PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 12/12/2019 16h51

Membre (2019)
Réputation :   1  

Bonjour à tous,

Ma femme a l’opportunité d’ouvrir un PEG dans son entreprise. En tant que débutants, nous avions quelques questions sur son fonctionnement et si cela valait la peine d’en ouvrir un. Pour information, voici les conditions du PEG : 

Les versements effectués dans le PEG au moyen des versements volontaires mensuels programmés et au moyen du versement volontaire exceptionnel en juin mentionnés ci-avant seront abondés comme suit :
– 1ère tranche de versement de 200 € abondée à 200 % = 400 € brut
– 2ème tranche de versement de 600 € abondée à 150 % = 900 € brut

De sorte que pour un versement du salarié de 800 euros, l’abondement de l’entreprise représentera
1 300 € brut. Ainsi, les sommes investies sur le PEG au-delà de 800 € ne déclencheront plus d’abondement.

Nos questions :

Reçoit-on des dividendes avec un PEG ? Peut-on les réinvestir chaque année ?

Le PEG est-il automatiquement clos au bout de 5 ans ou peut-on le conserver ? Quid de si ma femme n’est plus employée de l’entreprise dans 3 ans par exemple ? Peut-elle conserver le PEG durant les 5 ans voire au-delà ?

Existe-t-il des frais d’entrée, de gestion, de sortie ? Il n’en est pas question dans la documentation que nous avons reçue.

Voici les fonds qui nous sont proposés. Qu’en pensez-vous ?

Fonds :
MULTIPAR MONETAIRE SELECTION
MULTIPAR OBLIG EURO
SOCIAL ACTIVE TEMPERE SOLIDAIRE
MULTIPAR EQUILIBRE INTERNATIONAL
SOCIAL ACTIVE ACTIONS
MULTIMANAGERS ACTIONS INT - DWS
MULTIPAR ACTIONS PME

Certains sont considérés risqués par la banque émettrice (ici BNP). Comment peut-on évaluer soit-même le risque d’un fonds ? Comment peut-on connaitre la composition exacte du fonds ?

Si je prends pour exemple le fonds Multipar Monétaire Sélection, la composition des 10 premières lignes est la suivante :
BNP PARIBAS MONEY 3M
BNP PARIBAS INVEST 3 Mois I
BNP PARIBAS INSTICASH MONEY 3M EUR

Mais quand j’essaie de savoir ce que comprend le BNP Paribas Money 3M par exemple, sa composition est plus qu’opaque pour nous.

Dernière modification par slyyls84 (12/12/2019 16h55)

Mots-clés : pee (plan d'epargne d'entreprise), peg, plan épargne groupé

Hors ligne Hors ligne

 

#2 12/12/2019 18h11

Membre (2015)
Top 20 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   98  

Oui, c’est très intéressant de l’ouvrir, et d’y verser la somme permettant l’abondement. Rendement immédiat de 162%, que vous pouvez renouveler chaque année. C’est mieux que le livret A…

Hors ligne Hors ligne

 

#3 12/12/2019 19h39

Membre (2018)
Réputation :   19  

Bonjour

Foncez sans hésiter avec un tel abondement.
Un PEG permet de récupérer après 5 ans (sauf cas de sortie anticipée comme l’achat de la résidence principale) les sommes en franchise d’impôt à l’exception des prélèvements sociaux (17.2%) uniquement sur la plus-value réalisée … et l’abondement que vous recevez ne fait pas partie de la plus-value.

Si vous touchez un intéressement et/ou une participation, vous pouvez la faire virer sur le PEG et recevoir les montants en franchise d’impôt… Au bout de 5 ans, vous pouvez récupérer la somme (+ la plus-value) que vous avez versé la première année… et ainsi de suite.

Normalement un PEG est composé de fonds (Fond Commun de Placement Entreprise - FCPE) qui ne distribuent pas de dividendes mais les réinvestissent (capitalisation).

Il existe des frais de gestion pour le PEG mais ils sont normalement pris en compte par votre société (se renseigner auprès d’elle), par contre les frais de gestion de chaque FCPE sont à votre charge.
Vous pouvez trouver toutes ces informations dans les fiches de renseignement de chaque FCPE (les DICI - Document d’Information Clé pour l’Investisseur).

Le PEG n’est pas clos au bout de 5 ans et si vous quittez l’entreprise, vous pouvez le conserver mais vous devez prendre à votre charge les frais de gestion du PEG.

L’analyse des FCPE est compliquée car ils sont généralement composés d’autres fonds … Ils y a un empilement de frais et ce ne sont généralement pas les fonds les plus performants … mais au vu de l’abondement, vous n’avez vraiment pas à hésiter et versez tous les ans le montant minimal pour toucher le maximum d’abondement.

Cordialement


Together we stand, divided we fall

Hors ligne Hors ligne

 

#4 12/12/2019 19h48

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Réputation :   277  

ISTJ

Je suis tout à fait en ligne avec les commentaires précédents.

Si, vous ne vous sentez pas l’âme d’un investisseur, utilisez le fonds monétaire. Les rendements sont très bas, et donc les frais sont supérieurs aux intérêts. Vous perdrez donc un peu d’argent, mais avec une bonne garantie de ne pas voir votre capital faire le yoyo, et vous aurez une bonne assurance de retrouver la très grande partie de votre capital disponible au bout de 5 ans.
De plus, il y a des cas de déblocage anticipé (mariage, achat résidence principal entre autres).

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 13/12/2019 17h03

Membre (2019)
Réputation :   1  

Merci beaucoup pour vos messages. Ceux-ci nous éclairent beaucoup.

Si je comprends bien, si ma femme place 12 000 euros au total sur le PEE en versements mensuels de 1000 euros par exemple, ces 12 000 euros seront abondés au total de 1300 euros brut par l’entreprise et seront exonérés d’IR au bout de 5 ans.

Donc à terme le capital sera de 12 000 euros + 1300 euros brut + ou - les plus-values ou moins-values du fonds de placement - les prélèvements sociaux ?

Par contre ces 12 000 euros, s’ils ne sont pas placés dans le PEE, seront imposables à hauteur de 41% soit 4920 euros de perte.

Ma femme a donc tout intérêt a placé ces 12 000 euros sur le PEE, ne serait-ce que sur un fonds monétaire, non ?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 13/12/2019 17h14

Membre (2015)
Top 20 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   98  

En général, l’employeur abonde chaque année. Il vaut mieux donc alimenter tous les ans (par année calandaire, a vérifier sur votre documentation).

Sur 5 ans, versement de 800 euros chaque année, abondement de 1300 euros chaque année… soit 6500 euros au total.

Si vous souhaitez alimenter au delà des 800 euros abondés, il faut vérifier que les supports proposés sont performants, pas trop chargés en frais annuels (c’est assez souvent le cas) et que l’employeur prend en charge la totalité des frais de garde.

Si le rendement des premiers 800 euros est imbattable, les versements supplémentaires seront peut-être mieux rémunérés sur un compte titre, un PEA ou une assurance-vie bien choisie… en fonction de votre aversion au risque.

Dernière modification par sm94 (13/12/2019 17h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 13/12/2019 17h38

Membre (2016)
Réputation :   7  

slyyls84 a écrit :

Ma femme a donc tout intérêt a placé ces 12 000 euros sur le PEE, ne serait-ce que sur un fonds monétaire, non ?

Bonjour, d’où viennent ces 12000 Euros?
des salaires de votre femme ?
dans ce cas, vous n’êtes pas exonéré d’IR
Seule la prime d’interessement n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu si elle est versée sur le PEG.

Il n’y a quand même pas de miracle.

Dernière modification par olive1 (13/12/2019 17h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 13/12/2019 17h50

Membre (2015)
Top 20 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   98  

Les sommes versées sur un PEE ou PEG ne sont pas déductibles des revenus imposables (ce n’est pas un PERP ou un PER…)

Les plus-values de cession ou de rachat de titres dans le cadre du plan sont exonérées d’impôt sur le revenu, mais soumises aux prélèvements sociaux.

Vous devriez lire Plan d’épargne entreprise (PEE) | service-public.fr
C’est le minimum à connaitre.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 13/12/2019 17h58

Membre (2019)
Réputation :   1  

olive1 a écrit :

Bonjour, d’où viennent ces 12000 Euros?
des salaires de votre femme ?
dans ce cas, vous n’êtes pas exonéré d’IR
Seule la prime d’interessement n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu si elle est versée sur le PEG.

Il n’y a quand même pas de miracle.

Les 12 000 euros viendraient en partie de la prime à l’intéressement et en partie du salaire.

Merci pour la précision sur l’IR et la prime d’intéressement.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 13/12/2019 18h11

Membre (2015)
Top 20 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   98  

Alors, cela change un peu la réponse: pour la prime intéressement, les sommes reçues sont soumises aux contributions sociales (CSG, CRDS) et à l’impôt sur le revenu sauf si vous les affectez à un PEE, un PEI ou un Perco dans les 15 jours de leur versement dans la limite de 30 393 € en 2019, comme dit plus haut.

Donc selon votre TMI, vous pouvez calculer rapidement la rentabilité immédiate de ce choix.

Dernière modification par sm94 (13/12/2019 18h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 13/12/2019 20h44

Membre (2016)
Réputation :   107  

Bonjour,

Me voici parti pour un pavé, je m’en excuse.
J’ai été 20 années président d’un fond de PEG (plan épargne groupe) élu par les salariés dans mon groupe. Je connais un peu pour avoir présenté les opportunités et les risques du PEG au travers des fonds (OPCVM) ou actions de l’entreprise. Le PEG est régi par des textes réglementaires et rendus de plus en plus obligatoires dans toutes les entreprises. Il favorise l’actionnariat salarié pour les entreprises au moins partiellement dans le privé. Il favorise pour moi aussi la connaissance de la bourse et des mécanismes financiers. Chaque PEG est surveillé par un conseil de surveillance de salariés élus. Si vous manquez de détail sur le vôtre, rapprochez-vous d’eux. Ils peuvent être syndiqués, mais pour les syndicats réformistes, ils cherchent à défendre le patrimoine de leurs collègues.
Tous les salariés ont les mêmes droits au titre du PEG dans l’entreprise. Lorsqu’un salarié achète des actions de son entreprise dans le PEG, il garde les dividendes mais il perd en général les droits de vote au profit du conseil de surveillance. Ce point est particulièrement important (voir le commentaire de RX dans le post ci-dessous)
Les PEG suivant les entreprises peuvent être extrêmement intéressants ou parfois un peu moins.
Tout dépend de l’abondement que votre entreprise consent à distribuer et de la participation ou de l’intéressement que votre société peut vous verser.
Sans surprise, les PEE d’AIR liquide, LVMH, Sanofi et des aristocrates du CAC sont les plus intéressants. Ils connaissent bien les mécaniques financières et les proposent à leurs salariés pour les fidéliser et les motiver. Soit au travers d’OPCVM soit d’action de leur entreprise.
AA coté du PEG, il existe le PERCO (Plan d’épargne retraite collective) Le Perco est une sorte de PEG pour la retraite.

Aspects généraux valables partout:
Le PEG et le PERCO vous offrent, en tant que bénéficiaire, des avantages sociaux et fiscaux.
Les sommes issues de la participation et de l’intéressement sont exonérées :
-    de charges sociales (hors CSG et CRDS à hauteur de 9,7 % sur la totalité des montants),
-    et d’impôt sur le revenu lorsqu’elles sont placées dans le PEG ou dans le PERCO en contrepartie d’une période de blocage.
L’abondement versé par l’employeur est exonéré de charges sociales (hors CSG et CRDS) et d’impôt sur le revenu.
Les plus-values réalisées à la sortie du PEG ou du PERCO sont exonérées d’impôt sur le revenu et sont uniquement soumises aux prélèvements sociaux (17,2 % précomptés lors du retrait).
Par ailleurs, les sommes issues de la participation, de l’intéressement et de l’abondement sont seulement soumises au forfait social (au taux de 20 % sur le PEG et 16 % sur le PERCO) à la charge de l’employeur.
Vous êtes limité à verser 25% de votre revenu par an sur votre PEE. Ce point peut être important en cas de proposition préférentielle pour des actions de votre entreprise (je parle toujours d’action de votre entreprise, ne pensez pas y mettre les actions d’une autre entreprise ce n’est pas possible)

Aspects spécifiques
L’abondement, il ne peut pas être supérieur à 16% du PASS soit 6 483,84 € en 2019 cumulé sur PEE.
Les règlements d’abondement sont très variables et peuvent s’appliquer suivant les PEE. Ils peuvent concerner certains fonds et pas d’autres et être réaliser sur intéressement comme sur participation tant que les règles générales sont respectées.
Il peut exister des gestion pilotée dans le PEG ou le PERCO.

Ce que je fais
J’utilise toute ma participation et mon intéressement en le plaçant sur le PEG pour bénéficier de l’abondement maximum (jusqu’aux tranches basses d’abondement qui sont à 30% pour mon cas ).
A ces minima de xx% de rendement (30% pour moi) à la dépose dans mon PEG se rajoute la non-imposition des impôts sur le revenu (je vous laisse compter la cagnotte à l’entrée suivant votre TMI par rapport au fait de recevoir directement ces revenus)
Pour le reste (s’il en reste) et pour mes choix, je le place sur des fonds et action de mon entreprise les plus dynamiques possibles car c’est mon profil. Placez suivant votre profil le restant car vous le vivrez au mieux. Suivez les niveaux de risque contenu dans chaque DICI pour faire votre choix.
Attention, tous les fonds OPCVM du PEG viennent de Natixis, Société Générale ou BNP et sont fourrés de frais bien cachés. Je vous conseille d’en sortir au bout de cinq années et de les mettre dans des ETF dans le PEA dès que vous le pourrez. L’entreprise peut prendre en charge les frais de transaction et de tenue de compte.

Le déblocage PEG
Les sommes investies dans le PEG sont indisponibles pendant 5 ans.
À l’issue de cette période de blocage, vous pouvez récupérer tout ou partie de votre épargne salariale sous forme de capital, après prélèvements sociaux sur les plus-values (17,2 % au 1er janvier 2019)
Les cas de déblocages anticipés du PEG sont nombreux (mariage, naissance, divorce, invalidité, décès, cessation contrat, création/reprise d’entreprise, acquisition/construction maison, surendettement)

Le déblocage Perco
Les sommes investies dans le Perco sont indisponibles jusqu’à votre départ en retraite. Vous pouvez récupérer votre épargne soit lors de votre départ en retraite, soit ultérieurement :
-    En capital
-    Sous forme de rente (mais même si vous voulez une rente je vous conseille la sortie en capital d’abord)
Les cas de déblocages anticipés du Perco sont limités (invalidité, décès et surendettement, fin des droits chômages)
Les arbitrages,
Vous avez la possibilité souvent d’arbitrer vos avoir dans le PEG et dans le Perco sur les OPCVM et l’action de votre entreprise mais attention certaines règles spécifiques peuvent vous interdire d’arbitrer en cas d’abondement sur 5 années.

Le CET
Dans des entreprises, il existe des passerelles entre le PEG/Perco et le compte d’épargne temps avec là aussi certains abondements possibles à la discrétion des accords d’entreprises.

Conclusion (ou plutôt mon avis)
Pour moi le PEG et le Perco sont deux outils financiers formidables pour ceux qui y ont accès. Il faudrait les généraliser au domaine public, car il est tout à fait injuste que cela soit réservé au privé. (je suis dans le privé)
Il faut s’avoir s’en servir, et ne pas hésiter à les utiliser à sa main. Personnellement j’en sors tous les cinq années une somme très sympathique que je replace donc en PEA.

S’il y a forcément des oublis à ce pavé (fort possible) et notamment l’évolution prochaine du PERP avec des communications sur certains fonds vers le Perco.
Mais je vais m’arrêter là.

Bien à vous,

Edit: Corrections et commentaires ajoutés,

Dernière modification par johntur (16/12/2019 10h30)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#12 15/12/2019 08h38

Membre (2019)
Réputation :   1  

johntur a écrit :

Je vous conseille d’en sortir au bout de cinq années et de les mettre dans des ETF en dehors du PEA dès que vous le pourrez.

Merci beaucoup johntur pour toutes ces informations.

Pourquoi les mettre en dehors du PEA au bout de 5 années ?

Finalement après avoir comparé tous les fonds et leurs frais qui sont nombreux vu qu’il s’agit souvent de fonds de fonds, nous avons opté pour le SOCIAL ACTIVE ACTIONS qui correspondait le plus à notre profil.

Nous avons une question quant à la garantie de ces fonds :

Quid de si la banque émettrice fait faillite ? Ces fonds sont garantis par l’état ?

Dernière modification par slyyls84 (15/12/2019 08h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 15/12/2019 14h16

Membre (2016)
Réputation :   107  

Bonjour,

Il s’agit d’une coquille, il fallait lire et mettre les ETF dans le PEA (ou en assurance vie quand le PEA est plein)

De quelle banque émettrices parlez vous ? Et quel fond ? Les ETF ? La banque du PEE ?
Pour les faillites de banque les protections usuelles s’appliquent. Pour les émetteurs d’ETF, je vous conseille de lire :

ETF et risques associés : l?AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés - AMF
Le sujet du risque en bourse n’est pas simple.

En effet si on envisage une faillite bancaire généralisée, je vous recommande l’or et les fonds de chaussettes ainsi les lingots d’or sous le matelas.

Dans le système bancaire toutes les banques sont liés, les garanties de l’état (en supposant aussi que l’état ne fassent pas faillite) existent à ce stade:

https://www.amf-france.org/technique/mu … _rendition

Vous trouverez toutes vos réponses dans le site de l’AMF gendarme de la bourse et des risques associés. Ces deux lieux sont déjà assez intéressants. Ils restent qu’en cas de faillite généralisée, la cause racine de ces faillites seraient certainement une raison planétaire très endommageant pas seulement pour vos actifs en bourse.

Bien à vous,

Dernière modification par johntur (15/12/2019 14h18)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 16/12/2019 09h44

Membre (2014)
Réputation :   99  

johntur a écrit :

Bonjour,
Tous les salariés ont les mêmes droits au titre du PEG dans l’entreprise. Lorsqu’un salarié achète des actions de son entreprise dans le PEG, il garde les dividendes mais il perd les droits de vote au profit du conseil de surveillance. Ce point est particulièrement important.

Pour les droits de vote,ils peuvent aussi être laissés au profit des salariés actionnaires. Cela est précisé dans le réglement de chaque fonds.

[url=https://www.eres-group.com/fiches-pratiques/actionnariat-salarie-les-regles-de-gouvernance-et-les-droits-des-actionnaires/]Eres[/url] a écrit :

En cas d’actionnariat via un FCPE, ces droits sont exercés par le Conseil de Surveillance, pour l’ensemble des collaborateurs actionnaires. Toutefois, il est possible d’opter pour un exercice direct par chaque porteur de parts du FCPE de ses droits d’actionnaires.

J’ajouterai également dans la liste des avantages:
-la possibilité qui peut être offerte par l’entreprise d’acquérir des titres avec une décote, voire des fonds garantis avec un effet de levier sur le cours.
- les fonds investis dans le titre de l’entreprise ont l’avantage d’être exonérés de TTF. Selon les cas (frais de gestion des fonds restant à la charge du salarié), il peut ainsit être plus intéressant d’investir dans son entreprise au travers du PEE qu’au travers d’un PEA.  Par exemple sur le FCPE Total, les salariés ne supportent aucun frais (tout est pris en charge par l’entreprise)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 16/12/2019 10h24

Membre (2016)
Réputation :   107  

M.erci pour ces précisions sur le vote qui peut donc être conservé au nominatif. Mais cela doit être diablement difficile à organiser quand même (surtout pour les OPCVM qui sont déjà des fonds parfois constitués)

Pour les fonds de l’entreprise souvent abondés, l’entreprise aime bien avoir une "influence" sur le fond actionnaire salarié, on le constate dans les faits. En effet il s’agit d’un élément d’autocontrôle possible de l’entreprise qui permet dans une certaine mesure d’avoir des votes favorables aux résolutions proposées par l’entreprise (contre les OPA hostiles mais aussi pour approuver plus directement des résolutions de gouvernances)

Chaque entreprise a bien souvent des particularités sur les offres faites aux salariés pour devenir actionnaire salarié. Les fonds garantis avec effet de levier sont en ce moment effectivement plus prisés même s’ils entament très largement le montant qui peut être mis dans le PEE.

Bien à vous

Dernière modification par johntur (16/12/2019 11h39)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “plan d'epargne groupe (peg) : intéressant pour investir ?”

Pied de page des forums