PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.

Favoris 1    #26 20/07/2022 00h39

Membre (2020)
Réputation :   204  

Mais si Bruno Lemaire, comme il l’a récemment annoncé au coirs d’une interview, décide de faire porter le coût de l’augmentation de l’électricité et du gaz aux ménages ayant un RFR élevé alors les intérêts perçus via les livrets A familiaux au plafond par cette catégorie de la population sera engloutie par l’augmentation massive du montant de la facture énergétique.

Je ne vois pas bien en quoi un ménage aisé va y gagner à cette augmentation du taux du livret A.

Ce qui est donné d’un côté sera largement repris de l’autre…


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 10/02/2024 14h10

Membre (2013)
Réputation :   32  

Bonjour,

Il va maintenant être temps de faire le mouvement inverse (livret A vers fonds euros), avec les offres boostées sur 2024. J’ai noté :

+2 % pour Suravenir Opportunités 2 (sur Linxea Avenir 2) accessible à 100 % (sans contrainte d’UC) ;

+1,50 % pour le fonds euro sur Lucya Cardif pour 2024 et 2025 si versement supérieur à 8 000 € et 35 % d’UC ou accessible à 100 % (sans contrainte d’UC) à partir de 50 000 € ;

+1,50 % pour Netissima et Euro Exclusif pour 2024 et 2025, accessible à 100 % (sans contrainte d’UC) mais rendement net du fonds euros cappé à 5% ;

+1,50 % ou +2 % pour Abeille Actif Garanti avec respectivement 30 % et 50 % d’UC.

Je vais transférer tous nos livrets A et LDDS en fonds euros le 16 février. Je n’ai pas encore arrêté mon choix.

Dernière modification par Artosis (10/02/2024 14h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#28 10/02/2024 14h41

Membre (2024)
Réputation :   26  

D’un autre côté, les LA-LDD sont liquidables à tout moment, les fonds garantis et le taux ne bougerait pas pour le restant de l’année.

Un fonds en euros, on n’obtient pas l’argent quasi-instantanément en cas de pépin et les retraits peuvent être suspendus si besoin.

Sur 2023, les assureurs ont puisé dans les réserves pour servir un taux qui ne fasse pas fuir les gens, mais le feront-ils en 2024, pour aboutir à plus de 3% nets de fiscalité? C’est le problème de ces taux non fixés par avance.

La question se pose également de la solidité financière des assureurs, surtout vu leur exposition à l’immobilier commercial et aux obligations longues à taux peu élevé, tandis que leur fonds de garantie est peu provisionné au regard de la masse des AV. En cas de rebond de l’inflation d’ici à la fin de l’année, ça ne va pas leur faire du bien… Je ne prédis pas un krach des assureurs, mais souligne qu’il y a mathématiquement plus de risques que dans un livret garanti à 100% par l’Etat. A voir si le spread espéré pour 2024 entre taux des livrets et fonds en euros en vaille la (très modeste) risque de risque, ainsi que la liquidité un peu moins élevée que celle des livrets.

Evidemment, lorsque les livrets rapporteront moins de 3%, donc a priori à compter de janvier 2025, alors ça changerait la donne de manière plus radicale.


Parrainages Fortunéo ( 13279387 ) et GMF

Hors ligne Hors ligne

 

#29 10/02/2024 21h02

Membre (2013)
Réputation :   32  

Vous faites bien de rappeler qu’il faut conserver une épargne de précaution rapidement mobilisable en cas de besoin (urgent).

Concernant le risque, il me paraît extrêmement faible.

Enfin, pour la taux, si on prend 4,5 % (boost compris) pour un fonds euros, on arrive à 3,73 % après les seuls prélèvements sociaux dans le meilleur des cas et 3,15% net après flat tax dans le pire des cas.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 10/02/2024 21h27

Membre (2024)
Réputation :   26  

Comme je le disais, vous partez du taux servi en 2023, mais ne pouvez pas être certain de celui de l’an prochain.

Pour le risque, ça reste moins sûr qu’une garantie d’Etat à 100% et pour une différence de rendement très faible. Pas dit que vu les contraintes (faible risque supplémentaire, liquidité sujette à caution, rendement futur incertain… je renvoie vers mon post précédent), il soit si judicieux de privilégier les fonds en euros dès lors que vos livrets ne sont pas au plafond.

Et oui, basculer tous vos livrets vers des fonds en euros, cela me paraît contraire à l’impératif de garder une épargne de précaution rapidement mobilisable.

Dernière modification par Leukie (10/02/2024 21h27)


Parrainages Fortunéo ( 13279387 ) et GMF

Hors ligne Hors ligne

 

#31 10/02/2024 22h06

Membre (2019)
Réputation :   29  

Pour ma part sans spécialement toucher au LA et LDD j’ai transféré 2 anciens PEL sur ces nouveaux taux en profitant à fond des taux boostés ( Cardiff avec un virement de 50 k€) et chez Boursobank ou j’ai déjà une Av 100 % fond daté qui compte comme des UC.

Hors ligne Hors ligne

 

#32 11/02/2024 09h53

Membre (2021)
Réputation :   47  

Entièrement d’accord avec ce principe d’épargne de précaution, pour ma part je me fixe en permanence un pourcentage d’épargne disponible sans délai, pourcentage que j’essaie de respecter plus ou moins, principalement sur des livrets A, LDDS et CEL remplis au taquet.

Après si on prend l’exemple cité ci dessus d’un gain de 3,7% après PS, la différence par rapport au gain annuel d’un livret A rempli au plafond reste assez anecdotique pour une liquidité moindre, donc franchement je n’y vois pas plus d’intérêt que ça.

Effectivement le jour où le livret A redescend à 2 ou 1,5 la question se reposera, mais qu’en sera t-il des fonds € à ce moment là ?


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#33 11/02/2024 10h19

Membre (2012)
Réputation :   38  

INTP

Nous avons des liquidités disponibles de base sur deux LEP, nous n’y touchons pas.
D’autres Livrets pour des liquidités disponibles que nous pouvons utiliser si besoin.
Des liquidités disponibles non rémunérés, principalement sur PEA et CTO mais paradoxalement, je pense qu’elles ont été et peuvent devenir les plus rentables.

Je suis convaincu que l’inflation peut être comparée à l’impôt, notamment sur les revenues salariales, cela ressemble à une baisse général avec des amortisseurs ici et là selon les secteurs et leurs pouvoirs de nuisance.

Pourquoi, sur l’ensemble des placements, les investisseurs ont tendance à oublier l’inflation ?
J’ai vu un débat entre un économiste et JL.Mélenchon sur le redressement des comptes de la France, où trouver l’argent, JL.Mélenchon parle alors des assurances vie avant de se rattraper mais ça m’a fait "tilt", l’état est sur un temps long et c’est facile de "flécher l’épargne" pour ensuite la taxer via l’inflation.       

Le rendement réel est ce qu’un investissement financier rapporte après prise en compte de l’inflation. Il faut donc tenir compte du taux d’inflation soit ; taux de rendement nominal – taux d’inflation.

Selon l’Insee, l’inflation annuelle s’établit à + 4,9 % en 2023, 5,2 % en 2022. 1,6 % en 2021.

La question du taux d’inflation pour 2024 reste posée, l’Insee donnera son calcul en Janvier 25.

Hors ligne Hors ligne

 

#34 11/02/2024 10h44

Membre (2014)
Réputation :   212  

MarsAres a écrit :

les investisseurs ont tendance à oublier l’inflation

@MarsAres: j’apporterais un autre éclairage:
- D’une part l’inflation est un calcul que personne ne comprend réellement et qui est assez grossier (et c’est normal). Tout au plus donne-t-elle une tendance, une indication.
- L’inflation n’est pas la même suivant votre panier de consommation, elle est donc "personnalisée" en ce sens que son impact sera différent pour chaque agent. Se référer au panier INSEE pour l’inflation (qui n’est, à n’en pas douter, pas le même d’un pays à l’autre).
- Enfin et surtout, cet baisse du pouvoir d’achat frappe tous les placements; tout se passe comme si nous pouvions faire une simplification de calcul. L’inflation va frapper de la même façon un placement en Livret A, un bien immobilier etc, étant entendu que les placements sont détenus par le même agent et sont dès lors personnalisés.

Le seul problème que cet oubli de prise en compte de l’inflation et de croire que nous nous enrichissons avec un placement à 25% lorsque l’inflation est à 30%. Je gage que lorsque l’inflation aura reflué, ce principe sera à nouveau oublié par les masses.

Ceci étant dit, les placements liquides et disponibles (Livret A, LDD, LEP, CEL) n’ont pas les mêmes visées qu’un fonds en euro. Ces supports sont très (très) différents.

Selon Charles Gave, les fonds en euros étant de la dette souveraine, mieux vaut en détenir le moins possible (idéalement pas du tout d’ailleurs en Europe et aux US).
A l’en croire, en fait l’alternative entre Livret A et fonds n’existe pas étant entendu qu’il ne faut pas considérer les fonds en euros dans sa stratégie.

J’exploite les livrets comme matelas de précaution, le fonds en euros pour support d’attente avant investissement en unité de compte ou en prévision d’un achat lourd (+ de 20 kEUR, proche de la limite du livret A).

Enfin, passer d’un support Livret A à un support Fonds en Euros relève de l’optimisation de fin de mois et génère de l’activité pour l’investisseur et de potentiel frictions et/ou délais d’attente dans un sens comme dans l’autre. Mieux vaut rester tranquille et passer du temps à acheter un ETF, mais là encore, cela va dépendre de votre objectif.

En noircissant le trait, et pour conclure:
- Livret A > Épargne disponible immédiatement - indépendamment des taux en vigueur
- Fonds en euros > Épargne pour transmission en franchise d’impôt  - indépendamment des taux servis
Les autres usages sont des exceptions.


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#35 24/02/2024 20h41

Membre (2015)
Réputation :   3  

Artosis, le 10/02/2024 a écrit :

Bonjour,

Il va maintenant être temps de faire le mouvement inverse (livret A vers fonds euros), avec les offres boostées sur 2024. […]
Je vais transférer tous nos livrets A et LDDS en fonds euros le 16 février. Je n’ai pas encore arrêté mon choix.

Quel choix avez-vous finalement fait ?

Je comprends par ailleurs que l’offre Cardif n’est plus disponible.

Dernière modification par yaka (24/02/2024 20h42)

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à "arbitrage fonds euros vers livret a avec la hausse du rendement du livret a ?"

Pied de page des forums