvalca Initiatives PME A - FR0011315696 (frais courant =1,15%, frais d’acquisittion = 2%);
Institut de Developmenet Industriel IDI FR0000051393 IDIP ;
CBO territoria pour le côté REIT;

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FunnyDjo (10/02/2024 11h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 10/02/2024 12h41

Membre (2018)
Réputation :   97  

ISTP

Le PME-PEA est une enveloppe fiscale intéressante mais les actions éligibles sont pour la plupart très volatiles ou avec une faible croissance du cours hélas.

Quand on voit les montagnes russes de thermador, virbac, chargeurs, Catana, Soitec…. il faut être confiant.

Dans les valeurs relativement régulières j’ai trouvé : CBOT, Interparfums, Gerard Perrier, IDI. Je trouve les 3 premières à un prix correct.

Dernière modification par gandolfi (10/02/2024 12h42)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#89 11/02/2024 11h10

Membre (2016)
Réputation :   8  

Merci à tous pour vos retours, variés et très complémentaires.

gandolfi, le 10/02/2024 a écrit :

CBOT, Interparfums, Gerard Perrier, IDI. Je trouve les 3 premières à un prix correct.

Interparfums est présenté comme non éligible au PEA-PME sur Fortuneo.

FunnyDjo, le 10/02/2024 a écrit :

fonds éligibles

Je n’y connais rien en fonds, ou plutôt :
- j’ai du mal à comprendre combien il me restera dans la poche après avoir ôté les frais.
- j’ai un peu l’impression de jouer à la loterie car mentalement, j’ai u mal à comprendre comment évaluer le cours d’un fond Versus celui d’une action
- j’ai tenté d’appliquer le "Volume Profile" sur le graphique des fonds et ça ne fonctionnne pas, là où sur des actions, je trouve ça utile pour voir le "PRU" moyen des acheteurs/vendeurs sur une période donnée.

Priority, le 10/02/2024 a écrit :

Je trouve qu’il est beaucoup plus difficile d’anticiper / de lire une évolution de cours que pour les grands groupess (moins d’informations, moins de momentum, beaucoup plus de volatilité).

Cela confirme mon sentiment. Mais il est dommage de passer à côté des avantages fiscaux que nous offre le PEA-PME. Peut-être qu’un membre du forum pourra nous partager sa réussite…


Parrainages : Yomoni | WeSave (code CS8782) | Linxea | Bourse Direct | Me contacter en message privé

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2    #90 11/02/2024 13h47

Membre (2017)
Réputation :   29  

Bonjour,

L’intérêt du pea-pme est aussi d’y loger des obligations convertibles de pme. L’essentiel de mes gains dans cette enveloppe fiscale (en moyenne  10% /an sur 10 ans)  provient non des actions mais de ces obligations.
On peut y mettre :
- des obligations cotées : exemples obligation cbo territoria (code isin : cbotb et cbotc), obligation genfit (code isin : gnfaa). Et si on peut les convertir au dessus du prix d’achat c’est le jackpot ( exemples vécus : futuren, artea, soitec)

- des obligations convertibles de titres non cotées : en crowdfunding immobilier ou en financement participatif (ex orsana expansion chez enerfip en ce moment).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par jmborg (11/02/2024 13h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#91 11/02/2024 13h57

Membre (2016)
Réputation :   8  

Merci pour votre réponse, originale à mes oreilles, je ne m’y attendais pas.

1. J’ai essayé tous les codec (botc, gnfaa) sur Fortuneo et seeul l’achat via un CTO est autorisé. Une idée ? Chez quel courtier es-tu ? Pourquoi Fortuneo - qui a pignon sur rue - ne le proposerait pas aussi ?

2. Comment reconnaître une "obligation convertible" versus une action ?

"si on peut les convertir au dessus du prix d’achat c’est le jackpot"
Y a-t-il une opération particulière à faire pour cela, ou bien l’obligation est-elle vendue automatiquement quand elle arrive à son terme ?


Parrainages : Yomoni | WeSave (code CS8782) | Linxea | Bourse Direct | Me contacter en message privé

Hors ligne Hors ligne

 

#92 11/02/2024 14h36

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

J’ai plutôt réussi avec BESI, elle remplie les critères d’éligibilité; moins de 5 000 employés, un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 1,5 milliard d’euros ou un total de bilan n’excédant pas 2 milliards d’euros.
Etonnamment, une valeur internationale qui fait le gros de son CA en Asie. 

Je pense et j’espère qu’elle ne sera plus éligible après 2026, elle pourrai rester dans le PEA-PME et ne plus être éligible pour de nouvelles actions.

Je cherche d’autres valeurs de ce type, de croissance, internationales, ayant très peu d’activité en France ou en Europe, avec un bilan important.

Hors ligne Hors ligne

 

#93 11/02/2024 14h51

Membre (2017)
Réputation :   29  

Effectivement peu de courtiers autorisent l’achat d’obligations convertibles sur un pea-pme.

Pour les obligations cotées, boursedirect fait le job à moindre frais (au tarif d’un courtag habituel) mais est plus cher pour les non cotées. (mon pea-pme est chez eux)

Pour les obligations non cotées boursorama le ferait pour le crowfunding  avec homunity gratuitement mais n’admet plus l’achat d’obligations cotées.

Bforbank fait à ma connaissance les deux à peu de frais.

edit suite à la question en dessous :
les coupons perçus sont perçus intégralement (pas de taxe ni de frais divers)  si les obligations sont dans le pea-pme, c’est bien l’intérêt de les mettre dedans.

Dernière modification par jmborg (11/02/2024 18h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#94 11/02/2024 16h52

Membre (2018)
Réputation :   97  

ISTP

BodyP a écrit :

Interparfums est présenté comme non éligible au PEA-PME sur Fortuneo.

Désolé pour la confusion elle était restée dans mon screener que je n’avais plus consulté d’un moment. A ce jour c’est BESI ma plus grosse plus value mais j’en avais acheté trop peu.

Je pense plutôt acheter le fond IE et ne plus y toucher d’un moment

@Jmborg. Merci pour vos infos, je vais regarder de mon coté sur boursedirect.
- Avez vous une idée des frais sur ce type d’obligations ? est ce considéré comme des dividendes et donc non soumis aux frais tant que cela reste dans enveloppe ?

si j’ai bien compris
- cbotB est au pair avec un rendement de seulement 3,75%
- cbotC est au dessus du pair avec un rendement de 6,75% (pour un prix de 4,35 euros aujourd’hui) au meme niveau que l’action à 6,7% actuellement.

Comment arrivez vous à faire du 10% ?

Dernière modification par gandolfi (11/02/2024 17h40)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #95 11/02/2024 18h53

Membre (2017)
Réputation :   29  

J’ai fait 10% en moyenne car j’ai acheté la plupart de mes obligations en dessous du pair. Elles ont toutes été converties au pair ou au dessus (soitec) et j’ai donc encaissé de subtantiels bénéfices.
Je vous renvoie à cet égard à  la présentation de 2017 de mon portefeuille où j’avais investi dans les obligations touax, futuren et mecelec,soitec à un gros discount par rapport au pair.
Il y a moins d’opportunités évidentes aujourd’hui mais les obligations genfit et atari peuvent retenir votre attention (ce n’est pas un conseil d’achat mais oui j’en possède).
Par exemple l’obligation genfit devrait être remboursée dans un 1an et demi 10% de plus que sa valeur actuelle. Si on rajoute le coupon annuel cela fait du 10%/an (mais vous pouviez l’acheter à 16 euros il y a 2 ans et vous auriez alors fait 50% de plus values).
Ce sont des marchés étroits attention, la stratégie est d’acheter quand quelqu’un cherche à se débarasser d’obligations et ne trouve pas preneur et d’attendre le remboursement;

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#96 11/02/2024 22h51

Membre (2011)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   99  

Un avis sur ce fonds éligible en PEA-PME ?
Eurazeo Private Value Europe 3 - Boursorama

Dispo à 0% de frais chez Bourso (20k mini)

Il a une perf régulière assez impressionnante : Eurazeo Private Value Europe 3 A | FR0013301546 - Synthèse

Dernière modification par FCP (11/02/2024 23h51)


Mon code parrain Corum : X2BNTB

Hors ligne Hors ligne

 

#97 11/02/2024 23h31

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Réputation :   615  

Aucun intérêt à le prendre en PEA PME vu que vous serez exonéré d’impôt après 5 ans de détention.

J’en ai acheté sur mon CTO Bourse Direct, frais entrée 0 également.

Sur PEA PME et du même distributeur,  eurazeo, vous avez :

Produit financier : FCPR EURAZEO PRINCIPAL Investments (FR00140086G7) - EURAZEO GLOBAL INVESTOR | Bourse Direct

Celui ci ne présente pas d’exonération d’IR après 5 ans. Intéressant via pea pme.

J’en ai acheté
10k€ également, frais entrée 0.


Eureka

Hors ligne Hors ligne

 

#98 11/02/2024 23h53

Membre (2011)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   99  

simouss a écrit :

Aucun intérêt à le prendre en PEA PME vu que vous serez exonéré d’impôt après 5 ans de détention.

Etes vous sûr ?

Sur la fiche bourso, il y a écrit :
"Fiscalité :
Compte-titres : Les plus-values réalisées sont soumises au prélèvement forfaitaire unique (ou « flat tax ») dont le taux global est de 30 %
PEA PME : Fiscalité applicable au régime du PEA-PME"


Mon code parrain Corum : X2BNTB

Hors ligne Hors ligne

 

#99 12/02/2024 08h22

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Réputation :   615  

https://s.brsimg.com/static/i/bourse/op … /rules.pdf

paragraphe 3.2.14 Risque fiscal page 10

https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/854- … titue_p_23

B. Régime de faveur institué par l’article 163 quinquies B du CGI

260

Les personnes physiques résidentes qui souscrivent des parts de FCPR et FPCI « fiscaux » (II § 180) ou de FCPI bénéficient d’un régime fiscal favorable qui consiste en une exonération d’impôt sur le revenu des sommes ou valeurs distribuées et des gains de cession ou d’opérations assimilées se rapportant à ces parts, sous réserve du respect des conditions cumulatives suivantes (CGI, art. 163 quinquies B, I et II et CGI, art. 150-0 A, III) :

    - le porteur de parts s’engage à conserver les parts souscrites pendant cinq ans et à réinvestir dans le fonds les sommes distribuées par ce dernier au cours de cette période ;

    Remarque : Outre un réinvestissement par souscription de parts nouvelles, les sommes ou valeurs reçues peuvent être réinvesties dans le fonds sur un compte de tiers ouvert au nom du porteur de parts et bloqué pendant la période restant à courir jusqu’au terme de l’engagement de conservation des parts, toutes autres conditions étant par ailleurs remplies.

    - le porteur de parts ne doit pas détenir, seul ou avec son conjoint et leurs ascendants et descendants directement ou indirectement, plus de 25 % des droits dans les bénéfices de sociétés dont les titres figurent à l’actif du fonds ou avoir détenu ce montant à un moment quelconque au cours des cinq années précédant la souscription des parts du fonds ou l’apport des titres.

270

Les personnes physiques qui souscrivent directement des parts de FCPR ou FPCI fiscaux ou de FCPI et qui ont pris, lors de la souscription, l’engagement de conserver ces parts pendant cinq ans et de réinvestir, durant cette même période, toutes les distributions reçues (y compris les distributions d’une fraction des actifs du fonds sans annulation de parts et des plus-values de cession d’actifs réalisées par le fonds) bénéficient, sous réserve du respect effectif des engagements pris, d’un régime fiscal qui prévoit :

    - une exonération d’impôt sur le revenu au titre de ces distributions (CGI, art. 163 quinquies B, I et II) ;

    - et une exonération d’impôt sur le revenu des plus-values réalisées à l’occasion de la cession ou du rachat des parts (CGI, art. 150-0 A, III-1 ; BOI-RPPM-PVBMI-10-20 au I-A § 30 et suiv.).

Les engagements de conservation et de réinvestissement sont liés.

En revanche, les distributions et gains considérés restent soumis aux prélèvements sociaux conformément au 8° du II de l’article L. 136-7 du code de la sécurité sociale (CSS).


Eureka

Hors ligne Hors ligne

 

#100 14/02/2024 13h23

Membre (2016)
Réputation :   82  

jmborg, le 11/02/2024 a écrit :

Ce sont des marchés étroits attention, la stratégie est d’acheter quand quelqu’un cherche à se débarasser d’obligations et ne trouve pas preneur et d’attendre le remboursement;

Existe-t-il une base de données qui listerait les obligations éligibles au PEA-PME, à l’image du fichier qu’Euronext publie pour les actions ?

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Pied de page des forums