PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.

#1 27/01/2023 07h02

Membre (2023)
Réputation :   23  

Bonjour,

Ce sujet pourrait aussi s’appeler “Le coeur ou la raison: un juste milieu?”

Avec ma femme, un sujet revient sur la table assez regulierement: acheter un appartement au ski entre residence secondaire et investissement locatif. Je suis sans doute loin d’être le seul sur ce forum, surtout depuis les premiers confinements covid.

Par deux fois, nous étions sur le point de signer et finalement, Excel nous a convaincu de nous abstenir car nous ne voulions pas réduire notre capacité a épargner, ni notre capacité à emprunter (pour de la SCPI).

Mais comme dit ma femme, parfois il faut savoir vivre donc nous regardons de nouveau le sujet. Nous regardons en haute montagne (pour davantage d’enneigement), immeuble recent (pour éviter les passoires thermiques), et sans bail commercial (pour davantage de liberté/flexibilité).

Sauf a miser sur une revalorisation du bien au fil des moins, c’est un “investissement” (dépense) qui sera de toute façon moins rentable qu’en SCPI/Bourse; entre les frais de gestion locative (30%), les frais de commercialisation (AirBnB 20%), charges de copro, impôts, etc.

Pour ceux qui sont passés à l’acte, quels ont été vos choix (apport, durée d’emprunt, etc) pour optimiser et réduire l’impact sur la constitution de votre patrimoine? Des regrets ou recommendations?

Je me pose aussi la question du “bon moment”. Vaut-il mieux passer à l’acte tot pour terminer le credit avant son depart en retraite, ou au contraire plus tard lorsque le patrimoine sera majoritairement constitué, quite à payer cash. Quelles sont les bonnes questions a se poser.

Mots-clés : immobilier, montagne, ski

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/01/2023 15h03

Membre (2017)
Réputation :   45  

INTP

Que disent les calculs, par rapport à louer lors de vos séjours en montagne ?
Alors certes, c’est pas pareil que d’être chez soi… mais si vous souhaitez à la fois vous en servir et le mettre en location le reste du temps, vous ne serez pas vraiment chez vous.

J’ai du mal à imaginer que ce soit plus rentable que de louer, et les contraintes supplémentaires finissent de me convaincre que ce n’est pas un bon investissement, mais c’est probablement très dépendant de chacun, à commencer donc par la fréquence des séjours et du besoin d’être "chez soi".

Autrement dit, investissez ailleurs et partez en vacances à la montagne quand bon vous semble ! (et, accessoirement, où bon vous semble!)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/01/2023 17h23

Membre (2013)
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1475  

ISTJ

On m’a souvent rapporté que les locations à la montagne ne sont pas vraiment rentables :
- Les loyers sont conséquents en hiver pendant les vacances scolaires mais peu élevés hors périodes de vacances
- Il y a quand même une vacance locative importante sur une année complète
- Les logements sont souvent de petite taille (nombre de m2 / résident) et ils ne font pas rêver (en dehors des périodes de ski)
- Il y a souvent des charges importantes dans les immeubles (ascenseur…)
- Gérer à distance des entrées/sorties chaque semaine, c’est avoir besoin d’une personne sur place qu’il faudra rémunérer (ce qui impacte la rentabilité).

Je ne suis pas expert, je peux me tromper.
Les grands apparts (avec 3 ou 4 chambres par exemple) sont plus recherchés (famille élargie ou séjour entre amis) car plus rares et donc beaucoup plus valorisés.

Ensuite, avez-vous envie de toujours skier dans la même station ?
A mon avis, c’est bien plus un achat plaisir qu’un placement rentable.

Dernière modification par maxicool (30/01/2023 17h29)


Parrainages possibles :  Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/01/2023 18h22

Membre (2021)
Réputation :   11  

ESTP

Je ne suis pas très montagne, mais avec le changement climatique, est-ce un bon investissement sur le long terme ? Que vaudra votre appartement si la neige devient rare ?

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/02/2023 03h44

Membre (2023)
Réputation :   23  

Merci à tous les trois.

048e, le 30/01/2023 a écrit :

Avec le changement climatique, est-ce un bon investissement sur le long terme ?

Je ne suis vraiment pas inquiet sur ce point. En tout cas pas du vivant de mes enfants. Si je pousse le raisonnement: un investissement en haute montagne pourrait même être un avantage si les stations de basse montagne venaient à fermer faute de neige.

Au pire il restera les canons a neige! ;-) Et puis nous on aime la montagne en toute saison, neige ou pas!

Iomipom, le 30/01/2023 a écrit :

Que disent les calculs, par rapport à louer lors de vos séjours en montagne ?

100% d’accord, c’est d’ailleurs pour ça que je disais que notre raison (ficher Excel) nous à toujours convaincu (jusqu’a present) de ne pas suivre notre coeur sur ce point.
Sauf à miser sur une revalorisation du bien, je n’arrive pas à égaler la rentabilité d’une SCPI moyenne par exemple. Et c’est sans compter les contraintes que vous évoquez.

maxicool, le 30/01/2023 a écrit :

Les grands apparts (avec 3 ou 4 chambres par exemple) sont plus recherchés (famille élargie ou séjour entre amis) car plus rares et donc beaucoup plus valorisés.

C’est en effet le mieux mais ce n’est plus le même budget. On peut dépasser les 8k€/m2 dans certaines stations, notamment les mieux desservies et celles au dessus de 1800m d’altitude. Notre budget serait plutôt 300k€/400k€. Au delà, je pense que ce serait disproportionné par rapport à notre patrimoine.

Une fois que tout ça est dit et que je souhaite néanmoins avancer mon projet, mon sujet c’est davantage la façon de le faire. Je m’empêtre maintenant dans toutes les considerations “comptables”. Est-ce que j’emprunte le max ou le min. Sur la durée max ou min. Est-ce que je vends une partie de mon portefeuille titre ou pas.

Moins y a d’impact sur ma capacité d’épargne, et plus je peux continuer à investir de façon plus rentable. Mais plus j’emprunte sur la durée, et plus mes charges seront importantes une fois devenu rentier car le crédit sera toujours en cours… Je suis perdu dans tous mes Excel.

L’autre considération, c’est qu’une fois que j’aurai arrêté de travailler, ce sera impossible de décrocher un crédit. Donc ce sera soit du crédit lombard, soit de l’achat comptant.

Notre idéal (rêve?) de retraite (dans disons 5ans) c’est 6 mois à la mer, 6 mois à la montagne. 2 appartements (3pieces) dans des villes de taille suffisante pour maintenir une vie sociale. Loués lorsqu’on y est pas si on est propriétaire. Ou alors qu’on loue à l’année si on reste locataire (avec la contrainte de trouver un bailleur qui acceptera un couple “sans revenu”, et sans la possibilité de rentabiliser le bien lorsqu’on y est pas).

Hors ligne Hors ligne

 

#6 01/02/2023 04h27

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Notre idéal (rêve?) de retraite (dans disons 5ans) c’est 6 mois à la mer, 6 mois à la montagne

Quel est l’intérêt de l’acheter 5 ans avant ? Qui sait où vous en serez dans 5 ans ? Les achats du type "ça devrait servir plus tard" sont rarement une bonne idée. Quand on vous aurez bien défini votre plan de ré-implantation en Europe, il sera toujours temps d’acheter. Et, à mon avis, lorsque ce temps sera venu, il sera toujours temps de louer un premier logement pendant environ 1 an, le temps d’acheter ce qui vous plaît vraiment. Les achats seront tellement plus simples quand vous serez sur place.

Après, comme vous l’avez dit, il y a de l’irrationnel là-dedans. Votre femme veut un appart à la montagne. Alors, j’ai l’impression que vous n’allez pas tarder à acheter un appart à la montagne, quoi qu’on puisse écrire ici.


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 01/02/2023 04h52

Membre (2023)
Réputation :   23  

Bernard2K a écrit :

Les achats du type "ça devrait servir plus tard" sont rarement une bonne idée

Je suis partagé sur ce point. L’adage nous rappelle d’ailleurs que le meilleur moment en immobilier c’est hier. Plus j’achete tot, plus je peux terminer tot le credit et lisser le cout mensuel.

L’autre point qui me fait pencher dans son sens, c’est le fait que dans 5ans je n’aurais plus de revenu pour signer un bail ou obtenir un credit. Et j’aurai des dettes en cours (credit SCPI pour encore 12-5=7ans) ce qui n’aidera pas mon profile.

Bernard2K a écrit :

Votre femme veut un appart à la montagne. Alors, j’ai l’impression que vous n’allez pas tarder à acheter un appart à la montagne, quoi qu’on puisse écrire ici.

Ahah apparemment vous connaissez bien ma femme ;-) “happy wife, happy life”.

En effet je pense que la decision est à peu près prise. On a meme pris nos billets pour faire 2 semaines de visites en Aout.

La question est plutôt le “comment” (lequel j’essayais de décrire dans mon précédent message):

JemappelleArnaud a écrit :

Est-ce que j’emprunte le max ou le min. Sur la durée max ou min. Est-ce que je vends une partie de mon portefeuille titre ou pas.

Moins y a d’impact sur ma capacité d’épargne, et plus je peux continuer à investir de façon plus rentable. Mais plus j’emprunte sur la durée, et plus mes charges seront importantes une fois devenu rentier car le crédit sera toujours en cours… Je suis perdu dans tous mes Excel.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 01/02/2023 07h12

Membre (2011)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   511  

Pour faciliter la gestion locative , il est possible d’envisager un  bien en résidence de tourisme qui permet de disposer du bien pendant  2 à 3 semaines par an et dispense de la gestion locative.

En montagne ces biens sont nombreux et l’offre locative est pléthorique , espérer louer partiellement à l’année est utopique.

Autre point si on fait de la location saisonnière c’est la consommation eau + EDF , on reviens du ski c’est la douche bien chaude pour tout le monde pendant que l’on prépare la raclette avec la fenêtre ouverte …

Dans les biens de montagne les charges sont importantes attention à ce point.

D’où l’option appartement en résidence de tourisme mais vous ne pourrez pas l’occuper 6 mois par an dans 5 ans sauf à résilier le bail commercial avec les inconvénients de coût.

Pour un bien à la montagne , il faut penser attractivité hivernale et estivale , il y a deux saisons locatives, ces deux saisons ne s’adressent pas à la même clientèle


Localisation 74 Montagne , Randonnée , VTT

Hors ligne Hors ligne

 

#9 01/02/2023 07h32

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Emprunter un max de façon à faire travailler votre trésorerie et à l’avoir disponible si vous vous trouvez ensuite d’autres projets moins facilement finançables par les banques. Vous pourrez toujours rembourser le crédit par anticipation, tandis que l’inverse (emprunter à bas taux pour le prochain projet peu ou pas finançable par les banques) n’est pas possible ou bien plus difficilement.

De ce point de vue il faut acheter rapidement car les taux vont vraisemblablement continuer à augmenter.

Dernière modification par Bernard2K (01/02/2023 07h34)


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 01/02/2023 08h44

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   321  

Bernard2K a écrit :

Quel est l’intérêt de l’acheter 5 ans avant ? Qui sait où vous en serez dans 5 ans ? Les achats du type "ça devrait servir plus tard" sont rarement une bonne idée.

Pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous Bernard2K. Le temps est l’ami de l’acquéreur d’immo à crédit particulièrement si jeune. Au pire, on revend et il en reste toujours quelque chose (bien sûr, critères d’emplacement etc).

Mon frein à moi porte plutôt sur la distance d’où une gestion complexe.

Dernière modification par Range19 (01/02/2023 08h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 01/02/2023 09h07

Membre (2011)
Réputation :   3  

Bonjour,

J’ai acheté (avec ma femme) il y a un an un appartement (env. 40m²) à la montagne (La Plagne).
J’avais fait un post avec quelques questions (plutôt sur le montage que sur le projet…) sur le forum.
En substance, nous sommes en LMNP au réél et l’appartement ne nous coûte rien (cela peut bien évidemment évoluer en cas de baisse de la location…), tant comptablement/fiscalement (déficit) qu’en termes de cash flow (avec financement à 95% du prix de vente).

En plus de cela, nous y allons 1 à 2 semaines par an l’hiver (en vacances scolaires….), une semaine l’été et 4-5 WE dans l’année (bon, la moitié de ces WE était pour faire des travaux cet année…).

Nous avons une conciergerie sur place qui s’occupe des états des lieux et remises de clés.

Bref, pour nous cet appartement est neutre financièrement, sous réserve que l’on maintienne bien évidemment le niveau de revenu (env. 20K€ brut/an). Il est même largement positif si l’on tient compte de l’économie que l’on fait par rapport à nos séjours.

Néanmoins, c’est bien évidemment un achat "plaisir" donc nous ne recherchons pas à tout prix la rentabilité. Sinon il y avait pas mal d’autres investissements bien plus rentables…

Hors ligne Hors ligne

 

#12 01/02/2023 09h09

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Range 19 : ça dépend quoi. Un logement à la montagne, alors qu’on se pose encore plein de questions sur dans quel pays on revient et quand ? Je suis dubitatif.

Moi perso, d’une manière très générale, je tends de plus en plus à n’acheter que ce dont j’ai réellement besoin, quand je suis bien sûr du besoin.

Après, comme notre ami a dit qu’il était quasi certain d’acheter, et que la question portait sur le comment, j’ai ensuite répondu sur le comment, sans revenir sur le sujet de pertinence de l’achat.

Dernière modification par Bernard2K (01/02/2023 09h28)


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 01/02/2023 09h56

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   321  

Effectivement Bernard, je n’avais pas la notion de ses interrogations sur les choix de vie de jemappelleArnaud.

La difficulté dans le cas présent est donc d’intégrer le projet à une stratégie plus globale.
Mes choix iraient vers ceci :
Si usage privé pur donc qui ne sera pas loué : financement avec emprunt minimal indolore et utilisation de son cash pour investir ailleurs ce qui paiera par son rendement le "bien plaisir".

Si locatif partiel : autant avoir quelque chose à déduire, mais je garde un frein fort sur l’endettement très long terme. L’immo, à la montagne particulièrement, nécessite un entretien plus important et suivi. Là comme ailleurs, choisir du qualitatif, moindre rendement immédiat mais valeur conservée.

* il y a maintenant 13 ans, j’ai fait construire en la finançant par un emprunt d’une durée de 10 ans une villa sur la côté atlantique dans le but de la louer… 10 ans (dispositif scellier), puis de la récupérer pour notre usage familial au terme de l’opération.
Effort financier d’environ 10 000 € par an.
Les choses ont changé, je l’ai revendue au terme avec une grosse plus value (merci l’effet de levier et la défisc) soit >X3

Sans la défisc, ce serait resté profitable.

Dernière modification par Range19 (01/02/2023 09h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 01/02/2023 10h14

Membre (2023)
Réputation :   23  

Merci pour vos reponses.

Philippe30 a écrit :

Pour faciliter la gestion locative, il est possible d’envisager un  bien en résidence de tourisme

Je ne suis pas contre le bail commercial les premieres annees. Cela peut simplifier la gestion jusqu’a notre retour. Cela peut aussi permettre d’acheter hors TVA.

Par contre, je suis contre les residences de tourisme type Pierre&Vacances. Je me sens prisonnier et la merci du gestionnaire. Et ce n’est de toute facon pas compatible avec notre projet d’y résider plusieurs mois par an.

Bernard2K a écrit :

Emprunter un max de façon à faire travailler votre trésorerie et à l’avoir disponible si vous vous trouvez ensuite d’autres projets moins facilement finançables par les banques. Vous pourrez toujours rembourser le crédit par anticipation, tandis que l’inverse (emprunter à bas taux pour le prochain projet peu ou pas finançable par les banques) n’est pas possible ou bien plus difficilement.

De ce point de vue il faut acheter rapidement car les taux vont vraisemblablement continuer à augmenter.

Merci, je suis d’accord avec votre premier point. Apres votre derniere phrase je sais pas. Je n’ai pas de boule de crystal, mais je serais pas surpris qu’on atteigne un pic de taux cette année et que cela rebaisse en 2024. Des taux hauts pourraient aussi reduire demande (moins de concurrence coté acquéreur). On va essayer d’etre opportunistes lors de nos visites.

Merit a écrit :

J’avais fait un post avec quelques questions (plutôt sur le montage que sur le projet…) sur le forum.

En effet, bien lu et meme abonné à cette discussion :-) D’ailleurs, nous ciblons la meme station que vous! Faites nous signe si vous voyez une bonne opportunité dans votre residence! ;-)

Votre message m’avait fait regreter de ne pas avoir acheté au meme moment que vous lorsque les taux (et les prix) étaient plus faibles. Y-a plus rien pour 5k€/m2 a la Plagne sauf peut etre tout en bas de la station. On a failli acheté sur plan en 2021 a 4.95k€/m2 hors TVA. Et je ne parle meme pas des emprunts qui sont passés entre temps en gros de 1% a 3.5% sur 20ans pour les non residents.

On n’a pas encore trop reflechis au montage car on ne sait pas si on achete libre de bail ou neuf avec bail commercial. A priori on se dirigerait plutot vers la SCI a l’IS mais faut que je fasse un autre Excel sur le sujet et votre discussion me sera bien utile :-)

En tout cas bravo a vous pour avoir reussi a faire une operation neutre!

Bernard2K a écrit :

Range 19 : ça dépend quoi. Un logement à la montagne, alors qu’on se pose encore plein de questions sur dans quel pays on revient et quand ? Je suis dubitatif.

Je vous confirme que vos contributions sont d’une grande aide, merci! :-)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 01/02/2023 10h25

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Bail commercial : non, très mauvaise idée. L’exploitant titulaire d’un bail commercial ne peut être viré qu’à son terme (9 ans) et moyennant une indemnité d’éviction. Si vous voulez pouvoir récupérer le bien quand vous voulez, il ne faut surtout pas concéder un bail commercial.


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 01/02/2023 17h24

Membre (2019)
Top 20 Année 2023
Réputation :   92  

Range19 a écrit :

* il y a maintenant 13 ans, j’ai fait construire en la finançant par un emprunt d’une durée de 10 ans une villa sur la côté atlantique dans le but de la louer… 10 ans (dispositif scellier), puis de la récupérer pour notre usage familial au terme de l’opération.
Effort financier d’environ 10 000 € par an.
Les choses ont changé, je l’ai revendue au terme avec une grosse plus value (merci l’effet de levier et la défisc) soit >X3

Sans la défisc, ce serait resté profitable.

Bonjour,

C’est amusant de constater que certains projets en défiscalisation réalisés il y a une quinzaine d’années ont fait du X3, alors que d’autres ont vu au contraire une division par presque 3 (exemple d’un appartement acheté 123000€ et revendu 46000€ 15 ans plus tard). Certains ont eu du nez, et d’autres pas !


Parrain Total Energies : 108358330, Bourse Direct : 2022815944, Linxea (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 01/02/2023 19h07

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   321  

Plutarque a écrit :

C’est amusant de constater que certains projets en défiscalisation réalisés il y a une quinzaine d’années ont fait du X3, alors que d’autres ont vu au contraire une division par presque 3 (exemple d’un appartement acheté 123000€ et revendu 46000€ 15 ans plus tard). Certains ont eu du nez, et d’autres pas !

Pardon de répondre ici en HS.
Effectivement, il m’arrive même de dire à des copains, par facilité et pour passer à autre chose, que j’ai eu le nez creux wink

Mais je crois qu’à un certain stade de nez bouché on peut appeler ça la sélection naturelle smile

En fait, avec le recul, je crois au travail, à l’observation rigoureuse et à l’intuitivité qui en découle, à l’absence de certitudes qui figent, et bien sûr à un minimum de lucidité sur ses propres capacités ne serait-ce qu’à être autonome ou savoir s’entourer…
De ce point de vue, je connais un vrai gros paquet de crétins qui se font enfler parce que crétins ; attention, pas déficients intellectuels pour lesquels j’ai le plus grand et sincère respect, juste crétins (vaniteux, sensibles à la flatterie, incompétents etc).

Hors ligne Hors ligne

 

#18 02/02/2023 08h08

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Si l’une a vu sa valeur multipliée par 3 et l’autre divisée par 3 en l’espace de 13 ans, c’est à cause de 3 différences.

Quelles sont les 3 différences entre une maison sur le littoral et un appartement dans un quartier craignos ?

L’emplacement, l’emplacement, et l’emplacement. wink

Dernière modification par Bernard2K (02/02/2023 08h14)


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 02/02/2023 12h12

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   321  

Vrai bien sûr mais pas seulement : pas d’intermédiaire, coût de construction inférieur d’au moins 25% à celui des constructeurs avec qualité supérieure etc etc.
La maîtrise technique du projet ça aide.
Hors littéral dans une ville sans éclat c’était autour de x1.5 pour une construction avant 2014 soit quasiment comme sur le littoral à l’époque et ç’aurait été X2 à X2.5 récemment. Dans la même ville, les apparts autour de X1.2 à x1.5 dans la même ville.
Enfin, le -3X j’en ai acheté : tout le monde ne le paie pas -3X, perspective de plus value quasi immédiate + 25%, vente garantie en moins d’1 mois.
En fait, ce n’est pas le nez, c’est un boulot.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 21/10/2023 01h57

Membre (2023)
Réputation :   23  

Bonjour

Nous venons (enfin) de signer un compromis. Le titre de cette conversation n’est plus tres juste car l’appartement est en ville, mais je ne peux plus le changer :-) ceci dit, il s’agit d’un bien avec commercialité donc la destination reste inchangee: location saisonnière type airbnb.

J’ai deux questions:

1) le bien sera géré par un professionnel qui perçoit l’ensemble des revenus a son nom et me reverse un « loyer » net de tout frais; il n’y a pas de bail entre nous, juste un mandat de gestion; d’un point de vue IR BIC LMNP, puis-je declarer seulement ce que je perçois ou dois-je réintégrer tous les revenus et charges du gestionnaire concernant ce bien? Dans un cas cela me permettrait de me mettre en micro BIC, dans l’autre au reel;

2) si je dois me mettre au reel, je compte amortir le bien sur 20ans; quelle incidence si dans 10ans ce bien devient ma residence principale?

Merci d’avance!

Dernière modification par JemappelleArnaud (21/10/2023 02h31)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 21/10/2023 08h27

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

JemappelleArnaud a écrit :

1) le bien sera géré par un professionnel qui perçoit l’ensemble des revenus a son nom et me reverse un « loyer » net de tout frais; il n’y a pas de bail entre nous, juste un mandat de gestion; d’un point de vue IR BIC LMNP, puis-je declarer seulement ce que je perçois ou dois-je réintégrer tous les revenus et charges du gestionnaire concernant ce bien?

Vous devez déclarer les "recettes", c’est à dire les revenus bruts, c’est à dire l’intégralité des loyers perçus par le gestionnaire.

2) si je dois me mettre au reel, je compte amortir le bien sur 20ans; quelle incidence si dans 10ans ce bien devient ma residence principale?

Aucune, dans l’état actuel de la législation.


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 22/10/2023 06h53

Membre (2023)
Réputation :   23  

Mer.ci beaucoup.

Du coup, devoir déclarer l’ensemble des recettes et non pas juste ce que je perçois va avoir un gros impact: je vais devoir me declarer en LMP car les recettes seront >23k€ et ceci représentera plus de 50% de mes revenus de source française (seuls à être pris en compte si je comprends bien le BOI BIC CHAMP 40 10 n°65).

Le point positif, c’est que cela va me permettre de créer un deficit reportable sur l’ensemble de mon IR et donc annuler les 3k€ d’impôts que je paye par ailleurs.

Le point négatif c’est que je vais devoir payer des cotisations sociales. Et c’est là que je suis un peu perdu. Si je comprends bien j’ai deux options:
1) revenus <77,700€ et je peux opter pour le régime général pour lequel je payerais 19% du CA après abattement de 60% (donc au maximum 5,900€)
2) je peux aussi opter pour la SSI et payer 41% du bénéfice imposable avec un minimum de 1,440€ en 2023 meme si activité déficitaire.

Est-ce bien cela?

Au delà du cout, y-a-t-il un avantage à choisir un régime plus que l’autre d’un point de vue social pour un non résident? Santé, Retraite, …

Dernière modification par JemappelleArnaud (22/10/2023 13h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 23/10/2023 10h39

Membre (2015)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3281  

Concernant la délégation à un professionnel  :
- si vous louez à un professionnel exploitant par un bail (généralement un bail commercial) un logement meublé, alors c’est seulement le loyer net qu’il vous verse qui est imposable en BIC. C’est ce qui se passe généralement avec le modèle "résidence de tourisme" et c’est bien l’intérêt de la chose.
- si le professionnel est votre mandataire qui organise la location pour votre compte, alors c’est bien la totalité de la somme versée par les locataires qui sont vos recettes. Notez d’ailleurs que quand on passe par une plateforme de location type Airbnb c’est bien le loyer total tel que versé par les locataires à Airbnb qui constitue vos recettes = revenu brut imposable.


Vos messages récents ont reçus trop de signalements : vous ne pouvez plus participer aux échanges de notre communauté pendant deux semaines.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 23/10/2023 10h47

Membre (2023)
Réputation :   23  

Yes, j’ai bien compris ce point. Merci de la confirmation.

Je préfère le mandat de gestion plutôt que le bail commercial.

En creusant, je me dis que ce n’est pas plus mal de devenir LMP tant que j’arrive à maintenir l’activité fiscalement déficitaire grace à l’amortissement.

Au final 1,440€ par an pour valider 3 trimestres de retraite et obtenir une couverture santé, c’est un gros avantage. Beaucoup moins cher que la CFE…

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.


Pied de page des forums