PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez le rapport boursier foncières cotées et infrastructure en cliquant ici.

#176 03/10/2023 22h55

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Réputation :   53  

ddazin a écrit :

dans une ville de province, (…) 2 jours de télétravail imposés

Oui mais ailleurs :

Reuters a écrit :

LONDRES, 28 septembre (Reuters) - La banque française BNP Paribas a prévenu son personnel basé à Londres qu’elle allait contrôler de façon informatique leur passage au bureau dans le cadre de ses efforts pour limiter le télétravail, selon un mémo consulté par Reuters.

Il semble bien qu’on soit dans une période transitoire où les sociétés cherchent le bon équilibre, qui peut être très différent selon les métiers et les secteurs d’activité.

En gros quand le coût des salaires est très supérieur à celui des mètres carrés, vous voulez que les gens soient là (finance, private equity, avocats d’affaires, etc.), car la baisse de productivité du télétravail, désormais reconnue, est ruineuse.

C’est ce qui explique que les bureaux prime occupés par ces activités sur Park Avenue à New York, les Champs (et alentours) à Paris, la City à Londres, affichent toujours des taux d’occupation autour de 98-99%.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #177 06/10/2023 08h42

Membre (2016)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   68  

On peut lire effectivement que de nombreuses entreprises, américaines notamment, demandent à leurs employés de revenir au bureau, car la productivité des salariés baisse lorsqu’ils travaillent à domicile. Une étude du MIT menée aux US auprès de salariés nouvellement embauchés montre que le travail à distance à temps plein entraîne une perte de productivité de 18%.

Mais il faut dire, qu’aux Etats-Unis, l’utilisation du télétravail a été si importante, parfois à 100% que de nombreuses entreprises ont tout simplement supprimé les bureaux ou envisagé de le faire  : Zapier, GitLab, Slack et même Twitter (avant l’arrivée d’Elon Musk): dans un article de TechCrunch du 11 mai dernier, on pouvait lire que la société envisageait de vendre son siège social de San Francisco,1355 Market St. L’entreprise a déclaré que le télétravail était une option viable pour ses employés et qu’elle souhaitait se concentrer sur la flexibilité et l’efficacité. Aujourd’hui E.Musk veut transformer ses bureaux en dortoir!

En France, le contexte est en fait totalement différent : malgré la crise du Covid-19, le 100% télétravail n’a jamais été vraiment appliqué et la norme actuelle est de deux jours de télétravail par semaine, et la suppression des bureaux n’a jamais été une option.
Selon une étude récente, l’OCDE affirme qu’une forte adoption du télétravail et une productivité élevée ne sont manifestement pas incompatibles. Elle ajoute que la productivité s’améliore en télétravail, mais uniquement les deux premiers jours et baisse après.
A noter également que le télétravail de deux jours par semaine devient un critère important pour les nouveaux employés surtout les jeunes.
Les entreprises l’ont vite assimilé et elles ont d’ailleurs agit en conséquence, en réduisant la taille de leurs bureaux, d’où des économies substantielles, et il est très difficile de faire marche arrière. Citons : Google, Microsoft, BNP Paribas, Safran, Air France-Klm, KPMG, Deloitte, Danone, L’Oréal, Axa, Orange…
Le télétravail deux jours par semaine devrait perdurer, même si certaines entreprises envisagent de rendre le bureau plus attrayant.
C’est aujourd’hui un vrai sujet de société qui mérite d’être observé et étudié de près.
Pour approfondir le sujet télétravail et productivité, vous pouvez lire les articles parus dans la revue Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 539 du 12 juillet dernier, où il est expliqué notamment pourquoi le télétravail était si peu fréquent avant 2020.

Dernière modification par ddazin (06/10/2023 09h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#178 06/10/2023 10h09

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Eh oui !

De toute façon, le débat n’est pas tellement de savoir si on est plus productif ou moins productif en télétravail ou en présentiel.

Peu importe en soi.

Il y a plein de choses d’improductif que font les entreprises.

Ce qu’on voit c’est qu’il y a tout de même une tendance qui semble durable pour qu’au moins une partie des entreprises passent une partie de leurs employés au moins une partie du temps en télétravail.

Ca suffit pour provoquer un déséquilibre entre l’offre et la demande à certains endroits, et voilà !

C’est la même chose qu’avec les centres commerciaux : le eCommerce n’a pas tué [tous] les centres commerciaux, mais il les a rendu financièrement moins attractifs, alors qu’auparavant, ils étaient incontournables.

Hors ligne Hors ligne

 

#179 06/10/2023 15h13

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1500  

 Hall of Fame 

ISTJ

Ce qu’on voit c’est qu’il y a tout de même une tendance qui semble durable pour qu’au moins une partie des entreprises passent une partie de leurs employés au moins une partie du temps en télétravail.

Une partie d’une partie d’une partie, au final, ça peut faire assez peu ;-)
Mais je vous rejoins, le télétravail se développe (en partie).


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#180 06/10/2023 15h50

Membre (2020)
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   71  

^
J’ai assez souvent des discussions (parfois houleuses) dans un contexte familial ou le télétravail reste perçu comme "un luxe de cadre urbain", ce que je ne nie pas nécessairement, on a souvent tendance à amalgamer sa réalité vécue (et celle de son entourage, souvent homogène économiquement et socialement) comme étant la "norme" or c’est loin d’être systématiquement le cas.

Il y a tout un pan de population qui n’a que très peu vécu et n’expérimente toujours pas vraiment le télétravail, évidemment cela se retrouve dans les catégories socio professionnelles où l’ouvrier ou agriculteur qui télétravaille est sans doute rare, et les employés non bureau dans le même cas de figure ainsi que l’ensemble des commerçants.
Il y aussi des secteurs entier tel que la santé, le retail, le BTP, la restauration… et d’autres que j’oublie encore où cela s’applique peu voire pas du tout (bon la santé on essaie)

On trouve rapidement des traces allant dans ce sens en cherchant des études de l’INSEE

Crise sanitaire et développement du télétravail

INSEE a écrit :

Il en est ainsi des départements d’Île-de-France, du Rhône et de la Haute-Garonne, où les fonctions métropolitaines et les emplois de bureau sont surreprésentés.

eg. Paris, Lyon, Bordeaux

Environ 420.000 compatibles avec le télétravail en Normandie

INSEE a écrit :

En 2019, la Normandie regroupe près de 420 000 emplois pouvant être considérés comme compatibles avec le télétravail, soit environ un tiers des emplois de la région. La Normandie se situe au deuxième rang des régions présentant les plus faibles proportions d’emplois susceptibles d’être télétravaillés, après la Bourgogne-Franche-Comté.

=> Ou dit autrement "2/3 des emplois non compatibles avec le télétravail en Normandie"
Au demeurant télétravaillable ne veut pas dire télétravaillé évidemment

Et plus généralement

En 2021, chaque semaine 1 salarié sur 5 a télétravaillé

INSEE a écrit :

Le télétravail concerne majoritairement les cadres. Il est moins fréquent pour les jeunes ou les salariés des petites entreprises et, à l’inverse, il est très répandu pour les salariés des zones d’habitation denses.

Un salarié sur deux exerce une profession pour laquelle le télétravail n’est pas pratiqué. À l’autre extrémité du spectre, 6 % des salariés exercent une profession pour laquelle plus de la moitié du temps de travail a été télétravaillé en 2021.

Alors oui il y a une tendance de fond, cela va probablement aller crescendo (avec des hauts et des bas, comme la bourse), mais la prépondérance du phénomène reste cantonné… à une minorité de la population qui est sans doute surreprésenté ici et parmi nos proches (moi le premier)

Et cela concerne de façon disproportionnée La Défense et les grandes métropoles, les anciens actifs "prime" valeurs sûres pour les SCPI.

Dernière modification par Drystan (06/10/2023 15h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#181 06/10/2023 17h00

Membre (2016)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   68  

Je vous invite à lire les chiffres Immostat du marché des bureaux en IDF au S1 2023

Il est écrit notamment : «  Des chiffres qui confirment l’installation du travail hybride dans le paysage immobilier et la propension des entreprises à réduire la surface de leurs projets, en particulier les plus grandes d’entre elles. »

Un autre commentaire intéressant : « L’effet balancier lié au télétravail rend le calibrage des projets difficile : certaines entreprises se rendent compte que, déployé en trop grande proportion, celui-ci a un impact important sur la productivité, l’innovation non programmée, et l’engagement. Ces différents paramètres rendent les décisions difficiles et aboutissent à des délais de concrétisation particulièrement longs ».

Nous sommes encore dans une période de transition.

Hors ligne Hors ligne

 

#182 06/10/2023 17h07

Membre (2017)
Top 50 Année 2024
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   116  

ISTP

InvestisseurHeureux a écrit :

Ce qu’on voit c’est qu’il y a tout de même une tendance qui semble durable pour qu’au moins une partie des entreprises passent une partie de leurs employés au moins une partie du temps en télétravail.

Oui ça c’est les infos d’hier. Les infos du jour c’est plutôt ça:
Working from home will be history in three years? time, KPMG survey suggests

InvestisseurHeureux a écrit :

Ca suffit pour provoquer un déséquilibre entre l’offre et la demande à certains endroits, et voilà !

Ben non ça ne « suffit » pas. Car les employés qui restent, eux, veulent des salles de sport, beaucoup de salles de réunions et des lieux de vie qui demandent plus d’espace. Donc même si le télétravail devait perdurer longtemps (rappelons nous qu’en décembre 2019 beaucoup disaient que c’était impossible de faire du télétravail de masse, on a vu ce que valait cette prévision donc la prévision qu’il est impossible de revenir en arrière vaut à peu près autant), les salariés présents utiliseront plus d’espace.

Ne nous y trompons pas : des bureaux bien situés et bien équipés c’est 1,5% de vacance aujourd’hui. Des bureaux mal placés et en mode sécu, oui c’est 20% de vacance. Mais leurs propriétaires vont les re-enginerer et ils sauront séduire ceux qui trouvent que les loyers des bureaux en plein centre sont trop chers.

QCA : 3% de vacances et pas un immeuble « cosy » à moins de 1000 euros du mètre

Hors ligne Hors ligne

 

#183 06/10/2023 19h16

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

Revenir au full présentiel quand on a déjà fait du télétravail, autorisé des salariés à partir loin, réduit l’espace des bureaux, c’est quand même pas aussi simple que mettre les gens en télétravail.
Faire machine arrière va entrainer des déceptions, des coûts divers et variés, de la baisse de motivation/désengagement.

J’ai hâte de voir comment ça se passera en France quand ça fera machine arrière massivement.

Hors ligne Hors ligne

 

#184 06/10/2023 20h18

Membre (2014)
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   332  

Le fait est que de plus en plus d’entreprises réduisent le nombre de jours de télétravail de leurs salariés. Je connais plusieurs ETI provinciaux dans cette situation autour de moi.

Certes le full présentiel n’est plus envisageable dans les tours de bureaux mais au delà d’un ou deux jours de travail, l’employeur perd clairement confiance dans l’implication de son salarié, surtout dans les temps difficiles comme maintenant avec les taux d’intérêt élevés, à tort ou à raison, exception faite de certaines corps de métier comme l’informatique.

Dernière modification par skywalker31 (06/10/2023 20h18)


"La bourse est le seul magasin où la plupart des clients fuient quand les prix baissent. W Buffet". Portefeuille, Blog

Hors ligne Hors ligne

 

#185 06/10/2023 21h17

Membre (2016)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   68  

Asn540 a écrit :

Oui ça c’est les infos d’hier. Les infos du jour c’est plutôt ça:
Working from home will be history in three years? time, KPMG survey suggests

Aller chercher des infos en Australie pour témoigner de l’évolution du télétravail en France, fallait oser !

Asn540 a écrit :

les salariés présents utiliseront plus d’espace.

Et ben non : Au résultat, il y a un gain de m² , à moins de leur construire un stade de foot…

Asn540 a écrit :

Ne nous y trompons pas : des bureaux bien situés et bien équipés c’est 1,5% de vacance aujourd’hui. Des bureaux mal placés et en mode sécu, oui c’est 20% de vacance. Mais leurs propriétaires vont les re-enginerer et ils sauront séduire ceux qui trouvent que les loyers des bureaux en plein centre sont trop chers.

Se tromper sur quoi ? Sur les chiffres Immostat du marché des bureaux en IDF au S1 2023 ? et sur les conclusions des experts ?

Dernière modification par ddazin (06/10/2023 22h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#186 07/10/2023 13h32

Membre (2017)
Top 50 Année 2024
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   116  

ISTP

ddazin, le 06/10/2023 a écrit :

Aller chercher des infos en Australie pour témoigner de l’évolution du télétravail en France, fallait oser !

Si Ddazin avait pris la peine de lire l’article avant de poster un commentaire visant seulement à ridiculiser le post sans toutefois y répondre sur le fond, il y aurait lu

Article a écrit :

KPMG boss Andrew Yates said the consulting firm’s global survey of more than 1300 CEOs

Il s’agit d’une étude portant sur des CEOs d’entreprises du monde entier. Pour ceux qui investissent des des foncières aux USA, en Europe, en France, c’est très intéressant de voir qu’une majorité de CEO veulent revenir en arrière sur le télétravail. Y arriveront-ils ou pas, nous ne le savons pas.

Cette étude a aussi été reprise par le Guardian, en Angleterre, c’est peut être suffisamment proche pour être considéré digne d’intérêt. J’avais posté le lien d’un journal australien car j’avais vu cette info sur un site payant et pour que tout le monde puisse y avoir accès, j’étais allé chercher un journal qui en avait fait le compte-rendu en version gratuite. Fallait oser, comme on dit.

Dommage que ce forum ressemble de plus en plus à Twitter avec des personnes réagissant à des articles qu’elles n’ont même pas lu juste pour poster un commentaire désobligeant et évidemment ne jamais parler du fond.

Dernière modification par Asn540 (07/10/2023 13h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#187 07/10/2023 17h41

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

skywalker31, le 06/10/2023 a écrit :

Le fait est que de plus en plus d’entreprises réduisent le nombre de jours de télétravail de leurs salariés. Je connais plusieurs ETI provinciaux dans cette situation autour de moi.

Certes le full présentiel n’est plus envisageable dans les tours de bureaux mais au delà d’un ou deux jours de travail, l’employeur perd clairement confiance dans l’implication de son salarié, surtout dans les temps difficiles comme maintenant avec les taux d’intérêt élevés, à tort ou à raison, exception faite de certaines corps de métier comme l’informatique.

Les patrons seraient avisés de tenir compte pas uniquement de leurs croyances. Selon moi, les salariés ont leur mot à dire aussi, surtout quand le salarié à la main sur le marché du travail. Tant que c’est le cas, les patrons ne feront que des bêtises en appliquant bêtement le retour au présentiel. C’est d’ailleurs un des arguments du patronat : "les autres le font".

Le jour où les employeurs retrouveront la main, là ça va piquer pour les salariés. J’espère que je ne connaîtrais pas ce revirement et si c’est le cas, mon patrimoine me permettra alors de ne plus rien faire et de faire une sorte de démission silencieuse.

En apparté, je trouve que le télétravail récompense les fourmis besogneuses et moins les "m’as-tu vu". Étant ISTJ, je suis plutôt le bosseur qui ne sait pas trop faire dans l’auto-congratulation. On est pas plus récompenser mais au moins, on est peinard et on a l’avantage de ne pas se taper les transports (et parfois les collègues).
J’ai l’avantage d’être dans une boîte qui récompense les bosseurs anonymes quand même mais c’est loin d’être la majorité.

Dernière modification par Kabal (07/10/2023 17h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #188 10/10/2023 09h22

Membre (2017)
Top 50 Année 2024
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   116  

ISTP

Article intéressant lu hier : les fonds de pension américains sont en train de lever des fonds pour …. acheter de l’immobilier en Europe.

US come home - Business Immo

Article a écrit :

De capitaux positionnés sur un profil de risque opportuniste. Les cinq plus gros fonds américains disposent de près de 24 Mds$ de capitaux pour s’attaquer au marché européen, hors effet de levier de la dette.

Avec une partie intéressante :

Article a écrit :

Cette stratégie n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé dans les années 1990 où les investisseurs américains – qualifiés alors de « fonds vautours » – avaient fait leurs emplettes sur un marché hexagonal ravagé par la crise en passant aussi bien par l’actif que par la dette. Ils avaient retenté en 2008… sans guère de succès faute de vendeurs obligés

On peut penser qu’il y aura plus de vendeurs obligés en 2024 qu’en 2008:
1/ les taux très bas ont fait que de nombreux fonds européens ont monté de la dette qu’ils ne vont pas pouvoir faire rouler, ils vont donc devoir vendre au pire du marché
2/ l’immobilier a été vendu aux particuliers en substitut aux fonds garantis ; il y a donc une partie des épargnants en immobilier qui ont une grosse aversion au risque (c’est leur droit et c’est pour cela qu’ils aiment les fonds garantis) et qui vendent à la première baisse. En ce sens les SCI en AV sont une vraie cochonnerie : pas ou très peu de frais d’entrée donc la possibilité de sortir « sans perte » quand on veut et une liquidité garantie comme immédiate … comme si on pouvait vendre un immeuble de bureau en 1 jour (et au prix)

Les fonds de pension pourraient se régaler. Et ils nous revendront tout ça au plus haut du marché au prochain cycle. Ils sont forts ces Americains.

Hors ligne Hors ligne

 

#189 14/10/2023 09h34

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   386  

Publicis rappelle ses employés au bureau

"À l’image de nombreux géants comme Disney, Google ou Nike, le groupe français (Publicis, Leo Burnett, Saatchi & Saatchi, Starcom ou Zenith) revient sur ses généreuses conditions de télétravail mises en place au lendemain de la pandémie, et qui sont désormais perçues comme un frein à l’innovation et à la productivité. Dès janvier 2024, ses 102.000 employés à travers le monde devront tous, sans exception, passer au moins trois jours par semaine dans les locaux du géant publicitaire, et « sans faire deux jours consécutifs de télétravail »."

Yvan

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #190 14/10/2023 14h32

Membre (2016)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Monétaire
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   331  

Pour les employés qui auraient déménagé en province (pour la partie France, je ne sais pas ailleurs dans le monde),  il serait donc possible de venir mardi, mercredi et jeudi au bureau , lundi et vendredi n’ étant pas "2 jours consécutifs de télétravail" (?)

Soit 2 nuits sur place (mardi, mercredi), transport, repas et double frais de résidence déductibles en frais réels .
Co-partage d’ appartement avec des collègues dans le même cas ? airbnb ? Hôtellerie spécialisée ?
hotel d ’ entreprise déplacements , e travailleurs,   - Lilo

Peut-être des pistes d’ investissement (en direct, en foncières ou Scpi, ..) , si cette formule s’ élargit à d’ autres Groupes / entreprises  = Besoin qui s’ amplifierait ..


Parrainages BoursoBanK(HECL5456), BourseDirect(2019579574),WeSave(HC9B32), Fortuneo(13344104), Bullionvault (CCHARLOTTE1), MeilleurTaux(HELENE330473), Linxéa, Véracash (MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #191 18/10/2023 10h51

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Un graphique posté par ddazin dans la file Remake Livre :



Le taux de capitalisation de bureaux prime en 2e couronne parisienne (des actifs assez typiques des SCPI de bureaux) a pris 125 points depuis 2021.

A loyers constants, cela fait une baisse de 20% sur ce type d’actifs.

Hors ligne Hors ligne

 

#192 09/07/2024 11h52

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Les Echos a écrit :

Immobilier : le prix des bureaux en Ile-de-France a fondu de 23 % en un an

La désaffection des investisseurs pour les bureaux a fait fondre leur prix moyen en région parisienne. Ce dernier s’est établi à 5.800 euros du mètre carré au deuxième trimestre 2024. Un chiffre en chute de 23 % sur un an. Et inférieur de plus de 30 % au pic du premier trimestre 2021, à 8.340 euros, selon les données du groupement Immostat publiés ce vendredi.

Source : Immobilier : le prix des bureaux en Ile-de-France a fondu de 23 % en un an | Les Echos

Cela vous donne un ordre de grandeur en termes d’évolution de la valeur de part pour les plus anciennes SCPI de bureaux investies en IDF.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #193 09/07/2024 14h20

Membre (2019)
Top 50 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   182  

Je me permets de compléter avec le graphique, que je trouve encore plus parlant. Ou quand le prix de l’immobilier commercial de la capitale de la 7e puissance mondiale ressemble au cours d’une vulgaire crypto wink !

Evidemment, toute coïncidence avec les politiques monétaires conventionnelles (taux proches de zéro) et non conventionnelle (QE à grande échelle) menées pendant plus d’une décennie, puis le renversement brutal de ces politiques, serait fortuite.

Hors ligne Hors ligne

 

#194 09/07/2024 21h30

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Réputation :   94  

Rappelons qu’il s’agit des bureaux en île-de-france, les plus impactés en France. Les bureaux intra-muros et les bureaux dans les grandes métropoles régionales s’en sortent mieux - ce qui ne signifie pas qu’ils s’en sortent bien.

Les bureaux d’île-de-france souffrent de plusieurs maux :
- ils sont souvent vieillissants, et/ou mal desservis ;
- ils souffrent de la concurrence des bureaux parisiens intra-muros, plus centraux, plus faciles d’accès, plus prestigieux, dont la demande se maintient ;
- ils souffrent du développement du télétravail, à cause de ces raisons d’accès, mais aussi du fait de leur coût. Les locataires font en effet plus d’économies en supprimant les bureaux en région parisienne que s’ils supprimaient dans les capitales régionales, moins chères au m². Le télétravail toucherait* moins les capitales régionales car les économies n’étaient pas si substantielles, comparativement aux loyers prohibitifs parisiens et voisins.

*de mémoire, je cite la BNP.

Hors ligne Hors ligne

 

#195 09/07/2024 21h37

Membre (2011)
Top 50 Dvpt perso.
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   244  

ENTP

Il faut aussi ajouter une baisse du prix du m² lié à l’augmentation des taux d’emprunt.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #196 15/07/2024 08h46

Membre (2014)
Top 10 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   612  

Concerto, le 09/07/2024 a écrit :

Je me permets de compléter avec le graphique, que je trouve encore plus parlant. Ou quand le prix de l’immobilier commercial de la capitale de la 7e puissance mondiale ressemble au cours d’une vulgaire crypto wink !

Evidemment, toute coïncidence avec les politiques monétaires conventionnelles (taux proches de zéro) et non conventionnelle (QE à grande échelle) menées pendant plus d’une décennie, puis le renversement brutal de ces politiques, serait fortuite.

https://www.investisseurs-heureux.fr/up … a2bqm.jpeg

Ca pourrait dire que le pire est derrière nous : revenir 10ans en arrière est un sacré move.

Pour jouer cela, les foncières cotées seront plus efficace car elles ont déjà corrigé de 50% en total return.
Voire les SCPI à capital fixe

Dernière modification par kiwijuice (15/07/2024 08h50)


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#197 15/07/2024 22h26

Membre (2023)
Réputation :   1  

Concerto, le 09/07/2024 a écrit :

Je me permets de compléter avec le graphique, que je trouve encore plus parlant. Ou quand le prix de l’immobilier commercial de la capitale de la 7e puissance mondiale ressemble au cours d’une vulgaire crypto wink !

Evidemment, toute coïncidence avec les politiques monétaires conventionnelles (taux proches de zéro) et non conventionnelle (QE à grande échelle) menées pendant plus d’une décennie, puis le renversement brutal de ces politiques, serait fortuite.

https://www.investisseurs-heureux.fr/up … a2bqm.jpeg

Le graph post covid est il pertinent ? Ou l’augmentation juste après le covid est seulement due a un effet qualité avec seulement les bureaux en qca qui auraient continué à se vendre.
On a souvent ce genre de phénomène avec les stats immos.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à “immobilier de bureaux et télétravail : quel impact sur les foncières et scpi ?”

Pied de page des forums