PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#26 05/09/2023 05h58

Membre (2012)
Top 20 Année 2023
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   237  

INTJ

Je ne triche pas sur les chiffres, j’ai justement utilisé le terme "véhicules rechargeables" qui couvre les purs électriques et les hybrides rechargeables. (qui sont de plus en plus capables de faire de petits trajets en pur électrique)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 05/09/2023 11h27

Membre (2021)
Réputation :   37  

Bonjour il y a plusieurs problèmes pour les voitures électriques:

- leur prix est bien plus élevé qu’un véhicule thermique classique comparable et cela risque de durer. Je ne vois pas comment avec la demande exponentielle de Nickel, de lithium, de cobalt, de cuivre, que nécessitent leurs batteries les prix pourraient baisser. On prévoit une forte tension  sur tous ces métaux d’ici 2040 (dans une moindre mesure pour le cuivre).
- autonomie : pas besoin d’en parler les VE ne font pas le poids face au thermique. « L’une des — mauvaises — surprises du 100 % électrique, c’est lorsque l’on découvre instantanément combien mettre le chauffage ou brancher la climatisation « pompent » sur le moteur »
- la pollution exportée au tiers-monde : les VE polluent moins dans les pays développés mais bien plus dans les pays pauvres avec les mines (on exporte la pollution là où l’on ne la voit pas). Ils ne résolvent pas le problème de la pollution aux poussières fines via les pneus et sont peu utiles pour des pays émettant une électricité à base de carbone ce qui est le cas de la majorité des pays du monde (hors France avec le nucléaire et pays scandinaves avec l’hydroélectricité).
- le prix de l’électricité: le prix de l’électricité a déjà commencé à augmenter fortement en France et vu la demande en Europe on ne voit pas comment il ne va pas exploser dans les prochaines années. Sur les trajets longues distances comme un Paris-Bretagne (voir 70 euros et 2 pauses pour 450km), des journalistes ont déjà montré que le coût de recharge pouvait être supérieur à une voiture thermique avec les recharges rapides. Tout cela ne prend pas en compte comme le dit IH les taxes à venir de la part de l’Etat sur l’électricité. Je doute fortement de l’intérêt prix au niveau de l’électricité d’ici 2/3 ans. Temps de charge sur une borne de recharge rapide Total à la Défense : quarante-neuf minutes pour 42,9 kWh d’électricité emmagasinée. Tarif : 30 euros. (voir article cité ci-dessus)
- les problèmes de production du réseau : vouloir rouler en électrique c’est bien sauf quand le réseau est saturé comme en France. Ils sont bien malins les politiciens à encourager les VE alors que le réseau est saturé en hiver et qu’on utilise les centrales à gaz ou charbon. Le problème ne sera pas résolu avant 2035 en France avec l’arrivée des EPR : on fait quoi en attendant?
- les pure players risquent de tuer les constructeurs européens comme on a pu le voir avec l’arrivée de l’informatique dans la téléphonie avec la 3G. Volkswagen a du s’allier cet été avec le pure player XPeng chinois comme une reconnaissance de son dépassement en Chine. Tesla prend déjà beaucoup de parts de marchés à nos constructeurs qui doivent gérer la transition avec les coûts associés. Les VE bénéficieront avant tout aux chinois et aux américains, c’est ce que l’on constate ces derniers mois.
- indépendance industrielle: la Chine produit à tout va des batteries électriques bien plus que pour sa production et veut inonder le marché. Les européens ne seront plus maitres de l’un des principales industries mondiales.
- Normes européennes et petits véhicules : petit aparté sur le président de Renault qui s’est plaint que les normes européennes ne permettent plus de construire de petits véhicules. On risque de voir la majorité des français écartés du droit à conduire vu les prix prohibitifs et les constructeurs qui se concentrent sur les gros véhicules rentables…C’est assez inquiétant. Luca de Meo le PDG de Renault demande d’ailleurs le report de la norme Euro 7. « On a besoin de revenir à de petites voitures. Sur ces petites voitures, il n’y a pas trop de business. Toute la réglementation européenne ne fait que pénaliser les constructeurs qui ont une tradition dans les petites voitures» a-t-il dit.

Il y a aura surement un saut qualitatif avec les batteries solid state ou autre mais pas avant 2030…Donc la plupart des français attendent et ne sont pas dupes. Voir le diesel est repassé devant l’électrique en Europe. Cette attentisme n’est pas bon pour le marché automobile les gens ne sachant que faire: incités à changer pour l’électrique par les politiques mais surtout freinés par leurs calculs économiques et pratiques.

Dernière modification par al2020 (05/09/2023 13h39)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums