PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+4]    #1 18/09/2022 17h42

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   100  

Bonjour,

je prévois de diversifier mon portefeuille et de me créer une nouvelle ligne d’actions.
Par le biais de ce post, je souhaite simplement vous partager mes recherches ainsi que mes conclusions.

Reprenons. Je souhaite mettre 20k dans une ou des sociétés qui me permettent de me diversifier, à savoir :

- diversification en devise (étant investi à 70% en €)
- diversification géographique (70% en Europe)
- diversification sectorielle : j’ai choisi la santé, n’ayant aucune ligne dans ce secteur

J’ai rajouté à cela d’autres critères :

- big cap (le fameux too big too fail)
- sociétés diversifiées dans la santé dont la solidité financière ne dépend pas que d’un sous-secteur ou que d’un seul produit (pas de biotech)
- sociétés dont je bien leurs blockbusters et les enjeux dans la santé (étant médecin)
- croissance et dividende solides
- prix de l’action non surévaluée

Je n’ai pas sélectionné Roche / Novartis / Bayer / Sanofi (Europe), ni Bristol dont je connais moins bien leurs produits, ni Amgen (trop centrée sur les biotechnologies), ni Gilead (portée surtout par le Sovaldi et trop centrée sur l’onco et le VIH).

J’ai donc sélectionné cinq sociétés qui cochent tous ces critères :

- Johnson & Johnson
- Pfizer
- Merck & Company Inc
- Abbott
- AbbVie
- Lilly


Je sais que ce genre de sujet regorge habituellement de divers tableaux et graphiques comparatifs, mais je vais vous l’éviter et n’en mettre aucun ici : en effet, je considère qu’il est bien plus intéressant de synthétiser les principales idées ressortant d’un graphe, des chiffres pris seuls ne nous montrant pas grand chose - et aussi parce que j’ai ni l’envie ni la motivation de faire des copier-coller sur Paint, les héberger sur le net, et d’utiliser les affreuses balises du forum.

Ainsi, commençons, thèmes par thèmes :

I. Solidité financière sur les 10 dernières années

A) Croissance du free cash flow et du chiffre d’affaire :

Très clairement, J&J demeure la valeur de croissance la plus stable sur le long terme, ce qui n’est pas étonnant vu le mastodonte qu’il est. AbbVie a aussi de très beau résultats, mais le groupe n’a un historique qui ne remonte qu’à 2013.
Les autres sociétés, plus petites et dépendantes à quelques produits phare, ont une croissance soutenue également, mais plus erratique.
Le seul intrus est Pfizer : très peu performant ces dernières années, seul le COVID vient miraculeusement casser 4 années de croissance nulle ou négative.

B) Rentabilité (marge opérationnelle / brute / ROE) :

Aucune société ne se démarque réellement. Elles demeurent toutes d’une bonne rentabilité, ce qui est une constante sectorielle, à fortiori dans les big caps bien diversifiés.

C) Dette (ratio couverture des intérêts / sur capitaux propres / sur EBITDA)

J&J est clairement le meilleur élève du groupe qui performe sur l’ensemble des critères.
Lilly et AbbVie viennent en seconde position, suivie de Merck et Abbott - de bons ratios d’endettement avec baisse dans le temps pour les trois groupes groupes.
Une fois de plus, Pfizer dénote avec un endettement important et qui avait tendance à se majorer …jusqu’en 2021 et la crise du COVID.

D) Ratio distribution dividende / free cash flow

Il n’existe pas de différence significative entre les 5 groupes, les ratios étant à peu près identiques pour tous, de l’ordre de 40 à 50%.
J&J se dénote par l’extrême régularité de ces ratios qui n’ont presque pas bougé en 10 ans.

Conclusions : J&J est clairement la société la plus solide et stable financièrement, ce n’est pas étonnant vu le gap entre elle et les autres (95M de CA contre 30-40 pour les autres).
Lilly, Merck et Abbott sont solides également, mais plus volatiles selon les années.

Seul Pfizer déçoit, ce qui est en corrélation avec la stagnation de son prix sur le marché depuis quelques temps --> à ce stade, j’élimine Pfizer.
Je ne pense pas que l’année exceptionnelle liée au COVID change réellement la donne. Certes, le vaccin à ARN est une révolution, mais tous les autres groupes pharmaceutiques peuvent commercialiser des produits à partir de cette technologie. Quant au COVID en lui même, il semble désormais loin derrière nous, la manne se tarit - et de plus, cela rend le groupe trop dépendant financièrement au virus, ce qui ne rentre plus dans mes critères.

II. Prix de l’action

J’ai comparé plusieurs ratios de valorisation : PER, PEG, BPA, PBR, rendement de l’action.

Pour résumer, voici ce qui est en découle :

J&J performe dans tous les ratios, mais à le meilleur BPA de tous (10$ contre 5-8$ pour les autres).
Merck et Abbott ont aussi de bons ratios, dans la norme.
Seul Lilly a un PER qui explose (47 contre 15-20 pour les autres).

Quant aux analystes financiers, en date du 18 septembre 2022, ils sont pour acheter toutes les positions, sauf pour accumuler/renforcer J&J (j’ai cherché, mais je n’ai pas vraiment compris pourquoi).

Concernant les rendements, nous avons : 4% pour AbbVie, 3.2% pour Merck, 2.7% pour J&J, 1.8% pour Abbott, et 1.2% pour Lilly.

Conclusions : à ce stade, j’élimine Lilly.
L’action ayant été multipliée par 8 en 10 ans, contre 4 à 5 pour les autres groupes, son prix actuel ne semble pas être justifié au vue de ses dernières performances financières et des produits mis sur le marché. De plus, le rendement me semble aujourd’hui bien trop faible même si celui-ci a tendance à bien augmenter ces dernières années (+11% de dividende par an).

III. Perspectives

J&J :

C’est le Nestlé de la santé. Il serait faux de dire que c’est un simple groupe pharmaceutique, c’est une multinationale de la santé.
- Le groupe possède un large gamme de cosmétique à hauteur de 17% du CA (RoC, Neutrogena, le Petit Marseillais, Laboratoire Vendôme…)
- Du matériel médical à hauteur de 28% (le mastodonte MedTech et toutes ses filiales pour la chirurgie, marché de niche difficilement concurençable…)
- Surtout 55% de pharmaceutique dont l’activité est très diversifiée (cancer, maladies infectieuses, cardio-vasculaire, neurologie, immunologie). Le groupe possède aussi une branche appareil médical pour le diagnostic de cancer par-exemple.

La branche recherche et innovation demeure également à la pointe (rappelons le, ils ont sorti le premier vaccin anti-COVID).

Merck & Company :

C’est surtout un groupe pharmaceutique (par le biais de sa filiale-mastodonte MSD qui demeure très polyvalente et diversifiée dans toutes les spécialités médicales), mais aussi dans la médecine vétérinaire. Je n’ai pas réussi à retrouver les revenus dégagés des deux côtés, mais je suppose que la partie animale est largement minoritaire - ainsi, le catalogue pharmaceutique de Merck est à peu près équivalent à celui de J&J. Merck est solidement installé dans toutes les pharmacies du monde.
Idem côté recherche et innovation.

Abbott Laboratories et AbbVie (scission en 2013) :

AbbVie : essentiellement pharmaceutique, un peu moins fournie que celle des autres groupes mais avec quelques blockbusters très bien implantés (Humira…)

Abbot : essentiellement équipementier médical
- Une branche matériel médical (notamment St Jude qui est un des leader en cardiologie, mais aussi dans le diabète avec la gamme des FreeStyle Libre)
- Une branche diagnostic médical (uniquement diagnostic biologique, pas d’imagerie)
- Une branche nutrition médicale (nutrition entérale, parentérale, compléments alimentaires, immuno-nutrition dans le cancer…) dans lesquels ils sont les leaders mondiaux.

Ils sont clairement orientés sur plusieurs marchés de niche avec un quasi-monopole, difficilement attaquables à court-moyen terme (traitement de la polyarthrite rhumatoïde, diagnostic médical, cardiologie interventionnelle, surveillance du diabète, nutrition…).

IV. Conclusions

- J&J est dans le haut du panier : finances très solides, diversification sectorielle exceptionnelle, rendement correct et pérenne, prix de l’action correcte.
- Merck : vous ne gardez que la branche pharmaceutique de J&J, et vous obtenez Merck. L’avantage est celui d’un meilleur rendement, mais au prix d’une volatilité plus importante.
- AbbVie : un peu moins solide sur la branche pharmaceutique que les deux autres, mais avec un très bon rendement
- Abbott : pas de pharmaceutique à proprement dite, mais qui compense par une diversification dans des domaines très spécifiques et lucratifs, avec un haut potentiel à moyen-long terme.

A ce stade, je pense investir 50% dans J&J, et répartir 1/3 des 50% restants de chacun des autres groupes.

Si vous avez des remarques, des questions, ou que vous souhaitez alimenter le débat, c’est avec grand plaisir.

Dernière modification par MarcAurele (18/09/2022 18h18)

Mots-clés : abbott, johnson, lilly, merck, pfizer, pharmaceutiques

Hors ligne Hors ligne

 

#2 18/09/2022 18h01

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   202  

Bonjour

A noter que Abbott a été scindé en deux compagnies: le Abbott résiduel est avant tout un équipementier médical et actif dans la nutrition (lait pour bébés)

La partie pharmacie de spécialité est maintenant chez AbbVie (dont le fameux Humira dont vous parlez)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 18/09/2022 18h09

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   100  

Effectivement, vous avez raison, j’ai inclus la partie pharmaceutique de AbbVie dans Abbot dans la partie "perspective", je corrige ça, m*erci à vous !

Dernière modification par MarcAurele (18/09/2022 18h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 18/09/2022 18h36

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   438  

Merci pour ce travail.
Pour Johnson & Johnson, la position moins favorable des analystes vs autres firmes pourrait s’expliquer par la réduction des prévisions de bénéfice 2022 (source).
Les analystes ont ajusté leur cible en conséquence.
Je suis d’accord avec vous sur le fait que c’est la meilleure pharma américaine.
Dans le domaine de la santé, je vous conseille de regarder Thermo Fisher Scientific (dispositifs médicaux) et UnitedHealth (assurance santé).
Sinon pour Sanofi, c’est surtout une entreprise internationale, 38% du CA est aux US, 26% en Europe. Elle n’est pas chère en ce moment et offre un bon rendement.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#5 18/09/2022 19h23

Membre (2016)
Top 50 Entreprendre
Réputation :   33  

Bonjour,

J&J va scinder ses activités sans ordonnance du reste
https://investir.lesechos.fr/actions/ac … 989039.php

Pas de quoi modifier votre classement mais elle offrira un peu moins de diversification.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 18/09/2022 21h50

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   100  

L1vestisseur a écrit :

Dans le domaine de la santé, je vous conseille de regarder Thermo Fisher Scientific (dispositifs médicaux) et UnitedHealth (assurance santé).
Sinon pour Sanofi, c’est surtout une entreprise internationale, 38% du CA est aux US, 26% en Europe. Elle n’est pas chère en ce moment et offre un bon rendement.

Je viens de regarder les sociétés que vous avez proposé.

- Thermo Fisher Scientific : très solide sur le plan financier. Ils sont spécialisés dans le diagnostic biologique, ce qui est un domaine très spécifique, très lucratif, avec peu de concurrents, beaucoup de brevets et de technologies en leur possession. Très clairement, ils vont peser lourd dans les prochaines décennies avec les thérapies géniques / séquençage ADN. Seul petit bémol (mais qui n’est pas un problème en soi) : presque pas de dividende (0.21% de rendement). Très belle valeur.

- UnitedHealth : encore plus solide financièrement, mais avec des marges un peu plus faibles de l’ordre de 8% en moyenne ce qui est attendu dans le sous-secteur des assurances-santé. L’avoir en portefeuille permet effectivement de diversifier encore plus son portefeuille. Rendements honorables de 1.3% en constante augmentation. Mais la valeur est chère à ce jour, je vais attendre un peu avant de l’acquérir.

- Sanofi : effectivement, nous pouvons la considérer comme une entreprise internationale (comme tous les autres cités précédemment). Structurellement, elle ressemble beaucoup à J&J (très diversifiée, de beaux produits avec de belles marges), mais à une nuance près : elle est moins solide financièrement. L’avantage est que le rendement est très bon (4.1%), et que l’action est éligible au PEA.

Dernière modification par MarcAurele (18/09/2022 22h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 18/09/2022 22h09

Membre (2020)
Réputation :   94  

L’analyse est intéressante, et j’avoue que j’ai découvert l’impressionnant parcours d’un Lilly ces dernières années !

N’êtes vous en revanche pas un peu restrictif dans vos exclusions ?

Au fond, toutes les big pharmas sont largement internationalisées, et exposées à des risques similaires. Nos amis Suisses (Roche, Novartis), Anglais (GSK, AZ) ont des belles pharmas. Et notre Sanofi national reste une belle valeur de fonds de portefeuille.

Quant aux « biotechnologies » en tant que tel, un Amgen a aujourd’hui des « small-molecules », et l’Humira d’Abbvie est bien un anticorps monoclonal !

Enfin, au sujet de votre expérience de médecin, j’entends que les produits et Le pipeline dictent tout. Du reste, mon expérience personnelle est qu’il n’est pas raisonnable de penser l’évaluer - c’est déjà ambitieux, si ce n’est prétentieux sur un seul produit. En tout cas, j’ai du mal à croire qu’un médecin ait utilisé à la fois Velcade (JnJ/Janssen en hémato-onco), Humira (Abbvie dans une demi-douzaine d’aires thérapeutiques), Keytruda (Merck, onco), et Cialis/Viagra (Lilly, Pfizer, tout le monde connait l’indication !).

Au mieux, un tropisme sur certaines aires thérapeutiques peut être un moyen d’exprimer des convictions.

Ceci étant dit, si je n’avais pas le « biais d’épargne professionnelle » qui est le mien, j’en serai sans doute arrivé à la même conclusion : JnJ sort du lot au regard de sa diversification comme sa solidité dans la durée. N’est pas « dividend king » qui veut !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 18/09/2022 22h50

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   100  

piwai a écrit :

N’êtes vous en revanche pas un peu restrictif dans vos exclusions ?

… toutes les big pharmas sont largement internationalisées, et exposées à des risques similaires. Nos amis Suisses (Roche, Novartis), Anglais (GSK, AZ) ont des belles pharmas.

Quant aux « biotechnologies » en tant que tel, un Amgen a aujourd’hui des « small-molecules », et l’Humira d’Abbvie est bien un anticorps monoclonal !

Nous sommes d’accord, mais il faut bien sélectionner. Et comme on le sait, choisir c’est renoncer.

Je préfère ainsi investir dans un J&J très solide sur le plan financier que dans un Sanofi plus fragile.
Certes, Sanofi est probablement "too big too fail", mais n’empêche, J&J rajoute un cran de sécurité supplémentaire.

piwai a écrit :

Enfin, au sujet de votre expérience de médecin, j’entends que les produits et Le pipeline dictent tout. Du reste, mon expérience personnelle est qu’il n’est pas raisonnable de penser l’évaluer - c’est déjà ambitieux, si ce n’est prétentieux sur un seul produit. En tout cas, j’ai du mal à croire qu’un médecin ait utilisé à la fois Velcade (JnJ/Janssen en hémato-onco), Humira (Abbvie dans une demi-douzaine d’aires thérapeutiques), Keytruda (Merck, onco), et Cialis/Viagra (Lilly, Pfizer, tout le monde connait l’indication !).
Au mieux, un tropisme sur certaines aires thérapeutiques peut être un moyen d’exprimer des convictions.

J’ai la chance de faire une spécialité qui me permet d’être au centre de la médecine et donc de voir ce que les autres spécialistes prescrivent à mes patients (en journée de consultation, je vois entre 60 et 70 patients par jours, ça fait de la masse), et de ne rien prescrire à mes patients ce qui me met en dehors du système de prescription chronique, principal générateur de cash (ma propre pharmacopée se limitant à une vingtaine de drogues que j’utilise régulièrement le temps de mes actes qui n’ont pas vocation à être répétés, et qui n’ont presque pas changé depuis presque 30 ans - si vous avez deviné ma spécialité, vous avez gagné !).

M*erci pour le lien vers votre post, votre raisonnement tient tout à fait la route. Malheureusement pour moi, je ne suis pas encore assez diversifié (je ne possède que 15 valeurs) pour acheter des biotech, aussi big soient elles ! Ne mettons pas la charrue avant les bœufs, d’abord J&J, après Gilead !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 19/09/2022 16h40

Membre (2013)
Réputation :   27  

Anesthésiste ?

Hors ligne Hors ligne

 

#10 02/10/2022 21h22

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   438  

En ces temps troublés il semble que la pharma par son aspect défensif tire son épingle du jeu.

J’ai découvert Vertex Pharma sur la file de Selden, qui semble plutôt volatile mais avec une forte croissance.
On peut aussi citer également Regeneron avec un beta assez élevé.

Par ailleurs, j’ai oublié de citer le danois Novo Nordisk la dernière fois, qui bien que chère résiste très bien aux turbulences du marché.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#11 02/10/2022 21h27

Membre (2021)
Top 20 Année 2022
Réputation :   100  

Effectivement, les pharmaceutiques décotent peu en ce moment … n’est pas justement le moment de ne pas les acheter et préférer plutôt les valeurs cycliques décotées ?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 02/10/2022 21h53

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   438  

Bonne question, plutôt que de faire des paris, autant mixer défensives, cycliques et valeurs de croissance, même si j’ai une large préférence pour les valeurs de croissance.
Je suis actionnaire de Sanofi et J&J pour le rendement et l’aspect défensif, alors que Novo Nordisk a la particularité d’être un bon compromis entre défensif, croissance et rendement.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#13 02/10/2022 22h51

Membre (2020)
Réputation :   94  

Vertex et Regeneron rentrent clairement dans la catégorie biotech, avec un positionnement et un profil de risque difficilement comparable à la big pharma !

Pour le « timing » du marché, la question de se positionner sur la big pharma par nature défensive et peu cyclique est pertinente. Finalement la « défense a joué son rôle » pendant la correction généralisée actuelle.

Quitte à passer à l’offensive, notez que les biotechs ont corrigé assez sévèrement !

Hors ligne Hors ligne

 

#14 02/10/2022 23h03

Membre (2021)
Réputation :   43  

ESTJ

Je suis rentré sur vertex en décembre 2021. J’ai fait +49%

Je n’appelle pas cela corriger …
On a ici un titre solide d’un point de vue de sa situation financière (selon Graham). Pas de dette. Un actif circulant couvrant plus de 4x le passif circulant.
Même en décembre la 21 je trouvais la valorisation assez haute. Je suis rentré dessus pour plusieurs raisons mais entre autre parce que  c’est une société qui a une « croissance stable » et qui est surtout « NO DEBT ». Ce qui n’est pas rien dans le contexte actuel.

Si vous voulez un titre qui a corrigé et qui me semble intéressant je vous propose de regarder Biosynex.
On est par contre sur une valeur Covid.

Je ne suis pas un spécialiste de l’analyse graphique mais Unitedhealt me semble être sur une dynamique qui ne risque pas de voir son cours chuter considérablement …

Je suis rentré sur la même période que vertex pharma. Qui avait à l’époque un ev/ebitda supérieur, un PBR supérieur, un PER sur 10 ans supérieur … bref une valorisation supérieur à Unitedhealt.

Néanmoins la situation financière n’est pas la même… le business non plus !

NB. Pour être transparent J’attends pour renforcer UNH. Je touche plus à VRTX

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Aladdin (02/10/2022 23h43)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 03/10/2022 00h11

Membre (2020)
Réputation :   94  

Le Nasdaq biotech fait -20% YTD, cela me semble plus pertinent que de prendre une seule valeur. Surtout quand la société en question bat des records de ventes (cystic fibrosis) et publie des résultats d’essais encourageants !

D’ailleurs, j’avoue émettre de sérieux doutes sur une analyse uniquement financière de ce genre de sociétés…

Hors ligne Hors ligne

 

#16 03/10/2022 20h40

Membre (2021)
Réputation :   43  

ESTJ

@piwai
Je suis bien d’accord sur le fait qu’un titre et un secteur ne sont pas comparable.

Piwai a écrit :

Vertex et Regeneron rentrent clairement dans la catégorie biotech, avec un positionnement et un profil de risque difficilement comparable à la big pharma !

Pour le « timing » du marché, la question de se positionner sur la big pharma par nature défensive et peu cyclique est pertinente. Finalement la « défense a joué son rôle » pendant la correction généralisée actuelle.

Quitte à passer à l’offensive, notez que les biotechs ont corrigé assez sévèrement !

Les Biotech ont corrigés (sévèrement je sais pas).
Mais je voulais préciser que vertex ne faisait vraiment pas partie du lot. Il n’y a pas d’analogie

Piwai a écrit :

D’ailleurs, j’avoue émettre de sérieux doutes sur une analyse uniquement financière de ce genre de sociétés…

Dans mon désir d’apprendre chaque jour quelque chose: que regardez vous sur une valeur comme vertex ?
Simple curiosité de complémentarité.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/10/2022 09h40

Membre (2020)
Réputation :   94  

Je n’ai pas fait l’analyse en détail, mais ils cumulent d’excellents résultats (cliniques et commerciaux) dans leur coeur de métier (cystic fibrosis) en augmentant la profondeur de marché (plus de patients traités, plus de pays ouverts) + des résultats cliniques encourageants sur d’autres marchés.

C’est un peu le meilleur des mondes à court terme. A moyen terme si ils ne confirment pas commercialement sur la diversification, c’est évident que cela va piquer !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 14/08/2023 22h09

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   438  

11 mois plus tard, c’est l’heure des comptes !

Finalement, c’est Lilly (+69,7%) et Novo Nordisk (+61,1%) qui étaient les tickets gagnants.



Les raisons de cette bonne performance se résument en grande partie dans cet article : article de ZoneBourse - Les graphiques en perspective : un regards sur les marchés (Tommy Douziech)

ZoneBourse a écrit :

Eli Lilly a annoncé que son médicament contre la perte de poids, Mounjaro, a enregistré des ventes de 979,7 millions de dollars au deuxième trimestre, contre seulement 16 millions de dollars il y a un an. La société danoise Novo Nordisk de son côté, fabrique l’Ozempic mais également le petit dernier, Wogovy, un médicament contre l’obésité, qui réduisait de 20% le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de décès d’origine cardiovasculaire chez les patients. Les premiers résultats sont encourageants.

Pour les grandes sociétés pharmaceutiques, des milliards de dollars sont en jeu sur le marché de médicaments anti-diabète de qualité. Eli Lilly et Novo Nordisk, les deux sociétés les mieux positionnées sur ce marché, tentent également d’atténuer un problème croissant : l’obésité. Le marché de la lutte contre l’obésité offre d’énormes possibilités. Wegovy, un médicament contre le diabète destiné à la perte de poids et fabriqué par Novo Nordisk, et d’autres médicaments similaires en cours de développement chez Eli Lilly, pourraient avoir des effets bénéfiques durables sur la santé, au-delà de la perte de kilos superflus, ce qui constitue une source d’encouragement pour les investisseurs.



NB : Ozempic, Rybelzus et Victoza (Novo Nordisk), Trulicity et Mounjaro (Lilly), Byetta (Astra Zenecca).

Pour les plus curieux, je vous conseille le visionnage de ce documentaire d’Arte : Diabète, une addition salée. Il déteint la phase sombre du marché du traitement contre le diabète, avec un peu d’histoire ou comment les grands labos se font de l’argent au détriment des patients et de l’assurance maladie.

Johnson & Johnson est quant à lui empêtré dans des poursuites judiciaires (talc), alors qu’ Abbvie subit les contrecoup de la fin de l’exclusivité de son brevet (Humira). Quant à Merck la performance est honorable avec un bon +22%.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

Hors ligne Hors ligne

 

#19 14/08/2023 23h20

Membre (2021)
Réputation :   43  

ESTJ

Très intéressant L1vestisseur de faire les comptes !

La lutte contre le diabète et l’obésité a un avenir prometteur. J’ai eu la chance de renforcer ma ligne de LLY avant le décollage de 2023.

Il me semble que Rovi est bien parti pour les prochains 11 mois : Portefeuille financier d’Aladdin p.2

Je sais que ce n’est pas une pharma US mais Novo Nordisk non plus…

Depuis mon message du 02/10 Vertex suit son petit chemin (mm200) et a fait +20%.
Par contre UNH est flat voir légèrement négatif.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Aladdin (14/08/2023 23h23)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#20 15/08/2023 07h50

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   187  

INTJ

Faut-il ajouter au PTF du vice: le gras/sucré et l’insuline ?

Dans ce cas, il faudrait avoir en PTF
McDo/Starbucks
Sanofi/Novo Nordisk

L’humain est bien faible !

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#21 15/08/2023 09h26

Membre (2021)
Réputation :   43  

ESTJ

Bonjour patience

Ce n’est pas du vice mais malheureusement il y a des pathologies qui ne font que progresser : il faudrait remettre en question nos modes de vie.

Le diabète, une maladie qui progresse

Ce n’est pas toujours celles auxquelles on pense : https://sante.lefigaro.fr/actualite/201 … al-siecle.

Je ne retrouve pas la source mais j’avais lu qu’ils estiment que 100% (c’est fou !) de la population française serait allergique en 2100.
Je la chercherais si ça intéresse.

Dernière modification par Aladdin (15/08/2023 09h27)


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#22 15/08/2023 09h43

Membre (2022)
Réputation :   20  

Juste un petit point de vocabulaire.
Plusieurs fois dans cette file on parle de cystic fibrosis. En français, c’est la mucoviscidose, la maladie qui a emporté le chanteur Grégory Lemarchal.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 15/08/2023 10h39

Membre (2018)
Top 50 Année 2023
Top 50 Banque/Fiscalité
Réputation :   187  

INTJ

En effet, en Français c’est aussi fibrose kystique du pancréas

Du site Ameli :
Combien de personnes atteintes par la mucoviscidose ?

En France, en 2017, 6960 personnes bénéficiaient d’une prise en charge en affection de longue durée pour une mucoviscidose par l’Assurance Maladie.

La mucoviscidose concerne un nouveau-né sur 4000.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 15/08/2023 14h29

Membre (2016)
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   14  

peut etre une autre voie pour les biotechs :

je suis en train de construire un portefeuille de CVR (Albireo,Amryt,Chinook,Epizyme,Genkyotex,Jounce,Neovasc,Pardes,Satsuma,Sigilon,Cincor,Abiomed).

Achat d’une société en OPA ou fusion avec CVR (cash distribué en fonction de résultats  soit approbation FDA soit chiffre d’affaire) .

Des investisseurs heureux ont ils tenté (expérimenté) cette approche ?

deux risques en achetant les sociétés cibles : la devise (je ne couvre pas) ou la non réalisation de l’objectif, dans ce cas le CVR vaudra zéro .

Hors ligne Hors ligne

 

#25 04/11/2023 19h31

Membre (2021)
Réputation :   43  

ESTJ

Des News de LLY

Consensus EPS estimates fall by 26%
The consensus outlook for fiscal year 2023 has been updated.

2023 EPS estimate fell from US$8.32 to US$6.19 per share.
Revenue forecast steady at US$33.5b.
Net income forecast to grow 40% next year vs 9.5% growth forecast for Pharmaceuticals industry in the US.
Consensus price target broadly unchanged at US$594.
Share price rose 2.1% to US$580 over the past week.

Third quarter 2023 earnings: Revenues exceed analysts expectations while EPS lags behind
Third quarter 2023 results:
US$0.064 loss per share (down from US$1.61 profit in 3Q 2022).
Revenue: US$9.50b (up 37% from 3Q 2022).
Net loss: US$57.4m (down 104% from profit in 3Q 2022).
Revenue exceeded analyst estimates by 5.7%. Earnings per share (EPS) missed analyst estimates.

Revenue is forecast to grow 15% p.a. on average during the next 3 years, compared to a 8.1% growth forecast for the Pharmaceuticals industry in the US.


Je n’y crois pas c’est merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.022 sec., 35 requêtes exécutées ]