PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 29/03/2024 08h37

Membre (2015)
Réputation :   35  

INTJ

Il faut avoir un réseau
Il faut faire jouer ses relations
Le réseau est obligatoire pour élever l’entreprise
Il faut bien se faire voir

Je me questionne sur un principe qui me semble être en pleine transformation, à savoir, créer un réseau de contacts pour développer son entreprise.

D’après mon expérience les réseaux que je connais à mon niveau de commerçant se limitent à un concept répétitif. A savoir, les associations de commerçants, le rotary, les clubs de dirigeants d’entreprise regroupent systématiquement assureurs, banquiers, et marketeurs. Ainsi les jeunes arrivants bénéficient toujours d’une mise en relation rapide avec ces catégories pro. De fait, le bénéfice du réseau tourne quasi exclusivement dans un sens unique et il est clair que vous voyez lequel.

J’en discutais sur le sujet des banques physiques vs banques en ligne, avoir un réseau historique et y être fidèle ne semble pas être avantageux au vu du temps et de l’énergie que cela demande de l’entretenir. Le turn over des salariés moins enclins à la fidélité d’entreprise et du manque de conscience professionnelle n’aidant pas.

Pour ceux qui n’y sont pas habitués, les clubs d’entrepreneurs coûtent plusieurs centaines d’euros à l’année pour des RDV mensuels autour d’une thématique et d’un repas. De ce que j’ai vécu les gens échangent, rigolent, se demandent des faveurs négociées sans factures. Toutefois si la proposition est meilleure à une autre table alors qu’il en soit ainsi. L’entreprise conseillée par untel pour bien se faire voir par cette dernière, alors que celle-ci propose un service médiocre n’est pas un comte de fée.

En somme cela se transforme en du picking de faveur personnelle qui apporte peu à l’entreprise. Mais peut-être plus au particulier. Du moins pour celui a qui on fait une faveur dans l’idée qu’elle sera rendue plus tard.

Sans relation d’amitiés nouvellement créées, qui vont au delà du simple contact professionnel, chercher à créer un réseau n’est il pas une utopie en 2024 ?

Y-a-t-il encore un retour sur investissement, qu’en pensez-vous et quelle est votre expérience ?

Dernière modification par Uspony (29/03/2024 17h09)

Mots-clés : entreprise, relations, réseau


Parrainage : Saxo - Qonto (pro) - Boursobank

Hors ligne Hors ligne

 

#2 29/03/2024 09h04

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   520  

ESTJ

Très bon résumé ! J’ai cru qu’on avait assisté aux mêmes scènes …

Dans ma ville, la formule en vogue est le petit dej…sans jamais du tout chercher à y participer, j’ai été sollicité par 4 clubs pour….4 matins par semaine 😂. Le dernier a qui j’ai fait la remarque m’a dit oui, mais chez nous quand t.u y es dans le seul de t.a catégorie donc t.u fais du business… j’ai toujours décliné même si le petit dej est une meilleure formule santé que les dîners d’autrefois car pour être franc, ça picolait sec !

Si vous souhaitez que des faiseurs viennent à vous comme je le comprends, je vous suggère plutôt de vous rapprocher d’un des deux syndicats patronaux (eux aussi ont toujours des super partenaires du même acabit…) en leur faisant connaître votre candidature pour un mandat type TC ou CPH, CCI, chambre des métiers etc…

Avec le temps, vous recevrez des sollicitations d’une autre qualité et parfois des renvois d’ascenseur.

C’est gratuit et vous êtes même défrayé un peu…

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/03/2024 11h14

Membre (2015)
Réputation :   8  

J’ai testé BNI et club local avec la même impression. Une cotisation très importante et un retour sur investissement pas du tout évident. L’impression que j’ai c’est que les membres profitent plus souvent du réseau des nouveaux entrants pour faire du chiffre ce qui génère des journées d’intégration régulières.

J’ai noté que ces clubs fonctionnaient bien quand les boites avaient des synergies entre elles type un maçon et un plaquiste ou un agent immobilier et un promoteur. Les professions transverses type banquier et agent d’assurance peuvent vendre leurs prestations à tout le monde donc on les retrouve dans tous les clubs. Quand tout le club est équipé ils en font un autre.

Si le réseau est important pour certaines professions, pour moi il dépend du type d’entreprise et du type d’activité. Il faut donc le construire en allant aux bons endroits rencontrer les bonnes personnes ce qui n’est pas toujours évident.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #4 29/03/2024 15h31

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   183  

Bonjour,

Vous confondez club et réseau,  c’est bien le problème.
Un club est fermé ou presque. On est dans l’entré soi, on se congratule, on s’encourage en cercle fermé.
Un réseau est ouvert et correspond à des amitiés et intérêts divers. Les gens divers y rentrent et en sortent à tout moment,  pour différentes raisons.

Je n’ai jamais fait partie d’aucun club mais j’estime avoir un réseau important, sans doute plus de 1 000 personnes,  allant de Diakhere, ménagère au Sénégal à Emmanuel, président de la république française. En passant par Marc, entrepreneur multi services, Sonia, cadre à la sécu,  Darren, actionnaire de plusieurs établissements d’enseignement supérieurs  Françoise,  voyante et ainsi de suite…

Si le robinet de ma cuisine fuit, je n’ai nul besoin d’ Emmanuel mais de Marc. Par contre, quand Marc a des soucis avec le consulat de France à Hanoi, je peux en parler à Emmanuel.

Pour être efficace, un réseau a besoin de diversité,  au contraire d’un club qui ne tourne finalement qu’autour de lui-même. Et n’apporte souvent rien de plus qu’un café et un croissant une fois par mois.

Si je prends un exemple professionnel,  depuis 1995, j’ai toujours évolué grâce au réseau. Ou le bouche à oreille.( ce qui est une conséquence du réseau).

Pour mon départ  en retraite, c’est la direction générale de la CARSAT qui a suivi le dossier. Ça s’est bouclé rapidement  sans problème.

Fuyez ces clubs inutiles et créez votre propre réseau. C’est ce que m’a enseigné  Bernard  un de mes anciens patrons,  en 1988. Il appelait Pierre Bérégovoy sur sa ligne directe, preuve qu’il savait de quoi il parlait….

Pae contre, cela prend du temps et demande des efforts. Et il faut aussi parfois apptendre à fermer sa gueule, on dira dans un langage plus policé,  faire des concessions…Marc et Emmanuel sont bien sympas,  mais un peu gonflants par moment.
Et n’oubliez pas de donner pour mieux recevoir ensuite.

Le mieux, c’est finalement de ne pas y penser. Et créer son réseau sans arrière-pensée, et se dire que ça servira un jour,  à soi ou à un autre…

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#5 29/03/2024 19h54

Membre (2015)
Réputation :   35  

INTJ

serenitis a écrit :

chez nous quand t.u y es dans le seul de t.a catégorie donc t.u fais du business…

Cela rejoint l’expérience que j’en ai ici smile

RichardG a écrit :

pour moi il dépend du type d’entreprise et du type d’activité.

Je ne l’ai pas précisé mais en effet je pense cela.

Je citais les banques, assureurs, j’ai oublié les comptables (il y en a systématiquement) etc, mais aussi les artisans qui peuvent trouver un confrère pour travailler en synergie. On sait d’autant plus qu’il est difficile de trouver un artisan sérieux, ce type de "club" peut être bénéfique pour faire la promotion de sa bonne discipline de travail.

mafo a écrit :

c’est bien le problème.

Il n’y a aucun problème ici smile

Il aurait fallu plus d’énergie de ma part pour détailler le raisonnement. Vous l’avez fait pour moi en dissociant club et réseau. Toutefois dans ma pensée, le club était un outil pour étoffer le réseau.

Cela n’enlève pas le fait qu’il est de plus en plus délicat d’avoir un retour des efforts fournis auprès de son réseau et qu’il est d’autant plus naturel de se poser la question quand de plus en plus d’activités (dont la mienne) se font uniquement en ligne et à distance.

Cela ne résout pas non plus la problématique accrue de la rotation de poste et des statuts changeants.

Au final votre expérience rejoint la mienne. En d’autres termes l’expérience, le savoir faire, et le professionnalisme (entendez par là savoir donner de sa personne) ne peuvent que mettre en place progressivement une toile de relations appréciables. Il se fait naturellement si on y est ouvert. Le forcer n’amène à rien.

Dernière modification par Uspony (30/03/2024 11h45)


Parrainage : Saxo - Qonto (pro) - Boursobank

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “le relationnel (le réseau) est-il toujours d'actualité dans l'entreprenariat en 2024 ?”

Pied de page des forums