PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 29/05/2024 17h17

Membre (2024)
Réputation :   0  

Bonjour,

Le but de ce poste est d’en apprendre plus sur la fiscalité en phase de rente et comment l’optimiser.

En phase de rente je compte obtenir une bonne partie de mes revenus avec des loyers de SCPI (si le marché est aussi propice que maintenant à cela).
Il me reste 8-12 ans à travailler en fonction de la fiscalité des options que je choisis (et bien sûr de mes revenus pendant ce temps là mais chaque chose en son temps).

J’aurai des revenus de 3 sources:
- SCPI
- Actions/ETF (vente et peut être dividendes)
- Crowdfunding (si mon expérience actuelle se passe bien)
J’ai une société holding que je garderai donc je suis en train de calculer pour trouver la répartition idéale / optimale.

SCPI: perso en direct ou via AV ou alors via ma holding
Actions/ETF/Crowdfunding: PEA/CTO/AV (là c’est plus simple quand même)

Dans un premier temps je n’aurai pas à me verser de salaire mais à terme (lorsque ma femme partira elle aussi à la retraite) je me verserai un salaire via ma holding.
De même, tant que ma femme travaille je vais opter pour le PFU; quand elle arretera la question du barème se posera.

Niveau fiscalité:
- Pour le PEA, c’est simple, c’est 17.2% (PS) sur les PV.
- Si je dois toucher au CTO, cela sera 30% sur les PV.
- Je vais dès que possible purger les PV de mon AV et je sortirai à priori seulement à hauteur du maximum de 9200€ de gains (j’espère moins) pour payer les PS uniquement (17.2%). 
- Pour le crowdfunding, c’est simple aussi 30%.

Donc pour le moment ce n’est que de la flat tax ou exonération.

Reste à voir les SCPI et où les mettre:
- J’ai des SCPI en nue propriété et je récupère la pleine propriété dans 8 ans.  En pleine propriété, pour la part des SCPI française, je vais devoir payer près de 50% d’impôts.  Donc pas favorable à priori.  Je vais peut-être devoir en vendre une partie (les Françaises).
- En AV: dans la limite des 9200 de gains: 17.2% puis au-delà on ajoute 7.5% ou 12.8% (pour la partie des versements supérieurs à 150k).
- Dans la holding: 30% (après avoir payé l’IS).

Tous les dividendes provenant de ma holding seront taxés à 30% (quelque soit la provenance: SCPI / Actions / Crowdfunding).

Donc à priori, si j’ai bien compris, uniquement les loyers des SCPI en direct contribueront à augmenter le revenu imposable de mon couple (tmi / TMI).

Je voulais savoir si ma compréhension était correcte et si vous aviez des suggestions / conseils.

Merci beaucoup.

Mots-clés : assurance-vie, pea (plan d'epargne en actions), scpi (société civile de placement immobilier)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 29/05/2024 17h29

Membre (2022)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Invest. Exotiques
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Réputation :   126  

ISTJ

Le plus gros problème pour répondre à votre demande: dans 8 à 12 ans (= au moins 2 élections présidentielles), quelle sera la fiscalité en vigueur ?


Parrain Corum: 9LCZUO - Parrain Fortuneo: 12405145

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/05/2024 17h35

Membre (2023)
Top 50 Année 2024
Réputation :   31  

Toutes choses egales par ailleurs.


Parrainage :  BitPanda

Hors ligne Hors ligne

 

#4 29/05/2024 17h48

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   188  

Si vous percevez un salaire, vous risquez de vous voir amputer d’une partie de votre retraite.
Par ailleurs, vous paierez des cotisations pour une couverture sociale que vous aurez déjà

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #5 29/05/2024 22h23

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2823  

 Hall of Fame 

Voici quelques éléments de réflexion. A priori, je pense que votre plan actuel devrait significativement être révisé (et affiné). En effet :

  1) il faudrait poser des hypothèses concrètes avec des chiffres et des dates (ce sont juste des hypothèses) :   (tout ceci en €uros constants 2024  c’est à dire hors inflation)
     1a) de combien avez-vous besoin (net de tout) pour financer votre train de vie ? Avez-vous autre chose à financer ? (études des enfants, projet de proches, projets ponctuels pour vous, etc.)
     1b) à partir de quelle date comptez vous arrêter votre activité pro ? l’arrêter complètement ou partiellement (quel pourcentage)?
     1c) à partir de quelle date percevrez-vous une pension de retraite ? Combien ?
     1d) combien avez-vous actuellement ? Combien pouvez-vous ajouter chaque année ?
     
   2) Parmi les 3 "sources" que vous citez, 2 me semble inappropriées, et au moins une, essentielle, me semble manquer :
     2a) l’immobilier comme source : OK. Mais pas, et surtout pas uniquement, les SCPI : fiscalité élevée, frais élevés, faible alignement d’intérêt avec ceux qui les gèrent. En acquérir en nue-propriété me semble pour vous une mauvaise idée (la NP n’a d’intérêt à mon avis que si on veut éviter l’IFI, donc si on a déjà un gros patrimoine). Vous devriez viser un mix entre foncières (REIT/SIIC) et usufruit de SCPI investies en partie hors de France et detenues dans une société à l’IS (peut-être votre "holding" ?), si vous préférez éviter l’immobilier en direct.
     2b) les actions/ETF comme source : OK. Mais anticipez la fiscalité… donc PEA, PEA PME, voire PER, etc.
     2c) Crowdfunding : NOK, un ratio rendement/risque bien trop aléatoire, pour ne pas dire défavorable.  (Ca ne peut être qu’en source très marginale)
     2d) il faudrait ajouter comme source les obligations, c’est à dire des dettes d’emprunteurs solides et suivis (pas comme ceux du crowdfunding, qui souvent y sont parce qu’ils ne trouveraient pas de prêteur ailleurs). Peut-être dans un contrat d’assurance-vie, ou de capitalisation,…
    2e) un volet conséquent de trésorerie (placé sans aucun risque, disponible rapidement), pour encaisser les besoins ponctuels et les à coup (périodes où les autres sources marcheront mal… ce qui arrivera forcément quelques fois).
   2f) essayez d’identifier d’autres "sources", même plus marginales (<10% du total), mais qui vous prendraient peu de temps une fois en place. Attention à "Enerfip", evoque dabs votre présentation, qui devrait rester une "source" marginales.
   2g) en plus de votre cash, envisagez d’emprunter (quand le contexte sera favorable, pas forcément en 2024…) pour amorcer une partie de ces "sources"

   3) au niveau de la fiscalité, il faut raisonner à très long terme (même si les règles changent dans le temps : elles changent surtout dans les détails, et pas toutes…), et parfois mieux vaut payer plus maintenant pour payer moins plus tard, ou vice-versa. Se braquer sur la tranche TMI 30% me semble contre-productif. Ainsi, si votre train de vie nécessite des revenus bruts allant dans la tranche 30%, ou même plus, il faudra tôt ou tard passer à la caisse, et thésauriser au maximum dans une holding maintenant n’est pas forcément opportun.
La seule chose pérenne, c’est qu’une fois le cash dans votre patrimoine personnel (après IS, IR, charges et cotisations, etc.), il ne devrait plus être imposé sur le revenu.
Rien ne garantit par exemple que la flat tax (sur les revenus mobiliers) soit pérenne… donc un bon plan devrait pouvoir résister à sa disparition.

  4) Que se passe-t-il si un élément important du plan actuel change du tout au tout (exemple : vous raisonnez en célibataire, mais demain vous avez un coup de foudre pour quelqu’un qui a déjà 3 enfants…; autre exemple : vous vivez actuellement à deux avec trois enfants, mais demain vous divorcez…) ?  A ce niveau, il faut notamment prendre en compte la situation de votre RP.

5) La transmission de votre patrimoine (à vos enfants par ex) est un aspect à prendre en compte.

Une fois tout ceci posé, vous pourrez faire des calculs, et déterminer la marge de sécurité de votre plan (= la différence ou le ratio entre ce que vous pourrez récupérer net de tout, de vos sources, et votre besoin, avant et après avoir pris votre retraite).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/05/2024 10h04

Membre (2024)
Réputation :   0  

Merci pour ces éléments.  En effet, mon poste était très long (ainsi que ma présentation) donc j’ai enlevé quelques détails / points dont vous parlez.

J’ai plusieurs fichiers XLS (en plus de Finary) donc je sais qu’à l’heure actuelle je dépense environ 4k / mois (mais cela va baisser quand je n’aurai plus les charges de mes apparts à payer et quand j’aurai fini de rembourser ma RP). 
Je vise 6 à 8k de revenus pour justement pallier aux aléas.

Retraite: j’ai habité dans plusieurs pays (non européen) sans cotiser en France et je suis actuellement en EURL donc je ne compte pas dessus.

J’épargne 2 à 3k / mois en perso et environ 100k / an avec ma holding.

Immo: j’ai deja plusieurs biens que je vais vendre dès que je peux; je préfère placer cet argent ailleurs et éviter de devoir écourter des vacances ou gérer des appels / travaux régulièrement. 

SCPI en NP: j’étais en TMI de 41%, j’ai vendu un bien et je ne voulais pas tout mettre en action donc j’ai acheté pour 200k de parts de SCPI (j’aurai donc des loyers de 300k de parts de SCPI d’ici 8 ans; sauf si j’en vends).
Usufruit de SCPI: aucun de mes contacts n’a pu me trouver de l’usufruit cette année mais je redemanderai l’an prochain.
SCPI en AV: j’ai deja et cela semble être la meilleure option et une bonne option d’ailleurs dans l’absolu: Linxea reverse 100% des loyers et le rendement de Remake est très bon donc après les PS je peux espérer environ 5% net, ce qui me semble très bien.

Holding: j’ai créé cette holding pour investir ma trésorerie et ne pas devoir me verser une grosse rémunération (et donc ne plus être en TMI 41% qui impactait non seulement moi mais aussi ma femme).

PER: j’en ai un et à priori je ne verserai plus dessus car je suis passé en TMI 30%
PEA: plein
PEA-PME: il faut que je fasse des recherches car j’avais regardé pour y placer des investissements Enerfip mais je pense que le jeu n’en valait pas la chandelle.

Obligations: j’en ai mais pour moi c’est comme mes CAT ou mon LivretA/LDD, je ne compte pas dessus.  Je vois ça comme épargne de précaution / partie sécuritaire.

Crowdfunding: j’ai principalement Enerfip (en qui je crois) et uniquement 2k chez la première brique (et je vais en rester là).  Je pense en effet attendre un peu avant de réinvestir dedans.

mafo, le 29/05/2024 a écrit :

Si vous percevez un salaire, vous risquez de vous voir amputer d’une partie de votre retraite.
Par ailleurs, vous paierez des cotisations pour une couverture sociale que vous aurez déjà

Mafo

Merci pour votre réponse.  Je me verserai un salaire avant la retraite et pour justement 1/ gagner des trimestres et 2/ éviter la taxe PUMA.

Dernière modification par 2xBora (30/05/2024 10h12)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums