PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.

#1 27/05/2019 11h13

Membre (2019)
Réputation :   0  

Site "Tous les placements"

C’est quoi un fonds obligataire non-coté, à échéance ?

Le principe de gestion d’un tel support peut être résumé en quelques points clés. Une société de gestion constitue un fonds d’investissement. Celui prend la forme d’un FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque, nous verrons après pourquoi c’est intéressant, fiscalement). Ce fonds va prêter de l’argent à des entreprises non-cotées (des PME ou des ETI), en France. Ce prêt se fait sous forme d’une obligation, qui prévoit le paiement d’un intérêt annuel déterminé, et le remboursement du capital à la fin du prêt, en une seule fois, à une date donnée. L’idée étant que les crédits de toutes les entreprises financées arrivent à échéance en même temps (ou presque) afin que le fonds, dit à échéance, puisse récupérer tout son capital une fois arrivé à cette échéance, et rendre à chaque investisseur son capital, majoré de sa quote-part de gains (ou de perte si ça c’était mal passé). Le risque pour l’investisseur étant que les entreprises ne puissent pas rembourser leur crédit. Mais ce risque est réduit à la fois par la sélection rigoureuse des emprunteurs qui est faite par l’équipe de gestion du FCPR, mais aussi par la répartition du capital sur un grand nombre de sociétés emprunteuses (le gérant ne met pas tous ses oeufs dans le même panier).



Zoom sur 123 Corporate 2019, le fonds que nous proposons à nos clients

Nous avons sélectionne pour nos clients le fonds obligataire non-coté à échéance 123 Corporate 2019. Voici comment il fonctionne.

Un gestionnaire expérimenté :

La société de gestion, 123 IM, est une société de gestion indépendante spécialisée dans le financement des entreprises non côtées (capital-investissement) et l’immobilier. Depuis sa création en 2001, ses 30 gérants ont déployé 2 milliards d’euros dans l’accompagnement de la croissance de 400 entreprises.

123 IM se positionne comme un investisseur multispécialiste avec une forte expertise dans les secteurs de l’économie présentielle comme le tourisme (hôtels, campings, loisirs), la dépendance-santé (EHPAD, pharmacies, résidences pour séniors, crèches), l’enseignement supérieur privé, ou encore l’immobilier (promotion et marchand de biens).

Une stratégie simple :

Le fonds a pour objectif de constituer un portefeuille d’obligations non-cotées ayant les caractéristiques suivantes :
•Echéance cible des obligations : 2026
•Aucun investissement ne pourra dépasser 10 % de l’actif
•Tous les investissements seront réalisés en France et en zone Euro
•Secteurs d’activité privilégiés : hôtellerie, campings, pharmacies, EPHAD, écoles privées, crèches…. Ces secteurs ont tous pour dénominateur commun d’exploiter des actifs tangibles (immobilier) et d’avoir un mode de fonctionnement compréhensible facilement.

L’objectif de performance, non-garanti, est de 7 % / an net de frais de gestion à l’échéance du fonds.

À noter, que le taux de défaut historique observé sur le portefeuille obligataire d’123 IM est de 0,88 % seulement, preuve d’une bonne maîtrise dans la sélection des entreprises à financer. Néanmoins le capital investi n’est pas garanti.

Fiscalité des FCPR:

Les investisseurs, résidents fiscaux français, bénéficient de la fiscalité avantageuse du FCPR sur un tel investissement : sous réserve d’un blocage du capital pendant 5 ans la plus-value est exonérée d’impôt. Seuls des prélèvements sociaux seront dus.

Message dans ma boite ce matin de la part du site "Tous les Placements"

Certains ont-ils eus ce type de FCPR ?

Message édité par l’équipe de modération (27/05/2019 11h18) :
- ajout de balises Quote

Mots-clés : 123 corporate, 123 im, 7%, obligations non cotees

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 27/05/2019 13h19

Membre (2019)
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1334  

INTJ

Tout est fait pour rassurer le chaland mais pour résumer ce sont des prêts sans collateral, accordés à des canards boiteux.

Mais ce risque est réduit à la fois par la sélection rigoureuse des emprunteurs qui est faite par l’équipe de gestion du FCPR, mais aussi par la répartition du capital sur un grand nombre de sociétés emprunteuses (le gérant ne met pas tous ses oeufs dans le même panier).

Rien de concret, en tout cas la société qui gère le FCPR ne prend aucun risque, elle servira sur les fonds levés.

L’objectif de performance, non-garanti, est de 7 % / an net de frais de gestion à l’échéance du fonds.

Pour une fois, ils ne jouent pas sur les mots smile

À noter, que le taux de défaut historique observé sur le portefeuille obligataire d’123 IM est de 0,88 % seulement, preuve d’une bonne maîtrise dans la sélection des entreprises à financer. Néanmoins le capital investi n’est pas garanti.

Sur combien d’années et combien de projets ?

Secteurs d’activité privilégiés : hôtellerie, campings, pharmacies, EPHAD, écoles privées, crèches…. Ces secteurs ont tous pour dénominateur commun d’exploiter des actifs tangibles (immobilier) et d’avoir un mode de fonctionnement compréhensible facilement.

Ce n’est pas du tout un argument vu que ces actifs tangibles ne sont pas nantis au profit des prêteurs !

Les investisseurs, résidents fiscaux français, bénéficient de la fiscalité avantageuse du FCPR sur un tel investissement : sous réserve d’un blocage du capital pendant 5 ans la plus-value est exonérée d’impôt. Seuls des prélèvements sociaux seront dus.

Ze carotte fiscale, comme d’habitude smile

Dernière modification par Oblible (27/05/2019 13h21)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

En ligne En ligne

 

#3 27/05/2019 15h15

Membre (2019)
Réputation :   0  

D’ accord avec les remarques.

Mais après tout, est-ce si mauvais que ça ?

Echéance 2026
Risque limité en investissement : 10 % actif

Un bémol : la performance est versée à la sortie.

Du coup le TRI, sur la base d’un investissement de 10 ke en 2019 devrait etre :


2019           -10000
2020     0
2021     0
2022     0
2023     0
2024            0
2025            0
2026            14900
    soit  : 5,86%

Vous validez ?

Hors ligne Hors ligne

 

#4 27/05/2019 16h08

Membre (2012)
Réputation :   32  

Quelques remarques au passage :

- la documentation du Fonds n’est pas disponible sur le site de l’AMF (Base GECO), ce qui est étonnant pour un produit agréé il y a plus d’un an maintenant, ce qui signifie peut-être que le premier closing n’a pas encore eu lieu, ce qui pourrait démontrer d’une difficulté dans la levée de fonds ;

- l’aspect "obligataire" me semble contre-intuitif pour deux raisons principales : afin de bénéficier du régime de faveur prévu pour les FCPR, il est nécessaire que ce soit un produit "equity"/"quasi-equity". Ainsi, le FCPR devra être investi à hauteur de 50% au moins dans des obligations ayant une composant "equity" (OC, OBSA…). De plus, l’aspect obligataire (et la présentation qui en est faite sur le site de net-placements) pourrait laisser entendre le paiement d’un coupon régulier. Or, afin de bénéficier de ce même régime de faveur, toute distribution au profit des porteurs est interdite dans un délai de 5 ans à compter de la souscription ;

- aucune connaissance sur les frais, même si les autres fonds 1 2 3 sont habituellement raisonnables en matière de frais sur les produits grand public ;

- le délai d’engagement de cinq ans de conservation est presque trompeur : effectivement, pour bénéficier du régime de faveur, il faut s’engager à conserver les parts pendant 5 ans. Néanmoins, tout FCPR "fermé" interdit la liquidité pendant une période de 10 années maximum. Ainsi, tout dépend de la duration des OC détenues par le Fonds, mais il n’y aura pas de liquidité avant le terme du Fonds, qui sera très probablement supérieur au 5 ans de la période d’engagement ; et

- aucune information sur le carried interest de l’équipe de gestion, même si la base GECO indique au moins deux catégories de part.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 27/05/2019 17h41

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2795  

Vous devriez trouver bien plus d’infos sur ce produit sur Fcpr 123corporate 2019 : Investir dans un portefeuille… | 123 Investment Managers (autant aller à la source…). Ce sont bien des OC (Obligations Convertibles). Ce produit est éligible au PEA-PME. Le souscripteur ne recevra pas de "coupon" avant plusieurs années (seul le fond en encaissera). Le fond devrait être liquidé au 15 mars 2026 (avec possibles prolongations jusqu’au 15 mars 2029). Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 septembre 2019 (voire jusqu’au 15 mars 2020).

J’ai déjà souscrit divers produits de 123V dans le passé. Ceci incluait un FCPR portant des OC (d’un seul émetteur) pour lequel tout c’était bien passé (je connaissais d’ailleurs la société émettrice des OC, ce qui me permettait d’avoir l’impression de mieux apprécier le risque).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 27/05/2019 22h59

Membre (2018)
Top 10 Monétaire
Réputation :   138  

Je reste à l’écart et préfère encore booster la partie taux de mon portefeuille avec du crowdfunding immobilier pour lequel je me sens beaucoup plus à l’aise et moins contraint.

Dernière modification par Franck059 (27/05/2019 23h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 27/05/2019 23h40

Membre (2014)
Réputation :   87  

Pas sûr que d’aller  financer des opérations de promotion immobilière ou de marchand de biens avec des opérateurs minuscules soit plus sécurisant que des OC sur des business à cash flow positifs.

D’autant plus qu’il y a une grande compéttion entre les plateformes pour lever de fonds et toutes ne seront pas là dans 5 ans.

L’avantage de 123IM est qu’ils ont un track record sur une longue période

Hors ligne Hors ligne

 

#8 28/05/2019 12h21

Membre (2018)
Top 10 Monétaire
Réputation :   138  

Cela fait plus de 5 ans que j’investis en crowdfunding immobilier et n’ai jamais rencontré de problème, hormis un retard de 6 mois (sur un projet mal noté pour lequel j’avais misé peu).

Je sais quelles plateformes privilégier et trie moi-même les projets sur lesquels je mise. Et il m’est très facile de diversifier.Et de chosir des durées n’excédant pas deux ans (bien souvent moins).

Pas sûr comme vous dites mais pour moi moins opaque.

Dernière modification par Franck059 (28/05/2019 12h21)

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : une expertise patrimoniale vraiment indépendante en cliquant ici.


Pied de page des forums