PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 03/08/2023 06h44

Membre (2020)
Réputation :   2  

Chers Tous,

Actuellement salarié en France dans une banque, je souhaite quitter cet emploi qui ne me rend pas heureux. De plus, mon salaire est très faible.

Depuis trois semaines, je travaille sur mon futur emploi.

Je suis en contact avec un recruteur international très intéressé par mon profil selon ses propos… Il m’a proposé un poste en Suisse payé entre 80 000 et 100 000 euros annuels.

Je souhaite savoir si ce salaire est correct pour vivre en Suisse.

Le poste est basé à Carouge. Je me pose la question de vivre à Saint Julien en Genevois car j’ai vu que les loyers étaient très chers…

Merci de vos retours

Mots-clés : emplois, frontaliers, salaire

Hors ligne Hors ligne

 

#2 03/08/2023 09h00

Membre (2017)
Réputation :   34  

Bonjour,

- Quel type de poste dans la banque ?
- Votre situation familiale ?

Un salaire de 80 / 100 k francs c’est largement au dessus du salaire moyen Suisse et pour une personne seule on vit correctement avec une capacité d’épargne importante. Geneve est quand même très cher avec un taux d’imposition éleve en comparaison à d’autres cantons alémaniques.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/08/2023 09h00

Membre (2018)
Réputation :   38  

Bonjour

Tout dépend ce que vous appelez "vivre en Suisse" ?

Carouge c’est le canton de Genève, c’est juste a coté donc je pars du principe que vous souhaiteriez habiter proche.

Si vous souhaitez louer un t1 compter au moins dans les 1500chf donc oui c’est faisable
Si vous comptez louer une maison sympa avec terrain, compter minimum dans les 5000chf donc non ce n’est pas vivable.

Tout mes amis, voisins ect travaillent en suisse, mais la plupart vivent sur France.

Attention le secteur Français est très cher aussi. Même si le smic est 3 fois inférieure à celui de Genève les loyers ne le sont pas, de même que le prix de l’essence, des restaurants, de l’alimentaire ect…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #4 03/08/2023 09h04

Membre (2012)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Réputation :   44  

A voir avec votre employeur s’il va vous laisser habiter en France voisine: je sais que dans les métiers bancaires, ils préfèrent souvent que l’employé soit domicilié sur le canton.
Si ce n’est pas le cas, St-Julien-en-Genevois ou alentours est un bon choix (évitez Annemasse par contre).


"Don't look for the needle in the haystack. Just buy the haystack!"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 03/08/2023 09h20

Membre (2018)
Réputation :   19  

INTJ

J’avais suivi le parcours un ami proche qui est allé jusqu’au bout du processus de recrutement. Ce que j’en avais retenu, avec réserve d’une bonne compréhension :
- dans le bancaire, les postes identifiés comme critiques pour l’entreprise (aussi les plus intéressants), la loi impose aux employés d’habiter en Suisse.
- pour 80-100k, ça ne vaut pas le coup, il avait négocié 150k fixe avec un variable vendu autour de +50k. Poste à responsabilités quand même.
- difficultés pour trouver un logement pour une famille de 5. C’est ce qui lui a fait refuser l’offre + conjointe qui n’avait aucun espoir de trouver en local (fonctionnaire). Avec ce budget, ok pour louer, quasi impossible d’acheter un logement correct pour une famille nombreuse, notamment une maison.

Ça va fortement dépendre du profil, mais personnellement je ne bougerais pas non plus en Suisse avec toutes ces contraintes pour ce salaire.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/08/2023 09h32

Membre (2017)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   148  

Je comprends votre réflexion sur une éventuelle installation à Saint-Julien en Genevois (edit : dans la mesure où c’est possible, en fonction de vos responsabilités dans l’établissement bancaire qui vous recrute).

Faites attention, cependant, au fait que les loyers y sont extrêmement élevés, poussés qu’ils sont, précisément, par l’abondance de travailleurs frontaliers qui vivent dans cette zone géographique.

Les maires de certaines communes environnantes ont assisté, ces dernières décennies, à une explosion du coût de la vie pour cette même raison, avec de curieux phénomènes de paupérisation des quartiers où se trouvent domiciliés ceux qui travaillent en France. Ceci s’applique à Annemasse, par exemple, mais aussi à de plus petites communes situées un peu plus loin vers le sud ou le sud-ouest de Saint-Julien en Genevois.

En outre - ceci ne concerne pas directement le statut économique, mais rentre indiscutablement en ligne de compte pour évaluer la qualité de vie -, en Suisse, vous serez toujours considéré comme un "invité", et vos hôtes s’attendront à ce que vous adaptiez vos habitudes et votre comportement à leur territoire. En contrepartie, certains Français non transfrontaliers qui résideront près de votre domicile pourraient vous considérer comme un privilégié et vous le faire sentir.

Plus vous remonterez en direction d’Annecy (premier centre urbain situé hors de cette zone d’habitation privilégiée par les travailleurs frontaliers), moins vous serez directement exposé à ces phénomènes, mais plus vous augmenterez la probabilité de devoir prendre l’autoroute pour vous rendre à votre travail. Il faudra alors passer chaque jour à la caisse, sachant que les autoroutes locales conservent toujours une bonne place dans le top 10 des plus chères de France.

Ces précisions n’ont nullement pour but de chercher à vous dissuader de mettre en œuvre votre projet, mais il est toujours bon de connaître l’envers de la médaille de la situation des transfrontaliers qui résident près de la Suisse.

Ah oui ! Et attention au radar de Bardonnex, situé sur l’A41, à quelques mètres avant le poste de douane, dans la section où la vitesse est abaissée à 50km/h (l’article date de 2012 et les chiffres doivent probablement être réactualisés, mais la mise en garde demeure aussi pertinente que jamais). Il s’agit d’un petit cadeau de l’administration française destiné entre autres aux travailleurs frontaliers qui, même après des années de pratique, s’y laissent encore prendre, épisodiquement, à la faveur de quelque souci ou pensée vagabonde au moment où ils atteignent la ligne de démarcation.

Dernière modification par Ours (03/08/2023 09h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 03/08/2023 09h48

Membre (2018)
Réputation :   32  

Bonjour,

Quelques observations pour répondre à vos questions :

1. Il faut bien prêter attention au fait que les salaires en Suisse sont indiqués/négociés sur le brut (alors qu’en France c’est généralement sur le salaire net)
Il faudra donc prendre en compte l’impôt à la source qui sera retenu et payé au canton de Genève (peu importe que vous soyez en France ou en Suisse avec un permis B).

A titre indicatif sur une base de CHF 100’000, vous aurez environ 16% d’impôt sur le brut ainsi qu’environ 6 à 12% de charges sociales (AVS + prévoyance professionnelle en fonction de votre âge).
Il y a aussi l’assurance maladie obligatoire (vous pourrez choisir avec un prélèvement CMU côté France à environ 8% du salaire net avant impôt ou l’assurance maladie Suisse avec un montant forfaitaire mensuel d’environ CHF 350 avec la nouvelle réforme à venir, mais franchise applicable cependant).

Le passage brut au net une fois tout compté sera donc d’environ CHF 70’000 pour un salaire de CHF 100’000.

2. Je confirme l’aspect "relocalisation en Suisse" pour la banque : A moins que le poste soit chez une banque Française (qui sont généralement plus souple avec la possibilité d’être frontalier), il est très souvent demandé d’être résident en Suisse (en général vous avez un délai d’une année après la date d’embauche pour migrer).

3. Pour le loyer côté Saint-Julien il faut compter environ 1200€ par mois pour un 40-50m2 en bon état.
Pour habiter sur Carouge / Genève il faudra compter entre 1500 CHF et 2500 CHF

4. Le salaire reste correct pour vivre en Suisse : A titre indicatif le salaire médian est aux alentours de 6000 CHF bruts mensuels

5. Le coût de la vie en Suisse est bien plus cher qu’en France (exemple pour un forfait mobile/internet il faut en général compter le double comparé à la France, etc.)

6. Attention aussi à la différence culturelle qui est souvent ignorée :
- Un certain nombre de locaux ne portent pas vraiment les "frouzes" ou "shadocks" dans leur cœurs !
- Le code du travail est différent, la mentalité également : temps de travail légal peut aller jusqu’à 45h par semaine (en bureau) avant d’avoir à payer des heures supplémentaires, obligations légale pour les vacances de 4 semaines (souvent en pratique c’est plutôt 5 cependant), un contrat en CDI ne vaut pas grand chose car vous pouvez être licencié du jour au lendemain, plafonnement des indemnités prud’hommes en cas de licenciement à 6 mois de salaires grand maximum, etc.

Dernière modification par ElliotAlderson (03/08/2023 09h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/08/2023 09h55

Membre (2023)
Réputation :   17  

Les regles suisses sont tres différentes de la France donc avant de répondre, il faut en savoir un peu plus.
Votre travail vous impose-t-il le canton de résidence?
Vous authorise-t-il a etre frontalier?
Allez vous avoir une voiture de fonction?
Remboursement des transport?
Part de teletravail? (jours / semaine)
Le teletravail est il authorise hors suisse/hors canton?

Il faut savoir que chaque canton a son taux d’imposition.
L’assurrance sante n’est pas prise en charge par l’employeur et elle est obligatoire, a votre charge.
La securite de l’emploi n’est pas la meme (oubliez la plaque du CDI a la francaise)

Pour parler de la proposition en soit, il faut savoir quel est votre experience et le poste en question.
Vous parlez en Eur mais n’oubliez pas que vous partez en Suisse, vous etes donc paye en CHF et donc vous vous exposez automatiquement au change.
Le franc suisse s’est enormement renforce depuis 15 ans (1,60 en 2007 contre 0,96 aujourd’hui).
Le reversal est peu probable mais un retour a 1,10-1,15 n’est pas impossible, (tout comme 0,80) mais il ne fait pas l’oublier si vous gagnez votre salaire dans une devise et vivez dans une autre devise.

Le cout de la vie est tres tres eleve.
Prenez simplement l’exemple en allant regarder sur les sites de livraisons.
Le prix du lait, la baguette le coca, les oeufs, le lait, les blancs de poulets (allez voir le site de la Migros)
un macdo Menu bigmac Paris 10,15 / Suise 14,30chf
sushi shop paris "salmon original" 13,90 / geneve "Katana box" 22.50,
une pizza 18 francs la marguaritta chez Zaza (quartier champel, 32 la parma) Zaza est un italien sympa d’un quartier sympa, c’est ni hors de prix ni bon marche)

On ne peut pas passer la frontiere avec ce que l’on veut surtout pour l’emménagement, amazon ne livre pas en Suisse, Ikea est beaucoup plus cher, qui va payer le demenagement.

Les abonnements telephoniques et internet coutent beaucoup plus cher qu’en France.

Dernière modification par JeromeLMNP (03/08/2023 09h59)


Parrainage :  BitPanda

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 03/08/2023 10h51

Membre (2011)
Réputation :   47  

Juste une remarque : vous n’êtes pas obligé d’habiter à Saint Julien en Genevois, commune qui n’offre d’ailleurs aucun intérêt à part le fait d’être derrière la douane. Par exemple, j’habite à 32 kms de Saint Julien, un petit village de montagne autrement plus agréable. J’ai vendu le mois dernier un F2 de 37 m2 pour 145.000 euros, il se serait loué environ 600 euros par mois. Ma femme, pendant 25 ans est allé travailler à Genève. Il y a certes la douane à passer et en réalité tout dépend de vos horaires de travail et ou vous travaillez à Genève. Sauf à vouloir acheter une villa , vous vivez très bien en Haute Savoie avec 6000 CHF, pour le plus grand malheur d’ailleurs des travailleurs en France qui tirent la langue pour s’adapter..

Hors ligne Hors ligne

 

#10 03/08/2023 12h12

Membre (2020)
Réputation :   41  

Franchement quitte à sauter le pas aller vous installer dans la "vraie Suisse"

Dans une région moins peuplée et moins riche: Fribourg, Valais, Jura ou Neuchâtel.

Vous gagnerez moins mais les impots seront plus faibles, les assurances et le coût de la vie en général également.
Bien sûr rien votre pouvoir d’achat n’aura rien à voir avec être frontalier (et encore!) mais vous gagnez une qualité de vie, des institutions fonctionnelles, un réseau ferroviaire exceptionnel et surtout vous  évitez une région saturée (+5% d’habitants par an depuis 15 ans dans le 74) et littéralement envahie par des néofrontaliers dont le comportement laisse parfois à désirer

Signé un ex frontalier ayant grandi dans la région et installé en Valais pour son plus grand bonheur

Hors ligne Hors ligne

 

#11 03/08/2023 21h25

Membre (2012)
Réputation :   56  

Vous dites ne pas être heureux dans votre métier de banquier en France, qu’est ce qui vous fait croire que vous serez plus heureux en faisant le même métier en Suisse … pas uniquement le salaire pour sur!

Pour répondre plus précisément à votre question, ça dépend de plein de choses.
Etes vous seul ? Avec ou sans enfant ? Vous aimez la campagne ou la ville ? Vous sortez souvent ou pas ? Aimez avoir une vie culturelle riche ou pas ? Etc …

J’ai vécu dans plusieurs cantons en Suisse et notamment à Genève 1 an + 2 ans à la frontière française (dans l’Ain à Prevessins).
j’avais un salaire de 75Kchf et ça me suffisait (largement), mais je vivais en couple (loyer partagé), je n’avais pas d’enfant, je ne sortais pas beaucoup et je ne payais pas cher en assurance maladie (jeune, bonne santé)

Si vous touchez 100Kchf par an (bonus inclus) à 40 ans en banque, ce n’est pas énorme pour Genève.
Oui c’est bien au dessus du salaire médian de 72’000chf annuel; mais vous vivrez dans une ville (ou en banlieue) qui est loin de la médiane !

Pour vous donner une idée des grosses masses :
100Kchf brut
6% de 1er pilier : 6Kchf
6% à 12% de 2nd pilier (en fonction de l’âge, de l’entreprise, etc …) : environ 10Kchf
Impôts : environ 15Kchf
Assurance santé : environ 6Kchf
Salaire net net : 63Kchf, soit 5’300.- par mois

C’est bien, mais vous ne serez pas riche si vous vivez en centre ville de genève et que vous aimez sortir et manger au resto 3 fois par semaine.
Si vous vivez en Haute Savoie dans un bled en montagne à 45’, vous serez très bien, encore mieux dans l’Ain ou le Doubs. Mais par contre, votre voiture sera votre meilleure amie car vous y passerez beaucoup de temps !

Pour ce qui est de vivre en Suisse et pas en France, c’est (très) facilement contournable avec un peu de recherche et de discussions avec vos collègues qui ont la même obligation … et qui vivent en France depuis des années malgré tout.

Amazon livre en Suisse, et la livraison est même gratuite pour ceux qui ont amazon Prime

Quand on arrive en Suisse suite à un déménagement, on peut tout emmener sans aucune restriction et sans aucun droit de douane à payer en dehors de quelques cas particuliers (les pièces d’art, 200 bouteilles de vins max, voiture de plus de 2 ans par exemple)

Pour l’achat potentiel de votre RP, c’est très facile, aucune restriction légale, juste une barrière à l’entrée très conséquente car il faut apporter (au minimum) 20% du prix du bien hors notaire et frais de banque.
Et la mensualité théorique ne doit pas dépasser 35% du salaire net.
On comprend vite que se payer un appart à 1M n’est pas donner à tout le monde.

Pour finir, je suis d’accord avec Gravel, c’est probablement l’endroit le plus facile pour mettre un pied en Suisse, mais probablement pas le meilleur endroit ou vivre en Suisse. Si vous avez la possibilité, poussez un peu plus loin jusqu’à Lausanne, le bout du lac, la région fribourgeoise ou bien le Valais : La qualité de vie n’a strictement rien à voir !

Hors ligne Hors ligne

 

#12 04/08/2023 14h51

Membre (2020)
Réputation :   2  

Je suis âgé de 41 ans, marié, 3 enfants (6 ans, 4 ans, deux mois).

Salaire actuel 1650 euros nets en (2023). J’ai commencé en 2018 à 1350 euros nets…

Pour différentes raisons - trop longues à expliquer ici - je me suis mal débrouillé dans ma carrière professionnelle.

Ma femme est enseignante, actuellement en congé maternité.

Les constats sont les suivants :

Salaire très faible

Travail inintéressant

Nous avons le désir que ma femme reste à la maison

Solution :

Trouver un travail mieux payé.

qu’est ce qui vous fait croire que vous serez plus heureux en faisant le même métier en Suisse

Je n’ai jamais écrit ici, à ma connaissance, que je serai plus heureux en Suisse, que ce soit dans ce travail ou un autre.

J’ai simplement posé la question du salaire et donc de la qualité de vie, pour savoir si le salaire proposé pouvait nous permettre d’atteindre notre objectif de vie.

Pour le reste, nous préférons la campagne à la ville et nous ne sommes pas trop mondains. Nous aimons les sorties culturelles… et aller au un resto une fois de temps en temps…

Les retours proposés sont vraiment intéressants et instructifs.

Franchement quitte à sauter le pas aller vous installer dans la "vraie Suisse"
 


Pour le moment on m’a proposé une offre à Carouge… Si j’ai d’autres pistes je serais naturellement preneur. Si vous avez des entreprises ou des contacts à me recommander, n’hésitez pas.

Concernant Amazon, certains disent qu’ils livrent en Suisse, d’autres non. Qu’en est-il s’il vous plaît ?

Hors ligne Hors ligne

 

#13 04/08/2023 14h53

Membre (2012)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Réputation :   44  

Amazon ne livre pas en Suisse: je sert de boite à lettres pour quelques collègues :-)

Message édité par l’équipe de modération (04/08/2023 16h22) GBL :  mieux vaut sans doute consulter ce qu’indique, par exemple, amazon.fr pour les livraisons en Suisse, à savoir À propos des livraisons en Suisse  (lire aussi, à gauche, ce qui décrit Amazon Global, disponible en Suisse).


"Don't look for the needle in the haystack. Just buy the haystack!"

Hors ligne Hors ligne

 

#14 04/08/2023 15h18

Membre (2017)
Réputation :   34  

J’ai déjà commande des livres sur Amazon et je me les suis fait livré en Suisse sans problème ^^. Ce qui est vrai c’est qu’il n’existe pas de site Suisse Amazon et qu’il faut donc commander sur la version Allemande ou Française.

Par contre il y a une telle concurrence sur les sites de vente en ligne en Suisse que je n’ai jamais eu de souci à me procurer quoi que ce soit à un bon prix, meme en comparaison à la France et ce d’autant plus que la législation Suisse sur les achats en ligne a changé et que désormais beaucoup de sites en ligne européens facturent la TVA Suisse directement et de manière transparente pour le consommateur Suisse la ou il fallait s’attendre à payer des frais de douane exorbitants par le passé en commandant directement en dehors de Suisse.

Pour ce qui est du sujet initial, vivre en Suisse avec 3 enfants sur un seul salaire de 80k à 90k CHF bien que faisable sera difficile à mon avis. Il faudra compter 5 fois l’assurance maladie, un loyer important pour loger tout le monde, des frais de garde si jamais votre épouse veut se garder quelques jours libres et ca chiffre vite. Il faudrait viser un canton meilleur marché que celui de Genève dans ce cas, peut être Fribourg ou le Valais. Je ne connais pas les seuils en fonction du nombre d’enfants dans ces cantons mais peut être aurez vous droit au subside (une aide financière) pour payer l’assurance maladie. Je ne peux pas malheureusement vous dire si votre vie serait meilleure en Suisse qu’en France, par contre mon expérience personnelle : je ne reviendrai jamais en France et je suis d’ailleurs devenu Suisse, tout fonctionne bien mieux ici qu’en métropole et après 15 ans de vie ici je ne regrette pas ma décision.

Dernière modification par Paradeplatz (04/08/2023 15h29)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 04/08/2023 15h44

Membre (2023)
Réputation :   17  

Votre femme est elle fonctionnaire de l’education nationnale?
Si elle veut reprendre son poste plus tard peut elle etre residente Suisse?
Il faut clarifier son statut avec les "Suisses" quel visa/permis de travail aura-t-elle? Est il conditionnel au votre?
Passer de 2 salaires a un seul c’est une grosse difference et cela met beaucoup de pression sur le travailleur.


Parrainage :  BitPanda

Hors ligne Hors ligne

 

#16 04/08/2023 16h19

Membre (2022)
Réputation :   2  

Bangkok a écrit :

Je suis âgé de 41 ans, marié, 3 enfants (6 ans, 4 ans, deux mois).
Salaire actuel 1650 euros nets en (2023). J’ai commencé en 2018 à 1350 euros nets…

Mon évolution de salaire en passant la frontière est quasi-similaire à ce que vous décrivez.
Et si cela peut vous aider, je me permets de vous partager quelques informations de mon cas :
-Technicien à Genève depuis 4 ans.
-T3 dans le pays de Gex (01) à 1200€/mois, ce sont les prix de ce coté. Assurance maladie LAMAL à 160chf/mois cette année pour 1 adulte.
-1 enfant donc +311chf d’allocations familiales "À Genève, l’allocation s’élève à 311 francs par mois par enfant et à 411 francs à partir du troisième enfant". Soit environ 1000€ dans votre cas.
-Je suis en garde partagée, je ne peux pas profiter de l’allégement fiscale (considéré comme célibataire = Impôt au max) mais qui sera très favorable dans votre cas!

Avantages:
Il me reste environ 2000€ de coté (en incluant le 13eme mois), je ne me prive pas vraiment!
Voir le soleil se lever sur le Mont Blanc big_smile

Inconvénients:
Pour moi, le plus gros inconvénient c’est la population complétement démesurée comparée aux services : désert médical, poubelles, stationnements, routes inadaptées.. Et cela ne fait qu’empirer, il y a des grues toute l’année à perte de vue.. Le coté suisse est donc bien plus plaisant, mais à quel prix? A vous de voir quelles sont donc vos priorités, peser le pour et le contre. J’estime rester encore entre 10 et 15 ans dans la région et pouvoir supporter la vie de frontalier pour quelques sacrifices de confort.

Vous parlez d’une offre potentielle à Genève, j’attire votre attention sur les recruteurs de la région très agressifs et nombreux. Ils envoient de nombreux messages en copier/coller via linkedin, jobub.ch, etc… parfois seulement pour remplir leurs bases afin de placer rapidement du personnel chez leurs futurs clients. J’en ai fait les frais en début de recherche, assurez-vous de ne pas vous déplacer pour rien.

Si cela se concrétise, vous pouvez me mp si vous avez des questions administratives.
Bonne recherche

Dernière modification par Soke (04/08/2023 16h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/08/2023 18h09

Membre (2012)
Réputation :   56  

Amazon livre en Suisse, c’est sur.
Je vis en Suisse et reçoit des colis amazon tous les mois, depuis des années.
Rien à payer jusqu’à un certain montant, ensuite les droits de douane s’appliquent.
Certains expéditeurs jouent le jeu et mettent la valeur réelle, d’autre restent plus évasifs et vous n’êtes pas taxé même si achat à 300€ ou 400€.

Avec 3 enfants c’est différent, soit il vous faudra gagner (nettement) plus pour être à l’aise, soit c’est la solution de votre femme qui ne travaille pas.
Pour avoir un ordre d’idée, la crèche c’est 500€ par mois pour une journée de 10 heures (avec variation en fonction du salaire, de la crèche, etc … mais c’est l’ordre d’idée). Donc 50h/semaine, on flirte vite avec les 2’500€/mois. L’école enfantine (maternelle) commence à 4 ans en Suisse et non pas 3 ans comme en France

Le périscolaire, c’est moins cher car plus fait en fonction des revenus et moins d’heures. Mais ça reste beaucoup plus cher que la France bien sur, ça peut aller à 1’000€/enfant et par mois pour la primaire pour l’échelon le plus élevé.

Pour la santé, vous en aurez pour environ 1’000.-/mois pour vous 5 avec les assurance de bases pour les parents + dentaire/optique pour les enfants (à prendre absolument ! Ma fille de 11 ans vient de se faire faire un appareil orthodontiste : 11’000chf …)

Sinon pour le boulot, comme le dit Soke, les recruteurs sur Genève sont très agressifs, cherchent beaucoup et loin. J’ai quitté le canton de Genève il y 13 ans, je continue à recevoir des offres régulièrement. Pour les autres cantons, si ça vous intéresse réellement, il faudra être plus proactif. Il existe des tase de banques de données avec le nombre d’employés par canton, chacun a sa spécialité (pharma à Bâle, horlogie à Neuchatel, Nestlé et toutes ses marques dans le canton de Vaud, etc …)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 04/08/2023 18h35

Membre (2014)
Top 20 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   572  

On ne sait toujours pas de quel poste il retourne donc juger l‘offre est impossible.

Salaire moyen d‘un expat : 185kchf (mutation par la boite en Suisse).


Dirige un cabinet de CGP - triple compétence France / Suisse / UK

Hors ligne Hors ligne

 

#19 21/08/2023 17h05

Membre (2020)
Réputation :   2  

Il s’agit d’un poste comme chargé de clientèle dans le domaine de la banque et de l’assurance. La clientèle aurait été francophone.

Salaire proposé 90 000 euros annuels (brut).

L’entreprise n’a pas donné suite, elle désirait un Français ayant déjà travaillé en Suisse. Dommage !

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums