PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 29/09/2022 20h03

Membre (2016)
Réputation :   10  

Bonjour,

J’ai acheté un immeuble il y a un peu plus d’un an qui me cause pas mal de soucis depuis. L’ancien propriétaire n’ayant pas été très honnête.

Dernièrement je viens de découvrir un nouveau problème. L’ancien propriétaire a fait des extensions sur les appartements d’une 40aine de m2 environ qui lui ont d’ailleurs permis de scinder certains appartements en deux.

Sur l’acte de vente il y a bien un plan du géomètre qui montre ces extensions en revanche elles ne figurent pas au cadastre. Mon architecte m’indique qu’il n’y a donc pas eu de demande de travaux et que ces extensions ne sont donc pas conformes.

Je vais appeler l’urbanisme pour m’en assurer tout de même, mais si tel est le cas quels sont mes recours contre l’ancien propriétaire ?

Autant j’admets qu’il n’y a pas de vis-caché direct puisque ces extensions étaient visibles et apparaissent sur le plan du géomètre. Autant il me semble qu’il y a une omission volontaire sur le fait de ne pas avoir indiqué explicitement dans l’acte de vente que ces travaux n’avaient jamais fait l’objet d’une demande d’autorisation et qu’ils ne sont donc pas déclarés.

Je n’arrive pas à trouver clairement ce que dis la jurisprudence ? Qui peut être jugé responsable dans ce cas ? L’ancien propriétaire ? le Notaire ?

Merci d’avance

Cordialement

Mots-clés : déclaration, jurisprudence, travaux

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 29/09/2022 21h15

Membre (2014)
Top 20 Année 2024
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   499  

Avant de contacter les organismes qui pourraient avoir la puce à l’oreille et venir vous taquiner, je me renseignerai auprès de mon notaire pour savoir quelle suite à donner et les risques encourus.

Que dit le plan du cadastre? Il reprend les constructions ou pas?

Vous avez acheté en l’état donc un recours me semble impossible d’autant plus si l’acte notarié tient compte de ces dépendances.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/09/2022 21h28

Membre (2020)
Réputation :   11  

Attention le cadastre n’est pas un document opposable, ça ne prouve rien. Parfois, le cadastre "oublie" tout simplement de mettre à jour ses plans.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 29/09/2022 21h43

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   564  

ENTJ

Bonjour,

Contactez le notaire ; si les travaux ont été déclarés et une autorisation obtenue, il aurait du vous fournir la DAACT.
Déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT) | Service-public.fr
Je suppose qu’il va éviter de vous répondre. Donc le service urbanisme est une solution de secours.
Ensuite et tant que vous y êtes à voir si les travaux sont régularisables. S’ils ne le sont pas, retournez voir le notaire (RAR).


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 30/09/2022 08h31

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3362  

 Hall of Fame 

Cet immeuble est-il en copropriété, ou en pleine propriété ?

Qui a acheté, vous tout seul en nom propre, ou bien une SCI ? Parce qu’il y a deux ans environ, vous posiez plein de questions sur SCI, SNC… Si SCI, composée avec qui ? (eh oui, ça a une importance pour le sujet qui nous occupe).

La question à se poser ensuite est : ces travaux avaient-ils besoin d’une autorisation ? Si c’est un immeuble en pleine propriété et que les extensions ont été réalisées dans le même volume de l’immeuble, sans modification de l’aspect extérieur, je ne vois pas pourquoi il y aurait eu besoin d’une autorisation.

Qu’appelez-vous une "extension" ? Quelle était exactement la nature des travaux ?

Dernière modification par Bernard2K (30/09/2022 09h08)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/09/2022 09h07

Membre (2016)
Réputation :   10  

Merci pour ces éléments

Je vais commencer par me rapprocher de mon notaire dans ce cas bien que j’imagine assez facilement qu’il ne va pas se presser pour me répondre.

L’immeuble est en plein propriété et les extensions sont vraiment des "avancées" qui viennent modifier le volume. L’architecte m’a confirmé qu’il fallait une demande d’autorisation dans ce cas.

Je comprends bien que le cadastre n’est pas forcément à jour c’est pour ça que je voudrais confirmer si une demande de travaux a éffectivement été déposée sans pour autant me mettre dans la difficulté. J’ai d’autres priorité à régler avant des régulariser ces travaux si cela est nécessaire.

Vous avez acheté en l’état donc un recours me semble impossible d’autant plus si l’acte notarié tient compte de ces dépendances.

Ca me surprend quand même. Certes ces extensions étaient visibles sur le plan du géomètre mais est-ce vraiment à moi lors de l’acte de vente de m’assurer d’une part :
- qu’elles ne sont pas d’origines?
- que le propriétaire n’a pas régularisé les travaux?

Il me semble quand même qu’il y a faute dans le sens où il a clairement omis volontairement de fournir cette information.

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 30/09/2022 09h32

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   564  

ENTJ

Vous avez déjà les réponses supra : ceci est le travail du notaire. Il est vrai que certains sont "laxistes" mais c’est de plus en plus rare, en témoigne les demandes massives de DAACT auprès des services instructeurs en urbanisme suite aux grosses périodes d’achat immo. post covid.
Maintenant si le vendeur à fait de fausses déclarations auprès du notaire c’est encore autre chose.

Juste pour info car rien ne dit que votre cas colle parfaitement : https://www.actergie.fr/Risque%20absence%20DAACT.pdf

Dernière modification par Iqce (30/09/2022 09h34)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.018 sec., 17 requêtes exécutées ]