PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale pour les chefs d’entreprise sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 04/10/2023 23h04

Membre (2014)
Réputation :   8  

Bonjour,

Je possède une SAS dans laquelle nous avons de la trésorerie excédentaire suite à des bénéfices réalisés.
Je voudrais investir par exemple dans de la crypto monnaie, je pense que la réflexion est la même que si je souhaitas acheter des actions?

Je n’arrive pas à calculer s’il est plus intéressant :
- d’investir avec la trésorerie de l’entreprise puis un jour de ressortir le fruit de l’investissement par exemple en se reversant des dividendes
- de sortir l’argent de la société par exemple en dividendes puis d’investir en tant que personne physique

Qui pourrait m’aider à simuler l’une et l’autre des solutions?

Le sujet à potentiellement déjà été traité, mais je ne trouve rien?

Merci par avance smile

Mots-clés : dividendes, investissement, trésoreire

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/10/2023 07h39

Membre (2021)
Réputation :   43  

INTJ

Si vous vous versez des dividendes vous devrez payer 17% de cotisations sociales, puis éventuellement de l’impôt sur le revenu (sachant que vous avez déjà payé de l’impôt sur les sociétés en théorie).
Ça dépend de votre situation personnelle évidement par exemple si vous venez de créer une société éligible ZRR et que vous n’êtes pas imposable parce que vos revenus sont trop faibles, les dividendes sont plus intéressants.

Mais bref, dans un cas normal, pour 100 de bénéfices vous allez avoir 15% d’IS, reste 85, puis si vous vous versez ces 85 30% de cotisations et impôts, reste 59,5.
Si vous investissez ça et touchez 10% de dividendes par exemple, vous avez à nouveau 30%, donc 4,17 € qui rentrent l’année suivante (si vous dépensez ces dividendes).

Dans le cas où votre société investit, vous investissez 85, toujours avec 10% de dividendes pour une action, l’entreprise gagne 8,5, vous êtes imposé sur les sociétés et touchez 7,23 (toujours en partant du seuil à 15%), puis vos 30% sur les dividendes supplémentaires… et arrivez à 5,06 (toujours si vous dépensez ces dividendes).

La différence va aussi dépendre de votre stratégie. Investir 85.000 par exemple vous ouvrira plus de portes qu’en investir 59.000, si vous faites des crédits, il peut être plus facile dans certains cas d’en faire avec votre société, et donc de gagner en effet de levier (et un effet de levier à 85 est plus efficace qu’un effet de levier à 59), mais ça augmente d’autant votre risque de perte… et dans certains cas il sera plus facile d’emprunter à titre perso, donc un effet de levier plus grand sur un plus petit montant peut être intéressant.

Si vous avez une forte variabilité annuelle, investir avec votre société vous permet de lisser vos revenus, et donc votre taux marginal d’imposition sur le revenu (ce qui pour des dividendes si vous optez pour la taxation forfaitaire ne change rien, mais change votre imposition sur les autres catégories de revenu).
En revanche vous ne profitez pas du PEA par exemple, ni des éventuelles crédit d’impôts liés à l’investissement dans les PME ou ce genre de dispositifs.
Je ne parle pas des leviers d’optimisation que vous pouvez mobiliser sur la société (loi madelin, frais kilométriques…)

Bref, le calcul n’est pas si évident.

Là où l’investissement par l’entreprise change vraiment la donne c’est si vous investissez dans l’immobilier.
En investissant 100% de vos bénéfices dans une société immobilière et en faisant les bonnes opérations comptables, vous n’êtes pas du tout imposé, car ne faites pas de bénéfice.
Donc au bout d’un certain temps ce n’est pas forcément 70 que vous allez investir sur 100 € de marge nette, mais vous allez pouvoir approcher des 100, et ce tant que dure votre phase de capitalisation. Vous aurez donc les mêmes taux à la fin, mais sur un bien plus gros capital immobilier. Avec tout ce que ça implique en terme de gestion des biens, des travaux, etc.

Un autre net avantage de l’investissement en entreprise est la transmission. Si vous avez des enfants, vous pouvez leur faire des donations des parts sociales, tout en conservant l’usufruit. Ainsi vos enfants peuvent très rapidement se retrouver propriétaires à 100% de votre société (via donation dont pas d’impôt).
Vous continuez à la gérer le temps que vous voulez et toucher des revenus soit en salaire soit en dividendes. Le jour de votre trépas, ils sont toujours propriétaires de 100% de la société, que sa valeur à l’instant t. soit de 100.000 € ou de 10 millions, là ou les donations sont limitées à 100.000 € par enfant tous les 15 ans.

Voilà pour les généralités. A titre personnel ma stratégie est de retirer un peu pour le placer via un PEA (que j’avais déjà) à titre personnel, et d’investir de l’excédent de trésorerie dans des sociétés (immo, mais pas que) via la société… je ne prétend pas que ce soit la meilleure c’est ce qui me semblait le bon compromis, sachant que je ne paie pas d’impôt sur le revenu

edit : erreur de calcul, je corrige

Dernière modification par Sisyphe01 (05/10/2023 09h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/10/2023 10h29

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   590  

ojal, le 04/10/2023 a écrit :

Le sujet à potentiellement déjà été traité, mais je ne trouve rien?

Sujet traité en partie ici : EURL/SARL/SAS/SASU : investir sa trésorerie ?

Et là : Investir en bourse via une société SAS, SARL ou SCI ?

Personnellement et à la suite d’une simulation à l’arrachée j’en avais retenu la conclusion suivante :

carignan99, le 07/12/2019 a écrit :

En brut, la SC fait le job : l’effet boule de neige est bien plus performant. Mais à la sortie, c’est moins avantageux.

Ce genre de truc est amha bien adapté dans un schéma de groupe. Par exemple pour diversifier dans de l’immobilier (genre SCI et en créant un déficit qui vient écrabouiller le résultat imposable dans la SC). Ou dans d’autres activités. Ou encore pour investir les dividendes d’une société opérationnelle. Liste sans doute non exhaustive.

En l’absence de ce type de schéma, je ne vois pas vraiment d’avantages à un CTO dans une SC vs un simple CTO détenu en direct. Mais il y a peut être (sans doute) des des subtilités qui m’échappent.

Mais avec le recul, il semble évident que ce résultat est susceptible de varier, en fonction du contexte : types de supports utilisés (opcvm, titres vifs / PEA ou CTO…) et règles fiscales qui s’y appliquent, taux IS, arbitrage cotisations (revenus différés) vs dividendes (revenus immédiats) etc.

Il vous faudra faire vos simulations vous même, en fonction de vos paramètres.

Dernière modification par carignan99 (05/10/2023 10h32)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.016 sec., 13 requêtes exécutées ]