PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

[+5]    #1 30/04/2024 07h21

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

Depuis le 1er avril 2023, il est obligatoire de réaliser un audit énergétique pour la vente d’une maison individuelle ou d’un immeuble composé de plusieurs logements appartenant à un propriétaire unique, si cette maison ou ces logements sont classés G ou F au DPE ; sachant que ça sera étendu aux classés E au 1er janvier 2025 (c’est demain !) puis aux classés D au 1er janvier 2034 (ça laisse encore un peu de temps).

Ne sont donc pas concernés par cette obligation :
- les logements situés dans une copropriété
- les logements qui ne font pas l’objet d’une vente.

Notez que, pour les maisons individuelles, les diagnostiqueurs sont qualifiés pour le faire (ainsi que bureaux d’études et architectes formés) ; en revanche, pour les immeubles de plusieurs logements, la liste des professionnels qualifiés est beaucoup plus courte :

les bureaux d’études « audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives) » (qualification OPQIBI 1905), par exemple : qualification OPQIBI 1905, AFNOR 01A , LNE Audit énergétique,
les sociétés d’architecture et architectes inscrits à l’ordre et ayant suivi une formation à l’audit énergétique en logement collectif.

Source globale sur l’audit énergétique : Tout savoir sur l?audit énergétique | economie.gouv.fr

Les règles de cet audit ont évolué légèrement depuis le 1er avril 2024 (au bout d’un an tout juste) :
- le but final doit être au moins la classe C (contre B auparavant)
- une première étape doit permettre de gagner au moins 2 classes (contre une auparavant) et doit toucher au moins deux postes d’isolation (toiture, mur, sol…).
- En cas de renouvellement de l’air insuffisant, l’audit doit désormais indiquer la nécessité de changer le système de ventilation dès la première étape.
- Dans chaque proposition de travaux, les caractéristiques et critères de performance des matériaux ou équipements recommandés, ainsi que la quantité et le type d’isolant préconisé, doivent être précisés.
Source sur ces nouvelles règles : Immobiliers. Audit énergétique : quelles sont les nouvelles règles?

En pratique, combien ça coûte ?
Les sources indiquent, pour une maison, des prix variant entre 450 et 1500 €. Il n’y a pas de prix imposé, donc il faut mettre en concurrence.
Pour un immeuble de plusieurs logements, c’est la grande inconnue. S’agissant d’un audit plus complexe et ne pouvant être réalisés que par un bureau d’études ou un architecte (prestataires généralement coûteux), il faut s’attendre à un coût de plusieurs milliers d’euros.

Des aides disponibles ? Le particulier (occupant ou bailleur) peut bénéficier d’une aide ma Prim’Rénov, mais sous conditions de ressources. Le propriétaire bailleur, généralement relativement aisé, n’aura que rarement accès à une aide financière…

Solutions de contournement :
1) faire des travaux avant de vendre, pour améliorer le DPE et descendre à une classe plus basse que F (mais ces travaux coûtent évidemment plus cher que l’audit).
2) supprimer le système de chauffage. En effet, un logement sans système de chauffage n’a pas de DPE (ce n’est pas un DPE vierge ; c’est une absence de DPE pour cause d’absence de chauffage ; dans le DDT, il y a une attestation du diagnostiqueur disant : "j’atteste que ce logement n’ a pas de mode de chauffage donc n’a pas l’obligation d’avoir un DPE"). Pas de DPE, donc pas de classement F ou G, donc pas d’obligation de réaliser un audit énergétique. Mais un bâtiment sans système de chauffage subit très probablement une décote sur le prix de vente, ce qui coûte au vendeur bien plus cher que l’audit lui-même. Donc supprimer le mode de chauffage avant de vendre sera rarement une bonne idée.
3) spécifiquement pour un immeuble de plusieurs logements en monopropriété : le vendre à la découpe, ainsi ce n’est plus une monopropriété. La mise en copropriété apporte néanmoins son lot de contraintes et de coûts ; faire cela seulement pour échapper à l’audit n’a pas beaucoup de sens. Mais, si on augmente le prix de vente cumulé net vendeur et frais déduits (y compris les frais de mise en copropriété) et qu’en plus on économise l’audit, ça peut valoir le coup.
4) (solution mise en pratique par atlasshrugged, cf. son message ci-dessous) : s’en passer, vendre quand même, sans audit. Si l’acquéreur et le notaire l’acceptent, ça passe ! Dans son cas, le fait que ça soit un immeuble (donc audit seulement par bureau d’études qui s’est avéré introuvable), a dû jouer dans l’acceptation par le notaire. Macaxeira, pour une maison, a essuyé un refus du notaire (cf aussi son message plus bas dans la file). En tout cas, même si ça fonctionne, il faut s’attendre à une ristourne sur le prix de vente qui sera au moins égale au coût de l’audit, donc on n’a rien économisé financièrement.

L’audit énergétique est bien distinct du DPE, dans sa nature, son coût, et le type de bâtiments concernés. On va en parler de plus en plus, surtout quand ça va toucher les E dès le 1er janvier prochain. En pratique, une grande partie des maisons individuelles et des immeubles en monopropriété, souvent anciens donc mal classés, ne pourront plus être vendus sans cet audit. C’est pourquoi il me semble qu’il mérite un fil à part. A vrai dire, j’étais très étonné que le forum n’ait pas correctement traité le sujet auparavant.
Ca a été annoncé par bascarol ici : p.6 Diagnostics de Performance Energétique : calamiteux et fantaisistes selon UFC-Que Choisir ! (sans même récolter un point de réputation)
Amoilyon a repris des éléments concrets dans ce message très intéressant : p.14 Diagnostics de Performance Energétique : calamiteux et fantaisistes selon UFC-Que Choisir ! (un seul point de réputation).

Le peu d’intérêt démontré par le forum jusqu’à présent se retrouve aussi dans les médias et sur l’internet. Bien peu d’articles et de pages internet traitent de ce sujet ; et parmi ces pages, la plupart sont du remplissage, bien peu sont basées sur du concret. C’est pour ça que le sondage donné en lien par amoilyon est intéressant ; voici des vrais retours d’expérience de vraies personnes : Tarifs, temps passé, difficultés : premiers retours d?expérience pour l?audit énergétique réglementaire - Diagactu Mais il date déjà d’un an.

J’ouvre donc ce fil pour qu’il puisse être alimenté par des retours d’expérience concrets. Qui a dû faire un audit énergétique pour vendre ? Qui a appliqué l’une des solutions pour éviter d’avoir à faire un audit énergétique pour vendre ? Qui a acheté un bien assorti d’un audit énergétique ?  A vos témoignages !

PS : je ferai un signalement sur tout message uniquement politique (disant que cet audit énergétique n’est pas bien, et que le monde irait mieux s’il était différent). Cet audit énergétique a été institué par la loi, c’est fait, c’est comme ça, il faut faire avec. Du pragmatisme, SVP. Si vous n’êtes pas d’accord avec la politique du gouvernement, écrivez à votre député ou au premier ministre, mais pas dans ce fil ; merci d’avance.

Dernière modification par Bernard2K (02/05/2024 07h48)

Mots-clés : audit énergétique, audit, dpe, immeuble, maison, monopropriété, énergétique


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 30/04/2024 10h50

Membre (2021)
Top 50 Monétaire
Réputation :   73  

En tant que futur vendeur

Maison de 150m2 environ, plus garage 30m2, construction 1969. Murs non isolés, chaudière fuel. Grand Est (pas loin du plateau de Langres pour les connaisseurs).

Diagnostic thermique/électricité/Amiante + audit énergétique : 850 € (environ 400 pour l’audit qui s’est révélé nécessaire avec le diag à F), l’analyse du prélèvement amiante a été offert. 44% des pertes dues au mur, 22% le sol.

RV obtenu en qcq jours. Environ 1H30 de travail, rapide et efficace, diag donné immédiatement, audit dans la foulée. documents obtenus le soir même.

Pour l’anecdote, le diagnostiqueur avait un peu de retard (il a prévenu un peu avant) suite à un contrôle inopiné de l’inspection des fraudes, déclenché par des concurrents mécontents de ses tarifs (selon l’inspecteur). Commentaire du diagnostiqueur, m…., c’est quand bien payé pour 1H30 de boulot.

Evaluation des coûts de chauffage annuels corrects.

2 scénario dans l’audit
passage de F à A, rénovation en 1 fois, (PAC, isolation, VMC, ECS, menuiserie extérieure) coût estimé 62K
passage F/E/C/A en 3 fois

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 01/05/2024 09h33

Membre (2019)
Réputation :   36  

INTJ

Bonjour,
Pour ma part, côté acheteur, je me suis récemment porté acquéreur d’un immeuble comportant 4 lots dont 3 logements, 2 d’entre eux étant classés « F ». Immeuble ancien dans l’hyper centre d’une ville au marché extrêmement tendu.
J’ai demandé l’audit, au vendeur, comme au notaire, et devant leur incapacité à trouver un diagnostiqueur proposant cette prestation dans la région, je m’y suis attelé également… et n’en ai pas trouvé non plus (c’était en février dernier).
j’ai négocié une petite remise et accepté de signer sans l’audit qui n’est de toutes façons à mes yeux qu’une fumisterie de plus!

J’ai passé énormément de temps à bien comprendre les DPE et analyser les manières de les améliorer sensiblement à moindre coût pour être en règle. Je suis retourné voir le diagnostiqueur avec mes simulations et toutes mes hypothèses ont été confirmées. Je me garde même  sous le coude les pompes à chaleur (oui c’est possible aujourd’hui en appartement sans extérieur ) au cas où la législation devait évoluer défavorablement à l’avenir.
Je ferai modifier les DPE après les travaux réalisés (factures des équipements à conserver!).
Personnellement  je m’efforce d’appliquer à la rénovation énergétique la stratégie que j’ai toujours utilisée en bourse ou dans le monde professionnel… celle du bon sens!
Finalement ces réglementations, audit énergétique compris, ont eu pour avantage de faire baisser le prix de biens à potentiel mais dont les spécificités ont été omises par la technocratie, ce sont autant d’opportunités pour des acheteurs avertis.
Le vrai sujet pour moi est le diagnostique global et le Plan pluriannuel de travaux obligatoire dans les petites copro… car il faut alors composer avec les autres copropriétaires souvent peu enclins à se poser des questions plutôt qu’à faire un chèque, c’est fou mais c’est ainsi!
Je vais respecter la consigne donnée dans ce fil, à savoir ne pas tomber dans le débat politique même si j’avoue avoir été tenté !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #4 01/05/2024 09h37

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1410  

 Hall of Fame 

Je l’ai fait pour une maison un peu plus petite, le coût était de 750 € uniquement pour l’audit énergétique.
Le contrôleur tient compte du fait que la maison a des pierres apparentes pour privilégier une isolation par l’intérieur, on va perdre environ 5 % de la superficie.
Le coût total pour passer de G à A serait de 180 000 €, il doit rester inférieur au prix de la maison sinon le diagnostiqueur ne le propose pas (il demande donc le prix de vente …).
Une solution en 3 phases est proposée, le prix estimé est relativement similaire mais en pratique ça doit être plus cher.
La visite a durée une gorsse demi-journée.
Les solutions proposées sont pleines de bon sens mais je me pose la question des prix estimés pour les travaux, c’est très aléatoire à mettre en pratique, ça dépendra des entreprises et de contraintes techniques qui ne peuvent pas toutes être vues en quelques heures (et puis quelle est leur expérience en matière de devis travaux ?).
Ca fait une grosse responsabilité pour les contrôleurs, même si dans la pratique je pense qu’ils seront peu inquiétés car le reste est l’affaire des acquéreurs, s’ils se décident à rénover dans les 5 ans tout en suivant toutes les prescriptions.

Les coût induits m’ont paru peut-être pas assez élevés pour certains postes, par ex isolation des murs qui implique de revoir de l’électricité et un tas de détails (moulures, plinthes etc …) et d’autres peut-être plus raisonnables (PAC).
Quant au résultat, c’est l’inconnue. Est-ce que réellement le résultat du futur diag sera conforme aux prévisions si tous les travaux sont faits ? Là il faudra quelques années pour avoir des retours.
On parle de chantiers à plus de 100 k€, je suis surpris par les 62 k€ évoqués par Granite pour maison de 150 m² (pour la mienne rien que pour l’isolation par l’extérieur, je suis à plus de 50 k€).


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

Sens interdit 1    #5 01/05/2024 09h47

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 50 Vivre rentier
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   530  

2) supprimer le système de chauffage. En effet, un logement sans système de chauffage n’a pas de DPE (ce n’est pas un DPE vierge ; c’est une absence de DPE pour cause d’absence de chauffage ; dans le DDT, il y a une attestation du diagnostiqueur disant : "j’atteste que ce logement n’ a pas de mode de chauffage donc n’a pas l’obligation d’avoir un DPE"). Pas de DPE, donc pas de classement F ou G, donc pas d’obligation de réaliser un audit énergétique

J’adore ce point

Je décroche les radiateurs électriques et j’économise une somme conséquente pour l’audit

En lien avec ma vente en cours , l’audit à payer pour pouvoir vendre mon immeuble en location actuellement donc je n’ai pas pu retirer les radiateurs

Si nous ne sommes pas en absurdistan …

C’est comme si pour un CT de voiture on ne nous calcule pas les émissions de CO2 car la voiture ne peux pas démarrer ( batterie retirée )


Localisation 74 Montagne , Randonnée , VTT

Hors ligne Hors ligne

 

#6 01/05/2024 10h26

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

Granite : retour d’expérience très intéressant. Comme Surin, je ne crois pas qu’on puisse passer de F à A sur une maison de 150 m² en faisant "PAC, isolation, VMC, ECS, menuiserie extérieure" pour 62 k€ soit 413 €/m² ! Le budget à prévoir est plutôt le double, voire le triple ! C’est là qu’on voit que ces diagnostiqueurs sont sans doute bon pour les calculs thermiques mais n’ont pas la notion du prix des travaux.

atlasshrugged, ce n’est pas vraiment étonnant que vous n’ayez pas trouvé un diagnostiqueur capable de faire l’audit sur un immeuble de plusieurs logements puisque, comme je l’ai indiqué, les diagnostiqueurs ne peuvent pas avoir cette certification alors qu’ils le peuvent pour les maisons individuelles. Seules deux catégories de professionnels peuvent avoir cette certification : les bureaux d’études, et les architectes. Sachant que les architectes sont rarement compétents en thermique, je fais la supposition que seuls quelques gros cabinets d’architecture auront un thermicien dédié, ce qui fait que, en pratique, ce seront surtout les bureaux d’études qui auront cette compétence-là. Vous auriez donc dû rechercher "les bureaux d’études « audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives) » (qualification OPQIBI 1905), par exemple : qualification OPQIBI 1905, AFNOR 01A , LNE Audit énergétique".
Le fait que vous ayez pu acheter néanmoins montre la limite de l’"obligation" de cet audit. C’est obligatoire mais il n’y a pas de sanction (si ce n’est la sanction pécunière sur le prix de vente puisque vous avez négocié une ristourne). Ca me rappelle l’"obligation" d’avoir un état daté pour vendre un lot de copropriété ; est-il donc impossible de vendre un lot de copropriété sans copropriété formalisée, comme on voit parfois dans les très petits copros (pas de syndic, pas d’AG, pas de budget non plus, donc impossible d’obtenir un état daté) ? En fait, si, on peut vendre. L’acquéreur, le vendeur, et le notaire constatent l’absence de copro formalisée, l’absence de l’état daté, et procèdent quand même à la vente.
Vous rajoutez donc une quatrième solution de contournement : s’en passer, avec l’accord du notaire et de l’acquéreur ! J’ai édité mon premier message du fil pour ajouter votre solution.

Surin, votre retour d’expérience est intéressant également. Je pense comme vous que les diagnostiqueurs n’ont pas la connaissance des prix des travaux. Même les archis, les bureaux d’étude set les économistes du bâtiment, qui pratiquent cela tous les jours, ont parfois du mal à estimer des coûts de travaux  ; alors, quelqu’un qui ne fait que des diags techniques toute la journée n’a juste pas de source d’information sur le coût des travaux. Dans sa pratique professionnelle, il ne demande pas de devis, il ne réalise pas de travaux, et il n’encadre pas des chantiers de A à Z, donc il n’a dans son expérience professionnelle aucun moment où il peut se frotter à la réalité des travaux. Alors, certes, ils peuvent s’informer par oui-dire, ou bien consulter des barèmes de prix de travaux, mais il leur manque la réalité de terrain.

Philippe30, je regrette que vous ne fassiez pas part, dans le présent fil, de votre retour d’expérience sur l’audit réalisé pour la vente de votre immeuble, voire la vente de vos immeubles. Vous en parlez davantage dans votre présentation ; aussi, un simple copier-coller avec quelques compléments serait déjà instructif ; mais les présentations sont inaccessibles aux non-inscrits, tandis que ce fil est public. Je ne vais donc pas faire ce copier-coller car il est possible que vous ne souhaitiez pas diffuser ces informations sur la partie publique du forum ; c’est donc à vous de le faire, si vous souhaitez participer à ce fil ; ce dont je vous serais très reconnaissant. Je précise que ce n’est pas moi qui ai signalé votre message.

Dernière modification par Bernard2K (02/05/2024 07h51)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#7 01/05/2024 10h58

Membre (2018)
Top 50 Monétaire
Top 20 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   318  

atlasshrugged a écrit :

Je me garde même  sous le coude les pompes à chaleur (oui c’est possible aujourd’hui en appartement sans extérieur )

Très intéressant

Pouvez vous développer ?

Merci d’avance

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+1]    #8 01/05/2024 11h35

Membre (2019)
Réputation :   36  

INTJ

Bonjour,
De l’aveu même des diagnostiqueurs, la pompe à chaleur est tellement poussée dans les solutions et avantagée au niveau de l’algorithme qu’il y a probablement eu en amont un effet « lobbying » important.
Jusqu’à récemment je pensais que ma situation m’excluait de fait : bâtiments anciens sans des centres historiques où tout est contrôlés par les bâtiment de France. Donc évidemment impossible d’installer un bloc extérieur !
Or, j’ai appris qu’il existait des PAC avec bloc intégré et simplement une grille de ventilation vers l’extérieur (un peu comme les chauffe eau thermodynamiques). J’ai pu en voir, ça fonctionne très bien, ça n’est évidemment pas très esthétique (imaginez un radiateur classique mais beaucoup plus épais), mais en terme d’efficacité pour le diag, c’est imbattable. Le prix peut être élevé mais dans le cadre d’appartements avec des murs importants donnant sur l’extérieur et des surfaces déjà faibles, c’est l’arme ultime.
Ceci dit pour moi les deux meilleures rendement prix / impact sur le diag, ce sont les vmc hygro B et bien sûr les chauffe eau.
J ai étudié pures ces solutions alors que je voulais à tout prix éviter d’isoler par l’intérieur (perte de surface + problème potentiel d’humidité avec des murs en pierre, ce qui n’est jamais mis en avant dans les recommandations évidemment …).
C’est un non sens écologique (on chauffe plus pour compenser une déperdition très peu réduite), mais d’un point de vu légal, et partant du principe que les DPE actuels sont de toutes façons biaisés, ça permet à à peu près n’importe quel appartement classé G ou F de rentrer dans les clous.
Ça ne fonctionne pas sur les surfaces trop faibles…pour lesquelles mathématiquement j’ai vite vu que c’était perdu d’avance, mais justement le législateur vient de revoir sa position sur les surfaces inférieures à 40m2!

Personnellement, c’est plus la fiabilité et le coût de la maintenance sur la durée qui me font dire que je n’utiliserai la solution ultime de la PAC qu’une fois épuisées les alternatives meilleur marché à l’efficacité éprouvée (regardez par exemple les radiateurs à détecteur de présence ou l’installation de radiateur dans les parties communes (évidemment on n’allume jamais ce dernier… mais cela change la nature du mur contigu!).

Dernière modification par atlasshrugged (01/05/2024 11h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 01/05/2024 13h29

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

"une grille de ventilation vers l’extérieur" : donc, un radiateur, qui est techniquement le même que dans un bloc extérieur de clim, est en fait situé à l’intérieur du bâtiment dans une sorte de niche technique ; si cette niche n’était pas ventilée, ce radiateur givrerait très vite. Il faut donc une forte ventilation au travers de la grille pour expulser l’air froid et ramener de l’air extérieur ’"chaud".

Notez quand même :
- ma prim’rénov peut obliger à ce que les blocs extérieurs soient… à l’extérieur. Je connais quelqu’un qui avait cru malin de mettre les bloc extérieurs dans un grand garage ; il y a eu une visite d’inspection ; il a dû les faire déplacer à l’extérieur pour toucher ses aides (il faut vider les cricuits, allonger les tuyaux d’une quinzaine de mètres dans son cas, reremplir les circuits : facture de quelques milliers d’euros en supplément !). C’est un point à vérifier donc avant de recourir à une telle clim "intérieure".
- la clim, dans tous les cas, ça fait du bruit. Dans ce cas où le radiateur est à l’intérieur, derrière une grille, il va falloir une forte ventilation pour renouveler l’air, et ça fait du bruit. Attention au confort des locataires ; attention aux voisins. Les voisins peuvent être gênés s’ils ont une fenêtre à proximité ; ou bien si le bruit se transmet par la structure. Les tribunaux sanctionnent assez facilement le bruit des clims au titre de "troubles anormaux de voisinage". L’émergence acoustique admise est très faible, donc de nombreuses clims sont en fait condamnables à ce titre. Non seulement vous êtes condamné à 10 à 20 k€ de dommages et intérêts, mais de plus le trouble occasionné continue, et donc votre voisin peut vous attaquer tous les ans à nouveau, tant que vous n’avez pas trouvé une solution. Et il n’y a guère de solution sauf à arrêter la clim.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#10 01/05/2024 14h08

Membre (2019)
Réputation :   36  

INTJ

Je parle de blocs intégrés, il n’est pas question de mettre un bloc « extérieur » à l’intérieur, c’est même inenvisageable pour les questions que vous mentionnez .
Je confirme en revanche que ce type de dispositif (relativement silencieux comme j’ai pu le constater) ne doit être installé que dans des espaces suffisamment grands pour permettre le renouvellement de l’air. Donc clairement pas dans une petite chambre ou une sdb.
En tout cas il y a des PAC faites pour fonctionner sans bloc extérieur. Je ne vois pas en quoi cela poserait un souci pour maprimerenov mais de toutes façons à de rares exceptions, je ne touche pour ma part aucune aide :
- pour un problème d’éligibilité d’une part
- car cela implique le recours à des artisans certifiés RGE d’autre part, et vu les différences de prix que j’ai pu constater de mon côté , je doute que l’intérêt financier en bout de chaîne soit si important! Je ne vais pas généraliser mais dans ma région, dès que le logo RGE apparaît, le prix est multiplié par 2… inacceptable pour moi

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #11 01/05/2024 14h17

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

Les PAC monobloc font baisser miraculeusement les DPE sur les petites surfaces. J’en monte depuis 2 ans, aucun retour négatif des locataires (7 lots équipés, 2 en plus d’ici 2 semaines). Je suis passé de G à D pour des lots de 17/20m2 loi Boutin (25m2 au sol). Je passerai en C le 01/07/24 avec la nouvelle version du DPE sur les petites surfaces.

Il y a juste 2 trous à percer dans le mur (une entrée air et une sortie air) + un drain pour les condensats. Temps d’installation : 3h (montée par mes soins), coût 1600€ (il en existe  des moins chères). Pas trop de souci de bruit à l’extérieur même si j’ai une cour avec 5 PAC qui peuvent fonctionner simultanément (c’est audible par grand froid mais ça n’est pas la période où les gens restent dehors).

Reste à voir la durée de vie

Dernière modification par lachignolecorse (01/05/2024 14h21)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#12 01/05/2024 14h28

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

OK, je n’avais pas compris cela. Il s’agit en fait de PAC monobloc. Dans ce cas, effectivement, il n’y a pas un radiateur derrière la grille, la grille protège juste la sortie d’un conduit en provenant de la PAC.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#13 01/05/2024 14h32

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

Dans la gamme que j’utilise, il y a une option (que je ne prends pas) qui s’appelle +elec (je pense que les autres fabricants font de même). Il s’agit d’une résistance qui s’active lorsque le rendement de la PAC baisse trop par grand froid.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 01/05/2024 16h47

Membre (2017)
Réputation :   34  

INTJ

J’ai essayé la solution 4 décrite dans le message d’introduction de la file : impossible à cause du refus du notaire.

C’était à l’été 2023 : j’ai signé un compromis pour une maison classée G, donc avec audit obligatoire avant la vente. Connaissant les vendeurs et partageant leur opinion sur ce genre de diagnostics, nous étions d’accord pour nous en passer, surtout que je destinais clairement la maison à une très lourde rénovation qui allait anéantir en quelques mois le peu de valeur qu’aurait éventuellement pu contenir une telle dissertation.
Pour éviter des frais inutiles, donc, les vendeurs et moi-même avons proposé au notaire d’inclure une clause disant en substance que toutes les parties sont d’accord pour dire qu’on s’en fiche de l’audit et que l’acquéreur décharge les vendeurs de leurs responsabilités à cet égard. Eh bien non, le notaire les a forcés à faire faire l’audit car selon elle en cas de problème par la suite sa responsabilité aurait été engagée.

Et pour ce qui est du tarif de l’audit, nous avons eu du simple au triple avec un record à 1200€, soit 0.5% du prix d’achat.

Moralité : solution 4 si et seulement si notaire consentant.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 02/05/2024 01h46

Membre (2019)
Réputation :   3  

lachignolecorse, le 01/05/2024 a écrit :

Les PAC monobloc font baisser miraculeusement les DPE sur les petites surfaces. J’en monte depuis 2 ans, aucun retour négatif des locataires (7 lots équipés, 2 en plus d’ici 2 semaines). Je suis passé de G à D pour des lots de 17/20m2 loi Boutin (25m2 au sol). Je passerai en C le 01/07/24 avec la nouvelle version du DPE sur les petites surfaces.

Il y a juste 2 trous à percer dans le mur (une entrée air et une sortie air) + un drain pour les condensats. Temps d’installation : 3h (montée par mes soins), coût 1600€ (il en existe  des moins chères).

J’ai également pensé à monter ce type de produit dans 3 de mes petits studios (17, 25 et 27m2) suite aux recommandations sur les dpe récents. Cependant je n’ai trouvé que des clims réversibles et pas de pac air/air NON réversible.

Voici la formulation exacte telle que présente sur mes DPE: "Remplacer le système de chauffage par une pompe à chaleur
air/air non réversible (la climatisation n’est pas considérée, en
cas de mise en place votre étiquette énergie augmentera
sensiblement)."

Auriez-vous l’amabilité de nous donner les références des pacs monoblocs que vous avez installées s’il vous plaît (en MP si il n’est pas possible de le faire ici)?

Avez-vous refait vos DPE APRES avoir installé ces pacs et quelle a été l’incidence sur votre note?

Cela m’est tout de suite apparu comme LA solution à adopter pour mes petites surfaces, couplée avec un ballon deau chaude thermodynamique (il y en des 100litres avec une mini pac posée dessus, ce type de ballon peut-être posé dans un petit studio). Ce type de ballon se trouve à partir de 700e.

Donc votre pac à 1600e plus ce type de ballon à 700e plus les petits à côtés (Chevilles de fixations, gaines, grilles etc) soit un budget de moins de 3000e permet(trait) dans certains cas d’améliorer TRES significativement la note du DPE (personnellement je passerai de F à C, avec l’isolation des murs par linterieur, mais le coût est modique pour mon cas, 1000e grand max).

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #16 02/05/2024 06h36

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

Oui les PAC monoblocs sont réversibles (je ne connais pas de modèle non-reversible). En effet le fait qu’elles puissent être utilisées pour produire du froid pénalise le DPE mais d’une manière très limitée. Mes DPE sont refaits après rénovation et j’ai une consommation d’énergie primaire de 21kwh en refroidissement comparé 1875kwh en chauffage. C’est donc négligeable.

J’utilise des KLIMEA 12HP. Elles sont chères comparées à d’autres marques mais elles m’ont été conseillées par mon diagnostiqueur. Vous en trouverez des moins chères chez trotec, appolo… je vous laisse essayer. J’ai aussi choisi un modèle un peu surdimensionnés volontairement (une 10HP aurait pu suffire).

Je ne monte pas de chauffage-eau thermodynamique car ça n’est pas adapté à ma situation (studio loué à une seule personne). J’utilise des chauffe-eau instantanés de 30l avec programmateur "intelligent". C’est le seul chauffe-eau classe A du marché.

Comme indiqué dans de nombreuses de mes interventions sur ce sujet, faites passer un diagnostiqueur et demandez lui de simuler les améliorations que vous envisagez. Si vous tombez sur un diagnostiqueur sympa, il vous donnera aussi ses solutions. Il vous facturera un DPE (qu’il n’éditera pas) puis vous le faites revenir lorsque vous aurez fait vos travaux (et vous fera et facturera le DPE définitif). Cette étude "thermique" vous coûtera 80€. J’aime bien cette solution car peu coûteuse et évite de se faire des nœuds au cerveau sur un domaine que je ne maîtrise pas. Et comme c’est le diagnostiqueur qui fait foi, je ne prends aucun risque.

Ces PAC monoblocs nécessitent néanmoins de grosses entrée/sortie (diam 162 pour le modèle utilisé) et une évacuation des condensats qui peut poser souci en cas de copro. Il faut avoir l’accord du syndic et vérifier l’interaction avec les voisins pour le bruit notamment. Je ne peux pas vous aider sur ce point car pas concerné.

Dernière modification par lachignolecorse (02/05/2024 07h00)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 02/05/2024 11h04

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

igor79 a écrit :

… couplée avec un ballon deau chaude thermodynamique (il y en des 100litres avec une mini pac posée dessus, ce type de ballon peut-être posé dans un petit studio). Ce type de ballon se trouve à partir de 700e.

J’ai mis en place un de ces chauffe eau de 100 litres dans un garage (Ariston lydos hybrid, payé 550€ : c’est relativement bruyant (bruit de ventilation) et ça refroidit l’air ambiant. Ce type de chauffe eau me semble assez inapproprié pour un studio sauf à considérer la présence d’un espace annexe non chauffé, correctement ventilé et à proximité immédiate.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 02/05/2024 14h10

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

igor79 a écrit :

J’ai également pensé à monter ce type de produit dans 3 de mes petits studios (17, 25 et 27m2) suite aux recommandations sur les dpe récents. Cependant je n’ai trouvé que des clims réversibles et pas de pac air/air NON réversible.

Les préconisations retenues dans les diagnostics se limitent à une liste de solutions en accord avec des principes "écologiques". Parmi les solutions,  les PAC réversibles n’en font par partie et sont non éligibles aux subventions ADEME. C’est pour cela qu’ils ne préconisent pas cette solution.

Dernière modification par lachignolecorse (02/05/2024 14h11)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#19 04/05/2024 18h28

Membre (2021)
Top 50 Monétaire
Réputation :   73  

Beaucoup ici trouvent les 62k très sous-estimé pour une maison de 150m2. J’ai très peu d’expérience sur ces sujets. J’ai revu un peu le détail.



Pour les murs aucune idée
Pour le plancher, c’est celui du sous-sol, moins compliqué
Pour les fenêtres, li n’y en a fait qu’un petit soupirail qui donne sur le sous-sol
la PAC ca me parait effectivement sous-estimé
Le reste, je n’ai pas de notions

je suis preneur de retours

Dernière modification par Granite (04/05/2024 18h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 04/05/2024 18h50

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

Les prix indiqués sont cohérents avec des prix de base sans souci technique.

Quelques exemples :
- pour la PAC, c’est le prix d’une PAC air/eau. Par contre, il faut vérifier le dimensionnement des radiateurs car la température en sortie de PAC sera plus basse qu’avec une chaudière. Donc il y a un risque de devoir changer ou ajouter des radiateurs. J’ai payé 12k€ pour la PAC d’une maison (prix sans tenir compte des subventions ademe)
- pour l’isolation extérieure, tout dépend de la configuration des huisseries, volets etc  par exemple,  les volets battants nécessitent beaucoup de précautions pour déporter les points de fixation à cause de l’ITE. Idem avec les raccordements avec la toiture, refaire ou pas les gouttières/descentes d’eau…
- idem pour l’isolation sous dalle, tout dépend comment les artisans (plombier, électricien) ont passé leurs tuyaux/câbles.
- vmc hygro-B, idem, y a-t-il déjà une vmc où il y a juste le groupe et les bouches à changer (faisable à 1200€), par contre, s’il faut rajouter des bouches d’aspiration,  recouper des portes, ajouter/reboucher des grilles d’aération, le prix va grimper.
- ECS idem, si vous mettez le chauffe-eau en toiture, il faut traverser de haut en bas la toiture et se raccorder sur l’ancien réseau avec éventuellement des finitions à refaire.
- par contre, pour le changement des huisseries,  le budget est farfelu… (à moins qu’il n’y ait qu’une seule fenêtre à changer).

Donc de base, les prix sont souvent sous-estimé à cause des soucis techniques rencontrés propres à la construction. La seule solution pour connaître le coût est de faire passer des artisans et bien discuter avec eux des solutions techniques les plus simples à mettre en œuvre.

Pour ceux qui font faire ce genre d’étude, il faut essayer de guider le diagnostiqueur car dans le cas présent,  un chauffe-eau thermodynamique est à étudier car il coûte moins cher qu’un chauffe-eau solaire.

Dernière modification par lachignolecorse (04/05/2024 19h23)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 04/05/2024 18h59

Membre (2021)
Réputation :   13  

INTJ

Granite a écrit :

la PAC ca me parait effectivement sous-estimé

Pour la pac je peux vous garantir que le prix est cohérent mais la plupart du temps les clients paient quelques milliers d’euros en plus,
tous cela pour les beaux yeux du commercial.
Prenez une petite boite qui n’a pas de commercial,
vous retrouverez ce tarif sinon le prix peut monter à plus de 15000€ minimum sans la moindre valeur ajoutée mise à part celle des poches de celui ci …


Parrainage Boursedirect ou  crowdlending en MP"N'est stupide que la stupidité" Forrest Gump

Hors ligne Hors ligne

 

#22 04/05/2024 19h35

Membre (2021)
Top 50 Monétaire
Réputation :   73  

lachignolecorse a écrit :

Les prix indiqués sont cohérents avec des prix de base sans souci technique.

Quelques exemples :
- pour la PAC, c’est le prix d’une PAC air/eau. Par contre, il faut vérifier le dimensionnement des radiateurs car la température en sortie de PAC sera plus basse qu’avec une chaudière. Donc il y a un risque de devoir changer ou ajouter des radiateurs. J’ai payé 12k€ pour la PAC d’une maison (prix sans tenir compte des subventions ademe)

>>> beaucoup de radiateurs "fontes".

- pour l’isolation extérieure, tout dépend de la configuration des huisseries, volets etc  par exemple,  les volets battants nécessitent beaucoup de précautions pour déporter les points de fixation à cause de l’ITE. Idem avec les raccordements avec la toiture, refaire ou pas les gouttières/descentes d’eau…

- idem pour l’isolation sous dalle, tout dépend comment les artisans (plombier, électricien) ont passé leurs tuyaux/câbles.

>>> C’est le sous-sol, il n’y a rien (cables, tuyaux) à ma connaissance, je suppose qu’on peut isoler par dessus la dalle.

- vmc hygro-B, idem, y a-t-il déjà une vmc où il y a juste le groupe et les bouches à changer (faisable à 1200€), par contre, s’il faut rajouter des bouches d’aspiration,  recouper des portes, ajouter/reboucher des grilles d’aération, le prix va grimper.

Pas de VMC actuellement.

- ECS idem, si vous mettez le chauffe-eau en toiture, il faut traverser de haut en bas la toiture et se raccorder sur l’ancien réseau avec éventuellement des finitions à refaire.

- par contre, pour le changement des huisseries,  le budget est farfelu… (à moins qu’il n’y ait qu’une seule fenêtre à changer).

1 seule petite fenêtre à changer. Le reste a déjà été fait.

Donc de base, les prix sont souvent sous-estimé à cause des soucis techniques rencontrés propres à la construction. La seule solution pour connaître le coût est de faire passer des artisans et bien discuter avec eux des solutions techniques les plus simples à mettre en œuvre.

Pour ceux qui font faire ce genre d’étude, il faut essayer de guider le diagnostiqueur car dans le cas présent,  un chauffe-eau thermodynamique est à étudier car il coûte moins cher qu’un chauffe-eau thermodynamique.

je suppose que vous recommandez un Chauffe eau solaire ?

Dans tous les cas, je ne pense pas faire de travaux pour cette maison avant la succession (sauf si la chaudière fuel nous lâche complétement). Les prix m’intéressent quand/si les acheteurs viennent pinailler avec les coûts des travaux futurs. Je verrai avec l’AI, (j’habite à plus de 700 km).

Un petit hors sujet, mais toujours relatif aux diagnostics. Pour cette même maison, la ville a récemment rénové la réseau des eaux usées dans le secteur, et a commandité une société X pour auditer les maisons concernées.

Résultat (2023) : audit réalisé (je n’étais pas présent) : non conforme > devis de mise en conformité :  20k€, avec possibilité de subvention de 70%. Obligation de faire dans les 2 ans selon un courrier de la mairie.

Puis subvention annulée, pas assez de volontaires (en fait tout le monde a refusé)

J’ai commencé à préparer l’argumentaire juridique au cas où la mairie revienne à la charge. ca a déjà été indiqué sur le forum, mais par exemple

cour_administrative_dappel_de_lyon_1ere_chambre_-_formation_a_3_30_novembre_2010_10ly00416.pdf

En //, je demande un audit Veolia (2024) : verdict conforme a priori (j’attends le rapport) ! juste 1 ou 2 k de travaux pour quelques trucs mineurs. J’étais présent ce coup ci, et j’ai bien vu les écoulements passer là où il faut. J’hésité entre incompétence de la première société ou filouterie de la société X (avec les subventions, les gens vont accepter).

Dernière modification par Granite (04/05/2024 19h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 04/05/2024 21h12

Membre (2011)
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   85  

lachignolecorse a écrit :

- pour la PAC, c’est le prix d’une PAC air/eau. Par contre, il faut vérifier le dimensionnement des radiateurs car la température en sortie de PAC sera plus basse qu’avec une chaudière. Donc il y a un risque de devoir changer ou ajouter des radiateurs.

Lachignolecorse,
Il ne faut pas oublier qu´avec l´isolation des murs extérieurs et du sous face sol, les besoins de chauffage chutent.
Ceci évite de revoir le dimensionnement des radiateurs

Hors ligne Hors ligne

 

#24 04/05/2024 21h24

Membre (2014)
Top 50 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   502  

J’ai modifié mon message initial. Il aurait fallu demander au diagnostiqueur de comparer le chauffe-eau solaire au thermodynamique (incidence sur le DPE). Le coût d’un thermodynamique est de l’ordre de 3000€, un solaire 6/7000€ avant déduction des aides. Donc à vous de choisir en fonction de l’objectif à atteindre et de l’investissement.

Concernant le tout à l’égout,  c’est clairement de la filouterie. Procédé habituel des sociétés "habilitées" à faire ces travaux de raccordement. J’ai eu le cas l’an dernier et je m’en suis tiré à moindre coup en cherchant à comprendre ce qu’il fallait réellement faire.

Dernière modification par lachignolecorse (04/05/2024 21h31)


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums