PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 06/04/2023 12h48

Membre (2014)
Réputation :   1  

Bonjour,
suite aux conseils d’un CGP,
en 2014 ma mère a créée une SARL familiale/patrimoniale dont je suis associé.

La logique initiale était :
- d’injecter un montant en compte courant associé de ma mère
- de faire les investissements préconisés par le CGP
- puis qu’elle puisse démissionner quelques années plus tard de son emploi salarié et que ça soit la SARL qui lui permettent de vivre et continuer à cotiser des trimestres retraites.
- et à terme d’alléger la fiscalité de la succession

Ils se trouvent que rien ne s’est passé comme prévu:
- une retraite anticipée a été accordée par l’employeur
- les 2 supports d’investissement conseillés par le CGP ont rencontrés des problèmes.
Après maintes démarches et procès, une partie des fonds a pu être recouvrée et le reste le sera peut-être ou pas selon la viabilité des sociétés

Aujourd’hui, la SARL ne peut être fermée car elle a encore des créances à récupérer alors autant essayer de l’utiliser pour générer de la valeur et pourquoi pas me permettre une retraite anticipée dans 15 ans.

La SARL est à l’IR car le TMI des associés est à 11%.

En l’état actuel, il n’y pas de gain si on réfléchit au niveau global.
Nous allons donc voir avec le comptable pour faire passer les remboursements en acompte sur créance car si on prend la méthode des prorata pour calculer les intérêts mais qu’un des 2 investissements ne remboursent pas (capital + intérêts), des impôts auront été payés pour rien.

L’idée initiale était d’ouvrir un CTO et de tout permettre sur un tracker SP500 mais au vue des lectures récents ici-même, ils sont considérés comme OPCVM et la plus-value latente serait imposée chaque année.

Quand je liste les options, il y a:
- les fonds fermés style BRK mais ils sous-performent l’indice à long terme.
- les SCPI en NP mais elles sont chères en frais d’entrée et les chamboulements dus au covid et télétravail ainsi que la remontée des taux noircissent le tableau des promesses des gérants, de plus elles rentreraient dans l’IFI au prorata des parts des associés
- l’immo en dur est exclu car déjà présent hors structure SARL
- reproduire manuellement le SP500 et corriger 1 fois par semestre les gros déséquilibres
- d’autres produits capitalisants ?

Voila la situation est complexe mais tend à se résoudre et je suis à l’écoute des vos remarques et idées.

Dernière modification par Max51 (06/04/2023 13h32)

Mots-clés : fiscalité, imposition, investir, sarl

Hors ligne Hors ligne

 

#2 06/04/2023 14h18

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2819  

 Hall of Fame 

Max51 a écrit :

- les SCPI en NP mais elles sont chères en frais d’entrée et les chamboulements dus au covid et télétravail ainsi que la remontée des taux noircissent le tableau des promesses des gérants, de plus elles rentreraient dans l’IFI au prorata des parts des associés

Vous faites ici une erreur : la valeur de parts détenues en NP n’entre pas dans l’assiette de l’IFI. Seul l’usufruitier est concerné par l’IFI.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 06/04/2023 16h18

Membre (2014)
Réputation :   1  

Effectivement c’est une coquille, cela retarde son intégration à l’IFI de la durée de l’usufruit soit sûrement 7 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums