PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

[+1]    #1 29/01/2024 20h03

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Tous les sujets seront abordés sur nos forums !

Dans la lignée de : Soins dentaires à l’étranger (Hongrie, Espagne…) pour économiser sur ses frais de dentiste ?

On peut aussi faire du "tourisme médical", notamment pour des soins esthétiques.

A Valencia, en Espagne, il y a une tonne de cliniques esthétiques (pour les cheveux, les dents, le visage…), obtenir un rendez-vous est très rapide.

-

Voici quelques chiffres pour une blépharoplastie supérieure (opération pour corriger les paupières tombantes) :

- en France (à Bordeaux), il faut compter environ 3000 euros pour les deux paupières.

- en Espagne (à Valencia), 2000 euros, donc 35% de moins.

Par contre, la prestation n’est pas tout à fait la même.

L’opération à Valencia se fait sans chichi, pas de bloc opératoire en hôpital, pas d’anesthésie compliquée (juste une anesthésie hyper locale), pas de consentement très éclairé à part une signature rapide lors d’un premier rendez-vous.

L’opération a lieu au deuxième rendez-vous, comme si c’était un rendez-vous chez le dentiste. En 20 minutes c’est fait, on vous donne une poche de glace, et hop, vous rentrez chez vous.

On devine que le chirurgien enchaîne, en tout cas cet après-midi/ce jour-là.

Ensuite pendant dix jours, vous avez l’impression d’avoir fait un match avec Mike Tyson (et vous n’avez pas gagné !), et il faut sortir avec des lunettes de soleil même s’il y a pas de soleil.

Un rendez-vous de controle, puis encore un autre plusieurs semaines après : ce qui suppose soit d’être sur place pendant deux mois, soit de pouvoir revenir deux fois, mais cela entraîne des coûts supplémentaires (voyages, nuités).

Si jamais il y a un raté, qu’est-ce qui se passe, je n’en sais rien ?!

-

Le bilan est donc mitigé pour cet exemple.

C’est bcp de tracas potentiels pour économiser juste 1000 euros moins les frais de déplacements/logements.

Mais la facilité et la célérité avec laquelle vous pouvez faire l’opération est assez incroyable, et il y a effectivement un avant-après "bluffant" : je comprends que dans ces conditions, certaines personnes puissent devenir accrocs aux soins esthétiques.

Je précise que je ne suis pas le concerné, je garde pour l’heure mon vilain nez et poches sous les yeux !

Mots-clés : chirurgie esthétique, espagne, soin esthétique

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 29/01/2024 20h33

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

Pour le dentaire, certains dentistes français n’acceptent pas de reprendre un travail fait par un autre dentiste car s’ils touchent, ils deviennent responsable de se rafistolage sur un truc mal fait. Et accessoirement le matériel n’est pas le même donc pas forcément facile de retrouver un dentiste qui travaille dessus.
J’imagine que c’est pareil en chirurgie esthétique.

C’est comme ceux qui se font des tatouages avec des encres dégueux, des injections diverses et variés pour simuler des muscles au Maghreb…

Pour moi c’est un peu le noeud du problème. C’est moins cher et rapide mais si on a un problème, ça devient un enfer.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/01/2024 20h43

Membre (2021)
Réputation :   45  

Tout à fait Kabal
A noter que la moindre infection peut s’averer, en fonction du site , catastrophique.
Autant je peux le comprendre pour de l’implantologie dentaire où la difference de budget peut s’averer énorme, autant, sur de la chirurgie plastique, en comptant le trajet, j’avoue ne pas y voir d’interet.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #4 29/01/2024 21h46

Membre (2014)
Top 50 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   573  

INTJ

Si jamais il y a un raté, qu’est-ce qui se passe, je n’en sais rien ?!

Si vous venez avec une urgence qui menace votre vie ou votre santé (nécrose de verge infiltrée à la graisse abdominale, sepsis sévère sur prothèses de fesses, péritonite suite à liposuccion etc etc…), vous serez pris en urgence n’importe où. On travaillera dans de mauvaises conditions, en urgence, sur tissus infectés/hématomes, et sans savoir ce qui a été fait (en général il n’y a pas de document, éventuellement un courrier en Turc ou autre langue peu maîtrisée…). Les médecins feront leur job en pensant bien du mal de vous, mais le feront.

La sécurité sociale payera généreusement ces soins d’urgence, merci la solidarité envers quelqu’un qui a choisi de grossir le PIB/cotisations d’un pays moins cher, moins social, moins généreux avec l’argent des contribuables.

Si vous venez pour un inconfort non urgent/vital, typiquement des problèmes dentaires, mais aussi une récidive, un résultat insatisfaisant, la plupart des praticiens ne feront rien pour vous, parcequ’en cas de pépin, il sera extrêmement difficile de faire la part des choses entre la première chirurgie à l’étranger et la suivante en France. Comme l’a déjà dit Kabal (vous pouvez me signaler aussi si ça soulage votre ulcère).

Le problème du coût important des actes (parfois totalement délirant/scandaleux, je ne défends pas certains pratiques indignes, notamment en esthétique) est une véritable plaie. Il est impossible de savoir réellement ce qu’il y a dans un devis présenté dans deux endroits différents.

Je ne jette pas la pierre à ceux qui choisissent de se faire soigner à l’étranger. Il est évident que beaucoup de gens ne peuvent pas mettre dix mille euros dans des implants dentaires, pourtant des dents c’est indispensable à la dignité humaine et devrait être remboursé correctement. J’ai moins d’empathie pour ceux qui vont à la chirurgie esthétique et viennent ensuite pleurer dans les jupes de la généreuse mère patrie quand ça se passe mal.

Le problème c’est celui d’un choix individuel (de misère ou de pingrerie selon les cas) qui tourne mal et se transforme en enfer pour le patient, et en surcoût pour la société.


Il ne fait aucun doute qu’il existe des soins de très grande qualité à l’étranger et que certains centres peuvent simplement baisser les coûts parcequ’ils ont moins de taxes, moins de frais de mains d’œuvre, moins de besoins vivant dans un pays à plus faible coût de la vie.

Il est également évident qu’il y a des complications en France et que payer cher n’est pas une garantie de succès imparable.

Le problème de fond est celui de la paupérisation progressive du pouvoir d’achat des Européens/Français, face à des technologies en santé extrêmement innovantes mais devenues hors de prix (le prix d’une greffe d’organe 150k€. Le prix d’un robot de coelio chirurgie environ 1 million d’euros par an. Le prix du traitement de l’hépatite C 50k€ autrefois, aujourd’hui autour de 20k€…).

Je pourrais également parler du paiement indigne de certains actes médicaux/dentaires nécessaires et indispensables, que les praticiens "compensent" par des tarifs exagérés sur les actes sur lesquels ils sont libres de fixer leurs tarifs… Je pense que c’est un point important, mais je ne suis sans doute pas objectif.

Merci IH pour le partage d’expérience. Bon rétablissement à la personne concernée.

PS: J’ai donné mon avis, je ne rentrerai pas dans le pugilat que déchaine souvent ce genre de sujet.

Dernière modification par MisterVix (29/01/2024 21h47)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/01/2024 11h33

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

MisterVix, le 29/01/2024 a écrit :

PS: J’ai donné mon avis, je ne rentrerai pas dans le pugilat que déchaine souvent ce genre de sujet.

Il n’y a aucun pugilat : nous sommes des gens de bonne compagnie.

Effectivement, un "SAV" en France dans le secteur public pour une opération de confort faite à l’étranger dans le secteur privé, je peux comprendre que ça agace ! Ca ne m’était même pas venu à l’esprit que l’on puisse agir comme ça.

Je parlais non pas d’une complication médicale, mais d’un raté de chirurgie (un pb de symétrie ou autre).

Déjà qu’en France, on signe un papier avec des tas de clauses de déresponsabilité et je ne suis pas sûr des recours possibles, mais à l’étranger, surtout si vous êtes seulement de passage, on imagine que c’est encore plus compliqué. Et alors si c’est en dehors de l’UE (Turquie ?!).

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/01/2024 13h05

Membre (2017)
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   78  

InvestisseurHeureux a écrit :

Je parlais non pas d’une complication médicale, mais d’un raté de chirurgie (un pb de symétrie ou autre).

Déjà qu’en France, on signe un papier avec des tas de clauses de déresponsabilité et je ne suis pas sûr des recours possibles, mais à l’étranger, surtout si vous êtes seulement de passage, on imagine que c’est encore plus compliqué. Et alors si c’est en dehors de l’UE (Turquie ?!).

Désolé  mais c’est faux. En France ce que vous signez c’est un document reconnaissant qu’une information vous a été délivrée et que vous consentez à la chirurgie malgré les risques exposés, ce n’est en aucun cas une « décharge de responsabilité ».

Les recours sont effectifs, accessibles (gratuit pour la procédure devant les commissions de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux) et il y a toujours un payeur solvable.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 21/02/2024 18h19

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3902  

 Hall of Fame 

INTJ

Quand même quelques droleries :

Epilation laser en France




Epilation laser en Espagne




-

N’ayant jamais essayé en France, je ne saurais dire s’il y a des différences.

Mon hypothèse, c’est qu’en France les dermatologues bénéficient d’une belle rente, en étant les seuls autorisés à pouvoir pratiquer l’épilation laser, et qu’ils en profitent pour pratiquer des prix astronomiquement élevés (ceci expliquerait aussi pourquoi j’ai le sentiment qu’ils délaissent la dermatologie classique au profit de la dermatologie esthétique ?).

Autre option : les machines utilisées en France sont plus puissantes ? Mais vu la différence de prix, je me contenterai de machines moins performantes le cas échéant et de quelques sessions supplémentaires…

Hors ligne Hors ligne

 

#8 21/02/2024 22h37

Membre (2023)
Réputation :   1  

ENTJ

Les dermatologues n’ont pas le monopole du laser en France. En revanche il s’agit d’une activité monopolistique médicale. Tout médecin peut passer un DIU d’esthétique et faire du laser ou des injections.
Ce qui pose actuellement problème car, entre la qualité de vie offerte par cette activité (voyez les tarifs, libres, sans remboursement,  ni paperasse) et celle de généraliste (voir des patients à la chaîne pour une rémunération assez médiocre, rarement revalorisée, patients vindicatifs, demandant des arrêts de travail de complaisance, paperasse +++) de nombreux jeunes généralistes préfèrent se lancer dans la médecine esthétique, aggravant de fait la pénurie.
Par ailleurs la demande explose car la population y a recours de plus en plus jeune.
D’ailleurs les spécialistes du domaine proche de l’esthétique (dermato, ORL,…) consacrent également une part de plus en plus importante à l’esthétique dans leur activité, ce qui là aussi risque de poser problème d’accès aux soins, par exemple pour le dépistage du mélanome.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “soins esthétique à l'étranger (espagne…) pour économiser sur ses frais”

Pied de page des forums